Soutien aux sans papiers et exilé-es

...Sans Papiers, antifascisme...

Re: Soutien aux sans papiers et exilé-es

Messagede bipbip » 16 Mar 2018, 22:01

Soirée de solidarité avec les exilé.e.s

Le Mas d'Azil (09) Dimanche 18 mars 2018

17:30 : projection du film SORAN FAIT SON CINÉMA à la salle multimédia. "Ce film retrace la longue route de Soran, réfugié kurde, entre le Kurdistan iranien et l'Angleterre, où il veut s'inscrire à une école de cinéma. De faux papiers en passeurs, de marches silencieuses en prisons, Soran lui-même filme son périple, avec la complicité de la réalisatrice, Fulvia Alberti. (durée : 66 min)"

19:00 : Apéro-soupe, chez Nadia & Guillaume, place du marché.

Soirée organisée par le collectif solidarité migrant.e.s 09 (solidaritemigrantes09@riseup.net)

Image

https://iaata.info/18-mars-au-Mas-d-Azi ... -2441.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35393
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Soutien aux sans papiers et exilé-es

Messagede bipbip » 18 Mar 2018, 18:24

Un mineur isolé pris en charge par l’ASE de Paris meurt faute d’un suivi adapté !

Nour s’est jeté à la Seine le 14 mars, un rassemblement est organisé le 21 mars à 18h pour dénoncer l’absence de prise en charge à l’origine de ce nouveau drame...

Un mineur isolé pris en charge par l’ASE de Paris meurt faute d’un suivi adapté !

Il se prénommait Malik Nurulain mais préférait qu’on l’appelle Nour. Nour est mort le 14 février 2018, retrouvé noyé dans la Seine à Paris. Il avait 17 ans.

Victime de tortures, il avait fui le Pakistan à l’âge de 15 ans.

En France depuis un an, sous la responsabilité de l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) de Paris, il bénéficiait depuis peu de la protection subsidiaire accordée par l’OFPRA (Office français de protection des réfugiés et apatrides).

Depuis cinq mois, il était pourtant logé seul à l’hôtel sans encadrement adéquat et en grande détresse psychique. Il avait déjà été pris en charge à deux reprises en hôpital psychiatrique avant que l’ASE ne décide de le mettre à l’hôtel faute de place adaptée en foyer.

Quelques mois après son placement à l’hôtel, il est sauvé d’une première tentative de suicide dans la Seine et pris en charge pour la troisième fois en hôpital psychiatrique. À sa sortie, il est à nouveau relogé à l’hôtel, seul face à ses traumatismes. Son corps inerte est repêché sept jours après sa sortie de l’hôpital.

Seule responsable légale de ce mineur non accompagné, l’ASE l’a maintenu à l’hôtel, dans un environnement manifestement inadapté pour assurer sa protection et ce malgré les risques avérés de suicide et les signalements répétés de l’entourage (amis, associations, administrateur ad hoc). En conséquence, nous dénonçons l’inaction de l’ASE de Paris qui, selon nous, relève d’une situation manifeste de non assistance à personne en danger.

Interrogée par l’entourage de Nour cinq jours après sa sortie de l’hôpital, l’ASE affirmait n’avoir aucune nouvelle de lui. Le signalement de la disparition à la Brigade des mineurs ne sera fait que douze jours après sa sortie de l’hôpital. Au moment du signalement de sa disparition par l’ASE, il était déjà mort depuis cinq jours.

Sans la mobilisation d’associations et d’individus qui ont croisé le chemin de ce garçon, la mort de Nour serait probablement passée sous silence.

Le système actuel de la prise en charge de ces jeunes est totalement inadapté. Il est inadmissible qu’un mineur, qui relève de la protection de l’enfance, reste seul dans un hôtel sans l’accompagnement régulier de professionnels, alors qu’on connaît, de surcroît, sa vulnérabilité puisqu’il sort d’un séjour en hôpital psychiatrique. L’ASE a failli à son obligation de protection.

Comme de nombreux autres exilés, Nour avait risqué sa vie pour venir chercher la protection de la France. Ce n’est pas l’exil qui l’a tué, mais la défaillance du système de prise en charge des mineurs non accompagnés à Paris.

À la mémoire de Nour et pour dénoncer les défaillance de la prise en charge des mineurs non accompagnés à Paris.

Appel à un rassemblement le mercredi 21 mars, à 18 heures, Place de l’Hôtel de Ville

Organisations signataires :
• Adjie (Accompagnement et défense des jeunes isolés étrangers)
• Admie (Association pour la Défense des Mineurs Isolés Étrangers)
• Asmie (Association de Solidarité avec les Mineurs Isolés Étrangers)
• Collectif de vigilance du 12e pour les droits des étrangers
• Fasti (Fédération des Associations de Solidarité avec Tou⋅te⋅s les Immigré⋅e⋅s)
• Fédération de Paris de la Ligue des Droits de l’Homme
• Gisti (Groupement d’information et de soutien des immigré⋅e⋅s)
• Hors la Rue
• La Voix de l’enfant
• Melting passes
• Mrap (Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples)
• Parcours d’Exil
• Resf (Réseau Éducation Sans Frontières)
• SUD Conseil départemental de Seine-Saint-Denis
• Utopia 56


https://paris-luttes.info/un-mineur-iso ... e-par-9732
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35393
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Soutien aux sans papiers et exilé-es

Messagede bipbip » 19 Mar 2018, 18:33

Courte occupation Basilique Saint-Denis par les sans-papiers

Aujourd’hui dimanche 18 mars 2018 à 14h30les sans-paiers ont occupéla Basilique de Saint-Denis La police est intervenue avec violence, elle a expulsé les sans-papiers. Le , Pierre Garelli, a été arrêté brutalement.

Cette occupation à l’initiative de environ 150 sans-papiers de la CSP 75 et CSP 93, est une action menée pour exiger :
• le retrait du projet de loi Asile-immigration
• la régularisation de tous les sans-papiers
• l’accueil inconditionnel des migrants

L’expulsion à eu lieu très vite et à cette occasion il y a eu de la répression.

https://paris-luttes.info/occupation-ba ... denis-9751
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35393
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Soutien aux sans papiers et exilé-es

Messagede bipbip » 23 Mar 2018, 00:53

Rassemblement devant la préfecture Bobigny
avec les exilé.e.s de l'université Paris 8

Vendredi 23 mars 2018
à 14h, Esplanade devant la préfecture 93 à Bobigny, 1 esplanade Jean Moulin

Des papiers pour tou.te.s les exilé.e.s de Paris 8 !!!!

« Des papiers pour tou.te.s », c'est la revendication des exilé.es de Paris 8. Résister à la loi « Pour une immigration maitrisée et un droit d'asile effectif», c'est se tenir, aujourd'hui, demain, à leurs côtés et porter cette revendication simple.

Depuis un mois et demi, le bâtiment A de Paris 8 est occupé par des exilé.es de plusieurs nationalités et des personnes solidaires. Pour se protéger des violences policières à chaque coin de rue, qui font des quartiers de La Chapelle et de la Villette le terrain d'une véritable chasse à l'homme. Pour se protéger du froid, de la neige, de la pluie. Pour ne pas mourir sur un bout de trottoir comme Karim, exilé soudanais, la semaine dernière à la porte de la Chapelle, sous le regard indifférent des passant.e.s et des travailleurs « sociaux » du camp Hidalgo. Pour contrer la violence des institutions, la prise d'empreintes à l'électricité, l'enfermement et la déportation. Pour résister à un projet de loi qui n'est rien d'autre que l'aggravation d'une situation de fait, créée par ce droit dérogatoire au droit commun qu'est le droit des étranger.es et par une pratique administrative et judiciaire raciste. Pour tout cela, il a fallu et il faut encore s'organiser.

S'organiser, à Paris 8, c'est occuper un bâtiment et lutter pour que ces questions ne soient pas appréhendées sous l'angle de la gestion de population, du maintien de l'ordre public ou de l'urgence humanitaire. Il ne s'agit pas d'une mise à l'abri, mais bien de construire un rapport de force avec ces autorités qui écrivent ou appliquent la loi. Des revendications et une parole politique propres aux exilé.es sont nées. Ici, tous les jours, nous construisons un lieu de vie commune. Ici, au quotidien, nous nous organisons. Nous manifestons à Paris 8, devant la préfecture, dans les rues, devant le CRA du Mesnil-Amelot pour libérer l'un des nôtres arrêté en préfecture alors qu'il allait renouveler son récépissé. Nous pratiquons l'auto-défense juridique et politique. Nous ne nous laisserons pas faire.

Par notre lutte, nous piétinons le CESEDA (Code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile) et affrontons les préfectures. Face au racisme d'Etat, nous pouvons gagner, créer une brèche dans les politiques racistes de l'Etat français, redonner espoir aux 1300 personnes qui dorment dans la rue à Paris, aux enfermé.es en CRA en attente de déportation, aux réfugié.es statutaires sans logements, aux mineur.es rejeté.es au faciès par le DEMIE, aux débouté.es de l'asile.

C'est pourquoi nous appelons à manifester avec nous devant la prefecture de Bobigny le vendredi 23 mars à 14h


https://fr-fr.facebook.com/events/1036553339832421/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35393
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Soutien aux sans papiers et exilé-es

Messagede bipbip » 23 Mar 2018, 21:11

Stop aux expulsions ! Stop Dublin !

Amiens samedi 24 mars 2018
à 15h, Place Gambetta

Image

Rassemblement place Gambetta samedi 24 mars à 15 heures pour un départ en cortège jusqu'à la place René Goblet pour dire NON à la politique du chiffre, NON aux expulsions honteuses comme celle du lundi 19 mars à Amiens, NON au projet de Loi Asile et Immigration qui s'il devait devenir une loi de notre pays, dégraderait la situation des personnes étrangères, affaiblirait les garanties et droits fondamentaux, augmenterait la maltraitance institutionnelle et ferait de tout étranger un suspect.

Le lundi 19 mars, Monsieur le Préfet de la Somme a fait reconduire à Bologne, en Italie, deux Guinéens, deux Soudanais et un Camerounais qui vivaient à Amiens.

Demandeurs d'asile assignés à résidence pour 45 jours, ils devaient, comme beaucoup d'autres, venir signer sept jours sur sept à l'hôtel de police d'Amiens à 7 heures du matin. Leur crime ? Venus par bateau depuis les côtes libyennes, ils avaient dû traverser l'Italie où leurs empreintes avaient été relevées avant d'arriver en France.

Depuis l'hôtel de police, un bus les a emmenés à Lille-Lesquin, Violentés, menottés, embarqués de force alors qu'ils refusaient de monter à bord, ils sont arrivés avant 14 heures à l'aéroport de Bologne.

Ces violences n'ont pas de témoin. Hors de la cabine de pilotage, il n'y avait que 12 passagers dans l'avion spécialement affrété par Monsieur le Préfet de la Somme, les 5 demandeurs d'asile expulsés vers l'Italie et 7 policiers.

A Bologne, les policiers italiens ont pris une nouvelle fois leurs empreintes avant de les lâcher dans la rue sans le moindre accompagnement, sans hébergement, sans rien à manger.

Parmi les expulsés deux malades, dont l'un, atteint d'une pneumopathie sévère et suivi au CHU Amiens Sud et un élève scolarisé au LP Montaigne.

Disons OUI à une Europe accueillante et solidaire , OUI à une France capable de prendre sa part dans cet accueil.

Organisé par Réseau Education Sans Frontières de la Somme

Page Facebook de l'événement https://www.facebook.com/events/454024391697728/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35393
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Soutien aux sans papiers et exilé-es

Messagede Béatrice » 03 Avr 2018, 18:57

vendredi 6 avril 2018 à 18h30 à Forcalquier

K'fé Quoi, zone industrielle Intermarché

Cabaret migratoire

Le collectif Migrant·e·s 04 propose

VENDREDI 06 AVRIL À FORCALQUIER - LE K'fé Quoi

à partir de 18h30

Une soirée CONTE // EXPOSITION // POÉSIE // MUSIQUE

LA LIBERTÉ D'AGIR NE S'USE QUE SI ON NE S'EN SERT PAS

8 / 10 / 12 euros
Repas et grignotages sur place

Image

Il y a bien longtemps le Zéro, ce petit signe vide, a ouvert la porte aux mathématiques modernes.

Inventé en Inde, les Arabes l'adoptèrent et le transmirent aux occidentaux. Raccourci rapide afin de montrer que l'apport d'un petit rien, un zéro, a changé l'humanité, apportant ouverture et lumière

Les fermetures ont toujours apporté le contraire. L'histoire à travers les siècles nous donne pléthore d'exemples

Aujourd'hui les parallèles avec la crise de 1929 deviennent de plus en plus évidents. Le risque de plonger dans une nouvelle barbarie mondiale n'a jamais été aussi grand. Sur tous les continents la guerre ravage la terre, obligeant les habitants de ces tragédies à fuir leurs pays pour donner un avenir à leurs enfants.

LE PAYS DES DROITS DE L'HOMME FERME SES FRONTIÈRES

Nous laissons se noyer en Méditerranée des milliers d'enfants, de femmes et d'hommes cherchant l'asile, attirés par les néons qui clignotent "Liberté - Égalité - Fraternité"

Pourtant, en France qui ne descend pas d'une vague de migration ?
LA LIBERTE D'AGIR, NE S'USE QUE SI ON NE S'EN SERT PAS.

Apportons notre pierre pour bâtir des ponts entre les humains plutôt que des murs.

Si le Zéro, ce petit vide a bouleversé la face du monde alors votre soutien est un plein d'espoir pour demain.

Venez nombreux pour partager, échanger, fêter l'humanité !

Soirée organisée par le collectif Migrant·e·s 04

Pour l'accueil et la solidarité dans nos villages

En partenariat avec :


Image
XCLUS // Collectif d'artistes de la parole (En France et en Europe) qui se mobilise pour dénoncer les politiques de migrations actuelles


Image
RADIO ZINZINE // Média libre et auto-géré


Image
LE FORUM CIVIQUE EUROPÉEN // Réseau international de solidarités et d'initiatives émancipatrices


Image
LA BOÎTE À RESSORT // Soutien à la communication


Image
COMPAGNIE D'A // Compagnie qui explore - dans une approche pluridisciplinaire et contemporaine - le récit musical. À travers les codes du conte merveilleux, résonances de nos songes, elle joue avec les archétypes pour aborder avec une distance onirique des thèmes actuels (racisme, adolescence, religion, argent, égo, travail, dévoration etc..).


RENSEIGNEMENTS ET RÉSERVATIONS
etoile.du.berger.04@gmail.com

Image
La soirée se déroulera au K'fé Quoi
Café concert - Résidence d'artistes - Spectacle vivant

https://04.demosphere.eu/rv/2038
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2790
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Soutien aux sans papiers et exilé-es

Messagede bipbip » 05 Avr 2018, 14:40

Hautes-Alpes, Soirée Soupe et Bobine « Mineurs en exil, quel accueil ? »

Vendredi 6 avril 2018
à 18h30, Salle polyvalente d’Eyguians-Garde Colombe, Hautes-Alpes

Mineurs en exil, quel accueil ?

Participation libre Organisé par le collectif « soupes et bobines ».

Cette troisième soirée, autour du film « J’ai marché jusqu’à vous » de Rachid Oujdia a pour objectifs de donner des précisions sur les flux migratoires , les évolutions législatives, d’informer sur les besoins en matière de solidarité et d’accueil, d’échanger avec les personnes engagées, de développer nos réseaux et de lutter contre l’idée d’un « délit de solidarité ».

Après la fermeture de la vallée de la Roya en 2017, notre département des Hautes Alpes est devenu le passage obligé des migrants arrivant de l’Italie par le col de l’échelle et Briançon.

L’arrivée en nombre de Mineurs (1600 en 2017 dans les Hautes Alpes) a aussi été un élément nouveau, prenant de cours les institutions et pointant de grandes défaillances de l’état dans la mise à l’abri des mineurs isolés.

En 2016 et début 2017, deux soirées soupes et bobines ont permis d’évoquer la question des Migrants Majeurs.

Cette nouvelle soirée aura pour objectif de :
- Donner des précisions sur les flux migratoires et les différents statuts des migrants
- Informer sur les évolutions législatives et politiques migratoires en France et en Europe
- Présenter la situation dans le 05, notamment sur la question des mineurs migrants
- Evoquer les besoins en matière de solidarité et d’accueil de mineurs migrants
- Echanger avec des personnes impliquées, notamment autour du CHUM (centre d’hébergement d’urgence des mineurs migrants) ouvert à Veynes en septembre 2017 par un collectif de bénévoles
- Développer nos réseaux d’information, de soutien et de pression sur les institutions pour faire respecter les droits des personnes, et lutter contre l’idée d’un « délit de solidarité ».

https://grenoble.indymedia.org/2018-04- ... Mineurs-en
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35393
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Soutien aux sans papiers et exilé-es

Messagede bipbip » 12 Avr 2018, 17:40

Vendredi 13 avril 15h - Rassemblement préfecture Bobigny avec les exilé.e.s de P8 #2

Nous, occupant.e.s de Paris 8, nous nous organisons dans l’université depuis deux mois pour obtenir des papiers pour tout.e.s, des logements décents, l’accès à l’éducation. Nous appelons à un rassemblement vendredi 13 avril à 15h devant la préfecture de Bobigny pour obtenir un rendez-vous avec le préfet.

Nous occupons l’université avec des personnes solidaires pour nous protéger des violences policières à chaque coin de rue. Pour nous protéger du froid, de la neige et de la pluie. Pour ne pas mourir sur un bout de trottoir, comme Karim et comme tant d’autres, sous le regard indifférent des passant.e.s.
Nous occupons pour contrer la violence des institutions, l’arbitraire et l’aléatoire qui est notre quotidien, à l’OFPRA, à la CNDA, à la préfecture ; pour échapper à l’enfermement et la déportation.
Ici, tous les jours, nous construisons un lieu de vie commune. Ici, au quotidien, nous nous organisons. Nous manifestons à Paris 8, devant la préfecture, dans les rues, devant les CRA, pour tou.te.s nos camarades qui y sont retenu.e.s comme celleux qui se font arrêter en allant en rendez-vous à la préfecture. Nous ne nous laissons pas faire.

Nous pouvons gagner, créer une brèche dans les politiques racistes de l’État français, redonner espoir aux 3000 personnes qui dorment dans la rue à Paris, aux enfermé.e.s en CRA en attente de déportation, aux réfugié.es statutaires sans logements, aux mineur.es rejeté.es au faciès par le DEMIE, aux débouté.es de l’asile.

Dans les jours qui viennent, le gouvernement s’apprête à faire passer une loi « Asile et Immigration » raciste qui va normaliser des pratiques inhumaines et rendre nos vies toujours plus pénibles. Les policiers pourront désormais légalement fouiller nos lieux d’hébergement. Nous devrons passer 90 jours et non plus 45 en rétention simplement car nous avons donné, de force, nos empreintes dans un autre pays européen. Lorsque nous voudrons faire un recours à notre expulsion par l’OFPRA nous n’aurons plus que deux semaines au lieu d’un mois pour le préparer. Avec cette loi, l’État se donne tous les moyens pour nous criminaliser et nous déporter dans nos pays d’origine. Nous luttons aussi contre cela.

Le 21 avril nous sommes menacé.e.s d’expulsion : alors qu’occuper ce bâtiment c’est nous permettre de lutter par nous même pour nos droits, pour que nos problèmes ne soient pas appréhendés sous l’angle de la gestion de population, du maintien de l’ordre public ou de l’urgence humanitaire.

Nous sommes des exilé.e.s du monde entier, des dubliné.es des réfugié.e.s statutaires à la rue. Nous sommes débouté.e.s de l’asile, nous venons de traverser la mer, nous sommes des mineurs sans papiers. Nous occupons l’université Paris 8 depuis le 30 janvier 2018. Nous demandons des papiers.

Rejoignez-nous devant la préfecture de Bobigny, vendredi 13 avril à 15h


https://paris-luttes.info/vendredi-13-avril-15h-9947
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35393
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Soutien aux sans papiers et exilé-es

Messagede bipbip » 13 Avr 2018, 12:39

[Briançon] Occupation de l’ancienne école du Prorel

Communiqué et appel à soutien suite à une action de requisition pour que les migrants venus d’Italie ne soient plus pas à la rue.

Cette nuit (de mercredi 11 à jeudi 12 avril), une salle de l’ancienne école du Prorel a été réquisitionnée pour y accueillir des personnes exilées arrivant d’Italie. Ceci en réponse à l’expulsion de la gare du 10 avril, qui fut seulement une manière de rendre invisible la situation à Briançon en déplaçant le problème ailleurs. Il n’y a pas de réelles solutions proposées, tous les espaces d’accueil sont saturés. Actuellement, une soixantaine de personnes dorment au Refuge Solidaire, et à Clavière, vingt à cinquante personnes arrivent quotidiennement.

Rappelons que les exilé-es arrivent pour la plupart de Libye, où l’esclavage et la torture sont omniprésent, avant de traverser la Méditerranée dans des embarcations « de fortune » puis de rejoindre les campos d’Italie souvent gérés par la mafia. En France, Collomb et Macron leur promettent l’invisibilité dans les PRAHDA (Programme d’Accueil et d’Hébergement des Demandeurs d’Asile) et l’enfermement dans des CRA (Centres de Rétention Administrative).

Il est temps de se questionner sur la « politique d’accueil digne et responsable » de l’Etat, considérant les personnes en exil comme une menace, ou au mieux des victimes. Jamais comme des êtres humains. Il est temps de refuser les logiques de tri et d’enfermement. En réaction à cette politique dissuasive par « l’horreur » quotidienne et silencieuse, la réappropriation d’espaces communs est nécessaire. Nous avons toutes et tous besoin de lieux vivants, ouverts, en interaction avec la population. Des lieux où les gens peuvent témoigner de leur réalité respective. Des lieux où nous pouvons commencer à imaginer du commun (ou du être ensemble) et faire l’expérience d’un partage concret.

Lundi 16 Avril, sera examinée en première lecture à l’assemblée, la « monstrueuse » loi « Asile et Immigration » . Nous devons refuser la logique de criminalisation et de pénalisation qui accentue la déshumanisation. Des appels sur tout le territoire ont été lancé pour des mobilisations afin d’exprimer et de rendre visible notre refus catégorique et notre détermination d’empêcher l’émergence d’une telle loi et des idées qu’elle véhicule.

L’OCCUPATION D’UN LIEU FAIT PARTIE DE CETTE MOBILISATION

SOLIDARITÉ INCONDITIONNELLE AVEC TOUTES LES PERSONNES MATRAQUÉES PAR L’ETAT !

BESOIN DE SOUTIEN ET DE NOURRITURE, DRAPS, COUVERTURES, MATELAS, PRODUITS D’HYGIÈNE, PAPIER- TOILETTE...

VENEZ NOMBREUSES ET NOMBREUX !!!


https://mars-infos.org/briancon-occupat ... ienne-3016
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35393
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Soutien aux sans papiers et exilé-es

Messagede bipbip » 22 Avr 2018, 09:57

Repas de soutien aux occupant.es de P8

Ce dimanche 22 avril 2018 à 12h
Cantine des Pyrénées, 77 rue de la Mare, Paris 20e

Depuis deux mois, des exilé.es occupent le bâtiment A de l'université Paris 8, dans le but de dénoncer les politiques migratoires actuelles et d'obtenir des conditions d'accueil dignes.

Cette occupation tient toujours et une menace d'expulsion pèse à partir du 21 avril.

Montrons-leur notre soutien !

Le repas servira à recueillir des fonds pour permettre la poursuite de la lutte.

Image

https://paris-luttes.info/repas-de-sout ... nt-es-9969
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35393
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Soutien aux sans papiers et exilé-es

Messagede Pïérô » 23 Avr 2018, 11:41

Alpes : l’extrême droite quitte le col de l’Échelle, l’extrême gauche marche sur Briançon

Dans les Hautes-Alpes, alors que les militants de l’extrême droite ont quitté le col, les anarchistes ont défilé en protestation

... https://www.laprovence.com/article/poli ... ancon.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22193
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Soutien aux sans papiers et exilé-es

Messagede bipbip » 25 Avr 2018, 08:46

Dans les Alpes, la solidarité avec les migrants l’a emporté sur la xénophobie

Samedi 21 avril, en plein débat parlementaire sur le projet de loi Asile et Immigration, le groupe d’extrême droite Génération identitaire a mené une action anti-migrants au col de l’Echelle, dans les Hautes-Alpes. Dimanche, militants italiens et français ont franchi la frontière au col de Montgenèvre pour mettre à l’abri une quarantaine de migrants à Briançon.
Briançon (Hautes-Alpes), reportage

... https://reporterre.net/Dans-les-Alpes-l ... xenophobie
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35393
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Soutien aux sans papiers et exilé-es

Messagede bipbip » 02 Mai 2018, 17:04

Accueil des migrants
A Briançon, « ne cédons pas à la peur véhiculée par l’extrême-droite »
Au moment où l’Assemblée nationale adoptait en première lecture, ce week-end, le projet de loi sur sur l’asile et l’immigration, très contesté pour son tournant répressif, des militants d’extrême-droite investissaient la frontière franco-italienne près de Briançon pour y mener une grande opération de communication anti-migrants. Comme un symbole de la tension qui règne dans les Hautes-Alpes, où les exilés continuent d’arriver en nombre. Basta ! fait le point sur la situation sur place.
... https://www.bastamag.net/A-Briancon-ne- ... eme-droite

Dans les Hautes Alpes, l’État préfère le bruit des bottes aux chants de solidarité...
Retour sur un week-end sous Très Haute Tension dans la vallée de la Durance. Voici une compilation de différents textes... d’autres seront à venir.
... https://mars-infos.org/dans-les-hautes- ... -etat-3054
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35393
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Soutien aux sans papiers et exilé-es

Messagede bipbip » 03 Mai 2018, 17:51

Exil. 1  400  km en solidarité avec les migrants

Une cinquantaine de personnes vont marcher de Vintimille à Douvres pour dénoncer les fermetures de frontières à l’intérieur de l’Europe et le délit de solidarité.

Pour un meilleur accueil des migrants, contre la fermeture des frontières intra- européennes et pour la fin du délit de solidarité : tels sont les mots d’ordre de la « marche citoyenne et solidaire » qui démarre aujourd’hui de la ville italienne de Vintimille et devrait rejoindre Douvres, en Grande-Bretagne, le 8 juillet. Organisée à l’initiative de l’Auberge des migrants, qui distribue des repas à Calais depuis 2008, et de la Roya citoyenne, qui aide les migrants et leurs soutiens dans cette région des Alpes du Sud, la marche va relier symboliquement deux frontières où le refus de l’accueil s’incarne dans des mesures de contrôle de plus en plus drastiques.

... https://www.humanite.fr/exil-1-400-km-e ... nts-654590
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35393
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Soutien aux sans papiers et exilé-es

Messagede bipbip » 03 Mai 2018, 18:36

Le Collectif des Réfugiés Occupants du Mirail publie un communiqué adressé aux autorités, aux médias mais aussi à ceux qui souhaiteraient apporter leurs soutien.

Rassemblement populaire devant la préfecture à 18h, le jour de l’évacuation du Mirail
LIBERTé DE CIRCULATION !
LIBERTé D’INSTALLATION !

Nous sommes aujourd’hui une 40aine de personnes, réfugiés, demandeurs d’asile ou en attente de régularisation. Un nombre croissant depuis le début de notre occupation dans les bâtiments de l’université du Mirail, le 28 mars 2018. Nous sommes des jeunes hommes majeurs et seuls venus d’Afrique ou du Moyen Orient.
Nous voulons voir l’État respecter ses propres loi en nous donnant accès à des logements stables pour tous. Nous appelons la préfecture à régulariser les personnes en procédure Dublin et sans papiers. Ce sont les conditions indispensables à la construction de nos projets personnels en France.
Nous avons besoin de rester en ville et non d’être dispersés dans les campagnes, comme nous le propose la préfecture, pour nous organiser collectivement, avoir accès aux soins, aux structures institutionnelles et associatives, aux formations et à l’emploi.
Nous refusons d’être dispersés selon nos origines nationales ou ethniques. Nous allons à la rencontre des français et nous voulons nous intégrer en France.
Nous refusons d’être considérés comme « non prioritaires » simplement par ce que nous sommes des hommes isolés ou victimes de l’injuste procédure Dublin. Nous ne sommes pas seuls dans cette situation sur Toulouse. Nous sommes solidaires et nous exigeons que des solutions soient trouvées pour tous et toutes.
La solidarité étudiante nous a permis d’être hébergés jusqu’à ce jour, mais la menace d’évacuation se répercute sur nous. Le mercredi 2 mai, M. Laganier, administrateur provisoire de l’université ne tente aucun recours, laissant un syndicat étudiant de droite inexistant sur le campus et un juge administratif lui ordonner l’évacuation de la fac aux personnes qui y avaient trouvé une solution d’hébergement. M. Laganier en collaboration avec le Préfet de la Haute Garonne assume sa décision de nous mettre à la rue une nouvelle fois.
Nous réclamons une fois de plus à être logés dignement et de façon pérenne dans le respect des droits humains.
Pour faire valoir nos droits, nous invitons toutes les personnes solidaires mais aussi les personnes dans des situations similaires à venir nous rejoindre :

Le jour de l’évacuation du Mirail à 18h devant la Préfecture de Toulouse Conférence de Presse et Rassemblement Populaire


https://iaata.info/Communique-du-Collec ... -2578.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35393
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Luttes contre les frontières, racisme, xénophobie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 0 invités