Alternative libertaire

Re: Alternative libertaire

Messagede bipbip » 27 Mai 2018, 17:44

Tract d'Alternative Libertaire

Dégager Macron ? Et après  ?

« Sortie de l’euro », « VIe république », « revenu universel »... autant de hochets plus ou moins tapageurs. Tant qu’on n’aura pas remis en cause radicalement la propriété capitaliste des moyens de production et d’échange, on n’avancera pas d’un iota. Une bonne solution  ? Socialisation, autogestion.

Évidemment, si une vague de révolte sociale faisait vaciller le gouvernement, et chassait Macron de l’Élysée, on ne pourrait qu’applaudir, car ce serait l’indice de la puissance du mouvement social.

Mais en vrai, entre nous, on s’en fiche de «  dégager Macron  ».

Macron n’est rien. «  Jupiter  » n’est qu’un mythe. Sa politique n’a rien de nouveau, ni de «  disruptif  ». Elle ne fait que s’inscrire dans la trajectoire de ses prédécesseurs Hollande, Sarkozy, Chirac ou Mitterrand.

Parce que la politique de l’État, dans un cadre capitaliste, c’est toujours la politique du capitalisme. Remplacer l’ultralibéral Macron par un politicien keynésien ou souverainiste, là n’est pas la question.

La question que personne n’ose poser

La question centrale, fondamentale, c’est celle de la propriété capitaliste des moyens de production et d’échange. La question centrale, fondamentale, c’est  : qui possède ? Donc qui décide de notre futur ? Qui façonne l’économie et la société pour son profit ?

Tant qu’on n’aura pas remis en cause radicalement la propriété capitaliste des moyens de production et d’échange, on n’avancera pas d’un iota.

Chaque politicien a sa solution clef en main pour soit-disant changer la vie : ici ça va être la sortie de l’euro ou la fermeture des frontières, là une Constituante tirée au sort, la VIe république, le revenu universel, la nationalisation des banques, et bien d’autres hochets plus ou moins tapageurs.

A chaque fois, posons-nous la question  : ce politicien met-il en cause la propriété capitaliste  ? Veut-il que l’économie soit socialisée ou qu’elle reste sous le contrôle d’une minorité privilégiée  ? Ou bien garde-t-il un silence embarrassé à ce sujet  ?

Alternative libertaire le dit clairement  : il n’y aura pas de solution à la désagrégation sociale et à la catastrophe écologique sans l’expropriation des possédants, la socialisation de l’économie, son autogestion par les premières et les premiers concernés, sa mise au service de la population.

Ce n’est qu’en socialisant les entreprises et l’économie en général que nous pourrons relocaliser l’industrie, produire ce qui est socialement utile et écologiquement viable. Ce n’est qu’en confiant la gestion de la production aux premières et au premiers concernés que l’on pourra transformer le travail, le désaliéner, remettre en cause la séparation entre travail manuel et intellectuel, réduire drastiquement le temps de travail.

Pour l’autonomie du mouvement social

Cette autogestion socialiste est au cœur du projet communiste libertaire que nous portons.

Les classes populaires peuvent redevenir actrices et décideuses. Il y a urgence à renforcer les mouvements sociaux, les grèves, le syndicalisme, les associations de lutte… Aujourd’hui, les mouvements sociaux sont à la recherche d’un nouveau souffle. Ils le trouveront s’ils savent se réinventer. Car la lutte des classes, elle, ne s’arrête jamais.

Mais, pour reconstruire les mouvements sociaux, il faut aussi ne pas reproduire les erreurs du passé, et ne pas placer de vains espoirs dans une alternance politicienne à la tête de l’État. En 1981 comme en 1997, cela s’est toujours traduit par un affaiblissement du mouvement social et la trahison des promesses électorales…

L’autonomie du mouvement social, c’est la condition de sa capacité politique. C’est la condition pour que, demain, il représente une force véritable, sans laquelle il n’y aura pas d’alternative au capitalisme.



Trac PDF : http://alternativelibertaire.org/IMG/pd ... ulaire.pdf

http://alternativelibertaire.org/?Degag ... n-Et-apres
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Alternative libertaire

Messagede bipbip » 20 Juin 2018, 18:16

Tract AL

Dans la rue contre les réacs et pour de nouveaux droits !

Les marches des fiertés, organisées au cours des mois de mai et juin dans de nombreuses villes, sont autant d’occasions festives et politiques pour établir des bilans sur l’état des oppressions vécues par les personnes LGBT (Lesbiennes, Gay, Bi, Trans) et pour porter des revendications et faire bouger les rapports de force. Alternative libertaire est solidaire de ces combats pour plus d’égalité et de justice sociale.

Hausse des déclarations d’actes homophobes

Les personnes LGBT subissent en France des discriminations matérielles : difficultés pour obtenir un emploi ou un logement, exclusion de certains cercles sociaux, violences. L’association SOS Homophobiepublie chaque année un rapport sur les actes homophobes déclarés en France. En 2017, et pour la deuxième année consécutive, les chiffres sont en hausse ! Preuve que l’homophobie ne recule pas dans notre pays.

Les migrant-es LGBT en danger

74 pays dans le monde pénalisent l’homosexualité et/ou la transidentité. Dans certains pays, c’est même puni de la peine de mort. Les migrant-es issu-es de ces pays qui arrivent en France et ont besoin d’acquérir le statut de réfugié-es sont malmené-es par l’administration française. Les récits des persécutions vécues sont extrêmement douloureux, mais toujours mis en doute par les autorités. Ca a été le cas pour notre camarade guinéen Moussa. Il a quitté son pays après avoir vu son compagnon être brûlé vif. Pourtant, les autorités françaises ont voulu le renvoyer ! Ce n’est que grâce à la mobilisation de militant-es que Moussa a pu rester pour le moment, mais il s’apprête à présent à être jugé. Il est insupportable que les migrant-es LGBT, qui subissent comme les autres migrant-es brimades et violences en France, ne puissent pas être accueilli-es. Les renvoyer, c’est leur promettre la mort. Il faut les accueillir toutes et tous, comme les autres personnes migrantes.

L’homophobie instrumentalisée par les racistes

Evidemment, comme cette homophobie n’est plus invisible, le gouvernement et les réactionnaires doivent faire porter le chapeau à d’autres qu’eux. L’année où les actes homophobes ont été les plus élevés est 2013, quand la Manif pour Tous était à son apogée. Et pourtant, ceux qui sont montrés du doigt, ce sont… les migrants ! Ludovic Pajot, député FN, s’est fendu d’un communiqué en ce sens intitulé « L’immigration massive est responsable de l’homophobie massive ». C’est évidemment une gigantesque mascarade qui sert à la fois à ne pas prendre en compte l’homophobie française et à accuser les migrant-es.Ce discours raciste doit être combattu.

PMA pour toutes

Pour résister aux attaques réactionnaires, il ne s’agit pas seulement de se défendre, il faut porter des revendications offensives. L’ouverture du droit à la PMA (Procréation Médicalement Assistée) pour toutes est un enjeu majeur. Aujourd’hui, la PMA ne peut être réalisée en France que pour un couple hétérosexuel. L’ouvrir aux couples lesbiens et aux femmes seules, c’est accepter que l’on peut fonder une famille sans la participation d’un homme. Evidemment, les conservateurs seront vent debout contre cette mesure qui fait partie du programme de Macron. La lutte sera acharnée, et il ne faut pas beaucoup attendre de ce gouvernement qui veut ménager les réacs !

La lutte, pour la PMA et pour les droits des personnes LGBT, se fera dans la rue. Il faut être à l’offensive !


Tract PDF : http://www.alternativelibertaire.org/IM ... iertes.pdf

http://www.alternativelibertaire.org/?D ... aux-droits
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Alternative libertaire

Messagede abel chemoul » 20 Juin 2018, 23:38

Pour résister aux attaques réactionnaires, il ne s’agit pas seulement de se défendre, il faut porter des revendications offensives. L’ouverture du droit à la PMA (Procréation Médicalement Assistée) pour toutes est un enjeu majeur. Aujourd’hui, la PMA ne peut être réalisée en France que pour un couple hétérosexuel. L’ouvrir aux couples lesbiens et aux femmes seules, c’est accepter que l’on peut fonder une famille sans la participation d’un homme


et la GPA? la refuser c'est refuser qu'on puisse fonder une famille sans la participation d'une femme.
Image
Avatar de l’utilisateur-trice
abel chemoul
 
Messages: 673
Enregistré le: 26 Mai 2009, 11:40

Re: Alternative libertaire

Messagede clateuf » 21 Juin 2018, 21:00

abel chemoul a écrit:
Pour résister aux attaques réactionnaires, il ne s’agit pas seulement de se défendre, il faut porter des revendications offensives. L’ouverture du droit à la PMA (Procréation Médicalement Assistée) pour toutes est un enjeu majeur. Aujourd’hui, la PMA ne peut être réalisée en France que pour un couple hétérosexuel. L’ouvrir aux couples lesbiens et aux femmes seules, c’est accepter que l’on peut fonder une famille sans la participation d’un homme


et la GPA? la refuser c'est refuser qu'on puisse fonder une famille sans la participation d'une femme.


Tout à fait, et c'est ce qu'explique très bien Kajsa Ekis Ekman. Seulement les conséquences sont beaucoup plus grave dans le cas de la GPA puisqu'il s'agit de louer une femme dans le but d'acheter un enfant. C'est le pire niveau d'exploitation et de marchandisation humaine. La GPA devrait être considérée et traitée comme un crime contre l'Humanité et les individus qui y ont recours devraient être condamnés et sanctionnés à ce titre.
Avec la fécondation in vitro employée dans un but reproductif et l'engouement dépourvu du moindre esprit critique que bon nombre d'organisations "progressistes" manifestent pour "le droit à l'enfant" et l'aspiration à fonder des familles, nous sombrons dans une profonde régression.
Le droit d'être reconnu-e-s en tant que parent-e-s pour les lesbiennes et les gays qui éduquent des enfants, est un droit tout à fait légitime. Malheureusement il est instrumentalisé par la nouvelle forme que prend la propagande nataliste, pur produit du système patriarcal au conséquences désastreuses.
D'ailleurs, en réalité, la PMA n'a rien de féministe : viewtopic.php?f=70&t=6977&start=120#p283234
Avatar de l’utilisateur-trice
clateuf
 
Messages: 124
Enregistré le: 01 Mar 2015, 20:55

Re: Alternative libertaire

Messagede bipbip » 11 Aoû 2018, 23:34

Droit à l’avortement, solidarité avec les femmes d’Argentine et du monde entier

Aujourd’hui est jour de défaite pour les femmes argentines et toutes les femmes du monde. Le Sénat local a voté contre la loi autorisant l’avortement. Le poids des réactionnaires de tous poils et de l’église catholique a écrasé le droit à la justice et à la liberté. De quel droit les hommes ont-ils un avis sur qui concerne le ventre des femmes ? De quel droit les religions enferment-elles les femmes dans la violence des avortements clandestins ?

Le slogan des opposant-es était « Sauvons les deux vies ». Nous savons tous-tes que la vie des femmes ne compte pas pour eux et que ce slogan n’est qu’hypocrisie. Les avortements clandestins tuent.

Alternative libertaire partage la douleur et affirme son entière solidarité avec les femmes argentines et toutes les femmes du monde privées du droit d’avorter en sécurité par la dégueulasserie des hommes au pouvoir et des religions.

Le combat continue, partout, tout le temps.

Alternative libertaire, le 9 août 2018


http://alternativelibertaire.org/?Droit ... nde-entier
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Alternative libertaire

Messagede Pïérô » 17 Aoû 2018, 11:54

Un petit compte rendu des rencontres d'été d'AL

Tous les ans, Alternative libertaire organise une semaine de rencontre, d'échanges, de débats, de formations mais aussi de détente pendant la période estivale. C'est l'occasion, pour toutes les militantes et tous les militants, de se retrouver avec des sympathisantes et sympathisants dans un cadre différent, de mettre des noms sur des visages, de mettre en commun des expériences, d'approfondir des connaissances et de partager des moments de convivialité.

Avec l’augmentation des participant-es, environ 150 personnes, nous étions cette année en phase de transition dans un nouveau lieu, à Bécours, toujours dans l’Aveyron, plus grand et plus adapté, et tout aussi agréable. Nous nous sommes attachés-es aussi en projection logistique pour satisfaire une augmentation des participants-es à venir encore l’année prochaine tout en restant dans une dimension semi-ouverte.

Nos rapports, discussions, rencontres, partages, avec nos accueillant-es éclaireurs-euses ont été très chaleureux et augurent d’une collaboration s’inscrivant dans le temps et le futur.

Une vingtaine de camarade de la CGA présent-es se sont complètement inscrit-es dans cette dynamique, et tout le monde s’accorde pour dire que ce fut un moment fort de la construction collective enclenchée cette année et confortée lors de ces rencontres d’été.

A l’international Il y avait un camarade de la FAU Uruguay, et deux camarades de la CGT-E. Nos camarades de Belgique rentrent aussi dans cette dimension, puisque CAL Bruxelles mais aussi en participation de construction d’un mouvement libertaire en Belgique qui repose le cadre organisationnel à la fois là bas, mais aussi ici.

Des militant-es locaux passaient, ainsi que des personnes à remercier au passage comme Pierre Stambul pour une présentation de la situation en Palestine, et l’action internationale “des bateaux pour Gaza”, Daniel Guerrier pour nous parler de la Kanaky, Ludivine Bantigny pour une soirée spéciale sur Mai-68.

Il y a eu un programme très dense et des débats sur la question sociale, le syndicalisme et les perspectives en implications dans les luttes, le féminisme en dimension stratégique et en dimension internationale sur la question du 8 mars, en réunions non mixtes, la solidarité internationale (Palestine et Chiapas) , l’écologie la question des ZADs et une rencontre avec une lutte locale à Saint Victor contre le transfo, le mouvement anarchiste en Amérique centrale, l’anticapitalisme, l’espécifisme-espécifismo et le lien entre organisation anarchiste et communiste-libertaire et les mouvements sociaux...

Ces rencontres d’été 2018 sont réussies dans un cadre de changement d’échelle en défi relevé, et une dynamique renouvelée et renforcée pour la préparation dès la rentrée des rencontres d’été 2019.

:)


Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21662
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Précédente

Retourner vers Organisations, partis, mouvements politiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité