Handicap

Re: Handicap

Messagede bipbip » 09 Juin 2018, 14:08

Parcoursup et handicap : un capharnaüm !

Le 21 mars dernier, notre fédération dénonçait le traitement réservé aux personnes en situation de handicap par le dispositif Parcoursup : oubliées, elles étaient exposées à un risque fort de discrimination et de ne pas pouvoir faire valoir leur droit à étudier dans des conditions décentes. Le Ministère avait promis que les personnes en situation de handicap bénéficieraient dès la rentrée de l’« inscription dans la filière de leur choix » (Frédérique Vidal devant l’Assemblée Nationale le 21 mars 2018). Alors que les premiers résultats désastreux de Parcoursup sont tombés, le compte n’y est pas !

En effet, le décret d’application portant sur le « réexamen des candidatures », présenté au CNESER du 15 mai 2018, prévoit une procédure à la fois longue et complexe. Cette procédure intervient en effet après la phase d’admission Parcoursup, après que le ou la candidat·e ait été « refusé » (à partir de début septembre) ou s’il ou elle a accepté une proposition par défaut. Donc, si le ou la candidat·e est « en attente », il ou elle ne peut pas lancer la procédure. De plus la procédure n’est pas automatique mais à l’initiative du ou de la candidat·e.

La demande est examinée par une commission académique qui, outre la situation de la personne, tiendra « compte des acquis de la formation antérieure du candidat, de ses compétences et de son projet ainsi que des caractéristiques des formations souhaitées par le candidat. » En bref, la sélection déguisée prévue par Parcoursup s’opérera toujours. La personne candidate aura juste droit à un examen individualisé de son dossier permettant de prendre en compte sa situation de handicap. Et si cette situation de handicap a eu des effets sur ses « compétences » et « acquis » (mesurés par des notes, on s’en doute), le ou la candidat·e risque d’être pénalisé·e.

Enfin, le décret n’apporte aucune précision sur la capacité de la commission à mesurer le niveau d’accessibilité et les aménagements que peut garantir une formation d’un établissement. Les discours affichés étant souvent loin de la réalité du terrain, on peut douter qu’une commission académique soit compétente.

Une procédure bien plus simple aurait été de prioriser les demandes des personnes en situation de handicap dans les classements des établissements.

Solidaires étudiant·e·s Syndicats de Luttes rappelle son opposition au dispositif Parcoursup et au Plan Étudiant. Le traitement réservé par le dispositif Parcoursup aux personnes en situation de handicap est une nouvelle preuve que cette contre-réforme est contraire à l’enseignement supérieur ouvert à tou·te·s et inclusif que nous voulons !


http://www.solidaires-etudiant.org/blog ... apharnaum/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34530
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Handicap

Messagede bipbip » 20 Juin 2018, 16:30

[Radio] « Attention ! Handicapée méchante ! » Elisabeth Auerbacher, le Comité de lutte des handicapés et son journal

« Attention ! Handicapée méchante ! », documentaire radiophonique autour d’Elisabeth Auerbacher, du Comité de lutte des handicapés et du journal « Handicapés méchants » en deux parties disponible en podcast

Podcast : https://philipperoizes.fr/realisations/ ... e-mechante

« Attention ! Handicapée méchante ! », documentaire radiophonique en deux parties

Etre handicapé dans notre société, du point de vue humain et politique. Au travers du portrait d’une femme qui s’est battue pour être considérée comme une personne à part entière et pour la conquête de droits, on prend la mesure le chemin parcouru depuis quelques décennies et une réflexion s’élabore sur le sort réservé aux handicapés dans une société de profit.

- Première partie, "Dépasser le handicap"
- Seconde partie, "Le Comité de lutte des handicapés"

https://rebellyon.info/Attention-Handic ... beth-19307
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34530
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Handicap

Messagede bipbip » 01 Aoû 2018, 22:40

Opération "péage gratuit" des handicapés en colère sur l'A61 au sud de Toulouse

L’opération est pensée pour toucher le plus de monde possible. Ce dimanche après-midi, en plein week-end de chassé-croisé, le Collectif interassociatif handicap 31 a organisé une opération "péage gratuit".

Après s’être réunis à la sortie du métro Ramonville, une quarantaine de militants divisés en binômes se sont postés à chaque barrière de la gare de péage du Palays située à Toulouse-sud sur l'A 61. L'opération a débuté aux alentous de 17 heures et s'est terminée aux alentours de 19 heures. Les barrières étaient ouvertes pour laisser passer les automobilistes sans payer. Les militants ont distribué des tracts pour informer les automobilistes de leurs revendications. La gendarmerie était sur les lieux.

Lutter contre la loi ELAN

Avec cette action, le collectif et sa présidente, Odile Maurin,ont souhaité protester contre le projet de loi relatif à l’Évolution du Logement à l’Aménagement Numérique (ÉLAN), et plus précisément son article 18. Il "réduit de 90 % la production d’appartements neufs en RDC ou desservis par ascenseur qui seront accessibles, immédiatement habitables sans travaux par des personnes contraintes à se déplacer en fauteuil roulant. Le 19 juillet, le Sénat a limité ce recul à 70 %", explique la présidente, qui déplore une "production actuelle déjà largement insuffisante".

... https://www.ladepeche.fr/article/2018/0 ... louse.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34530
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Handicap

Messagede bipbip » 16 Aoû 2018, 19:30

Kevin, handicapé, poursuit la SNCF pour discrimination

Il peine à voyager dans des conditions normales avec son fauteuil roulant. Le délibéré devrait être rendu ce jeudi.

Kevin Fermine, 26 ans, est atteinte d'un syndrome de Little, une dégénérescence des neurones qui l'oblige à utiliser un fauteuil roulant pour se déplacer. Jeune actif, étudiant en droit, il aime voyager en train. Mais la plupart du temps, dans certains trains et notamment les TGV, les toilettes ne sont pas accessibles aux personnes en fauteuil.

Il a donc décidé de porter le cas devant la justice. Sa première plainte contre la SNCF date de 2016 et avait été classée sans suite. La seconde a été étudiée par le tribunal de grande instance de Toulouse. Lors de l'audience, le 7 juin, son avocat Me Pascal Nakache a souligné que son client prenait régulièrement le train, parfois pour de longs trajets, sans pouvoir ni aller aux toilettes ni à la voiture-bar, rapporte le journal La Croix.

... https://www.lalsace.fr/actualite/2018/0 ... rimination
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34530
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Handicap

Messagede bipbip » 23 Aoû 2018, 19:07

Des associations de défense des personnes handicapées tentent de bloquer un convoi Airbus près de Toulouse

Nouveau coup d'éclat du collectif Handi Social en région toulousaine. Dans la nuit de mardi à mercredi, les militants pour la cause des handicapés ont empêché le départ d'un convoi d'Airbus dans le Gers. Ils demandent le retrait de la loi Elan qui diminue le nombre de logements adaptés.

Cette nuit, une vingtaine de militants toulousains pour la cause des personnes handicapées ont tenté de bloquer un convoi d'Airbus à l'Isle-Jourdain dans le Gers, sur la N224. Ils ont posé des tentes sur la route entre 01h00 et 05h30 ce matin. Les camions de l'avionneur, qui devaient rejoindre Toulouse dans la nuit, ne sont pas partis.

Le collectif Handi-Social avait déjà bloqué le péage du Palays au sud de Toulouse à deux reprises ces trois derniers mois. Toujours dans le même but : demander le retrait de l'article 18 de la loi Elan qui préconise un recul sur le nombre de logements construits habilités à accueillir des personnes à mobilité réduite. La loi Handicap de 2005 prévoyait que tous les logements neufs seraient désormais conformes aux normes d’accessibilité. L’article 18 de la loi Elan en limite la proportion à 10%, les 90% restants devant être « évolutifs » en cas de besoin.

... https://www.francebleu.fr/infos/societe ... 1534909612
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34530
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Handicap

Messagede bipbip » 28 Aoû 2018, 21:08

Handicap ,toujours le foutage de gueule Aout 2018

Les handis sont des personnes exigeantes .Illes revendiquent d'aller aux WC dans les trains français comme les autres personnes

La personnes est handi et certainement revendicatrice ,un peu comme moi qui ai la chance de pas encore être en fauteuil .Il voyage par le train et veut donc pouvoir aller au toilettes ...

Bon si tu prends le train en France et que tu es handi en fauteuil roulant il faut savoir que c'est extrèmenent compliqué et que tu nauras pas le droit de aller au WC .La Loi d'accessibilité de 2005 n'a rien changé et c'est toujours e foutage de gueule !

La SNCF illustre parfaitement la considération que la société française a pour les personne handi et on peut me dire qu'elle est contumière du fait .

En 2003 la SNCF avait contraint trois pesonnes en fauteuil à voyager avec les vélos (voir le premier lien ).

En l'occurence(voir le deuxième lien ) c'est l'accés aux WC qui n'est pas possible .Prendre le train est possible mais pas aller faire pipi comme les autres .Par contre empocher le pogonpour la SNCF est possible .

La personne est étudiante en droit et en plus se balade avec son labrador d'assistance .Un véritable emmerdeur de la société validiste .

En fait pour être considéré comme ayant des besoins spécifiques genre plans inclinés ,largeur de passage ,chiotes adaptées,etc les handi doient aller ailleurs ,dans d'autres pays gnere apys du nord ou il n'y a pas de TGV mais ou on peut prendre le train et y pisser comme tout le monde

La nouveauté là, c'est que ,cerise sur le Gâto, la personne est condamnée pour avoir osé porter plainte contre la SNCF !!!!( voir le troisième lien )

Le dernier lien est le site d'une femme en fauteuil qui voyage et qui pousse aussi un coup de gueule au sujet de la SNCF !

Vive la fRance !


https://nantes.indymedia.org/articles/42370
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34530
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Handicap

Messagede bipbip » 06 Sep 2018, 20:34

Handicap : des milliers d'enfants privés de rentrée scolaire

Comme chaque année, des milliers d'enfants handicapés n'ont pas pu rentrer en classe. Une situation inaceptable pour les associations.

En 2017, d'après le ministère de l'Education, 321.476 élèves en situation de handicap étaient scolarisés en France. Ils seront 20.000 en plus en 2018. Mais, pour les associations, le compte n'y est pas. Des milliers d'enfants handicapés ne peuvent aller à l'école, faute d'auxiliaire de vie scolaire. Le point avec Marie-Aude Torres Maguedano, directrice exécutive de l'UNAPEI (l'Union nationale des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis).

... https://mobile.francetvinfo.fr/sante/en ... ebook.com/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34530
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Handicap

Messagede bipbip » 13 Sep 2018, 21:45

Au Mans, les deux mères de famille redescendent de la grue

Les deux femmes étaient montées sur une grue de chantier pour y déployer une banderole afin d'interpeller Emmanuel Macron sur la situation de leurs enfants. La situation a pu se débloquer ce jeudi soir.

L'une d'entre elles, originaire de Champagné dans la Sarthe, est la maman d'un garçon âgé de 12 ans, autiste, pris en charge par un Institut Médico Éducatif, "non adapté en attendant la libération d’une place dans un établissement spécialisé. Mon fils a perdu beaucoup de temps, il a perdu une chance, je dirais "sa" chance de grandir et d’apprendre."

Depuis 2013, il est sur une liste d'attente pour être admis dans une structure d'accueil adaptée à son handicap.
Cette maman demandait l’intégration de son fils à la "section autistes L'éclaircie" du Mans, précisant qu'elle ne descendra pas de cette grue tant qu'elle ne sera pas écoutée. "Je veux une réponse concrète qui me permette d'envisager sereinement l'avenir de mon enfant et je ne descendrai pas de cette grue tant que ça ne sera pas le cas."

... https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 40058.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34530
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Handicap

Messagede bipbip » 20 Sep 2018, 14:12

Strasbourg: Une maman en haut d'une grue pour demander de l'aide pour les enfants handicapés

Ce n'est pas la première fois qu'elle opte pour ce genre d'actions…

Elle n’en est pas à son coup d’essai. D’ailleurs, à France 3 Alsace, la Bas-Rhinoise le reconnaît : « Ça devient malheureusement une habitude de monter en haut des grues. » Mère d’un garçon hyperactif de 9 ans, elle l’a déjà fait avec une autre maman en juin 2017 afin de réclamer au rectorat des auxiliaires de vie scolaire pour leurs enfants.

Plus d’un an après, elle a remis ça ce mercredi sur un chantier du boulevard de la Victoire à Strasbourg. Si sa première escalade a permis à son fils d’obtenir gain de cause, la mère de famille alsacienne a cette fois décidé d’agir de nouveau pour demander que « tous les autres enfants puissent profiter de ce système », confie-t-elle à nos confrères.

« Politique destructrice menée dans le domaine du handicap »

Une photo de l’événement a été publiée sur la page Facebook Collectif citoyen handicap dès 7h. Avec un bref commentaire : « Elle dénonce notamment les milliers d’enfants sans assistant de vie scolaire, sans solution et la politique destructrice menée dans le domaine du handicap. » Depuis un an, un aidant a « changé la vie » de son fils.

A travers cette action, la maman souhaite donc, comme d’autres, critiquer d’abord la politique gouvernementale dans le domaine. D’autres actions et rassemblements sont prévus ailleurs en France par le Collectif citoyen handicap ce mercredi

... https://www.20minutes.fr/societe/233910 ... handicapes
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34530
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Handicap

Messagede bipbip » 20 Sep 2018, 18:43

Les associations de personnes handicapées ont bloqué une nouvelle cimenterie à Toulouse

Le collectif des associations d'handicapés (CIAH) a bloqué ce mardi matin une nouvelle cimenterie après une action survenue la semaine dernière devant le cimentier Lafarge. Le collectif, qui proteste contre la loi sur le logement Elan, manifeste devant l'unité de production de béton Vicat dans le quartier Borderouge, à Toulouse.

"Tant que le gouvernement ne reculera pas, nous nous attaquerons aux intérêts économiques de la construction et entraînerons d’autres avec nous" explique Odile Maurin, présidente de l'association Handi Social.

"Le gouvernement fait reculer l'accessibilité et l'inclusion des personnes handicapées", ajoute-t-elle. Selon le collectif, « la Fédération Française du Bâtiment (FFB) est à l'origine de la rédaction de l'article 18 de la loi ELAN. Parce que cette fédération a su influencer le gouvernement à nos dépens pour maximiser ses profits, nous nous attaquons et attaquerons à l'économie de la construction, par tous les moyens, tant que cet article n'est pas retiré. Et nous invitons les personnes handicapées et tous ceux qui les soutiennent à agir comme nous jusqu'au retrait de cet article.»

... https://www.ladepeche.fr/article/2018/0 ... terie.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34530
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Handicap

Messagede bipbip » 29 Sep 2018, 21:00

Ils détournent le plan de métro de Paris pour n’afficher que les stations accessibles aux personnes handicapées

La ville de Paris compte pas moins de 303 stations de métro. Et pourtant, seules 9 sont accessibles aux personnes à mobilité réduire (Saint-Lazare, Madeleine, Châtelet, Bercy, Cour Saint-Emilion, Gare de Lyon, Olympiades et Bibliothèque François Mitterrand). En bref, seulement 3% des stations de métro de la capitale sont accessibles aux personnes handicapées, contre 18% à Londres, 82% à Barcelone et 88% à Tokyo.

Pour protester contre ce constat édifiant et inciter la ville à prendre enfin des mesures en faveur des personnes handicapées, l’association APF France Handicap a collaboré avec l’agence Brand Station pour mettre en place une opération de street marketing simple mais percutante. L’association a imaginé un plan du métro parisien revisité avec uniquement les stations de métro accessibles aux personnes à mobilité réduite… et forcément, il est beaucoup moins chargé.

... https://creapills.com/apf-france-handic ... o-20180927
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34530
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Handicap

Messagede bipbip » 09 Oct 2018, 17:25

Stop Autisme Virtuel L’autisme provoqué par les écrans, ça n’existe pas ! Halte aux théories infondées !

« Nous, personnes autistes, famille de personnes autistes, professionnels intervenant dans le champ de l’autisme, avons décidé de nous constituer en un collectif appelé Stop Autisme Virtuel.

Notre objectif principal :

Depuis 2017, via des conférences, des formations, des articles, des livres, des interventions dans les médias, le Collectif Surexposition Ecrans (COSE) répand l’idée selon laquelle il existerait une nouvelle catégorie d’autisme, appelée d’abord « autisme virtuel », puis « trouble de l’exposition précoce et excessive aux écrans », qui trouverait son origine dans la surexposition aux écrans.

Selon le COSE, les enfants concernés seraient ceux « porteurs de potentialités autistiques dès la naissance et qu’un environnement saturé d’écrans aurait permis de faire éclore et ou de renforcer » et qui, « une fois guéris », présenteraient « un tableau proche de celui des enfants Asperger ». Le COSE prétend donc qu’il existerait ainsi une nouvelle forme d’autisme, non génétique mais déclenchée ou potentialisée par un abus d’écrans, et qui pourrait être réversible moyennant l’arrêt des écrans. Le parallèle est clairement fait entre cette forme d’autisme et l’autisme de type Asperger ainsi que les TDAH.

Par ailleurs, dans ses prises de parole, le COSE pointe régulièrement le coût pour la société que représente cet autisme qu’il présuppose induit par les écrans, militant clairement pour que les personnes qui en sont atteintes sortent du champ du handicap.

Bien que ne disposant d’aucune étude reconnue par la communauté scientifique et bien que n’exposant publiquement que des cas imprécis, parfois ouvertement revendiqués comme étant fictifs, le COSE a été reçu à l’Elysée, et dispense des formations sous l’égide de municipalités, de caisses d’allocations familiales, d’instituts de formation des professionnels de la petite enfance, d’écoles.

Le message qui est martelé lors de ces interventions, et qui semble recevoir un certain écho auprès du grand public, des professionnels et des pouvoirs publics, suscite une vive inquiétude au sein de notre collectif :

La recommandation de poser systématiquement la question d’une surexposition aux écrans et de tenter un sevrage lors de la constatation de troubles du comportement d’allure autistique chez un enfant va à l’encontre des plus récentes recommandations de la HAS, qui préconisent un dépistage précoce et un « passage de relais » rapide entre professionnels de 1ère ligne et de seconde ligne, pour éviter tout retard délétère de prise en charge.

Les troubles autistiques ou troubles TDAH, parce que indûment rattachés à une surexposition aux écrans, pourraient être requalifiés et sortir du champ du handicap, privant ainsi les personnes concernées des étayages qui leur sont nécessaires, notamment pour une inclusion scolaire et professionnelle réussie, et les priver, ainsi que leur famille, des aides financières d’autant plus indispensables que la plupart des prises en charge recommandées sont encore aujourd’hui pas ou mal remboursées.

L’affirmation, sans étayage scientifique, d’une nouvelle catégorie d’autisme de nature exclusivement « environnementale » est de nature à introduire la confusion dans la définition et la prise en charge de l’autisme, qui a déjà souffert de retards et de dérives inacceptables en France. Il serait catastrophique qu’alors que la société française s’engage enfin vers davantage d’inclusion et une meilleure connaissance de l’autisme, ces théories, pour l’heure infondées, viennent semer le trouble et complexifier la situation des personnes autistes et de leur famille.

Nous souhaitons que, dans l’attente d’études sérieuses et validées, l’existence de cette nouvelle catégorie d’autisme ne soit pas considérée comme acquise.

Par conséquent, nous souhaitons que cessent les formations, les conférences, les prises de parole introduisant sciemment l’idée d’un autisme acquis ou révélé par une surexposition aux écrans. De telles affirmations sont de nature à entraîner de graves retards de diagnostic et à induire gravement en erreur les professionnels (enseignants, professionnels de la petite enfance, professionnels de santé).

Nous souhaitons que les pouvoirs publics, à leur plus haut niveau, condamnent l’idée selon laquelle l’autisme, fût-il déclenché ou potentialisé par les écrans, peut guérir. De même, nous souhaitons que les pouvoirs publics garantissent que les personnes avec autisme ne subiront pas une « double peine » en étant privées des étayages et aides financières qui leur sont nécessaires pour trouver leur place dans une société encore bien peu inclusive.

En signant cette charte, vous reconnaissez que l’autisme, sous toutes ses formes, est un enjeu majeur de santé publique, qui ne doit être ni dévoyé, ni obscurci par des théories qui sont pour l’heure infondées et ne relèvent que de constats, non vérifiés et érigés en généralité et en certitude scientifique.

Pétition en ligne https://www.change.org/p/stop-autisme-virtuel


https://www.questionsdeclasses.org/?Sto ... -pas-Halte
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34530
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Handicap

Messagede bipbip » 11 Oct 2018, 19:25

Dans le 93, l'État est hors-la-loi,
et ne respecte pas la loi de 2005 sur le Handicap !

Rassemblement à Saint-Ouen (93) vendredi 12 octobre 2018
à 18h, Place de la République (Place de la Mairie)

La loi du 11 février 2005 pour l'Égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées affirme les droits fondamentaux des personnes en situation de handicap. La loi d'orientation et de programmation pour la Refondation de l'école de la République du 8 juillet 2013 précise que « le service public de l'éducation veille à l'inclusion scolaire de tous les enfants, sans aucune distinction » ; elle est déclinée dans le code de l'éducation qui précise que « l'État met en place les moyens financiers et humains nécessaires à la scolarisation en milieu ordinaire des enfants, adolescents ou adultes handicapés ».

Dans notre département, en Seine-Saint-Denis, la situation à la rentrée 2018 des élèves en situation de handicap est révoltante.
En cette rentrée 2018, on assiste à une pénurie énorme d'AVS/AESH1, dont la mission principale est d'accompagner les élèves en difficulté ou situation de handicap durant leur vie scolaire ou parascolaire.
Cela signifie donc que de nombreux élèves notifiés MDPH2 n'ont pas accès aux moyens humains nécessaires à leur scolarisation comme le stipulent les lois de 2005 et 2013 et ce pendant 2 mois minimum puisque nous savons que ces élèves n'auront pas toutes et tous un accompagnement d'ici novembre - date à laquelle il y aurait un recrutement d'AVS/AESH. Reste à savoir si ce recrutement sera suffisant...

À titre d'exemple, pour le primaire, il manque l'équivalent de 45 AVS/AESH pour les élèves d'Aubervilliers ; à Pantin, 30 élèves notifiés n'ont pas d'accompagnement ; sur Bagnolet/Les Lilas/Romainville il manque 25 AVS/AESH. La situation est similaire dans toutes les villes du 93.
Pour pallier les manques de moyens, on mutualise les heures d'un-e AVS/AESH pour plusieurs élèves. Ainsi un.e élève qui aurait le droit à 15h d'accompagnement, se retrouve avec uniquement 8h en présence de son AVS/AESH. De même en ULIS3, la tendance est de mutualiser une AVS-Co pour plusieurs élèves dans la classe alors que les enfants concernés ont reçu une notification avec une demande d'AVS-i. En classe « ordinaire », ou en ULIS, chaque enfant notifi.é doit pouvoir bénéficier de l'accompagnement d'une AVS

S'ajoute à cela, le temps infini de constitution et de traitement des dossiers MDPH. Entre le diagnostic initial, et la notification, il peut s'écouler plus d'un an. Plus inquiétant encore, à l'entrée en 6ème de nombreux dossiers doivent être repris à zéro. Concrètement, de nombreux élèves qui étaient accompagnés par un.e AVS/AESH en primaire, ne le sont plus en 6ème.
Comme si le constat n'était pas déjà assez alarmant, les structures d'accompagnement extérieur à l'école sont, elles aussi, en carence : dans certaines villes, il faut attendre 9 mois à 1 an pour avoir un 1er rendez-vous au CMP4 (160 enfants sont en liste d'attente à Saint-Ouen, pour une ville de 49 000 habitant.e.s) ; il manque plus de 150 places dans les IME5 du 93 ;…
Mise en difficulté des personnels.

La précarité des contrats d'AVS/AESH n'est pas non plus à démontrer : jusqu'à 8 ans de contrats précaires avant obtention d'un CDI, sans formation initiale. Une formation continue quasi inexistante, des perspectives de reconversion plus que vagues, un statut fragile et déconsidéré, au vu de la place pourtant indispensable dans la scolarité des enfants en situation de handicap.
Les enseignant.e.s en charge de ces élèves en situation de handicap se retrouvent elles et eux aussi démuni⋅e⋅s face à l'absence de soutien et d'étayage pour inclure les enfants en situation de handicap. L'institution n'est d'aucun soutien. Arguant d'une pénurie budgétaire, elle somme les enseignant.e.s de résoudre les difficultés de ces élèves avec la seule différenciation pédagogique. La disparition des RASED6 complique d'autant plus le travail des équipes éducatives dans le premier degré.

Alors que le président Macron a fait du handicap une priorité durant sa campagne présidentielle, et que Sophie Cluzel et Jean Michel Blanquer persistent jusqu'à ce jour à dire qu'il n'y a pas de situation catastrophique dans les écoles du 93. Pourtant, les faits parlent d'eux mêmes.
Loin d'être une situation nouvelle en Seine Saint Denis et dans les autres départements de France, la non reconnaissance du handicap et les difficultés de scolarisation des enfants en situation de handicap ne peuvent plus être niées. Il devient désormais plus qu'urgent d'en terminer avec la logique d'économie et de rentabilité qui bafoue les droits élémentaires des citoyens en devenir que sont les enfants en situation de handicap.

Pour une véritable école inclusive, pour Sud éducation 93, il faut :

Systématiser le recrutement des AVS/AESH à hauteur des notifications MDPH.
Renforcer les équipes des SESSAD7, des IME, et des CMP
Créer un corps d'AVS/AESH, et titulariser l'ensemble des personnels en poste, sans condition de concours ni de nationalité
Imposer un délai maximum de 2 semaines pour le traitement MDPH à partir du dépôt du dossier par les parents.
Prolongation automatique des notifications MDPH lors du passage de CM2 à 6ème, le temps de reconstruire le dossier avec la nouvelle équipe.
Des RASED complets dans toutes les écoles, et notamment une psychologue scolaire dans toutes les écoles pour accélérer les diagnostics des élèves en situation de handicap.
Appliquer le droit à une formation qualifiante gratuite et diplômante

Des Services à plein temps pour les AESH qui le demandent

Sud Éducation 93 appelle à se joindre au rassemblement qui aura lieu Vendredi 12 octobre, à 18h, devant la mairie de Saint-Ouen.


https://www.sudeducation93.org/Dans-le- ... ur-le.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34530
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Handicap

Messagede bipbip » 21 Oct 2018, 18:40

Quand une personne handicapée entravée quotidiennement dans ses déplacements se retrouve poursuivie pour entrave à la circulation….

STOP aux tentatives d’intimidation des militants handi du CIAH et leurs proches qui ne font que se défendre contre un recul de leur droit au logement
Communiqué de presse du CIAH 31

Quand une personne handicapée entravée quotidiennement dans ses déplacements se retrouve poursuivie pour entrave à la circulation….

STOP aux tentatives d’intimidation des militants handicapés du CIAH 31 et leurs proches qui ne font que se défendre contre un recul historique de leur droit au logement !

... https://www.handi-social.fr/articles/ac ... tion-56353

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34530
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Handicap

Messagede bipbip » 24 Oct 2018, 19:09

Des personnes handicapées bloquent la gare de Toulouse

« #Pepy, tant que Matabiau, gare de la 4e ville de France sera inaccessible en autonomie aux PMR et personnes handicapées, nous paralyserons le trafic SNCF comme vous nous paralysez ! ». C'est le message adressé au président de la SNCF par le CIAH 31. En novembre 2008, ce Collectif inter associatif handicap manifestait déjà dans la gare Matabiau à Toulouse… Depuis, les associations locales n'ont jamais cessé de dénoncer ses conditions d'accessibilité.

Habitués des opérations coup de poing

Le 24 octobre 2018, ce collectif qui multiplie les actions coup de poing pour se faire entendre -il réalise des opérations péages gratuits, a neutralisé le convoi de l'Airbus en août 2018 puis une cimenterie Lafarge en septembre pour protester contre l'article 18 de la Loi ELAN sur le logement (articles en lien ci-dessous)-, a donc décidé de bloquer la gare toulousaine, expliquant aux usagers : « Nous nous permettons aujourd'hui de retarder votre train TGV et ne doutons pas que les quelques minutes de gêne occasionnées vous permettront juste de mesurer très brièvement ce que vivent les personnes en situation de handicap au quotidien depuis des années ». Pour « comprendre notre colère légitime et faire preuve de solidarité ».

Un parcours du combattant

Le CIAH 31 explique en effet qu'il est impossible de rejoindre le métro depuis la gare à cause d'un élévateur quasiment toujours en panne. Et, lorsqu'il fonctionne, il faut maintenir la pression sur le bouton d'appel, ce qui s'avère inadapté à nombre de personnes en fauteuil manquant de force dans les membres supérieurs. Et impossible de se faire aider par un tiers sous peine de dépasser le poids maximum autorisé dans la cabine. Cette situation oblige les usagers en fauteuil à sortir de la gare et à faire un grand détour par l'extérieur pour aller prendre le métro à Marengo. Le collectif continue d'énumérer sa longue liste à la Prévert… Pour prendre un TER, les quais sont équipés d'ascenseurs et les trains accessibles de plain-pied mais… « il reste le problème du contournement de six marches entre deux souterrains où, là aussi, nous sommes bloqués par un élévateur très souvent en panne et trop petit pour nombre de nos fauteuils ». Seule alternative : réserver un accompagnement au moins 48 heures à l'avance et arriver 30 minutes avant le départ du train pour être accompagnés dans des souterrains interdits au public.

... https://informations.handicap.fr/art-bl ... xfQQv7cLCg
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34530
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Education, culture et recherche, santé et social

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 0 invités