L'éducation libertaire

L'éducation libertaire

Messagede Alayn » 28 Juil 2008, 19:46

Bonsoir ! Hou là là, mais c'est qu'il faudrait ouvrir tout un sujet sur l'éducation libertaire pour répondre à tout ça !

Quelques réponses néanmoins: BONAV' fonctionnait comme une petite classe unique, c'est à dire pas plus de 15 enfants d'âge différents mélangés, "encadrés" par 2 ou 3 adultes. (1 instit et 1 ou 2 animateurs(trices).

Ce mixing permet effectivement l'entraide (les grands apprennent aux plus-petits mais ça peut être aussi l'inverse et ça l'a été de nombreuses fois !). La motivation d'apprendre se fait justement par ce brassage permanent.

Un des points essentiels de l'éducation libertaire n'étant pas d'apprendre des choses bêtement, mais justement d'acquérir des méthodes qui donnent le goût d'envie d'apprendre. Apprendre à apprendre, en fait.

L'organisation de l'école et la vie collective était décidée par toutes et tous (enfants et adultes). Pour exemple, les enfants géraient leurs repas, les courses, le budget de ceux-ci, etc...

Le matin, c'était plutôt les cours "théoriques" avec l'instit et les activités de l'après-midi (sorties, etc) étaient toujours en adéquation avec les cours du matin.

BONAV', dans ses formes de pédagogie, a pioché au départ dans toutes les expériences d'écoles libertaires (La Ruche de Sébastien FAURE, Cempuis de ROBIN, etc) mais a du ensuite également élaboré ses propres outils pédagogiques, etc...

Tout ceci variait aussi en fonction des différents instits ou animateurs(trices) qui étaient renouvellé(e)s tous les 2 ou 3 ans...

La gestion des conflits est toujours faite collectivement ou avec un médiateur(trice) mais on s'asseoit autour d'une table et on met tout à plat. Cà marche pas toujours mais bon...

Je pense pas que l'entraide soit une perte de temps, bien au contraire...

D'autres questions ? (arf !)

Salutations Anarchistes !

(Oui, Qierrot ! Même peut-être 1200 ! (arf !). C'est pourquoi il serait peut-être bien d'ouvrir un sujet sur l'éducation libertaire par exemple, voire l'entraide anarchiste, etc... (si ce n'est déjà fait...)
Alayn
 

Re: Petite Présentation

Messagede Ady » 28 Juil 2008, 21:12

J'ai rien contre la division du sujet ^^

L'entre-aide, je vois ça, bien évidemment comme un bénéfice, mais on pourrait s'attendre à ce que l'entre-aide désavantage. Mais si en réalité, comme tu le dis, l'entre-aide ne fait que rendre bien plus efficace l'apprentissage, alors on est gagnant.
C'est ce que je voulais savoir ;)
Ady
 

Re: L'éducation libertaire

Messagede Pïérô » 31 Juil 2008, 09:07

Je suis allé chercher des éléments pour continuer à introduire cette partie. Cette expérience concrète, alternative en acte, aura contribué à la mise en oeuvre de l'éducation libertaire, en l'inscrivant dans son, notre, temps...

Bonaventure : mode d'emploi.

Ecole libertaire, centre d'éducation libertaire, république éducative libertaire, BONAVENTURE fait assurément partie de ces trop rares petits perce-neige têtus qui taraudent inlassablement le grand manteau blanc de l'hiver éducatif pour y mettre quelques touches de couleur antiautoritaire et faire des pieds de nez à un système qui conjugue la réussite (et l'échec) scolaire au temps lourd de l'origine sociale et qui envoie des générations entières se faire couper les ailes.
Mais Bonaventure ce n'est pas que cela !
En brandissant haut et clair le drapeau de la laïcité, de la gratuité, d'un financement social, de l'égalité des salaires, de la propriété collective...
En tissant des liens avec des alternatives sociales, culturelles, syndicales, politiques... anticapitalistes et antiautoritaires...
En affirmant la nécessité d'un service social d'enseignement qui soit vraiment celui de l'égalité des chances...
Bonaventure se veut, en effet, l'un des fantassins de cette petite armée de gueux qui labourent inlassablement les terres ingrates d'une transformation sociale radicale.

Bonaventure : cette association (type loi 1901) scolarise des enfants de 3 à 11 ans. Les parents déscolarisent leurs enfants ( loi sur l'instruction).
Bonaventure, c'est qui ?
* Une douzaine d'enfants de 3 à 11 ans ; un(e) instituteur(trice) ; un(e) animateurs(trice)
* des parents ; les membres du réseau ; toutes celles et ceux qui soutiennent le projet à un niveau ou à un autre

Bonaventure, c'est où ?
* Sur l'île d'Oléron en Charente Maritime (France). Depuis septembre 1993.
Bonaventure, ca repose sur quels principes ?
* Sur celui de l'éducation permanente à et par la liberté, l'égalité, l'entraide, l'autogestion et la citoyenneté
* Sur ceux de la laïcité, de la gratuité, de l'égalité des salaires, de la propriété et de la gestion collective... Bonaventure, ça marche comment ?
* Sur le modèle d'une classe unique à pédagogie Freinet mélangeant classes d'âges et groupes de niveaux (petite section de maternelle à CM2).
* En externat. La scolarité se déroule au rythme de cycles d'apprentissage fondamentaux de 2, 3 ans. Chaque cycle s'effectue par le biais de projets élaborés conjointement par les enfants et les éducateurs et faisant l'objet de contrats. Pendant et à l'issue de chaque contrat il y a auto évaluation par l'enfant et évaluation par le groupe. L'école dans son ensemble s'auto évalue en permanence via ses A.G. et est évaluée régulièrement par une commission externe dite de " regard extérieur " qui comprend des sociologues, des psychologues, des enseignant(e)s.. en sympathie avec le projet mais n'y participant pas directement.
* Enseignement des matières " traditionnelles " le matin ; activités artistiques, sportives, manuelles... l'après-midi .
* La participation à la vie institutionnelle de l'école et à sa gestion (sur un mode autogestionnaire) fait partie du processus éducatif (apprentissage de la citoyenneté) et se trouve de ce fait soumise à évaluation.
* Bonaventure cherche à se fédérer avec des écoles libertaires et autogérées étrangères. L'apprentissage d'une langue étrangère et de l'Espéranto est donc dans ses projets. Bonaventure collabore avec des centres éducatifs du mouvement d'éducation populaire au Sénégal.
* Bonaventure est adhérente au mouvement Freinet. Bonaventure participe dans la mesure de ses moyens aux activités de l'I.C.E.M., de l'A.C.E.P.P. 17.
*Le cursus scolaire, comme la vie à l'école, s'effectue au rythme de l'accompagnement, de l'entraide et du marrainage. Dans le cadre de projets Bonaventure effectue régulièrement des séjours dans différentes structures (agricoles, économiques, culturelles, sociales...) alternatives.
* En fin de scolarité Bonaventure prépare les enfants à l'entrée en sixième et en cas de départ avant cette échéance Bonaventure prépare le retour à la norme scolaire.

Bonaventure, c'est géré comment ?
* Chaque année un congrès réunissant l'ensemble des acteurs directs (enfants, éducateurs, parents...) et indirects (membres de commissions, sympathisants...) définit les grands objectifs de l'année à venir. Pendant l'année, dans le cadre des décisions du congrès, les acteurs directs de Bonaventure autogérent leur quotidien pédagogique, éducatif, matériel, financier... Bonaventure, ça appartient à qui ?
* Les biens mobiliers et immobiliers de l'école sont la propriété collective de tous les acteurs(trices) du projet. Bonaventure, c'est financé comment ?
* Les bâtiments et leurs aménagements sont financés par la vente de parts de 5OO F. Le fonctionnement de l'école (dépenses pédagogiques, salaires, électricité...) est financé par souscriptions ( chaîne de prélèvements automatiques, dons,...) et par la vente des productions de Bonaventure ( brochures, livres, affiches, productions enfantines, posters...).

Bonaventure, ça coûte combien ?
* Projet collectif, financé collectivement, la scolarité à Bonaventure est gratuite

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

En septembre 1993 s'ouvrait sur l'île d'Oléron une école libertaire: BONAVENTURE.

Des enfants, de 3 à 9 ans, y apprenaient à lire, écrire, compter, et surtout, à apprendre. A construire des savoirs. A s'apprendre. Dans le cadre d'une petite classe unique. Mais aussi en dehors de la classe et de l'école. Et tout cela, au rythme endiablé d'une éducation permanente à et par la liberté, l'égalité, l'entraide, l'autogestion...

Bonaventure taraudait inlassablement l'hiver éducatif pour y apposer quelques touches de couleurs anti-autoritaires.

Mais Bonaventure n'était pas que cela: en brandissant haut et clair le drapeau de la laïcité, de la gratuité, d'un financement social, de l'égalité des salaires, de la propriété collective, en affirmant la nécessité d'un service social d'enseignement et d'éducation qui soit vraiment celui de l'égalité des chances, Bonaventure était fantassin d'une petite armée de gueux qui laboure inlassablement les terres ingrates d'une transformation sociale radicale.

C'était un coup de pied au cul à toutes les résignations, une main tendue aux possibles et un formidable clin d'oeil à l'espoir.
On peut retrouver l'histoire de l'école libertaire Bonaventure dans 2 livres: "Bonaventure, une école libertaire" et "La Farine et le son".
Une vidéo (en VHS) existe également.

L'école Bonaventure a du fermer en 2001 mais ses locaux s'oriente vers d'autres aventures prochaines (bibliothèque sociale et anarchiste, maison de repos pour anarchistes fatigués...)

J'étais l'humble animateur de cette école les 2 premières années de son fonctionnement ; j'aurais, je pense, aimé y être également enfant apprenant.
Bonaventure, c'était de l'anarchie au quotidien. Du palpable, du concret. C'était la démonstration qu'il est possible de faire autrement, de vivre sur d'autres bases. Et c'est en faisant des choses différentes que les choses...changent !

L'école Bonaventure n'est plus, place au nouveau Bonaventure !

Alayn
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22062
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: L'éducation libertaire

Messagede Alayn » 31 Juil 2008, 19:27

Bonsoir ! Bon, très bien d'avoir ouvert un sujet sur l'éducation libertaire !
Le texte au-dessus qu'à mis en ligne Qierrot est en fait ou était plutôt la Charte de BONAVENTURE + mon petit texte de présentation qui était sur "anarchie23".

Salutations Anarchistes !
Alayn
 

Re: L'éducation libertaire

Messagede etre humain » 31 Juil 2008, 21:47

l'éducation libertaire selon moi et de fonctionner la plus grande partie par soi mème pour apprendre a ce connaitre soi mème ,je trouve que trop d'enfants sont deja embrigader dans la façon de penser de leurs parents ou la logique consiste a prendre modéle sur ce qui est le plus proche.L'emprisonnement mentale est ensuite trés dure a s'en debarasser ,les habitudes au raisonnement normal font que les pensées de liberté peuvent exister mais que les barrières psycologiques empéchent pratiquement tous ce qui ammenerait de la marginalité chez un étre humain(la peur de sortir du troupeau en quelque sorte)l'autonomie et la liberté de chacun est une mise en cause personnel qui repose sur soi et pas sur autrui ou chacun s'appui et denigre pour rentrer dans la normalité,on est toujours plus rassuré par ce qui existe que ce qui ne l'est pas encore,j'ai pu remarquer dans certaines forme d'education beaucoup plus laxiste 8-) notamment chez les gitans que la mentalité etait bien differentes et sans doute plus approprier a un developpement du gout pour la liberté,voila mon avis 8-)
etre humain
 

Re: L'éducation libertaire

Messagede Alayn » 09 Aoû 2008, 23:55

Bonsoir !

L'éducation a continuellement suscité un très fort intérêt de la part des anarchistes, conscients que la personnalité de l'individu, sa psychologie et son sens éthique commencent à se modeler dans les premières années de sa vie.

L'éducation libertaire, inscrite dans l'égalité d'une société sans classes, doit être organisée pour donner à chacune et à chacun les mêmes possibilités d'accès au savoir et ce dans tous les domaines.

Dans le cadre du refus de la division du travail manuel/intellectuel, nous devons être sensibilisé-e-s et incité-e-s à toutes les formes d'activités sociales et économiques, des plus simples aux plus complexes.

L'éducation libertaire rejette l'endoctrinement. Ce n'est pas en assenant un discours "anarchiste" à des "élèves", autrement dit en employant des méthodes contraires à nos fins, que les enfants et les adolescents (tes) apprendront à penser librement. Le système éducatif d'une société anarchiste leur donnera les moyens intellectuels de leur autonomie en développant au maximum leur sens critique.

Il en découle que l'école libertaire sera publique et laïque. Non pas une laïcité d'Etat mais une laïcité garantissant une liberté d'initiative tous azimuts.
Si l'éducation ne peut être laissée à des religieux ou à des sectes, l'école doit être un espace où l'on étudie et où l'on débat de toutes les "questions", où l'on apprend à réfléchir et à argumenter, à construire ses idées personnelles.

S'il ne sera pas permis à des professeurs d'enseigner une religion (ou d'enseigner le fascisme !), les programmes seront conçus pour passer au crible les discours théologiques et idéologiques afin de comprendre leurs tenants et leurs aboutissants. Un débat ouvert sur la société intègre forcément l'intégralité des interrogations philosophiques, scientifiques et politiques.

L'accès au savoir ne doit pas être limité à une tranche d'âge: tout adulte doit pouvoir choisir des temps d'études.

L'organisation des systèmes éducatifs doit associer les travailleurs(ses) de l'éducation, les jeunes et, dans une certaine mesure, les parents.

Bien sûr, nous ne pouvons présager ici de ce que seraient les relations parents-enfants dans une société libertaire. L'émancipation des jeunes des tutelles parentales impliquerait qu'ils assument le plus tôt possible leur indépendance.

La socialisation des individus ne passe pas forcément par la famille, même "non-autoritaire". Si tout enfant a besoin de repères, de "référents", l'instauration d'une société libertaire oblige à une réflexion nouvelle sur "l'autorité parentale".
Alayn
 

Re: L'éducation libertaire

Messagede Vilaine bureaucrate » 12 Aoû 2008, 00:47

Je ne savais pas que ça existait encore.

J'ai vu un doc la dessus, mais c'était une école primaire à Paris dans le 20ème ou 18ème arrondissement dans les années 60-70, je crois, une epoque où y'avait toute les catégories sociales dans le quartier..
Le doc reunissait tout les anciens eleves et les profs... Il y avait une grande classe, pas de division par age, c'est ce que tu disais..

L'émancipation des jeunes des tutelles parentales impliquerait qu'ils assument le plus tôt possible leur indépendance.
Y'avait des témoignages des anciens eleves la dessus aussi, pour certains ça a été positif, ce qui les a marqué et construit, pour d'autres non, ils l'ont tres mal vécus et n'ont pas eu l'impression d'avoir eu une enfance. Y'en avait meme une qui avait tout tres mal vécu, l'ecole et l'attitude de ses parents, elle a fini par faire des études de droit (le truc le plus carré et autoritaire) lol.

Les anciens éleves expliquaient leur entrée au college, et là, le clash.. ^^!! Ils n'étaient pas conditionnés a obeir a un prof et a se laisser mener, mais a tout decider ensemble par le vote...

une société libertaire oblige à une réflexion nouvelle sur "l'autorité parentale"
un nouveau topic?
Vilaine bureaucrate
 
Messages: 811
Enregistré le: 24 Juin 2008, 13:45

Re: L'éducation libertaire

Messagede Pïérô » 12 Aoû 2008, 02:53

D'après ce que tu décris, je pense que c'était l'école Vitruve.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22062
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: L'éducation libertaire

Messagede ZeroF » 12 Aoû 2008, 10:09

Et si on laissait un peu le soin aux jeunes présents et à venir toutes latitudes pour décider de la forme qu'ils veulent(voudront) donner à leur éducation ?
ZeroF
 

Re: L'éducation libertaire

Messagede Pïérô » 12 Aoû 2008, 11:16

Celà ne concerne pas que les enfants évidemment, il ne faudrait pas recommencer les expériences à Rousseau...
Si tu en connais qui veulent participer ici, ils et elles seront les bienvenu(es)... :wink:

Cette démarche, autogestionnaire et participative, etait justement au coeur du fonctionnement de Vitruve, et plus récemment de l'école libertaire Bonaventure. On rencontre aussi ce type de démarche, moins poussée, dans les pedagogies d'éducation nouvelles, dans le courant "freinet" ...
C'est aussi évidemment, pour nous une question à développer encore d'avantage, tant du côté de la réflexion et de l'élaboration, que du côté des expériences à mener, à créer...
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22062
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: L'éducation libertaire

Messagede Alayn » 12 Aoû 2008, 18:17

Bonsoir ! Bonaventure s'est arrêté en 2001 (pour diverses raisons...) mais il existe encore peu ou prou des écoles dites alternatives qui ont plus ou moins un ou des fonctionnements libertaires (Vitruve, Montessori, quelques classes Freinet, Steiner, etc...)

Bonaventure se démarquait car elle, elle s'affichait clairement comme école libertaire en le revendiquant très fort.

Pour ce qui est ensuite de l'entrée des enfants dans d'autres écoles après leur passage à Bonaventure (en 6ième) ils étaient plutôt mieux armés que ceux qui avaient suivi une primaire normal, même si évidemment la confrontation avec l'autorité scolaire leur était plus ou moins inconnu.

Oui, peut-être qu'il faudrait ouvrir un topic spécifique "L'autorité parentale"...

Salutations Anarchistes !
Alayn
 

Re: L'éducation libertaire

Messagede willio » 14 Aoû 2008, 13:18

Alayn a écrit:Bonsoir ! Bonaventure s'est arrêté en 2001 (pour diverses raisons...) mais il existe encore peu ou prou des écoles dites alternatives qui ont plus ou moins un ou des fonctionnements libertaires (Vitruve, Montessori, quelques classes Freinet, Steiner, etc...)


Quel est le statut de ces écoles (privées/publiques) ? J'imagine qu'il y a quand même un contrôle de l'enseignement par l'état, quel que soit le statut, non ? Comment est-il possible de faire quelque chose de libertaire dans ces conditions ?
willio
 

Re: L'éducation libertaire

Messagede Alayn » 14 Aoû 2008, 15:57

Bonjour ! Le statut de ces écoles est très variable: certaines sont des assos privées (Steiner par exemple), d'autres sont au sein de l'Education Nazionale (comme les classes Freinet, etc...)

Pour Bonaventure, que je connais le mieux, elle fonctionnait sous le statut associatif, donc privée mais pas totalement non plus puisqu'elle avait un financement social et travaillait en partenariat avec des associations publiques.

Ensuite, effectivement, difficile d'échapper au contrôle de l'enseignement mais par exemple pour Bonaventure il était limité au contrôle des acquis et niveaux scolaires pédagogiques par le Rectorat.

Il me semble même me souvenir que des inspecteurs s'étaient pointés une fois, mais vu le statut d'association privée de l'école, ils n'avaient même pas l'autorisation de foutre les pieds dans l'école.

Ce qui n'empêche pas de faire la forme de pédagogie que l'on souhaite (libertaire en l'occurrence) à partir du moment où, en gros, les enfants apprennent à écrire, lire et compter. Ce qui est la base.

Il en est de même pour les écoles parentales ou l'éducation à la maison: il est demandé que l'un des parents ait au moins le niveau Bac pour avoir le droit d'éduquer son enfant à la maison...

Ce qu'il faut savoir en fait, c'est que l'instruction est obligatoire mais pas l'école. C'est très important, çà.

Salutations Anarchistes !
Alayn
 

Re: L'éducation libertaire

Messagede sebiseb » 14 Aoû 2008, 17:21

LA RUCHE, l'école créé par Sébastien Faure ne rendait aucun compte à l'éducation nationale - Il y a même un échange assez vis par courrier, entre un inspecteur (ou le recteur je ne sais plus) et Sébastien Faure qui lui demande de se conformer aux programmes..
Cependant, de mon point de vue, quelque soit la forme d'établissement scolaire choisi, il est important de s'organiser pour offrir la possibilité aux jeunes de passer en candidat libre (vaste concept) des diplômes "reconnus" - Car malheureusement, la société est ce qu'elle est - C'est ce que fait le Lycée Auto-géré de Paris me semble-t-il !,
$apt-get install anarchy-in-the-world
$world restart
Avatar de l’utilisateur-trice
sebiseb
 
Messages: 1093
Enregistré le: 14 Aoû 2008, 13:51
Localisation: Île de France - Centre

Re: L'éducation libertaire

Messagede willio » 14 Aoû 2008, 18:02

Merci Alayn pour ces précisions. Comme tu le dis, c'est très important de remarquer (et de faire savoir) que l'éducation ne se fait pas obligatoirement à l'école. L'éducation étant une des (la ?) clés majeures de l'émancipation, de tels projets sont à encourager par les mots et les actes. Ne laissez pas vos enfants dans le coeur de la machine à formater...
willio
 

Suivante

Retourner vers Débats théoriques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 0 invités