Divers luttes

Luttes des travailleurs-euses, chômage, précarité.

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 30 Aoû 2018, 11:07

VIDEO - Les salariés de la fromagerie de Coutances "à bout" occupent leur usine

Une partie des salariés de la Compagnie des fromages et Richemont à Coutances fait grève et occupe le site depuis lundi. L'usine doit fermer en mai 2019. Une réunion sur le PSE a lieu ce jeudi à Paris et "sans avancée, je ne sais pas comment ça finira" prévient le délégué CGT du site.

... https://www.francebleu.fr/infos/economi ... 1535483575
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33997
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 06 Sep 2018, 18:20

Wattignies : les salariés de Babou en grève pour dénoncer leurs conditions de travail

Le personnel dénonce une pression physique et psychologique grandissante.

C'est la première fois en dix-sept ans qu'elles font grève. L'enseigne Babou de Wattignies a ouvert ce matin sans ses salariés, qui étaient une dizaine à manifester sur le parking d'un centre commercial voisin.

Une solution en dernier recours, pour ces grévistes novices qui n'arrivaient pas à se faire entendre de la direction.

Pression physique et psychologique

"Les conditions sont pénibles, surtout qu'en dix-sept ans forcément on prend de l'âge" souligne Mallorie Bouillet, qui évoque"beaucoup de charges lourdes à porter et puis une pression pas toujours visible mais qu'on ressent, où il faut aller plus vite, toujours pour le chiffre."

... https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 36066.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33997
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 09 Sep 2018, 14:50

Grève à Outinord après la mise à pied d’un salarié

Ce vendredi, selon la CGT, 80 salariés sur 240 ont débrayé, pour manifester leur « ral-le-bol » quant à leurs conditions de travail. Un de leurs collègues venait d’être mis à pied à titre conservatoire : jeudi, il était allé uriner en dehors de ses heures de pause, la direction n’aurait pas apprécié

« Les gars en ont marre d’être pris pour des fainéants », confie Laurent Boitel, secrétaire CGT au CSE (1). Ainsi explique-t-il « le ras-le-bol » qui a poussé les salariés à faire grève dès le matin, se regroupant devant l’entrée.

... http://www.lavoixdunord.fr/444848/artic ... un-salarie
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33997
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 13 Sep 2018, 21:28

Inquiétude en marche dans tous les sites normands de la compagnie des Fromages et RichesMonts

A l'appel du syndicat CGT, une grève touche ce 13 septembre 2018 l'ensemble des sites normands de la Compagnie des Fromages et RichesMonts : Ducey (Manche), Coutances (Manche), Vire ( Calvados) et Pacé ( Orne). L'inquiétudes se répand après Coutances et sa fermeture prévue en 2019.

... https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 40132.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33997
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 20 Sep 2018, 17:42

A Saint-Germer-de-Fly, les salariés d’Imerys réclament une prime
Les salariés d'Imerys Toitures de Saint-Germer-de-Fly ont décidé de se mettre en grève et réclament une prime de cession à leur entreprise. Explications.
... https://actu.fr/hauts-de-france/saint-g ... 63331.html

Grève à durée indéterminée chez Imerys Toiture
Depuis hier matin à 9 h 20 les 24 salariés de l'usine Imerys de Damiatte sont en grève illimitée. Une première pour ce site qui est passé d'une entreprise familiale au groupe Imerys – côté au CAC40 – il y a 25 ans. Sa division «toiture» vient d'être vendue au fonds de pension américain Lone Star.
«En 35 ans, il n'y avait jamais eu de grève», témoigne un des salariés. «Suite à la cession de la division toiture, les représentants du CCE ont demandé une prime de cession de 3 000 euros par salariés», expliquent les syndicats. Cependant, les négociations (voir notre article du 26 juillet dernier) n'ont pas abouti. «Aujourd'hui, nous sommes écœurés d'avoir servi une entreprise qui n'a aucune reconnaissance vis-à-vis de son personnel», fustige un des salariés. C'est aujourd'hui un sentiment de colère qui domine. «Depuis plus de 25 ans, Imerys Toiture a régulièrement remonté des capitaux conséquents au groupe, lui permettant de financer sa croissance interne et externe, mais il ne semble plus être considéré comme une activité essentielle au groupe, qui n'a pas souhaité répondre aux besoins d'investissement de l'entreprise à la hauteur de ce qui aurait été nécessaire à son développement et à sa croissance, dans un contexte de marché de la tuile en terre cuite mature», explique un des «anciens» de l'usine.
Aujourd'hui, les douze sites français sont en grève. «Nous avons fait une demande de 3 000 euros et on nous en a proposé 500 quand le mouvement a commencé à prendre forme», témoigne un des salariés du site.
... https://www.ladepeche.fr/article/2018/0 ... iture.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33997
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 22 Sep 2018, 20:34

Maromme : les salariés de Novandie rejettent le plan social

Les négociations débutent chez le fabriquant de yaourts Mamie Nova et Bonne Maman. Près de Rouen, de nombreux salariés sont en grève. Les arguments de la direction pour supprimer 116 emplois sont rejetés.

"Plan social" ou "plan de sauvegarde de l'emploi", les mots ne sont pas les mêmes pour les syndicats et la direction.

Les négociations doivent durer plusieurs jours chez Novandie. L'annonce de suppressions d'emploi avait choqué les 191 salariés de Maromme. L'usine de produits laitiers remonte à 1949. Elle appartient aujourd'hui au groupe Andros.

... https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 44558.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33997
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 22 Sep 2018, 21:20

Viskase : les salariés affichent leur colère et la grève se poursuit

Après l'annonce de la suppression de 92 postes sur le site vosgien de l'usine Viskase, installée à Capavenir Vosges Thaon, les salariés des quatre unités de production de l'entreprise concernés par le plan social continuent leur lutte, encadrés par les quatre organisations syndicales représentées dans l'usine (CFDT, CFTC, CGT et FO).

Dans un premier temps, jeudi soir, ils ont tout d'abord cessé le travail. Ce vendredi, le débrayage se poursuit. Et pour donner une visibilité à leur cause, ils ont transformé un panneau d'affichage sur la RN59 dans le sens Epinal-Nancy et rebaptisé la ville de Thaon-les-Vosges, Varsovie. Viskase et son usine vosgienne qui fabrique depuis près de 40 ans du boyau alimentaire appartient à un groupe américain qui a décidé de délocaliser une partie de la production vers son usine de Pologne, où les coûts de la main d'oeuvre sont moins élévés qu'en France.

Les salariés ont également décidé de bloquer toutes les sorties de camion de l'usine. Ainsi ce jeudi matin, deux livraisons qui devaient partir pour les Philippines et la Russie sont restées sur place. Viskase exporte 70% de sa production. Seul un camion destiné à Herta, l'un des plus gros clients de l'usine sera autorisé à franchir les grilles lundi. L'arrêt de l'activité va se poursuivre, mais les grévistes seront tenus d'être dans les ateliers à leurs postes de travail.

... https://www.vosgestelevision.tv/Fil-inf ... zp7pa.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33997
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 04 Oct 2018, 18:02

Roubaix : quatre délégués syndicaux en grève de la faim contre le plan social de Happychic

Pour s’opposer à la suppression de 466 emplois, trois syndicalistes des enseignes Jules, Bezzbee et Brice attaquent leur quatrième jour de grève de la faim devant le siège de la société Happychic. Ils ont été rejoints par un quatrième hier. Après Pimkie, c’est une nouvelle entreprise de la galaxie Mulliez qui se heurte au refus de ses salariés d’être licenciés sans résister.

Changer de périmètre pour un meilleur plan social ou pas de plan social du tout, c’est ce que réclament depuis le 28 septembre trois grévistes de la faim de l’entreprise de prêt-à-porter. Ils sont maintenant quatre délégués syndicaux CFDT, CGT, et FO, à exiger que ce soit l’Association familiale Mulliez et non la seule entreprise Happychic qui soit prise en compte pour étudier la pertinence ou les contours d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE).

Car si Happychic a vu ses bénéfices reculés cette année, bousculés par les transformations numériques affectant le secteur de la vente de prêt-à-porter, les comptes de la famille Mulliez, eux vont bien. Avec un chiffre d’affaires estimé à plus de 80 milliards d’euros, la lignée des Mulliez (Auchan, Décathlon, Kiabi, etc.) occupe la place de cinquième fortune de France avec un patrimoine de 38 milliards d’euros. C’est tout l’enjeu de la revendication des grévistes de la faim. Un PSE sur le périmètre de l’Association familiale Mulliez « pourrait reclasser tout le monde et les indemnités seraient bien plus importantes pour ceux qui souhaiteraient partir », explique Laurent Petit, le dernier des quatre délégués syndicaux à avoir rejoint la grève de la faim.

Les ordonnances Macron en toile de fond

Pour le moment, le PSE lancé par Happychic prévoit la suppression de 466 emplois d’ici 2020-2021 et la fermeture de 88 magasins jugés non rentables par la direction sur un total de 629 en France. « Le groupe veut profiter des ordonnances Macron pour gagner plus d’argent en supprimant du personnel », assure Laurent Petit, délégué CGT et membre du CHSCT de Happychic. Le motif économique, nécessaire à la justification d’un PSE, a été évacué par la dernière loi travail. La bataille se concentre donc sur la reconnaissance de Mulliez comme donneur d’ordre pour les enseignes Jules, Bezzbee et Brice. « Le groupe Happychic est détenu à 80 % par la société Texo, détenue elle-même à 100 % par l’entreprise Soderec, détenu intégralement par la famille Mulliez. Il y a bien une affiliation » déroule le syndicaliste.

... https://rapportsdeforce.fr/classes-en-l ... c-10022269
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33997
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 09 Oct 2018, 19:34

Arbois : les salariés de CIFC et SAS Clément en grève reconductible

Ils sont une vingtaine de salariés à être en grève ce lundi dans les entreprises CIFC (Charpentes Industrielles de Franche Comté) et SAS Clément qui travaillent sur le même site à Arbois.

Une vingtaine de salariés des entreprises CIFC (Charpentes Industrielles de Franche Comté) et SAS Clément - - qui travaillent sur le même site à Arbois se sont mis en grève lundi 8 octobre au matin. Les deux entités comptent cinquante ouvriers.

... https://www.leprogres.fr/jura-39-editio ... onductible
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33997
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 12 Oct 2018, 20:01

Grève à l'usine Itron à Reims : 137 salariés vont être mis à la porte

Jeudi 11 octobre l'entreprise Itron dépose devant la DIRECTTE son plan de fermeture de l'usine de Reims. Le groupe américain l'a annoncé aux employés en juin mais ils ne comptent pas se laisser faire et ont entamé une grève à l'entrée du site où se fabriquent des compteurs à gaz.

Devant l'usine, des tee-shirts jaunes, des drapeaux et une banderole : "pas sans combattre". Les salariés ne se font plus beaucoup d'illusions mais ils iront jusqu'au bout, les armes à la main. Alors qu'à Meudon, siège français d'Itron, s'ouvre jeudi 11 octobre les négociations concernant le plan social pour fermeture du site, les 137 salariés ont décidé d'une grève de 48 heures.

... https://www.francebleu.fr/infos/economi ... 1539255645
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33997
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 13 Oct 2018, 14:08

FUTUROL : Ils ont lutté…ils ont gagné ! ! !

Les salariés de FUTUROL (Golfech/St Loup) ont décidé d’un mouvement social…après une lutte de 8 jours ils ont gagné ! Ils ont repris le travail mardi, même si pendant ce conflit nous avons pu mesurer la violence patronale !

Ils ont gagné :
4 % pour les bas salaires et 2%pour tous les autres
L’ouverture d’un budget social à hauteur de 11000 euros
Des dispositions d’amélioration des conditions de travail
L’investissement sur de nouvelles machines
La mise en place de contrat de révision pour l’ensemble des machines
La mise en place 2 mesures concrètes pour les RPS
L’engagement de la direction de négociation d’un accord d’intéressement
Le courage et la détermination de ces salariés ont permis de gagner des avancées salariales bloquées depuis 3 ans cela a permis de renforcer le syndicat CGT en faisant de nouvelles adhésions !

Mais surtout ils ont gagné le respect auquel ils ont droit, et leur dignité merci à tous les camarades, qui sont venus sur le conflit, et merci à ces femmes et hommes, DEBOUT ! ! !


http://ud82.reference-syndicale.fr/2018 ... ont-gagne/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33997
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 14 Oct 2018, 15:29

Fin de la grève chez les Maîtres laitiers du Cotentin: les salariés obtiennent satisfaction

Les salariés des Maîtres laitiers du Cotentin avaient cessé le travail ce mercredi 10 octobre à l'appel de la CFDT pour réclamer de meilleures conditions de travail et de meilleurs salaires. Un accord a été conclu avec la direction ce jeudi.

La question des salaires était au coeur d'un conflit qui durait déjà depuis plusieurs semaines. Des débrayages avaient eu lieu au début du mois de juillet. Ce mercredi 10 octobre, l'appel à la grève lancé par la CFDT (avec le soutien de FO) a été massivement suivi avec près de 95% de mobilisation sur les chaînes de production. Ce jeudi soir, l'activité a pu reprendre après la conclusion d'un accord.

La direction a ainsi accepté d'augmenter les bas salaires de 3,3%, soit une hausse de 50 euros brut mensuel sur la fiche de paye. "C'est énorme", a déclaré un représentant syndical CFDT.

... https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 57102.html


C'est bien et cela montre que la lutte paie, mais dire que c'est "énorme" c'est un peu exagérer !
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33997
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 18 Oct 2018, 16:54

Fos-sur-Mer : les salariés de Seris, sous-traitant d’Ikea, en grève

Les réunions avec leur direction se révélant « infructueuses », les 9 salariés de Seris Security, sous-traitant d’Ikea Fos, ont débrayé deux heures le 16 octobre. Ils dénoncent « une politique d’exploitation des personnels » et étaient en grève le 17i dès 7h à l’appel de la CGT. Ils prévoient encore un nouveau débrayage de deux heures ce jeudi 18 octobre.

L’entreprise essuie là son premier mouvement social et il est suivi à 100% par les salariés. Ils exigent « des conditions et des charges de travail décentes afin d’avoir le droit à une vie personnelle », récapitule Saïd Benfroha, délégué CGT sécurité prévention 13, qui précise : « et le retrait immédiat du projet de modulation du temps de travail qui va chambouler leurs vies ».

... http://www.lamarseillaise.fr/bouches-du ... a-en-greve
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33997
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 18 Oct 2018, 19:41

LOIRE
Saint-Martin-la-Plaine : le mouvement de grève se poursuit chez Torbel

Installés devant les locaux de l'entreprise, les salariés des ateliers ont entamé leur quatrième jour de grève.

Mercredi, quatre de leurs représentants ont participé à une tentative de négociation avec la direction qui a échoué. Les grévistes demandent le paiement d'un 13e mois et une augmentation des salaires.

« On nous a proposé d'intégrer notre prime de production dans le salaire, et de nous payer les jours de RTT (réduction du temps de travail) mais cela ne change rien pour nous en termes financiers. Finalement, on nous dit que des enveloppes financières nous seraient versées en décembre mais personne n'a voulu nous indiquer le montant », expriment les grévistes.

... https://www.leprogres.fr/loire-42-editi ... hez-torbel
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33997
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 18 Oct 2018, 20:01

Grève chez le fabricant de Kleenex, près de Rouen : « On sait qu’il va nous arriver une tuile »

Une grève a débuté au sein de l'usine Kimberly-Clark de Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime), mercredi 17 octobre 2018. Les salariés craignent une fermeture. Détails.

Déjà sept camions n’ont pas pu quitter l’usine pour livrer des Kleenex sur toute l’Europe. Depuis 15h, mercredi 17 octobre 2018, les salariés ont débuté une grève à l’usine de Kimberly-Clark de Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime).

Deux usines en France

Les 136 employés du site craignent pour leur avenir. « Depuis le mois de janvier, des informations circulent sur le fait que Kimberly-Clark voudrait se débarrasser de ses actifs européens », explique Max Langlois, représentant du personnel CGT. Le syndicaliste craint que son groupe ferme ou vende l’une de ses deux usines en France. En effet, Kimberly-Clark est présent à Villey-Saint-Étienne, près de Nancy (Meurthe-et-Moselle) et Sotteville, où sont produits les mouchoirs de la célèbre marque.

... https://actu.fr/normandie/sotteville-le ... 21860.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33997
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Monde du travail

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 0 invités