SEITA en lutte

Luttes des travailleurs-euses, chômage, précarité.

SEITA en lutte

Messagede Pïérô » 22 Avr 2014, 11:30

23 avril, Marche pour l’Emploi à Carquefou

Le patronat annonce vouloir fermer l'usine Seita de Carquefou (327 emplois) et supprimer 95 emplois chez Trelleborg Nous ne l'acceptons pas ! A l'appel des syndicats CGT et SUD-Solidaires, marche pour l'emploi mercredi 23 avril 10h, Zone industriel, devant l'usine de la Seita

Le groupe Imperial Tobacco vient d'annoncer sa décision de fermer l’usine SEITA de Carquefou. Cette fermeture laisserait 327 salariés sur le carreau et presque autant de sous-traitants. La direction invoque la baisse de la consommation de tabac en France. Or la SEITA exporte 60 % de sa production dans des pays (du Moyen-Orient notamment) où la vente de cigarettes ne cesse de croître. Et Imperial Tobacco dégage de très gros bénéfice : plus d’1 milliard d’euros net en 2013.

Le plan d'économie de 385 millions d'euros d'ici 2018, annoncé par la direction d'Imperial Tobacco, vise essentiellement à maintenir son taux de marge et les dividendes verss aux actionnaires. Adepte du dumping social, Imperial Tobacco annonce vouloir délocaliser sa production en Pologne, sans le moindre état d'âme vis à vis des centaines de familles qui seraient laissées sur le carreau.

Les salariéEs ne l'acceptent pas et se mobilisent pour imposer le maintien de l'activité à Carquefou. Ils en appellent au gouvernement pour qu'il interdise cetet fermeture et les licenciements qu'elle entrainerait. Avec sa section syndicale SUD Tabac, et dans l'unité avec la CGT et ses sections de la Seita et de Trelleborg - où la direction annonce la suppression du tiers des effectifs soit 95 emplois, l'union syndicale Solidaires appelle à une marche pour l'emploi mercredi prochain 23 avril à partir de 10h devant les locaux de la Seita et de Trelleborg (zone industiel de Carquefou).

Solidaires 44 appelle tous ses syndicats à se joindre à cette mobilisation unitaire pour l'emploi. Solidaires appelle la population, et en premier lieu les salariéEs, à rejoindre leurs collègues de la Seita et de Trelleborg pour refuser cette nouvelle casse sociale.

http://www.solidaires44.org/2014/04/23- ... uefou.html

Tract intersyndical d'appel CGT-Solidaires/SUD :
http://solidaires.org/IMG/pdf/Trellebor ... l_2014.pdf
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22428
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: SEITA en lutte

Messagede Pïérô » 27 Avr 2014, 13:57

Prise de parole de SUD tabac à la marche pour l’emploi du 23 avril 2014

Bonjour à tous et merci d’être venus,

Une semaine, depuis l’annonce « coup de massue » de la fermeture de l’usine assénée par nos dirigeants à l’ensemble des salariés du site Impérial Tobacco de Carquefou.

Une semaine, ou les salariés ont essayé de digérer cette terrible nouvelle de la fermeture du site de Carquefou, mais aussi de celle de Bergerac et de celle de Nottingham. Nos pensées vont également vers ces salariés et leurs familles touchées par ce désastre industriel.

Mais après le choc de l’annonce, ne vient pas le temps de la résignation. En premier lieu, viennent les questionnements : Comment une entreprise faisant des bénéfices gargantuesques, peut-elle rayer de la carte près de mille salariés ?

Comment une entreprise qui rapporte 1.9 milliards d’Euros en 3 ans à son actionnaire principal, Impérial Tobacco peut-elle fermer des sites rentables ?

Comment, dans ces conditions, peut-on appeler à des licenciements économiques, dans une entreprise qui gagne de l’argent, avec des établissements qui sont rentables.

Des sites rentables à tel point qu’ils feraient pâlir certains industriels qui ont des marges ridiculement faibles en comparaison des nôtres.

Dans un tel contexte, ces fermetures ne devraient pas pouvoir se faire, les salariés devraient avoir le pouvoir de dire NON !. C’est pourquoi, en plus des revendications contre la fermeture du site de Carquefou que nous porterons, nous demandons au gouvernement de légiférer sur de nouveaux droits pour les représentants des salariés, comme le droit de véto dans les comités d’entreprise, revendication que porte de longue date Solidaires Industrie. Cela permettrait ainsi, de défendre plus efficacement les salariés victimes de licenciements économiques abusifs.

Alors face au drame qui est devant nous, devons nous pour autant être fataliste et accepter notre sort ? NON !

Il y a des moyens de résister, ne nous résignons pas, le combat ne fait que commencer et il est loin d’être perdu. Il nous faut montrer notre détermination, montrer que nous ne sommes pas fatalistes, que la lutte peut nous permettre de non seulement repousser l’échéance, mais également d’entrevoir d’autres solutions que la fermeture de ces sites.

Il nous faudra proposer des solutions alternatives à ces fermetures, imposer notre point de vue et nos solutions, nous les salariés, premières victimes de ces licenciements boursiers.

Alors, c’est avec espoir et détermination que nous entamons cette lutte pour la sauvegarde du site et de notre emploi. Nous serons force de propositions alternatives et nous construirons le rapport de force pour les imposer. Ce rapport de force sera indispensable pour être entendu, des décideurs économiques et des hommes politiques. Ils n’auront d’autre choix que de nous écouter pour résoudre ce qui va devenir leur problème.

Car avec un taux de chômage à plus de 10%, comment espérer retrouver un travail qui nous permette, à nous et à nos familles de vivre dignement de notre labeur. Ce chômage, voulu par nos élites capitalistes, moyen trouvé par ces derniers afin de faire baisser le sacrosaint coût du travail.

Tirer les salaires vers le bas afin de mettre les entreprises à égalité avec celles qui travaillent dans des pays qui n’offrent aucune protection sociale. Après la colère, l’indignation, la manifestation de ces sentiments légitimes face au drame qui attend nos familles, vient le temps de se structurer afin de monter un mouvement d’ampleur qui fera comprendre à nos dirigeants que les salariés ne sont pas des kleenex qu’ils peuvent balancer à leur guise.

Aussi, pour que notre combat soit efficace et que nos revendications soient entendues, il nous faut organiser dès à présent un front commun syndical. Nous en appelons aux organisations syndicales présentes sur le site de Carquefou à se réunir dès demain à 14h00 au local du CE afin de discuter de l’organisation commune de la riposte. Mais plus encore, cette réunion devra se tenir régulièrement afin de maintenir une cohésion entre les organisations d’une part, et envoyer un signal fort à nos dirigeants d’autre part. Cette intersyndicale devra aussi organiser des assemblée générales régulière pour que toutes les décisions qui engagent l’avenir soit prise par les salariés eux-mêmes.

Si nous sommes forts, structurés et nous seront capable de monter des mouvements d’ampleur et ambitieux pour faire reculer ensembles les décideurs.

La nécessité fait loi ! Faisons donc table rase de nos différences, de nos chamailleries de comptoir et ensemble faisons avancer les droits et les revendications des salariés. Le temps est fini ou nous battions pour ce qui paraît maintenant être des bouts de chiffons. Le temps est venu, de faire face à nos directions d’un seul bloc, pour leur faire comprendre qu’ils n’ont pas le choix, revoir leur projet ou se préparer à subir le courroux des salariés et de leurs représentants.

Organisons donc un rapport de force qui ne leur laisse pas le choix. Un rapport de force avec une détermination telle qu’ils ne pourront qu’entendre nos revendications. (Pour toutes ces raisons, soyons unis, soyons fort pour nos collègues, pour nos familles, soyons la pointe de l’épée, celle qui rendra la justice à la vue et aux yeux de tous). (A VOIR)

Je terminerais avec ce petit mot que les grévistes de PSA ont reçu d’une enseignante de Marseille qui peut s’appliquer ici : A ceux qui luttent : On ne retient que la violence d’un ordinateur cassé ou d’une table renversée, mais pas celle de vos vies brisées. Je vous souhaite de mener cette lutte jusqu’au bout ; rien n’est simple, mais tout est possible.

Nous ne quitterons pas des yeux non plus, les négociations du PSE. Si au final un tel plan doit s’appliquer nous exigerons qu’ils mettent en place un PSE exemplaire, mais exemplaire à notre idée, à la mesure des bénéfices dégagés, sans commune mesure avec ceux qui se sont fait précédemment.

Sud tabac

http://www.solidaires-industrie.org/Non ... site-de-la
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22428
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: SEITA en lutte

Messagede Pïérô » 29 Mai 2014, 00:59

Usine Seita Carquefou : Les salariés retiennent trois membres de la direction

Les salariés de la Seita, qui bloquent leur site de Carquefou depuis lundi 16 h, retiennent, dans le bureau du directeur, cinq membres de la direction de leur usine de cigarettes.
Trois dirigeants étaient retenus depuis le début de l'après-midi et deux autres les ont rejoints. Tous s'apprêtent à passer la nuit dans l'usine.

... http://www.ouest-france.fr/usine-seita- ... on-2576716
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22428
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: SEITA en lutte

Messagede Pïérô » 29 Mai 2014, 17:37




Libération des cadres
... http://www.lemonde.fr/economie/article/ ... _3234.html

«Personne n'est venu nous soutenir... »

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22428
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: SEITA en lutte

Messagede Pïérô » 18 Oct 2014, 15:32

Seita : le gouvernement se dit « impuissant »
Les salariés du site de Carquefou, près de Nantes, ont été déçus par un rendez-vous obtenu au ministère du Travail. Ils ont saisi la justice pour faire suspendre la fermeture. Chacun des salariés de l’usine a rapporté 40 000 euros par mois aux actionnaires du géant cigarettier en 2013 largement suffisant pour affirmer que le site ne connaît aucune difficulté financière. Un rapport du cabinet d’expertise Progexa l’atteste que l'Humanité a réussi à se procurer...
http://www.humanite.fr/seita-le-gouvern ... s5r2f.dpuf

Le jugement a été mis en délibéré pour le 6 novembre. La lutte continue.

"Tous le poing levé !" Le Rap de la lutte des Seita de Carquefou

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22428
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: SEITA en lutte

Messagede bipbip » 30 Nov 2015, 16:46

Seita Nantes contre les patrons voyous

En octobre 2014 un plan social à l’usine Seita de Carquefou (Loire-Atlantique), près de Nantes, filiale du groupe britannique Imperial Tobacco, prévoyait 40 licenciements économiques immédiats et la fermeture de l’usine, définitive en juillet 2015. Au total 366 emplois ont été supprimés sur le site, malgré les luttes commencées dès février 2014. Aujourd’hui Imperial Tobacco fait tout pour empêcher la création d’une SCOP sur l’ancien site.

Rencontre avec Ludo Colin, délégué SUD tabac, ouvrier professionnel depuis dix-huit ans en équipe de nuit sur le site de Carquefou, à côté de Nantes, où travaillaient, jusqu’en juillet 2015, 327 salariéEs dont une partie avait déjà vécu des fermetures de site de production de cigarettes (suite aux fermetures de Dijon, Lille, Châteauroux, Metz, Strasbourg, Tonneins, Pantin, Bordeaux, Marseille et bien d’autres DRD (directions régionales de distribution).

... http://www.emancipation.fr/spip.php?article1182
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: SEITA en lutte

Messagede bipbip » 11 Jan 2016, 02:45

Seita : le licenciement des syndicalistes autorisé

Colère à l'ancienne usine de Carquefou. L'inspecteur du travail avait pourtant considéré que leur départ n'était pas économiquement justifié.

Une quarantaine de salariés protégés de la Seita, qui appartient à l'Anglais Imperial Tobacco, vont recevoir leur lettre de mise au chômage. Myriam El Khomri, ministre du Travail, vient d'autoriser leur licenciement.

L'inspecteur du travail avait refusé le licenciement des ouvriers du tabac, estimant qu'il n'était pas justifié économiquement. "Inacceptable", dénoncent les syndicats qui, depuis la décision de fermer l'usine, ont promis de se battre jusqu'au bout.

... http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-l ... se-3957403
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: SEITA en lutte

Messagede bipbip » 06 Mai 2017, 20:02

Colère
Les salariés de la Seita bloquent un site logistique dans le Rhône

Les Seita de Riom ont mené une action symbolique au centre de Mions qui prépare les commandes des buralistes.

Les salariés de la Seita de Riom sont arrivés sur le site logistique de Mions (Rhône) jeudi vers 0h30. Toute la nuit et une bonne partie de la journée d'aujourd'hui, Ils ont bloqué le centre Logista qui prépare les commandes des buralistes de toute la France.

Leur action coup de poing fait suite à l'annonce d'Imperial Brands (propriétaire des sites de Riom et de Mions) de fermer le site de Riom, la dernière unité de production de cigarettes en France. 239 salariés sont menacés.

... http://www.lamontagne.fr/riom/social/20 ... 91449.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: SEITA en lutte

Messagede bipbip » 25 Mai 2017, 22:26

Riom : les salariés de la Seita bloquent l’usine

Les salariés de l’usine Seita – Impérial Tobacco de Riom bloquent l’usine pour faire pression sur la négociation du plan social. Pour sauver leurs emplois, ils proposent la création d’une SCOP.

... http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 59343.html



Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: SEITA en lutte

Messagede Pïérô » 01 Juin 2017, 18:58

A Riom, les salariés de la Seita veulent monter une SCOP

Les salariés de la Seita restent mobilisés et se rassemblent devant l’usine de Riom pour maintenir la pression sur la direction. Une partie des salariés porte un projet de Scop qui permettrait de sauver près de 180 emplois.

... http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 63349.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22428
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: SEITA en lutte

Messagede bipbip » 18 Juin 2017, 21:30

Seita, la lutte ouvrière reprend son souffle

Entre la nationale et le portail brûlé, le parking de l'usine accueille chaque jour les ouvriers qui s'installent sur des chaises à l'ombre des arbres. Stéphane, Thierry et les autres sont là tous les jours. Comme avant, chauqe matin, ils partent à l'usine, désormais fermée. Ils squattent le parking, à la rencontre des 239 futurs licenciés et leur murmurent leur nouveau projet. Si on créait une SCOP? Si on la reprenait à nous tous cette usine? A la manière de Lip à une autre époque, les ouvriers de l'usine de cigarettes SEITA ont décidé de se prendre en main. Retour sur une histoire de casse sociale qui dure depuis plus de 20 ans.

... http://www.mediacoop.fr/rubrique/portra ... on-souffle
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: SEITA en lutte

Messagede Pïérô » 18 Juil 2017, 22:17

Les salariés de la Seita en Angleterre pour défendre leur projet de SCOP à Riom

Lundi 17 juillet une délégation des salariés de la SEITA a fait le déplacement jusqu’en Angleterre pour rencontrer la direction de leur société, Imperial Brands. Leur objectif : trouver un compromis avec les dirigeants, basé sur une reprise de site par les salariés eux-mêmes.

Loin d’être en vacances, les salariés de la SEITA ont décidé de faire le déplacement jusqu’à Nottingham, en Angleterre, au siège d’Imperial Brands. Si les dernières réunions entre les deux parties n’ont pas été concluantes, les salariés de la SEITA ont révisé leur projet. Leur proposition reste malgré tout la même : reprendre le site en société coopérative participative (Scop) où les salariés seraient les associés majoritaires, et ainsi sauver les 180 emplois.

Ce mardi 18 juillet, la délégation revenue d’Angleterre donnait un compte rendu aux autres salariés. Mais les premières nouvelles ne sont pas bonnes. « Aujourd’hui l’activité de l’usine de Riom va être délocalisée en Pologne. Ils n’y voient aucun intérêt sauf si on travaillait aux prix polonais, mais il ne faut pas abuser », raconte Stéphane Allègre, porteur du projet SCOP.

... http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 99201.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22428
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: SEITA en lutte

Messagede bipbip » 31 Aoû 2017, 15:17

A Riom (63), les salariés de la Seita créent une association pour sauver 40 emplois

Une partie des salariés de la Seita de Riom travaillent sur un projet de Scop. Il pourrait sauver une quarantaine d'emplois. Mais il faut pour cela qu'Impérial Tabacco accepte de louer une partie de ses locaux et de son matériel.

Une quarantaine de salariés de la Seita s’est réunie en assemblée générale, mardi matin, à Riom dans le Puy-de-Dôme. Ils souhaitent constituer une association pour la conservation de la filière tabacole française. Son objectif : créer une Scop des tabacs de Riom, une société coopérative et participative.

... http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 18045.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05


Retourner vers Monde du travail

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité