Abrégé du Capital de Karl Marx

Abrégé du Capital de Karl Marx

Messagede Vieille Chouette » 04 Mai 2011, 11:18

Pour tous ceux qui, comme moi, ne se sentent pas capable de lire l’œuvre dense et complexe qu'est le capital. A lire absolument !


http://courtcircuit-diffusion.com/Abrege-du-Capital-de-Karl-Marx

CARLO CAFIERO
ABRÉGÉ DU CAPITAL DE KARL MARX
Chien Rouge (Le)

2008
- 160 pages
- 10.00€

Thèmes : capitalisme, mondialisation - théorie marxiste


« Le capitalisme n’est et ne sera pas là de toute éternité. »

Cet Abrégé, rédigé en 1878 nous livre l’essentiel de l’analyse contenue dans le Livre I du Capital de Karl Marx.

Ce compendium de la critique du système capitaliste – « où ce ne sont pas les moyens de production qui sont au service du travailleur, mais bien le travailleur qui se trouve au service des moyens de production » – a été rédigé à destination d’un public populaire.

Écrit dans un style simple et sans l’appareil scientifique qui rend parfois ardue l’approche de l’œuvre originale, ce résumé a d’ailleurs été approuvé par Marx en personne.

L’auteur, Carlo Cafiero (1846-1892), communiste libertaire italien, n’était pourtant pas un disciple du théoricien allemand auquel il s’était opposé lors de la scission de la Première Internationale en 1872.

L’avant-propos de James Guillaume nous rappelle le parcours de Cafiero et les tendances qui s’affrontèrent à l’époque au sein du mouvement ouvrier.

En Annexe, la correspondance entre Carlo Cafiero et Karl Marx.
Je sais que les asiles et les prisons de ce pays, sont le dépôt des inclassés, des nouveaux enragés, je sais qu'faut se courber et toujours rester muer, se plier, s'laisser bouffer, et en redemander... (Kyma - Les grands vides pleins)
Vieille Chouette
 
Messages: 79
Enregistré le: 03 Mai 2011, 10:51

Re: Abrégé du Capital de Karl Marx

Messagede Pol@ck » 04 Mai 2011, 12:24

y'aurait pas une version imprimable sur le net ?
Pol@ck
 
Messages: 54
Enregistré le: 31 Déc 2009, 16:14

Re: Abrégé du Capital de Karl Marx

Messagede Vieille Chouette » 04 Mai 2011, 12:27

Yes ce serait effectivement pas mal, mais je n'en vois pas la trace (pour l'instant).
Je sais que les asiles et les prisons de ce pays, sont le dépôt des inclassés, des nouveaux enragés, je sais qu'faut se courber et toujours rester muer, se plier, s'laisser bouffer, et en redemander... (Kyma - Les grands vides pleins)
Vieille Chouette
 
Messages: 79
Enregistré le: 03 Mai 2011, 10:51

Re: Abrégé du Capital de Karl Marx

Messagede bipbip » 10 Nov 2015, 09:45

Abrégé du Capital de Karl Marx

à lire en ligne : http://fuk2te.noblogs.org/post/2015/09/ ... karl-marx/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Abrégé du Capital de Karl Marx

Messagede bipbip » 29 Nov 2017, 09:48

Montpellier jeudi 30 novembre 2017

« L’Abrégé du Capital »

Le cycle « Le savoir est une arme » se poursuit. Pour lutter contre le capitalisme il faut comprendre sa logique mortifère. Nous vous proposons de la décrypter à l’aide d’un petit ouvrage très simple, l’Abrégé du Capital de Carlo Cafiero, écrivain italien communiste libertaire.

L’idée est de résumer de manière très accessible le capital tel que pensé par Marx afin de tous et toutes pouvoir s’emparer de cette critique pour en faire une arme. La soirée sera animée par deux militants et militantes d’Alternative libertaire Montpellier.

Le jeudi 30 novembre de 19h30 à 22h30
au Barricade
14 rue Aristide-Ollivier
34000 Montpellier

http://www.alternativelibertaire.org/?L ... e-poursuit
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Abrégé du Capital de Karl Marx

Messagede bipbip » 11 Mai 2018, 01:34

Pour lire Le Capital de Marx - avec Vincent des Giménologues

À l’occasion du bicentenaire de la naissance de son auteur, Karl Marx, un guide d’entrée dans Le Capital, Livre 1. Le procès de production du capital. Le Capital demeure en effet une clé de compréhension fondamentale de notre société, plus d’un siècle et demi après son écriture. Le rapport d’échange marchand, de travail, d’objets et/ou de services, point de départ du Livre 1 du Capital, est aujourd’hui encore notre forme dominante de socialisation, faite d’exploitation, d’aliénation et de contrainte impersonnelle – avec Vincent des Giménologues, (re)lecteur aguerri du Capital.

Avec une présentation de Karl Marx et ses écrits antérieurs au Capital, de l’histoire du livre, de son élaboration progressive, de ses versions successives et ses traductions francophones, de sa méthode d’exposition de sa théorie critique du capitalisme, de son usage critique des économistes classiques et de sa critique des économistes de son temps.

Avec une discussion de sa théorie critique (inachevée) du travail comme catégorie capitaliste, de son épistémologie non-identique – fondée sur une non-identification des concepts et des rapports sociaux auxquels ils se rapportent –, son ontologie non-hégélienne – en rupture avec l’idée d’ « abstractions » ou de « catégories » se « réalisant » a posteriori dans des « phénomènes » et des « manifestations » –, de sa conception de « la marchandise » comme un rapport social construit contraignant et non comme une essence, de sa théorie non-fétichiste du fétichisme capitaliste et de sa méthode d’exposition partant du plus simple au plus complexe.

Avec une explication du concept de phénomène dans Le Capital ; une critique d’une lecture idéaliste du Capital comme philosophie de l’histoire téléologique en termes de « big bang » et de « réalisation progressive d’une essence » ; une compréhension du Capital comme un ouvrage non-historique (en-dehors de sa fin) mais comme un exposé conceptuel partant du rapport d’échange marchand comme forme « germinale » du capitalisme et ses « catégories » d’argent et de capital ; une mention de sa critique de Proudhon et son rêve d’un Marché sans argent ; une suggestion de son dépassement du « positivisme » et de l’hégélianisme ; un excursus sur son inspiration des méthodes scientifiques ; une distinction du niveau conceptuel (et non « logique ») et du niveau historique ; une critique des lectures hégéliennes du Capital ; une critique du déterminisme des lectures du Capital comme un système fermé automate totalitaire, et une présentation du Capital et du capitalisme comme une globalité non-fermée ; et enfin une mise en exergue du caractère « irrationnel » du capitalisme.

Emission à &écouter : http://www.sortirducapitalisme.fr/emiss ... menologues
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05


Retourner vers Editions, livres et textes, salons/fêtes du livre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 0 invités