Solidarité avec le Maghreb et au delà en lutte

et appels à aller soutenir en urgence...

Re: Solidarité avec le Maghreb et au delà en lutte

Messagede Pïérô » 06 Nov 2016, 13:23

Paris, mardi 8 novembre 2016

Rassemblement et manifestation - Sahara occidental
à 15h30, Place du Trocadéro, Paris 16e

1975-2016
• 41 ans d'occupation illégale du Sahara occidental par le Maroc
• 41 ans de lutte du peuple sahraoui pour son indépendance
• 41 ans de répression dans les territoires sahraouis occupés
• 41 ans d'exil dans des campements dans le désert
• 41 ans de violation du droit international par le pouvoir marocain
• 41 ans de soutien du gouvernement français au Maroc

Assez! Referendum d'autodétermination maintenant!

Liberation des prisonniers politiques sahraouis!

Le 6 novembre 1975, jour de la sinistre "marche verte", les autorités marocaines ont occupé illégalement le Sahara occidental. 41 ans plus tard, le Sahara occidental est toujours occupé et colonisé par le Maroc et le peuple sahraoui n'a toujours pas exercé son droit à l'autodétermination.

Le 8 novembre 2010, les forces de sécurité marocaines ont démantelé avec violence le camp de Gdeim Izik instalé par plus de 20 000 Sahraouis. 22 militants sahraouis ont été condamnés à de lourdes peines de prison (de 20 ans à la perpétuité). Malgré l'annulation de leur condamnation par la Cour de cassation le 27 juillet 2016 et le renvoi de l'affaire devant une cour d'appel civile, ils sont maintenus en détention de façon arbitraire! Ils doivent être libérés immédiatement et sans condition.

Le pouvoir marocain impose un véritable blocus du Sahara occidental pour cacher la situation réelle en expulsant les délégations étrangères (journalistes, juristes, syndicalistes et associatifs). Claude Mangin a été refoulée par les autorités marocaines le 20 octobre 2016 alors qu'elle venait rendre visite à son mari, Naâma Asfari, prisonnier politique sahraoui emprisonné depuis novembre 2010.

Six ans après le démantèlement du camp de Gdeim Izik, nous appelons au

Rassemblement mardi 8 novembre à 15h30
Place du trocadero suivi d'une manifestation
jusqu'à l'Ambassade du Maroc Paris 16ème

pour exiger en priorité:
• l'organisation rapide du référendum d'autodétermination
• la libération des prisonniers politiques sahraouis et l'arrêt de la répression dans les territoires sahraouis occupés

La mobilisation est aussi indispensable pour briser le silence des principaux médias et contraindre le gouvernement français à changer de politique et à ne plus soutenir le pouvoir marocain.

Solidarité avec la lutte du peuple sahraoui pour son independance!
• Association des Sahraouis en France (ASF) asso.sahraouis.france@hotmail.fr
• Association de la Communauté sahraouie en France (ACSF) asso.acsf1@gmail.com
• Plateforme pour la solidarité avec le peuple du Sahara occidental plateformeSO@gmail.com

https://paris.demosphere.eu/rv/51045
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21662
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Solidarité avec le Maghreb et au delà en lutte

Messagede bipbip » 13 Nov 2016, 16:12

Paris lundi 14 novembre 2016

Rassemblement
41 ans après les accords de Madrid
à 15h30, A proximité de l'ambassade d'Espagne, Place Pierre Brisson, Paris 8e

La responsabilité de l'Espagne dans la situation au Sahara occidental

Le 14 novembre 1975, les gouvernements d'Espagne, du Maroc et de la Mauritanie signaient les « Accords de Madrid » sur le Sahara occidental. En signant ces accords, l'Espagne se retirait du Sahara occidental et laissait le terrain libre au Maroc qui a occupé illégalement le Sahara occidental le 6 novembre 1975 en violation du droit international. De ce fait, l'Espagne renonçait à ses responsabilités historiques et juridiques vis-à-vis du droit du peuple sahraoui à l'autodétermination et à l'achèvement du processus de décolonisation.

41 ans plus tard, l'Espagne continue de porter une grande part de responsabilité dans la situation actuelle puisque le territoire du Sahara occidental est toujours occupé illégalement par le Maroc. La population sahraouie des territoires occupés est victime de la répression et de nombreuses familles sahraouies connaissent l'exil dans les camps de réfugiés. Le peuple sahraoui n'a pas encore pu exercer son droit à l'autodétermination malgré l'adoption de nombreuses résolutions des Nations unies.

41 ans après la signature des Accords de Madrid, nous appelons à un

Rassemblement lundi 14 novembre 2016
A 15h30 place Pierre Brisson, face a l'ambassade d'Espagne
• pour dénoncer les Accords de Madrid du 14 novembre 1975
• pour demander au gouvernement espagnol de réparer les injustices commises envers le peuple sahraoui qui souffre depuis des années et de contribuer activement à une solution définitive du conflit avec la libération des prisonniers politiques sahraouis et l'organisation rapide du référendum d'autodétermination permettant au peuple sahraoui de décider librement et démocratiquement de son avenir.

Solidarité avec la lutte du peuple sahraoui pour son indépendance!
• Association des Sahraouis en France (ASF) asso.sahraouis.france@hotmail.fr
• Association de la Communauté sahraouie en France (ACSF) asso.acsf1@gmail.com
• Plateforme pour la solidarité avec le peuple du Sahara occidental plateformeSO@gmail.com

https://paris.demosphere.eu/rv/51108
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Solidarité avec le Maghreb et au delà en lutte

Messagede Lila » 26 Déc 2016, 18:46

43 avocats internationaux en soutien aux militants sahraouis de Gdeim Izik

Le 26 décembre débutera le procès en appel des prisonniers politiques sahraouis de Gdeim Izik poursuivis par la justice marocaine. 24 militants et défenseurs des droits de l’homme Sahraouis arrêtés, torturés et condamnés en raison de leur participation présumée au camp de protestation de Gdeim Izik en 2010. 42 avocats français, belges, espagnols, suisses et américain les soutiennent.

à lire : https://entreleslignesentrelesmots.word ... deim-izik/
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2067
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Solidarité avec le Maghreb et au delà en lutte

Messagede Lila » 19 Fév 2017, 20:56

Marche Mondiale des Femmes France

Journée des Femmes Sahraoui - Une lutte sans répit pour la liberté

Nous, Femmes de la Marche Mondiale des Femmes, exprimons notre solidarité envers nos soeurs Saharaouies à l'occasion de la célébration de leur journée. Nous voulons ainsi leur adresser notre reconnaissance et notre admiration pour la force et la constance avec lesquelles elles mènent leur lutte depuis des décenies afin obtenir leur liberté et celle de leur peuple.

Les femmes saharaouies ont défendu leur territoire et la liberté de leur peuple. Elles ont en même temps lutté contre l'aspect le plus brutal du patriarcat qui affecte plus particulièrement les femmes des classes laborieuses. La dignité des femmes contraste avec la violence et la rigidité des Etats espagnol et marocain, lesquels sont directement responsables de la situation du peuple saharaoui.

L'environnement de la politique actuelle, qui parle constament d'élever des murs de séparation, nous rappelle que, depuis 1980, un mur de 2,700 Kms est construit au Sahara Occidental. Celui-ci divise le territoire et sépare les familles. Aujourd'hui, nous célébrons le courage de nos soeurs saharaouies. Nous demandons que ce mur de la honte soit détruit, de même que tous les murs construits dans le monde, contre La vie, pour la guerre, ou pour protéger le capitalisme.

Nos soeurs saharaouies sont en résistance contre les guerres impérialistes et contre le capitalisme qui se partage le monde comme une affaire au profit des élites. Ces femmes convertissent leurs actions en résistance pour défendre le présent et le futur de leur peuple.

La Marche Mondiale des Femmes se joint aux protestations contre l'accord commercial entre le Maroc et l'Union Européenne, qui pillent et exploitent les ressources naturelles du Sahara Occidental. Nous réclamons la conformité avec la Cour de Justice Européenne pour qui ces accords commerciaux ne peuvent pas s'appliquer à ces territoires car ils n'appartiennent pas au Maroc.

Nous exigeons aussi la responsabilité politique pour l'Espagne et le Maroc, pour avoir distribué illégalement le territoire Saharaoui, permettant ainsi une occupation illégale de plus de 41 ans ainsi que l'appauvrissement des hommes et des femmes saharaoui-es.

Nous exigeons, encore une fois le retrait du Maroc des territoires saharaouis pour que ce peuple puisse enfin être libre.


https://www.facebook.com/marchemondiale ... NE&fref=nf
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2067
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Solidarité avec le Maghreb et au delà en lutte

Messagede Pïérô » 02 Mar 2017, 11:07

Paris vendredi 3 mars 2017

Rencontre débat
Tunisie : six ans après la Révolution,
les mouvements sociaux se multiplient


à 18h30, Salle Jean Dame, Centre sportif Jean Dame, 17-25 rue Léopold Bellan, Paris 2e

• Le Comité pour le respect des libertés des droits de l'homme en Tunisie (CRLDHT),
• le Centre de recherche et d'information pour le développement (CRID), -
• l'Association pour la taxation des transactions financières et pour l'action citoyenne (ATTAC)
• Le Forum tunisien des droits économiques et sociaux (FTDES)

Cette rencontre-débat sera animée par Edith Lhomel, secrétaire du CRLDHT avec :
• Hedhili Abderrahman, président du FTDES
• Maher Hanin, enseignant-chercheur, membre du FTDES
• Amélie Canonne, co-présidente du CRID
• Annick Coupé, Secrétaire générale d'ATTAC

Les Mouvements sociaux en Tunisie, 6 ans après la Révolution

Le grand paradoxe de la Révolution tunisienne est la persistance, voire l'aggravation des inégalités sociales et des disparités régionales alors que la jeunesse des régions de l'intérieur qui a déclenché l'insurrection s'est levée pour l'emploi, le développement, la dignité et la liberté.

Six ans après janvier 2011, les gouvernements successifs ne cessent de reproduire les vieilles recettes économiques et sociales du régime de Ben Ali avec les conséquences que les Tunisien.nes vivent au quotidien : une crise chronique, toujours plus de chômage et le sentiment généralisé d'exclusion et de marginalisation.

L'impuissance de l'État face à tous ces défis a entraîné la recrudescence des mouvements sociaux : les « diplômés chômeurs », les employés précaires, les ouvriers agricoles, les couches marginalisées des quartiers populaires se mobilisent un peu partout dans les régions de l'intérieur, recourant à diverses modalités de lutte. Ces mouvements tentent de coordonner leurs actions afin de parler d'une seule voix et de contraindre le pouvoir à les écouter et l'amener à abandonner la logique sécuritaire et le harcèlement judiciaire contre les jeunes manifestants. Les employés précaires (travaux d'intérêt public dit mécanisme 16), las des promesses de règlement de leur situation, qu'aucun gouvernement n'a tenues, ont décidé à travers leurs coordinations d'entamer une série d'actions dont un sit innational le 9 février devant tous les gouvernorats. Le collectif des coordinations a également annoncé une grève nationale et un sit in à la Casbah le 9 mars 2017.

Les diplômés au chômage qui représentent plus du tiers des chômeurs en Tunisie, dont une grande partie dans les régions intérieures, attendent toujours

l'application des articles de la Constitution de 2014 sur le droit à l'emploi et les dispositifs prioritaires prévus à cet effet. Ils ne cessent de se mobiliser à Sidi Bouzid, à Gafsa, à Kairouan, à Kasserine, à Tunis, au Kef et ailleurs. Ainsi, à Meknassi, des diplômés qui chôment depuis dix ans ont déclenché le sit in « Harimna », mais leurs manifestations quotidiennes n'ont eu pour toute réponse que la réaction brutale des autorités et des dizaines de blessés et d'arrestations parmi les manifestants.

S'agissant de la palmeraie de Jemna, elle constitue une expérience prometteuse d'économie solidaire et ouvre un horizon nouveau pour l'emploi et l'exercice de la démocratie locale à contre courant des mœurs bureaucratiques et de la corruption qui gangrène le secteur public. Rappelons qu'au moment de l'insurrection révolutionnaire, alors que les concessionnaires qui exploitaient la palmeraie ont pris la fuite, une association de bénévoles a repris les choses en main. L'Association de sauvegarde de l'oasis de Jemna a très vite réalisé des résultats probants : de 7 à 133 personnes bénéficiant, cette fois-ci, d'une couverture sociale ; des acquisitions de matériel agricole ; des équipements hospitaliers ; l'aménagement de l'école primaire, la construction d'une nouvelle salle de sport ; le financement d'un centre pour enfants handicapés... Le rendement de l'oasis a plus que décuplé et la plus-value a ainsi bénéficié à tout le village. Pourtant, le gouvernement Chahed a décidé de passer outre et de mettre la main sur la production de dattes et empêché l'association de la mettre en vente. Jemna est une leçon de chose : comment entraver une réussite sociale et économique.

Six ans après la révolution, le fossé se creuse entre des gouvernements incapables de proposer autre chose que les « solutions » libérales dont l'échec est avéré depuis les années Ben Ali, qui recourent de plus en plus aux moyens sécuritaires et judiciaires ; et la jeunesse des régions déshéritées qui refuse de renoncer aux mots d'ordre de la révolution et retrouve le chemin de la mobilisation sociale légitime et pacifique pour faire aboutir ses droits.

https://paris.demosphere.eu/rv/52944
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21662
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Solidarité avec le Maghreb et au delà en lutte

Messagede bipbip » 11 Mar 2017, 15:41

Paris lundi 13 mars 2017

Rassemblements
Libération des prisonniers politiques sahraouis!

Rassemblements les lundi 13, mardi 14 mercredi 15 mars de 16h a 19h
Place de la République à Paris

Le 8 novembre 2010, les forces de sécurité marocaines ont démantelé avec violence le camp de Gdeim Izik installé par plus de 20 000 Sahraouis. 22 militants sahraouis ont été condamnés à de lourdes peines de prison (de 20 ans à la perpétuité). Les juges ont refusé d'enquêter sur les allégations de torture. Sur plainte de l'ACAT, le Comité des Nations unies contre la torture a condamné le Maroc le 12 décembre 2016 pour actes de torture envers Naâma Asfari. Les militants sahraouis ont été injustement condamnés parce qu'ils défendent l'autodétermination et l'indépendance du Sahara occidental.

Malgré l'annulation de leur condamnation par la Cour de cassation le 27 juillet 2016 et le renvoi de l'affaire devant un tribunal civil, ils sont maintenus en détention de façon arbitraire. Ils doivent être libérés immédiatement et sans condition! Leur procès s'est tenu le 26 décembre 2016 puis les 23, 24 et 25 janvier 2017 à Rabat devant des dizaines d'avocats, d'observateurs et de journalistes. Le procès a été renvoyé au lundi 13 mars. Il risque de durer plusieurs jours.

Détenus depuis plus de six ans et condamnés à de lourdes peines de prison, les militants sahraouis, pour la plupart défenseurs des droits de l'homme, ont besoin de notre soutien. C'est pourquoi nous appelons à des

Rassemblements les lundi 13, mardi 14 mercredi 15 mars de 16h a 19h
Place de la République à Paris (métro République)

pour exiger en priorité la libération immédiate et sans condition des prisonniers politiques sahraouisainsi que l'arrêt de la répression dans les territoires sahraouis occupés

La seule solution au conflit passe par la tenue rapide d'un référendum d'autodétermination.

Nous vous appelons également à participer à la souscription pour la défense des prisonniers politiques sahraouis pour obtenir enfin leur libération.

Solidarité avec la lutte du peuple sahraoui pour son independance!
•Association des Sahraouis en France (ASF) asso.sahraouis.france@hotmail.fr
• Association de la Communauté sahraouie en France (ACSF) asso.acsf1@gmail.com
• Plateforme pour la solidarité avec le peuple du Sahara occidental plateformeSO@gmail.com


https://paris.demosphere.eu/rv/53883
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Solidarité avec le Maghreb et au delà en lutte

Messagede Pïérô » 13 Avr 2017, 20:08

Bordeaux, vendredi 14 avril 2017

Projection du film "Dis leur que j'existe"

à 20h, Le Samovar, 18 rue Camille Sauvageau, Bordeaux (Saint Michel)

Dis leur que j'existe trace le portrait de Naâma Asfari, juriste et militant indépendantiste sahraoui, condamné à 30 ans de prison par le Maroc ; et de sa femme, Claude Mangin, qui de visite carcérale, en réunion diplomatique, de plaintes déposées pour torture, en manifestation de soutien, continue de mobiliser et de sensibiliser à la situation du Sahara Occidental, et au sort de son mari, dans l'espoir d'une libération ou au moins d'un nouveau procès juste et équitable.

Son arrestation et jugement ont été dénoncés par de nombreuses ONG (Human right Watch, Amnesty) et une plainte internationale visant le Maroc a été déposée et jugée recevable par le comité contre la torture à Genève.

Ce documentaire mêlant témoignages, images d'archives, dessin et animation retrace cette histoire et leur combat.

19h : Venez co-cuisinez avec nous

Soirée à prix libre

Un Sarahoui vivant actuellement à Bordeaux et un membre de l'équipe de production seront présent

Plus d'info sur le film :
http://egrainedimages.com/dis-leur-que-jexiste/

https://gironde.demosphere.eu/rv/7435
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21662
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Solidarité avec le Maghreb et au delà en lutte

Messagede bipbip » 16 Avr 2017, 20:27

Paris mardi 18 avril 2017

Rassemblement de solidarité avec le peuple sahraoui
• Referendum d'autodetermination maintenant!
• Liberation des prisonniers politiques sahraouis!
• Extension du mandat de la minurso aux droits de l'homme

Le 8 novembre 2010, les forces de sécurité marocaines ont démantelé avec violence le camp de Gdeim Izik installé par plus de 20 000 Sahraouis. 22 militants sahraouis ont été condamnés à de lourdes peines de prison (de 20 ans à la perpétuité). Les juges ont refusé d'enquêter sur les allégations de torture. Sur plainte de l'ACAT, le Comité des Nations unies contre la torture a condamné le Maroc le 12 décembre 2016 pour actes de torture envers Naâma Asfari. Les militants sahraouis ont été injustement condamnés parce qu'ils défendent l'autodétermination du Sahara occidental.

Malgré l'annulation de leur condamnation par la Cour de cassation le 27 juillet 2016 et le renvoi de l'affaire devant un tribunal civil, ils sont maintenus en détention de façon arbitraire. Après plusieurs audiences en décembre, janvier et mars en présence de dizaines d'avocats, d'observateurs et de journalistes, le procès a été renvoyé au lundi 8 mai.

Au mépris du droit international, le pouvoir marocain poursuit sa politique de répression ainsi que le pillage des ressources naturelles du Sahara occidental. Le soutien que lui apporte le gouvernement français constitue un des principaux obstacles à la solution du conflit. Le peuple sahraoui n'en peut plus de vivre en exil ou sous occupation marocaine. Il aspire à recouvrer sa souveraineté sur son territoire.

Le Conseil de sécurité des Nations unies, dont la France est membre permanent, doit adopter avant fin avril une résolution sur le Sahara occidental. Avant cette échéance, nous appelons à

Un rassemblement mardi 18 avril de 14h30 à 18h
Place des Invalides (près du métro)


pour exiger :
• la libération immédiate et sans condition des prisonniers politiques sahraouis ainsi que l'arrêt de la répression dans les territoires sahraouis occupés
• l'organisation rapide du référendum d'autodétermination permettant au peuple sahraoui de décider librement de son avenir
• l'extension du mandat de la mission des Nations unies (Minurso) à la surveillance du respect des droits de l'homme au Sahara occidental
• le respect et la pleine application de l'arrêt de la Cour de Justice de l'Union européenne (CJUE) du 21 décembre 2016 qui exclut le Sahara occidental du champ d'application des accords entre l'Union européenne et le Maroc

Nous appelons également à participer à la souscription pour la défense des prisonniers politiques sahraouis pour obtenir enfin leur libération.

Solidarite avec la lutte du peuple sahraoui pour son independance!
• Association de la Communauté sahraouie en France (ACSF) asso.acsf1@gmail.com
• Association des Sahraouis en France (ASF) asso.sahraouis.france@hotmail.fr
• Ligue des étudiant(e)s sahraoui(e)s en France ligueetudiants@gmail.com
• Plateforme pour la solidarité avec le peuple du Sahara occidental plateformeSO@gmail.com

https://paris.demosphere.eu/rv/54640
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Solidarité avec le Maghreb et au delà en lutte

Messagede bipbip » 22 Avr 2017, 13:11

Paris : Manifestation sahraouie

Des dizaines de Sahraouis et de militants français soutenant la cause sahraouie ont manifesté lors d’un rassemblement organisé mardi après-midi aux Invalides (Paris) pour demander la libération immédiate et sans condition des prisonniers politiques sahraouis détenus au Maroc. Ils ont également exigé l’organisation rapide du référendum d’autodétermination, l’extension du mandat de la Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum d’autodétermination au Sahara occidental à la surveillance du respect des droits de l’Homme au Sahara occidental. Ils ont aussi rappelé que le 8 novembre 2010, les forces de sécurité marocaines ont démantelé avec violence le camp de Gdeim Izik, installé par plus de 20.000 Sahraouis. Vingt-deux militants sahraouis ont été condamnés à de lourdes peines par un tribunal militaire marocain.

https://secoursrouge.org/Paris-Manifestation-sahraoui
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Solidarité avec le Maghreb et au delà en lutte

Messagede bipbip » 08 Mai 2017, 18:52

Paris mardi 9 et mercredi 10 mai 2017

1975-2017
• 42 ans d'occupation du Sahara occidental par le Maroc
• 42 ans de soutien du gouvernement français au pouvoir marocain
• 42 ans de lutte du peuple sahraoui pour son indépendance

Assez ! Libération des prisonniers politiques sahraouis
Referendum d'autodetermination maintenant

Le 8 novembre 2010, les forces de sécurité marocaines ont démantelé avec violence le camp de Gdeim Izik installé par plus de 20 000 Sahraouis. 22 militants sahraouis ont été condamnés à de lourdes peines de prison (de 20 ans à la perpétuité). Les juges ont refusé d'enquêter sur les allégations de torture. Sur plainte de l'ACAT, le Comité des Nations unies contre la torture a condamné le Maroc le 12 décembre 2016 pour actes de torture envers le prisonnier sahraoui Naâma Asfari. Les militants sahraouis ont été injustement condamnés parce qu'ils défendent l'autodétermination et l'indépendance du Sahara occidental.

Malgré l'annulation de leur condamnation par la Cour de cassation le 27 juillet 2016 et le renvoi de l'affaire devant un tribunal civil, ils sont maintenus en détention de façon arbitraire. Après plusieurs audiences en décembre, janvier et mars en présence de dizaines d'avocats, d'observateurs et de journalistes, le procès a été renvoyé au 8 mai.

Ce procès inéquitable et la poursuite de la répression par les forces d'occupation marocaine n'ont pas empêché le Conseil de sécurité de l'ONU d'adopter le 28 avril 2017 une résolution qui refuse, avec le soutien du gouvernement français, d'étendre le mandat de mission des Nations unies à la protection des droits de l'homme au Sahara occidental.

Détenus depuis plus de six ans et condamnés à de lourdes peines de prison, les militants sahraouis ont besoin de notre soutien. C'est pourquoi nous appelons aux

Rassemblements mardi 9 et mercredi 10 mai de 16h a 18h place de la Republique à Paris
• pour la libération immédiate des prisonniers politiques sahraouis ainsi que l'arrêt de la répression dans les territoires sahraouis occupés
• pour la tenue rapide du référendum d'autodétermination

Nous appelons à participer à la souscription pour la défense des prisonniers politiques sahraouis.

Solidarité avec la lutte du peuple sahraoui pour son independance!
• Association de la Communauté sahraouie en France (ACSF) asso.acsf1@gmail.com
• Association des Sahraouis en France (ASF) asso.sahraouis.france@hotmail.fr
• Association des femmes sahraouies en France fsf552014@gmail.com
• Ligue des étudiant(e)s sahraoui(e)s en France ligueetudiants@gmail.com
• Plateforme pour la solidarité avec le peuple du Sahara occidental plateformeSO@gmail.com

https://paris.demosphere.eu/rv/55059
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Solidarité avec le Maghreb et au delà en lutte

Messagede Pïérô » 27 Mai 2017, 13:02

Paris samedi 27 mai 2017

Rassemblement - solidarité active avec les mouvements sociaux à Tataouine, Tunisie

Les associations et les organisations politiques démocratiques de l'immigration tunisienne en France suivent avec inquiétude la montée en puissance des tensions sociales dans l'ensemble du pays et particulièrement à Tataouine (sud tunisien).

Le mouvement de protestations sociales pacifiques déclenché, depuis plusieurs semaines, par des citoyens lassés de voir leurs revendications justes et légitimes, sans cesse ignorées, fait désormais l'objet d'une campagne indigne de dénigrement et de désinformation, d'une part, et de tentatives de récupération et de noyautage de toutes sortes, d'autre part.

Le choix du gouvernement tunisien de recourir à la force et à la répression menace d'embraser la région et le pays tout entier. Il ne peut que conduire à une exacerbation des tensions dans des régions qui subissent la marginalisation, l'humiliation et l'accumulation de la pauvreté et de la misère et qui étaient en droit d'attendre un juste retour de leurs luttes après 2011.

Cette escalade dans logique répressive s'est soldée par la mort d'un jeune Mustapha Sekrafi et de nombreux blessés. Elle a également ouvert la voie à des groupes mafieux animés par des intérêts occultes pour commettre des exactions dont les seules et véritables victimes sont les citoyens de la région.

Face à cette situation, les associations et les organisations politiques démocratiques de l'immigration tunisienne en France considèrent que :
• La responsabilité du gouvernement tunisien (et tous ceux qui l'ont précédé depuis 2011) est totalement engagée dans la détérioration de la situation actuelle, celle du Président de la République l'est également qui, dans son discours du 10 mai, a jeté de l'huile sur le feu en tentant d'impliquer l'armée dans la gestion des conflits sociaux.
• La voie de la répression et de la criminalisation des mouvements sociaux est une voie sans issue qui masque mal l'absence d'une véritable vision de développement économique et social, juste et équitable
• Le devoir de solidarité avec les mouvements sociaux pacifiques en faveur de la justice sociale et le développement régional harmonieux s'impose à tous les citoyens tunisiens

Les associations et les organisations politiques démocratiques de l'immigration tunisienne en France appellent l'opinion publique nationale et internationale à apporter leur soutien actif aux populations de Tataouine en lutte et à venir en témoigner au :

Rassemblement à : La Place de la République samedi 27 mai de 15h à 19h.

Premier signataire :
Associations : ATF, FTCR, CRLDHT, ADTF, UGET, ATB, UTAC, UTIT, REMCC, CGC,
Partis Politiques : Al Massar, Front Populaire, Al Joumhouri, Attahalef

https://paris.demosphere.eu/rv/55516
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21662
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Solidarité avec le Maghreb et au delà en lutte

Messagede bipbip » 05 Juin 2017, 16:46

Paris mercredi 7 juin 2017

Solidarité avec le mouvement social pacifique du Rif

Rassemblement mercredi 7 juin 2017 à partir de 18h30
Devant l'ambassade du Maroc à Paris

Depuis le vendredi 26 mai 2017, une vague de répression, accompagnée par des arrestations massives, s'est abattue sur la ville d'Al-Hoceima en particulier, et s'est étendue à d'autres parties du Rif. Ces derniers jours, l'élan de solidarité et de contestation touche toutes les régions du Maroc, où des manifestations pacifiques sont dispersées avec violence.

Ce mouvement populaire est né suite au décès de Mouhcine Fikri ( mort broyé, le 28 Octobre 2016) qui tentait de sauver sa marchandise jetée arbitrairement par la police dans un camion poubelle.

Cette attitude est symptomatique et à l'opposé des grands discours sur le développement, la bonne gouvernance, la démocratisation, l'égalité, la lutte contre les corruptions ; bref contre l'avènement d'un Etat de droit.

Pour rappel, la région du Rif a été complètement délaissée pendant des décennies par le Makhzen et l'Etat central. Elle a été exclue, de tous les projets de développement que le Maroc a connu depuis plus d'un demi-siècle et ce, à l'instar des régions du Maroc dit inutile par opposition à un Maroc supposé utile.

Bien que cette politique ait sensiblement changé depuis quelques années, il n'en reste pas moins que la région du Rif est en manque de tout : infrastructures routières, hôpitaux, écoles supérieures, emplois (taux de chômage des plus élevé du Maroc). Le Haut-Commissariat au Plan (2012) relève que 63% de la population d'Al Hoceima n'exerce aucune activité économique, que dans la région 52% de la population est analphabète, ce qui fait que l'écart avec d'autres régions s'est cruellement creusé. A cela s'ajoute comme dans l'ensemble du pays une corruption endémique.

Devant cette situation, le mouvement qui secoue la région depuis la mort de Fikri a toujours été pacifique et les protestataires réclament essentiellement des mesures socio-économiques pour désenclaver leur région et permettre à sa population de vivre dans la dignité.

Face à ces revendications légitimes, l'approche de l'état marocain a été dans un premier temps conciliante afin de calmer l'ardeur des revendications notamment par l'annonce fort médiatisée d'une série de projets de développement pour la ville d'Al-Hoceima.

Par ailleurs l'état, et comme à son habitude, n'a pas manqué de lancer une campagne médiatique de dénigrement du mouvement et ses leaders. D'ailleurs, le principale responsable Nacer Zefzafi vient d'être arrêté ce lundi 30 mai ainsi que plusieurs autres militants de ce mouvement. Ils sont accusés «d'atteinte à la sécurité intérieure », «d'incitation à commettre des délits et des crimes», « d'humiliation de fonctionnaires publics» et «d'hostilité envers les symboles». Dans un second temps ce sont les manifestations de soutien au mouvement qui sont réprimées.

Nous associations et organisations de la société civile maghrébine en Europe, tout en exprimant notre totale solidarité et notre soutien au mouvement social dans la région du Rif, exigeons :
• La libération sans conditions de toutes les personnes arrêtées dernièrement et l'abandon de toutes les charges à leur encontre ;
• Cesser la chasse aux militants du Hirak et la répression des manifestations ;
• Mettre en place un réel projet de développement socio-économique capable de sortir la région de son isolement, de créer de l'emploi, de scolariser la jeunesse dans des conditions décentes, de promouvoir la spécificité linguistique et culturelle et de désenclaver la région sur le plan sanitaire et social.
• Accéder à toutes les revendications légitimes de ce mouvement.

Enfin, nous condamnons :
• L'utilisation de la religion et les mosquées comme outil politique à l'encontre des mouvements sociaux. En effet, Lors de son prêche, l'imam de la ville d'Al-Hoceima a reproché aux manifestants d'encourager la fitna [la discorde], une accusation très grave.
• Les tentatives de décrédibilisation du mouvement associatif démocratique.
• La désinformation systématique des médias officiels.

Nous appelons l'ensemble des forces démocratiques à manifester leur solidarité et soutien au mouvement social du Rif aussi bien au Maghreb, en Europe qu'à travers le monde le mercredi 7 juin 2017 sous les différentes formes d'expression pacifiques appropriées à chaque pays.

Premiers signataires :
• Association des Marocains en France - AMF
• Association des Travailleurs Maghrébins en France - ATMF
• Association Na'oura - Belgique
• La plateforme Euro-Marocaine - MDDC
• Réseau Marocain Transnational Migration & Développement Emcemo- Hollande
• Immigration Développement Démocratie - IDD - France
• Association Démocratique des Tunisiens en France - ADTF
• AIDDA
•Collectif 3C - Citoyenneté et Culture
• Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l'Homme en Tunisie - CRLDHT
•F édération des Tunisiens Citoyens des deux Rives - FTCR
• RESEAU Euro6Maghrébin Citoyenneté et Culture - REMCC
• Agir Pour la Démocratie en Algérie - ACDA
• Association des Prisonniers et Disparus Sahraouis - AFAPREDESA
• Comité pour le Respect des Libertés au Sahara Occidental - CORELSO
• Avec le soutien de :
• ATTAC
• Cedétim
• Droits Devant
• Initiatives pour un Autre Monde - IPAM
• Solidaires - SUD
• Sortir du Colonialisme
• SOS Migrant - ASBL - Belgique
• No Vox International
• Ensemble
• Europe Ecologie Les Verts - EELV
• Nouveau Parti Anti Capitaliste - NPA
• Parti Communiste Français - PCF

https://paris.demosphere.eu/rv/55508
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Solidarité avec le Maghreb et au delà en lutte

Messagede bipbip » 08 Juin 2017, 21:16

Marseille vendredi 9 juin 2017

Rassemblement en soutien au soulèvement du Rif

Depuis des mois, un soulèvement est en cours dans le Rif marocain. Celui-ci est aujourd’hui en proie à une répression très forte des autorités marocaines qui tentent de l’étouffer. Le Front Uni des Quartiers Populaires (FUIQP) appelle à un rassemblement de solidarité ce vendredi 9 juin dès 18h30 aux Mobiles en haut de la Canebière.

https://mars-infos.org/rassemblement-en-soutien-au-2435
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Solidarité avec le Maghreb et au delà en lutte

Messagede bipbip » 15 Juin 2017, 16:53

[Vidéo] Solidarité avec le Rif : les RifainEs de Montpellier se mobilisent

2 vidéos, la prémière retraçant l’ensemble du rassemblent assez timide. La deuxième, plus courte se concentre sur le dispositif devant le consulat du Maroc.

« Des centaines de manifestants ont organisé, ce dimanche 11 juin, un sit-in contestataire à Montpellier, pour affirmer leur soutien au mouvement contestataire du Rif et exiger la libération immédiate des prisonniers du Hirak.

... https://lepressoir-info.org/spip.php?article913
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Solidarité avec le Maghreb et au delà en lutte

Messagede bipbip » 25 Juin 2017, 16:37

Montpellier dimanche 25 juin 2017

Manifestation en solidarité avec les luttes du peuple marocain

à 17h, Plan cabane, Montpellier

Image

https://herault.demosphere.eu/rv/7215
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Autres

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 0 invités