Violence policière - violence d'Etat

Re: Violence policière - violence d'Etat

Messagede bipbip » 13 Déc 2018, 15:16

Des flics :

"- Ouais ! Dans ta gueule !"
"- Bouyaka ! Bouyaka !"
"- Fils de pute !"
"- A voté !"

Commentaires joyeux de policiers républicains, qui tirent des rafales de balles en caoutchouc payées par vos impôts, dans le visage des manifestants.

Extrait de l'émission C l'hebdo, sur France 5.

vidéo https://www.facebook.com/Nantes.Revolte ... 7101855453
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Violence policière - violence d'Etat

Messagede bipbip » 15 Déc 2018, 14:16

"Gilets jaunes" : une vingtaine de photoreporters et journalistes indépendants vont porter plainte pour des "violences" de la police

Plus d'une vingtaine de reporters photographes et journalistes indépendants, estimant avoir été pris pour cible par les forces de l'ordre lors de la manifestation des "gilets jaunes", annoncent, dans une lettre de leur avocat transmise à franceinfo, leur intention de déposer une plainte avec constitution de partie civile.

... https://www.francetvinfo.fr/economie/tr ... 00937.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Violence policière - violence d'Etat

Messagede Pïérô » 20 Déc 2018, 22:29

Des violences policières comme on a jamais vu, depuis un mois. Les flics se lachent sur ordre, mais avec en plus vraisemblablement un réel plaisir. C'est pénible de voir encore, quand ce n'est pas des membres d'extrême droite, des pauvres gens qui crient encore que la police peut être avec nous, alors qu'il est clair qu'elle participe à montrer ce que peut être une forme de barbarie et un pouvoir qui pense gouverner le peuple par le mensonge et la violence. Et le pouvoir sait donner des croquettes à ses chiens de garde méritants alors qu'il n'a rien pour les autres.

Bilan provisoire:
ZINEB REDOUANE, 80 ans, a été tuée par une grenade lacrymogène reçue en plein visage à Marseille le 1er décembre 2018.
JEROME H. a perdu son œil gauche à cause d’un tir de LBD 40 à Paris le 24 novembre 2018.
PATRICK, a perdu son œil gauche à cause d’un tir de LBD 40 à Paris le 24 novembre 2018.
ANTONIO, 40 ans, vivant à Pimprez, a été gravement blessé au pied par une grenade GLI F4 à Paris le 24 novembre 2018.
GABRIEL, 21 ans, apprenti chaudronnier vivant dans la Sarthe, a eu la main arrachée par une grenade GLI F4 à Paris le 24 novembre 2018.
SIEGFRIED, 33 ans, vivant près d’Epernay, a été gravement blessé à la main par une grenade GLI F4 à Paris le 24 novembre 2018.
MAXIME W., a été brûlé à la main et a perdu définitivement l’audition à cause d’une grenade GLI F4 à Paris le 24 novembre 2018.
CEDRIC P., apprenti carreleur vivant à la Possession (Réunion), a perdu son œil gauche à cause d’un tir de LBD 40 à la Possession le 27 novembre 2018.
GUY B., ~60 ans, a eu la mâchoire fracturée par un tir de LBD 40 à Bordeaux le 1er décembre 2018.
AYHAN, ~50 ans, technicien Sanofi vivant à Joué-les-Tours, a eu la main arrachée par une grenade GLI F4 à Tours le 1er décembre 2018.
BENOIT, 29 ans, a été gravement blessé à la tempe par un tir de LBD 40 à Toulouse le 1er décembre 2018. Il a été placé dans le coma pour 15 jours, sa vie est en danger.
MEHDI, 21 ans, a été gravement blessé lors d’un passage à tabac à Paris le 1er décembre 2018.
MAXIME I., 40 ans, a eu une double fracture de la mâchoire à cause d’un tir de LBD 40 à Avignon le 1er décembre 2018.
FREDERIC R., 35 ans, a eu la main arrachée par une grenade GLI F4 le 1er décembre 2018 à Bordeaux.
DORIANA, 16 ans, lycéenne vivant à Grenoble, a eu le menton fracturé et deux dents cassées par un tir de LBD 40 à Grenoble le 3 décembre 2018.
ISSAM, 17 ans, lycéen vivant à Garges les Gonesse, a eu la mâchoire fracturée par un tir de LBD 40 à Garges-les-Gonesse le 5 décembre 2018.
OUMAR, 16 ans, lycéen vivant à Saint Jean de Braye, a eu le front fracturé par un tir de LBD 40 à Saint Jean de Braye le 5 décembre 2018.
JEAN-PHILIPPE L., 16 ans, a perdu son œil gauche à cause d’un tir de LBD 40 le 6 décembre 2018 à Bézier.
RAMY, 15 ans vivant à Vénissieux, a perdu son œil gauche à cause d’un tir de LBD 40 ou une grenade de désencerclement à Lyon le 6 décembre 2018.
ANTONIN, 15 ans, a eu la mâchoire et la mandibule fracturées par un tir de LBD 40 à Dijon le 8 décembre 2018.
THOMAS, 20 ans, étudiant vivant à Nîmes, a eu le sinus fracturé par un tir de LBD 40 à Paris le 8 décembre 2018.
DAVID, tailleur de pierre vivant en région parisienne, a eu la maxillaire fracturée et la lèvre arrachée par un tir de LBD 40 à Paris le 8 décembre 2018.
FIORINA L., 20 ans, étudiante vivant à Amiens, a perdu son œil gauche à cause d’un tir de LBD à Paris le 8 décembre 2018.
ANTOINE B., 26 ans, a eu la main arrachée par une grenade GLI F4 à Bordeaux le 8 décembre 2018.
JEAN-MARC M., 41 ans, horticulteur vivant à Saint-Georges d’Oléron, a perdu son œil droit à cause d’un tir de LBD 40 à Bordeaux le 8 décembre 2018.
ANTOINE C., 25 ans, graphiste freelance vivant à Paris, a perdu son œil gauche à cause d’un tir de LBD 40 à Paris le 8 décembre 2018.
CONSTANT, 43 ans, technico-commercial au chômage vivant à Bayeux, a eu le nez fracturé par un tir de LBD 40 à Mondeville le 8 décembre 2018.
CLEMENT F., 17 ans, a été blessé à la joue par un tir de LBD 40 à Bordeaux le 8 décembre 2018.
NICOLAS C., 38 ans, a eu la main gauche fracturée par un tir de LBD 40 à Paris le 8 décembre 2018.
YANN, a eu le tibia fracturé par un tir de LBD 40 à Toulouse le 8 décembre 2018.
PHILIPPE, a été gravement blessé aux côtes, avec hémorragie interne et fracture de la rate par un tir de LBD à Nantes le 8 décembre 2018
ALEXANDRE F., 37 ans, a perdu son œil droit à cause d’un tir de LBD 40 le 8 décembre 2018 à Paris.
MARIEN, 27 ans, a eu une double fracture de la main droite à cause d’un tir de LBD 40 le 8 décembre 2018 à Bordeaux.
FABIEN, a eu la pommette fendue et le nez fracturé par un tir de LBD 40 le 8 décembre 2018 à Paris.

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22251
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Violence policière - violence d'Etat

Messagede bipbip » 23 Déc 2018, 19:35

Policiers armés à moto : les «voltigeurs» sont-ils de retour dans les rues ?
Chargées de poursuivre les casseurs en deux-roues, ces factions avaient été dissoutes à la suite de l’affaire Malik Oussekine, frappé à mort en marge d’une manifestation étudiante en 1986.
L’ombre d’un drame vieux de plus de trente ans planait-elle sur Paris et l’acte 5 des Gilets jaunes, samedi ? Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes convoquent ce dimanche le souvenir de l’affaire Malik Oussekine, cet étudiant battu à mort par les forces de l’ordre en 1986 en marge d’une manifestation.
Sur des images captées par le journaliste freelance Clément Lanot et largement relayées, on distingue des duos de policiers à moto, lourdement équipés et armés de lanceurs de balle de défense, type flash-ball. Des fonctionnaires rapidement qualifiés de « voltigeurs » : ce corps de police, impliqué dans le meurtre de Malik Oussekine et dissous peu après, officiait également à deux par moto.
... http://www.leparisien.fr/faits-divers/p ... 970148.php

Violences policières : “Il y a derrière chaque blessure une industrie qui tire des profits”
Le chercheur et militant anti-sécuritaire Mathieu Rigouste, auteur de “La Domination policière” (éd. La Fabrique, 2012), analyse la répression sévère du mouvement des “gilets jaunes” et du mouvement lycéen ces dernières semaines, qui a fait des centaines de blessés et des dizaines de mutilés.
Le bilan du maintien de l’ordre est particulièrement sévère : des lycéens ont été grièvement blessés au visage par des tirs de flashballs, des “gilets jaunes” ont eu la main arrachée par des éclats de grenades assourdissantes GLI-F4, 162 personnes ont été prises en charge par l’AP-HP rien que le 1er décembre… Comment expliquez-vous cet usage abusif de la violence par les policiers ?
... https://www.lesinrocks.com/2018/12/12/a ... 111151464/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Violence policière - violence d'Etat

Messagede bipbip » 24 Déc 2018, 01:35

Maintien de l’ordre : ultra-violence institutionnelle, ce qu’ils n’avoueront pas
Samedi, nous étions sur les Champs Élysées avec quelques centaines, peut-être quelques milliers de gilets jaunes. Au cours des semaines précédentes, l’État s’est consciencieusement essayé à la contre-insurrection. Décryptage de la répression contre les mobilisations de gilets jaunes par le collectif Désarmons-les.
... https://paris-luttes.info/maintien-de-l ... ence-11333

enquête
Usage excessif de la force lors des manifestations des "gilets jaunes"
Les forces de l’ordre ont utilisé des flashball, des grenades de désencerclement et des gaz lacrymogènes contre des manifestants majoritairement pacifiques. Nous avons pu recenser de nombreux cas de recours excessifs à la force par des policiers.
... https://www.amnesty.fr/liberte-d-expres ... festations

Cela tourne en boucle depuis hier, mais il manque le début
le début où les flics balancent des grenades à souffle, et donc mutilantes,vers la foule
Les médias, depuis que cela tourne sur les réseaux sociaux, ne peuvent pas ne pas le savoir
il y a bien là encore preuve que les "journalistes" sont aux ordres de la communication d'Etat.

VERSION COMPLÈTE
POLICE MOTARDS BRAQUE GILETS JAUNES 22 DECEMBRE 2018 PARIS

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Violence policière - violence d'Etat

Messagede bipbip » 27 Déc 2018, 17:16

Policiers "agressés" aux Champs-Elysées : décryptage de Libération

Quatre motards de la préfecture de Paris ont été pris à partie samedi par des «gilets jaunes». La scène, qui a suscité moult commentaires et l'indignation du gouvernement, est pourtant symptomatique des nouvelles consignes de certaines unités, invitées à aller au contact.

Tout est allé très vite. La scène, filmée par plusieurs personnes, tient en un peu plus d’une minute. Samedi 22 décembre, vers 17 heures 30, une manifestation sauvage de «gilets jaunes» descend l’avenue des Champs-Elysées, après une journée de déambulation dans les rues parisiennes. A l’angle de l’avenue Georges-V, quatre policiers à moto forment une ligne et lancent, à tour de rôle, des grenades en direction de la foule. Plusieurs manifestants s’avancent alors vers eux. En quelques instants, le rapport de force semble s’inverser. Des objets volent en direction des policiers. L’un des agents esquive de justesse un coup au visage, sa moto tombe à terre. Un autre réplique avec un coup pied. Au même moment un autre agent, en train de faire demi-tour, revient en soutien de ses deux collègues, sort son arme de poing et tient en joue des manifestants. Pendant quelques secondes, le spectre d’un mort lors d’une manifestation plane. Le fonctionnaire range finalement son pistolet et sort une matraque télescopique. Un instant plus tard, les policiers parviennent à prendre la fuite et évitent un drame.

«C’est une situation qui se termine bien. Mais elle est révélatrice de la façon dont les choses peuvent dégénérer en quelques instants lors d’une manifestation», réagit Philippe Capon, secrétaire général du syndicat de police Unsa. Dimanche, le parquet de Paris a annoncé l’ouverture d’une enquête pour «violences volontaires avec arme en réunion sur personnes dépositaires de l’autorité publique». Edouard Philippe rencontre ce lundi en fin de matinée l’unité de policiers motocyclistes. Si cette scène souligne pour certains le sang-froid de ces policiers face à une foule hostile, elle interroge aussi sur les choix stratégiques de la préfecture de police de Paris et du ministère de l’Intérieur concernant leur «doctrine revisitée» de maintien de l’ordre.

... https://www.liberation.fr/amphtml/franc ... ssion=true
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Violence policière - violence d'Etat

Messagede bipbip » 28 Déc 2018, 18:08

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Violence policière - violence d'Etat

Messagede bipbip » 31 Déc 2018, 21:05

Pas vu sur BFM
VIDEO. Un « manifestant main levée qui se fait tirer dessus à bout portant ça ne choque personne dans les médias ? »
« Ils l’ont démonté. » Et « à bout portant ». Ce sont les commentaires de cette vidéo terrible où l’on voit un manifestant saignant abondement suite à un tir de flashball en pleine tête à bout portant. Selon les commentaires de la vidéo, le manifestant avait les mains levées. Pendant ce temps, ce sont les images de ces motards de la police qui circulent abondamment dans la grande presse.
... http://www.revolutionpermanente.fr/VIDE ... sonne-dans

VIDEO. Rouen : La BAC cible à la tête son flashball sur un journaliste filmant la répression
A Rouen, la mobilisation des gilets jaunes ne faiblit pas. Et la répression aussi. La Bac a avancé pour interpeller, un manifestant est mis au sol. Des Tirs de flashball. Un policier cible à la tête et à bout portant un journaliste de Actu76 avec son flashball. Une policière lui met un coup de matraque sur la main gauche pour qu’il ne puisse pas filmer.
... http://www.revolutionpermanente.fr/VIDE ... repression

Nouvelle mutilation
Témoignage. Un Gilet Jaune subit une ablation du testicule après un tir de flashball
L'extrême violence policière semble être devenue la norme tant il ne se passe un jour sans que l'on parle d'une nouvelle mutilation d'un gilet jaune. Nous relayons ici le témoignage de Fabien, gilet jaune bordelais atteint aux parties intimes par un tir de flashball samedi dernier.
... http://www.revolutionpermanente.fr/Temo ... -flashball
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Violence policière - violence d'Etat

Messagede bipbip » 02 Jan 2019, 21:22

“Il n’est pas question qu’ils me prennent la main et s’en sortent sans problème”
Antoine Boudinet, Bayonnais de 26 ans, a perdu une main emportée par une grenade GLI-F4, lancée lors des manifestations du 8 décembre à Bordeaux. Il a accepté de répondre à nos questions.
... https://mediabask.naiz.eus/fr/info_mbsk ... tntwWZKUO4

Gilets jaunes : les secouristes des manifestations à Toulouse alertent sur l'escalade de la violence
L'acte VII des gilets jaunes, hier, à Toulouse a été particulièrement violent. La préfecture dénombre 4 blessés dont un jeune homme ayant perdu un oeil. Des chiffres contestés par les secouristes volontaires qui tirent la sonnette d'alarme face à cette violence.
... https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 99455.html

Arbitraire et violences policières à Nantes
Un groupe de gilets jaunes de Montabon (Sarthe) qui a fait le voyage samedi à Nantes pour participer à la manifestation raconte sa fâcheuse expérience avec la Bac et la gendarmerie.
... https://www.humanite.fr/manifestation-a ... tes-665669
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Violence policière - violence d'Etat

Messagede bipbip » 03 Jan 2019, 03:03

Violences policières : la fuite en avant de Castaner
Alors que, souligne le sociologue Fabien Jobard, face aux « Gilets Jaunes« , l’action répressive et le bilan, en termes de blessés, sont d’une ampleur considérable et sans précédent depuis Mai 68, le ministère de l’Intérieur a (opportunément ?) publié en ce week-end de veille (a priori chargé) de Noël un appel d’offres portant sur l’achat de 1730 « lanceurs multi-coups (et) mono-coup » de maintien de l’ordre.
Étrangement, aucun des médias qui ont repris l’info n’ont mis de lien vers ledit appel d’offres, non plus qu’ils n’en ont montré de photos, pas plus qu’ils ne semblent avoir lu les spécificités techniques attendues (sans parler de ceux qui ont aussi omis de citer ledit Canard Enchaîné qui, le premier, a révélé l’information).
... http://bugbrother.blog.lemonde.fr/2018/ ... 5N7EHOufWo

Flash ball, grenades GLI-F4 des armes de répression soft remises en cause
Samedi dernier de l’acte VII, l’usage des armes dites de dispersion (flash ball, grenades lacrymogènes) blessant gravement des manifestants a donné lieu a un débat entre les représentants de la police et le collectif des Robes Noires avocats défendant les victimes de ces armes.
Actuellement 48 enquêtes de l'IGPN, "police des polices, sont menées pour déterminer les responsabilités des forces de l'ordre à l'encontre des manifestants bléssés gravement aux visages ( avec perte de l'usage de l'oeil, fracture de la machoire agravée) lors des manifestations des gilets jaunes. D'après certains représentants des forces de l'ordre les tirs ne seraient pas volontairement pointés sur les manifestants dans le but de les blesser à la tête ou au visage.
Un journaliste présent hier dans la manifestation de Rouen a pourtant été pointé à moins de 2 m par un policier en civil faisant usage de flash ball. De nombreusx cas de manifestants bléssés grièvement au visage par les flash ball ne cesssent d'augmenter. Pourtant ces manifestants bléssés ne représentaient pas de menaces particulières par leur présence dans le cortège.
... https://blogs.mediapart.fr/marjorie-mil ... s-en-cause
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Violence policière - violence d'Etat

Messagede bipbip » 09 Jan 2019, 18:30

Gilets jaunes : un commandant de police décoré filmé en train de frapper plusieurs personnes à Toulon, l'IGPN saisie
Un officier de police, promu de la Légion d’honneur, a été filmé en train de frapper plusieurs personnes en marge d’une manifestation de gilets jaunes samedi à Toulon, a confirmé à l'AFP une source proche du dossier.
Le policier filmé est bien Didier Andrieux, commandant divisionnaire, «actuellement responsable par intérim des 400 policiers en tenue de Toulon», a indiqué cette même source, confirmant une information de Var matin. Andrieux, après 34 ans de service, fait partie de la promotion à la Légion d’honneur du 1er janvier 2019.
... https://www.liberation.fr/amphtml/franc ... TnCJO1y7rk

Le policier de Toulon qui a frappé des manifestants a déjà été sanctionné par le passé
La vidéo virale sur laquelle on voit le chef du maintien de l’ordre à Toulon frapper plusieurs personnes en marge de l’acte 8 des Gilets Jaunes samedi avait reçu un avertissement en 2015.
L’affaire embarrasse au plus niveau de la hiérarchie policière et judiciaire. Selon nos informations, le commandant divisionnaire, responsable par intérim de 400 policiers en tenue à Toulon, filmé, ce samedi, en train de frapper plusieurs personnes lors d’une manifestation de Gilets jaunes à Toulon, avait déjà été sanctionné.
Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, on voit Didier Andrieux, en tenue de motard mais tête nue, donner plusieurs coups de poing au visage d’un homme plaqué contre un mur, avant que d’autres fonctionnaires ne s’interposent. Dans une autre, le même fonctionnaire frappe un manifestant Gilet jaune contre le capot d’une voiture, avant de s’en prendre encore brièvement à un autre manifestant.
... http://www.leparisien.fr/faits-divers/l ... bee5HjZfdI

Montpellier / Gilets Jaunes : une vidéo montre des CRS jeter des pavés sur les manifestants
De violents affrontements entre les forces de l’ordre et les Gilets Jaunes ont émaillé la journée de manifestation de samedi à Montpellier. De la préfecture à la gare, l’Écusson a été le théâtre, du matin au soir, d’échanges tendus entre jets de projectiles et gaz lacrymogènes provoquant des scènes irréelles rarement constatées par les observateurs pourtant habitués à couvrir ce genre d’actualités.
De nombreuses vidéos sur les réseaux sociaux témoignent des violences, dont l’escalade chaque semaine interroge quant à l’évolution des événements. Si certains voudraient cantonner les troubles aux habituels agitateurs anarchistes, de plus en plus de Gilets Jaunes les cautionnent, voire y participent voyant là l’ultime expression de leur mécontentement face aux réponses apportées par le gouvernement.
... https://e-metropolitain.fr/2019/01/06/m ... ifestants/

Montpellier : les CRS jettent des pavés sur les gilets jaunes
Lors de l’acte VIII des gilets jaunes à Montpellier, qui a rassemblé plus de 2000 personnes ce 5 janvier 2019, les CRS ont jeté des pavés sur les manifestants, comme le montre la vidéo ci-dessous. Cette scène s’est produite au niveau de la rue de l’Aiguillerie, au moment où les manifestants se sont servis d’un parasol pour pouvoir jeter des pavés vers les CRS tout en étant à l’abri.
... http://www.lepoing.net/montpellier-les- ... ts-jaunes/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Violence policière - violence d'Etat

Messagede bipbip » 09 Jan 2019, 19:22

Blessé-e-s de Nantes: DÉPOT COLLECTIF DE PLAINTES
Aux nombreuses personnes blessées ces dernières semaines lors des manifestations nantaises, l'Assemblée des blessés 44 propose d'organiser un dépôt de plaintes collectif pour celles et ceux qui le souhaitent. Si les plaintes demeurent individuelles, l'objectif d'un dépôt collectif est de visibiliser la question des violences policières auprès des médias et de l'opinion, tout en permettant aux victimes de se sentir encadrées et soutenues, et de rompre avec l'isolement. Il n'est en effet jamais facile de déposer plainte seul·e pour violences policières.
... https://nantes.indymedia.org/articles/44077

Direct Toulouse. Une équipe de Street Medic se fait confisquer tout son matériel de soin par la police
Ce samedi 15 décembre 2018, la répression se prépare sur Toulouse. Blindés de la gendarmerie, canon à eau, et maintenant confiscation du matériel de soin d’une équipe de Street Medic.
Que prépare la police sur Toulouse pour la manifestation de cet après-midi ? Alors que le dispositif de répression monte d’un cran depuis l’arrivée de deux blindés sur Toulouse cette semaine, une équipe de Street Medic - des bénévoles portant assistance à toute personne blessée durant les manifestations - vient de se faire confisquer tout son matériel de soin lors d’un contrôle.
... http://www.revolutionpermanente.fr/Dire ... PkgQs1TNIo

Quand Christophe Dettinger se fait gazer en pleine face : la vidéo que les médias ne diffusent pas
Un internaute a pris soin de décortiquer le début des événements de "la bataille du pont", avant la scène tant médiatisée de Christophe Dettinger boxant un CRS. On y voit le blocage des manifestants pacifiques, puis l'envoi de grenades lacrymogènes sur les gilets jaunes.
... http://www.revolutionpermanente.fr/Quan ... fusent-pas

Brigitte témoigne : "Ce boxeur et d’autres GJ m’ont protégée, puis on a laissé partir les CRS !"
Venue de l'Essonne, Brigitte manifestait samedi à Paris pour la première fois de sa vie, outrée par la répression et par solidarité avec les Gilets Jaunes. Elle donne ici sa vision de la désormais célèbre scène où Christophe Dettinger a boxé un CRS, vidéo à l'appui.
... http://www.revolutionpermanente.fr/Brig ... ir-les-CRS
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Violence policière - violence d'Etat

Messagede bipbip » 15 Jan 2019, 23:07

GILETS JAUNES : DES VIOLENCES POLICIÈRES JAMAIS VUES - DAVID DUFRESNE




Paysan tué par les gendarmes : un combat pour la vérité
L’éleveur Jérôme Laronze a été tué de trois balles par un gendarme en mai 2017. L’enquête se poursuit, et la famille a déposé deux nouvelles plaintes pour non-assistance à personne en danger et altération de la scène de crime. Le champ de l’instruction s’élargit et pourrait impliquer d’autres gendarmes.
... https://reporterre.net/Paysan-tue-par-l ... -la-verite

Un gendarme condamné pour le mauvais usage d’une grenade de désencerclement à Sivens
Les témoins convoqués par la partie civile ont transformé l’audience en tribune contre les armes dites « non létales » et, en particulier, les grenades de désencerclement.
Un gendarme a été condamné à six mois de prison avec sursis, mardi 8 janvier, à Toulouse, pour avoir blessé par un jet de grenade de désencerclement une opposante au projet de barrage à Sivens (Tarn). La condamnation assortie d’une interdiction de porter une arme est moins sévère que les réquisitions du procureur Pierre Couttenier qui avait requis huit mois avec sursis.
... https://www.lemonde.fr/societe/article/ ... _3224.html

Gilets jaunes : les photos d’un policier avec un masque de tête de mort font polémique à Toulouse
Une enquête a été ouverte à l'encontre d'un policier qui arborait un masque de tête de mort, lors de la manifestation des gilets jaunes à Toulouse, samedi 5 janvier 2019.
Des photos publiées sur les réseaux sociaux ont mis le feu aux poudres. Un policier a été photographié, à plusieurs reprises, en train de porter une cagoule avec une tête de mort à Toulouse, alors qu’il faisait partie du dispositif des forces de l’ordre déployé samedi 5 janvier 2019, à l’occasion de la mobilisation des gilets jaunes en centre-ville.
... https://actu.fr/occitanie/toulouse_3155 ... 4a_v9zGMAw
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Violence policière - violence d'Etat

Messagede bipbip » 16 Jan 2019, 00:24

VIDEO. Blessure à la tête, la scène en intégralité : la BAC a tiré dans le dos
Bordeaux. Pour l'acte 9, de nouveau, un Gilet jaune a été victime d’un tir de flashball à la tête. Une nouvelle vidéo montre la scène qui précède la blessure : on voit la BAC à plus d'une dizaine, dont deux membres, tirer au flashball et à la grenade dans le dos du Gilet jaune.
... http://www.revolutionpermanente.fr/VIDE ... ans-le-dos

Mobilisation en hausse à Lille : la police oblige des Gilets Jaunes à se mettre face contre sol
Acte 9 dans la capitale du Nord. Le cortège de 3000 gilets jaunes aura manifesté pendant plusieurs heures avant de faire face à une énorme répression de la part de la police.
... http://www.revolutionpermanente.fr/Mobi ... contre-sol

« Cela ne devrait pas être un danger de manifester »
Victime d’un tir de flashball à la tête à Nantes, après 5 jours en réanimation, Adrien porte plainte
Cinq jours en réanimation, fracture du crâne, hémorragie cérébrale, fracture de l'orbite, de la mâchoire droite, traumatisme psychologique... Voici les blessures d'Adrien, 22 ans, suite à un tir de flashball reçu en pleine tête, qui s'en est suivi d'un matraquage au sol par les forces de polices lors de l'acte VII de la mobilisation des Gilets Jaunes à Nantes. Ce jeudi, lui et sa famille, ainsi que 5 autres victimes de LBD, cette arme de répression qui a blessé et mutilé des centaines de manifestants depuis le début de la mobilisation, ont porté plainte contre X pour « violences volontaire avec arme par dépositaire de l'autorité publique ».
... http://www.revolutionpermanente.fr/Vict ... te-plainte

Gilets jaunes : éclats de grenades, brûlures, membres arrachés… retour sur 82 blessures graves
«Libération» a épluché et vérifié des centaines de photos, vidéos ou déclarations, notamment à partir du recensement du site Désarmons-les, un collectif «contre les violences d’Etat», afin de dresser un profil des manifestants blessés gravement lors des huit week-ends de mobilisation des gilets jaunes.
... https://www.liberation.fr/france/2019/0 ... es_1702433

Gilets jaunes : le décompte des blessés graves
Après l'acte IX marqué par onze nouveaux cas, Checknews compte désormais, au 15 janvier, 94 blessés graves parmi les gilets jaunes et les journalistes, dont 69 par des tirs de lanceur de balle de défense. Au moins quatorze victimes ont perdu un oeil.
... https://www.liberation.fr/checknews/201 ... 1547482266
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Violence policière - violence d'Etat

Messagede bipbip » 16 Jan 2019, 18:38

Le gilet jaune blessé à Bordeaux placé en coma artificiel -Vidéo
Tirer par derrière, sur un homme inoffensif qui courre parce qu’on le chasse est un acte criminel et odieux perpétré par une police haïssable qui obéit à des ordres de factieux, ayant fait le choix d’une gradation dans la violence comme unique réponse contre un mouvement social, le jour viendra où on leur demandera des comptes.
... https://www.anti-k.org/2019/01/14/le-gi ... iel-video/

VIDEO. "Ramenez les douilles, faut pas qu’on voie ! " La Bac après avoir tiré sur Olivier en pleine tête
C'est dans une vidéo qui suit la Bac par l’arrière que l'on entend leur conversation, au moment où ils chargeaient les manifestants rue Sainte Catherine. Un homme est à terre, la tête en sang : c'est Olivier, victime d'un tir de Flash-Ball en pleine tête, et placé depuis dimanche en coma artificiel. Mais ce qu'on entend dans la vidéo est particulièrement révoltant : " ramenez les douilles, faut pas qu'on voit !" dit un agent de la Bac après ces tirs qui ont sévèrement blessé Olivier.
... http://www.revolutionpermanente.fr/VIDE ... leine-tete
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités