8 mars, pour l’Égalité, la Dignité, la Liberté.

Re: 8 mars, pour l’Égalité, la Dignité, la Liberté.

Messagede bipbip » 04 Mar 2018, 17:21

Semaine du féminisme à Sorbonne université

Du lundi 5 au 16 mars, à l’occasion de la « Journée de lutte pour les droits des femmes » qui a lieu chaque année le 8 mars, plusieurs associations de l’université s’unissent pour faire vivre la semaine du féminisme à Sorbonne Université pour que la lutte dure plus qu’une journée!

Le programme campus par campus : https://solidaires-etu-jussi.eu/semaine-feministe-2018/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: 8 mars, pour l’Égalité, la Dignité, la Liberté.

Messagede Pïérô » 05 Mar 2018, 12:28

Tours, 8 mars

Rendez-vous à 18h place Jean Jaurès

Pour les droits des femmes,
Toutes et tous en grève et dans l’action !


Manifestation le 8 mars à 18h place jean jaurès

Les luttes féministes ont permis de conquérir des droits et de progresser vers l’égalité entre les femmes et les hommes. Mais cette égalité est loin d’être effective. C’est pourquoi la journée du 8 mars ne se « fête » pas et n’est pas la « journée de la femme » mais bien celle de lutte pour les droits des femmes ! Le 8 mars est une journée internationale de convergence de toutes nos luttes, celles des femmes d’ici et d’ailleurs.

L’égalité entre les femmes et les hommes est pour nous incontournable : elle participe du progrès social. Laisser perdurer les inégalités, s’exercer les violences contre les femmes et les filles, c’est porter une responsabilité sur le fait que les idées rétrogrades progressent, que le patriarcat perdure. Et nous ne cesserons pas de le répéter : la « cause des femmes » n’est ni secondaire, ni une opération de communication. Elle ne se limite pas à féminiser les postes de direction en oubliant la majorité des femmes scotchées au plancher collant des temps partiels et de la précarité.

Elle demande, outre une volonté politique de tous les instants, des moyens humains comme financiers importants pour y parvenir et des sanctions contre les employeurs qui ne respectent pas l’égalité professionnelle. Notre constat est sans appel : le gouvernement français ne les a jamais mis en place. Le patronat met toute son énergie à combattre toute mesure contraignante et les ordonnances Macron aggravent la situation des femmes. C’est ainsi qu’en 2018, l’urgence à obtenir l’égalité est toujours là.

Les femmes sont nombreuses à se mobiliser. Elles dénoncent les violences sexistes et sexuelles à la maison, dans l’espace public, au travail. Depuis la fin de l’année 2017, une vague de témoignages d’ampleur internationale a déferlé sur le monde. Elles alertent sur les stéréotypes de genre toujours persistants dans les médias, à l’école, dans la vie publique et privée. Elles condamnent la précarité, la pauvreté, le chômage. Elles refusent les inégalités au travail en termes de salaires, d’accès à l’emploi, de carrière, de temps de travail et leurs conséquences sur le montant des retraites. Elles dénoncent les conséquences de la répartition inégalitaire des tâches domestiques sur la vie des femmes. Elles luttent contre les remises en cause du droit à l’avortement, à l’accès à la contraception. Elles exigent la garantie de services publics pour toutes et tous, des services à développer et équilibrer sur l’ensemble des territoires, de la petite enfance à la perte d’autonomie. Elles combattent la lesbophobie et tous les stéréotypes relatifs à toute autre catégorie discriminée. Elles soutiennent les migrantes et réfugiées. Elles refusent les discriminations, comme celles visant les femmes handicapées...

Un système social, le patriarcat

Cette liste, bien longue, montre qu’il s’agit bien d’un système social derrière toutes ces inégalités. Cette domination, nous la refusons et la refuserons. Jusqu’à ce qu’elle cesse. Et pour cela, nous appelons à agir sur tout le territoire, par des actions de grève, des débrayages, des rassemblements, des manifestations.

L’égalité entre les femmes et les hommes est une question de justice sociale et de démocratie. C’est un levier pour gagner l’émancipation de toutes et tous.

L’appel unitaire national est relayé en Indre-et-Loire par : Osez le féminisme !, Peuples Solidaires, l’Engrenage, France Kurdistan, Les Amis de Demain le Grand Soir, ATTAC, Solidaires, Sud Santé Sociaux, Sud Education, CGT, FSU, AL, JC, La France Insoumise, NPA, PCF, PCOF, PG, C’est au Tour(s) du Peuple, UEC, collectif Féminisme et Révolution...


tract complet en Pdf : http://demainlegrandsoir.org/spip.php?article1824
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: 8 mars, pour l’Égalité, la Dignité, la Liberté.

Messagede bipbip » 06 Mar 2018, 09:19

[Rennes] Manifestation pour la journée internationale de lutte pour les droits des femmes

Le jeudi 8 mars prochain se déroulera à Rennes une manifestation féministe à l’occasion de la journée internationale de lutte pour les droits des femmes.

Rendez-vous à 15h40 place de la république pour un 8 mars de lutte !

Les luttes féministes ont permis de conquérir des droits et de progresser vers l’égalité. Mais cette égalité est loin d’être effective. C’est pourquoi la journée du 8 mars ne se « fête » pas et n’est pas la « journée de la femme » mais bien celle de lutte pour nos droits !
Le 8 mars est une journée internationale de convergence de toutes nos luttes !

En 2018, l’urgence à obtenir l’égalité est toujours là !

Les femmes sont nombreuses à se mobiliser :
Contre les violences sexistes et sexuelles dans le cercle familial, amical, dans l’espace public, au travail - pour qu’elles soient rendues visibles, notamment pour les femmes en situation de handicap psychique ou mental qui sont 80% à subir des violences au croisement du genre et du handicap, les femmes isolées, trans, précaires, non-blanches
Contre les inégalités sur le montant des retraites
Contre les conséquences de la répartition inégalitaire des tâches domestiques sur leurs vies
Contre les remises en cause du droit à l’avortement et de l’accès aux contraceptions
Contre la précarité, la pauvreté, le chômage
Contre les récupérations racistes, notamment islamophobes, des violences sexuelles, qui constituent entre autres un obstacle à la libération de la parole
Contre les discriminations persistantes à l’orientation sexuelles, la lesbophobie, la biphobie, les discriminations visant les femmes handicapées

Pour une éducation émancipatrice, libérée des stéréotypes de genre toujours persistants dans les écoles, ainsi que dans les médias, la vie publique et privée
Pour l’égalité dans le travail en terme de temps, d’accès aux postes, de reconnaissance, de rémunération, d’accès, d’opportunités. Tous temps de travail confondus, les salaires « féminins » valent en moyenne 74,3 % des salaires masculins
Pour l’accès à la procréation médicalement assistée (PMA) sans discriminations liées à des critères freinant ou empêchant son accessibilité : orientation sexuelle, handicap, poids ou genre
Pour la libre disposition inconditionnelle de nos corps, quel que soit notre âge
Pour l’interdiction et la pénalisation de toute pratique médicale non consentie (mutilations, traitements chimiques ou hormonaux forcés sur les personnes intersexes, injonctions à la stérilisation des personnes trans, etc.) et pour l’accompagnement, libre et gratuit, de tout parcours médical de transition désiré
Pour des services publics gratuits, sans conditions d’accès, pour toutes et tous, pour des services à développer et équilibrer sur l’ensemble des territoires, de la petite enfance à la perte d’autonomie
Pour l’accueil inconditionnel de tou·tes les exilé·es

Cette domination, nous la refusons et la refuserons. Jusqu’à ce qu’elle cesse.

Rendez-vous à 15h40 place de la république pour un 8 mars de lutte !

#8MarsEnGrève #FéministesAutantQuilLeFaudra

Le lien de l’événement facebook :https://www.facebook.com/events/150...

La plateforme nationale et ses revendications : https://8mars15h40.fr/nos-revendica...

Organisé par :

Le Planning familial 35 - Rennes et Saint Malo
Collectif Féminismes - Rennes 2
NPA Rennes
Alternative Libertaire Rennes
Jeunes Communistes 35
Solidaires étudiant.e.s Rennes
Les Effronté-e-s Rennes


http://www.rennes-info.org/Rennes-Manif ... ur-la,8688
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: 8 mars, pour l’Égalité, la Dignité, la Liberté.

Messagede bipbip » 06 Mar 2018, 22:49

Nimes
8 MARS : RASSEMBLEMENT UNITAIRE POUR LE DROIT DES FEMMES

12h à 14h, place de l’Esplanade (Tables de presse) 17h30, Maison carrée (rassemblement / saynètes théâtrales) 18h30, Bar Le Prolé (vernissage et lecture de 8 portraits de femmes)

Les luttes féministes ont permis de conquérir des droits et de progresser vers l’égalité entre les femmes et les hommes. Mais cette égalité est loin d’être effective. C’est pourquoi la journée du 8 mars ne se « fête » pas et n’est pas la « journée de la femme » mais bien celle de lutte pour les droits des femmes !

Le 8 mars est une journée internationale de convergence de toutes nos luttes, celles des femmes d’ici et d’ailleurs. L’égalité entre les femmes et les hommes est pour nous incontournable : elle participe du progrès social. Laisser perdurer les inégalités, s’exercer les violences contre les femmes et les filles, c’est porter une responsabilité sur le fait que les idées rétrogrades progressent, que le patriarcat perdure. Et nous ne cesserons pas de le répéter : la « cause des femmes » n’est ni secondaire, ni une opération de communication.
Elle ne se limite pas à féminiser les postes de direction en oubliant la majorité des femmes scotchées au plancher collant des temps partiels et de la précarité. Elle demande outre une volonté politique de tous les instants, des moyens humains comme financiers importants pour y parvenir et des sanctions contre les employeurs qui ne respectent pas l’égalité professionnelle.
Notre constat est sans appel : le gouvernement français ne les a jamais mis en place. Le patronat met toute son énergie à combattre toute mesure contraignante. Et c’est ainsi qu’en 2018, l’urgence à obtenir l’égalité est toujours là. Les femmes sont nombreuses à se mobiliser.
Elles dénoncent les violences sexistes et sexuelles à la maison, dans l’espace public, au travail.
Elles alertent sur les stéréotypes de genre toujours persistants dans les médias, à l’école, dans la vie publique et privée.
Elles condamnent la précarité, la pauvreté, le chômage.
Elles refusent les inégalités au travail en termes de salaires, d’accès à l’emploi, de carrière, de temps de travail. Et elles rappellent les conséquences de toutes ces inégalités sur le montant des retraites.
Elles dénoncent les conséquences de la répartition inégalitaire des tâches domestiques sur la vie des femmes.
Elles luttent contre les remises en cause du droit à l’avortement, à l’accès à la contraception.
Elles exigent la garantie de services publics pour toutes et tous, des services à développer et équilibrer sur l’ensemble des territoires, de la petite enfance à la perte d’autonomie.
Elles combattent la lesbophobie et tous les stéréotypes relatifs à toute autre catégorie discriminée. Elles soutiennent les migrantes et réfugiées.
Elles n’admettent pas les discriminations, comme celles visant les femmes handicapées...

Cette liste, bien longue, montre qu’il s’agit bien d’un système social derrière toutes ces inégalités. Cette domination, nous la refusons et la refuserons. Jusqu’à ce qu’elle cesse. Et pour cela, nous appelons à agir sur tout le territoire, par des actions de grève, des débrayages, des rassemblements, des manifestations. L’égalité entre les femmes et les hommes est une question de justice sociale et de démocratie. C’est un levier pour gagner l’émancipation de toutes et tous.

A l’appel de :Solidaires 30, CGT Nîmes, CNT 30, FSU 30, Femmes solidaires 30, CGA, FI, NPA, Ensemble !, PCF, Alternative Libertaire, PG, Nuit debout Nîmes

Le jeudi 8 mars 2018 à Nîmes

12h à 14h, place de l’Esplanade (Tables de presse) 17h30, Maison carrée (rassemblement / saynètes théâtrales) 18h30, Bar Le Prolé (vernissage et lecture de 8 portraits de femmes)


http://www.cnt-f.org/30/8-MARS-RASSEMBL ... EMMES.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: 8 mars, pour l’Égalité, la Dignité, la Liberté.

Messagede Pïérô » 07 Mar 2018, 08:30

Lorient

Image


Toulouse

Grève internationale des femmes

8 MARS 2018: par l'action et la grève,femmes en lutte tant qu'il le faudra !


La grève des femmes est internationale : en ARGENTINE, aux USA, en ITALIE, en POLOGNE, en IRAN et ailleurs encore.

Partout dans le monde des femmes résistent: les femmes kurdes comme les femmes palestiniennes. Elles résistent dans toute l'Amérique Latine contre l'accaparement des terres et les féminicides, en Pologne pour défendre le droit à l'avortement, en Inde contre les violences sexuelles et attaques à l'acide, en Afrique de l'Ouest pour les droits civiques et contre les mutilations sexuelles, et partout dans le monde !

Nous sommes nombreuses à nous mobiliser contre les violences sexistes et sexuelles à la maison, au travail, dans l'espace public. Avec le formidable élan donné par ME TOO, continuons à dénoncer les agressions et les viols, rompons le silence pour faire cesser toutes les violences !

Nous sommes nombreuses à condamner la précarité, le chômage, la pauvreté qui touchent en premier les femmes des plus jeunes aux retraitées. Nombreuses à condamner les politiques actuelles qui aggravent cette situation.

Nombreuses à exiger l'égalité professionnelle au travail en termes de salaires, de carrière, d'accès à l'emploi… Nous voulons pour y arriver des moyens humains comme financiers importants. Il est temps que les employeurs qui ne respectent pas l'égalité professionnelle soient sanctionnés !

Nombreuses à répéter inlassablement que nous ne sommes pas génétiquement programmées pour assumer la majorité des tâches domestiques.

Nombreuses à réaffirmer que nous ne laisserons pas remettre en cause le droit à disposer de notre corps, notre libre choix à enfanter ou pas. Nous défendons, contre les politiques de restrictions budgétaires, l'accès et l'élargissement du droit à l'avortement et à la contraception.

Nombreuses à soutenir les femmes migrantes et réfugiées qu'elles fuient les violences, la guerre, la famine, la misère, etc. Compte tenu de la persécution qu'elles subissent, nous exigeons le droit automatique au statut de réfugiées.

Nombreuses à combattre les stéréotypes de genre. Nous exigeons une véritable politique de l'éducation à l'égalité.

Nombreuses à combattre le système prostitutionnel, et celui de la traite des femmes. Nombreuses à dénoncer les politiques qui incriminent les femmes prostituées.

Nombreuses à combattre les discriminations dont sont victimes les personnes LGBTI⁺ (lesbiennes, gays, bi-sexuelles, transgenres, intersexes, etc)

Cette longue liste montre à quel point la lutte doit se faire contre un système patriarcal et capitaliste qui engendre toutes ces inégalités

Dans le combat pour l'émancipation, l'égalité et la justice, nous sommes de plus en plus nombreuses et en lutte tant qu'il le faudra !

événement gratuit

1ères signataires : Alternative Etudiante, APIAF, ATTAC, Bagdam Espace Lesbien, Collectif JeudiOnze, Collectif des Luttes Etudiantes Féministes du Mirail, des femmes du CMPDF, les Chorâleuses, DAL31, Ensemble !, Féministes Insoumises, Femmes de Papiers, Femmes Egalité Toulouse, FSU, Karavan, Ligue des Droits de l'Homme 31, Le Cri, Marche Mondiale des Femmes, Mouvement de la Paix, NPA, Parle Avec Elles, Osez Le Feminisme, SUD CT, SUD Santé Sociaux, UD CGT31, Union des EtudiantEs de Toulouse, Solidaires Étudiant-e-s, Université Populaire de Toulouse, Union Syndicale Solidaires 31…



Image

https://toulouse.demosphere.eu/rv/16912
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: 8 mars, pour l’Égalité, la Dignité, la Liberté.

Messagede bipbip » 08 Mar 2018, 13:50

Strasbourg

Mobilisons-nous jeudi 8 mars à Strasbourg pour une Journée internationale des droits des femmes offensive et revendicative. Rendez-vous à 17h devant la Gare !

Appel :

La journée du 8 Mars est impulsée par Clara Zetkin en 1910, dans le cadre de luttes d’ouvrières internationalistes pour un droit de vote universel et gratuit pour tout.es.

Pourquoi faut-il encore se battre pour les droits des femmes ?

Les inégalités salariales perdurent et les femmes ont un salaire inférieur à compétences égales.

Elles sont sur-représentées dans les secteurs les moins rémunérés et sont les plus directement touchées par les politiques actuelles de casse du code du travail.

Dans la sphère familiale, les femmes assument le travail domestique non rémunéré.

Les femmes racisées, trans, âgées et handicapées sont davantage exploitées dans les professions genrées et non déclarées, ou sont tout simplement exclues du travail salarié et surexposées à la précarité.

Les femmes sont victimes d’agressions sexistes autant dans la sphère publique que privée : harcèlement au travail, violences dans la sphère familiale, harcèlement de rue.

Elles sont très souvent victimes de rapports de pouvoir : économiques ou affectifs. Les violences et agressions sexuelles envers les femmes se produisent dans tous les milieux sociaux.

Les politiques menées par les gouvernements successifs ne réduisent pas ces violences et inégalités, mais conduisent à les aggraver :

réformes du code du travail qui augmentent la précarité et le chômage des femmes ;

baisse des financements alloués aux associations d’aide aux femmes ;

recul sur la question de la PMA pour les couples lesbiens.

Nous revendiquons :

- l’égalité des salaires et des conditions de travail.

- l’accès libre et gratuit à la contraception et l’IVG.

- l’accès libre et gratuit à la PMA pour les couples lesbiens.

- l’ouverture d’un débat public sur la GPA.

- la sensibilisation, dès l’école, aux questions de genre, orientation sexuelle et transidentité.

Nous encourageons l’auto-organisation et l’auto-défense des femmes, notamment celles de la confédération démocratique et féministe du Rojava (nord de la Syrie) et des combattantes des YPJ (unités de défense des femmes).

Nous affirmons donc notre soutien aux kurdes d’Afrin (ouest du Rojava) face aux bombardements du gouvernement turc.

Suite aux mouvements féministes internationaux actuels et aux libérations de paroles permises par #MeToo et #BalanceTonPorc, organisons-nous.

Ne nous limitons pas à un féminisme institutionnel, instrumentalisé par des politiques néolibérales, racistes, islamophobes, lgbtiphobes et putophobes.

Rapellons-nous que le patriarcat va de pair avec un système d’exploitation capitaliste et raciste, qui bénéficie à une classe dirigeante restreinte (blanche, masculine et bourgeoise).

Construisons un féminisme soutenant les combats des personnes concernées par le port du voile, le travail du sexe ou la transidentité ; un féminisme de lutte, internationaliste et inclusif !

Signataires :

NPA Strasbourg, MJCF 67 - Jeunes Communistes du Bas-Rhin, Zin pour les femmes, ACAP - Anti Capitalisme Anti Patriarcat, Alternative Libertaire Alsace , Les Jeunes insoumis.e.s Strasbourg, Baf - Brigade Antifasciste de Strasbourg


http://alsace.alternativelibertaire.org ... article891
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: 8 mars, pour l’Égalité, la Dignité, la Liberté.

Messagede bipbip » 08 Mar 2018, 16:01

Un 8 mars pour l’égalité et contre les violences
Tract d'Alternative Libertaire : https://www.alternativelibertaire.org/? ... -violences


Pour un 8 Mars Féministe Libertaire - Appel à un cortège

Les attaques contre les femmes n’en finissent plus. Alors que les ordonnances Macron précarisent encore plus les femmes au travail, on a droit à présent à une contre-offensive réactionnaire de tous ceux qui ont peur de notre solidarité.

Le mouvement #MeToo ou #BalanceTonPorc a permis de faire entendre les voix de nombreuses femmes harcelées, humiliées, violentées quotidiennement. Les lignes peuvent bouger, la force peut être du côté des femmes dominées. C’est pour contrer ce formidable élan qu’on veut nous faire taire, nous réduire de nouveau au silence. Car les violences sexistes servent à nous empêcher de lutter contre les discriminations dont nous sommes victimes, au travail et à la maison. Les femmes sont toujours moins payées que les hommes, continuent à faire beaucoup plus de travail gratuit à la maison et avec les enfants, en bref, elles subissent de plein fouet la domination économique des hommes. Face à ce constat l’État n’est pas une solution mais bien une grande partie du problème.

Nous, féministes libertaires, affirmons que la prochaine étape de la lutte contre ce système de domination des femmes par les hommes se fera sur le terrain, dans les luttes, dans la rue, les entreprises et à la maison. En bref dans tous les endroits où les femmes sont exploitées.

C’est pour cela que nous appelons à un cortège féministe libertaire lors de la manifestation du 8 mars. Nous voulons que la lutte des libertaires contre toutes les dominations serve concrètement la cause des femmes. C’est en construisant et en montrant nos solidarités féminines et féministes que la honte et la peur changeront de camp, qu’elles iront dans le camp des agresseurs. C’est en construisant nos solidarités féminines et féministes que nous gagnerons de nouveaux droits et que nous détruirons la domination masculine. C’est en construisant nos solidarités féminines et féministes que nous lutterons également contre les autres systèmes de domination, le capitalisme et le racisme.

À l’appel d’Alternative Libertaire RP et la CGA Région Parisienne

Jeudi 8 mars, 17h30, place de la République


https://paris-luttes.info/pour-un-8-mars-feministe-9684

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: 8 mars, pour l’Égalité, la Dignité, la Liberté.

Messagede bipbip » 08 Mar 2018, 21:44

8 mars 2018 : la lutte des femmes par la grève reste à construire

Le 8 mars, les femmes sont appelées à arrêter le travail à 15 h 40 pour dénoncer les inégalités et les violences dans le monde du travail. Mais cette année encore, malgré la libération de la parole des femmes depuis l’affaire Weinstein, cette forme de lutte peine à s’enraciner.

L’idée est simple. Puisque les femmes sont payées en moyenne 26 % de moins que les hommes, le 8 mars, elles amputent leur journée de travail d’un quart de son temps. Elles s’arrêtent de travailler à 15 h 40. Mais cette incitation n’entraînera pas de débrayages massifs cette année encore. Et ce, malgré la médiatisation de la vague de dénonciation sur les réseaux sociaux des violences faites aux femmes depuis les révélations de l’affaire Weinstein.
(...)
Une grève à construire

« Je n’ai pas encore fait le tour des remontées des syndicats. Mais des débrayages auront lieu le 8 mars au technopôle de Renault dans les Yvelines ou chez les territoriaux à Annonay. Il se passera aussi quelque chose à 15 h 40 à la mairie de Paris », explique Sophie Binet, secrétaire générale adjointe de la CGT Ingénieurs, cadres et techniciens. Mais pas de grèves massives en vue. Même son de cloche du côté de Solidaires, malgré une prise en charge réelle par plusieurs fédérations ayant déposé des préavis comme le rail, la santé, les collectivités territoriales ou les télécommunications.

« C’est un mouvement qui se construit pas à pas », indique Cécile Gondard-Lalanne, porte-parole de Solidaires, qui signale cependant des résistances toujours présentes dans des équipes syndicales majoritairement masculines. « Il faut faire prendre conscience qu’il s’agit bien d’une action interprofessionnelle. Malheureusement, ce n’est jamais prioritaire quand il y a une date comme le 22 mars qui pointe son nez », précise-t-elle. Pour autant, la syndicaliste nuance en évoquant une dynamique en progression sur la question de l’égalité homme-femme au travail depuis l’an dernier.

« Des heures d’informations syndicales sont déposées spécifiquement le 8 mars aux Finances publiques sur tout le territoire. » Le signe d’un « processus nécessaire pour construire à terme une vraie grève » pour Cécile Gondard-Lalanne. L’idée de faire du 8 mars une journée avec des arrêts de travail a été initiée à Toulouse en 2012, puis discutée avec les associations féministes au niveau national dès 2014. Depuis, elle a fait son chemin, année après année. En plus de l’appel à la grève, le collectif unitaire a proposé aux femmes de porter un ruban blanc pour protester contre les violences sexistes. Cette année, une enquête sur les violences au travail a également été lancée sur le site internet dédié à la journée du 8 mars.

La mobilisation sur les réseaux sociaux ne garantit pas la mobilisation dans la rue

« Si nous voulons une traduction massive dans la rue, nous n’échapperons pas à la question des processus classiques de diffusion permettant de voir les gens », expose la porte-parole de Solidaires, dubitative sur la capacité mobilisatrice des réseaux sociaux. « Il y a une étape à passer entre la dénonciation individuelle, le témoignage, le système de domination mis en cause derrière cela, et la question de comment se battre. » Pour Cécile Gondard-Lalanne, la libération de la parole n’implique pas automatiquement la perception que le changement passe par des mobilisations de rue. Ce d’autant qu’Emmanuel Macron a annoncé faire de l’égalité homme-femme une grande cause nationale le 25 novembre dernier.

... https://rapportsdeforce.fr/societe/8-ma ... e-03071655
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: 8 mars, pour l’Égalité, la Dignité, la Liberté.

Messagede Pïérô » 09 Mar 2018, 12:40

300 manifestant-e-s dans les rues de Tours
A l’occasion de la journée internationale de lutte pour le droit des femmes, ce 8 mars 2018.

Photos
. http://www.solidaires37.org/spip.php?article1223
. http://demainlegrandsoir.org/spip.php?article1836
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: 8 mars, pour l’Égalité, la Dignité, la Liberté.

Messagede bipbip » 10 Mar 2018, 21:18

Manifestation du 8 mars à Paris
PHOTOS JEAN-CLAUDE SAGET
https://www.solidaires.org/Manifestatio ... rs-a-Paris

100 personnes ont manifesté à Montpellier à l’occasion de la journée internationale pour les luttes des droits des femmes
Une centaine de personnes ont défilé hier après-midi entre la place de la Comédie et la préfecture pour la manifestation intersyndicale organisée à l’occasion de la journée internationale de lutte pour les droits des femmes. Plusieurs personnes ont pris la parole à la fin du défilé, dont le porte-parole de l’antenne locale de la CGT, qui a dénoncé « des écarts de salaire de 26% dans le secteur privé et de 19% dans la fonction publique », et a réclamé au gouvernement de « remplacer la politique d’intention par la politique des actes », notamment en prenant des mesures contre les « 70% d’entreprises qui ne respectent pas les accords d’égalité hommes-femmes, et dont 0,2% seulement sont sanctionnées. »
... http://www.lepoing.net/100-personnes-on ... es-femmes/

700 féministes à la manif du 8 mars à Genève
Le soir du 8 mars, journée internationale des luttes féministes, nous étions près de 700 à manifester !
Pour la première fois, une assemblée unitaire composée de plusieurs collectifs et d’individus a organisé une marche nocturne féministe. Cette assemblée s’est constituée dans l’envie de visibiler ce jour là les luttes féministes quotidiennes et de renforcer le mouvement féministe révolutionnaire qui revendique l’anticapitalisme, l’antiracisme et l’anticolonialisme autant que des féminismes trans*inclusifs. Ce front commun revendique cette journée comme la journée internationale des luttes féministes et non comme la journée des droits des femmes [1].
... https://renverse.co/700-feministes-a-la ... eneve-1429
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: 8 mars, pour l’Égalité, la Dignité, la Liberté.

Messagede Lila » 03 Mar 2019, 19:27

Les femmes valent mieux que ça : Appel national à un grève féministe le 8 mars


Nous représentons 52% de la population française

Nous sommes caissières, enseignantes, agentes d’entretien, secrétaires, infirmières, aides à domiciles, assistantes maternelles, travailleuses sociales, administratives, sage-femmes, hôtesses, étudiantes... Nos métiers sont indispensables à la société. Pourtant, ils sont mal rémunérés et leur pénibilité n’est pas reconnue.
Nous sommes ingénieures, techniciennes, ouvrières, employées ou cadres. Nous faisons le même travail que des hommes mais avec un salaire inférieur.
Nous sommes à temps partiel avec un salaire partiel souvent parce que nous n’avons pas d’autre choix


Entre les courses, le ménage et les enfants, nous réalisons en moyenne 20 h de tâches ménagères par semaine
Notre travail est invisibilisé et dévalorisé. Notre salaire est inférieur de 26% à celui des hommes. De ce fait, à partir de 15H40 nous travaillons gratuitement.
Nous sommes retraitées et notre pension est de 40% inférieure à celle des hommes.
Nous combattons de longue date la précarité remise sur le devant de la scène avec force par les gilets jaunes.
Nous sommes étrangères, victimes de racisme, handicapées, lesbiennes, et nous cumulons les discriminations.
Nous sommes des femmes et au travail, dans la rue ou chez nous, nous sommes confrontées à des violences sexistes et sexuelles

Nous sommes des Brésiliennes, des Espagnoles, des Iraniennes, des Argentines, des Polonaises, des Indiennes, des Etats-Uniennes et nous sommes partout dans le monde solidaires de toutes les femmes qui luttent contre les réactionnaires et conservateurs au pouvoir

Pour dire que nous exigeons nos droits. Pour exiger que notre travail soit reconnu et rémunéré. Pour imposer la fin des violences et garantir nos libertés de choix. Pour gagner l’égalité. Pour faire entendre nos revendications à nos employeurs et au gouvernement.
Nous appelons à une grève féministe le 8 mars, à des actions des rassemblements, des manifestations. Débrayons à 15h40. Portons toutes et tous un foulard violet !

#8mars15h40 : grève féministe


Premières signataires
Action Aid Peuples Solidaires, Alerta Feminista, Alliance des Femmes pour la Démocratie, Alternative Libertaire, Apel-Egalité, Association Nationale des Études Féministes, Attac, CGT, CADAC, Chiennes de Garde,Coalition internationale pour l’abolition de la maternité de substitution, Collectif Civg Tenon, Collectif National pour les Droits des Femmes, CQFD Lesbiennes féministes, En avant toute(s), Groupe Femmes Gilets Jaunes, Femmes Egalité, Femmes Libres Radio Libertaire, Fédération Nationale Solidarité Femmes, Femen, Femmes migrantes debout, Fondation Copernic, FSU, Générations-s, Groupe F, Le Mouvement, Ligue des Femmes Iraniennes pour la démocratie, Marche Mondiale des Femmes, Maison des Femmes de Paris, Maison des femmes Thérèse Clerc, Mouvement du Nid 75, Mouvement des Femmes Kurdes en France, Osez le féminisme, Planning Familial, Rajfire, Collectif féministe Ruptures, SKB, Solidaires,Touche Pas à Mon Intermittent.e, Tou.te.s contre les violences obstétricales et gynécologiques !, UNEF, UNL.

En soutien : Ensemble, Europe Ecologie les Verts, France Insoumise, Génération-s, Insoumises féministes, Mouvement Écolo, NPA, Parti Communiste Français, Parti Communiste des Ouvriers de France, Parti de Gauche.


http://www.collectifdroitsdesfemmes.org ... St1UKGwEzE
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2307
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: 8 mars, pour l’Égalité, la Dignité, la Liberté.

Messagede Lila » 03 Mar 2019, 21:44

En Belgique

La grève des femmes du 8 mars prend de l’ampleur : voici les revendications de la gent féminine
Elle sera couverte par la CSC et certaines centrales de la FGTB. Explications.
La première grève féministe en Belgique se tiendra le 8 mars, à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes. Inspirées par des expériences similaires menées en Espagne ou en Pologne, des associations de femmes belges organisent cette action baptisée “Toutes en grève le 8 mars”. Une manière forte de montrer que, “si les femmes s’arrêtent, le monde s’arrête” et de mettre en avant leurs revendications.
à lire : https://www.dhnet.be/actu/belgique/la-g ... rjzxYc8UQk

Participer à la grève du 8 mars, pourquoi et comment ?
« Quand les femmes s’arrêtent, le monde s’arrête ! » Le défi lancé par le collecti.e.f 8 maars fait de plus en plus de bruit dans les médias et pour cause : une grève des femmes en Belgique, c’est du jamais vu ! Mais est-ce que toutes les femmes peuvent participer ? Même celles qui ne pourront pas quitter leur activité ? Spoiler alert : la réponse est oui !
à lire : https://www.axellemag.be/greve-8-mars-p ... fvO7sL2bA8

Grève des femmes, grève féministe le 8 mars 2019 en Belgique
Partout dans le monde, les femmes se lèvent, dénoncent, réagissent au sexisme, à toutes les formes de violence et aux discriminations qu’elles subissent. Cette année, nous aussi, les femmes en Belgique, passons à l’action.
à lire : https://entreleslignesentrelesmots.blog ... -belgique/
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2307
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: 8 mars, pour l’Égalité, la Dignité, la Liberté.

Messagede Pïérô » 09 Mar 2019, 00:10

La manifestation du 8 mars 2019 à Tours

300 manifestant-e-s dans les rues de Tours à 15h40 pour la Journée internationale de lutte des femmes, pour l’égalité des droits.

Photos : http://demainlegrandsoir.org/spip.php?article2003
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: 8 mars, pour l’Égalité, la Dignité, la Liberté.

Messagede Pïérô » 14 Juin 2019, 12:34

L'Appelle du 18 juin

Mardi 18 juin 2019 à 19h Bourse Du Travail De Paris
3 rue du Château d,Eau, 75010 Paris

Appelle du 18 juin à la grande réunion région parisienne pour la grève féministe du 8 mars 2020 : on arrête toutes !

Une grève féministe, ça se prépare bien à l'avance.

Une grève féministe, c'est la grève dans les entreprises, évidemment, pour l'égalité professionnelle, contre la précarité. Mais c'est aussi la grève du travail domestique, de la consommation, du soin porté aux plus jeunes comme aux plus ancienn•es.

C'est la grève pour défendre l'avortement, c'est la grève contre les violences, les féminicides, c'est la grève pour nos droits, tous. On arrête toutes !

Le 8 mars 2020, c'est un dimanche ! C'est la grève contre le travail du dimanche pas indispensable. C'est à la maison la grève des torchons. C'est le repos, pas de conso. C'est les doigts de pied en éventail, pas de travail ! On arrête toutes !

Vous êtes une future gréviste en région parisienne ? On en discute et on s'organise le 18 juin à 19h à la Bourse du Travail, salle Ambroise Croizat, 3 rue du Château d'Eau, 75010, Paris.
Devenons toutes grévistes pour nos droits !!!


https://www.facebook.com/events/6421637 ... _tab=about
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: 8 mars, pour l’Égalité, la Dignité, la Liberté.

Messagede Fred1 » 23 Juin 2019, 09:25

Salut.
Je ferai remarquer que c'est tout les jours qu'elles luttes sur tout les fronts, et que les réponses politique ne sont pas à la hauteur.
J'ai constaté que quoi qu'elle fasse, ont leurs demandes toujours plus, et encore plus si c'est origines sont Africains.
C'est au acteurs des entreprises de s'y coller, quitte à prendre sur nous une partie des charges haineuses qui leurs sont réservés des collègues réactionnaires.

Au passage j'ai pas apprécié les insultes et la dictature de certains GJ contre une d'entre eux, et qui élevé seule c'est enfants. Il y a le dialogue et l'argument pour désapprouver une démarche .

faut dénoncer les violations de l'état contre les femmes qui ne sont pas considérés comme t'elle, le baratin médiatique des attaché de presse politique utilise se thèmes, mais n'y vois rien à redire quant la police sur ordre violente toutes et tous jusqu'à l'imputation.

L'état qui profite du féminisme aussi pour joué la dualité dans les luttes, mais qui fait rien pour améliorer le sort précaire, l'esclavage c'est aussi rendre les individus dépendant. Dans les hôpitaux, des femmes et des hommes passe des' heures à travailler gratuitement, la précarité est une stratégie politique utile pour tenir ...

Ont est acteurs et parti prenante tout les jours ou jamais, ils suffit plus une fois par ans d'organiser une journée, alors que il y a urgence à sortir de la précarité subit.

Les organisations n'empêche pas les initiatives et les engagements. On peut être acteur et force de proposition, sans opposer une lutte à une autre. Finie le baratin on passe aux actes, je suis loin d'être un parfait féminisme, mais je m'engage, je participe à mon niveau contre l'injustice sociale, je cherche à pactiser maladroitement s'en doute, avec celle qui subissent l'injustice, je me tiens a disposition pour en terminer et en découdre, contre la barbarie, la dictature des idées toutes faites qu'ont nous a distillée depuis l'enfance. L'homme est une femme comme les autres n'en déplaise a ceux qui veulent, hommes ou femmes, opposer les luttes.

C'est pas facile il y a des obstacles et des pièges posé, exemple de dérive les cotations qui a permis a une liste d'être disqualifié parce que la parité n'était pas respecté, il y avait plus de femmes que d'hommes.
Nous n’avons pas peur des ruines. Nous sommes capables de bâtir aussi.

Buenaventura Durruti
Fred1
 
Messages: 153
Enregistré le: 14 Déc 2015, 16:04

Précédente

Retourner vers Féminisme et LGBTI

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités