Medias

Re: Medias

Messagede bipbip » 18 Oct 2016, 01:22

Quand la radio se révolte

Sommaire
◾– La tradition du rôle de la radio dans les luttes
◾– Le porte-parole des luttes socio-économiques
◾– Faire évoluer la société grâce à la radio
◾– La voix nue, un atout pour informer
◾– Le média du direct
◾– L’atout technologique de la radio
◾– Émettre, un moyen de lutte accessible à petit prix
◾– Pour lutter, un média toujours d’actualité
◾– Références

C’est un fait, la radio est un média ancien qui peine parfois à se renouveler comme on peut le voir à propos de la Radio Numérique Terrestre. Les personnes qui se sont aventurées sur la place de la République à Paris à partir du 6 avril 2016 à 18h étaient donc surprises de voir un écriteau suspendu à l’entrée d’une tente avec marqué dessus « Radio Debout ». Pourquoi se mettre autour d’une table tous les soirs pour tendre le micro aux « deboutistes » à l’heure d’internet et des réseaux sociaux ?

Pour contester et mettre en mouvement la société – ses normes, ses hiérarchies, ses institutions –, la maîtrise des différentes formes de médiation semble plus que jamais indispensable. Il s’agit d’entrer en communication avec les activistes, ceux qui sont susceptibles de l’être, ceux qui doivent en tenir compte et ceux qui s’opposent.

Les activistes sont donc particulièrement intéressés par ce qui se dit sur leurs combats dans les médias : les revendications sont-elles visibles, compréhensibles, complètes, valorisées, encourageantes ? à défaut, ils ont tout intérêt à médiatiser eux-mêmes leur activisme, donc à devenir des « médiactivistes ». Mais pourquoi des radioactivistes via des « radios-tract » (temporaires) ou des « radios de siège » (permanentes) ?

... http://www.anti-k.org/2016/10/13/quand- ... e-revolte/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Medias

Messagede bipbip » 23 Oct 2016, 17:11

Répression dans la presse aux ordres

Licenciée pour des raisons politiques, Aude Lancelin décrit de l’intérieur le monde des médias

On sait que Lénine disait le plus grand bien du Talon de Fer de Jack London. Ce roman initiatique décrivait à merveille la découverte de la brutalité implacable du capitalisme, système qui se rend invisible pour mieux tromper et exploiter. Il montre aussi comment les révolutionnaires ont beaucoup à gagner à infiltrer les rangs de leurs ennemis, à y placer des espions. « Connais ton ennemi ! », un conseil stratégique vieux comme le monde, que Lénine méditait et que le livre d’Aude Lancelin ranime.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Lice ... des-medias
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Medias

Messagede bipbip » 27 Oct 2016, 15:10

Grande braderie libérale de l’audiovisuel public (par la Fondapol)

Intitulé « Refonder l’audiovisuel public. Oser repartir de ses mission essentielles », le rapport propose de démanteler purement et simplement France télévisions !

... http://www.acrimed.org/Grande-braderie- ... uel-public
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Medias

Messagede bipbip » 01 Nov 2016, 16:29

La SDJ de Mediapart s’inquiète des procédures judiciaires lancées à l’encontre du journaliste Gaspard Glanz, fondateur du média indépendant Taranis News.

La salve de procédures contre Gaspard Glanz nous inquiète

La SDJ de Mediapart s’inquiète des procédures judiciaires lancées à l’encontre du journaliste Gaspard Glanz, fondateur du média indépendant Taranis News, arrêté le 26 octobre pendant qu’il tournait un reportage sur l’évacuation de « la jungle » de Calais. Alors que ses demandes d’accréditation auprès de la préfecture étaient restées sans réponse, il a découvert sur place qu’il était interdit de séjour sur le territoire de l’arrondissement de Calais jusqu’à la fin de l’état d’urgence. Il est également soumis à un contrôle judiciaire avec pointage hebdomadaire au commissariat de Strasbourg, sa ville de résidence. Il fait appel de cette disposition.

Restreindre la liberté de mouvement d'un reporter est une décision lourde en démocratie et pénalisante financièrement. Empêcher des journalistes de couvrir des opérations policières particulièrement sensibles constitue une grave infraction à l’exercice de la liberté d’informer. Quelle réalité la puissance publique cherche-t-elle à occulter en visant les photographes et reporters vidéos régulièrement attaqués cette année lors de leur couverture des mouvements sociaux ?

La multiplication des poursuites pour des motifs contestables au regard de la liberté d’expression donne le sentiment d’un harcèlement à l’égard de Gaspard Glanz. La rédaction de Mediapart suivra avec attention le déroulé de ses procès à venir car ils ne concernent pas seulement le sort d’un journaliste professionnel même s’il ne possède pas de carte de presse, mais bien le respect des droits et de l’indépendance de toute une profession.


https://blogs.mediapart.fr/la-sdj-de-me ... s-inquiete
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Medias

Messagede Pïérô » 11 Nov 2016, 20:35

La Brique relaxée pour absence de motivation

Le 22 février 2015, le journal est verbalisé par la police municipale pour avoir vendu le canard à la criée. On refuse de payer, la mairie nous intente un procès. Lors de l’audience du 4 octobre devant le tribunal de proximité, la décision de justice a été mise en délibéré au 8 novembre. Un mois pour le juge, ce n'est pas de trop pour réviser ses fondamentaux. C’est donc aujourd’hui que l’issue de ce procès rocambolesque a été dévoilée. Et heureusement, La Brique a été relaxée.

Si nous avons mis autant de temps à relater notre procès tragi-comique, c'est qu’au même moment d'autres accusations méritaient plus d'attention que la nôtre : celle des 8 de Goodyear, les accusés d'Amiens, et les militants du rond-point des Postes1. Pour autant, si l’amende encourue par notre palmipède peut sembler dérisoire – 61 euros – les enjeux de notre procès ne l’étaient pas. Il remettait en cause la liberté de diffusion de la presse, tout en faisant peser une menace sur l’une de nos principales sources de revenu : les criées. Le procès a été à la hauteur de l'accusation : absurde.

... http://labrique.net/index.php/thematiqu ... motivation
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22403
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Medias

Messagede Lila » 20 Nov 2016, 20:36

Pour en finir avec le « crime passionnel »

Le collectif Prenons la Une soumet aux rédactions des outils pour utiliser les mots justes afin de ne plus minimiser les violences faites aux femmes.

Voici les outils à destination des journalistes que Prenons la Une a élaboré pour un traitement plus juste des violences faites aux femmes. France Médias Monde (France 24 et RFI), France Inter, Franceinfo , L'Humanité, ELLE, Causette, Les Nouvelles NEWS et AlterEcoPlus se sont déjà engagés à les respecter. Nous appelons les autres médias à s'engager également d'ici le 25 novembre, journée internationale pour l'élimination des violences à l'égard des femmes.


Image

https://www.facebook.com/Prenons-la-une ... 421172592/
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2307
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Medias

Messagede bipbip » 01 Déc 2016, 11:48

Plainte en diffamation

Bolloré contre Bastamag : le procès en appel aura lieu le 1er décembre

Après avoir été débouté en première instance de sa plainte en diffamation contre notre site d’information, le groupe de Vincent Bolloré a fait appel. L’audience se déroulera le 1er décembre à Paris. L’article visé traitait de l’accaparement des terres en Afrique et en Asie et de l’implication de plusieurs entreprises françaises dans ce processus.

Le 1er décembre se tiendra le procès en appel opposant le groupe Bolloré au site d’information Bastamag. Nous sommes depuis quatre ans la cible d’une plainte en diffamation de la part du groupe Bolloré suite à la publication d’un article pointant le rôle de grandes entreprises françaises dans le phénomène d’accaparement des terres en Afrique et en Asie (à lire ici).

Le groupe Bolloré a été débouté de sa plainte en première instance le 14 avril 2016. La 17ème chambre du Tribunal de grande instance de Paris avait alors relaxé notre directeur de publication (Julien Lusson) et les trois autres journalistes incriminés pour l’article (Nadia Djabali, Agnès Rousseaux et Ivan du Roy). Le Tribunal avait alors reconnu le « caractère d’intérêt général » du sujet traité, « le sérieux de l’enquête » et « la prudence dans l’expression » ainsi que « l’impératif du débat démocratique » sur la question de l’accaparement des terres.

L’article mentionnait, entre autres, les activités du groupe Bolloré, via une holding luxembourgeoise, la Socfin, dans lequel le groupe possède de fortes participations. La Socfin possède une trentaine de filiales, dont plusieurs gèrent des plantations d’hévéas et d’huile de palme en Afrique et en Asie. Ses pratiques font l’objet de nombreuses critiques de la part des populations locales et d’organisations internationales.

D’autres sites étaient également poursuivis dans le cadre de cette plaine : le site Rue 89 et son directeur de publication, Pierre Haski, pour avoir cité l’article, la journaliste Dominique Martin Ferrari, qui a cité l’article dans son site « scoop it » (Options Futurs), et trois autres personnes ayant partagé l’article sur leurs blogs (Thierry Lamireau, Laurent Ménard et Guillaume Decugis). Tous ont été aussi relaxés le 14 avril.

... http://www.bastamag.net/Bollore-contre- ... r-decembre
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Medias

Messagede Pïérô » 02 Déc 2016, 19:53

Interview
Gaspard Glanz : «On veut nous tuer économiquement et me rendre fou»

Depuis son interpellation dans la «jungle» de Calais fin octobre, le fondateur de l'agence Taranis News est placé sous contrôle judiciaire. Ce qui handicape sa couverture des mouvements sociaux.

L’affaire commence le 26 octobre, troisième jour du démantèlement de la «jungle» de Calais. L’homme se pointe sur place, prêt à faire tourner sa caméra. Il est rapidement interpellé et placé en garde à vue. Une trentaine d’heures plus tard, il comprend qu’il est poursuivi pour le vol d’un talkie-walkie des CRS dans le bidonville et pour injure publique sur des fonctionnaires de police de Rennes en juin. Deux affaires dont il répondra devant les tribunaux en janvier et en mars. Mais en attendant, la justice a décidé de le placer sous contrôle judiciaire. Ce qui commence à mettre en péril la pérennité de Taranis, comme il l’explique à Libération.

... http://www.liberation.fr/france/2016/12 ... 1480610711
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22403
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Medias

Messagede Fred1 » 03 Déc 2016, 08:39

Un petit récapitulatif qui concernerait le traitement médiatique sur la Syrie me semble un bon moyen de prendre le recule nécessaire a un discoure pédagogique capable d’entraînées un mouvement de contestation de la politique "étrangère" et guerrière en Syrie. Ils gaz sont peuple puis ils détruise leurs lieu de vie.

1)-D'apprêt ton poste Pierro, Gaspard Glanz dit que les gens dans la Jungle de Calait meure de froid dans les fossés.
Les discoure des dirigent politique semblais les évacué dans des l'abris, je voie pas l’intérêt d’empêcher cette action, quelqu'un aurait des détail?

2)-Le dossier des réfugiés et celui de la Syrie sont indissociable, une vrai tragédie diplomatique qui a permis l'amalgame entre opposent du régime et daech. Au final des ville entière sont raillé de la carte par Les frappe de poutine contre les opposent du régimes.
Image
3)- C'est gens serait effectivement mieux chez eux au chaud dans leurs maisons familiale, mais ils ont plus de maisons. Melenchon qui affirmer que poutine réglerait le probleme n'avait pas tord, il a tout rasé.

4) Ça fait un moment que les médiat sont entravé dans leurs travaux, la critique des médiat a était récupéré par les politique pour les museler, il y a la une dérive pour des raisons sans doute évidente, lié aux affaires de c'est 30 ou 50 dernière années. Tout les parties politique ont était soupçonner, mis a la une des médiat pour des affaires de corruption ou de mœurs. Les mouvement de protestation des journalistes existe mais peut dénonce être entraver, en 68 peut être? :
https://francais.rt.com/france/27705-to ... tes-greves

PS) Nous somme limité contrairement aux politique entraîné a mentir, a nous en tenir au fait au plus prêt de se qu'on pense être une vérité, mais nous détenons ni la science infuse, ni la vérité totale par manque d'information. Je croie que la simplicité est se qui se rapproche le plus d'une vérité, en opposition a l’opacité des discoures politique parfois tinté racisme (les roms ont pas vocation de vivre en France. Valls). :arrow: :arrow:
Nous n’avons pas peur des ruines. Nous sommes capables de bâtir aussi.

Buenaventura Durruti
Fred1
 
Messages: 153
Enregistré le: 14 Déc 2015, 16:04

Re: Medias

Messagede digger » 03 Déc 2016, 14:27

La question à Calais n'était pas de ne pas fournir un logement décent aux migrants mais de s'opposer à la manière dont les gouvernements traitent ces gens. En réalité, de manière déshumanisée, comme un troupeau de bétail, que l'on dirige là où ils dérangeront le moins. L'individu est nié - il/elle devient un-e migrant-e anonyme dont on ne sait pas quoi faire et que l'on empêche d'aller où il/elle veut, en l'empêtrant dans une bureaucratie tout aussi déshumanisée.
Il y a eu une forte mobilisation et de nombreux contacts entre ZAD et Calais. Tu peux trouver beaucoup d'infos sur la page qui les recensent : Solidarité avec les migrant.e.s et sans-papiers
http://zad.nadir.org/spip.php?rubrique84
Sur la question des médias, il y a moins entrave que collusion avec les pouvoirs (et davantage financiers que politiques). En 68, le pouvoir politique contrôlait les médias principaux. L'ORTF en premier lieu. Aujourd'hui, les médias mainstream sont contrôlés par des groupes financiers. Et l'apparition d'internet rend impossible une censure efficace.
Je ne suis pas d'accord avec toi sur le manque d'information. Je pense plutôt que nous sommes sur-informés et que nous n'avons pas appris à trier l'info, ni la masse d'infos. Cette masse d'infos n'a pas pour vocation de faire émerger une soi-disant "vérité" mais doit permettre de se forger une opinion. Et de décrypter, avec ses propres idées des propos ou des situations. Par ex, quand Valls dit que Hollande a réagi en "chef d'Etat", j'entends "Il dégage enfin et je vais essayer de prendre sa place".
Quand Poutine bombarde Alep, il n'aide pas Assad, dont il n'a rien à faire, il dit sur la scène internationale que la Russie est de retour et qu'il faut compter avec elle. etc... Ce n'est pas une vérité, c'est ce que j'entends.
digger
 
Messages: 2149
Enregistré le: 03 Juil 2011, 07:02

Re: Medias

Messagede bipbip » 03 Déc 2016, 14:55

La brutale attaque de Bolloré en justice contre Basta et des sites internet

Débouté en première instance de sa plainte en diffamation contre Bastamag et d’autres sites internet, Bolloré a fait appel. L’audience s’est déroulée jeudi 1er décembre, dans un climat tendu. L’enjeu : la liberté de la presse. L’objet : un article sur les activités du groupe Bolloré en Afrique.

... https://reporterre.net/La-brutale-attaq ... s-internet
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Medias

Messagede Fred1 » 03 Déc 2016, 18:18

il n'aide pas Assad, dont il n'a rien à faire


Poutine n'aide pas le régime en place, peut on considéré ton infirmation comme une vérité du coups?
Quant pour bombardé l’Irak, les USA montre une fiole de pisse ou pire, du caca, déclarent qu'elle contiens des arme chimique Irakienne, es une vérité?

Poutine bombarde les opposent du régime, il a raillé de la carte des ville syrienne pour tué l’opposition, ça c'est un fait non?
Nous n’avons pas peur des ruines. Nous sommes capables de bâtir aussi.

Buenaventura Durruti
Fred1
 
Messages: 153
Enregistré le: 14 Déc 2015, 16:04

Re: Medias

Messagede Pïérô » 03 Déc 2016, 18:25

On va se perdre... :)

Sur ce que tu dis sur Calais, c'est vrai à très court terme, mais après c'est à nouveau le recommencement car il y a peu de régularisation en droit d'asile, et ce n'est donc qu'une opération de poudre aux yeux à laquelle les médias participent en outil d'accompagnement d'une politique qui accepte d'avantage la circulation des marchandises que des humains. C'est comme lorsqu'on loge des familles à la rue avec quelques nuits d'hôtels à grand renfort de communication, et qu'au bout les familles se retrouvent à nouveau à la rue. Il y a accueils/hébergements précaires, et la situation de la plupart restera précaire très longtemps... et les campements resurgiront. L'hébergement temporaire n'est donc pas une réponse pérenne, et n'est pas une vraie réponse à la question de l'accueil.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22403
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Medias

Messagede digger » 03 Déc 2016, 19:05

C'est vrai qu'entre les médias, Poutine et les migrants, le lien n'est pas évident....
Poutine n'aide pas le régime en place, peut on considéré ton infirmation comme une vérité du coups?

Non, ce n'est pas LA vérité. C'est ma vérité, ma lecture des faits (Après le post-modernisme, le relativisme, mes affaires vont pas s'arranger :peur:)
Sur les médias, il existe une vieille notion du journalisme : "l'objectivité". Un-e journaliste serait, par déontologie, objectif-ve. Il/elle relaterait des faits. Or, l'objectivité est dure à définir, d'une part et d'autre part, relater des faits ne sert pas à grand chose si on ne les replace pas dans un contexte. Poutine aide la Russie, c'est un fait. Et après? Donc, ma lecture, c'est que Assad était mal en point, qu'il avait besoin d'un allié et que Poutine a saisi l'occasion pour montrer ses muscles.
Maintenant, pour faire un lien avec les médias, si Bolloré devait faire des grosses affaires avec la Russie, comment croire un instant que l'info de ses groupes serait "objective" ? Ou comment croire que l'expulsion de la jungle de Calais résout le problème des migrants. La vraie question est : "pourquoi des migrants?" et comment les aider à rester chez eux? Mais on ne peut pas être pyromane et pompier. Les médias ont été "objectives". Le gouvernement a fourni une solution aux migrants, et on passe à autre chose. De la poudre aux yeux, comme dit Piero. Comme "l'aide sociale". L'état "aide" les pauvres (ou refile la patate chaude aux collectivités ou aux assocs) mais la question c'est "pourquoi y-a t-il des pauvres?"
digger
 
Messages: 2149
Enregistré le: 03 Juil 2011, 07:02

Re: Medias

Messagede Fred1 » 03 Déc 2016, 21:11

Pïérô a écrit:On va se perdre... :)

Sur ce que tu dis sur Calais, c'est vrai à très court terme, mais après c'est à nouveau le recommencement car il y a peu de régularisation en droit d'asile, et ce n'est donc qu'une opération de poudre aux yeux à laquelle les médias participent en outil d'accompagnement d'une politique qui accepte d'avantage la circulation des marchandises que des humains. C'est comme lorsqu'on loge des familles à la rue avec quelques nuits d'hôtels à grand renfort de communication, et qu'au bout les familles se retrouvent à nouveau à la rue. Il y a accueils/hébergements précaires, et la situation de la plupart restera précaire très longtemps... et les campements resurgiront. L'hébergement temporaire n'est donc pas une réponse pérenne, et n'est pas une vraie réponse à la question de l'accueil.

T'est dans le volet administration, la France est un pays administré, on sort des médiat et c'est vrai qu'il y aurait beaucoup a dire.
La politique du logement n'est plu administré par l'état, les logement sociaux et les cartier populaire sur Paris on déjà était liquidé mais de plus, le projet du grand Paris est effrayant aux vue de se qui se pratique en matière de logement.

Et dalleurs quant on pense au démantèlement de Calait, qui sont les plaignent?
Pareil pour le démantèlement en 2002 du centre de Sangatte..

La décentralisation partait d'un bon principe, mais aux fils des années ça c'est opacifié
en multiplient les administration, des commune se sont associé, et si les fonctionnaire on était réduit se n'est pas le cas des élus au passage.

T'es pas sans ignoré que les précaire et les mal logé c'est pas récent, et que la construction de logement sociaux sont lié aux politique de la ville de l'administrateur, les maire quoi.

C'est bien aussi de s’intéresser aux administration, si on veux comprendre dans quelle monde on évolues...

digger a écrit:Non, ce n'est pas LA vérité. C'est ma vérité, ma lecture des faits (Après le post-modernisme, le relativisme, mes affaires vont pas s'arranger :peur:)


Et bien bravo, une seule solution avant le bûcher, le crie de ralliement de Denis, on les emmerde! :arrow: :arrow: :arrow: :arrow: :arrow:
Nous n’avons pas peur des ruines. Nous sommes capables de bâtir aussi.

Buenaventura Durruti
Fred1
 
Messages: 153
Enregistré le: 14 Déc 2015, 16:04

PrécédenteSuivante

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 0 invités