Montpellier et Hérault (34)

Liens et contacts organisations et groupes, lieux, activités, rencontres...

Re: Montpellier et Hérault (34)

Messagede bipbip » 18 Nov 2016, 12:17

Vendredi 18 novembre 2016 à Montpellier

Communiqué suite à l’arrestation d’un de nos camarades ce jeudi 17 novembre 2016

Aujourd’hui [jeudi 17 novembre 2016] la police l’a interpellé en pleine rue vers 17h en centre-ville : sans aucun motif, plusieurs flics en uniforme lui ont demandés de les suivre et l’ont emmené au commissariat où il a été mis en garde à vue.

Soyons nombreux-ses pour soutenir Jules à 19h30 à l’arrêt de tram Voltaire (ligne 3) le vendredi 18 novembre 2016.

Militant actif dans la lutte contre la loi travail et contre l’état d’urgence depuis des mois, notre camarade Jules Panetier fait parti des trop nombreuses victimes de la criminalisation des mouvements politiques. Il a refusé de faire profil bas après une lourde condamnation cet été et a maintenu son engagement et sa présence dans les luttes. Aujourd’hui la police l’a interpellé en pleine rue vers 17h en centre-ville : sans aucun motif, plusieurs flics en uniforme lui ont demandés de les suivre et l’ont emmené au commissariat où il a été mis en garde à vue.

Nous ne savons pas encore de quoi il est inculpé mais ce que nous savons c’est que depuis des semaines des policiers en uniforme ou en civil harcèlent notre copain dans la rue, tentent de l’intimider, voire le menacent ouvertement d’un nouvel emprisonnement.

Encore une fois et dans un climat particulièrement puant avec les manifs de flics qui s’enchaînent, la police montre son vrai visage celui de l’arbitraire et de l’abus de pouvoir !

Liberté pour tous les prisonniers ! Stop au harcèlement de rue ! Désarmons la police !

Soyons nombreux-ses pour soutenir Jules à 19h30 à l’arrêt de tram Voltaire (ligne 3) le vendredi 18 novembre 2016.


https://lepressoir-info.org/spip.php?article626
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Montpellier et Hérault (34)

Messagede bipbip » 20 Nov 2016, 17:38

Mardi 22 novembre 2016

Conférence/ autour du gaz de schiste et présentation du livre « La Passion du schiste »

à 19h, Librairie Scrupule, 26 Rue du faubourg Figuerolles, 34070 Montpellier

Ce livre conçu comme une enquête unique dresse le panorama des acteurs impliqués, de leurs intérêts et de leurs modes d'action et révèle les rapports de force qui empoisonnent la démocratie argentine. Cet ouvrage, tout en évoquant les résistances au fracking dans le monde, attire l'attention sur ce cas d'école afin d'éviter qu'il devienne un modèle.

Venez rencontrer et discuter avec les auteurs de ce livre et découvrir quelques extraits du spectacle de D Villanova, "la croisade des rabat-joie (no gazaran!) autour d'un verre !

https://herault.demosphere.eu/rv/6200
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Montpellier et Hérault (34)

Messagede bipbip » 22 Nov 2016, 02:46

Vendredi 25 novembre 2016 à Béziers

Marche Féministe de Nuit
à 18h, Allées Paul Riquet, près du Théâtre, 34 Béziers

Image

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Montpellier et Hérault (34)

Messagede bipbip » 25 Nov 2016, 11:54

Vendredi 25 novembre 2016

Débat/Concert sur l’extreme droite et l’antifascisme

La soirée se découpe en deux parties.
Face à la progression du fascisme et de l’extrême droite, nous proposons une discussion : Comment analyser cette progression ? Que signifie-t-elle ? Comment s’y opposer, dans les idées mais aussi dans la rue...

19h30 : Discussion sur la progression de l’extrême droite et de ses idées- Comment penser l’antifascisme ? Quelles sont les implications de l’election de Donald Trump ?
20h30 : Boeuf musical : Par Tonio et ses droogies

au Barricade, 14 Rue Aristide Ollivier Montpellier

Pour introduire la discussion, voici quelques éléments de réflexion sur l’extrême droite et la crise...

https://lepressoir-info.org/spip.php?article614
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Montpellier et Hérault (34)

Messagede bipbip » 26 Nov 2016, 11:58

Samedi et dimanche 26 et 27 novembre 2016

Un an d’état d’urgence : ça suffit !

Image

Depuis un an déjà nous vivons sous état d’urgence. L’état d’urgence, c’est une forme d’état d’exception qui diminue davantage nos libertés.
Organisons la riposte ! Exigeons la levée immédiate de l’état d’urgence, le rétablissement du droit de manifester, l’arrêt des perquisitions, des assignations à résidence arbitraires, et enfin l’arrêt des ventes d’armes et de la guerre !


Depuis un an déjà nous vivons sous état d’urgence. L’état d’urgence, c’est une forme d’état d’exception qui diminue davantage nos libertés. Il donne au ministère de l’intérieur et aux préfets des pouvoirs de police exceptionnels, et enlève à la justice certaines de ses prérogatives.

Concrètement, l’état d’urgence légalise tous les abus policiers, sans le contrôle de l’autorité judiciaire.

Cela a donné lieu depuis un an à plus de 4000 perquisitions et 650 assignations à résidence, mais seules quelques enquêtes pour terrorisme ont été ouvertes à ce jour. L’état d’urgence sert à réprimer des personnes sans aucun lien avec le terrorisme. François Hollande l’a lui-même avoué, déclarant : « Imaginons qu’il n’y ait pas eu les attentats, on n’aurait pas pu interpeller les zadistes pour les empêcher de venir manifester. Cela a été une facilité apportée par l’état d’urgence pour d’autres raisons que la lutte contre le terrorisme […] ».

C’était donc un mensonge de nous présenter l’état d’urgence comme une solution au terrorisme. En réalité, l’état d’urgence, tout comme les nouvelles lois sécuritaires, sert autant à faire taire les personnes qui relèvent la tête, qu’à terroriser les quartiers populaires. L’état d’urgence renforce la discrimination contre les musulmans ou présumés comme tels et contribue à la banalisation du racisme. Il nous habitue à l’omniprésence des policiers et des militaires et nous incite à accepter la restriction de nos libertés au nom de la sécurité.

L’état d’urgence n’a rien à voir avec la lutte contre le terrorisme. Son but, c’est de nous faire croire que le danger vient du terrorisme pour détourner notre attention, alors qu’en réalité, nos problèmes sont d’abord sociaux : loyers trop chers, salaires de misère, chômage, travail pénible et humiliant, discriminations, etc.

L’état d’urgence sert aussi à justifier la guerre et les ventes d’armes à l’étranger. C’est « grâce » à ce climat sécuritaire que l’Etat français est reparti bombarder le Moyen-Orient, vendre ses armes et ses avions aux pires des dictatures, notamment au Qatar et à l’Arabie Saoudite. Hypocrisie des gouvernements successifs quand ils prétendent lutter contre le terrorisme alors que ce sont eux qui répandent guerre et misère à la surface de la planète.

Les politiques sécuritaires, l’état d’urgence et la guerre ne font pas partie de la solution contre le terrorisme mais du problème !

Organisons la riposte ! Exigeons la levée immédiate de l’état d’urgence, le rétablissement du droit de manifester, l’arrêt des perquisitions, des assignations à résidence arbitraires, et enfin l’arrêt des ventes d’armes et de la guerre !



Programme du week-end :

Samedi 26 novembre
15h : Marche contre l’état d’urgence qui dure depuis un an, contre les violences d’état et contre la guerre à Plan Cabanes
20h : Concert à "Le Royal Occupé" contre la répression (dub/ska/hip-hop)

Dimanche 27 novembre
14h : Match du Football Du Peuple. Montpellier (Stade du Père Prévost, ligne 2 arrêt des Beaux-Arts)
17h : Projection du film "Les flics (tout le monde déteste la police ?) de Usul + témoignages sur les violences policières à "Le Royal Occupé"

https://lepressoir-info.org/spip.php?article631
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Montpellier et Hérault (34)

Messagede bipbip » 28 Nov 2016, 16:07

Mardi 29 novembre 2016

"Indignados. Paroles et Actions"

Projection du documentaire indépendant et débat en présence de la réalisatrice. Vostfr 56m. Espagne, 2015.

à 20h, Le Royal occupé, 13 rue Boussairolles, Montpellier

Synopsis: L'Espagne subit une crise dévastatrice, et le tableau serait complètement noir si on oubliait que cette période a été aussi le moment de la création de centaines d'associations constitués par des personnes engagées et solidaires, prêtes à lutter pour changer la situation.
Ce documentaire a été filmé entre 2011 et 2014.

https://herault.demosphere.eu/rv/6233

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Montpellier et Hérault (34)

Messagede bipbip » 03 Déc 2016, 09:32

Samedi 3 décembre 2016

L’AG Populaire / Nuit debout fait sa mue !

Aux personnes, groupes, collectifs, syndicats, et organisations du mouvement social

Lors de son Assemblée du 22 octobre, l’AG Populaire – Nuit Debout a affirmé sa volonté d’abandonner sa forme actuelle et d’amorcer sa mue. Nous vous invitons donc à créer ensemble un espace de luttes et de débats.

Pour se faire, l’assemblée a pris la décision d’organiser une journée de partage et d’élaboration, d’échange et de fête le 3 décembre de 14h à minuit au Royal (13 rue Boussayrolles).

Au programme de cette journée et dans la continuité de nos pratiques d’auto-organisation et de démocratie directe, nous vous proposerons des ateliers, une AG, de l’info et de la bonne humeur (programme ci-dessous).

Toutes les dynamiques seront les bienvenues. Cet espace sera ce que nous en ferons.

Contre leur monde, seule la lutte paie !

Les participant-e-s à l’AG populaire – Nuit Debout du 22 octobre



Programme prévisionnel

14h : accueil et lancement de la journée

AG plénière : présentation et validation du programme – Historique du mouvement social depuis mars 2016 à Montpellier

15h – 16h30 : Échanges en petits groupes : bilan et envies de suite(s)

16h30 – 17h30 : AG plénière : restitution des débats par groupe + synthèse : est-ce qu’on continu une forme d’organisation collective de lutte ?

Si non => on peut fêter ensemble la fin de l’AG et continuer à échanger de façon informelle jusqu’au repas partagé et concert

Si oui => 18h- 19h : Ateliers d’élaboration de la suite (thématiques, besoins…)

19h-20h : AG plénière de synthèse des débats et de prise de décisions

20h- 21h30 : Apéro offert par l’AG pop ND puis repas partagé des mets amenés par chacun-e

21h30 : Concert avec Neenboo !

http://unautrefutur.org/lag-populaire-n ... it-sa-mue/

Image



Samedi 3 décembre

Soirée de soutien aux cours de français du Barricade

Soirée de soutien aux cours de français et d’alphabétisation donnés au Barricade ce samedi 3 décembre à partir de 19 heures.
(14, rue Aristide Ollivier, station gare ou comédie en tramway)

Commencés il y a plusieurs mois, les cours de français donnés au Barricade sont très réguliers depuis septembre. Une équipe s’est formée autour d’une envie : permettre à toute personne souhaitant connaître et apprendre le français d’y parvenir. 4 cours sont proposés le matin, du lundi au jeudi de 10h à 12h ; ainsi que 4 autres l’après-midi, du lundi au mercredi et le vendredi de 17h à 19h.

Aussi, pour permettre de déchiffrer plus facilement l’écrit et les sons, des cours d’alphabétisation et d’écriture ont été mis en place depuis peu, à savoir le jeudi de 16h30 à 18h, et le samedi de 14h à 16h.

Pratiquement toutes les personnes venant aux cours n’ont aucune notion du français, certaines d’entre elles ne savent pas écrire leur propre langue. Leur envie et leur motivation sont bien présentes, tandis que leur situation est quasi la même (attente de demande d’asile). Tout cela dans une gestion des flux orchestrée par l’Etat, détruisant les deux "pôles" que sont Calais et Vintimille, et dispatchant les réfugiés dans les divers Centres d’Accueil et d’Orientation (CAO) et autres Centres d’Accueil pour Demandeurs d’Asile (CADA), dont plusieurs à Montpellier et alentours.

Venez nombreux-ses, pour discuter, échanger sur différents sujets, et partager un moment festif !

https://lepressoir-info.org/spip.php?article636
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Montpellier et Hérault (34)

Messagede bipbip » 07 Déc 2016, 08:47

Mercredi 7 décembre 2016

Apéro féministe : les publicités sexistes, vecteur d’oppressions

La Collective 34 vous invite à un apéro féministe : "les publicités sexistes, vecteur d’oppressions. Ni à vendre, ni à prendre, nous ne sommes pas des objets !"
Au Barricade, 14 rue Aristide Ollivier à Montpellier, quartier Gare, mercredi 7 décembre à 19h30.

La publicité, instrument de l’idéologie du système capitaliste, utilise et renforce les pires clichés sexistes, racistes, homophobes, lesbobophes, transphobes et biphobes, dans le seul but de vendre. En reprenant toute l’idéologie des supposées inégalités naturelles hommes/femmes, en imposant un modèle physionomique, amoureux, sexuel et familial unique basé sur la domination masculine et l’hétérosexualité, en portant la maternité comme aboutissement suprême de la féminité, en reléguant les femmes à un travail domestique gratuit et à l’éducation des enfants, le publisexisme est un des vecteurs les plus directs du patriarcat et de l’antiféminisme et entraîne l’oppression des personnes refusant cette norme ou n’y correspondant pas.

Nous vous invitons à venir analyser les différents stéréotypes véhiculés dans les publicités sexistes, leurs conséquences au quotidien et discuter des résistances et alternatives possibles.

La Collective 34

https://lepressoir-info.org/spip.php?article656



Vendredi 9 décembre

Le barricade fête ses deux ans d’existence

à partir de 19h, grosse soirée au barricade avec le groupe Panafrican House Brothers PHB, pour les deux d’existance du local.

Afin de fêter comme il se doit nos deux années d’existence, de luttes, de soutien aux luttes, de débat, d’activités en tout genre, de concerts. Le local associatif autogéré Le Barricade (14 rue Aristide Ollivier, Montpellier), organise le vendredi 9 décembre de 19h à 1h du mat, une méchante soirée qui va bien. Au programme, concert gratos, bière à pas cher et grosse ambiance. Venez toutes et tous, ça va être bien cool !

Image

https://lepressoir-info.org/spip.php?article650
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Montpellier et Hérault (34)

Messagede bipbip » 10 Déc 2016, 14:18

Samedi 10 décembre 2016

« Gestion directe d’hier à aujourd’hui »
Les 80 ans de la révolution sociale espagnole de 1936-1937[/b]

Soirée de projection, lecture et débat sur différents exemples de gestion directe et d’autogestion. Dans le contexte des 80 ans de la révolution espagnole, la CNT-AIT de Montpellier organise ce moment convivial (bouffe et musique) au local du Centre Ascaso Durruti 6 rue Henri René quartier Gare, samedi 10 décembre à 19h.

Il y a 80 ans, le 19 juillet 1936, les tra­vailleurs espa­gnols des­cen­daient dans la rue, pre­naient les armes et pro­vo­quaient la grève géné­rale dans de nom­breu­ses régions d’Espagne pour répon­dre à la ten­ta­tive de coup d’Etat natio­na­liste à carac­tère fas­ciste déclen­ché la veille. Cette réac­tion, qui peut appa­raî­tre comme spon­ta­née, fut l’œuvre des orga­ni­sa­tions syndicales (CNT et dans une moindre mesure UGT) et politiques telles que la FAI (d’inspiration anarchiste) et du POUM (Parti marxiste anti-stalinien). Face à l’inca­pa­cité du gou­ver­ne­ment répu­bli­cain à faire face au coup d’Etat du géné­ral Franco, les mili­ces ouvriè­res ont orga­nisé la lutte anti­fas­ciste. En même temps, l’Etat étant qua­si­ment tombé en désué­tude et inca­pa­ble de gérer la situa­tion mili­taire et économique et sociale, les syn­di­cats, CNT et UGT ont pris en charge l’autoges­tion de la société et de l’économie. A Barcelone, l’indus­trie et les trans­ports sont col­lec­ti­vi­sés. Dans les cam­pa­gnes, de nom­breux vil­la­ges met­tent en place des col­lec­ti­vi­tés où la pro­priété privée comme sou­vent l’argent sont sup­pri­més, où les terres sont ras­sem­blées, tra­vaillées col­lec­ti­ve­ment et où les riches­ses pro­dui­tes sont redis­tri­buées selon la bonne vielle devise « de chacun selon ses moyens, à chacun selon ses besoins ». Ce mou­ve­ment attein­dra son plus haut point de déve­lop­pe­ment en Aragon avec la cons­ti­tu­tion du Conseil des col­lec­ti­vi­tés d’Aragon.

Organisé par la CNT-AIT de Montpellier au local du Centre Ascaso Durruti.
• 19h00 : "Fallait pas", on amène ce qu’on peut ou ce qu’on veut, et on partage
• 19h30-19h45 : projection d’un montage vidéo sur l’Espagne en 1936.
• 19h45-20h00 : lecture, si possible interactive, du témoignage de Miguel Celma, « La Collectivité de Calanda, 1936-1938 »

A la suite, infos sur des expériences contemporaines (Lip, Chiapas...).
Débat, questions éventuelles.
Animation musicale : chansons révolutionnaires accompagnées à la guitare.

https://lepressoir-info.org/spip.php?article632
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Montpellier et Hérault (34)

Messagede bipbip » 15 Déc 2016, 14:47

Jeudi 15 décembre 2016

Black Bloc : qu’est ce que c’est ? D’où ça vient ?

de 19h30 à 21h, au Barricade, 13 rue Boussairolles

Pour cet évènement, Alternative Libertaire Montpellier et l’atelier Critique Politique du Barricade joignent leurs forces.

L’objectif est de discuter autour du Black Bloc : qu’est ce que c’est ? D’où ça vient ? Est-ce que c’est utile ? Est-ce que ça permet de mettre en échec les forces de l’ordre ? Quelles en sont les limites ?

La discussion se fera autour du texte suivant, écrit par un nantais au cours du mouvement contre la Loi travail

Extrait
«
Qu’est-ce que le « black bloc » ? Avant d’être un collectif, c’est surtout une tactique de manifestation dont les origines remontent aux autonomes de Berlin-Ouest au début des années 1970-1980. Il s’agit pour des « groupes d’affinités » de se former spontanément durant la manifestation, sans existence avant ou après, afin de s’attaquer aux symboles du pouvoir, de l’État de la société capitaliste (la police, des vitrines de banques, etc.). [1]

Notes
[1] Ce billet ne portera pas sur la violence en tant que telle, même si c’était mon premier objectif. Je me contenterais de rappeler que la violence est, en réalité, constitutive de tous les modes d’action collective, même des plus « pacifiques » comme la simple grève. Pensons aux mots de G. Sorel qui écrivait qu’il ne pouvait se « résoudre à voir dans les grèves quelque chose d’analogue à une rupture temporaire de relations commerciales qui se produirait entre un épicier et son fournisseur de pruneaux, parce qu’ils ne pourraient s’entendre sur les prix. La grève est un phénomène de guerre » (dans G. Sorel, Réflexions sur la violence, 1908.). La question de la "violence" en amène en réalité une autre, celle de la légitimité des modes d’action et de leurs impacts sur "l’opinion publique".

https://lepressoir-info.org/spip.php?article663



Vendredi 16 décembre

Débat/Rencontre - Guerre, terreur et résistances au Kurdistan

19h – à la librairie La Mauvaise Réputation (20 rue Terral, Montpellier), le groupe Un Autre Futur de la Coordination des Groupes Anarchistes organise un débat/rencontre avec le collectif Ne Var Ne Yok.

Le collectif Ne Var Ne Yok, qui s’est rendu à plusieurs reprises au Kurdistan, anime un blog d’informations et de témoignages sur la situation actuelle au Kurdistan, au Rojava, en Turquie :

Ne Var Ne Yok

Cette rencontre nous permettra d’échanger sur la situation actuelle au Moyen-Orient : l’escalade de la guerre, la politique de terreur menée par l’État turc, sur les résistances de la population kurde, leur mouvement révolutionnaire et émancipateur, ainsi que sur les moyens de solidarité que nous pouvons développer.

Le collectif nous présentera également leur livre publié en août « Serhildan : Le soulèvement au Kurdistan – Paroles de celles et ceux qui luttent pour l’autonomie » :
«
« Loin des fantasmes révolutionnaires européens et face au soutien au régime turc affiché par la presse occidentale, ce livre revient sur la “sale guerre” coloniale de l’État turc au Kurdistan, en donnant directement la parole à celles et ceux qui là-bas combattent inlassablement pour la liberté et l’autonomie. À la volonté d’autogestion, au refus de l’État-nation, au mouvement des femmes, et au rejet du capitalisme qui s’expriment au sein du mouvement kurde, le régime de l’islamo-conservateur Erdoğan oppose les arrestations, les tanks, les sièges sans fin des villes kurdes, les massacres…

Le collectif Ne var ne yok propose donc une série d’entretiens, réalisés à l’hiver 2016, avec des camarades kurdes du sud-est de la Turquie qui ne baissent pas la tête. Serhildan ! »

http://unautrefutur.org/vendredi-16-dec ... kurdistan/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Montpellier et Hérault (34)

Messagede bipbip » 16 Déc 2016, 12:31

Rassemblement pour Alep vendredi 16 décembre 2016
à 18h, Place de la Comédie, 34000 Montpellier

Pour la 11eme fois et alors que la ville va tomber nous nous rassemblerons vendredi en soutien à la population civile de cette ville martyre!
Organisé par ALEP: pour un cessez le feu immédiat

https://herault.demosphere.eu/rv/6386
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Montpellier et Hérault (34)

Messagede bipbip » 13 Jan 2017, 17:35

Un tour à Luttopia 003

Petite visite guidée en photo lors d’un vendredi chantier à Luttopia 003 occupé au 42, rue Proudhon, à Montpellier.

... https://lepressoir-info.org/spip.php?article686
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Montpellier et Hérault (34)

Messagede bipbip » 21 Jan 2017, 13:01

Ce samedi 21 janvier 2017

RASSEMBLEMENT DE SOUTIEN AUX MIGRANT-E-S

Le collectif Migrant-e-s Bienvenue 34 appelle à un rassemblement ce samedi 21 janvier 2017 à 15h30 devant la Préfecture de Montpellier pour soutenir les migrants du CAO du Millénaire de Montpellier qui font l'objet d'une procédure Dublin, et plus largement pour des meilleures conditions d'accueil.

Soyons nombreux/nombreuses ce samedi à 15h30 devant la Préfecture pour manifester notre solidarité à tou-te-s les migrant-e-s.

Image

Contre les procédures Dublin et les violences d'État,

pour le droit d'asile dans le pays de son choix

et des conditions d'accueil décentes pour tous les migrants

Après la mascarade humanitaire de Calais …

« Je ne souhaite pas qu'à partir des CAO on procède à des opérations de 'dublinage'. Ceux qui sont dans les CAO ont vocation à être accompagnés vers l'asile dès lors qu'ils relèvent de ce dispositif ». C'est la promesse qu'avaient faite Cazeneuve et Valls aux personnes quittant le camp de Calais. Les personnes ayant laissé leurs empreintes digitales dans un autre pays de l'U.E. conformément à la « procédure Dublin » (issue des accords de Schengen) n'y seraient pas renvoyées, et pourraient donc demander l'asile en France.

Pour les migrants venant de Paris, l'engagement du gouvernement a été beaucoup moins clair. Beaucoup de migrants hébergés dans les CAO sont passés par l'Italie ou la Grèce et sont sous le coup de la « procédure Dublin ».

La machine à expulsions est-elle lancée ?

Ces promesses ont permis le déplacement massif des migrants de Calais et de Paris sans contestation ni résistance. L'État n'a pas tenu ses engagements. Déjà de nombreuses personnes hébergées en CAO, à Montpellier et ailleurs, sont convoquées en préfecture pour se voir notifier leur expulsion vers un autre pays européen, au titre de cette fameuse procédure.

L'engagement de traiter les demandes d'asile en France doit être respecté, et les conditions d'accueil des personnes améliorées. Dans beaucoup de CAO, tout fait défaut par manque de moyens : l'accompagnement, l'interprétariat, l'accès au transport, aux soins, etc.

A Montpellier, il n'y a même pas un local commun pour se retrouver et faire la cuisine. Sans parler des conditions de celles et ceux qui se retrouvent à la rue. Au CAO de Rennes, à Toulouse et dans de nombreuses villes, les migrants et les personnes solidaires tentent de s'organiser : créations de collectifs, manifestations, parrainages, cours de français, etc.

Face à cela, la réponse de l'État est très inquiétante et révoltante : « le délit de solidarité » actuellement renforcé par l'État d'urgence est utilisé pour empêcher des actions concrètes de soutien comme à la Roya où un agriculteur solidaire risque d'être condamné à 8 mois d'emprisonnement avec sursis. Les violences policières contre les migrants se multiplient.

Une réaction collective pour instaurer un rapport de force et gagner des droits

Partout les migrants, celles et ceux qui sont solidaires s'organisent pour palier les politiques inhumaines des États européens. La suspicion d'une partie de la population et de la classe politique à l'encontre des migrants est un cache-misère des dégâts causés par les politiques anti-sociales menées partout en Europe. La crise migratoire n'est pas responsable de la misère et du chômage. Nous sommes tous concernés par les libertés publiques et par le manque de justice sociale. A une Europe qui érige des murs et des frontières, qui enferme et expulse, nous opposons l'accueil, l'hospitalité, la solidarité directe et la lutte collective.

Le collectif Bienvenue migrants 34 appelle à un rassemblement

devant la préfecture de Montpellier, à 15h30 samedi 21 janvier

en solidarité avec les dublinés

Aucun être humain n'est illégal, vive la solidarité

https://herault.demosphere.eu/rv/6442



à 18h

Présentation de l'Association "Arrêt du Nucléaire 34" et Projection du film Uranium l'Héritage Empoisonné

Au Printemps 2016, le groupe local Sortir du Nucléaire 34 décidait de ne pas ré-adhérer au réseau " Sortir du Nucléaire", de changer de nom pour devenir " ARRET DU NUCLEAIRE 34" et de créer une Association.

Présentation de l' Association "ARRET DU NUCLEAIRE 34" suivie de la projection du film "Uranium l' Héritage Empoisonné" documentaire de 52 min de Dominique Hennequin, sur les dégâts de l'extraction de l' Uranium en Afrique, puis d'un repas partagé

(Apéritif offert par ADN 34)

Salle de l'association "Pause" , 17 rue Saint-Claude (Quartier Gambetta) Montpellier

https://herault.demosphere.eu/rv/6439
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Montpellier et Hérault (34)

Messagede bipbip » 26 Jan 2017, 12:14

Planning de la semaine du 23 janvier au Barricade

Planning des activités, cours, débats et autres événements ayant lieux au local associatif autogéré Le barricade 14 Rue Aristide

• le jeudi 26 de 18h 30 à 19h 30, les cours d’arabe avancés.
• Le jeudi 26 de 20h 30 à 22h, l’atelier échec.
• le vendredi 27 à partir de 20h, critique et débat politique de la semaine.
• Le samedi 28 à partir de 19h30, Débat sur la violence éducative organisé par l’association parent’AGE.
• le dimanche 29 de 16h à 18h, les cours d’arabe niveaux débutants.
• le dimanche 29 à 17h , le cours d’informatique.

http://lepressoir-info.org/spip.php?article708
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Montpellier et Hérault (34)

Messagede bipbip » 02 Fév 2017, 18:30

Vendredi 3 février 2017

Soirée de soutien au collectif ” MIGRANT-E-S Bienvenue 34 “

19h30 à la librairie la Mauvaise Réputation, 20 rue Terral, quartier Saint-Anne, soirée de soutien au collectif ”MIGRANT-E-S Bienvenue 34“
• A partir de 19h30 : projection du film “Réfugié-e-s City Plaza” (2016, 52 min)
• Repas : Chorba.

Image

Voici un extrait du texte de présentation du collectif :
« Nous refusons la discrimination entre migrant-e-s économiques et réfugié-e-s politiques et nous luttons pour le droit de vivre et s’installer pour tou-te-s, là où chacun-e le souhaite. Notre collectif, créé en mai 2016, veut impulser avec les migrant-e-s un réseau de solidarité pour les aider à sortir de leur isolement social, favoriser l’échange, la rencontre et la découverte de notre société. Mais aussi les soutenir dans la bataille pour l’égalité des droits, l’obtention de meilleures conditions d’accueil, et dénoncer l’absence de politiques dignes des enjeux. »
Des luttes sont notamment en cours pour s’opposer au renvoi de migrant-e-s demandeurs-euses d’asile dans le premier pays européen dans lequel leur identité a été prise, comme le stipulent les accords de Dublin.

Voici une courte description du film :
Depuis la fermeture des frontières, plus de 60 000 réfugié-e-s sont bloqué-e-s sur le territoire grec. Cette rétention est liée à « l’accord de la honte » entre l’Union Européenne et la Turquie. Ces réfugié-e-s vivent dans plusieurs dizaines de camps gérés par l’armée ou le HCR. Leurs conditions de vie y sont très précaires. Des lieux alternatifs existent à Athènes, Thessalonique… En effet, plusieurs occupations autogérées existent dans ces villes. C’est le cas à Athènes dans l’hôtel City Plaza : 400 réfugié-e-s et des dizaines de volontaires grecs et internationaux y vivent et luttent ensemble.
En mai et juillet 2016, deux volontaires venus de France ont participé concrètement à cette occupation. Ils ont filmé des moments de vie du “City Plaza” autogéré. Ils ont donné la parole aux réfugié-e-s, aux volontaires grecs et internationaux. Le film est un témoignage de cette expérience collective.
Pour plus d’infos sur City Plaza :
• leur site : http://solidarity2refugees.gr/
• leur page facebook : https://www.facebook.com/sol2refugeesen/about/

http://lepressoir-info.org/spip.php?article711



Projection-discussion à Mèze à propos de l’accueil des réfugiés

Le Collectif pour l’accueil de Réfugiés à Mèze présente le film « Les migrants ne savent pas nager », suivi d’un débat.

à 20h au Cinéma Le Taurus, 15 Rue de la Méditerranée à Mèze. Entrée au prix spécial de 3 €.

Ce documentaire témoigne du sauvetage de milliers de migrants au large des côtes Libyennes par « L’Aquarius » navire affrété par l’organisation « SOS Méditerranée ».

Jean-Paul Mari et Frank Dhelens ont passé 3 semaines à bord pour témoigner des efforts d’une poignée de bénévoles pour arracher des hommes, des femmes et des enfants à la détresse et à la mort …

Suite à la projection, un débat aura lieu sur l’action de « L’Aquarius » (avec une représentante de « SOS Méditerranée » et Erwan Follezou, un des capitaines du navire) et sur l’action du Collectif mèzois.

http://lepressoir-info.org/spip.php?article709
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vie locale, Contacts locaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 0 invités