Solidarité internationale

Re: Solidarité internationale

Messagede bipbip » 04 Déc 2016, 17:46

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Solidarité internationale

Messagede bipbip » 31 Déc 2016, 12:35

Demande de levée des poursuites contre Mahmoud Abu Zeid dit « Shawkan » et les responsables du Syndicat égyptien des journalistes

Courrier Solidaires au Président de la République arabe d’Egypte

https://www.solidaires.org/Demande-de-l ... kan-et-les
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Solidarité internationale

Messagede bipbip » 04 Jan 2017, 08:31

#deliverunion - Campagne syndicale internationale DELIVEROO

La CNT-SO relaye et apporte son soutien à la campagne syndicale Internationale pour l’amélioration des conditions de travail, des travailleurs & travailleuses de Deliveroo, Foodora & co, initiée par nos camarades britanniques des IWW, suite à des victoires dans plusieurs luttes locales.

Seule la lutte et la syndicalisation payent !



Vidéo réalisée par les IWW pour la campagne

Attention, la vidéo est en anglais, activez les sous-titres dans You Tube (settings).

Pour suivre la campagne sur Facebook : https://www.facebook.com/groups/382672968743331/

#deliverunion http://deliverunion.com/

http://www.cnt-so.org/deliverunion-Campagne-syndicale
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Solidarité internationale

Messagede bipbip » 19 Jan 2017, 17:13

Campagne de solidarité internationale avec les travailleur-se-s de Bauen (Argentine) contre le veto et pour l’expropriation

Cette campagne de solidarité internationale avec les travailleur-se-s de Bauen (Argentine), pour l’expropriation des anciens propriétaires, est soutenue par l’Union syndicale Solidaires, le Réseau syndical international de solidarité et de luttes ... et toutes les organisations qui le souhaitent !

Pour la confirmation de la loi d’expropriation votée par le Congrès argentin le 30 novembre 2016 et remise en cause par le président Macri

Après 14 ans de lutte, le Sénat argentin a promulgué, le 30 novembre 2016, la loi d’expropriation de l’hôtel Bauen en faveur de la coopérative de travailleur-se-s.

L’entrée en vigueur de cette loi consolidait l’autogestion des travailleurs et rendait une justice historique, puisque les anciens propriétaires de l’hôtel l’avaient construit avec un prêt public, octroyé par la dictature militaire sanglante de 1976-83, qui n’a jamais été remboursé. Malgré cela, la priorité avait été donnée à l’objet social et aux activités culturelles et solidaires qui se réalisent au quotidien dans l’hôtel géré par les travailleurs, devenu un emblème de l’autogestion en Argentine et dans le monde. Mais le président Mauricio Macri a apposé son veto à la loi, en utilisant des arguments fallacieux, qui nient le sens social de la coopérative, il renonce à récupérer l’argent public et laisse 130 familles sans emploi. Nous interpellons les députés et les sénateurs argentins afin qu’ils rejettent le veto et confirment la loi d’expropriation de l’hôtel Bauen pour ainsi réparer cette injustice, éviter l’expulsion de l’hôtel et réaffirmer la démocratie.

L’hôtel Bauen est une des entreprises récupérées par les travailleurs les plus emblématiques en Argentine. Fermé par ses propriétaires suite à une manoeuvre frauduleuse, qui a jeté à la rue tou-te-s les travailleur-se-s fin 2001, le grand édifice de 20 étages situé en plein centre de Buenos Aires a été abandonné pendant plus d’une année avant qu’un groupe d’ancien-ne-s travailleur-se-s ne l’occupe le 21 mars 2003. Pendant 13 années, un processus autogestionnaire a été entrepris, permettant de créer 130 postes de travail et de valoriser pratiquement sans financement extérieur un hôtel vidé et abandonné par ses patrons. En plus, il a transformé un hôtel, qui était précédemment le symbole de la corruption du pouvoir, en un lieu de réunion et de solidarité pour les mouvements sociaux, les syndicats et les organisations de travailleur-se-s, où se sont tenues des centaines de journées d’organisation et de débat, y compris des événements universitaires et culturels.

Mais l’hôtel Bauen n’est pas seulement un emblème de l’autogestion. Son origine est également un exemple clair de la collusion et de la corruption entre le pouvoir économique et la dictature génocidaire qui a ensanglanté l’Argentine entre 1976 et 1983. L’hôtel Bauen a été construit pour le mondial de football de 1978 avec les crédits accordés par une banque d’État (La BANADE), qui n’ont jamais été remboursés. C’est pour cette raison et d’autres dettes postérieures que la loi adoptée permettait l’expropriation de l’hôtel afin que la propriété de l’édifice revienne à l’État et qu’elle soit cédée à la coopérative de travailleur-se-s au titre de l’utilité sociale et de la préservation de l’emploi. Le véto du président Macri empêche cette réparation historique, il ratifie l’impunité des complices économiques de la dictature et sanctionne les travailleur-se-s qui ont investi-e-s beaucoup d’effort, de travail et de ressources dans la récupération de l’hôtel.

Les signataires ci-dessous se solidarisent avec les travailleurs de BAUEN et espèrent que les sénateurs et les députés de la Nation ratifieront la loi qu’ils ont adoptée afin de permettre la poursuite d’une expérience autogestionnaire exemplaire dans le monde.

Envoyer les soutiens à solidaritybauencooperative@gmail.com

Pour la France, possibilité d’adresser les signatures collectives à Richard Neuville : neuville.richard@wanadoo.fr

Pétition signatures individuelles https://www.change.org/p/c%C3%A1mara-de ... m=copylink


https://www.solidaires.org/Campagne-de- ... s-de-Bauen
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Solidarité internationale

Messagede bipbip » 21 Jan 2017, 14:26

Grève générale et manifestation dans les territoires de 48 en Israël

Contre la destruction de maisons palestiniennes

Solidaires exprime sa solidarité avec les mouvements en cours en Israël dans les territoires occupés depuis 1948 (appelés 48). Ces mouvements ont commencé suite à la destruction par le gouvernement de 20 maisons palestiniennes pour la raison de l’absence de permis de construire. Cette absence est liée au refus des Palestiniens qui se considèrent avoir été dépossédés de leur terre d’accepter les règles imposées et la ségrégation dont ils sont les victimes.

Nous avons reçu un message du syndicat des travailleurs arabes, syndicat présent en Israël et qui participe à cette lutte.

Nous joignons ce message ainsi que le nôtre (en anglais).
Voir aussi les informations sur le site de l’Agence média Palestine.

... https://www.solidaires.org/Greve-genera ... -en-Israel
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Solidarité internationale

Messagede bipbip » 29 Jan 2017, 13:36

L’Union Syndicale Solidaires condamne l’interdiction du droit de grève en Turquie !

Turquie - Solidarité avec les grévistes de la métallurgie !

Ce matin à 10h, 2 200 ouvriers de la métallurgie, syndiqués à Birleşik Metal-İş se sont mis en grève simultanément sur 26 lieux de travail en Turquie.

Il y a un mois, le syndicat de la métallurgie Birleşik Metal-İş, avait annoncé ce mouvement. Les ouvriers protestent contre l’intransigeance du syndicat des Employeurs de la Métallurgie et de l’Électromécanique (EMIS). Ce dernier, dans le cadre des négociations sur la convention collective, propose en effet des augmentations dérisoires.

Les ouvriers en grève demandent des augmentations de salaires dans le cadre de la renégociation des conventions collectives. Dans un contexte où le coût de la vie a fortement augmenté ces derniers mois du fait de l’inflation galopante qui résulte directement de la politique de guerre et autoritaire du gouvernement AKP, le gouvernement a fait le choix d’interdire cette grève invoquant des « troubles pour la sécurité nationale ».

De plus, le 18 janvier 2017, le gouvernement annonçait l’interdiction de la grève dans l’usine Asil Çelik Sanayi où travaillent 674 ouvriers, invoquant des risques de « trouble à la sécurité nationale ». Le syndicat Birleşik Metal-İş a protesté en déclarant que « le fait que le gouvernement, soutenant les patrons, fasse obstacle aux droits des ouvriers garantis dans la constitution n’est pas conforme à un pays démocratique. Cela signifie que nous ne sommes pas un pays démocratique. ».

Comme souvent, des multinationales françaises ou implantées en France, telles que General Electric, Schneider Électrique, Schneider Energie ou encore ABB Électrique, et GE Grid (filiale d’Alstom) sont concernées.

L’union syndicale Solidaires apporte son soutient aux ouvriers grévistes de la métallurgie, et dénonce le système dictatorial qui s’est mis en place en Turquie. Interdire la grève des métallurgistes n’est que la dernière en date des exactions de ce régime qui montre chaque jour de manière plus évidente son caractère autoritaire.

L’Union Syndicale Solidaires dénonce également le comportement honteux des multinationales françaises et étrangères qui, pour maintenir de bas salaires et augmenter leurs profits, se font les complices d’un gouvernement autoritaire bafouant chaque jour davantage les droits et les libertés fondamentales des travailleurs et des contestataires.

Les gouvernements et compagnies européennes impliquées doivent agir pour que soit respecté le droit des travailleurs et les droits et libertés fondamentales.

Paris, le 20 janvier 2017.


https://www.solidaires.org/Turquie-Soli ... etallurgie
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Solidarité internationale

Messagede bipbip » 16 Mar 2017, 17:12

Initiative syndicale européenne en solidarité avec la Palestine

Le compte rendu du séminaire de novembre 2016

Une rencontre de syndicats européens et palestiniens en solidarité avec la Palestine s’est tenue à Bruxelles les 18 et 19 novembre 2016.

" Lors d’un séminaire de deux jours ouvert par une représentante de la Confédération irlandaise des syndicats (ICTU), nous avons entendu un large éventail de représentant-es syndicaux européen-nes sur la nécessité urgente de contester et de mettre fin à la complicité européenne avec les violations israéliennes des droits humains. Des dirigeant-es syndicaux palestinien-nes ont également contribué au séminaire sur leur lutte pour la justice et l’égalité. Des représentant-es de la PGFTU, de la GFIU, du Syndicat des travailleurs arabes, de la NFTU et du CWU ont participé activement aux discussions.

... https://www.solidaires.org/Initiative-s ... -Palestine
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Solidarité internationale

Messagede bipbip » 22 Avr 2017, 12:13

Face au péril dictatorial : solidarité avec les peuples et travailleur-euses de Turquie !

La prétendue victoire du « Oui » au référendum en Turquie menace les droits des travailleurs et travailleuses de ce pays, plus encore qu’ils ne l’étaient déjà. Dans ce contexte, l’Union syndicale Solidaires réaffirme sa solidarité complète avec celles et ceux qui seront en première ligne face à la répression (les femmes, les Kurdes, les Alévis, les personnes LGBTI, la gauche révolutionnaire), et notamment avec les syndicats DISK et KESK.

Suite à la proclamation par le pouvoir turc de la victoire du « Oui » au référendum du 16 avril, l’Union syndicale Solidaires exprime sa plus grande inquiétude. Des fraudes, bourrages d’urnes et irrégularités nombreuses, dénoncées par les deux partis d’opposition (HDP et CHP), semblent avoir entaché le scrutin. De plus, nous dénonçons les conditions dans lesquelles s’est déroulée la campagne : partisans du « Non » stigmatisés comme des « terroristes » par le pouvoir, interdits des grands affichages publicitaires, bannis du petit écran, et pour beaucoup d’entre eux, agressés, arrêtés, emprisonnés. 5 000 cadres et militant.e.s du HDP sont emprisonné.e.s et, jusqu’à la veille du scrutin, près de 200 scrutateurs et assesseurs ont été arrêtés dans tout le pays.

• Cette réforme constitutionnelle en donnant les pleins pouvoirs à l’autocrate Erdogan conduit inexorablement la Turquie vers un régime dictatorial. Les opposants sont d’autant plus fragilisés qu’Erdogan évoque à présent un nouveau référendum sur le rétablissement de la peine de mort.
• Le passé récent l’a prouvé : les premières victimes d’un tel régime seront encore une fois les travailleurs et travailleuses de Turquie (dont, pour une grande part déjà, des journalistes, des enseignant-es, fonctionnaires...). En effet, dans ce contexte, les purges dans la fonction publique, les atteintes aux droits sociaux et aux libertés syndicales ne sont pas prêtes de s’arrêter. Plus de 125 000 salariés ont ainsi été limogés, et sont aujourd’hui sans droit au chômage ni possibilité de retrouver un emploi dans leur secteur d’activité.
• Quant à la perspective d’une solution politique pour le Kurdistan, elle s’éloigne d’autant plus que le principal artisan de la guerre déclenchée à l’été 2015 (qui a fait plus de 2000 morts) se voit doté de pouvoirs personnels inédits.

Dans cette période extrêmement difficile pour tous les défenseurs des libertés démocratiques et des droits sociaux en Turquie, l’Union syndicale Solidaires tient à exprimer sa solidarité complète avec celles et ceux qui seront en première ligne face à ce régime dictatorial, et aux politiques conservatrices, nationalistes et néolibérales de l’AKP (les Kurdes, les Alévis, les personnes LBGTI, la gauche révolutionnaire), et notamment avec les syndicats DISK et KESK.

Voir aussi la tribune unitaire https://www.solidaires.org/Tribune-Coll ... distan-no6 et le dossier sur la délégation syndicale en Turquie https://www.solidaires.org/Delegation-i ... en-Turquie.


https://www.solidaires.org/Face-au-peri ... r-euses-de
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Solidarité internationale

Messagede bipbip » 06 Mai 2017, 15:40

Solidarité avec la Palestine

tract de l’initiative syndicale européenne pour la justice en Palestine

Image

Image

https://www.solidaires.org/Solidarite-avec-la-Palestine


Déclaration de syndicats européens

Solidarité avec les grévistes de la faim palestiniens

Le 17 avril 2017, environ 1500 prisonniers politiques palestiniens ont annoncé le début d’une grève de la faim. Les prisonniers en grève appellent à mettre un terme à la pratique israélienne d’abus, d’isolement cellulaire, de torture, de négligence médicale et de déni de droits garantis par le droit international, y compris le droit à un procès équitable et aux visites de la famille.

Plusieurs prisonniers palestiniens en grève de la faim ont été transférés en isolement cellulaire. Tous les prisonniers en grève se voient refuser les visites des avocats et des familles.

Il y a environ 6 300 prisonniers politiques palestiniens, dont au moins 300 enfants, incarcérés dans des prisons israéliennes, selon Adameer - Association pour les prisonniers et les droits de l’homme. Des prisonniers palestiniens de Cisjordanie et de Gaza sont détenus dans des prisons à l’intérieur d’Israël et sont souvent privés de visites familiales régulières, politique qui s’applique depuis une décennie et décrite par Amnesty International comme "non seulement une cruauté mais aussi une violation flagrante du droit international".

En tant que syndicalistes européens, nous sommes alarmés que, malgré cette injustice flagrante infligée aux Palestiniens, les États européens, l’Union européenne (UE) et les institutions représentatives n’ont pas réussi à remplir leur devoir de tenir Israël responsable de ses graves violations du droit international et des droits humains. L’UE et les multinationales tirent des profits en facilitant l’oppression et l’emprisonnement des Palestiniens.

L’Union européenne intègre la police nationale israélienne dans des projets de recherche, comme LAW TRAIN, qui est financé par l’argent des contribuables de l’UE, et qui vise à développer davantage les techniques d’interrogatoire.

Des entreprises comme Hewlett-Packard (HP) et G4S profitent de l’emprisonnement des Palestiniens : en plus de fournir des services à l’armée d’occupation israélienne et à la technologie biométrique qui permet à Israël de contrôler et de faire respecter son système de ségrégation raciale et d’apartheid contre les Palestiniens, HP est profondément complice en fournissant les technologies du système pénitentiaire israélien chargé de la torture. La société de sécurité britannique-danoise G4S a encore des contrats pour former la police israélienne et, en tant que telle, elle reste complice des violations israéliennes des droits de l’homme palestiniens.

Nous croyons que, en tant que syndicalistes et citoyens conscients de ce monde, nous avons le devoir et le pouvoir de prendre position. Nous sommes solidaires avec les prisonniers palestiniens en grève de la faim dans leur demande de traitement équitable et de justice. Nous nous engageons à travailler au sein de nos syndicats respectifs pour ne pas renouveler les contrats avec des entreprises comme HP et G4S profitant de l’emprisonnement des Palestiniens. En outre, nous demandons à l’UE et aux États membres européens de mettre fin à leur complicité et de faire en sorte que Israël soit responsable de ses graves violations des droits de l’homme.

Des informations sur ce réseau https://www.solidaires.org/European-tra ... -Palestine et le tract de présentation https://www.solidaires.org/Solidarite-avec-la-Palestine.

La Centrale Générale - FGTB (Belgium)
ACV/CSC Brussels (Belgium)
Union Syndicale Solidaires (France)
CGT France - 66
Trade Union Friends of Palestine (Ireland)
Fagforbundet (Norway)
Fagforbundet Bergen (Norway)
Unison (UK)
Confederación Intersindical Galega (CIG)- (Galicia)
ELA (Basque Workers Solidarity) – (Basque Country)
Intersindical Valenciana – (Valencia)
Dundee Trades Union Council (Scotland)
Derry Trades Union Council (Ireland)
Mandate Trade Union Ireland
Craigavon Trades Council (Ireland)
Northern Ireland Public Service Alliance
Civil Public and Services Union (Ireland)
LO Sandefjord (Norway)
Warsaw’s local section of Workers’ Initiative Trade Union (Poland)

A Paris un rassemblement a lieu le 6 mai à 15h, place de la République à l'appel de la maison de la Palestine, il est soutenu par le Collectif pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens.


https://www.solidaires.org/Solidarite-a ... lestiniens
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Solidarité internationale

Messagede bipbip » 28 Mai 2017, 14:14

Solidarité avec les manifestations pour l’emploi et le développement en Tunisie !

Non la répression en Tunisie !

Lundi 22 mai, dans le sud Tunisien, les forces "de l’ordre" sont violemment intervenues contre des jeunes manifestants : l’un d’entre eux est mort et une cinquantaine d’autres ont été blessés dont un très grièvement.

Depuis début avril, de multiples manifestions de jeunes chômeurs ainsi que des grèves générales et des blocages de routes ont lieu dans cette partie du pays, riche en hydrocarbures, mais dont la population reste désespérément pauvre.
Préoccupées uniquement par leurs profits, les compagnies exploitantes restent sourdes aux demandes de développement économique et social de ces régions, à commencer par l’embauche de chômeurs locaux.

Les pouvoirs qui se sont succédés depuis 2011 ont fidèlement relayé les desiderata des investisseurs étrangers et Tunisiens. Les jeunes mobilisés ont ressenti comme une insulte que les seuls emplois proposés par le Premier ministre lors de sa venue sur place le 27 avril, aient été des petits boulots précaires et sous-payés. Ils ont alors monté d’un cran dans leurs formes de lutte.

Ne pouvant pas paralyser la production par la grève, puisqu’ils n’ont pas d’emploi, ils ont décidé de bloquer non seulement les routes mais également l’extraction.
Le pouvoir dirigé par des notables de l’ancien régime et les islamistes d’Ennahdha est à son tour monté d’un cran.
Il a en effet décidé de reprendre les vieilles habitudes de l’époque Ben Ali : le 21 mai, les forces sécuritaires ont reçu l’ordre d’empêcher par tous les moyens le blocage des sites d’extraction d’hydrocarbures. Et le drame du 22 mai est arrivé.

L’Union syndicale Solidaires exprime son entière solidarité avec les jeunes mobilisés, ainsi qu’au reste de la population qui les soutient.

En Tunisie comme en France, il est plus que temps que la satisfaction des besoins des populations passe avant les profits des actionnaires.

Soixante-et-un an après l’indépendance, il est plus que temps également que le peuple tunisien récupère enfin la maîtrise souveraine de ses ressources naturelles.

https://www.solidaires.org/Solidarite-a ... en-Tunisie
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Solidarité internationale

Messagede bipbip » 05 Juin 2017, 19:38

Solidarité avec la lutte des salariés de Valence et avec le combat de la CNT espagnole
Le patronat de l’automobile est mondialisé, internationalisons la solidarité ouvrière !

Solidarité avec la lutte des salariés de Valence et avec le combat de la CNT espagnole

Le patronat s’organise pour gérer au mieux ses intérêts et ceux de ses actionnaires :
◾ optimisation des coûts fixes : masse salariale en baisse, appels aux intérimaires, appel massif à la sous-traitance, non remplacement des départs à la retraite etc.
◾ optimisation fiscale et sociale en lien avec la réduction des coûts de la logistique : chaque pays du monde est observé sous ces angles-là. Les frontières ne sont pas un obstacle pour eux. Au contraire, ils en font leur affaire et leurs affaires.
◾ collusion entre concurrents : au moment de faire les comptes, Ford n’a aucun problème à s’entendre avec PSA-Citroën pour « mutualiser » leurs moyens de production et utiliser les moteurs de son concurrent.

Bref, nos patrons sont bien organisés ! Et nous ? Le sommes-nous ?

Certes des tables rondes sont organisées pour suivre Ford Aquitaine Industries Blanquefort avec l’État, les autorités régionales etc. Même sans être défaitistes, tous les exemples récents nous ont montré que c’était de la poudre aux yeux. Le combat pour la défense du site de Blanquefort passe par la défense des salaires et des conditions de travail dignes pour tous ses salariés d’abord chez Ford, puis dans tout le secteur. Chaque usine menacée qui se bat toute seule est battue d’avance : Continental, Goodyear, PSA Aulnay, Whirlpool. Pas de fatalité dans nos propos mais un simple constat.

Alors ? Des syndicats existent dans l’usine, mais sans le renfort de tous les salariés, rien n’est possible ! Ces syndicats sont affiliés à leur confédération, elle-même affiliée à la Confédération européenne des syndicats. Alors ! À quand une table ronde avec les syndicats des usines de Cologne et de Valence ! Et les syndicats des usines moteurs de PSA-Citroën. Peut-être est-ce déjà en cours ? Si c’est le cas tant mieux ! Sinon, il est toujours temps ! D’ores et déjà la section CNT de l’usine PSA est partante. Chez les constructeurs bien sûrs mais avec les salariés des sous-traitants aussi ! Avec nos modestes moyens, la Fédération CNT Métallurgie vient dénoncer l’attitude de Ford Valence qui entérine le fait qu’un de ses sous-traitants QSP licencie un délégué de la CNT d’Espagne. Car, au-delà des usines donneurs d’ordre, la question des conditions de travail et de l’emploi doit déborder vers les sous-traitants car, dans ces entreprises, de plus petites tailles, le fait syndical est difficile à maintenir, voir il faut le conquérir.

Les actionnaires de Ford en demandent toujours plus ! jusqu’où ? 20 000 emplois menacés dans le monde chez Ford

Créée en octobre 2015, la section CNT de QSP dénonce dès mars 2016 des contrats de formation hors la loi espagnole, et demande l’ouverture de négociation visant à les transformer en ce que nous appelons ici des CDI. En juin 2016, sans crier gare, le représentant de la section syndicale est licencié sans aucun fonde- ment. Depuis la CNT de Valence a ouvert un conflit syndical permanent à l’encontre de QSP et de Ford en réalisant de nombreux rassemblements pour dénoncer Ford en tant que complice de la répression syndicale. Malgré plusieurs courriers, silence radio... comme pour l’avenir du site de Blanquefort.

Au silence des dirigeants doit s’opposer la solidarité interprofessionnelle et internationale de tous les salariés du secteur et même au-delà des frontières européennes.

Ils savent bien utiliser les frontières pour leur profit, nous n’avons qu’à nous en jouer !

Vive l’Association internationale des travailleurs !


http://www.cnt-f.org/solidarite-avec-la ... gnole.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Solidarité internationale

Messagede bipbip » 16 Aoû 2017, 17:13

Palestine : comment être Solidaires ?

Un dépliant de la commission internationale de Solidaires pour la solidarité avec le peuple et les travailleurs et travailleuses palestiniens.

PDF : https://www.solidaires.org/IMG/pdf/de_p ... c1de0b2130

https://www.solidaires.org/Palestine-co ... Solidaires



Comment être solidaires avec les peuples de Turquie et du Kurdistan ?

Un dépliant de la commission internationale de Solidaires pour la solidarité avec les peuples de Turquie et du Kurdistan, les syndicalistes, travailleurs et travailleuses réprimé-es.

PDF : https://www.solidaires.org/IMG/pdf/de_p ... b7ad1c4bf1

https://www.solidaires.org/Comment-etre ... -Kurdistan
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Solidarité internationale

Messagede bipbip » 27 Sep 2017, 13:47

Égypte : Arrêt des renvois et des rafles des étudiant·e·s Ouïghour·e·s !

Les autorités égyptiennes, en collaboration avec les autorités chinoises, organisent des rafles contre des étudiant·e·s Ouïghour·e·s et des étudiant·e·s Hans et Huis de confession musulmane, vivant sur le sol égyptien, étudiant pour la plupart à l’université d’El Azhar. 200 risquent le renvoi en Chine et 22 ont déjà été renvoyé·e·s. Ceci se couple avec des arrestations de militant·e·s Ouïghour·e·s.

Les étudiant·e·s dénoncent des conditions de rétention déplorables comportant des violences physiques, des interrogatoires a répétition, et des privations alimentaires. Aucune information n’a été donnée par les autorités chinoises et égyptiennes sur le sort des étudiant·e·s qui ont été renvoyé·e·s. Le risque qu’iels soient sujet·te·s à des violations graves des droits humains n’est pas à exclure, cela serait en continuation des violences que les Ouïghour·e·s vivent en Chine.

Les Ouïghour·e·s sont une minorité de confession musulmane, réprimée par les autorités chinoises depuis des décennies. Iels sont victimes de graves violations des droits humains : détentions arbitraires et secrètes, restriction de leur liberté de religion et de leurs droits sociaux et culturels. Les autorités chinoises limitent l’usage de la langue ouïghoure et imposent des restrictions sévères à la liberté religieuse.

La politique chinoise de violation des droits s’exporte en Égypte et met en danger des personnes qui viennent étudier de plein droit. Tout·e étudiant·e devrait avoir le droit et la liberté de pouvoir poursuivre ses études sans risquer d’être arrêté·e pour ses origines, sa religion et opinions politiques. Il est inadmissible que des étudiant·e·s vivent dans la peur d’être arrêté·e·s, interrogé·e·s, et renvoyé·e·s.

Nous condamnons les autorités égyptiennes pour ces rafles et demandons la libération immédiate de tou·te·s les étudiant·e·s incarcéré·e·s en Égypte. Nous demandons l’arrêt immédiat des rafles contre les étudiant·e·s Ouïghour·e·s, Hans et Huis de confession musulmane.

Le renvoi de ces étudiant·e·s en Chine est une violation du Droit International. Nous demandons aux autorités françaises d’accorder un droit d’asile à ces étudiant·e·s et une place dans l’enseignement supérieur français s’iels le demandent.

Liberté pour les étudiant·e·s incarcéré·e·s ! Non à leur renvoi en Chine !

Solidaires étudiant·e·s, syndicats de luttes

http://www.solidaires-etudiant.org/blog ... 7e%C2%B7s/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Solidarité internationale

Messagede bipbip » 23 Déc 2017, 17:42

Iran : campagne internationale pour la libération du syndicaliste Reza SHAHABI

Réseau syndical international de solidarité et de luttes)

Liberté pour Reza Shahabi : Il est urgent de transférer Réza Shahabi dans un hôpital civil !

Les organisations membres du Réseau syndical international de solidarité et de luttes attirent une nouvelle fois l’attention sur la situation de Reza Shahabi, membre du syndicat Vahed de la régie des transports urbains de Téhéran et de sa banlieue. Comme bien d’autres organisations syndicales dans le monde, nous avons déjà eu l’occasion d’alerter sur sa situation. En effet, Reza Sahabi est la cible d’une répression très forte depuis des années. La seule raison est qu’il fait partie de celles et ceux qui défendent les droits des travailleurs et des travailleuses.

L’état de santé de notre camarade est une source d’inquiétude récurrente ; la persécution dont il est victime, et notamment les longues périodes d’emprisonnement en sont responsables. Le 13 décembre, notre camarade, en prison, a été victime d’une attaque cérébrale et il souffre d’une paralysie faciale . La situation rend encore plus urgente sa libération, que nous exigions déjà avec raison précédemment ; son maintien en prison est incompatible avec son état de santé, il doit être transféré dans un hôpital spécialisé.



Lettre de l’intersyndicale française (CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA)

à Son excellence Ali Khamenei, Guide suprême
à Son excellence Hassan Rouhani, Président de la république Islamique d’Iran
à Son excellence Sadeqh Larijani, Responsable de la justice

Vos excellences,

Les organisations syndicales françaises signataires de cette lettre, s’adressent à vous afin ‎d’attirer votre attention sur la situation de Réza Shahabi. Membre de la direction du syndicat de la ‎Régie des transports de Téhéran et de sa banlieue (Vahed), c’est un prisonnier mondialement connu en raison de son action en ‎faveur des droits des travailleurs. ‎

Réza Shahabi qui souffrait déjà de nombreux problèmes de santé (insuffisance rénale, hypertension, douleurs dorsales ‎et lombaires, ainsi qu’une sévère arthrose du fait de la détérioration de quatre vertèbres) a été victime, le 13 décembre 2017, d’une attaque cérébrale en prison. Malheureusement, cet accident a eu des impacts graves et Réza Shahabi souffre d’une paralysie faciale qui a affecté un côté de son visage.

Pendant sa précédente période d’emprisonnement, il avait ‎subi une très longue et délicate intervention chirurgicale. A la suite de cette opération, il avait été de nouveau ‎incarcéré à la prison d’Evin où, faute de soins adaptés, son état de santé s’était sérieusement dégradé.

Aujourd’hui, son état nécessite donc, dans les plus brefs délais, des soins médicaux particuliers qui sont incompatibles ‎avec ses conditions de détention. Son transfert sans délai dans un hôpital spécialisé hors du milieu carcéral, ‎à Téhéran où à l’étranger est désormais impérieux.‎

Devant la gravité de la situation, au cas où de tels ‎soins ne pourraient pas être assurés dans le pays, les organisations syndicales françaises demanderont alors aux autorités iraniennes d’autoriser Réza Shahabi à se rendre en France pour recevoir des soins adéquats.

Veuillez croire, vos excellences, en l’expression de toute notre considération.

Paris le 15 décembre 2017

CFDT : preau@cfdt.fr
CGT : fabienne.cru@orange.fr
FSU : michelle.olivier@snuipp.fr
Solidaires : contact@solidaires.org
UNSA : emilie.trigo@unsa.org


http://www.europe-solidaire.org/spip.php?article42684
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Solidarité internationale

Messagede bipbip » 26 Déc 2017, 15:57

Iran - Liberté immédiate et sans condition pour Reza Shahabi !

Image

Image

Image

https://www.solidaires.org/Iran-Liberte ... za-Shahabi
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers International

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité