Publico, librairie du Monde libertaire (FA), évènements

Liens et contacts organisations et groupes, lieux, activités, rencontres...

Re: Publico, librairie du Monde libertaire (FA), évènements

Messagede Pïérô » 14 Mai 2018, 06:35

Mercredi 16 mai 2018 à 20h

Ciné de la Commune : Nous ouvriers (épisode 2) de Gilles Perez et Claire Feinstein

L’Université populaire et libertaire du XIe, Commune de Paris
vous invitent au Ciné de la Commune.

Nous ouvriers, épisode 2.

Nos rêves ont façonné la société

Un film documentaire de Gilles Perez et Claire Feinstein.

Au beau milieu des Trente Glorieuses, la France construit l’Europe en réformant son industrie. Les puits de mines sont progressivement abandonnés. La décentralisation industrielle, lancée dans les années soixante, est une aubaine pour certaines régions de l’Ouest et du Sud de l’hexagone, mais marque le début du déclin des bassins industriels traditionnels. Au cœur de la Vème République gaulliste, les ouvriers doivent faire face à une nouvelle révolution industrielle. L’automatisation redessine sa place. Ces années-là parlent de progrès, de confort et de plein emploi. Mais les ouvriers de cette génération s’interrogent : ne sont-ils que des machines à produire ?

Entrée libre
Organisé par le groupe Commune de Paris de la Fédération anarchiste
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Publico, librairie du Monde libertaire (FA), évènements

Messagede bipbip » 31 Mai 2018, 15:25

Jeudi 31 mai 2018 à 19h30

Concert-lecture avec Fred Alpi
« Cinq ans de métro. »

Concert-lecture avec Fred Alpi à l'occasion de la
sortie de son roman Cinq ans de métro (Editions Libertalia)

« Ce roman, à caractère autobiographique, s'inspire de mon expérience de cinq années passées à chanter dans le métro à Paris. Tout ce qui y est raconté n'est donc pas vrai, ou ne s'est pas passé exactement comme cela est relaté, ou au même moment. Pourtant, tout n'y est pas faux, loin de là, et les reflets blafards des néons qui ont éclairé cette époque nous illuminent encore aujourd'hui. »

En 1989, Fred Alpi arrive à Paris après avoir passé plusieurs années à Berlin. Sans le sou, il trouve un poste dans une agence de communication. Très vite, il démissionne, et, pour assurer le loyer, prend sa guitare et descend dans le métro.
En 17 chapitres, qui portent tous le titre d'une chanson de Brel, Dutronc, Piaf, etc., Fred Alpi nous entraîne dans les méandres du métro de Paris, où il côtoie une multitude d'êtres hors norme. Une série d'histoires et d'anecdotes qui reflètent le monde tel qu'il va, avec sa dose de sexisme, de racisme, de solidarité parfois, de rire et de tristesse.
À travers ce roman d'apprentissage, l'auteur nous livre le récit d'une vie trépidante sous terre, avec une bonne dose d'humour, d'analyse et d'espoir.

Fred Alpi né en 1962, est un chanteur franco-suédois qui vit et travaille à Paris. Il joue et chante dans le trio rock the Angry cats. Cinq ans de métro est son premier roman. Il a traduit, pour les éditions Libertalia, Pirates de tous les pays et Les Forçats de la mer de Marcus Rediker.

Image

https://paris.demosphere.eu/rv/61750
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Publico, librairie du Monde libertaire (FA), évènements

Messagede bipbip » 02 Juin 2018, 13:34

Samedi 2 juin 2018 à 16h30

Projection débat du film : « L’Usine de rien »

Le groupe La Révolte vous invite à la projection du film "L’Usine de rien" le samedi 2 juin 2018 à 16h30 à la Librairie du Monde libertaire - Publico 145 rue Amelot Métro République, Oberkampf, ou Filles-du-Calvaire en présence de Charles Reeve auteur du livre : « Le socialisme sauvage : Essai sur l’auto-organisation et la démocratie directe dans les luttes de 1789 à nos jours » aux éditions L’échappée

Image

« Au Portugal, les ouvriers d’une usine comprennent une nuit qu’elle va être démantelée. La patronne leur explique que c’est à cause de la crise économique et qu’il faut s’adapter. Les ouvriers refusent et décident d’occuper l’usine pour la transformer en autre chose… Construit collectivement comme un film-essai dans lequel on assiste à une succession de moments de vie et de lutte, entrecoupés de longues séquences où des universitaires débattent de la fin du capitalisme. Le mouvement général du film coïncide avec celui du processus de réappropriation de la parole par les ouvriers eux-mêmes. Le récit suit plusieurs étapes : la critique du discours dominant, la construction d’un discours alternatif et la critique à ce discours alternatif. Le film tisse aussi ces expériences concrètes de l’existence prolétaire dans le temps libre en famille et la culture populaire investie ici par les concerts de rock et les bars. L’Usine de rien apparaît révolutionnaire car il est porté par une énergie qui ébranle les structures sociales et cinématographiques, en y célébrant le quotidien comme la meilleure échappatoire à la coercition du monde du travail. »

Le groupe La Révolte vous invite à la projection du film "L’Usine de rien" le samedi 2 juin 2018 à 16h30 à la Librairie du Monde libertaire - Publico 145 rue Amelot Métro République, Oberkampf, ou Filles-du-Calvaire en présence de Charles Reeve auteur du livre : « Le socialisme sauvage : Essai sur l’auto-organisation et la démocratie directe dans les luttes de 1789 à nos jours » aux éditions L’échappée

https://paris-luttes.info/projection-de ... sine-10393
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Publico, librairie du Monde libertaire (FA), évènements

Messagede Pïérô » 17 Juin 2018, 02:49

Dimanche 17 juin 2018 à 16h30

Projection débat « Carton rouge »

Sport et politique.

Projection et débat autour du sport moderne, avec la diffusion du court-métrage documentaire « Carton Rouge », en présence du réalisateur.

Image

Carton Rouge (21') : « Juin 2016 : La France accueille l'Euro masculin de football tandis que les mobilisations contre la loi travail durent depuis plus de 4 mois. » Différentes caméras amateurs et professionnelles capturent la cohabitation de ces deux événements au cœur de la prolongation de l'état d'urgence.
Les compétitions internationales se succèdent périodiquement selon un calendrier médiatique précis. Elles constituent selon le philosophe Robert Redeker un « impensé » et un « incritiqué » des temps contemporains.

Derrière la traditionnelle réappropriation politique des réussites sportives nationales, les grands événements internationaux servent aujourd'hui des intérêts urbanistiques capitalistes et affirment sous couvert d'activité économique et de liesse populaire des normes sexistes, validistes et patriotiques.

Derrière l'unité proclamée par le spectacle sportif en apparence apolitique sont reléguées les questions environnementales et sociales.

Cette discussion sera l'occasion de débattre en contre-pied de la couverture médiatique accordée à la tenue de la coupe du monde de football masculine de la Fifa en Russie.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Publico, librairie du Monde libertaire (FA), évènements

Messagede bipbip » 03 Aoû 2018, 18:12

Samedi 4 août à 16h

Projection du film « Marseille 73 : la ratonnade oubliée »

Image

Été 1973. Pendant plusieurs mois, des crimes vont être commis dans tout le sud de la France. Une seule et même cible : des immigrés arabes. Cette chasse à l’homme atteint son paroxysme le 12 décembre 1973 avec l’attentat du Consulat d’Algérie à Marseille. Bilan de cette période meurtrière : 50 victimes. Cela fait plus de 40 ans que ces évènements ont eu lieu. Qui s’en souvient ? Pourquoi la France s’est-elle retrouvée l’otage d’une campagne raciste si violente ? Quel rôle ont joué les circulaires Marcellin-Fontanet (du nom des ministres de l’intérieur et du travail de l’époque) qui visaient à restreindre drastiquement les flux migratoires dans le développement du sentiment xénophobe ? Comment les immigrés et notamment les algériens ont-ils réagi à toute cette haine ?

C’est ce que nous essaierons de comprendre au cours de la projection du film « La ratonnade oubliée » qui aura lieu samedi 4 août à 16h à la librairie Publico. Nous tenterons également de faire le lien avec l’actualité chaude marquée par le passage de la loi Asile-Immigration qui détériore encore un peu plus les conditions d’accueil des personnes migrantes.

https://paris-luttes.info/projection-du ... 3-la-10646
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Publico, librairie du Monde libertaire (FA), évènements

Messagede Pïérô » 03 Sep 2018, 11:12

Mercredi 5 septembre 2018 à 19h30

Rencontre avec des anarchistes grecs d'Exarcheia

Dans le cadre de la tournée en France d'anarchistes grecs d'Exarcheia, le fameux quartier libertaire d'Athènes, en présence de :

Giorgos, membre de Rouvikonas, le groupe anarchiste qui sème la panique actuellement en Grèce, avec une grande popularité contre le pouvoir et pour la défense des opprimés.
Mimi, membre du Notara 26, le premier squat historique de la crise des réfugiés à Athènes depuis 2015.
Yannis Youlountas sera à leurs côtés pour la traduction de Giorgos (Mimi parle français) et diffusera quelques extraits de son dernier film L'Amour et la Révolution qui montre Rouvikonas en action et présente Notara 26, parmi d'autres initiatives récentes à Exarcheia.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Publico, librairie du Monde libertaire (FA), évènements

Messagede Pïérô » 14 Sep 2018, 07:06

vendredi 14 septembre 2018 à 19h30

Débat avec Paul Malo
« Sécurité maximale. Le miroir déformant »


Rencontre et débat avec Paul Malo autour de son livre

‌Sécurité maximale. Le miroir déformant (Atelier de Création Libertaire)

À travers une galerie de portraits de codétenus, Paul Malo propose une vision de ses deux premières années d'incarcération au Québec avant d'obtenir sa sentence  : perpétuité avec un minimum de dix ans ferme - finalement, il purgera treize ans et demi avant sa libération. Deux années passées dans des secteurs à sécurité super maximale, les fameux QHS dits «  révolus ». Au-delà des personnages présentés, l'auteur exprime son vécu, son ressenti entre révolte et culpabilité. Une vie dans moins de cinq mètres carrés qui défile comme un film projeté au ralenti sur des murs de parpaings, empreinte de violence et résumée par une expression qui laisse à réfléchir  : «  Traités comme de la merde, comptés comme des diamants. »

Qui a lu Qu'on lui jette la première pierre, de Chester Himes, ne manquera pas de faire le rapprochement avec la violence des prisons américaines.

Avec l'émission Ras les murs de Radio libertaire

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Publico, librairie du Monde libertaire (FA), évènements

Messagede Pïérô » 21 Sep 2018, 22:26

Dimanche 23 septembre à 16h30

Projection / Discussion  : Le FHAR

S’inscrivant dans la contestation des années 1968, le Front Homosexuel d’Action Révolutionnaire, fondé en 1971, marqua une nouvelle direction pour le militantisme homosexuel en France, en rupture avec les groupes moins virulents voire conservateurs prônant la discrétion et la respectabilité.

Le FHAR a notamment organisé la première manifestation publique de gays et lesbiennes en France, en se joignant (non sans opposition) au défilé syndical du premier mai à Paris.

Carole Roussopoulos a filmé ces manifestant·es, scandant «  Les pédés dans la rue  ». Sa caméra cadre les badaud·es qui découvrent, avec étonnement, le premier cortège d’homosexuel·les défilant ouvertement. Le film rapporte également des discussions, quelques semaines plus tard, de militant·es du FHAR à l’université de Vincennes.

La projection du film «  FHAR  » (1971, 25 minutes) sera suivie d’une discussion sur le thème  : Quarante ans plus tard, que reste-t-il du militantisme homosexuel  ?
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Publico, librairie du Monde libertaire (FA), évènements

Messagede bipbip » 14 Oct 2018, 13:25

Dimanche 14 octobre 2018 à 16h30

Rojava : Soirée de soutien au documentaire « Belki sibe »

Soirée de soutien et de discussions autour du documentaire « belki sibe » : Un voyage à travers la guerre syrienne et la révolution du Rojava. Cette soirée en présence du réalisateur a pour but de lever des fonds en vue de financer ce projet indépendant (voir une description ci-dessous).

16h30 ; accueil
17h : début de la discussion avec le réalisateur
19h00 : bouffe et boisson à prix libre

Image

Description du projet du documentaire :

« Belki sibe (Maybe Tomorrow) : Un voyage à travers la guerre syrienne et la révolution du Rojava » est un film documentaire d’Alexis Daloumis et de l’équipe Shadow Crew sur la guerre contre l’EI en Syrie et la révolution Rojava.

Il couvre la période allant de la bataille de Manbij (été 2016) à la libération de la ville de Raqqa qui a marqué la destruction du califat islamique (15 octobre 2017) et des élections du 2 décembre 2017.
Il a été produit par un bénévole internationaliste et toutes les personnes qui ont aidé de nombreuses manières.
Dans ce documentaire, il n’y a pas de personnage principal. Il y a plutôt une multitude de voix provenant d’une multitude de lieux destinés à créer un récit collectif et dialectique, qui cherche à mettre en lumière les aspects militaires et civils / politiques de la situation qui se déroule encore dans le nord de la Syrie. et les perspectives locales.

Il contient des images d’opérations et de batailles défensives où le réalisateur s’est battu (Manbij, province de Raqqa, Tabqa, ville de Raqqa), ainsi que de la vie quotidienne à l’arrière, des célébrations, des cérémonies et d’autres occasions spéciales. De plus, il y a un grand nombre d’interviews de personnes de tous horizons : officiers de haut rang, simples soldats, politiciens, civils, kurdes, arabes, internationalistes, turkmènes, syriaques, etc.

Il existe une grande quantité de matériel, dont le traitement nécessite beaucoup de travail de la part de divers professionnels qualifiés, pour compléter le film. Plus nous pourrons sortir d’argent de cette campagne, plus nous pourrons employer de personnes à cette fin. Hormis les exigences standards de la post-production, il existe une quantité considérable de traductions nécessaires, principalement en kurde et en arabe. Nous prévoyons de donner ce travail aux réfugiés et nous voulons pouvoir les payer correctement.
Il existe également d’autres coûts considérables, tels que les frais de festival ou l’achat de séquences supplémentaires.

Mais au-delà du film lui-même, l’utilité de ce matériel peut dépasser de loin les limites d’un long métrage documentaire. La guerre de Syrie et la révolution de Rojava sont des événements historiques d’une importance particulière à notre époque, et la totalité de ce matériel peut constituer des archives historiques précieuses, une anthologie de l’histoire orale, enregistrée telle quelle. Nous voulons avoir la possibilité de tout traiter et de le rendre disponible pour la postérité.

[Il existe même des projets secondaires qui peuvent être créés à partir de son traitement. Des documentaires à court et à moyen terme, consacrés à des thématiques plus spécifiques ou dérivées, tels qu’un court documentaire sur la réémergence de la politique radicale américaine et antifasciste aux États-Unis, déjà envisagé, basé sur des entretiens prolongés avec des internationalistes américains.]

Enfin, ce film documentaire n’est pas une marchandise. Il ne sera pas vendu, il ne sera pas diffusé à la télévision, ni ne sera distribué au cinéma commercial. Il sera diffusé dans le plus grand nombre de festivals du monde et diffusé gratuitement sur Internet.« Belki sibe (Maybe Tomorrow) : Un voyage à travers la guerre syrienne et la révolution du Rojava » est un film documentaire d’Alexis Daloumis et de l’équipe Shadow Crew sur la guerre contre l’EI en Syrie et la révolution Rojava.

https://paris-luttes.info/rojava-soiree ... n-au-10817
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Publico, librairie du Monde libertaire (FA), évènements

Messagede bipbip » 17 Oct 2018, 16:21

Mercredi 17 octobre 2018

Projection débat « Les 3/4 de la vie - Week-end à Sochaux. »
Documentaire des groupes Medvedkine

à 20h, Librairie du Monde libertaire - Publico, 145 rue Amelot, Paris 11e

niversité populaire et libertaire du XIe arronissement, Commune de Paris
Le Ciné de la Commune vous propose un documentaire des groupes Medvedkine

Présenté par Tanguy Perron

Image

Février 1967 : Chris Marker et Mario Marret commencent le tournage de A bientôt j'espère pendant la grève dans les usines de la Rhodiacéta de Besançon.

Un an plus tard, lors de la projection du film, les ouvriers exprimèrent leurs opinions, certains jugeant le film trop romantique. Chris Marker tire alors la conclusion qu'un véritable cinéma militant ne peut être en définitive que celui qui serait réalisé par les ouvriers eux-mêmes.

Très vite au sein du collectif SLON se constitue un groupe de cinéastes militants qui entreprit de former ces ouvriers aux techniques cinématographiques.

Entrée libre

Organisé par le groupe Commune de Paris de la Fédération Anarchiste

https://paris.demosphere.eu/rv/64343
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Publico, librairie du Monde libertaire (FA), évènements

Messagede Pïérô » 28 Oct 2018, 17:17

Vendredi 2 novembre à 19h30

Projection du film « Octobre à Paris »
réalisé par Jacques Panijel autour du 17 octobre 1961 et des conditions de vie des algériens de France

Le 17 octobre 1961, une manifestation se déroula à Paris à l’appel de la Fédération de France du FLN contre le couvre-feu raciste institué par le préfet de police Maurice Papon. Les algériens, à l’époque dénommés juridiquement « Français Musulmans » manifestèrent pacifiquement leur opposition à cette mesure. La répression qui s’en suit fut féroce : la police commit des dizaines d’assassinats et procéda à près de onze mille arrestations. Le film « Octobre à Paris » réalisé en 1962 par Jacques Panijel tente de faire la lumière sur cet événement. À travers les témoignages des habitantes et des habitants des bidonvilles de Nanterre et de Gennevilliers, il montre les traques policières incessantes ainsi que la concentration de baraquements insalubres aux portes de Paris.

Aujourd’hui, l’État français continue de réprimer les immigrés en provenance des anciennes colonies ainsi que leurs enfants. D’Adama Traoré à Lamine Dieng, de Wissam El Yamni à Aboubakar Fofana, les crimes policiers font toujours de nombreuses victimes. La ségrégation urbaine à travers les discriminations au logement constitue un autre aspect de cette domination. Nous vous invitons à venir réfléchir avec nous sur tous ces sujets le vendredi 2 novembre à partir de 19h30 à la librairie Publico.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Publico, librairie du Monde libertaire (FA), évènements

Messagede Pïérô » 12 Nov 2018, 10:13

Mercredi 14 novembre 2018 à 20h

Projection du film « Week end à Sochaux »

Université populaire et libertaire du XIe arrondissement, Commune de Paris vous propose le mercredi 14 novembre à 20h à la librairie Publico : « Week-end à Sochaux ». Un documentaire des groupes Medvedkine (2e partie). Le film sera présenté par Tangui Perron.

Après avoir visionné Les ¾ de la vie l’esquisse en noir et blanc de 18 minutes, nous proposons Week-end à Sochaux, un documentaire en couleur de 54’ des groupes Medvedkine présenté et commenté par Tangui Perron. Une production cinématographique des ouvriers réalisée par les ouvriers eux-mêmes avec la collaboration de Chris Marker et de Joris Ivens… Une manière directe de dénoncer la condition ouvrière, son exploitation, le travail « enchaîné » chez Peugeot mais aussi un acte militant pour garder en images la mémoire ouvrière et sa condition dans les années 70. Un hymne à la révolte des plus jeunes, la plus part OS contre l’aliénation du travail dans une usine paternaliste et déshumanisée.
L’Université populaire et libertaire du 11e arrondissement de Paris a été créée en 2015 à l’initiative de militants du groupe Commune de Paris de la Fédération anarchiste. Elle s’inscrit dans la tradition des universités populaires du 19e siècle et de leur renouveau au 20e. Elle vise par la diffusion du savoir dans le cadre de débats, de projections de films critiques et de spectacle d’agit-prop… à favoriser l’émancipation intellectuelle et sociale par l’accès à la connaissance. L’UP libertaire est hébergée par la librairie Publico
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Précédente

Retourner vers Vie locale, Contacts locaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 0 invités