Meurtre de Clément Méric, et suite en mobilisation antifa

...Sans Papiers, antifascisme...

Re: Meurtre de Clément Méric, et suite en mobilisation antif

Messagede bipbip » 13 Sep 2018, 16:47

vendredi 14 septembre 2018 à Clermont-Ferrand et Bordeaux

Rassemblement contre l'extrême droite, fin du procès Méric

Clermont-Ferrand
Rassemblement à 18h, place de la victoire

e 5 juin 2013, notre ami et camarade Clément Méric était assassiné par des fascistes à Paris. Comme nous, il était alors étudiant, militant, antifasciste, syndicaliste.

Du 4 au 14 septembre se tiendra le procès de ses assassins, à la cour d'assises de Paris.

Pris pour cible du fait de ses engagements politiques, Clément Méric a été victime d'un assassinat politique.

Dans un contexte de criminalisation des mouvements sociaux et des militants, il est important de rappeler que c'est l'extrême droite et ses idées qui violentent, blessent et tuent partout en France, hier comme aujourd'hui. Ce procès doit être l'occasion de réaffirmer, publiquement, partout, que le fascisme est un poison, et que la résistance antifasciste doit continuer à s'organiser.

Nous ne baisserons jamais les bras face aux idéologies mortifères, racistes. Le fascisme doit être combattu partout, dans nos facs comme sur nos lieux de travail, dans les rues comme dans les discours. Ce procès sera l'occasion de faire la lumière sur les circonstances de cet assassinat, et que soit reconnue et jugée la dimension politique de cet acte.

L'extrême droite tue, faisons son procès !


https://63.demosphere.eu/rv/714


Bordeaux
Rassemblement à 18h, Place Pey Berland

L’EXTRÊME DROITE TUE, FAISONS SON PROCÈS

Le 5 juin 2013, à Paris, Clément Méric, syndicaliste à Solidaires étudiant-e-s et militant antifasciste, mourait sous les coups de skinheads néo-nazis.
Du 4 au 14 septembre a lieu à la Cour d’Assises de Paris le procès des agresseurs de Clément et de ses camarades présents à ses côtés ce jour là.

Qu’en attendons-nous ?
Essentiellement que la vérité soit dite publiquement sur les circonstances de la mort de Clément et que la dimension politique de ce crime soit clairement mise en évidence. Il ne doit pas y avoir d’impunité pour les crimes fascistes.
Le procès est l’occasion d’une attention particulière des médias et de l’opinion envers la question des violences de l’extrême droite. Il doit aussi être l’occasion de déconstruire le schéma que certains discours tentent d’imposer, renvoyant dos à dos extrême gauche et extrême droite.
Tout soutien est le bienvenu.
Le jour de la fin du procès vendredi 14/09 a 18:00 nous organisons un rassemblement Place Pey Berland à Bordeaux
Des moments d’expression militante sont prévus dans plusieurs endroits en France ce jour là.


http://lahorde.samizdat.net/evenement/b ... ce_id=2721
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Meurtre de Clément Méric, et suite en mobilisation antif

Messagede bipbip » 13 Sep 2018, 21:50

Fin du procès - Manifestation en hommage à Clément Méric

Manifestation antifasciste le vendredi 14 septembre, place de la République (18h30) à l’occasion du verdict du procès des meurtriers de Clément Méric.

Le 5 juin 2013, Clément Méric, militant syndicaliste et antifasciste, tombait en pleine rue sous les coups de militants néo-nazis. Il aura fallu attendre cinq ans pour que les meurtriers soient jugés aux assises.
Pendant cinq ans, de nombreuses fake news ont été propagés par certains médias et par les réseaux d’extrême-droite concernant le meurtre de Clément.
Nous attendons du procès des meurtriers que la vérité soit dite : Clément et ses camarades ont été violemment agressés par des militants d’extrême-droite parce que reconnu comme militants antifascistes.
Pris pour cible à cause de ses engagements, Clément Méric a été victime d’un meurtre politique.

Le Comité pour Clément appelle à manifester à l’occasion du dernier jour du procès le 14 septembre 2018 afin de lui rendre hommage et d’affirmer que nous continuerons à mener ses combats.

https://paris-luttes.info/fin-du-proces ... n-en-10731
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Meurtre de Clément Méric, et suite en mobilisation antif

Messagede Pïérô » 14 Sep 2018, 06:53

Rassemblement
Un nouvel hommage à Clément Méric, cet après-midi à Orléans

Il y a cinq ans, un militant d'extrême gauche, Clément Méric, était tué à la suite d'une rixe avec un groupe d'extrême droite. Alors que le procès se déroule actuellement devant la cour d’assises de Paris, un nouvel hommage a eu lieu ce mercredi après-midi, à Orléans.

... https://www.larep.fr/orleans/justice/20 ... 79051.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21983
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Meurtre de Clément Méric, et suite en mobilisation antif

Messagede bipbip » 15 Sep 2018, 11:21

Lorient.
Clément Méric. Une manifestation en hommage

À l’appel du mouvement Alternative Libertaire de Lorient, une trentaine de personnes, dont des militants et des représentants d’organisations syndicales, se sont rassemblées place Paul-Bert ce jeudi, vers 18 h, pour rendre hommage à Clément Méric, ce jeune Brestois de 18 ans tué en 2013 lors d’une rixe avec des skinheads à Paris.
... https://www.letelegramme.fr/morbihan/lo ... 077768.php et https://www.ouest-france.fr/bretagne/lo ... ic-5966700

Angers
Aujourd’hui, vendredi 14 septembre, est attendu le verdict du procès des assassins de Clément Méric. Pour montrer notre soutien à sa famille et à ses proches, pour rappeler qu’aujourd’hui comme hier, l’extrême droite tue en France et ailleurs, nous, militant·e·s du Réseau Angevin Antifasciste et d’Alternative libertaire 49 avons renommé le square Alexis Carrel [1] Place Clément Méric.
... http://alternativelibertaire49.fermeasi ... ?article20

Montpellier
Rassemblement antifasciste à Montpellier à l’occasion du procès des assassins de Clément Méric

Une quarantaine de personnes se sont rassemblées ce soir sur la place de la Comédie de Montpellier à l’occasion du procès des assassins de Clément Méric. Pour rappel, ce jeune antifasciste a été tué le 5 juin 2013 en plein cœur de la capitale par des militants d’extrême droite. Au terme de deux semaines d’audience, la cour d’assise de Paris vient de condamner Esteban Murillo à 11 ans de prison, Samuel Dufour à 7 ans, et a acquitté Alexandre Eyraud.
... http://www.lepoing.net/rassemblement-a- ... ent-meric/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Meurtre de Clément Méric, et suite en mobilisation antif

Messagede bipbip » 15 Sep 2018, 21:03

Affaire Méric : deux accusés condamnés à 7 et à 11 ans de prison, le troisième acquitté

Les condamnations sont inférieures aux réquisitions du parquet, qui avait demandé des peines de prison ferme pour les trois accusés.

Esteban Morillo et Samuel Dufour, deux des trois ex-skinheads jugés pour les violences et les coups mortels infligés à l’antifasciste Clément Méric en 2013, à Paris, ont été condamnés à des peines de prison ferme, vendredi 14 septembre. Le premier, à onze ans de réclusion criminelle ; le second, Samuel Dufour, à sept ans. Ils vont tous deux faire appel, selon leurs avocats respectifs. Le troisième accusé, Alexandre Eyraud, a été acquitté.

... https://www.lemonde.fr/police-justice/a ... 53578.html


Oui, notre camarade Clément Méric a été assassiné par l’extrême droite

La Cour d’assises de Paris vient de rendre son verdict dans le cadre du procès entamé le 4 septembre dernier contre les agresseurs responsables de la mort le 5 juin 2013 de notre camarade Clément Méric, militant antifasciste et syndicaliste à Solidaires Etudiant-e-s.

Certains ont voulu renvoyer dos à dos « fachos » et « anti-fascistes », comme si l’extrémisme et la haine des uns étaient comparables à l’engagement militant et les valeurs antiracistes des autres, et comme s’il s’agissait au fond d’une simple rixe entre « bandes rivales ». Confondre les deux, banaliser l’extrême droite et ses déclinaisons, favorise leur développement et la violence, en les assimilant à des actes banals.

Ce n’est pas le cas, la violence fasciste est une violence réelle basée sur des concepts politiques : les attaques contre les personnes racisées, contre les antiracistes et les antifascistes est théorisée et arrive en tête de leur répertoire d’action, comme nous pouvons le voir en France et malheureusement de façon de plus en plus répandue en Europe.

Face à la haine de l’autre, au sexisme, à la LGBTphobie et au racisme, face à des personnes qui portent fièrement l’idéologie néo-nazie, il n’est pas question de baisser les yeux, de faire semblant de ne pas voir.

L’Union syndicale Solidaires, membre du comité pour Clément, se félicite que le jugement reconnaisse cette réalité.

Nous continuerons de porter la mémoire de Clément et de ses engagements qui sont les nôtres. Les nombreuses initiatives qui ont eu lieu durant le procès dans de nombreuses villes de France montrent que le meurtre de Clément n’est pas tombé dans l’oubli. Le syndicalisme porte des valeurs que nous continuerons de défendre dans les entreprises, dans les administrations, dans les universités et dans la rue.

Union syndicale Solidaires


https://solidaires.org/Oui-notre-camara ... eme-droite
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Meurtre de Clément Méric, et suite en mobilisation antif

Messagede bipbip » 17 Sep 2018, 11:00

Les assassins de Clément Méric condamnés

Au terme d’un procès de deux semaines, cinq ans après le meurtre de Clément Méric, la cour d’assises a rendu son verdict : Esteban Morillo a été condamné à 11 ans de prison, Samuel Dufour à 7 ans et Alexandre Eyraud a été acquitté. Les jurés ont reconnu l’utilisation d’une arme comme circonstance aggravante.

Les assassins de notre camarade ont tenté de faire oublier leur appartenance à des groupes d’extrême droite, pour leur défense. Mais nous n’oublions pas, nous ne pardonnons pas.

Ce qui s’est passé le 5 juin 2013 est un crime politique. Les meurtriers appartenaient au groupe Troisième voie de Serge Ayoub, dont le show devant la cour a bien démontré leur idéologie mortifère. L’extrême droite tue les militants antifascistes. Elle véhicule des idées de haine et de violence. Les frontières assassinent, les militants d’extrême droite les défendent. Ils prônent la domination et les inégalités comme projet de société en prônant la xénophobie, le racisme, le sexisme et l’homophobie.

Face à cela, la lutte est essentielle. Nous ne cesserons jamais de nous battre pour l’égalité et la justice sociale.

Alternative libertaire, 14 septembre 2018


https://www.alternativelibertaire.org/? ... -condamnes
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Meurtre de Clément Méric, et suite en mobilisation antif

Messagede bipbip » 18 Sep 2018, 00:39

Mobilisations et hommages à Clément Méric

Image

Dans le cadre du procès des assassins de Clément Méric, qui s’est déroulé du 4 au 14 septembre, Alternative Libertaire a rendu de nombreux hommages à Clément Méric, militant antifasciste assassiné le 5 juin 2013 précisément parce qu’il était antifasciste. [4] C’est notamment afin de repolitiser ce crime, dont le caractère profondément politique a régulièrement été nié au cours de ces cinq dernières années, qu’Alternative Libertaire a participé à la campagne initiée par le Comité pour Clément dans le but de rebaptiser diverses rues et places au nom de notre camarade antifasciste.

... images https://www.alternativelibertaire.org/? ... ment-Meric

Allocution d'Alternative Libertaire à l'issue du procès des meurtriers de Clément Méric

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Meurtre de Clément Méric, et suite en mobilisation antif

Messagede bipbip » 20 Sep 2018, 14:31

Rassemblement à Clermont-Ferrand "contre l'extrême droite et en hommage à Clément Méric"

Ils étaient une petite centaine, ce vendredi soir, à se rassembler sur la place de Jaude, scandant des slogans tel que "l'extrême droite tue, faisons son procès".

La manifestation était organisée à l'initiative du Collectif de lutte contre l'extrême droite 63, en partenariat avec les soutiens du Comité pour Clément Méric (jeune homme tué en 2013 à Paris lors d'une bagarre avec des skins heads, qui ont été condamnés par la cour d'assises ce vendredi soir).

Les différentes prises de paroles ont plaidé en faveur d'une "lutte pour la solidarité" et surtout contre "le fascisme et l'extrême droite". Dénonçant également l'implantation du Bastion social à Clermont-Ferrand (*).

Les participants ont également symboliquement rebaptisé la place de Jaude en "place Clément Méric".

... https://www.lamontagne.fr/amp/clermont- ... 81754.html



Orléans : hommage unitaire à Clément Méric — 12/09/18

Le 12 septembre, à Orléans, diverses organisations politiques, syndicales et associatives, dont Alternative Libertaire Orléans, se sont réunies Place De Gaulle, depuis laquelle les participants et participantes ont formé un cortège animé remontant jusqu’au croisement de la rue Royale et de la rue Jeanne d’Arc, où y fut apposée une plaque en mémoire de notre camarade antifasciste Clément Méric.

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Meurtre de Clément Méric, et suite en mobilisation antif

Messagede bipbip » 20 Sep 2018, 18:49

Cinq ans après la mort de Clément Méric: des coupables, des impunités et des absences

Des membres du syndicat Solidaires Etudiant·e·s de l'IEP de Paris, auquel Clément Méric adhérait, ont assisté au procès des trois skinheads d’extrême-droite impliqués dans la mort de ce dernier, en juin 2013 à Paris. S'ils sont « soulagés » du verdict de la cour d'assises, ils s'inquiètent de l’absence de toutes réactions des témoins et badauds le jour du drame.

... https://blogs.mediapart.fr/les-invites- ... s-absences
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Meurtre de Clément Méric, et suite en mobilisation antif

Messagede bipbip » 22 Sep 2018, 20:55

A Brest, les amis de Clément Méric entretiennent la flamme antifa

Le jeune Brestois, alors étudiant à Paris, est mort à 18 ans, le 5 juin 2013, sous les coups d’un skinhead proche d’un groupuscule d’extrême droite. Dans sa ville natale, où le souvenir de ce garçon enthousiaste et engagé est toujours très vivace, la lutte continue.

Subitement, tous les regards se sont tournés vers eux, qui aiment tant la discrétion. A la douleur infligée par la mort de leur ami Clément Méric, militant antifasciste de 18 ans tombé le 5 juin 2013 sous les coups d’Esteban Morillo, skinhead proche du groupuscule d’extrême droite Troisième Voie, il a fallu ajouter le traitement de choc médiatique.

Les caméras à la sortie du lycée, les questions inquisitrices des journalistes, les professions de foi “antifascistes” d’une classe politique qu’ils méprisent... Même le regard curieux du réalisateur Frédéric Goldbronn, qui a tenté de les convaincre de participer à un documentaire, leur a paru intempestif. Son projet de film a avorté faute de réponse.

“Clément, tué par les fascistes. Ni oubli, ni pardon.”

Cinq ans après, alors qu’à Paris s’est clos le procès de ses agresseurs aux assises, le vide laissé par Clément Méric est toujours béant sur la place Guérin, lieu de rendez-vous de tous les “irréguliers” à Brest, sa ville natale. Il y a été filmé en 2010 avec une partie de sa bande, dans le clip du rappeur local MC Pounz, Les Anarchistes.

A l’entrée du squat L’Avenir, animé par un collectif d’habitants en lutte contre un projet immobilier privé, un tag lui rend hommage. Plus discret, à l’angle opposé de ce lieu de rencontre entouré d’arbres centenaires, un portrait de lui orne un recoin du Café de la Plage.

... https://www.lesinrocks.com/2018/09/18/a ... 111125700/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Meurtre de Clément Méric, et suite en mobilisation antif

Messagede bipbip » 07 Oct 2018, 11:08

Ce qu’on retiendra du procès Méric

Antifascisme : Ce qu’on retiendra du procès Méric

Les faits ont été nettement mis en lumière par l’instruction et à l’audience  : un groupe néonazi qui attaque à l’arme blanche des antifascistes inférieurs en nombre  ; un camarade tué  ; cinq ans plus tard, des gens qui bredouillent, se défaussent, n’assument rien  ; leur chef qui les méprise ouvertement. La mobilisation a payé. Le combat de Clément continue.

Le verdict est tombé le 14 septembre, au terme de neuf heures de délibéré : deux anciens néonazis, Samuel Dufour et Esteban Morillo, ont été reconnus coupables de coups mortels, avec arme et en réunion, contre Clément Méric. Condamnés l’un à sept ans, l’autre à onze ans de prison, ils ont aussitôt fait appel. Le troisième homme, Alexandre Eyrault, a été acquitté.

Qu’attendions-nous de ce procès ? Une claque à l’extrême droite ? Sûrement pas. Ce n’est pas aux assises qu’on remédiera à un phénomène dont les causes sont politiques et sociales.

Une punition exemplaire pour les trois pauvres types qui tremblotaient dans le box des accusés ? Nullement. Nous ne souhaitons à personne de purger une peine d’enfermement dans un système carcéral que nous réprouvons.

Ce que nous attendions de ce procès, c’était qu’il établisse les faits et mette un terme à cinq années de dénégations et de falsifications de la part de la fachosphère, mais aussi de la part d’éditocrates cyniques, de journalistes en mal de buzz et d’hommes de pouvoir pressés de renvoyer fascistes et antifascistes dos à dos. C’est pour cette raison que le Comité Clément, pendant cinq ans, a appelé à rester mobilisé pour maintenir la pression, obtenir que l’enquête avance, que l’affaire reste dans l’actualité et que la vérité éclate enfin.

Que retenir de ces journées d’audience ?

1. Ce sont bien les néonazis qui ont attaqué

Le 5 juin 2013, rue Caumartin, à Paris 9e, cinq skinheads néonazis attaquent quatre militants libertaires et antifascistes. L’échange de coups dure quelques secondes, puis les skinheads s’enfuient. Sur le trottoir, un mort : Clément Méric, 18 ans, syndicaliste à Solidaires-Étudiant-es.

Dans les jours qui suivent, les meurtriers sont arrêtés, la presse s’emballe, l’indignation est générale. C’est que l’extrême droite est coutumière des violences en meute, parfois mortelles. Tout le monde a en mémoire Brahim Bouarram, assassiné en 1995 par des skinheads membres du SO du FN. En 2002, c’était François Chenu, lynché car homosexuel. En 2008, Nourredine Rachedi, tabassé parce que musulman, avait échappé de peu à la mort. En 2013, Clément Méric venait s’ajouter à cette liste. Cependant, très rapidement, certains médias – RTL, Le Point – avaient rapporté un témoignage affirmant que c’était les antifascistes qui avaient provoqué la bagarre. Une insinuation qui ne changeait rien aux faits – Esteban Morillo ayant rapidement reconnu avoir porté les coups mortels – mais qui aboutissait à établir une sorte d’équivalence morale entre les deux groupes.

En parallèle, la fachosphère s’employait à allumer des contre-feux, en martelant que Clément Méric était le véritable agresseur, et que Morillo était en situation de légitime défense. Alain Soral suggérait que les amis de Clément, en mal de publicité, l’avaient délibérément envoyé à la mort. Dieudonné, sur sa chaîne Youtube, invitait Serge Ayoub à disculper son groupe néonazi, Troisième voie, auquel appartenaient les meurtriers. Et Éric Zemmour persiflait, sur iTélé, contre ce qui, pour lui, n’était qu’un « grand numéro » médiatique.

Le summum fut atteint avec la diffusion, au JT de France 2, d’un reportage du journaliste Hugo Clément qui, extrapolant à partir de vagues images de vidéosurveillance de la RATP, affirmait que Clément Méric s’était jeté sur le skinhead, qui lui tournait le dos ! Par la suite, aussi bien la police que la RATP s’étaient inscrites en faux contre cette interprétation abusive d’images non probantes, mais, dans l’esprit du grand public, le mal était fait.

Durant l’instruction et à l’audience, cette thèse d’une agression de la part des antifascistes a été balayée. C’est bien le groupe néonazi qui s’est précipité sur les antifascistes.

2. L’expertise la plus sérieuse plaide pour l’usage d’un coup-de-poing américain

Oui ou non, Esteban Morillo avait-il frappé Clément Méric au visage avec un coup-de-poing américain ? Ça a longtemps été une des principales zones d’ombre de l’affaire. Établir que le skinhead avait frappé avec une arme blanche de 6e catégorie (dont le port est prohibé) conduisait à faire reconnaître sa pleine culpabilité dans la mort de sa ­victime.

Morillo niait ; des témoins affirmaient l’avoir vu l’arme à la main. L’expertise médico-légale piétinait. Deux médecins légistes, s’en tenant à un examen visuel et radiographique, estimaient que Clément Méric n’avait pas subi de fracture du nez. Ils ont été réfutés à l’audience par un légiste ayant procédé à un examen fondé sur un élément autrement plus solide : un scanner. Son diagnostic a été net et précis : « deux plaies d’éclatement » sur le nez de Clément Méric ; l’aile droite du nez « fracturée », mais aussi « enfoncée », ce qui rend tout à fait probable l’usage d’une arme contondante.

3. L’extrême droite offre le spectacle du reniement

Esteban Morillo, Samuel Dufour et Alexandre Eyrault ont, tout du long du procès, cherché à dépolitiser l’affaire, à fuir les idées néonazies qu’ils endossaient autrefois fièrement. Tatouages effacés, vies rangées, passé renié… On est loin de la devise de Troisième voie : « Croire, combattre et obéir »…

Pour leur part, les trois libertaires antifascistes convoqués à la barre – Steve, Matthias et Aurélien – n’ont rien abandonné de leurs convictions depuis 2013. Ils les assument pleinement.

4. Le gourou Serge Ayoub méprise ses anciens adeptes

Dans les heures qui ont suivi l’altercation, les skinheads ont abondamment téléphoné à Serge Ayoub, dit Batskin, le chef de Troisième voie, pour lui demander conseil sur la conduite à ­suivre. La police a relevé 34 communications téléphoniques entre Ayoub et Morillo ; 22 avec Eyrault ; 4 avec Stéphane C. ; 9 avec Samuel Dufour. Il était donc naturel que le tenancier du bar parisien Le Local soit appelé à la barre.

Après avoir vainement tenté de se soustraire à sa convocation, il est apparu au palais de justice égal à lui-même : arrogant, sournois, mégalomane, mais surtout plein de dédain pour ses anciens adeptes, qu’il a lâchés sans vergogne. À l’en croire, il les connaissait à peine, ils n’étaient que de vagues « sympathisants, pas plus » de Troisième voie, des gamins sans idéologie, sans convictions.

Cette morgue d’Ayoub devrait servir d’avertissement à toutes et tous les jeunes révoltés qui, se trompant de colère, se tournent vers l’extrême droite. Ils n’y trouveront que des businessmen et des manipulateurs qui les lâcheront à la première occasion. Dans le mouvement révolutionnaire et antiraciste, on a d’autres valeurs. On se serre les coudes ; on ne laisse pas tomber les camarades.

Le 14 septembre, jour du verdict, nous étions 500 dans la rue parisienne – le Comité Clément, l’AFA, AL, Solidaires et le NPA, pour l’essentiel – pour le clamer au haut et fort, en mémoire de Clément et des autres victimes des néonazis.

Guillaume Davranche (AL Montreuil)


http://www.alternativelibertaire.org/?A ... oces-Meric
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Meurtre de Clément Méric, et suite en mobilisation antif

Messagede bipbip » 08 Oct 2018, 14:47

Procès Clément Méric : traitement médiatique indécent d’un assassinat politique

La Péniche, journal étudiant de Sciences Po Paris, dans une démarche qui aurait été ambitieuse même dans les colonnes de Valeurs Actuelles, est parvenue à réunir un front commun contre l'antifascisme, allant de la gauche caviar à l’extrême droite néofasciste.

En tant que militant.e.s antifascistes, nous avons souhaité écrire un contre-article pour corriger plusieurs affirmations erronées et exposer notre opposition au traitement que la Péniche -et qu'une bonne partie des personnes interrogées- font de l'assassinat de Clément Méric. Suite à nos réactions, La Péniche nous a assuré que c’était « absolument possible de publier une réponse » ; pourtant, quand nous leur avons envoyé l’article, l’équipe du journal a fait marche-arrière. Pas très Charlie.

Nous relayons également le communiqué de Solidaires Etudiant-es Sciences Po1, dont Clément était membre, et avec lequel nous sommes d'accord en tout point.

... https://blogs.mediapart.fr/quelques-bla ... -politique
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Meurtre de Clément Méric, et suite en mobilisation antif

Messagede bipbip » 11 Nov 2018, 21:32

55 jours après sa condamnation, il retrouve la liberté
Esteban Morillo, le skin qui a tué Clément Méric, est sorti de prison

Esteban Morillo, condamné à 11 ans de prison pour avoir porté le coup fatal au militant antifasciste Clément Méric, a été libéré. Le skinhead d’extrême droite est placé sous contrôle judiciaire dans le cadre de la procédure d’appel.

Esteban Morillo, le skinhead d’extrême droite qui a porté le coup fatal à Clément Méric, est sorti de prison. Le 14 septembre dernier, l’ancien militant de Troisième voie a été condamné par un jury d’assises à 11 ans de réclusion criminelle. Ce mercredi 7 novembre au soir, soit à peine 55 jours après la fin de son procès, Esteban Morillo est sorti de prison en catimini, a appris StreetPress de sources concordantes. La remise en liberté, assortie d’un contrôle judiciaire, n’était pas censée s’ébruiter. Passée la surprise, son avocat maître Patrick Maisonneuve, joint par téléphone, commente laconique :

« [Sa] demande de mise en liberté a été satisfaite dans le cadre de la procédure d’appel. »

... https://www.streetpress.com/sujet/15417 ... rti-prison
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Précédente

Retourner vers Luttes contre les frontières, racisme, xénophobie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité