Masculinistes en manoeuvre et anti-masculinistes en lutte

Re: Masculinistes en manoeuvre et anti-masculinistes en lutt

Messagede Lila » 11 Déc 2016, 20:49

Lundi 12 décembre 2016 à Saint-Josse, Belgique

Université des Femmes

GROUPE DE PAROLE ET D'EXPRESSION DES STRATÉGIES DE DÉFENSE CONTRE LES MANIFESTATIONS ANTIFÉMINISTES ET MASCULINISTES

Atelier en partenariat avec Garance

Vous avez répondu au sexisme de l'oncle Robert lors du dernier repas de Noël? Vous vous êtes vertement insurgées contre les petits mots doux d'adolescents de votre quartier? Ou, au contraire, vous vous sentez paralysées dans de telles situations et cherchez des ressources? Venez partager vos stratégies, vos colères et vos contre-attaques... Ou découvrir des moyens d'actions et de réaction contre celui-ci le temps d'ateliers non mixtes de partage d'expérience de lutte contre le sexisme ordinaire!

Le but : libérer la parole et confectionner un super guide de défense contre le sexisme et le masculinisme à destination de toutes les femmes!

Dans le cadre des activités d'éducation permanente soutenues par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

à 17h30, Rue du Méridien 10, 1210 Saint-Josse

http://www.universitedesfemmes.be/event ... anquer/-77
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2058
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Masculinistes en manoeuvre et anti-masculinistes en lutt

Messagede Lila » 26 Fév 2017, 19:34

Antiféminismes et masculinismes d'hier à aujourd'hui

Colloque international
Angers, du 3 mars 2017 au 4 mars 2017

Faculté des Lettres, Langues, et Sciences Humaines d'Angers - Maison de la Recherche Germaine Tillion

Colloque international organisé par le programme de recherche GEDI (piloté à l’Université d’Angers) et le Réseau québécois en études féministes (RéQEF), en partenariat avec le Centre de recherches historiques de l’Ouest (CERHIO, CNRS-FRE)

Près de vingt ans après la parution d’Un siècle d'antiféminisme, les recherches sur l'antiféminisme dans les universités francophones sont plus dynamiques que jamais, et très diversifiées dans leurs sujets d'intérêts et leurs approches. Se multiplient les publications et les événements publics, alors que des activistes féministes et des groupes militants se mobilisent sur ce front de lutte. Ce colloque international et interdisciplinaire (histoire, science politique, sociologie) fait le point sur l'état des connaissances. Il diversifie les espaces étudiés, en insistant sur les cas français et québécois. Il approfondit l’histoire des antiféminismes tout au long du XXe siècle, en explorant ses liens avec l’extrême droite et les courants conservateurs familialistes et natalistes. Il montre ses redéploiements contemporains, notamment dans l’espace religieux (face à la mixité, au genre, à l’ouverture du mariage aux couples homosexuels…). Il insiste sur son versant masculiniste et son ancrage dans des groupes de pères séparés et divorcés. Enfin, il traite des pratiques militantes d’opposition à l’antiféminisme, aux discriminations sexistes et aux violences masculines contre les femmes (création de collectifs, blogs, documentaires…).

Equipe d’organisation : Christine Bard, professeure en histoire contemporaine, CERHIO (CNRS, FRE), Université d’Angers, directrice de la SFR Confluences et du programme GEDI Mélissa Blais, doctorante en sociologie, IREF, UQAM, membre du RéQEF Francis Dupuis-Déri, professeur en science politique et en études féministes, UQAM, membre du RéQE

Vendredi matin

Accueil : 9h

9h30 Christine Bard, Mélissa Blais, Francis Dupuis-Déri : Introduction

10h Arsène Juteau et Anna Delogé, artistes: Petits rites de dévirilisation 1

Antiféminismes d’hier et d’aujourd’hui sous la présidence de Francine Descarries (professeure de sociologie, IREF, UQAM)

10h10 Camille Cléret (doctorante en histoire, CERHIO (CNRS, FRE), Université d’Angers) : L’antiféminisme d’Action française

Pause

10h40 Fiona Casey (doctorante en histoire, CERHIO (CNRS, FRE), Université d’Angers) : L’antiféminisme familialiste-nataliste de l’entredeux-guerres en France

11h Christine Bard (professeure en histoire, CERHIO (CNRS, FRE), Université d’Angers) : L’antiféminisme dans l’hebdomadaire d’extrême droite Minute

11h20-12h Discussion générale

Vendredi après-midi

14h00 Table-ronde Antiféminisme et religion, animée par Florence Rochefort (chercheuse au CNRS, GSRL, EPHE-CNRS) Anne Soupa (bibliste et cofondatrice du « Comité de la jupe ») Hanane Karimi (animatrice de « Les femmes dans la mosquée ») Marina Zuccon (présidente du « Carrefour des Chrétiens Inclusifs ») Liliane Vana (spécialiste en droit hébraïque, talmudiste, philologue)

15h10 Diane Lamoureux (professeure en science politique, Université de Laval) : L’antiféminisme conservateur

15h30 Valérie Lootvoet (responsable de l'Université des femmes à Bruxelles) : Expressions de l'antiféminisme et du masculinisme en Belgique

15h50 Héloïse Michaud (doctorante en sciences politiques, IREF, UQAM – Université de Nantes) : Femmes antiféministes : essentialisme, alliance au système de classe et postféminisme

16h10 Discussion générale

Pause

16h50 Arsène Juteau et Anna Delogé : Petits rites de dévirilisation 2

A propos de la « théorie du genre » sous la présidence d’Erika Flahault (sociologue, ESO, Université du Maine, directrice adjointe de GEDI)

17h Sarah Garbagnoli (doctorante, ILPGA - Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle) : Le genre est-il un cheval de Troie ? Réflexions sur les stratégies antiféministes du Vatican

17h20 Anne Charlotte Husson (doctorante en sciences du langage, PLEIADE, Université Paris 13, blogueuse et autrice) : De l'antiféminisme à l' « écologie humaine » comme lieu d'articulation des nouvelles préoccupations catholiques.

17h40 Josselin Tricou (doctorant en sciences politiques, LEGS, Université Paris-VIII) : Le retour de la non-mixité chez les catholiques, un marketing masculiniste ?

18h Discussion générale

Pause

18h45 Projection du film Polytechnique (2009), présenté par Mélissa Blais


Samedi matin

Masculinismes d’aujourd’hui sous la présidence d’Anne-Marie Devreux (sociologue, directrice de recherche CNRS au CRESPPA)

9h Anna Delogé et Arsène Juteau : Petits rites de dévirilisation 3

9h10 Mélissa Blais (doctorante, UQAM et RéQEF) : Penser les effets de l'antiféminisme comme facteur de transformation du mouvement féministe : le cas du Québec

9h30 Hanitra Andriamandroso (doctorante en sociologie, Laboratoire du changement social et politique, Université Paris-Diderot) : Déni de la "violence conjugale" et de la "violencia de género" : une clef de voûte des stratégies des groupes masculinistes en France et en Espagne.

9h50 Etienne Lefort (doctorant en sciences sociales, CRESPPA-CSU, ParisVIII) : Qui parle, et de quoi, dans les groupes de paroles des associations pour le « droit des pères » ?

10h10 Discussion générale

Pause

10h40 Simon Lapierre (professeur agrégé à l’École de service social de l’Université d’Ottawa, membre de FemAnVi et du RéQEF) et Isabelle Côté (postdoctorante à l'IREF, UQAM, membre de FemAnVi et du RéQEF) : La récupération de l'« aliénation parentale » au tribunal de la famille, par les antiféministes, au Québec

11h Pierre-Guillaume Prigent (doctorant en sociologie, CRBC, Université de Bretagne Occidentale), Gwénola Sueur (secrétaire générale de l'association SOS les MAMANS, écoutante et formatrice) : Stratégies discursives et juridiques des groupes de pères séparés. Quels bénéfices pour les hommes violents ?

11h20 Emmanuel Gratton (maître de conférences en sociologie, LPPL, Université d’Angers, directeur adjoint de GEDI) : Les groupes d’hommes dans les réseaux francophones

11h40 Discussion générale

Samedi après-midi

14h Anna Delogé et Arsène Juteau : Petits rites de dévirilisation 4

14h10 Table-ronde : Lutter contre le masculinisme, animée par Francis Dupuis-Déri Sarah Labarre, autrice du blog « Antiféminisme », étudiante en sociologie à l’UQAM (Québec) Collectif Stop Masculinisme (Grenoble) Collectif antimasculiniste d'Ile de France (Paris)

15h30 pause

15h45 Projection du film La domination masculine (2007), présenté par le réalisateur Patric Jean, débat animé par Francis Dupuis-Déri

18h Conclusion du colloque par Christine Bard, Mélissa Blais et Francis Dupuis-Déri

http://www.fabula.org/actualites/colloq ... _77872.php
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2058
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Masculinistes en manoeuvre et anti-masculinistes en lutt

Messagede bipbip » 02 Mar 2017, 17:48

Angers jeudi 2 mars 2017

Stop Masculinisme

20h, l'Etincelle, 26 rue Maillé, Angers
Prix Libre

Avec le Collectif Stop Masculinisme, de Grenoble, qui effectue un travail de veille, d'analyse et d'intervention contre un mouvement et une idéologie qui voudraient nous faire croire que les hommes souffrent dans une société devenue matriarcale.
Organisation : Collectif Emancipation

http://pluxml.fermeasites.net/etincelle ... prix-libre
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29822
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Masculinistes en manoeuvre et anti-masculinistes en lutt

Messagede bipbip » 02 Avr 2017, 18:56

Masculinisme

« La fin du patriarcat » ...selon David Pujadas

Mercredi soir, au journal télévisé de France 2, le présentateur David Pujadas a présenté un reportage sur des « stages de virilité » où plusieurs centaines d'hommes apprennent « ce qu'est un homme ». On pouvait y apprendre, entre autres, que la fin du patriarcat était arrivée il y a « un demi-siècle », pendant « les années 60 ». ...Vraiment ?

Masculinisme en « prime time »

La polémique a enflé sur les réseaux sociaux ces derniers jours autour de ce reportage de France 2. Au menu, une immersion dans un stage de virilité organisé par les milieux catholiques, présenté par David Pujadas comme une solution pour les hommes face à « la fin du patriarcat ». Comme l’a remarqué très justement le site Konbini, c’est à « un bon gros cours de sexisme bien lourd et gratos en "prime time" » que les téléspectateurs du journal de 20h ont eu droit. Car pour « être un homme », selon les organisateurs de ce stage, il faut...pousser des voitures, faire des « haka », crier comme des bœufs et comprendre que l’on doit jouer « le rôle de guide » « qui indique la route », face à des femmes décidément si sensibles. Sans aucune critique, le journal de France 2 retranscrit ces « solutions ».

Ce que ne dit pas France 2, c’est que l’idéologie dispensée lors de ces stages porte un nom : le masculinisme. Un courant de pensée réactionnaire qui, au-delà de réunir des centaines d’hommes pour discuter de leur virilité comme on le voit dans le reportage, peut aller jusqu’à des formes extrêmes de « rassemblements pro-viols » et de revendication de légalisation du viol. Pire encore, en expliquant que ces stages sont une réponse à « la fin du patriarcat », France 2 reprend les arguments de ce courant de pensée, selon lequel le développement du féminisme et des droits des femmes aurait fragilisé les hommes dans leur « identité », les obligeant à devoir se rassembler entre homme pour y remédier.

... http://www.revolutionpermanente.fr/La-f ... id-Pujadas
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29822
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Masculinistes en manoeuvre et anti-masculinistes en lutt

Messagede Lila » 05 Aoû 2017, 21:09

Le CSA condamne France 2 pour son reportage sur les stages de masculinité au JT de 20 heures

Le CSA a condamné France 2 pour la diffusion en mars dernier d’un reportage sans recul sur des stages de masculinité.

Le 29 mars dernier, France 2 diffusait au cours de son Journal de 20 heures un reportage intitulé "Stages : c’est quoi un homme ?". Soit cinq minutes d’immersion dans l’un des stages de masculinité catholiques qui fleurissent en France − introduites par David Pujadas, qui nous apprenait que le patriarcat est fini depuis les années 1960…

Suivait une présentation du camp comme s’il s’agissait du dernier concept sympa de colonie de vacances, ces messieurs expliquant tranquillement leur vision rétrograde et sexiste du couple hétérosexuel. Dans cette séquence misogyne sans aucun recul, un jeune participant, venu en famille, expliquait par exemple ceci : "L’homme va être plus dans la force brute. L’image de la maison, c’est bien : l’homme va monter les murs, les trucs physiques, la femme va rendre ça beau et habitable."

"Une conception rétrograde et machiste de la place des femmes"

la suite : http://www.konbini.com/fr/tendances-2/c ... linite-jt/
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2058
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Masculinistes en manoeuvre et anti-masculinistes en lutt

Messagede Lila » 18 Aoû 2017, 19:50

Indignation autour d’un colloque à Charleroi sur les violences conjugales

Un colloque sur les violences conjugales, qui devrait se tenir en novembre à Charleroi, fait polémique : un intervenant en particulier, Yvon Dallaire, tient régulièrement des propos niant la domination masculine dans nos sociétés. Nous publions le coup de gueule documenté d’Irène Kaufer, militante féministe et collaboratrice à axelle magazine, et suivrons le sujet de près. Alerté·es, des représentant·es politiques et d’associations montent déjà au créneau.

Le 28 novembre prochain, le Service d’Aide aux Victimes de l’arrondissement judiciaire de Charleroi (asbl ORS – Espace Libre) organise un colloque consacré aux violences conjugales. La date semble logique : le 25 novembre sera la Journée internationale contre les violences envers les femmes. Toutefois, l’intitulé de la conférence est déjà problématique : « La rencontre de deux souffrances ? » Cela semble mettre sur le même plan l’auteur de violences et la victime. Mais que penser de l’invitation faite à Yvon Dallaire à venir parler de « schismogenèse complémentaire » (sic), un terme compliqué pour dire que les violences conjugales sont équitablement partagées entre hommes et femmes, et que de toute façon la victime a un peu (ou beaucoup) sa part de responsabilité… ?

Yvon Dallaire, le psy qui venait du froid (dans le dos)

C’est l’un de ces masculinistes québécois dénoncés aussi bien dans le film de Patric Jean, La domination masculine, que dans le livre de Melissa Blais et Francis Dupuis-Déri, Le Mouvement masculiniste au Québec, l’antiféminisme démasqué.

Pour les masculinistes, non seulement les femmes ont désormais obtenu l’égalité, mais elles ont même renversé les rapports de domination et aujourd’hui, « il serait temps que les hommes exigent le respect et la reconnaissance pour tout ce qu’ils ont fait, font, continueront certainement de faire pour l’amélioration de l’Humanité. Il serait temps que les hommes se libèrent du joug des femmes » (Yvon Dallaire, Homme et fier de l’être, Option Santé 2001).

D’ailleurs, Dallaire a une idée bien arrêtée sur l’égalité : « Le mouvement féministe préconise l’égalité. Oui, tous les humains sont égaux. Mais si tout le monde était sur le même pied, ce serait le chaos. Les sociétés ont besoin d’organisation, des structures. Et c’est le rôle des hommes dans la société : structurer » (La planète des hommes, Société Radio-Canada/Bayard 2005).

la suite : http://www.axellemag.be/indignation-aut ... onjugales/
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2058
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Masculinistes en manoeuvre et anti-masculinistes en lutt

Messagede Lila » 08 Juil 2018, 20:52

La nébuleuse masculiniste

Célibataires "involontaires", pères divorcés, hommes en quête de virilité, ils incarnent la manosphère.

Célibat sans fin, perte de la garde d'un enfant, virilité remise en question... Leurs maux ont tous la même cause : les femmes. Ces trente dernières années, de nombreux groupes, associations, collectifs et communautés en ligne ont vu le jour afin de dénoncer les "ravages" causés par une supposée chute du patriarcat. Le monde serait bouleversé au profit des femmes et, donc, aux dépens des mâles. Dans cette galaxie, celles-ci "seraient allées trop loin et auraient dépossédé les hommes de toutes leurs prérogatives", provoquant ainsi une "crise de la masculinité", analysée avec justesse par la philosophe Olivia Gazalé dans Le mythe de la virilité. Problème : pour les adeptes les plus extrêmes de cette théorie, cela se traduit par de la misogynie, tant dans les discours que dans les actes.

à lire ... https://www.lexpress.fr/actualite/socie ... 17489.html
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2058
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Précédente

Retourner vers Féminisme et LGBTI

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 0 invités