Agressions néo-fascistes en France

...Sans Papiers, antifascisme...

Re: Agressions néo-fascistes en France

Messagede Pïérô » 11 Mai 2017, 14:31

Strasbourg
Les quinze hommes arrêtés appartiennent à la mouvance identitaire

Les quinze individus interpellés dimanche soir après avoir attaqué des antifascistes qui défilaient pacifiquement dans les rues de Strasbourg font partie de la mouvance identitaire.

Les militants d'extrême droite ont agi par surprise. Alors que le cortège composé d'une centaine de manifestants de l'ultragauche descendait la rue du Dôme, dimanche vers 21h, les identitaires ont surgi de la place Broglie. Ils ont chargé les antifascistes et lancé trois mortiers sur eux. Certains manifestants ont été blessés.

... http://www.lalsace.fr/actualite/2017/05 ... dentitaire
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22248
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Agressions néo-fascistes en France

Messagede Pïérô » 11 Mai 2017, 17:34

Lille, vendredi 12 mai 2017

Suite à la révélation de l'assassinat de notre camarade Hervé Rybarczyk par les fascistes lillois, rassemblement hommage vendredi 12 mai à 19h sur la Grand Place de Lille (plus d'infos à la fin de l'article).

Image

La police couvrait-elle les assassins identitaires lillois qui ont également armé le terroriste de l'Hyper Cacher Amedy Coulibaly ?

Edit : Libération révèle que la police était au courant depuis au moins l'automne 2015 mais n'avait pas donné suite.

3 fascistes nordistes connus pour leurs nombreux méfaits viennent d'être emprisonnés [1] [2]. Ils sont accusés d'avoir assassiné Hervé Rybarczyk, guitariste du célèbre groupe de rock'n'roll « Ashtones » mais surtout infatigable militant révolutionnaire et antifasciste.

Hervé a mystérieusement disparu dans la nuit du 11 au 12 novembre 2011 après un concert à La Chimère (Boulevard Montebello à Lille). A l'époque le parquet de Lille n'envisageait pas « l'hypothèse d'un crime » [3] (nous y reviendrons).
Pourtant, suite au récent procès du tortionnaire néo-nazi Jérémy Mourain [4], l'enquête sur la disparition de Hervé et des 4 autres victimes dites « du pousseur de la Deûle » fut réouverte. En effet, Mourain, alors en prison, déclare « Pourvu que le juge n'aille pas chercher trop loin dans ma période lilloise. » [5] ou encore « À ma période lilloise, j'ai tué un homme, là-bas. ». La Voix du Nord abonde : « [Cette] bagarre se serait terminée dans la Deûle » [6].

Hier, 3 membres de la mouvance identitaire lilloise ont été placés en détention à la suite de ces révélations.

Pour bien comprendre le sens de ces informations, il s'agit de les replacer dans leur contexte de l'époque.

Mourain était alors un membre important de Troisième Voie. Ce groupuscule néo-nazi fut dissout après que l'un de ses nervis, Esteban Morillo, a assassiné Clément Méric, un jeune membre de l'AFA Paris Banlieue et du syndicat SUD étudiant-es. Morillo comme Mourain étaient originaires de Picardie.

Mourain était le bras droit de Serge Ayoub en Picardie (le chef de Troisième Voie et de son service Action, les « Jeunesses Nationalistes Révolutionnaires »).
A son arrivée dans le groupuscule, il fut « parrainé » par le lillois Yohan Mutte [7], un membre de Troisième Voie et des JNR déjà condamné pour avoir attaqué le bar gay « Le Vice Versa » en marge d'une « Manif pour tous » [8]. Il a également participé à de nombreuses actions violentes dans la métropole comme les attaques du bar « le Resto Soleil » [9] (au cours d'une desquelles était présent… Jérémy Mourain) ou encore celle ayant visé le local du syndicat CNT (opérations toujours mises en échec par les antifascistes présents).

Yohan Mutte est l'un des 3 interpellés d'hier… Il semble qu'au moins l'une de ces ratonnades a entrainé la mort d'un homme, celle d'Hervé.

Mais ce n'est pas tout. A l'époque, Troisième Voie travaillait en étroite collaboration avec la Maison de l'Identité Flamande (Vlaams Huis), l'ancêtre de La Citadelle, au sein du « Front Populaire Solidariste ».

La Maison de l'Identité, comme le mouvement identitaire lillois, furent fondés par le tristement célèbre Claude Hermant, un indic et barbouze formé au service Action du Front National [10]. La Vlaams Huis servait de point de rendez-vous aux néo-nazis de Troisième Voie, aux identitaires d'Opstaan (l'ancêtre de « Génération Identitaire »), aux autres groupuscules de l'extrême-droite nordiste… mais aussi aux forces de sécurité.
Le lieu pouvait compter parmi ses adhérents le chef de la police municipale de Lambersart et des policiers y fêtaient même leurs anniversaires. [11]
Les flics sympathisants n'hésitaient pas non plus à renseigner les néo-nazis sur les militants de gauche (on verra que le trafic d'armes a dû créer des liens étroits entre fascistes et flics) ; ainsi la Maison Flamande publia à plusieurs reprises des noms et adresses de militants libertaires collectés suite à des interpellations [12]. Une plainte collective fut déposée mais cette affaire fut - bien entendu - classée sans suite.
Est-ce par ce biais que les assassins d'Hervé ont ciblé leur victime ? Nous ne le saurons probablement jamais… Ce qui est certain c'est qu'Hervé avait été identifié par les fascistes comme « antifa ».

Au sein de ce panier de crabes on retrouvait bien sûr Mourain et Mutte, mais aussi Aurélien Verhassel (qui participait fréquemment aux activités - dont les tournois de boxe - organisées par « la Vlaams ») et Antoine Denevi.

Verhassel est l'actuel chef de Génération Identitaire Lille et de « La Citadelle ». Il a lui aussi un casier judiciaire chargé : « violences aggravées, violation de domicile, violences avec préméditation et usage d'une arme… Et même une peine de 80 jours/amende en Allemagne pour «détention et importation de substance explosive» et «utilisation de caractéristiques d'organisations anticonstitutionnelles» » (Libération [13]). Sa proximité avec Troisième Voie, Mutte et Mourain n'est pas récente. Déjà en 2014, Verhassel avait été épinglé pour sa proximité avec les ex du groupuscule dissous. Les mêmes aujourd'hui accusés d'avoir assassiné Hervé [14].
Depuis, les choses ne se sont pas arrangées. Leur nouveau local « La Citadelle » héberge fréquemment des membres de cette bande néo-nazie. Il sert également de base arrière pour leurs ratonnades, comme celle ayant ciblé des étudiants des Jeunes Communistes en novembre dernier [15].

Abordons maintenant le cas de Denevi et découvrons pourquoi la police avait tant intérêt à étouffer l'affaire « du pousseur de la Deûle » : Denevi était le chef de Troisième Voie dans le Nord de La France. Mourain et Mutte (tous deux membres de l'organisation dans le Nord) étaient donc sous son autorité. Mais Denevi ne se contentait pas de ratonner : comme l'a révélé il y a quelques semaines Mediapart, il participait à un important trafic d'armes de guerre dont était à la tête… Claude Hermant [16]. Le réseau Hermant-Denevi (c'est à dire le groupe de personnes également accusé d'avoir assassiné Hervé) a, semble-t-il, procuré au djihadiste Amedy Coulibaly le fusil d'assaut et les pistolets Tokarev qui lui ont servi à massacrer des juifs à l'Hyper Cacher, près de la porte de Vincennes à Paris.

L'histoire ne s'arrête pas là : Hermant était en fait un indic de la police et dit avoir livré ces armes sur demande des forces de sécurité. Comme l'ont révélé Mediapart et la Voix du Nord, rien de moins que la police, la DCRI, la gendarmerie et la douane étaient impliquées dans ce trafic [17]. L'enquête de Mediapart est surréaliste, extrait :

« À Mediapart, le commissaire divisionnaire Patisson, chef du SDIG du Nord de 2008 à 2011, avant de diriger le CCPD de Tournai, confirme que Christophe Dubroeuq, alias « Monstro », a été l'un de ses informateurs sur l'extrême droite radicale lilloise, et qu'il a communiqué des informations sensibles, avant de devenir « un bon copain ». « Je m'inquiétais de ne pas avoir de nouvelles de "Tof", dit-il. Puis j'ai appris par mes collègues qu'il avait été interpellé en République tchèque. Je lui avais dit clairement quelques jours avant : "Tu ne mets pas ton nez là-dedans." On savait que ces armes slovaques avaient été retrouvées dans la filière Kouachi. »

Quelques années plus tôt, l'ancien chef des RG du Nord avait réussi, par le truchement de « Tof », à approcher Claude Hermant, ancien militaire, figure de l'extrême droite identitaire locale et lui-même informateur de la gendarmerie et des douanes, identifié comme l'un des acheteurs officiels d'une partie des armes slovaques retrouvées entre les mains d'Amedy Coulibaly, en janvier 2015. »

Résumons, Hervé Rybarczyk (et peut-être d'autres victimes) a probablement été assassiné par un groupe de néo-nazis également trafiquants d'armes. Ces néo-nazis trafiquants d'armes étaient aussi des indics, et ils ont armé Daesh avec l'aval des forces de police.
Bien qu'il soit invraisemblable que 5 personnes soient accidentellement mortes noyées dans la Deûle en quelques mois alors que cela n'était jamais arrivé (et n'est plus arrivé depuis) ; malgré le vent de panique qui avait alors parcouru la ville ; le parquet n'envisageait pas à l'époque « l'hypothèse d'un crime » et évoquait « la loi des séries ». Or dans le même temps, les services de sécurité couvraient le groupe dans le cadre de son trafic d'armes…

Encore aujourd'hui, des membres de ce groupe se réunissent toutes les semaines dans le bar raciste qu'ils ont ouvert à l'automne, « La Citadelle », situé 8 rue des Arts à Lille. Malgré les nombreuses manifestations et protestations de la population, ni Martine Aubry ni la police n'a jugé opportun de fermer ce lieu.
Est-ce que la révélation du meurtre d'Hervé suffira à faire fermer La Citadelle [18] (mais aussi « la Friterie » [19], commerce appartenant à Claude Hermant, rue Solférino à Lille) ou faudra-t-il que les fascistes pro-FN tuent encore ?

Rendez-vous vendredi 12 mai à 19h sur la Grand Place de Lille afin de rendre hommage à notre camarade Hervé et rappeler aux assassins fascistes que nous leur rendrons coups pour coups.

Action Antifasciste NP2C


https://lille.demosphere.eu/rv/5231
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22248
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Agressions néo-fascistes en France

Messagede bipbip » 14 Mai 2017, 14:30

Agressions fascisantes à Nantes.

Depuis plusieurs semaines il se dit ça et là que des violences ont eut lieu sur Nantes. Le soir de la défaite du Front Nazional, nouvelle agression: cette fois-ci ce sont deux jeunes nantais qui sont pris à parti alors qu'ils rentraient tranquilou à vélo. L'un d'entre eux dans un état grave.

... https://nantes.indymedia.org/articles/37720
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Agressions néo-fascistes en France

Messagede Pïérô » 18 Mai 2017, 20:05

Paris, vendredi 19 mai 2017

Rassemblement à la mémoire de Hervé Rybarzcyk
assassiné par des néonazis

à 19h, Place de la Réunion, Paris 20e

Image

https://coutoentrelesdents.noblogs.org/ ... azisparis/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22248
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Agressions néo-fascistes en France

Messagede bipbip » 28 Mai 2017, 15:47

Paris : rassemblement en hommage à Hervé Rybarczyk

l’initiative de quelques antifascistes parisien-ne-s, un rassemblement a été organisé la semaine dernière, vendredi 19 mai, pour rendre hommage au Lillois Hervé Rybarczyk, assassiné par des militants néonazis.

80 personnes se sont ainsi retrouvées pendant un peu plus d’une heure place de la Réunion, dans le XXe arrondissement : les organisateurs ont d’abord rappelé le contexte actuel et les différentes agressions, souvent graves, perpétrées par des militants nationalistes à Marseille (voir ici et là), à Nantes ou encore à Lyon. Un militant de la Horde est ensuite revenu sur les détails du meurtre d’Hervé, en particulier en ce qui concerne les liens entre les militants néonazis de Troisième Voie et les forces dites « de sécurité » (cf. texte ci-dessous). enfin, le Comité pour Clément a invité les personnes présentes à se retrouver à nouveau le 3 juin prochain pour une journée de débats et une manifestation à la mémoire du jeune Clément Méric, tué lui aussi par des militants de Troisième Voie le 6 juin 2013.

Le texte lu par la Horde au rassemblement :

Trois néonazis du Nord de la France viennent d’être emprisonnés, accusés d’avoir assassiné Hervé Rybarczyk, guitariste de « Ashtones ». Hervé avait mystérieusement disparu dans la nuit du 11 au 12 novembre 2011 après un concert.

Jeudi 27 et vendredi 28 avril, quatre personnes appartenant à la mouvance néonazie à Lille sont arrêtées. Motif : cinq hommes sont retrouvés noyés dans le canal de la Deûle à Lille : des affaires classées dans un premier temps, les noyades ayant été imputées à l’alcool.

Il y a un peu plus d’un mois la bande de néonazis des White Wolf Klan et Jérémy Mourain, membre de Troisième Voie, bras droit de Serge Ayoub en Picardie, passaient en procès à Amiens pour différents faits commis en Picardie et dans le Nord. Depuis, les néonazis se balancent les uns les autres.

Mourain était parrainé par Yohan Mutte lorsqu’il était à Lille. Lutte est un membre de Troisième Voie et des JNR déjà condamné pour avoir attaqué le bar gay « Le Vice Versa », entre autres.

Yohan Mutte est l’un des 3 interpellés dans l’affaire des noyés de la Deûle.

A l’époque, Troisième Voie travaillait en étroite collaboration avec la Maison de l’Identité Flamande (Vlaams Huis), l’ancêtre de La Citadelle, fondée par Claude Hermant.

La Vlaams Huis servait de point de rendez-vous aux néo-nazis de Troisième Voie, aux identitaires d’Opstaan (l’ancêtre de « Génération Identitaire ») dont le patron actuel de la Citadelle, Aurélien Verhassel.

Le lieu pouvait compter parmi ses adhérents le chef de la police municipale de Lambersart et des policiers y fêtaient même leurs anniversaires. Les flics sympathisants n’hésitaient pas non plus à renseigner les néo-nazis sur les militants de gauche.

Antoine Denevi, lui aussi un habitué des lieux, était le chef de Troisième Voie dans le Nord de La France, participait à un important trafic d’armes de guerre dont était à la tête… Claude Hermant, le patron de la Vlaams Huis !

Le réseau Hermant-Denevi (c’est à dire le groupe de personnes également accusé d’avoir assassiné Hervé) a, selon toute évidence, procuré au djihadiste Amedy Coulibaly le fusil d’assaut et les pistolets Tokarev qui lui ont servi à commettre la prise d’otage antisémite de l’Hyper Cacher, près de la porte de Vincennes à Paris, le 9 janvier 2015, qui fit quatre victimes.

Ce n’est pas tout : Hermant était en fait un indic de la police et dit avoir livré ces armes sur demande des forces de sécurité. Comme l’ont révélé Mediapart et la Voix du Nord, rien de moins que la police, la DCRI, la gendarmerie et la douane étaient impliquées dans ce trafic.

Quand on sait que le parquet, dans l’affaire des noyés de la Deûle, a évoqué « la loi des séries » pour expliquées des noyades qui se sont étalées sur quelques mois seulement ;

Quand on sait que des membres de ce groupe se réunissent toutes les semaines dans le bar raciste qu’ils ont ouvert à l’automne, « La Citadelle », et que rien n’est fait du côtés des autorités pour faire fermer ce lieu, malgré les manifestations de protestation qui ont rassemblé ;

Quand la manifestation pour rendre hommage à Hervé prévue à Lille samedi dernier est interdite le jour même, avec cars de CRS, police montée et flics surarmés pour empêcher tout rassemblement, que la banderole « Vérité et justice pour les victimes » ainsi que des drapeaux « Action Antifasciste » ont été confisqués

On se demande vraiment quel jeu dangereux les forces dites de sécurité jouent-elles avec ces militants néonazis.


http://lahorde.samizdat.net/2017/05/26/ ... rybarczyk/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Agressions néo-fascistes en France

Messagede Pïérô » 06 Juin 2017, 08:55

Assassinats de la Deûle par l’extrême-droite lilloise : l’enquête explosive de Mediapart

Suite à la révélation de l’implication de l’extrême droite lilloise dans les meurtres de la Deûle (l’assassinat de Hervé Rybarczyk et de 4 autres victimes poussées dans le canal), nous avions publié un article détaillé sur les relations troubles liant les militants fascistes accusés des meurtres, la police, la douane et les services de renseignement lillois ainsi que les trafficants d’armes qui fournissent les djihabistes. Ces collusions posent des questions extrêmement grâves : l’État ou ses représentants auraient-ils enterrés ces meurtres pour protéger ces nervis fascistes et leurs trafics en tout genres (armes, drogues…) ?

Cet article avait alors été lu par plus de 40 000 personnes et partagé près de 10 000 fois sur les résaux sociaux. Silence assourdissant des autorités mises en causes ainsi que des responsables PS aux commandes…

Aujourd’hui, Mediapart plublie une enquête extrêmement détaillée sur ce même sujet. Mediapart s’est procuré les conversations Facebook des suspects et a receuilli des témoignagnes plus qu’inquétants de militants identitaires et de policiers au fait du dossier. Cette enquête nous éclair sur les raisons de l’interdiction systématique des rassemblements et manifestations concernant l’affaire des pousseurs de la Deûle. L’enquête montre que d’autres meurtres pourraient également avoir été commis par ces nazillons.

... https://luttennord.wordpress.com/2017/0 ... mediapart/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22248
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Agressions néo-fascistes en France

Messagede bipbip » 06 Juil 2017, 17:48

Nantes : le GUD passe aux aveux dans l’agression d’Erwan et Steven

Les quatre gudards soupçonnés d’avoir passé à tabac d’Erwan et Steven le 7 mai dernier à Nantes, et qui avaient été interpellés mardi et mercredi, ont été écroués dans la soirée de jeudi, mis en examen pour « violences en réunion susceptibles d’entraîner une infirmité permanente et violences aggravées » et incarcérés. Les agresseurs ont reconnu lors de leurs auditions leur appartenance au GUD, et avoir eu ce soir-là, selon le procureur de la république de Nantes, « l’idée de retrouver des manifestants pour se venger et aller au règlement de comptes. L’objectif était clairement de tomber sur des antifas. » [Source : Ouest-France]

Pour rappel, notre camarades Erwan, 18 ans, est toujours à l’hôpital, avec une incapacité totale de travail (ITT) d’un an. Quant aux auteurs de cette attaque aussi lâche que violente, ils sont, comme le rappelle Nantes révoltée, « des fils d’élus et d’aristocrates qui tabassent en bande deux ados isolés« , et présentés ainsi par les antifascistes nantais :

... http://lahorde.samizdat.net/2017/06/24/ ... et-steven/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Agressions néo-fascistes en France

Messagede bipbip » 08 Juil 2017, 13:31

Nouvelle attaque de la Ligue du Midi

Alors que dans le 06 un élu FN (Laurent Bettati) attaque en justice l’association Roya-Citoyenne pour qu’elle soit dissoute (audience le 18 juillet), dans l’Herault un groupe d’identitaires (Ligue du Midi), dont certains membres ont déjà été condamnés pour port d’armes, injures racistes et saluts nazis, vient de saccager les locaux d’une association qui s’occupe de l’accueil des mineurs isolés (Réseau d’Accueil et d’Insertion de l’Hérault). Descriptif repris de Citoyens Solidaires 06.

... http://lepressoir-info.org/spip.php?article931
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Agressions néo-fascistes en France

Messagede Pïérô » 11 Déc 2017, 13:12

Lyon
Communiqué suite à l’agression fasciste après la manifestation en soutien aux migrant·e·s

Samedi 2 décembre, une manifestation en solidarité avec toutes et tous les migrant-e-s a rassemblé environ 800 personnes.

Cette mobilisation en plein mois de décembre a été une réussite et a permis de rassembler une bonne partie des collectifs et associations en lutte sur Lyon.

À la fin de la mobilisation, un groupe de fascistes a attaqué rue Sainte-Polycarpe un groupe de militant-e-s remontant à la Plume Noire.

Peu de temps après, ce sont d’autres membres du groupe Bastion Social (anciennement GUD) qui se sont montrés place des Terreaux et ont provoqué à la fin du rassemblement.

Cette nouvelle appellation du GUD (Bastion Social) sous couvert de pseudo-actions sociales-nationales ne doit pas masquer la base de leur militantisme axé sur la haine raciste et la violence fasciste.

La CGA Lyon réaffirme qu’elle ne reculera pas devant de telles actions des groupes fascistes.

La CGA Lyon continuera son engagement sur les luttes dans lesquelles elle est impliquée depuis de nombreuses années (lutte antifasciste comprise).

La CGA Lyon ne lâchera pas un pouce de terrain aux fascistes et est consciente de la facilité avec laquelle ces groupuscules naviguent sur Lyon sans jamais être inquiétés par les autorités publiques.

C’est donc à la base que nous devons organiser notre autodéfense, dans nos quartiers et dans nos manifestations.

No pasaran !


http://cgalyon.ouvaton.org/spip.php?article256
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22248
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Agressions néo-fascistes en France

Messagede bipbip » 13 Mar 2018, 02:13

Ligue du Midi : séries d’agressions impunies dans les Cévennes

Installés depuis près de trente ans dans le château d’Isis, à Saint-Julien-de-la-Nef, les Roudier proposent aux touristes des chambres d’hôtes et des produits bio. « Au détour de vos balades, vous pouvez vous arrêter dans cette ferme pour vous procurer des produits de qualité. Richard vous réserve un accueil chaleureux » précise le site internet du château d’Isis. Derrière cette image d’Épinal se cache en réalité un clan violent à la tête d’une organisation raciste et homophobe fondée en 2011 : la Ligue du Midi. Rejetés par les électeurs de la région, ce groupuscule d’extrême-droite mise sur les actions chocs pour se faire connaître : saluts nazis, coup de couteau, saccage de locaux associatifs, etc. Ces coups d’éclat ont défrayé la chronique, mais ce qui a été injustement passé sous silence, ce sont les multiples accusations d’agressions qui s’accumulent à l’encontre d’Olivier Roudier, fils du patriarche et porte-parole de la Ligue du Midi. Tabassage gratuit, expédition punitive, déambulation armée. Partiellement repris du Poing

... https://lepressoir-info.org/spip.php?article1157
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Agressions néo-fascistes en France

Messagede bipbip » 22 Mar 2018, 23:52

Le lycée autogéré de Paris à nouveau attaqué par l’extrême-droite

Vendredi 16 mars, vers 17 heures, le lycée autogéré de Paris (LAP) a été attaqué par une dizaine d’individus se réclamant du GUD (Groupe Union Défense). Ces individus, dont certains étaient armés de barres de fer, sont rentrés dans le jardin de l’établissement ; ils ont alors effectué des saluts nazis, proféré des insultes (homophobes et autres) à l’encontre des élèves et des professeurs, jeté des projectiles cassant une fenêtre et agressé deux élèves qui seront légèrement blessées. L’établissement a porté plainte et l’institution judiciaire est saisie. Des élèves et des professeurs du LAP avaient déjà été violemment passés à tabac à plusieurs reprises les dernières années et, plus récemment, le 8 décembre 2017 des militants d’extrême droite avaient tenté de s’introduire violemment dans notre établissement.

http://monde-libertaire.fr/?article=Le_ ... eme-droite
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Agressions néo-fascistes en France

Messagede bipbip » 25 Mar 2018, 16:56

Le lycée autogéré de Paris à nouveau attaqué par des individus d’extrême-droite

Ce vendredi 16 mars, vers 17h, le lycée autogéré de Paris a été attaqué par une dizaine d’individus se réclamant du GUD (Groupe Union Défense).

Ces individus, dont certains étaient armés de barres de fer, sont rentrés dans l’établissement ; ils ont alors effectué des saluts nazis, proféré des insultes (homophobes et autres) à l’encontre des élèves et des professeurs, jeté des projectiles cassant une fenêtre et agressant deux élèves qui seront légèrement blessées. L’établissement a porté plainte et l’institution judiciaire est saisie.

Les insultes et les slogans criés ne laissent aucun doute quant à la volonté de ces individus de s’en prendre au Lycée autogéré pour ce qu’il représente : un espace de liberté et d’émancipation dans le vivre ensemble. Cette attaque s’inscrit dans un long historique d’agressions fascistes à notre encontre : des élèves et des professeurs de notre établissement avaient déjà été violemment passés à tabac à plusieurs reprises les dernières années et, plus récemment, le 8 décembre 2017 des militants d’extrême-droite avaient tenté de s’introduire dans notre établissement.

Ces agressions, aussi imbéciles que violentes, ne font que renforcer nos valeurs humaines, pédagogiques et politiques.

Les membres du lycée autogéré de Paris


https://paris-luttes.info/le-lycee-auto ... ris-a-9793
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Agressions néo-fascistes en France

Messagede bipbip » 28 Mar 2018, 03:56

Lille, Paris, de nouvelles agressions fascistes

A quelques jours de la violente attaque de Montpellier, de nouvelles agressions fascistes ont eu lieu à Lille et Paris.

Ce lundi 26 mars, plus de 250 personnes se sont réunies à la faculté de Lille 2 (sciences juridiques, politiques et sociales) à 18h afin d’organiser une Assemblée Générale. Cette Assemblée Générale, organisée dans le cadre de la mobilisation contre la loi ORE, avait pour revendication « flics, fachos, hors de nos facs », en solidarité avec les étudiants de Montpellier attaqués par une milice d’extrême droite. A l’issue de la discussion, l’Assemblée a dés lors revendiqué la fin des interventions policières sur le campus - qui, comme le montre le cas de Montpellier, ne servent qu’à réprimer les étudiants et ne les protègent pas - ainsi que l’abrogation de loi ORE (Orientation et Réussite des Etudiants).
L’assemblée a par la suite été interrompue par des militants d’extrême droite qui rodaient autour de la faculté et qui ont violemment agressé les étudiants se trouvant devant le bâtiment. Des habitants du quartier sont sortis défendre les étudiants et montrer aux agresseurs qu’ils n’étaient pas les biens venus. Face à cette nouvelle attaque fasciste, les étudiants de Lille 2 ont décidé d’organiser une manif sauvage à 21h30. Ils étaient plus de 150 à manifester de la faculté de droit à la gare, en passant par la place de la république. Plusieurs slogans ont été scandés dont « Flics, Fachos, Hors de nos facs, on répondra chaque fois qu’on nous attaque », ou encore « Du Rail au Mirail, on bloque tout ! » en passant par « Lille 2, première fac de droit révolutionnaire » ainsi que « Solidarité avec les Cheminots ! ».
Dix jours avant, le vendredi 16 mars, ce sont des élèves d’un lycée autogéré de Paris qui s’étaient fait agresser par des militants d’extrême droite du GUD, le Groupe Union Défense. Ces derniers sont arrivés armés de fumigènes rouges et de barres de fer, et se sont mis à scander “Groupe Union Défense”, puis à insulter les élèves. Résultat : des vitres brisées et deux personnes ont été frappés. Plusieurs d’entre eux ont d’ailleurs effectué des saluts nazis dans la cours du lycée. Ce genre d’attaque n’est, hélas, pas rare du tout dans ce lycée situé dans le XVème arrondissement de Paris, un quartier historiquement connu comme un repaire de militants d’extrême-droite.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Lill ... -fascistes
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Agressions néo-fascistes en France

Messagede clateuf » 02 Avr 2018, 12:52

Communiqué de la Fédération Anarchiste

Solidarité avec la CNT de Lyon attaquée par des fascistes

Dans la nuit du 30 au 31 mars le local de nos camarades de la CNT Lyon a été attaqué par des fascistes, grille arrachée, vitre brisée, vol de matériels militants, tentative de destruction du rideau de fer. Depuis de nombreux mois les agressions et les attaques fascistes se succèdent dans les rues de Lyon dans une impunité totale, la CNT de par son engagement contre l’extrême droite et notamment pour la fermeture du local fasciste, bastion social, se retrouve à son tour attaqué. Il y a quelques mois, c’était le local de la CGA, quelques centaines de mètres plus loin, qui en faisait les frais.

Nous apportons tout notre soutien à la CNT lyonnaise et condamnons fermement cette énième attaque fasciste.

Face aux nervis d’extrême droite et leurs idées nauséabondes, ripostons !

01/04/2018
Fédération Anarchiste
Avatar de l’utilisateur-trice
clateuf
 
Messages: 128
Enregistré le: 01 Mar 2015, 20:55

Re: Agressions néo-fascistes en France

Messagede bipbip » 04 Avr 2018, 07:49

Lyon
Rassemblement après l’attaque fasciste contre le local de la CNT le mercredi 4 avril

L’Union Départementale des syndicats CNT (Confédération Nationale du Travail) appelle à un rassemblement mercredi 4 avril à 18h devant son local situé au 44 rue Burdeau dans le 1er arrondissement de Lyon. Celui-ci a en effet été attaqué dans la nuit du vendredi 30 au samedi 31 mars. Un groupe de fascistes a arraché la grille et brisé la vitre, tenté de casser le rideau de fer et dérobé du matériel militant.

L’Union Départementale des syndicats CNT (Confédération Nationale du Travail) appelle à un rassemblement mercredi 4 avril à 18h devant son local situé au 44 rue Burdeau dans le 1er arrondissement de Lyon. Celui-ci a en effet été attaqué dans la nuit du vendredi 30 au samedi 31 mars. Un groupe de fascistes a arraché la grille et brisé la vitre, tenté de casser le rideau de fer et dérobé du matériel militant.

En mars 2010, trois camarades de la CNT étaient violemment agressés par des fascistes dans le Vieux Lyon. Mars 2018, le local de la CNT a été pris pour cible par des fascistes. En 2010 les identitaires avaient un local dans le Vieux Lyon, depuis de nouveaux locaux ont été ouverts (Pavillon Noir du GUD, local du PNF, local de l’Actione Française, et des locaux commerciaux proches de ses idées). Ces implantations et ces lieux d’émulation pour des groupes de jeunes fascistes ont engendré des agressions, provocations lors de manifestations des soutiens aux réfugiés, et attaques de locaux. En particulier sur le 1er arrondissement de Lyon où depuis 18 mois pas moins de 4 lieux militants ont été la cible d’attaque : la Plume Noire (local de la CGA, coordination des groupes anarchistes) en novembre 2016, Radio Canut en décembre 2016 et mars 2017 puis le local du PCF en février 2018, et enfin le local de la CNT.

Cette nouvelle attaque sur Lyon s’inscrit dans un cadre national tout aussi préoccupant où les différentes mouvances de l’extrême droite font le choix de s’en prendre aux luttes sociales et à ses acteurs. Entre autres, cela a été le cas à Paris avec des agressions dans le jardin du lycée autogéré de Paris par une dizaine de membres du GUD le 16 mars, l’attaque par des nervis cagoulés à la fac de Montpellier dans la nuit du 22 au 23 mars, l’agression de 2 personnes à la sortie d’une assemblée générale à la fac de Lille le 26 mars.

L’attaque du local se veut une intimidation de la part de ces groupuscules, elle ne freinera pourtant pas l’action de la CNT qui lutte aux côtés d’autres organisations afin d’obtenir la fermeture du local quai pierre Scize (Pavillon Noir, Bastion Social, émanation du GUD). Nous ne sommes pas dupes : si ces groupuscules se développent, c’est que les gouvernements successifs, en banalisant des discours voire des pratiques racistes et en détruisant les droits sociaux font le lit de leurs idées. Que ce développement se fait grâce au silence (voire à la complicité) de l’état, à la passivité de la police. En effet depuis plusieurs années, les groupuscules fascistes ont pignon sur rue, ils ne cessent de mener des actions violentes et la seule réponse de la préfecture (représentant direct de l’état) a toujours été de minimiser cela et de faire croire à une guéguerre entre des groupuscules d’extrême-droite et d’extrême gauche.

Face à cela l’union départementale des syndicats CNT réaffirme sa volonté de continuer à lutter contre le fascisme et les idées haineuses qu’il transmet, sa volonté de lutter au sein des luttes sociales pour une société plus juste, émancipatrice, anticapitaliste et anti-fasciste.

Face au fascisme et à ses idées,
¡No pasarán !

https://rebellyon.info/Attaque-fasciste ... e-la-18932
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Luttes contre les frontières, racisme, xénophobie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité