Divers luttes

Luttes des travailleurs-euses, chômage, précarité.

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 04 Mar 2018, 18:32

Rungis : les salariés de Delifresh menacent d’arrêter le travail

Ce lundi, plus de la moitié des salariés de la société Delifresh, spécialiste en logistique frigorifique de la livraison, bloqueront le site pour exiger de meilleures conditions de travail. Un préavis de grève a été déposé par la CGT.

« Les conditions se sont dégradées », confie sous pression Akim Sebaoui, délégué du personnel. Basés à Rungis, les salariés de Delifresh, spécialiste en logistique frigorifique de la livraison, sont remontés. A l’initiative du syndicat CGT, près de 80 d’entre eux lancent un mouvement de grève ce lundi à 23 heures. Ce qui pourrait impacter sur les 700 livraisons quotidiennes dans Paris et sa petite couronne.

Depuis le rachat par Chronopost le 13 décembre dernier, les avantages dont bénéficiaient les 130 salariés, se seraient peu à peu réduits. Lors de la négociation annuelle obligatoire réalisée le 22 février dernier, la direction aurait décidé de supprimer les « camions attitrés » de l’entreprise créée il y a sept ans.

Les syndicats s’indignent aussi que la direction tende à privilégier la sous-traitance. « Du personnel détaché de Chronopost arrive chaque jour pour combler les effectifs manquants, sans que l’on ne soit averti », ajoute Akim Sebaoui en donnant l’exemple d’un ancien chauffeur remplacé par un membre du personnel spécialisé dans le transport de petites marchandises. Un moyen de « réduire les coûts de production » à un moment où « le groupe afficherait un déficit d’un million d’euros pour 2018 », selon le salarié.

... http://www.leparisien.fr/val-de-marne-9 ... 590114.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 10 Mar 2018, 23:02

Négociations enfin en vue chez Coca-Cola

Coca-Cola. Sept grévistes de l’usine étaient assignés mardi au TGI par la direction, qui exige la levée du piquet de grève. Les salariés, eux, réclament l’ouverture de négociations. Dans le jugement rendu jeudi, le TGI donne raison aux grévistes en nommant une médiatrice de la Direccte dans le cadre de négociations pour trouver une solution au conflit.

En assignant sept salariés grévistes (dont cinq élus CGT) devant le tribunal de grande instance (TGI) d’Aix mardi, la direction de l’usine Coca-Cola des Pennes-Mirabeau n’imaginait sans doute pas se tirer une balle dans le pied. C’est pourtant ce qui vient de se produire. Car après avoir refusé à la CGT l’ouverture de négociations qui auraient pu éviter au conflit en cours de perdurer depuis maintenant plus de trois semaines, la voilà sommée, par le tribunal qu’elle a elle-même saisi, de répondre favorablement à la requête des grévistes.

Une première victoire pour les salariés grévistes

Hier, le jugement rendu en délibéré deux jours après l’audience des salariés assignés, annonce en effet la désignation d’une médiation pour obliger les deux parties à se rencontrer. C’est une responsable d’unité de contrôle de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (Direccte) qui confrontera et arbitrera les points de vue afin de trouver une solution au conflit. Après cette nomination, une nouvelle audience devrait avoir lieu le 10 avril.

« La Justice nous donne raison ! » : devant l’usine des Pennes-Mirabeau, la phrase est écrite au sol, en très grosses lettres. Pour les salariés en grève, c’est une première victoire après trois semaines de lutte dans lesquelles ils ont laissé quasi un salaire mensuel, compensé par la solidarité sans faille des Pennois venus apporter soutien, nourriture, bois de chauffage...

... http://www.lamarseillaise.fr/bouches-du ... fin-en-vue
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 19 Mar 2018, 21:54

Rungis : les salariés de Delifresh toujours en grève

Le mouvement de grève se poursuit à l’entrepôt frigorifique de Delifresh, ce lundi. Depuis quinze jours une trentaine de salariés bloquent le site sur le marché d’intérêt national (MIN) de Rungis. Actuellement, ils ne seraient plus que 23 « à résister à la pression de la direction », selon Akim Sebaoui, délégué du personnel qui prévient qu’« aucune négociation avec la direction n’a pu être entamée jusqu’ici ». Depuis le rachat par Chronopost le 13 décembre dernier, les avantages dont bénéficiaient les 130 salariés, se seraient peu à peu réduits.

Parmi les revendications, ils réclament le versement de leurs salaires tous les 1er du mois, des primes de pénibilité et le treizième mois.

... http://www.leparisien.fr/val-de-marne-9 ... 615659.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 22 Mar 2018, 17:25

La grève se poursuit pour les travailleurs de Chronopost à Rungis

Les travailleurs de la société Délifresh entrent dans leur troisième semaine de grève. Suite au rachat par Chronopost les conditions de travail se détériorent, des suppressions de postes ont débuté, l’ensemble sous couvert de sous-traitance.

Délifresh est une société de livraison, qui approvisionne, entre autres, le marché de Rungis. Depuis son rachat en décembre dernier par Chronopost, les salariés sont plus qu’inquiets, le protocole d’accord signé avec l’ancienne direction a été renié par Chronopost, qui revient ainsi sur une augmentation de salaire et un allégement des chargements de camions.

Les postes basculent à la sous-traitance, ce qui certes augmente le nombre de travailleurs, mais avec des conditions beaucoup moins favorables. Pour l’instant, une dizaine de postes ont déjà été supprimés et une quarantaine créés. Les grévistes craignent surtout un passage total à la sous-traitance. Hakim Sébaoui délégué du personnel témoigne pour France Bleu Paris : « Quand Chronopost a racheté l’entreprise, tout était ficelé, le projet était prêt : c’était dégraisser les salariés pour ramener de la sous-traitance. Ils sont connus pour ça ». C’est à termes pour les 107 postes que les grévistes sont inquiets. La direction n’a pas réagit au mouvement de grève, ni sur les, risques de sous-traitances, ni sur l’annulation des accords.

... http://www.revolutionpermanente.fr/La-g ... t-a-Rungis
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede Béatrice » 24 Mar 2018, 20:33

Lutte des salariés de l’usine COCA-COLA des Pennes Mirabeau viewtopic.php?f=72&t=2208&p=279303#p278734 (suite) :

Belle victoire des salariés de l’usine COCA-COLA des Pennes Mirabeau (13) : à l’issue de quatre semaines de grève, les travailleurs avec leur syndicat CGT ont obtenu l’ouverture de négociations avec la direction pour la sauvegarde des emplois et la pérennité du site.

http://cgt13.reference-syndicale.fr/201 ... mpossible/
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2788
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 28 Mar 2018, 02:45

Saint-Étienne : 42 salariés de Praxair en grève depuis une semaine

Depuis une semaine, presque 90% des salariés de Praxair, l'entreprise de traitement et revêtement de métaux, sont en grève à Saint-Étienne. Ils veulent de meilleurs salaires et primes, et l'amélioration de leurs conditions de travail et dénoncent le mépris de la direction.

... https://www.francebleu.fr/infos/economi ... 1522097121
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 31 Mai 2018, 19:16

Trun : les salariés d'Heller-Joustra en grève depuis une semaine

La société Heller-Joustra, symbole du jouet made in France,a été rachetée il y a deux ans par Maped. Cette dernière a annoncé le 27 mars dernier le liecenciement de 22 des 25 salariés. Un bras de fer s'est engagé avec la direction.

Voilà maintenant une semaine qu'ils sont en grève illimitée. Depuis le vendredi 18 mai, 19 salariés ont cessé toute activité. La production de l'entreprise Heller Joustra est à l'arrêt. Le 27 mars dernier, la direction de Maped, le spécialiste des fournitures scolaires qui avait repris deux ans auparavant ce fleuron du jouet made in France et avait naître de grands espoirs, a annoncé la fermeture de Joustra et le licenciement de 22 des 25 salariés à la fin de l'année.

... https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 82451.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 02 Juin 2018, 16:18

Sud-Aveyron : mouvement de grève chez les salariés de Louisiane

Une soixantaine d'employés du site de La Cavalerie n'ont pas pris le travail vendredi matin.

Ils avaient déjà débrayé une heure en début de semaine. Une soixantaine de salariés de l'entreprise Louisiane, installée à La Cavalerie, spécialisée dans la construction de mobil home de camping se sont mis en grève, vendredi. Les salariés de cette entreprise qui se porte bien, ne comprennent pas le traitement salarial qui leur est réservé.

... http://www.midilibre.fr/2018/06/01/sud- ... 680095.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 02 Juin 2018, 16:55

Première grève en 10 ans des salariés de NTN-SNR à Annecy, en Haute-Savoie

Les salariés de la société française de fabrication de roulements mécaniques NTN-SNR à Annecy, en Haute-Savoie, sont en grève. La raison de leur colère : une prime d'intéressement insuffisante aux yeux des employés, à l'heure où l'usine fête son centenaire.

Ce jeudi 31 mai 2018, la colère des salariés de la société NTN-SNR gronde dans le quartier de la gare, devant l'usine, à Annecy en Haute-Savoie. C'est la première grève depuis plus de 10 ans.

Ce matin, 150 personnes étaient réunies devant l'usine. Un rassemblement qui se veut symbolique : deux heures de débrayage minimum. Certains sont même venus sur leur temps libre.

... https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 85731.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede Pïérô » 03 Juin 2018, 10:49

Artmadis : les salariés se battront “ jusqu’au bout ”

Neuf jours après un premier débrayage (NR du 24 mai), les salariés d’Artmadis (ex-Roche-Fortuné) ont remis cela hier. Une vingtaine de personnes, sur la quarantaine qui travaillent pour le site logistique de Pompaire du distributeur de produits d’arts de la table et de la cuisine, ont manifesté leur mécontentement. Leur entreprise, qui a enregistré 2,7 millions d’euros de pertes en 2017, a été placée en redressement judiciaire le 22 mai dernier par le tribunal de commerce de Lille, pour une période de deux mois, pendant laquelle un repreneur doit être recherché.

“ Mettre la pression sur la direction ”

Un débrayage organisé en concertation avec l’autre site logistique de l’entreprise, à Arques (Pas-de-Calais) et le siège social à Wasquehal (Nord), alors que des réunions avaient lieu au même moment au siège. « La première est une réunion classique du comité d’entreprise et la seconde est une réunion extraordinaire, explique Pascal Pin, représentant du personnel FO. Nous voulons mettre la pression sur la direction, pour obtenir davantage que des indemnités légales de licenciement en cas de liquidation judiciaire. » « Nous voulons montrer que nous sommes soudés et que nous nous battrons jusqu’au bout »,

... https://www.lanouvellerepublique.fr/par ... qu-au-bout
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 04 Juil 2018, 20:48

Contre le PSE ; après celui de Brice le blocage de l'entrepôt de Jules

http://www.lavoixdunord.fr/408303/artic ... oCookies=1
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 05 Juil 2018, 15:33

Albi : les salariés de Dyrup en grève pour l'avenir du site

Les salariés de l'entreprise albigeoise Dyrup, spécialisée dans les peintures et les vernis, sont en grève. Ils protestent contre le licenciement de 9 des leurs et contre la délocalisation du laboratoire recherches et développement.

... https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 06453.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 14 Juil 2018, 21:43

Lutte gagnante des salariés de l’entreprise Linamar (42)

Apres 4 jours de grève, 80% des 200 salariés de l’entreprise (soit quasiment 100% des CDI) ont gagné à l’appel de l’intersyndicale CGT-FO-CFDT.

Ils viennent d’obtenir :
§ Une augmentation de 50 € par mois.
§ Une prime de 300 € pour tous les salariés.

Preuve est faite une fois de plus, que la victoire est possible lorsqu’on s’empare des revendications et qu’on les fait partager au plus grand nombre.

https://www.facebook.com/UD-CGT-82-5875 ... iw&fref=nf
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 14 Juil 2018, 22:41

Le Faouët. Les salariés de la conserverie morbihannaise en grève

DEPUIS HIER ET TOUTE LA NUIT LES GREVISTES ONT BLOQUE LA CONSERVERIE! LES CAMIONS DOIVENT REBROUSSER CHEMIN…
LA DERNIÈRE GREVE DATE DE 2001, MAIS Là…LA COUPE EST PLEINE!
LA SITUATION EST TRÈS TENDUE DEPUIS LE MOIS D’AVRIL APRES L’ÉCHEC DES NÉGOCIATIONS ANNUELLES SALARIALES…
« LES NOUVEAUX EMBAUCHES GAGNENT PLUS QUE LES ANCIENS, IL Y A DES INÉGALITÉS DANS L’ATTRIBUTION DES PRIMES »…EXPLIQUE FRANçOISE LESSART… »ON NOUS PROPOSE JUSTE DES MIETTES »….

... http://npa29.unblog.fr/2018/07/13/daucy-lanester-cgt/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 16 Aoû 2018, 19:13

Soutien aux salarié(e)s de MAMIE NOVA à Maromme

Un plan social chez Mamie Nova à Maromme (Seine-Maritime) près de Rouen été annoncé récemment. Ainsi, 116 postes sur 191 sont menacés à l’usine Novandie (Mamie Nova) qui fournit la célèbre marque de yaourt incarnée par une grand-mère en robe bleue, ainsi que des grands distributeurs. Cette usine appartient au groupe Andros.

Depuis 1949, cette laiterie tient une place importante dans l’industrie agroalimentaire et fait partie du patrimoine industriel et culturel de la ville de Maromme.

Elle a traversé de nombreuses difficultés mais grâce à l’action des différentes générations de salariés qui y ont travaillé, au soutien des élus locaux qui se sont succédé(e)s, elle avait jusqu’à présent résisté.

Bien que depuis quelques années le groupe Andros limitait volontairement les investissements et l’activité de cette usine, rien ne laissait prévoir qu’il ne resterait plus qu’un petit outil de travail en 2019. Pour combien de temps ?

Usine la plus productive du groupe Andros

Dans le même temps, un rapport annuel de l’expert du comité central d’entreprise a précisé qu’elle était l’usine du groupe la plus productive.

Visiblement cette usine est victime du choix incompréhensible du groupe Andros de refuser d’investir pour maintenir un outil industriel dans la région Normandie alors qu’il y a du lait en abondance de haute qualité, un grand bassin de consommation sans oublier que c’est là où est née Mamie Nova.

L’usine Novandie est aussi victime du discours démagogique du gouvernement en matière agricole, qui demande aux industriels de payer le prix plus cher aux producteurs (ce qui est justifié) alors que dans le même temps il laisse les grandes surfaces continuer leur chantage sur les prix d’achat industriel afin d’augmenter encore leurs profits sans que les consommateurs en profite.

Après le textile et la métallurgie on arrive à la liquidation de l’industrie agroalimentaire dans le bassin d’emploi dans la vallée du Cailly dont les salariés de WILD du Houlme près de Maromme a déjà fait les frais en 2015.

Une nouvelle fois ce sont les salariés et leurs familles qui sont les grands perdants.

100.000 signataires d’une pétition

Une pétition lançée par Jean-Claude Amand, conducteur de ligne de suremballage chez Novandie (Mamie Nova) depuis 30 ans à déjà recueillit près de 100.000 signatures. Dans celle-ci est demandé :

– Le refus de tout projet immobilier sur le site de Mamie Nova à Maromme avec le reclassement du PLUI (Plan Local d’Urbanisme Intercommunal) afin que ce site soit réservé uniquement pour des activités industrielles ou tertiaires.

– Que les salariés du siège social du groupe Andros dont le département technique et pilote soient maintenus sur ce site.

– Que 3 machines au lieu de 2 soient maintenues afin de maintenir le maximum d’emplois et que ce site ait une taille suffisante pour assurer sa pérennité.

Je partage le triste constat de Jean-Claude Amand à la fin de cette pétition :

« N’oublions pas que de nombreux salariés sont ou arrivent à un âge critique pour se placer sur le marché de l’emploi.

Le projet qui nous est présenté aujourd’hui, s’il est maintenu, c’est ni plus ni moins qu’une fermeture demain.

Alors, quel gâchis ! Le pire c’est qu’au sommet de l’état on nous répète à longueur de journée que, plus les riches seront riches plus il y aura de travail. On voit le résultat… »

La pétition est à signer ICI : https://www.change.org/p/sauvez-mamie-nova-à-maromme


http://arnaudmouillard.fr/2018/08/14/mamienovamaromme/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Monde du travail

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 0 invités