Soral, Asselineau, Chouard ...

...Sans Papiers, antifascisme...

Soral, Asselineau, Chouard ...

Messagede indignados » 16 Avr 2013, 07:42

Les sectes politiques et leurs gourous : Soral, Asselineau, Chouard

Les sectes politiques et leurs gourous : Soral, Asselineau, Chouard
Bahar Kimyongür cofondateur avec Michel Collon du site "Investig'action" a donné une conférence le 1er mars 2009 avec "Égalité et Réconciliation Suisse" la formation de Alain Soral ex membre du comité central du Front National :

egaliteetreconciliation.ch/conference-sur-la-syrie-a-geneve-ce-vendredi/

By Yovan Menkevick 21 janvier 2013

Les sectes politiques et leurs gourous : Soral, Asselineau, Chouard

http://l-indigne.skyrock.com/3155657350 ... ouard.html

Ca commence à lasser sérieusement d'avoir, à chaque article qui traite de politique ou d'économie, les commentaires enflammés des soutiens de certains « courants politiques » plus ou moins obscurs. Comme à chaque fois que la situation est bloquée, la corruption à son plus haut niveau, des sauveurs se pointent, avec des analyses et des solutions « géniales » et facilement compréhensibles. Sont-ce des partis politiques ? Des penseurs politiques ? Non, ce n'en est pas. Parce qu'ils contiennent plus de composants définissant une secte qu'un parti politique en tant que tel. Explications.

L'UPR, Egalité et Réconciliation et...Chouard

Pourquoi ces trois là ? Simplement parce qu'ils sont liés, attirent des soutiens très similaires, voire « collectent » les mêmes aficionados. Mais parce qu'aussi, au delà de leurs analyses et constats très parallèles, leur fonctionnement est à chaque fois celui d'une secte. Prenons l'UPR. L'Union Populaire Républicaine, dirigée avec maestria par le formidable Asselineau : ce parti qui ne veut pas se définir véritablement à droite, veut traverser les courants et réunir des gens autant de droite que de gauche, a une certaine audience grâce à son chef, disons plutôt son gourou.

Un gourou ? Oui, un gourou : comme dans les sectes, l'UPR n'existe que par les analyses et conférences de son gourou. Le gourou disparaît, l'UPR disparaît. L'UPR a des croyances, comme toute secte qui se respecte. Et ce n'est que la croyance centrale qui motive l'UPR. Si dans une secte c'est la croyance que nous allons rejoindre un paradis sur une autre planète en priant le soleil et en se suicidant tous en chœur dans une forêt (le Temple solaire, par exemple), l'UPR croit qu'on peut enfin sortir du marasme politique et économique en quittant l'Europe et l'euro. C'est tout. Sans exagérer. Il suffit de suivre les propositions de l'UPR sur leur site, visionner des conférences du gourou, et vous saurez que :

1) Tous nos problèmes viennent de l'Europe, il faut quitter l'Union européenne
2) Pareil pour l'euro, il faut quitter l'euro
3) Tout peut fonctionner de nouveau super bien en suivant les points 1 et 2
Et comme l'UPR n'a pas de programme, puisque c'est une secte, ni véritablement d'engagement précis au delà de son dogme sectaire, et bien chaque question un peu tendue trouve une réponse par un système référendaire. Exemple : le contrôle aux frontières. Que dit l'UPR ? Hummm... Lisez-plutôt, grâce à cette question « L'UPR veut-elle rétablir des contrôles aux frontières ? »

« Il n'y a plus de poste de contrôle de police et de douanes à Tourcoing, Kehl, Menton, Hendaye, etc. C'est ce qui permet à des dizaines de millions de personnes d'entrer et de sortir du territoire national par la Belgique, le Luxembourg, l'Allemagne, l'Italie ou l'Espagne, quelle que soit leur nationalité et sans aucun contrôle.(...)Une fois que les Français auront récupéré leur souveraineté, il leur appartiendra de décider ce qu'ils veulent par des élections en matière de contrôles aux frontières, en matière de circulation des personnes, comme en matière de circulation des biens, des services et des capitaux, et d'y appliquer les lois de la République. Ces lois seront soit sévères, soit modérées, soit laxistes en fonction de ce qu'une majorité de Français aura librement décidé, au vu de la libre confrontation des programmes et des analyses »
Et oui, le bon peuple va décider, l'UPR, lui compte les points, même si en gros il a son idée, mais il ne prendra pas le risque de faire par lui même. Et ça continue comme ça avec l'immigration : « Quelle est la position de l'UPR sur l'immigration ? »

Les constats, dans la logique du dogme de la secte (c'est l'Europe, juste l'Europe) :
« C'est Mme Reding, par exemple, qui a condamné publiquement la France à l'automne 2010 pour les renvois groupés de Roms bulgares et roumains chez eux, en annonçant que la Commission européenne allait déclencher une procédure d'infraction en justice contre la France pour violation du droit européen dans cette affaire. »

Et oui, l'UPR est mécontente que l'UE ait attaqué Sarkozy pour ses trains de Roms...
Mais comme d'habitude avec la secte et son dogme unique, il faut juste demander « quelle politique veulent les Français sur l'immigration » :

« (...)conformément à sa Charte fondatrice, l'UPR appelle en revanche tous les Français à se réunir provisoirement, au-delà du clivage droite-gauche, dans l'objectif fondamental de faire sortir la France de l'Union européenne AFIN DE REDONNER AUX FRANÇAIS LE CHOIX DE LEURS POLITIQUES, en matière d'immigration comme en matière économique, monétaire, sociale, diplomatique, militaire, etc.
une fois que la France aura quitté l'UE et aura récupéré la plénitude de sa démocratie, l'UPR appellera alors les Français, à l'issue de débats vraiment démocratiques, à décider par leurs votes de la politique qu'ils entendent adopter collectivement, en matière migratoire. »

Il suffit donc d'une majorité de 51% (de suffrages exprimés des gens en âge de voter) par exemple, après un débat « vraiment démocratique » (sic) pour se décider sur la politique d'immigration (une fois le retour à une France toute seule et super souverainiste) accompli. Ca donne envie, hein ? Enfin, pas si certain, parce que la réponse risque d'être assez...bizarre. Mais bon, comme la démocratie c'est demander au peuple ce qu'il veut, tout en ne lui donnant pas non plus autre chose que le droit de répondre à des question...
Et les autres, Soral avec E&R par exemple ?

Faisons simple et efficace sur le cas d'E&R : cette association qui n'est pas un parti politique, est la secte d'Alain Soral, son gourou. Sans Soral, plus d'E&R. Tout ne tient que par lui et ses analyses « décoiffantes », la plupart du temps orientées autour de thèmes comme ceux, au choix : du complot sioniste, du lobby juif, de l'impérialisme judéo-américain, de l'empire financier, etc... Bien entendu, comme avec Asselineau, certains constats ou analyses de la situation ne sont pas totalement délirants ou faux, mais en bonne secte bien carrée, E&R, par la voix du gourou Soral demande, lui aussi de retrouver la souveraineté perdue, redonner le pouvoir au peuple : trois ou quatre constats simples, une ou deux solutions, et ça roule.

Soral est un ancien marxiste tendance trotskiste, militant communiste, qui a basculé au Front National au milieu des années 2000. Il semble que ce basculement se soit opéré suite au déchainement médiatique contre Dieudonné et son sketch sur les juifs orthodoxes. Soral a réalisé, dit-il, que les vraix « rebelles au système établi » étaient au FN. Mais il s'en est écarté ensuite, pour monter son collectif E&R. Soral manie la dialectique à la perfection, brosse la géopolitique à grands coups de pinceaux, sans nuances, et soutient toujours ceux qui s'en prennent : à Israël, aux multinationales, au « lobby juif », à la classe dirigeante, à l'Europe, au sionisme. Il soutient aussi sans nuances des dirigeants autoritaires pourvu qu'il réunissent quelques uns de ces critères. Petite présentation issue du site, qui résume bien le parallèle avec le courant UPR du ni-gauche-ni-droite (mais là marqué par le rejet et une conjonction étrange entre les valeurs et le travail...)

Égalité et Réconciliation (E&R) est une association politique « trans-courants » créée en juin 2007.
Son objectif est de rassembler les citoyens qui font de la Nation le cadre déterminant de l'action politique et de la politique sociale un fondement de la Fraternité, composante essentielle de l'unité nationale.
Nous nous réclamons de « la gauche du travail et de la droite des valeurs » contre le système composé de la gauche bobo-libertaire et de la droite libérale.

Et ouais, tout est devenu possible...

Chouard ?
Venons-en à Chouard, puisque la secte à Soral n'est pas bien intéressante tellement son discours est proche d'une extrême droite qui aurait bouffé Marx et Chavez, et conforté des alliances qui la rangent clairement comme un produit politique de type « rouge-brun ».

Oui, Chouard... Il est sympathique le petit prof d'éco et de droit d'Aix en Provence, et puis il innove, propose un autre système, plus juste, « véritablement démocratique ». Donc, c'est du tout-bon, n'est-ce pas ? Ah, bien entendu, si on en reste aux conférences sur Youtube, à la surface des propositions et qu'on ne creuse pas plus loin. Parce que si l'on creuse, il y a beaucoup de points très dérangeants chez Chouard. Mais alors, très très dérangeants. Et puis sans Chouard, pas de chouardisme, encore un gourou, même si bien entendu il s'en défend. Il n'a pas monté de secte, la secte s'est montée d'elle même, il n'a rien eu à faire pour ça. Ses sympathisants sont très emballés, limite agressifs si on critique leur gourou. Ou ses idées.

Et ses idées ? Oh, comme avec les autres sectes politiques, il n'y en a pas des masses, restons simple, une seule avant tout : la démocratie par tirage au sort. On ne va développer plus loin, chacun peut aller écouter Chouard à ce propos sur le net, il y a tout ce qu'il faut. L'Europe est aussi chez Chouard le grand méchant loup à abattre. D'ailleurs il participe à des meetings de l'UPR et fait des déclarations emballées sur les conférences de la secte républicaine qui transcende les courants droite-gauche. Mais il peut aussi soutenir Faurisson, le révisionniste.

Oui, parce que Chouard aime la Vérité et pense que la sphère médiatique est asservie, totalement au pouvoir en place, ou tout du moins à la pensée dominante. Donc tout ce qui sort de cette pensée peut être intéressant, même les révisionnistes. Ou les Soral (avec les idées duquel il est « assez d'accord »). Chouard est donc traité de personnalité d'extrême droite, puisque ses accointances avec des courants très proches de cette veine politique est avérée. L'est-il, d'extrême droite ? Est-ce bien intéressant, puisque le fond de l'affaire Chouard n'est pas qu'il appartienne à l'extrême droite ou non, mais : que fait-il, que veut-il, que faire avec ses idées, et pourquoi s'acoquine-t-il avec des sectes très peu recommandables ? Et là, on coince vite, parce que Chouard est un utopiste qui se méconnaît et refuse d'admettre que rien ne peut permettre à son système basé sur la démocratie grecque de voir le jour. Et au delà, savoir si ce système ne comporte pas de grands dangers. Comme celui d'une dictature des plus motivés...

Expliquons-nous brièvement, de façon synthétique : dans le système de Chouard, vous vous présentez et vous pouvez être élu par tirage au sort. Tous ceux motivés par l'action politique vont donc se ruer. Ceux des plus « faibles », les moins au fait de la chose politique n'iront pas. Sans compter ceux qui n'auront pas le courage. Puis, de nombreux problèmes se règleront par des référendums, comme avec l'UPR : le peuple déciderait. Mais à 51%, sur un sujet très sensible, comme l'immigration, ou des décisions touchant au social, la population risque de se retrouver coupée en deux, non ? Et la dictature des forts en gueule et des plus habiles risque de se mettre en place. Mais le gourou s'en moque un peu, et ses soutiens aux leaders de sectes de la droite souverainiste en sont la parfaite représentation : Chouard est dans son monde, ses idées, et si il trouve une aide ou une écoute dans des recoins puants, il les prend quand même. Quand il doit se défendre d'être d'extrême droite, sur son site, il le fait de manière tordue, avec une définition de l'extrême droite scolaire et décalée. Quant à ses réponses sur les problématiques qui motivent l'extrême droite, il met tout en vrac (la parité, la peine de mort, l'immigration) et renvoie à un référendum. Populiste ? Oui, très certainement. Avec une confiance naïve et aveugle dans ce qu'est le peuple (français), qui frise la stupidité.
Il ne veut pas faire de politique, dit-il ? Oui, mais il en fait quand même. Sans parti, mais avec ses conférences, déclarations, soutiens, rencontres etc...

Le soutien à Robert Ménard (cliquez sur le lien, ça vaut le coup) à 2:20...est vrai moment d'anthologie.
Alors, peut-être que les idées de Chouard, d'un point de vue institutionnel, organisation de la société ont un intérêt, mais le personnage et sa façon de penser le monde, ses amitiés n'inspirent guère : les pires systèmes autoritaires l'ont toujours été avec le soutien de la majorité de la population, et pour le bien de cette même population...

Le Parti Pirate n'a pas été mentionné dans cet article : il ne semble pas être une secte, mais un véritable parti. D'ailleurs, sans un leader, le PP marche très bien. Enfin, très bien c'est vite dit. Disons qu'il essaye, mais avec des glissades peu élégantes parfois, glissades qui tirent vers Marine, Soral, Asselineau et Chouard sans beaucoup de vision politique. Mais on ne peut pas leur en vouloir, en tout cas pour leur intérêt envers Chouard : il est très difficile de ne pas adhérer et ne pas suivre le personnage, au départ, si l'on ne creuse pas.
La prochaine fois : les sectes des gauches super à gauche

n

Le sous-fascisme, cour des miracles de l'ultra-réaction institutionnalisée -Radio Libertaire: http://rl.federation-anarchiste.org/ href="http://rl.federation-anarchiste.org/" rel=nofollow target=_blank>http://rl.federation-anarchiste.org/ + http://media.radio-libertaire.org/
- Éléments d'introduction à la notion de sous-fascisme:
-Les sots râlent et la bourgeoisie se prélasse:
-Réflexions sur le cas Alain Soral:




Émission de l'OLS sur "La galaxie Dieudonné, pour en finir avec les impostures" Radio Libertaire "Présentation de l'ouvrage: Depuis ses premiers «dérapages» il y a près de dix ans, Dieudonné a rassemblé autour de lui des soutiens hétéroclites. «Sept familles» gravitent autour de celui qui se présente comme le «trublion de la politique». D'abord constituée le temps d'un scandale ou d'une élection, la nébuleuse participe ensuite d'un projet plus large et ambitieux. Un nouveau cycle historique de l'extrême droite semble se cristalliser. Réseaux, contacts, convergences et parcours des diverses composantes de la «galaxie Dieudonné» sont ici minutieusement examinés et analysés : négationnistes, conspirationnistes, «rouges-bruns», vieux routiers de l'extrême droite, fondamentalistes musulmans, illuminés, se retrouvent et se croisent. C'est le carrefour des liaisons dangereuses où l'antisémitisme se pare des oripeaux de l'antisionisme et le nationalisme se dissimule derrière le droit à la différence."

Offensive Libertaire et Sociale: >http://offensive.samizdat.net/
Radio Libertaire: http://rl.federation-anarchiste.org/ ,http://rl.federation-anarchiste.org/



Conférence autour du livre « La Galaxie Dieudonné, pour en finir
Présentation de l'ouvrage: Depuis ses premiers «dérapages» il y a près de dix ans, Dieudonné a rassemblé autour de lui des soutiens hétéroclites. «Sept familles» gravitent autour de celui qui se présente comme le «trublion de la politique». D'abord constituée le temps d'un scandale ou d'une élection, la nébuleuse participe ensuite d'un projet plus large et ambitieux. Un nouveau cycle historique de l'extrême droite semble se cristalliser. Réseaux, contacts, convergences et parcours des diverses composantes de la «galaxie Dieudonné» sont ici minutieusement examinés et analysés : négationnistes, conspirationnistes, «rouges-bruns», vieux routiers de l'extrême droite, fondamentalistes musulmans, illuminés, se retrouvent et se croisent. C'est le carrefour des liaisons dangereuses où l'antisémitisme se pare des oripeaux de l'antisionisme et le nationalisme se dissimule derrière le droit à la différence."

Source: http://www.antifabzh.lautre.net/roazhon/?p=370


Ajouter cette vidéo à mon blog





Billets en relation :
Le contrat social, l'état de la démocratie française et nousLa politique française, c'est comme le pornoInterview exclusive : les réactions à chaud de notre correspondant aux îles Caîman suite au discours de François Hollande sur l'évasion fiscaleMariage pour tousLes recettes éculées pour sortir du cas Cahuzac

À lire...

-Dieudonné, Soral, Kémi Seba: les nouveaux antisémites: http://contre.propagande.org/pravda/mod ... toryid=223 >http://contre.propagande.org/pravda/m...

-Céline, Dieudonné, Faurisson : toujours les maux pour rire: http://internetdown.org/claudeguillon/a ... rticle=256 >http://internetdown.org/claudeguillon...

-La bande à Dieudo : Ex-gauchos, néofachos, via la théorie du complot: http://www.alternativelibertaire.org/sp ... rticle3223 ,>http://www.alternativelibertaire.org/...

-Quand l'extrême-droite mue : petite plongée dans la galaxie des fachos "antisionistes et anti-impéralistes": http://www.article11.info/spip/Quand-l- ... mue-petite ,>http://www.article11.info/spip/Quand-...





L’UPR, Egalité et Réconciliation, racisme, Asselineau, Chouard, sectes, politiques, gourous Alain Soral, Etienne Chouard, extrême droite, L’Union Populaire Républicaine, Front National, l’antisémitisme, Dieudonné, Conférence, livre

--------------------------------------------------------------------------------


http://www.youtube.com/watch?v=G_bstpD3jGo ENORME SIK


indignados
 
Messages: 113
Enregistré le: 26 Avr 2012, 07:56

Re: Soral, Asselineau, Chouard ...

Messagede Pïérô » 01 Déc 2014, 14:04

Comment les “Gentils virus” d’Etienne Chouard contaminent le web

Une communauté hétéroclite d’internautes baptisés les “gentils virus” mène une campagne sur internet pour une refondation démocratique passant par le tirage au sort des constituants. Influencés principalement par Etienne Chouard, ils se confondent de l’extérieur avec ses relais d’extrême droite. Analyse d’une contagion pas si bienveillante.

... http://www.lesinrocks.com/2014/11/23/ac ... /#comments
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Soral, Asselineau, Chouard ...

Messagede bipbip » 15 Jan 2015, 12:28

Rouges-bruns : Ne pas Chouard dans le confusionnisme

Étienne Chouard, et son association Les Gentils Virus, d’une part ont acquis une notoriété pour leurs prises de positions – pour une démocratie intégrale et contre le pouvoir accaparé les plus riches – et d’autre part, subissent une campagne de dénonciation du mouvement antifasciste ! Où est l’erreur ?

La définition baroque d’Étienne Chouard de l’extrême droite brouille les pistes : « Les fascistes, les gens d’extrême droite, ce sont les grands propriétaires, les grands possédants, les ultraprivilégiés (…). Les 1 % contre les 99 %, c’est ça l’extrême droite. » Les organisations tel le FN, les identitaires et toute la nébuleuse fasciste et nazie sont lavées de tout soupçon : « On nous invite à lyncher untel ou untel parce qu’il est fasciste, parce qu’il est d’extrême droite. Je refuse ça (…). Aujourd’hui on traite d’extrême droite ceux qui ont un avis non conforme sur les étrangers, sur la peine de mort, sur l’avortement, sur la religion catholique, sur la nation, ceux qui défendent la nation sont traités d’extrême droite » [1]

En conséquence Chouard défend l’extrême droite contre les antifascistes : « Certains chiens de garde, sales policiers de la pensée, se disent "antifas" mais ce sont DES FAUX : si on regarde bien, ils ne s’en prennent qu’aux vrais antifas : Michel Collon, Jean Bricmont, Maxime Vivas, Viktor Dedaj, Thierry Meyssan, des gens biens, courageux eux aussi, que je suis fier de côtoyer, entre autres, à ma petite échelle : des OPPOSANTS À LA GUERRE QUI VIENT, des opposants À L’EMPIRE en formation (projet impérial reconnu par Barroso lui-même face caméra), de véritables humanistes je crois » [2]

La liberté d’expression selon Chouard

Les militants d’extrême droite seraient des démocrates : « Je suis sûr que nombre de ces jeunes militants – de droite dure au début par dépit de la corruption généralisée et faute d’alternative autre – sont en train de devenir ou sont déjà devenus des démocrates réels » [3] Chouard multiplie les rencontres et les débats, donne sur son site les adresses de sites fascistes, juge souvent « intéressantes » leurs analyses.

Qualifier de démocrates des racistes ? Chouard laisse entendre que le problème n’est pas le racisme, une idée portée par des gens qui s’inscrivent dans le champ démocratique. Ce ne serait qu’une « grave erreur d’analyse ». L’antiracisme, lui, « fabrique une race des "racistes", sorte de sous-hommes à combattre en toute matière pour cause de péché impardonnable, de crime de la pensée ». [4]

La liberté d’expression est invoquée pour défendre la parole de ceux qui -affirment l’infériorité ­d’une partie des humains (sexisme, racisme) ou leur imputent tous les maux de la terre (antisémitisme, islamophobie). Retirer de son blog un lien vers un site, ramassis d’insultes et d’agressions antisémites et antiféministes, voilà une atteinte ultime aux valeurs démocratiques que défend Chouard.

Feindre d’ignorer le danger fasciste !

Ce positionnement de Chouard est facilité par l’absence totale de soutien ou même de la moindre considération à l’égard de celles et ceux qui, en raison de leur couleur de peau, de leur confession, de leur culture ou de leur orientation sexuelle, sont victimes de discriminations.

Chouard n’est ni un « fasciste », ni d’extrême droite. Il ne semble par contre pas concevoir que le racisme et l’antisémitisme s’expriment en général derrière des masques pour dissimuler leur violence. Et pour cause : que devient son beau projet de « vraie démocratie » si certains dissimulent leurs véritables intentions, se jouent de la liberté qui leur est accordée pour mieux imposer un système dans laquelle cette liberté disparaîtra ?

Les antifascistes combattent cette ignorance feinte des groupes fascistes qui mettent en pratique la violence raciste. Non seulement la violence raciste et sexiste n’a rien de virtuel ni d’abstrait, mais c’est une vision du monde portée par des groupes qui cherchent à imposer leurs idées par la force. Dire comme Chouard que l’extrême droite est une invention des puissants pour nous détourner des « vrais problèmes », c’est lui donner la place dont elle a besoin pour ensuite écraser ses adversaires. Quant au capitalisme, il s’en accommodera, car réactionnaires, racistes, dictateurs et exploiteurs ont toujours trouvé des terrains d’entente.

Chouard, celles et ceux qui suivent ses analyses au sein de l’association Les Gentils Virus sont ainsi des alliés objectifs de l’extrême droite, de sa vision inégalitaire du monde et sa désignation d’ennemis héréditaires à éliminer. Ils n’ont, tant qu’ils défendent de telles conceptions, pas leur place dans le mouvement social ou écologiste.

AL Lot-et-Garonne


[1] http://www.youtube.com/watch?v=Vh4H8ei-ASE

[2] http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php

[3] De nombreuses informations contenues dans ce texte sont tirées de http://lahorde.samizdat.net/2014/12/08/ ... t-renonce/

[4] Blog d’Etienne Chouard (29 novembre 2014)

http://alternativelibertaire.org/?Rouge ... ouard-dans
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Soral, Asselineau, Chouard ...

Messagede berneri » 05 Fév 2015, 10:51

Fiches pratiques produites par le Groupe de travail de Solidaires "Ripostes syndicales face à l’extrême droite"

Les théories du complot : une vision fausse du monde
http://solidaires.org/article50206.html

Image
Image
berneri
 
Messages: 380
Enregistré le: 20 Sep 2009, 18:58

Re: Soral, Asselineau, Chouard ...

Messagede Pïérô » 21 Mar 2015, 14:24

synthèse

Le vrai visage d’Etienne Chouard

Etienne Chouard doit prochainement se rendre en Grèce (il sera ce samedi à Athènes) puis en Espagne pour rencontrer des militants . Un collectif antifasciste a rédigé une synthèse à son sujet, dans le cadre d’une campagne de sensibilisation visant à contrer cette offensive en vue de le réhabiliter. A sa demande, nous la publions ci-dessous.

... http://www.parasite.antifa-net.fr/les-c ... en-europe/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Soral, Asselineau, Chouard ...

Messagede bipbip » 13 Avr 2015, 01:11

Besançon : quand un universitaire roule pour le mouvement fascisant Égalité et Réconciliation

L’Association Multiculturelle des Etudiants de Besançon a publié un communiqué le jeudi 2 avril 2015 pour dénoncer les actes et paroles de Nicolas Bourgoin, enseignant-chercheur à l’Université de Franche-Comté en sociologie et anthropologie qui s’est accoquiné avec Soral et consorts :

https://syndicatameb.wordpress.com/2015 ... ciliation/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Soral, Asselineau, Chouard ...

Messagede Banshee » 19 Avr 2015, 14:24

Des membres du M6R invités du Cercle des Volontaires

Certains membres du Mouvement pour la 6e République (M6R) initié par Jean-Luc Mélenchon frayent sans aucune gêne avec le Cercle des Volontaires (CDV), qui lui-même assure suivre de près l’actualité de ce mouvement, n’hésitant pas à rendre compte de ses débats internes. En particulier, les membres du M6R s’affichant avec le CDV sont en bonne partie liés au collectif les Citoyens constituants (LCC), un groupe inspiré par les thèses d’Etienne Chouard et qui est donc toujours actif au sein du M6R, en dépit du désaveu de Chouard, pourtant largement dû à une levée de boucliers en interne contre le soutien apporté à ce dernier par la metteuse en scène Judith Bernard il y a quelques mois (voir aussi ici). Non seulement le CDV s’intéresse donc de près au M6R, mais en rendant compte de débats internes à travers le point de vue privilégié des Citoyens constituants, il prend indirectement parti pour eux. Cette intrusion, avec la complicité de certains d’entre eux, d’un média complotiste qui ne cache pas ses sympathies pour divers groupes et personnalités d’extrême droite dans leurs affaires internes devrait poser question aux militants du M6R. Rien que le mois passé, le CDV a offert une tribune à deux Citoyens constituants aussi membres du M6R : Lionel Kahan est ainsi venu le 15 mars se plaindre du déroulé des élections au sein du mouvement au micro de Raphaël Berland, tandis que le 1er avril, c’était au tour de François Martin d’être reçu lors d’un « Dîner du Cercle » en compagnie du blogueur Emmanuel Valette dit Wikicrate dit Chansonatix, lui aussi représentant des Citoyens constituants, et du producteur Bob Ballanca, animateur de la webradio complotiste « Bob vous dit toute la vérité ». Rappelons pour finir que les Citoyens constituants avaient pris part à la manifestation d’extrême droite « Jour de Colère » le 26 janvier 2014.


http://confusionnisme.info/2015/04/11/d ... lontaires/
"Si les abattoirs avaient des vitres, tout le monde deviendrait végétarien ! ", Paul McCartney
Avatar de l’utilisateur-trice
Banshee
 
Messages: 260
Enregistré le: 25 Aoû 2014, 10:44

Re: Soral, Asselineau, Chouard ...

Messagede Banshee » 23 Avr 2015, 21:36

Un petit mot tendre de Yannis Youlountas à Étienne Chouard :

RÉPONSE À ÉTIENNE CHOUARD QUI M'ACCUSE : « Y.Y. ME MET EN DANGER, COMME LE FERAIT UN CHEF DE MILICE CONTRE UNE DE SES VICTIMES. »
Etienne Chouard,

Je viens de découvrir tes propos à mon sujet : « Yannis Youlountas me met en danger, comme le ferait un chef de milice contre une de ses victimes ».
Tu sembles vouloir commencer une carrière dans l’humour. Peut-être obtiendras-tu des cours gratuits chez ton copain antisémite Dieudonné, bien qu’il semble trop vénal pour te les offrir ?

Tout d’abord, je ne suis pas allé chercher ce témoignage d’un de tes proches « virus » et personne ne l’a fabriqué. Pour l’essentiel, ce témoignage ne fait que confirmer ce qu’on savait déjà depuis plusieurs années. Il se trouve que les langues se délient actuellement à ton sujet, c’est un fait. Beaucoup de gens ont vu ton masque tomber ces derniers temps, même si d’autres s’accrochent encore à leurs illusions. Il est donc normal que, parmi ceux qui te fuient et te renient, certains racontent ce qu'ils ont vécu, pensé et ressenti.
Pour l’essentiel, ils se sont sentis manipulés dans une dynamique de groupe qui rappelle les processus sectaires : victimisation du leader charismatique face à l’hostilité du monde extérieur, posture sacrificielle et prophétique, détention d'un message, d'une vérité révélée, devoir des membres d'évangéliser à leur tour, de propager la bonne parole, etc. Certains disent même explicitement que tu te comportes comme un gourou, un saint, un homme providentiel, alors que tu te prétends partisan de la démocratie directe, c'est-à-dire de ce qui devrait être l'égalité politique absolue, y compris dans sa dimension symbolique et spectaculaire.
Il suffit d'observer le comportement de tes fans sur ta page, en particulier leurs photos-montages à ton sujet pour percevoir leur niveau d'endoctrinement. Voici un exemple parmi d'autres, déniché par Pierrick Le Feuvre : https://www.facebook.com/photo.php

D'autres témoins, sur le fil de la discussion du témoignage de « l’ex-virus » sur mon mur, ont raconté de nombreuses choses que je ne connaissais pas. Tu l'as bien vu par toi-même puisque tu es venu et même intervenu à plusieurs reprises. Par exemple, l'appartenance de ton fils ébéniste à l'organisation de Soral : Egalité & Réconciliation. Tu as bien vu comment ça se passe : plus tu es connu d'une part et cachotier d'autre part, plus tu risques que ton entourage actuel ou passé te balance à la figure tes contradictions. C’est exactement ce qui c’est passé pour toi sur mon mur. Tu es venu faire le fanfaron en racontant n’importe quoi, notamment que tu avais donné une éducation antiraciste à tes mômes. Et quelqu'un — qui n'aurait peut-être rien dit — t'a mis aussitôt dans l'embarras en expliquant à plusieurs reprises que l'un de tes fils était un membre actif de l'organisation de l'un des pires antisémites en France, à l’antenne d’Aix-en-Provence.
https://www.facebook.com/photo.php?fbid ... 9019095596

Les exemples du même genre sont nombreux, ils ne proviennent pas de moi. Et tu ne pourras rien faire pour les arrêter. Encore moins en essayant de pratiquer l’intimidation ; cela ne fera qu’amplifier le phénomène et te démasquer encore plus.
Tu parles de poursuites judiciaires. Amuse-toi si l’envie te prend et si ça correspond à ta façon d’agir. Tu connaîtras l’humiliation de ta vie devant mes nombreux témoins de tes pratiques et le rappel de tes innombrables liens avec l’extrême-droite au grand jour. De mon côté, je ne t’ai jamais poursuivi juridiquement, alors que j’aurais pu le faire il y a deux ans, au motif du droit à l’image pour moi et pour mes camarades grecs dont tu as violé la volonté en organisant la diffusion de force de nos propos filmés. D’ailleurs, on pourrait encore le faire si on voulait et on dispose de toutes les pièces nécessaires vu que l’un d’entre eux avait songé à le faire, avant de laisser tomber, précisément à ma demande. Tu vois, tu te trompes plus que tu l’imagines sur les gens : les autres étant loin ou anonymes, tu crois obstinément que tous tes problèmes viennent de moi, alors que tu ferais mieux de t’en prendre à toi-même et à te remettre en question.
Je sais, ton masque tombe et c’est désagréable. Je compatie. Mais le plus simple aurait été de ne pas en porter.
Est-ce que le témoignage de ton « ex-virus » raconte n’importe quoi quand il dit que tu soutiens avec une grande admiration Soral et que tu prétends que le FN a basculé à gauche et qu’il n’est pas dangereux ? Voyons, Etienne Chouard, serais-tu amnésique ? Tu me l’as dit toi-même lors de notre seule conversation téléphonique il y a deux ans. Et, pas de chance, tu l’as également dit devant un micro ou une caméra à plusieurs reprises, notamment ici : http://www.donotlink.com/e5ag
Non, Etienne Chouard, comme on vient de le voir à plusieurs reprises, le manipulateur de nous deux, c’est bien toi.

Et pour quel compte agirais-je ? Tu le sais, je ne suis membre de rien, ni chef ni gourou de personne et je lutte, simplement, à la fois contre le capitalisme, le productivisme, le fascisme et tous ceux qui les servent. Je n’aspire à rien. En 2014, avec ma compagne Maud, alors que nous tournions partout en France, nous avons refusé trois plateaux télévisés parce que la notoriété n’est pas notre objectif, de même que parce que nous ne voulons pas cautionner ces médias que nous détestons. C’est aussi pour ça que nous n’avons pas souhaité la diffusion de notre film Ne vivons plus comme des esclaves par des chaînes commerciales, alors que nous l’avons accepté gratuitement pour les télévisions autogérées de Grèce, de Catalogne et d’Amérique du sud.
Pour finir, tu te dis en danger dans le collimateur de gens comme moi. De qui te moques-tu, Etienne Chouard ? Qui est le méchant dangereux : moi ou ton copain Soral ? Est-ce moi, qui n’ai jamais menacé physiquement personne, ou bien est-ce Soral qui l’a fait à de nombreuses reprises ? Regarde ton copain Soral s’affirmant « prêt à tuer » :
http://www.donotlink.com/e5ai

C’est qui le violent, Etienne Chouard ? Tu ne crois pas que tu inverses un peu les rôles ?
Ton ami Soral, chef de l’organisation que tu fréquentes et à laquelle adhère un de tes fils, a même soutenu à de nombreuses reprises les néo-nazis d’Aube dorée, même après l’assassinat de mon camarade Pavlos Fyssas : http://www.donotlink.com/e5am
Et l’organisation Egalité & Réconciliation a également fait la promotion de ces néo-nazis auteurs de nombreux crimes en Grèce : http://www.donotlink.com/b124
Pour ta gouverne, sache que cette semaine, alors que j’écris ces lignes, ces néo-nazis grecs multiplient les guet-apens contre les témoins du procès des assassins de mon camarade Pávlos Fýssas : violences, blessures...
https://www.youtube.com/watch?v=reXdy-Epw0U&sns
Ils sont beaux les copains de Soral et d’E&R !
Là encore, c’est qui les violents, Etienne Chouard ? C’est qui les méchants ?
Et le jour où tu as craché sur les antifas, précisément le 27 mai 2013, en racontant que tu les supposais tous payés pour mener leur lutte contre la montée actuelle du fascisme, exactement une semaine avant le meurtre de Clément Méric ? C’était qui les violents, Etienne Chouard ? C’était qui les méchants ? Qui mieux que toi avait-il mis de l’huile sur le feu sur les réseaux sociaux en calomniant les jeunes qui prennent des risques en luttant contre tes amis fachos et leurs idéologies mortifères ?
Lamentable !

Allez, zou ! Dégage de là ! Retourne voir ton troupeau de fidèles qui croient en tes sornettes. Même grotesque, même ridicule, tu n’es pas drôle, Etienne Chouard. Parce que tu participes, à ton petit niveau, à la montée du fascisme par tes procédés promotionnels au prétexte de détails utiles trouvés dans leurs immondices. Tu es exactement le contraire de ce que tu avances.
En agissant comme tu le fais, tu es à la fois l’ennemi des partisans de la démocratie directe que sont les libertaires et les antiautoritaires, mais aussi l’ennemi de la vraie gauche qui subit, en ce moment, une véritable hémorragie au profit de l’extrême-droite. Tu contribues à cette confusion ambiante et, notamment, aux mensonges sur les masques du FN en prétendant que ce parti est de gauche et pas dangereux.
http://www.donotlink.com/e5ag (rappel)
Oui, Etienne Chouard, tu es un virus. C’est vrai. Mais pas celui de la démocratie. Celui de la confusion.
Et tu n’as rien d’un gentil.
Je laisse le dernier mot à mon ami Raoul Marc Jennar qui vient de déclarer à ton sujet : « Chouard est le prototype parfait de ce qu'on a connu dans les années trente et qui nous a conduits à Vichy. »
https://www.facebook.com/raoulmarc.jennar/…/982508231769080…
Y.Y.
"Si les abattoirs avaient des vitres, tout le monde deviendrait végétarien ! ", Paul McCartney
Avatar de l’utilisateur-trice
Banshee
 
Messages: 260
Enregistré le: 25 Aoû 2014, 10:44

Re: Soral, Asselineau, Chouard ...

Messagede Banshee » 01 Juin 2015, 12:16

Roubaix: Charlie, prétexte à développer la théorie du complot

Image

Alors, Charlie ou pas Charlie ? La question, malgré l’intitulé de la soirée, reste en suspens après la conférence-débat de Saïd Bouamama et Michel Collon, mercredi à Roubaix. Elle n’a pas même été posée aux 200 personnes réunies dans une salle privée du quartier de l’Hommelet.
Il y a eu comme une légère tromperie sur la marchandise, mercredi soir à la salle Ceremonia de la rue de Courtrai… Avec pour intitulé « Je suis ou je ne suis pas Charlie ? », on pouvait légitimement s’attendre à une soirée de réflexion autour des thèmes de la liberté d’expression, du terrorisme, de la laïcité, de l’antisémitisme, de l’islamisme ou de l’islamophobie. Surtout, l’annonce d’une conférence-débat présupposait un minimum de contradictoire. Mais sans contradicteur, les conférenciers Saïd Bouamama et Michel Collon ont pu développer leur thèse devant un public acquis à leur cause.
Pourtant, Charlie ou pas, Saïd Bouamama pose une bonne question : « Pourquoi une extrême minorité de nos jeunes sont à ce point désespérés qu’ils vont se faire sauter les boyaux ? » Mais il s’enferre ensuite dans une démonstration qui fait de l’islamophobie à la fois la cause et la conséquence de tous les maux. Pour ce docteur en sociologie, le 11-Janvier a été « une instrumentalisation d’une émotion sincère », qui a été suivie d’une exacerbation d’un « processus d’ethnicisation des questions sociales » visant à ancrer dans les esprits une « diabolisation de l’islam », afin de pouvoir tranquillement faire main basse sur les matières premières du Moyen-Orient et de l’Afrique, le pétrole, le gaz et les minerais.
Qui se cache derrière la manœuvre ? Les coupables sont désignés par Michel Collon, essayiste belge : les États-Unis et l’Europe qui mèneraient des guerres néocolonialistes – Afghanistan, Irak, Libye, Syrie et Ukraine dans un même lot, prélude à une Troisième Guerre mondiale Nord-Sud – au service des multinationales. Les médias et la désinformation seraient leurs instruments pour asservir les peuples. « Les médiamensonges », comme les surnomme Michel Collon. Dans « l’affaire Charlie », ils se seraient contentés de relever les faits sensationnels et auraient occulté les autres. Le conférencier lâche ainsi un scoop : « Les frères Kouachi ont en réalité été formés et armés par Fabius et consort pour aller faire la guerre à un gouvernement qui dérangeait les multinationales des États-Unis et d’ailleurs. »
Pourtant lui aussi pose de bonnes questions, notamment sur l’absence de mouvement pacifiste d’ampleur dans les pays occidentaux. Mais il verse au final dans une thèse paranoïaque de complot médiatique, économique et géopolitique. Loin d’un vrai débat sur être ou ne pas être Charlie.

Des conférenciers controversés
« Nous sommes autonomes, nous ne sommes pas Charlie. » La phrase, qui coupait court à toute velléité de débat « Je suis ou je ne suis pas Charlie », est inscrite au dos du tract de l’organisateur de la soirée, le Front uni des immigrations et des quartiers populaires (FUIQP), animé par le co-conférencier Saïd Bouamama. Sociologue né à Roubaix, il avait défrayé la chronique, en 2010, en signant avec le rappeur Saïddou le livre Nique la France – Devoir d’insolence. Il s’était auparavant investi dans la lutte pour les sans-papiers ou dans le mouvement des Indigènes de la République.
L’auteur belge du livre Je suis ou je ne suis pas Charlie Michel Collon était l’autre intervenant de la soirée. Se présentant comme journaliste, il développe, par le biais du site internet Investig’action, la théorie d’un chaos organisé par l’occident et l’OTAN pour le contrôle des zones géographiques productrices de richesses.
En 2013 déjà, une conférence de Michel Collon avait été organisée par le FUIQP et le Mouvement des jeunes communistes du Nord, organisation qui était présente à Roubaix, mercredi soir, comme l’Association France-Palestine solidarité. La conférence s’était tenue à Lille-Fives et avait été troublée par des militants antifascistes qui dénonçaient les collusions du Belge avec des figures de l’extrême droite, des négationnistes et des conspirationnistes.


http://www.nordeclair.fr/info-locale/ro ... 891n750168
"Si les abattoirs avaient des vitres, tout le monde deviendrait végétarien ! ", Paul McCartney
Avatar de l’utilisateur-trice
Banshee
 
Messages: 260
Enregistré le: 25 Aoû 2014, 10:44

Re: Soral, Asselineau, Chouard ...

Messagede Banshee » 10 Juin 2015, 19:18

Allez, un petit jeu pour détendre l'ambiance :

http://www.poisson-rouge.info/2015/06/1 ... soraliens/
"Si les abattoirs avaient des vitres, tout le monde deviendrait végétarien ! ", Paul McCartney
Avatar de l’utilisateur-trice
Banshee
 
Messages: 260
Enregistré le: 25 Aoû 2014, 10:44

Re: Soral, Asselineau, Chouard ...

Messagede bipbip » 12 Juil 2015, 14:40

« Réconciliation nationale » : le business plan du duo Soral-Dieudonné

Ça y est, c’est donc officiel : Soral et Dieudonné ont posé les bases (financières) de leur parti « Réconciliation nationale » http://lahorde.samizdat.net/2014/12/27/ ... issidents/ en recevant l’accord de la commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques : « Nous sommes donc désormais dans l’attente d’une réponse de la Banque de France afin de pouvoir simplement ouvrir les adhésions aux sympathisants du parti » peut-on lire sur le site d’Égalité & Réconciliation.

Nous invitons celles et ceux qui seraient surpris par cette démarche politique très institutionnelle de la part de nos « anti-système » de pacotille, à écouter, une fois n’est pas coutume, Soral lui-même nous en fournir l’explication dans une vidéo prémonitoire postée sur Youtube en décembre 2012, dans laquelle il déclarait : « Un parti politique n’est que dans le court terme, dans la tactique. (…) La politique politicienne c’est du mensonge, du petit commerce, de l’épicerie, ce n’est jamais de la vraie politique. » Ainsi, après les vidéos payantes, les spectacles à 40 €, le commerce d’ouvrages racoleurs[1] et de grossiers appels à soutien, nos deux compères veulent prolonger leur exploitation des plus crédules, et espèrent bien que les gogos qui seraient susceptibles de voter pour leur formation leur permettront, au prix de quelques conférences de presse et d’une poignée de meetings payants, de s’en mettre plein les poches…

Pas sûr cependant que le succès soit au rendez-vous : les tensions sont palpables, et même le public semble finir par se lasser des sempiternelles pitreries des deux clowns antisémites… À suivre malgré tout.

La Horde

http://lahorde.samizdat.net/2015/07/11/ ... witterfeed
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Soral, Asselineau, Chouard ...

Messagede bipbip » 30 Jan 2016, 12:41

Rouges-bruns : Ne pas Chouard dans le confusionnisme

Étienne Chouard, et son association Les Gentils Virus, d’une part ont acquis une notoriété pour leurs prises de positions – pour une démocratie intégrale et contre le pouvoir accaparé les plus riches – et d’autre part, subissent une campagne de dénonciation du mouvement antifasciste ! Où est l’erreur ?

La définition baroque d’Étienne Chouard de l’extrême droite brouille les pistes : « Les fascistes, les gens d’extrême droite, ce sont les grands propriétaires, les grands possédants, les ultraprivilégiés (…). Les 1 % contre les 99 %, c’est ça l’extrême droite. » Les organisations tel le FN, les identitaires et toute la nébuleuse fasciste et nazie sont lavées de tout soupçon : « On nous invite à lyncher untel ou untel parce qu’il est fasciste, parce qu’il est d’extrême droite. Je refuse ça (…). Aujourd’hui on traite d’extrême droite ceux qui ont un avis non conforme sur les étrangers, sur la peine de mort, sur l’avortement, sur la religion catholique, sur la nation, ceux qui défendent la nation sont traités d’extrême droite » [1]

En conséquence Chouard défend l’extrême droite contre les antifascistes : « Certains chiens de garde, sales policiers de la pensée, se disent "antifas" mais ce sont DES FAUX : si on regarde bien, ils ne s’en prennent qu’aux vrais antifas : Michel Collon, Jean Bricmont, Maxime Vivas, Viktor Dedaj, Thierry Meyssan, des gens biens, courageux eux aussi, que je suis fier de côtoyer, entre autres, à ma petite échelle : des OPPOSANTS À LA GUERRE QUI VIENT, des opposants À L’EMPIRE en formation (projet impérial reconnu par Barroso lui-même face caméra), de véritables humanistes je crois » [2]

La liberté d’expression selon Chouard

Les militants d’extrême droite seraient des démocrates : « Je suis sûr que nombre de ces jeunes militants – de droite dure au début par dépit de la corruption généralisée et faute d’alternative autre – sont en train de devenir ou sont déjà devenus des démocrates réels » [3] Chouard multiplie les rencontres et les débats, donne sur son site les adresses de sites fascistes, juge souvent « intéressantes » leurs analyses.

Qualifier de démocrates des racistes ? Chouard laisse entendre que le problème n’est pas le racisme, une idée portée par des gens qui s’inscrivent dans le champ démocratique. Ce ne serait qu’une « grave erreur d’analyse ». L’antiracisme, lui, « fabrique une race des "racistes", sorte de sous-hommes à combattre en toute matière pour cause de péché impardonnable, de crime de la pensée ». [4]

La liberté d’expression est invoquée pour défendre la parole de ceux qui -affirment l’infériorité ­d’une partie des humains (sexisme, racisme) ou leur imputent tous les maux de la terre (antisémitisme, islamophobie). Retirer de son blog un lien vers un site, ramassis d’insultes et d’agressions antisémites et antiféministes, voilà une atteinte ultime aux valeurs démocratiques que défend Chouard.

Feindre d’ignorer le danger fasciste !

Ce positionnement de Chouard est facilité par l’absence totale de soutien ou même de la moindre considération à l’égard de celles et ceux qui, en raison de leur couleur de peau, de leur confession, de leur culture ou de leur orientation sexuelle, sont victimes de discriminations.

Chouard n’est ni un « fasciste », ni d’extrême droite. Il ne semble par contre pas concevoir que le racisme et l’antisémitisme s’expriment en général derrière des masques pour dissimuler leur violence. Et pour cause : que devient son beau projet de « vraie démocratie » si certains dissimulent leurs véritables intentions, se jouent de la liberté qui leur est accordée pour mieux imposer un système dans laquelle cette liberté disparaîtra ?

Les antifascistes combattent cette ignorance feinte des groupes fascistes qui mettent en pratique la violence raciste. Non seulement la violence raciste et sexiste n’a rien de virtuel ni d’abstrait, mais c’est une vision du monde portée par des groupes qui cherchent à imposer leurs idées par la force. Dire comme Chouard que l’extrême droite est une invention des puissants pour nous détourner des « vrais problèmes », c’est lui donner la place dont elle a besoin pour ensuite écraser ses adversaires. Quant au capitalisme, il s’en accommodera, car réactionnaires, racistes, dictateurs et exploiteurs ont toujours trouvé des terrains d’entente.

Chouard, celles et ceux qui suivent ses analyses au sein de l’association Les Gentils Virus sont ainsi des alliés objectifs de l’extrême droite, de sa vision inégalitaire du monde et sa désignation d’ennemis héréditaires à éliminer. Ils n’ont, tant qu’ils défendent de telles conceptions, pas leur place dans le mouvement social ou écologiste.

AL Lot-et-Garonne



[1] http://www.youtube.com/watch?v=Vh4H8ei-ASE

[2] http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php ?

[3] De nombreuses informations contenues dans ce texte sont tirées de http://lahorde.samizdat.net/2014/12/08/ ... t-renonce/

[4] Blog d’Etienne Chouard (29 novembre 2014)

http://www.alternativelibertaire.org/?R ... ouard-dans
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Soral, Asselineau, Chouard ...

Messagede bipbip » 03 Avr 2016, 00:10

Les confusionnistes qui favorisent la montée du fascisme en Europe

LE VRAI VISAGE D’ETIENNE CHOUARD

Professeur d’économie en lycée, Etienne Chouard (1) se fait connaître en France à partir de 2005, en participant à la lutte contre le projet de constitution européenne (TCE). Cependant, à la différence d’opposants de gauche, comme Raoul Marc Jennar qui fait le tour de la France en 150 conférences-débats contre ce projet de constitution, Etienne Chouard ne quitte quasiment jamais son ordinateur durant cette période et débat donc, sur son blog, avec chacune des deux mouvances qui refusent ce projet : la gauche radicale et l’extrême-droite (au total 55% des votants français).

Conséquence de cette victoire, Etienne Chouard caresse le mythe de l’union des contraires contre le pouvoir en place et se rapproche d’organisations d’extrême droite prônant également ce rapprochement, à commencer par Egalité et réconciliation dont le président-fondateur se revendique « national-socialiste » (2) et avec laquelle il multiple les rencontres, conférences (3, 4), entretiens et soutiens mutuels. Ménageant la chèvre et le chou, les racistes et les antiracistes, les phallocrates et les féministes, Etienne Chouard choisit une posture angélique et ambiguë sur de nombreux sujets. Il essaie notamment de faire croire que toutes les idées se valent, y compris les plus nocives et dangereuses visant des groupes discriminés ou menacés (femmes, migrants, juifs, musulmans…). Comme tous les fascistes, il feint de ne pas comprendre que la première des libertés, c’est celle de vivre, et non d’exprimer un propos qui menace la vie d’autrui (incitations à la haine, discriminations, boucs-émissaires, théories du complot, lynchages ou inégalités violentes qui peuvent mener à l’élimination physique). Dans cet esprit relativiste et hasardeux, Etienne Chouard prophétise une solution unique à tous les problèmes : le tirage au sort, et s’en proclame le chantre sur son blog, dans des médias de tous bords, dans des conférences-débats et dans des ateliers dits « constituants ». Il associe les travaux de ses prédécesseurs aux interprétations les plus farfelues. Il idéalise abusivement la Grèce antique (5) comme le fait traditionnellement toute la nébuleuse fasciste. Et surtout, il mélange ses sources de gauche et antiautoritaires (Rousseau, Castoriadis) à la promotion de nombreux analystes et commentateurs d’extrême droite (6).

Sa méthode est principalement basée sur la confusion (confusionnisme) et favorise de plusieurs manières la montée du fascisme. Ainsi, Etienne Chouard brouille les marqueurs politiques et, surtout, dédiabolise l’extrême droite, notamment en prétendant qu’Alain Soral est un « vrai résistant », que le Front National est « à gauche » et qu’il n’est « pas un danger » (7), ou encore en répétant partout que « l’unique fascisme » est celui de l’argent et des institutions qui lui donnent sa puissance (8). En dix ans, Etienne Chouard est devenu le prototype de la passerelle entre la gauche radicale et l’extrême droite. A ce titre, avec la mouvance confusionniste, il est l’une des causes de la montée de l’extrême droite en France et de la stagnation des mouvements libertaires et de gauche radicale (alors que ces mouvements se développent ailleurs, notamment en Grèce et en Espagne).

Voici l’essentiel de sa méthode décomposée en 10 points, tous parfaitement vérifiables. Il existe de nombreuses preuves sur Internet pour chacun des 10 points : des vidéos, des textes, mais aussi des copies d’écran et de vidéos, puisque nous avons pris soin de tout archiver, notamment ce que certains pourraient essayer de faire disparaître (la liste des liens prouvant ces 10 points n’est pas exhaustive, des dizaines d’autres existent). A l’heure où le fascisme est aux portes du pouvoir en France (9), il est urgent de démasquer ceux qui, depuis dix ans, contribuent à le renforcer.

... http://srv497.fr.nf/les-confusionnistes ... en-europe/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Soral, Asselineau, Chouard ...

Messagede Pïérô » 07 Mai 2017, 08:20

Radio : Une analyse critique des idées d’Étienne Chouard

À l’heure où une Marine Le Pen drague les électeurs de Mélenchon par une mise en avant des idées communes aux populismes de gauche et d’extrême-droite, une analyse critique d’un porte-voix de ces idées communes, Étienne Chouard, soutien de François Asselineau (UPR) aux dernières présidentielles et de Trump au cours de sa campagne électorale. Une analyse notamment de son populisme transversal, de son confusionnisme, de son conspirationnisme, de son démocratisme-citoyenniste et de son « anti-impérialisme » - avec Armand Paris, co-animateur de Sortir du capitalisme

Avec une présentation critique d’Étienne Chouard et de son parcours, une analyse de son populisme transversal comme rencontre du nationalisme-étatisme « degôche » et de l’extrême-droite, une histoire du populisme transversal et sa transformation fasciste en France (1880-1940), et enfin une critique de son confusionnisme autour du « fascisme » et une explication historique de celui-ci [1ère partie, 50 minutes]. Avec également une analyse critique de sa théorie monétaire conspirationniste-souverainiste, une démonstration de son « antisémitisme structurel » (comme grille de lecture conspirationniste de l’histoire) et une évocation de son « anti-impérialisme » pro-russe. Avec, enfin, une analyse critique de son démocratisme comme formalisme s’opposant aux luttes, comme moralisme vain, comme interclassisme au profit des classes moyennes et comme fétichisme, et quelques excursus sur sa critique de l’antiracisme, son idée d’une « gauchisation » du FN et son apologie des frontières [2ème partie, 50 minutes].

PS : Le « populisme transerversal » (Chouard) est une idéologie s’adressant en même temps aux populistes de gauche (Mélenchon) et aux populistes d’extrême-droite (Le Pen) à partir de leurs thèmes communs (patriotisme, souverainisme, anti-finance, etc.). Le populisme de gauche, lui, s’adresse en partie, mais en partie seulement (contrairement au populisme transversal), aux populistes d’extrême-droite (à l’exclusion des thèmes d’extrême-droite. Le populisme d’extrême-droite, réciproquement, s’adresse en partie, mais en partie seulement (à l’exclusion des thèmes de gauche), aux populistes de gauche. Voilà pour ce qui est des distinctions entre ces trois formes de populisme.

Emission à écouter : http://www.sortirducapitalisme.fr/211-u ... ne-chouard
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps


Retourner vers Luttes contre les frontières, racisme, xénophobie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité