Rouen et Haute-Normandie (76)

Liens et contacts organisations et groupes, lieux, activités, rencontres...

Re: Rouen et Haute-Normandie (76)

Messagede bipbip » 08 Avr 2017, 13:51

Dimanche 9 avril 2017

film débat - gulîstan, terre des roses - des jeunes femmes se battent contre l’État Islamique

à 10h30, cinéma Omnia, Rue de la république, 76000 Rouen

https://rouen.demosphere.eu/rv/2568

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Rouen et Haute-Normandie (76)

Messagede bipbip » 23 Avr 2017, 13:13

Ce dimanche 23 avril 2017

Face à l’impasse électorale, prenons la rue !

"Les politiciens n’offrent aucune issue à une situation devenue intolérable. Il nous faut apprendre à faire sans eux. Face à l’impasse électorale, prenons la rue."

Parce qu’on a tous une bonne raison d’être déçus par les élections et qu’on ne souhaite pas rester seul ce soir-là, retrouvons-nous dans la rue le 23 avril à 20h place de l’Hôtel de ville de Rouen.

https://a-louest.info/Face-a-l-impasse- ... la-rue-103
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Rouen et Haute-Normandie (76)

Messagede bipbip » 27 Avr 2017, 21:59

Vendredi 28 avril 2017

Années de rêves et de plomb - Des grèves à la lutte armée en Italie (1968-1980)

Vendredi 28 avril, Alessandro Stella vient nous parler de son livre "Années de rêves et de plomb - Des grèves à la lutte armée en Italie (1968-1980)". Actuellement enseignant-chercheur en anthropologie historique à Paris, Alessandro a été membre actif de Potere Operio et d’Autonomie Ouvrière durant les "années de plomb" en Italie, dans la région de Vicence.

"Plus de trente ans après, j’ai essayé de raconter comment et pourquoi un groupe d’amis politiques est passé de l’ivresse d’un rêve vécu en commun au chagrin des vies disparues, d’une symbiose existentielle à l’éclatement de notre communauté. Politiciens, policiers, magistrats et journalistes ont alors écrit notre histoire en caractères de plomb, de sang, de prison et de mépris, pour tenter de faire disparaître toute image positive du mouvement social et politique dont nous avions été les protagonistes. Mais nous, nous avons vécu ces années-là d’une façon bien différente et nous ne l’avons jamais oublié. La volonté de raconter cette histoire témoigne de la vitalité d’une espérance commune qui s’était alors épanouie."

Rendez-vous à 18h, Parvis du musée des beaux-arts. La présentation sera suivie d’une discussion, puis d’un repas (italien), puis d’une fête (italienne ?).

Il y a quelques exemplaires du livre disponibles dans la bibliothèque de la Conjuration des Fourneaux (149 rue Saint Hilaire).

https://a-louest.info/Annees-de-reves-e ... s-Fete-106
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Rouen et Haute-Normandie (76)

Messagede bipbip » 06 Mai 2017, 18:50

Lundi 8 mai 2017

CHEZ NOUS : projection du film de Lucas Belvaux

à 20h30, Cinéma le Drakkar, 4 Rue Maréchal Leclerc, 76190 Yvetot

Image

http://www.actioncitoyenne-yvetot.org/2 ... chez-nous/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Rouen et Haute-Normandie (76)

Messagede bipbip » 25 Mai 2017, 23:11

Samedi 27 mai 2017 à Rouen

Plutôt que les élections : l’autogestion !

A 15h, à la Halle aux toiles, place de la Basse-Vieille-Tour, à Rouen. Événement organisé par les groupes de Rouen de la Fédération anarchiste d’Alternative libertaire.
• Débat avec Paul Boino : « L’abstention, une voie vers l’émancipation ? »
• Une vidéo de Johan Verhoeven : Cecosesola ou l’autogestion totale

Cecosesola est une coopérative de Barquisimeto (nord-est du Venezuela), au fonctionnement totalement autogestionnaire. Plus de 1200 travailleurs, aucun chef, aucun gérant, aucune structure hiérarchique, énormément de participation, de confiance et d’apprentissage, une rotation constante dans tous les postes de travail... et bien plus.



Image

http://www.alternativelibertaire.org/?P ... ai-a-Rouen
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Rouen et Haute-Normandie (76)

Messagede bipbip » 07 Juin 2017, 02:05

Jeudi 8 juin 2017

Front social réunion de constitution du collectif

Solidaires 76 appelle à une réunion de constituion d’un Front Social à Rouen. Toute personne, groupe, syndicat, collectif ou association est la bienvenue :

Solidaires 76 appelle à une réunion de constituion d’un Front Social à Rouen. Toute personne, groupe, syndicat, collectif ou association est la bienvenue :

"La composition du nouveau gouvernement et ses premières déclarations montrent que la politique de régression sociale menée ces dernières années va être poursuivie et amplifiée.
Solidaires 76 propose la création de collectifs pour constituer un front social dans le département(à Rouen, Le Havre, Dieppe notamment) en s’adressant à l’ensemble du mouvement syndical et associatif, en vue de préparer des manifestations dès le 19 juin. Une première réunion se tiendra le jeudi 8 juin à 18h dans les locaux de Sud Rail à Sotteville lès Rouen, 259 bis rue Pierre Corneille. Nous espérons nous retrouver nombreux-ses à cette première réunion et si vous ne pouvez pas être présents, nous vous tiendrons informés des propositions issues de cette réunion.
Salutations militantes.
Le bureau Solidaires 76"

Cette rencontre précèdera la rencontre nationale du Front social du 10 juin à Paris et des manifestations qui auront lieu partout en France le 19 juin.

#FRONTSOCIAL à Paris… QUÉSACO ?
Le Front Social est une coordination composée de syndicats, associations, collectifs, médias alternatifs, de militants, de femmes et d’hommes construisant la riposte à la politique libérale du président Macron et la convergence des luttes. Le Front Social trouve son origine dans l’appel du 22 avril à un premier tour social, veille du premier tour des élections présidentielles. Appel ici : https://goo.gl/S2nqNW
La manifestation du 3ème tour social a eu lieu non seulement à Paris mais aussi dans des villes de province comme à Rouen.

https://a-louest.info/Front-social-reun ... lectif-140
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Rouen et Haute-Normandie (76)

Messagede bipbip » 13 Juin 2017, 09:22

Jeudi 15 juin 2017

Itô-Noe - Trajectoire politique et sociale d’une féministe anarchiste de l’ère Taishô

Née à Fukuoka en 1895, dans le contexte de l’émergence mondiale du Japon, Itô Noe sort totalement des normes imposées aux femmes de son époque. Mariée trois fois, diplômée de l’école pour filles de Tokyo, cette jeune femme atypique prendra part à la rédaction du journal féministe Seitô ainsi qu’à de nombreuses actions menées par des mouvements anarchistes de cette période. Son dernier époux fut d’ailleurs un anarchiste de premier plan, Ôsugi Sakae, avec lequel elle fut assassinée par l’armée à la suite du chaos créé par le tremblement de terre du Kantô, en septembre 1923. Cet assassinat eut un impact retentissant dans tout l’Archipel et choqua profondément une large frange de l’opinion, allant jusqu’à être nommée "l’incident Amakasu" du nom du général à l’origine de ce crime. La mémoire d’Itô Noe demeure ainsi un phénomène controversé au sein de la société japonaise d’aujourd’hui.

La trajectoire singulière d’Itô Noe, figure reconnue de l‘histoire du féminisme au Japon, s’inscrit d’abord dans l’histoire de la construction du genre. Mais elle contribue aussi à l’histoire du socialisme et plus exactement de l’anarchisme au XXe siècle. Elle s’inscrit, enfin, à l’histoire des transferts culturels à l’échelle mondiale qui constitue une des composantes majeures de l’histoire de la mondialisation. L’objet cette conférence est de revisiter cette trajectoire à la lumière des transferts culturels nombreux, aussi bien dans le champ politique que genré.

Cette conférence est proposée par Marine Simon, doctorante en Histoire, le jeudi 15 juin 2017 à 19h à la Conjuration des fourneaux, 149 rue St Hilaire à Rouen.

https://a-louest.info/Ito-Noe-Trajectoi ... -l-ere-116
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Rouen et Haute-Normandie (76)

Messagede bipbip » 18 Juin 2017, 22:30

Manifestation 19 juin en marche contre les ordonances à Rouen et partout !

La composition du nouveau gouvernement et ses premières déclarations montrent que la politique de régression sociale menée ces dernières années va être poursuivie et amplifiée.

Macron vogue vers le pouvoir total. Le quinquennat Hollande lègue un arsenal juridique et sécuritaire hors norme, une police militarisée et radicalisée, une violence sociale quotidienne et une banalisation des procédures d’exception voire du passage en force. Le nouveau gouvernement dispose à présent d’un pouvoir presque total sans véritable opposition. Pouvoir qu’il compte utiliser immédiatement, dès les prochains jours, pour attaquer les droits sociaux et renforcer encore d’avantage l’état d’exception. La résistance est donc à construire d’urgence, en agrégeant les forces qui ont pris la rue ces dernières années, en occupant de nouveaux espaces qui serviront de foyers d’organisation, en investissant les villes. Avec le Front Social prenons la rue le 19 juin à 18h théâtre des arts.

https://a-louest.info/Manifestation-19- ... artout-143
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Rouen et Haute-Normandie (76)

Messagede bipbip » 26 Juin 2017, 11:16

Jeudi 29 juin 2017

Réunion Débat Front Social Rouen

Le #FrontSocialRouen organise un grand débat le Jeudi 29 juin à la MJC Rive Gauche de Rouen à partir de 19h00.
Cette réunion débat permettra de discuter, de s'organiser, de préparer les prochaines actions.

https://rouen.demosphere.eu/rv/2705
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Rouen et Haute-Normandie (76)

Messagede bipbip » 02 Sep 2017, 15:45

Jeudi 7 septembre 2017

Reunion préparation manifestation

à 18H30 une réunion du Front Social se tiendra à Sotteville-lès-Rouen aux locaux de Sud Rail (259 bis Rue Pierre Corneille) afin de préparer la manifestation du 12 septembre.

https://a-louest.info/Reunion-preparati ... tation-176


Appel du Front social Rouennais pour la grève du 12 septembre !

Macron a décidé de détruire encore un peu plus le code du travail. Avant la rentrée, un rassemblement est appelé à Jouy-en-Josas devant l’université du MEDEF. Les syndicats ont décidé de réagir en appelant à une manifestation et une grève interprofessionnelles le 12 septembre tout comme le Front social. Puis le 20 septembre, une nouvelle manifestation est annoncée par le Front social.


Contre la guerre sociale déclarée par Macron qui veut supprimer des droits sociaux importants pour les salarié.es et casser le Code du tavail, manifestons dans toutes les villes en France à l’appel de la CGT, SUD et du Front Social. à Rouen 10H30 cours clémenceau !

Petit aperçu des ordonnances Macron :

- Faciliter les licenciements (réduction à 2 mois pour contester son licenciement, réduire le périmètre d’appréciation à la France en cas de licenciement économique d’une multinationale permettant ainsi de l’exonérer de sa responsabilité ou de sa bonne santé financière mondiale, supprimer l’obligation de proposer des reclassements en cas de PSE…)

- Plafonner les indemnités de licenciement en imposant au juge un barème à ne pas dépasser. L’employeur pourra aussi ne plus être obligé d’énoncer le motif du licenciement dans la lettre

- Fusionner des instances représentatives du personnel qui aura pour conséquence de diminuer les moyens dédiés aux délégué.es pour agir

- Précariser le CDI en instaurant un CDI de projet

- Généraliser sur tous les sujets des accords d’entreprise qui pourront imposer des régressions de nos droits par rapport à la loi, aux accords de branche mais aussi à notre contrat de travail

- Transformer l’assurance chômage (qui donne droit à une indemnisation mensuelle allant de 24 à 36 mois) en une aide sociale à la discrétion de l’État, avec obligation d’accepter le plus rapidement possible une offre d’emploi quelle qu’elle soit.


https://a-louest.info/Appel-du-Front-so ... tembre-171
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Rouen et Haute-Normandie (76)

Messagede bipbip » 09 Sep 2017, 13:07

Samedi 9 septembre 2017

Rassemblement contre l'état d'urgence

à 16h30, MAS, 22bis rue Dumont d'Urville, 76000 Rouen

Merci de venir habillé-e-s en noir et blanc !!!

N'ENTERREZ PAS NOS LIBERTÉS !

L'état d'urgence a été renouvelé jusqu'à début novembre par le parlement. Or, il a largement démontré son inefficacité contre les attentats. Il a été dévoyé contre les mouvements sociaux et les militant-e-s, contre les musulman-e-s ou supposés l'être, contre les migrant-e-s et leurs soutiens, contre les habitant-e-s des quartiers populaires, contre les mineur-e-s et les jeunes majeur-e-s. Des centaines d'interdictions de manifester ont été délivrées. Les discriminations et contrôles au faciès se sont multipliés et, avec eux, des violences policières. La France est le seul pays d'Europe à avoir instauré l'état d'urgence en réponse aux attentats.

Au prétexte d'y mettre fin, le gouvernement Macron présente un projet de loi reprenant dans la loi commune les principales mesures de l'état d'urgence.

Il instaurerait ainsi un état d'urgence permanent :

- le préfet pourrait créer des périmètres de « protection » dans la rue, dont l'étendue et la durée, fixée à un mois renouvelable, seraient laissées à son libre arbitre. Ils donneraient lieu à des fouilles de véhicule, de bagages et à des palpations par la police municipale ou des agents de sécurité privés. Ce nouveau quadrillage de l'espace public imposerait une limitation dangereuse de l'expression culturelle, sociale et politique dans notre pays. Cela viserait à bâillonner le mouvement social qui s'annonce face aux attaques contre la protection sociale, les droits des salarié-e-s, les services publics, les APL, et les manifestations de solidarité internationales….

- le projet de loi introduit dans le droit commun les assignations à résidence et bracelets électroniques, les perquisitions 24 h sur 24, les perquisitions informatiques, à l'initiative du préfet ou du ministre de l'Intérieur sur des critères vagues et des éléments provenant des services de renseignements tel que les notes blanches anonymes.

- les contrôles dans les gares et les zones frontalières seraient renforcés ciblant essentiellement les migrant-e-s et les stigmatisant encore davantage.

- sur simple suspicion, les fermetures de certains lieux de culte seraient facilitées.

Le projet de loi est examiné en procédure accélérée. Il a été discuté le 18 et le 19 juillet au Sénat et passera en septembre à l'Assemblée.

N'acceptons pas la mise à mal des garanties judiciaires !

Non à la rupture avec l'état de droit et la séparation des pouvoirs !

Ne tolérons pas la bascule dans l'arbitraire et la restriction de nos libertés individuelles et collectives !

CONTRE L'INSTAURATION
D'UN ÉTAT D'URGENCE PERMANENT !

POUR NOS DROITS ET NOS LIBERTÉS !

Collectif de défense des Libertés fondamentales : AFPS (Association France palestine Solidarité), ATTAC, Centre LGBT Normandie, Cimade Rouen (Collectif Inter Mouvement Auprès des Evacués), Collectif pour les Droits des femmes, CREAL (Comité de Réflexion et d'Action Laïque 76), DAL (Droit au Logement), Emancipation76, Ensemble !, FSU (Fédération Syndicale Unitaire), LDH de Rouen (Ligue des droits de l'homme), Nouveau Parti Anticapitaliste, Rasl'Front, SGEN-CFDT, Union Départementale CGT, Union Syndicale Solidaires 76, ...
et Alternatiba, CREANV (Collectif Rouennais d'Écologistes Adorables et Non-Violent.e.s) RESF (Réseau Education Sans Frontières) ...

https://rouen.demosphere.eu/rv/2774
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Rouen et Haute-Normandie (76)

Messagede bipbip » 11 Sep 2017, 10:58

Appel à une ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU MOUVEMENT le 12 après la manifestation.

Un appel de nuit debout Rouen aux differentes composantes Rouennaise.

Appel à une ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DU MOUVEMENT LE 12

- Organisons nous tous ensemble et sans attendre !
En fin de manif repartons tous en cortège pour converger vers l’Hôtel de ville de Rouen et préparons les actions des jours suivants. -

Le mouvement loi travail I ne s’est jamais vraiment arrêté. Toute l’année, des mouvements contestataires se sont présentés comme la suite logique des événements de l’année passée tant dans les pratiques que dans les idées et affinités établies.

Face à Macron et son monde, nous aurons besoin de former et renforcer des liens sur la durée pour multiplier les actions de contestation et de résistance : blocages, occupations, caisse de solidarité, banquets, fêtes...

Les différentes forces en œuvres dans la préparation du 12 septembre - front social, syndicats, jeunes, forains, zadistes groupes indépendants, etc - sont invitées à se réunir place de l’hôtel de ville après la manifestation pour organiser des actions communes dans les jours et les semaines suivant-e-s et et former et renforcer la solidarité au sein des luttes.

Nuit debout Rouen.


https://a-louest.info/Appel-a-une-ASSEM ... tation-179
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Rouen et Haute-Normandie (76)

Messagede bipbip » 23 Sep 2017, 22:35

« ZAD de Rouen : Pourquoi on entend plus parler de ce qui ce que construit le collectif ZAD de Rouen sur la ZAD » . Réponse : « ils sont nombreux et motivés »

Rappel historique

Octobre 2012, en pleine opération César, des dizaines de collectifs de soutien se montent partout en France bien au-delà de la Loire-Altantique. C’est ainsi que le comité de Rouen voit le jour. Les rencontres hebdomadaires d’un groupe hétérogène et plein d’énergies permettent l’organisation de discussions publiques, d’actions de soutien en ville (péages et parkings gratuits, parloirs sauvages devant la prison, banquets en centre-ville etc.) et de multiples déplacements collectifs pour venir défendre la ZAD. Suite à notre rencontre avec les habitants de Bellevue et du Liminbout, ainsi que de la sursaturation des lieux d’accueil sur la zone, du nombre de notre collectif et de nos implications, nous construisons en 2013 « Pui plu ». Camouflée à l’orée du bois, elle est située stratégiquement à égal distance entre les deux lieux historiques cités précédemment. Nous répondrons parallèlement à l’appel à « occuper » la Chateigne suite à la manifestation de réoccupation de novembre 2012. C’est ainsi que nous organisions une semaine d’actions et de présentation sur le thème « Comment se défendre face à la police ? » parsemées de discussions, d’ateliers d’outils de défense, d’une émission de radio, d’un grand jeu de déplacement tactique et d’un concert dans différents lieux de la zone.

Mettre en échec une opération policière d’une telle ampleur, soustraire au territoire républicain une zone si vaste et par là-même laisser place à une expérience révolutionnaire si intense nous ont poussé à propager et faire raisonner hors de ses frontières l’imaginaire politique et les possibilités qu’ont ouvertes la ZAD. C’est ainsi que fin 2013, alors que les menaces d’expulsion imminentes sur la zone s’estompent et après maintes discussions, nous décidons d’occuper un bâtiment sur Rouen, baptisé le « Bamville ». Il hébergera différentes discussions publiques et soirées de soutien ainsi qu’un inter-comité national. Le collectif fut également très impliqué dans le mouvement de contestation qui a suivi la mort de Rémi Fraisse. La place du palais de justice en plein centre-ville de Rouen fut occupée durant 3 jours, insufflant de nouveau l’idée d’une ZAD partout.Depuis, nous sommes attachés à l’existence du collectif en ville comme « porte d’entrée » vers la zone et comme réseau de solidarité à réactiver en cas de menace d’expulsion.

Actualité et projets

• Hulotte et jardin

En 2016 quelques personnes du collectif décident finalement de s’installer sur la ZAD. Le nouveau souffle produit par le mouvement « loi travail » ainsi que la rencontre avec les collectifs drômois et lillois lors des menaces d’expulsion d’octobre 2016, nous ont poussé à construire une cabane collective suffisamment grande pour nous accueillir lors de nos nombreux allers et venus. C’est en décembre 2016 que la Hulotte voit le jour accompagnée d’un projet maréchage. Pris dans le processus « Sème ta ZAD », il nous permet de penser notre autonomie alimentaire sur les périodes de chantier ou en cas d’expulsion, et à moyen terme de ravitailler des piquets de grève et autres zones de lutte.

Usine à pâtes

En participant ponctuellement à la dynamique « Sème ta ZAD », notre vieux fantasme d’arracher la production de pâte à l’agro-industrie fut réactiver. Parallèlement à la tentative de blé dur et à l’obtention du moulin de Saint Jean, nous nous lancions dans la mise en place d’ un atelier de fabrication de pâtes sur Rouen. Depuis début 2017 nous sommes en mesure de produire et de sécher plusieurs dizaine de kilos de pâtes par semaine, et bientôt plusieurs centaines. Pâtes destinées à alimenter sur tout le territoire les lieux et zones de luttes (camps de réfugiés, Bure, ZADs, cantines de centre-ville etc.). Il s’agit tout autant de continuer à renforcer les liens entre Rouen et les zones de lutte que de continuer à prendre en main nos existences et de rester attaché à l’ idée que nous nous faisons d’une vie bonne.

• Château/Tour/Donjon/Appelle ça comme tu veux

On décide, sur un coup de tête, enfin pas vraiment, de se lancer dans une construction en dur. En brique, de terre crue ou cuite, en pierre, granit ou calcaire. On ne sait pas trop. Ce qu’on sait, c’est que ce que dégage cette zone, c’est des possibilités illimités, laissant même place à nos rêves d’enfants. Construire un donjon, un château, quelque chose de haut et beau, à la mesure de ce à quoi l’on croit en défendant et en occupant ce bout de territoire. Les constructions qui ont vu le jour depuis le début du mouvement d’occupation sont majoritairement en bois. Un choix notamment lié à la situation de la zone avec les risques d’expulsion récurrents : nécessité de s’installer rapidement, à nombreux, avec du matériel léger, facile à récupérer, à transporter et à mettre en place. Nous décidons donc de franchir un pas, non pas en avant comme si notre ancrage sur la zone devait suivre une ligne de développement qui partirait de la cabane précaire vers des battisses en parpaings et en tuile, mais un pas plutôt vers un autre champ de la construction. Une expérimentation, une aventure.

Plus clairement, l’hypothèse maximale concernant ce projet serait, dans un premier temps de construire un premier bâtiment, carré, de 6 mètres sur 6 sur 2 étages, hébergeant une bibliothèque tournée intégralement sur la thématique de la construction, d’un salon et d’un dortoir. A côté de ça, sur le long terme, différents ateliers de conception de briques (four à brique et à céramique, et matériel pour la fabrication de briques en terre crue), de stockage, de taille de pierre. L’idée étant que le chantier en lui même soit une source de connaissance et d’apprentissage, et une fois terminée, un lieu au sein duquel tu peux trouver des personnes et des livres avec qui tu peux partager sur la thématique de la construction, et des ateliers dont tu peux faire l’usage.

Pour plus d’infos sur les projets en cours rendez-vous sur le blog du collectif : https://zaddarouen.noblogs.org/

Des gens du comité de solidarité ZAD-NDDL de Rouen


https://zad.nadir.org/spip.php?article4767
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Rouen et Haute-Normandie (76)

Messagede bipbip » 05 Oct 2017, 23:00

Du 6 au 9 octobre 2017

Cinéma Festival Regards sur la Palestine

Image

Programme : https://rouen.demosphere.eu/rv/2779
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Rouen et Haute-Normandie (76)

Messagede bipbip » 07 Oct 2017, 14:22

Samedi 7 octobre 2017

Nestor Makhno, un paysan d’Ukraine

Portrait de l’anarchiste Nestor Makhno qui est à l’initiative des premières communes libertaires autogérées en Ukraine, des soviets libres. Nestor Makhno défend les pauvres, la culture et la liberté, en 1917, il exproprie les aristocrates et les terres deviennent propriété sociale, un agriculteur ne pouvant posséder que la superficie qu’il peut cultiver seul sans salarié. Cette insurrection libertaire dans les terres cosaques est une des plus exemplaires réalisations de l’idéal anarchiste communiste, portée par la population, sur sa terre.

Événement proposé par la librairie l’Insoumise à 15h au 125 rue Saint Hilaire à Rouen.

https://a-louest.info/Nestor-Makhno-un- ... kraine-195
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vie locale, Contacts locaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 0 invités