Violence policière à Aulnay et contre attaque

Re: Violence policière à Aulnay

Messagede Pïérô » 15 Fév 2017, 03:41

Mercredi 15 février 2017
Rassemblements en solidarité pour Théo et contre les violences policières

rajout et récapitulatif

Toulouse
Rassemblement à 18h, métro Saint-Cyprien
viewtopic.php?f=7&t=8546&start=210#p252020

Paris
à 18h, Devant le métro Barbès-Rochechouart
https://paris.demosphere.eu/rv/53161

Amiens
16h, Maison de la Culture Amiens, 2 Place Léon Gontier
viewtopic.php?f=7&t=11463#p251950

Rouen
à 17h30, Métro Saint Sever
viewtopic.php?f=7&t=11872&start=15#p251951

Saint-Étienne
à 18h30, place du peuple
viewtopic.php?f=7&t=5213&start=45#p251960


Mohamed K., ami de Théo, raconte son passage à tabac par le même policier
Une semaine avant la violente interpellation de Théo par quatre policiers à Aulnay-sous-Bois, son ami dit avoir été roué de coups sans motif. Une enquête préliminaire est ouverte. Récit.
... http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/ ... olice.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22004
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Violence policière à Aulnay

Messagede bipbip » 16 Fév 2017, 12:17

« Affaire Théo » : les violences et sévices sexuels perpétrés par des policiers sont-ils exceptionnels ?
Le « viol avec matraque » dont est accusé un policier sur Théo L., un jeune aulnaysien de 22 ans, a suscité la réprobation de toute la classe politique, mise à part l’extrême-droite. Si elles demeurent rares, les violences avec sévices sexuels perpétrées par des policiers ne sont malheureusement pas exceptionnelles. La France a déjà été condamnée à deux reprises par la Cour européenne des droits de l’homme pour de tels faits. Un policier, accusé d’avoir commis des violences similaires à Drancy, sera jugé le 20 février. D’autres affaires pour « agression sexuelle aggravée » perpétrée lors de contrôle au faciès sont en cours d’instruction. D’où viennent ces pratiques ? Enquête.
... http://www.bastamag.net/Les-violences-e ... France-une


Paris : 2 000 personnes en soutien à Théo. La police nasse la manifestation
Près de 2000 personnes se sont retrouvées ce mercredi 15 février à 18h à Barbès dans le 18e arrondissement de Paris en soutient à Théo, agressé et violé par la police le 2 février, et aux habitants de Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis. Ce rassemblement fait suite à des marches dans le 93, deux rassemblements à Ménilmontant, celui deBobigny le samedi passé et d’autres comme à Toulouse, Bordeaux ou Nantes où la colère ne retombe pas.
... http://www.revolutionpermanente.fr/Phot ... ifestation


Appel
Mort d'Adama Traoré : «Si on se tait, c’est toute notre société qui se salit»

A la suite de la mort d’Adama Traoré lors de son arrestation en juillet à Beaumont-sur-Oise, des personnalités réclament justice.
... http://www.liberation.fr/france/2017/02 ... it_1548531
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Violence policière à Aulnay

Messagede Pïérô » 16 Fév 2017, 21:56

La LDH, FSU, CGT, SOS Racisme, CRAN appellent à des rassemblements ce samedi 18 février dans plusieurs villes. C'est une unité et un appel qui vient d'en haut, sans démarche unitaire plus large. C'est bien dommage, pourrait-on penser. Est-ce que cela reflète la volonté de la bonne conscience d'associations et syndicats qui ne se situent que dans le giron d'un capitalisme de plus en plus féroce et d'un système de plus en plus autoritaire et policier dont on imagine pouvoir ravaler la façade, doublée d'une volonté d'offrir une image bien clean institutionnellement au moment ou des rassemblements sont férocement réprimés d'un côté plus radical ? Parce qu'il y a là matière à interrogation.
En même temps s'il s'agit de « rétablir la confiance entre les citoyens et les forces de l'ordre »... chacun-e choisira son camp...

Et pour exemple au Mans il y aura deus rassemblements ce samedi
. https://sarthe.demosphere.eu/rv/1352
. https://sarthe.demosphere.eu/rv/1351
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22004
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Violence policière à Aulnay

Messagede Christine » 17 Fév 2017, 12:53



Le rassemblement de 15h est appelé par "des jeunes" non encarté-es. Réunion lundi soir avant tout autre appel au Mans. Y'avait aussi Al et la CNT. Et après avoir reçu l'appel et leur misérable appel national, les autres se réveillent.

Et franchement, on aurait bien aimé que la clique LDH / FSU appelle au même endroit. On leur a d'ailleurs dit. Double réponse.
D'abord, on a peur que les jeunes attaquent le commissariat. Ce qui est, si on s'intéresse un peu au rapport de forces et aux jeunes en question, d'une profonde stupidité.
Ensuite, on peut pas rejoindre un appel qui dit "la police est raciste" alors que ce sont des faits isolés. On leur demandait juste d'être au même endroit, pas d'être d'accord. Quand on rejoint leurs rassemblements, on le fait avec nos mots d'ordre... souvent en désaccord avec leurs appels.
Avatar de l’utilisateur-trice
Christine
 
Messages: 130
Enregistré le: 28 Nov 2009, 22:57
Localisation: Sarthe(en haut à gauche)

Re: Violence policière à Aulnay

Messagede bipbip » 17 Fév 2017, 13:05

A Aulnay-sous-Bois, « les contrôles violents, c’est notre quotidien »
D’une même voix, les jeunes de la cité des « 3 000 » évoquent des contrôles d’identité quotidiens, qui tournent souvent à la démonstration de force et à l’humiliation.
... http://www.lemonde.fr/violences-policie ... VAjiAF3.99

La police a porté plainte contre Théo !
Après une semaine de manifestations partout en France pour réclamer justice pour Théo, et l’huile jetée sur le feu par le rapport de l’IGPN tendant à remettre en cause la définition du viol, la campagne de désinformation et de dénigrement de la victime de violence commence maintenant. C’est en effet une tactique bien rodée, les victimes de violences policières sont alors accusées d’avoir été violentes, agressives et la police tente de retourner la situation à son avantage par ce biais.
... http://paris-luttes.info/quand-la-polic ... ainte-7577


Rassemblements ce vendredi 17 février

Lyon
Rassemblement à 19h, Place du Pont (La Guillotière)

Nantes
Rassemblement à 18h, Place du Commerce (devant la FNAC)
viewtopic.php?f=7&t=9241&start=105#p252107


Rassemblements samedi 18 février

Montpellier
Rassemblement à 14h, arrêt de tram Sait-Paul, quartier de la Paillade.
viewtopic.php?f=7&t=2282&start=240#p252108

Rennes
Rassemblement à 15h, place de la mairie
viewtopic.php?f=7&t=12918&start=45#p252110
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Violence policière à Aulnay

Messagede bipbip » 18 Fév 2017, 14:17

Christine a écrit:


Le rassemblement de 15h est appelé par "des jeunes" non encarté-es. Réunion lundi soir avant tout autre appel au Mans. Y'avait aussi Al et la CNT. Et après avoir reçu l'appel et leur misérable appel national, les autres se réveillent.

Et franchement, on aurait bien aimé que la clique LDH / FSU appelle au même endroit. On leur a d'ailleurs dit. Double réponse.
D'abord, on a peur que les jeunes attaquent le commissariat. Ce qui est, si on s'intéresse un peu au rapport de forces et aux jeunes en question, d'une profonde stupidité.
Ensuite, on peut pas rejoindre un appel qui dit "la police est raciste" alors que ce sont des faits isolés. On leur demandait juste d'être au même endroit, pas d'être d'accord. Quand on rejoint leurs rassemblements, on le fait avec nos mots d'ordre... souvent en désaccord avec leurs appels.



[Appel] Révolte pour Théo

Construire un rapport de force contre la récupération, appel à rassemblement à 15h, samedi 18 février, place de la République.

Construire un rapport de force contre la récupération, appel à rassemblement à 15h, samedi 18 février, place de la République.

De nombreuses organisations syndicales et associatives ont lancé un appel à rassemblement samedi 18 février à 15h place de la République. La liste fait froid dans le dos : une bonne partie d’entre-elles sont des organisations satellites du parti socialiste et ont joué un rôle historique de collaboration avec la police pour organiser la répression à l’encontre des travailleurs immigrés, des habitants des banlieues ou des militants lors des mouvements sociaux.

D’un côté SOS racisme qui contribua a récupérer et vider de son contenu politique la marche contre le racisme qui a eu lieu en 1983 suite à de nombreux assassinats racistes et policiers dans les quartiers populaires. Cette organisation satellite mise en place par le parti socialiste n’a jamais foutu les pieds dans les quartiers populaires et n’a jamais été là pour les familles des victimes de la police. Le mot d’ordre « Touche pas à mon pote » a d’ailleurs fait de l’antiracisme une posture éthique, un combat qui se déroule entre Blancs. On pourrait aussi évoquer le fait que son service d’ordre a frappé et gazé des lycéens le 13 novembre 2014 lors d’une manifestation contre les violences policières suite à l’assassinat de Rémi Fraisse.

De l’autre côté, les centrales syndicales de l’Unef et de la CGT se greffent à l’appel. Précisons-le, loin de nous l’idée d’attaquer la base militante de ces structures. Cependant, rappelons-le, la CGT a historiquement joué un rôle répressif à l’encontre d’une partie des travailleurs immigrés dans les années 1970 et en 2009 a envoyé son service d’ordre déloger des sans-papiers qui dormaient dans une salle d’une bourse du travail. Elle a également envoyé son fameux service d’ordre constitué de nombreux flics (oui, oui) taper les jeunes qui constituaient la tête de cortège et a équipé ses membres de batte de base-ball. Pour ce qu’il en est de l’Unef, la proximité de sa direction et des cadres du parti socialiste est aisément perceptible, il suffit de jeter un coup d’oeil sur les trajectoires individuelles des membres du bureau national.

Comment ceux qui frappent, organisent la répression, soutiennent le gouvernement et collaborent régulièrement avec sa police qui tue et viole, peuvent-ils prétendre aujourd’hui représenter le mouvement de contestation qui est en train de naître ?

Ces organisations ne critiquent pas la police en tant qu’appareil d’État, n’évoque jamais le fait que la police est systématiquement couverte, protégée par des appareils auxiliaires comme la Justice. Ils ne s’écartent aucunement de la stratégie du gouvernement et du maire de droite de la ville d’Aulnay qui voudraient qu’on s’en tienne à dénoncer le comportement obscène d’un seul policier. Aujourd’hui, il faut oser dire que le problème n’a rien d’individuel, que Théo n’a pas été la victime d’une bavure mais de la violence permanente que la police met en œuvre à l’encontre des habitants des quartiers populaires : harcèlement, contrôle au faciès, arrestations arbitraires, injures racistes et sexistes. Elle déploie cette même violence de manière ponctuelle sur les militants en période de forte tension sociale. La police n’est là que pour garantir l’ordre social des dominants. Il faut aussi oser dire que le corps policier est lui-même très largement raciste : selon les sondages, un flic sur deux votera pour le FN aux présidentielles.

Nous pensons qu’il est plus qu’important de prendre part à ce rassemblement pour ne pas laisser les organisations parler à la place des personnes qui subissent directement le racisme et les violences d’État.

Nous appelons toutes les personnes qui se révoltent contre le viol de Théo, l’assassinat d’Adama et de tant d’autres, les violences policières régulières, celles et ceux qui ont pris cher pendant le mouvement contre la loi travail ou avant, à venir à 15h place de la république avec des banderoles et des pancartes contre les violences d’État et pour dénoncer la récupération qui s’annonce. Des prises de parole alternatives pourront avoir lieu pour redonner la parole aux premiers concernés.

D’Aulnay à Paris, tout le monde déteste la police !


http://paris-luttes.info/appel-revolte-pour-theo-7578
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Violence policière à Aulnay

Messagede bipbip » 18 Fév 2017, 14:20

Rassemblements samedi 18 février

Montpellier
Rassemblement à 14h, arrêt de tram Sait-Paul, quartier de la Paillade.
viewtopic.php?f=7&t=2282&start=240#p252108

Rennes
Rassemblement à 15h, place de la mairie
viewtopic.php?f=7&t=12918&start=45#p252110

Paris
Rassemblement à 15h, place de la République.
http://paris-luttes.info/appel-revolte-pour-theo-7578

Grenoble
Rassemblement à 14h rue de l’Arlequin
viewtopic.php?f=7&t=6892&p=252118#p252118

Clermont-Ferrand
Rassemblement 14h30, Montferrand Place de la fontaine
https://www.facebook.com/events/1632288990400461/

La Rochelle
15 heures, Place de Verdun
viewtopic.php?f=7&t=7604&start=15#p252121
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Violence policière à Aulnay

Messagede Pïérô » 19 Fév 2017, 02:24

Paris
Des milliers de manifestants contre les violences policières

A Paris, 2 300 personnes selon la police, 4 000 à 5 000 selon les organisateurs, se sont rassemblées sur la place de la République. Quelques incidents ont eu lieu après la fin du rassemblement, qui avait été déclaré auprès de la préfecture de police par les organisateurs. Un groupe de quelques centaines de personnes a «testé les barrages des forces de l’ordre», a indiqué une source policière. Puis, après avoir essuyé des jets de divers projectiles (bâtons de bois, canettes, pavés), les forces de l’ordre ont riposté avec charges et tirs de gaz lacrymogènes après 17 heures. Treize personnes ont été interpellées selon la préfecture de police, et deux policiers légèrement blessés.

Avant les heurts, la foule, réunissant une population de tous âges, a scandé «On n’oublie pas, on pardonne pas !», «C’est l’impunité et l’injustice, alors désarmons la police !». Une banderole barrée de l’inscription «De Zyed et Bouna à Théo et Adama, à bas le racisme et la violence d’État» a également été déployée

... http://www.liberation.fr/france/2017/02 ... es_1549403


Vidéo
[REPORTAGE] PARIS : MANIFESTATION ANTIRACISTE PLACE DE LA RÉPUBLIQUE #JUSTICEPOURTHEO

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22004
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Violence policière à Aulnay

Messagede bipbip » 20 Fév 2017, 11:06

17 février - Nantes dans la rue pour Théo, Adama, Rémi, et les autres !
Vendredi soir, Place du Commerce. C'est la troisième manifestations contre les violences policières depuis le viol de Théo à Aulnay-sous-Bois. La première a été attaquée, gazée et nassée sans sommation. La seconde, encadrée par des centaines de keufs, a abouti à l'incarcération d'un manifestant, et au ravalement de façade du nouveau commissariat.
... https://nantes.indymedia.org/articles/36963

Paris
Récit de la journée de révolte pour Théo du samedi 18 février
Un rassemblement cadenassé place de la République a été suivi d’une manif sauvage express entre Belleville et Ménilmontant.
... https://paris-luttes.info/recit-de-la-j ... volte-7589


Alès (30), mardi 21 février 2017
Rassemblement contre la violence d’État

L’agression de Théo par les flics aura été celle de trop. Retrouvons nous pour ne pas subir la prochaine offensive et mettre en commun nos moyens face à ce monde et sa police !
Rassemblement mardi 21 février sous-préfecture d’Alès, boulevard Louis Blanc – 18h30.
... viewtopic.php?f=7&t=10338&p=252260#p252260
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Violence policière à Aulnay

Messagede bipbip » 21 Fév 2017, 09:26

Appel à bloquer les lycées jeudi 23 février contre les violences d’État

#Blocus dans les lycées pour Théo & contre les violences d’État - Jeudi 23 Février

Appel à bloquer les lycées jeudi 23 février contre les violences d’État (policières, conditions d’études & mascarade présidentielle) et à organiser des assemblées sur nos lieux d’études pour diffuser la révolte.

Le climat qui règne en France est de plus en plus inquiétant. Une grande mobilisation de la jeunesse est plus que nécessaire pour contrer le climat sécuritaire et raciste.
• Nous demandons justice pour Zyed, Bouna, Adama & tant d’autres victimes de la police. Les lycéens sont nombreux à subir des contrôles aux faciès, c’est-à-dire racistes car se basant sur la couleur de peau. Lors de ces contrôles, c’est bien souvent des insultes gratuites et des coups si quelqu’un ose signifier ces ’droits’.
• Les conditions d’études sont de plus en plus mauvaises. Les classes sont surchargées et les facultés renforcent les dispositifs de sélection. On pourrait aussi souligner l’ennui qui règne dans nos cours car les programmes sont si long qu’il n’y a plus de place au débat. Nos lieux d’études se transforment petit à petit dans des lieux où l’on vient consommer du savoir.
• Les élections présidentielles tournent à la mascarade. D’un côté un candidat comme Macron n’a pas de programme, les autres sont plus ou moins tous mouillés dans des affaires de corruption ou des arnaques pour se faire du biff sur notre dos, mais on pourrait aussi parler des guerres de chapelle à gauche.

L’ensemble des candidats passent leur temps à discuter de sécurité en proposant de limiter nos libertés, renouer un pseudo dialogue avec la police quand cette dernière tue et que l’institution toute entière couvre les meurtriers ou encore de mesure libérale pour nous faire travailler toujours plus alors que nos vies sont déjà parsemées d’une précarité profonde.

Ces raisons ne sont que les plus visibles. Nous pourrions allonger la liste, faire des propositions plus concrètres en terme de revendications, mais nous pensons que c’est aux acteurs des luttes, c’est-à-dire VOUS de bloquer vos établissements pour libérer du temps, démontrer en prennant la rue le temps d’une manifestation que nous pouvons faire force ensemble et se réunir dans des assemblées par établissement ou en coordination pour penser un autre monde dès maintenant !

Rendez-vous à 11h à Nation pour une manifestation contre les violences d’Etat. Les lycées où les blocages ne fonctionnent pas peuvent converger devant Bergson de préférence.

BLOCUS JEUDI 23 FEVRIER ! Embrayons le début d’une lutte prolongée !


P.-S.
https://www.facebook.com/events/1392364584140899/


https://paris-luttes.info/blocus-dans-l ... -theo-7591


Brest
Rassemblement contre les violences d’Etat

Mercredi 22 février, à 18h place de la Liberté.
viewtopic.php?f=7&t=3095&start=45#p252276
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Violence policière à Aulnay

Messagede Pïérô » 22 Fév 2017, 02:44

Mobilisation des lycéens montpelliérains pour la défense de Théo

150 à 200 lycéens ont manifesté ce lundi matin pour défendre le jeune Théo, victime de violences policières en région parisienne.

... https://www.francebleu.fr/infos/faits-d ... 1487586860
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22004
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Violence policière à Aulnay

Messagede bipbip » 23 Fév 2017, 15:17

16 lycées totalement bloqués à Paris pour dénoncer les violences policières
Plusieurs centaines de lycéens participent ce jeudi matin au blocus de leur établissement à Paris et en banlieue parisienne, pour exprimer leur colère après l'affaire Théo et dénoncer les violences policières. Selon les informations de LCI, 16 établissements de la capitale étaient totalement bloqués dans la matinée, et 12 autres partiellement.
... http://www.lci.fr/faits-divers/affaire- ... 27030.html


#Blocus dans les lycées pour Théo & contre les violences d’État
suivi : https://paris-luttes.info/blocus-dans-l ... -theo-7591
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Violence policière à Aulnay

Messagede Pïérô » 24 Fév 2017, 00:57

Aulnay-sous-Bois : de nouvelles accusations de violences policières, l’IGPN saisie

Un agent municipal de la ville affirme à « Libération » avoir subi une violente interpellation trois jours avant celle de Théo L.

Le parquet de Bobigny a saisi mercredi 22 février l’inspection générale de la police nationale (IGPN) après le témoignage d’un agent municipal qui dit avoir subi une violente interpellation à Aulnay-sous-Bois, trois jours avant celle de Théo L., victime dans la même ville d’un viol supposé par un policier.

Cette saisine intervient après la publication mercredi dans Libération du témoignage de Djamel, père de famille de 34 ans, qui affirme avoir été insulté et frappé le 30 janvier par trois policiers de la brigade anticriminalité (BAC) d’Aulnay-Sous-Bois, en Seine-Saint-Denis.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/violences-policie ... BY2UHOW.99

... http://www.lemonde.fr/violences-policie ... BY2UHOW.99
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22004
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Violence policière à Aulnay

Messagede bipbip » 25 Fév 2017, 16:56

Montpellier

Manif lycéenne à Montpellier : six interpellations et un policier blessé
Des lycéens de plusieurs établissements de Montpellier ont organisé ce jeudi matin des manifestations en soutien au jeune Théo. Des incidents se sont produits en marge de la déambulation d'un lycée à l'autre. Quatre interpellations se sont produites avant midi et les jeunes placés en garde à vue. Deux autres interpellations se sont déroulées peu avant 16 heures.
... http://www.midilibre.fr/2017/02/23/mont ... 470503.php


A peine la mobilisation des lycéen-nes contre les violences policières démarre, que la répression s’abat sur eux et elles

Nous vous rappelons que dans le cadre de la campagne de solidarité contre la répression à Montpellier, divers débats, manifestations, etc. sont prévus.

Depuis la rentrée scolaire, plusieurs centaines de lycéens se mobilisent dans la rue, contre les violences policières. Notamment celles subies par Théo L. à Aulnay, qui a été agressé et violé par la BST 93 [1] début février 2017.

​D​epuis la rentrée à Montpellier, ​les ​blocages de lycées se multiplient (Clémenceau, Mermoz, Monet​...​), ainsi que des attaques sur le mobilier ​publicitaire​, blocages de trams, de routes et même des auto-réductions dans un supermarché du centre-ville.

La police dans son rôle historique, celui de la répression, arrête 4 lycéen-nes. Un est sorti au bout de quelques heures sans suite. Mais nous restons sans nouvelles des 3 autres personnes interpellées.

​L’Assemblée Générale contre l’état d’urgence et les violences d’état, solidaire des lycéen-nes en lutte,​​ met à disposition de celles/ceux-ci ​​s’ils/elles le souhaitent, son soutien, ses contacts et conseils juridiques​. Assemblées tous les mardis à 19h, au Barricade, local associatif autogéré au 14 rue Aristide Ollivier (quartier Gare).

Face ​à un certain mépris des médias​ et face à la répression policière, nous affirmons notre soutien avec les manifestants, manifestantes, avec toutes les expressions de révolte face à l’état policier.

P.-S.
Campagne de solidarité contre la répression à Montpellier


http://montpellier.mediaslibres.org/spip.php?article758


Paris

Manif à Nation : la BAC se lâche sur les lycéen-ne-s
Des témoignages commencent à apparaître sur les réseaux sociaux au sujet des violences commises par la BAC lors de la dispersion de la manif’ lycéenne à Nation ce jeudi 23 février. Récit de ce que j’ai pu apercevoir et appel à multiplier les témoignages.
... https://paris-luttes.info/manif-a-natio ... e-sur-7622
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Violence policière à Aulnay

Messagede Pïérô » 26 Fév 2017, 02:27

Affaire « Théo »
La CGT-TEFP répond au Parisien

Dans un récent communiqué, la CGT Travail emploi formation professionnelle (CGT-TEFP) répond à un article du Parisien et dénonce l’instrumentalisation de l’action des services d’inspection du travail.

Le 24 février dernier, le journal Le Parisien publiait un article intitulé « La famille de Théo au cœur d’une enquête financière ». Celui-ci mentionnait un contrôle et un rapport de l’inspection du travail à l’origine d’une enquête ouverte par le parquet de Bobigny, qui mettent en cause Théo et sa famille pour malversations financières.

Dans un communiqué publié le jour même, la CGT-TEFP y répond, dénonçant « toute tentative d’instrumentalisation de l’action des services d’inspection du travail à des fins qui lui sont étrangères, et qui aurait pour objet ou pour effet de minimiser la portée du viol et des violences policières subis par Théo le 2 février [...] ou pire, à excuser les auteurs de ces brutalités au motif que l’intéressé l’aurait mérité ou que les faits ne se suffiraient pas à eux-mêmes ».

Elle s’étonne également « du zèle de la police et de la publicité faite à ce dossier », alors que « les procédures [de l’inspection du travail] contre la délinquance patronale sont généralement passées sous silence et classées sans suite ».

La CGT-TEFP conclut en condamnant « les violences et les discriminations policières sous toutes ses formes » et en dénonçant « l’usage systématique de la répression policière qui aura été une des marques du quinquennat de François Hollande ». Elle se déclare enfin « solidaire des luttes des victimes pour que justice leur soit rendue ».


http://www.cgt.fr/La-CGT-TEFP-repond-au-Parisien.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22004
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

PrécédenteSuivante

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité