Contre les OGM, infos, luttes et initiatives

Nucléaire, OGM, projets inutiles, ZADs ...

Re: infos OGM

Messagede bipbip » 26 Avr 2018, 15:29

Canada – Une curieuse autorisation du riz OGM doré

En mars 2018, le ministère de la Santé du Canada a autorisé la mise sur le marché du controversé riz doré, génétiquement modifié pour produire du β-carotène que le corps humain transformera en vitamine A. L’Institut international de recherche sur le riz, à l’origine de cette demande, a déclaré que ce riz doré n’était pas destiné à la vente au Canada pour le moment. Une manière d’inciter les pays asiatiques à l’autoriser à leur tour ?

... https://www.infogm.org/6545-canada-auto ... z-ogm-dore
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: infos OGM

Messagede bipbip » 02 Mai 2018, 12:27

Calyxt : 19 nouveaux OGM « dans les tuyaux »

Depuis quelques années, l’arrivée des nouveaux OGM modifie le paysage commercial du secteur des biotechnologies. L’entreprise Calyxt, anciennement Cellectis Plant Science, est devenue un acteur incontournable, bien que son avancée sur le terrain commercial des biotechnologies soit assez discrète. Récemment, cette entreprise a obtenu le feu vert aux États-Unis pour la mise en culture de quelques-unes de ses nouvelles plantes génétiquement modifiées.

Le 20 mars 2018, le ministère de l’Agriculture des États-Unis (USDA) a considéré que le blé génétiquement modifié (GM) par transgenèse mis au point par Calyxt pouvait être commercialisé sans que la mise en culture et le transport ne fassent l’objet de mesures d’encadrement réglementaire [1]. Une étape obligatoire en attendant les réponses des ministères de l’Alimentation (FDA) et de l’Environnement (EPA). Mais ce blé n’était pas le premier blé GM a obtenir un tel feu vert (voir encadré ci-dessous). Et Calyxt n’en était pas à sa première plante génétiquement modifiée.

Calyxt commercialisera-t-elle le premier blé GM ?

Un an et demi plus tôt, en novembre 2016, Calyxt avait déjà reçu de l’USDA une réponse similaire pour un autre blé modifié génétiquement pour tolérer le mildiou [2]. La technique utilisée par Calyxt est la même, à savoir un transgène qui code une protéine, appelée Talen, qui coupe l’ADN. Cette protéine va couper l’ADN du blé de manière à enlever certaines briques du génome (des nucléotides). Et là encore, impossible de savoir quelle séquence génétique a été coupée. Le ministère s’en est remis à la bonne foi de l’entreprise pour conclure qu’aucune modification non intentionnelle n’était présente et qu’aucun transgène ou bout de transgène ne subsistait dans le blé destiné à la commercialisation. Donc que, selon les nouveaux principes qu’il a récemment adoptés, ce blé n’avait pas à être évalué, ni réglementé.

Mais, chose étonnante, le ministère de l’Alimentation (FDA) ne fait état d’aucune demande de Calyxt concernant ces deux blés, ni d’aucune autre plante de Calyxt d’ailleurs. De son côté, le ministère de l’Environnement n’a également été saisi d’aucun dossier par l’entreprise alors même que les plantes incorporant leur propre moyen de « protection » (blé tolérant le mildiou par exemple) doivent passer devant ce ministère. L’utilisation commerciale prévue pour ces blés n’est pas détaillée par Calyxt dans ses lettres au ministères. Mais on peut penser qu’un blé « amélioré » sur le plan nutritif devrait avoir pour destination l’alimentation humaine et/ou animale par exemple. Et donc passer devant la FDA. Interrogée par Inf’OGM, Calyxt ne nous a pas répondu sur ses intentions de soumettre ou non les dossiers de ces plantes génétiquement modifiées à ces deux ministères.

... https://www.infogm.org/6546-calyxt-19-n ... les-tuyaux
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: infos OGM

Messagede bipbip » 08 Mai 2018, 18:42

Colza Clearfield : lettre ouverte aux dirigeants de BASF France

Onze associations dont la Confédération paysanne interpellent les dirigeants de BASF dans une lettre ouverte sur la commercialisation depuis dix ans des colzas Clearfield tolérant les herbicides à base d’imidazolinone. La culture de ces colzas sur plus de 20 000 hectares en France suscite l’inquiétude de nombreux agriculteurs, citoyen-ne-s et utilisateurs des espaces naturels français car elle génère de nombreux risques avérés pour l’environnement et les autres cultures agricoles.

BASF France
49 avenue Georges Pompidou
92300 Levallois Perret

Paris, le 3 mai 2018

Lettre ouverte aux dirigeants de BASF France

Mesdames, Messieurs,

Depuis plus de dix ans, votre entreprise BASF commercialise des colzas Clearfield tolérant les herbicides à base d'imidazolinone. La culture de ces colzas sur plus de 20 000 hectares en France suscite l'inquiétude de nombreux agriculteurs, citoyens et utilisateurs des espaces naturels français car elle génère de nombreux risques avérés pour l'environnement et les autres cultures agricoles.

Comment en effet empêcher la diffusion du gène de résistance à cet herbicide dans les autres systèmes de culture et la contamination des espèces sauvages apparentées comme les ravenelles, via les flux de pollen et les pertes importantes de graines de colza lors des récoltes et des transports ?

Lors des demandes d'enregistrement au catalogue conditionnant la mise en marché de ces variétés, vous n'avez pas indiqué qu'il s'agissait d'Organismes Génétiquement Modifiés et vous n'avez donc pas été soumis aux procédures légales d'évaluation, d'étiquetage et de traçabilité prévues par les directives européennes et les lois françaises concernant les OGM.

Aucun document officiel français ou européen ne donne la moindre information sur les procédés de modification génétique que vous avez utilisés pour obtenir ces variétés de colza. Par contre, vous avez indiqué avoir eu recours à la mutagenèse lors de votre demande d'inscription à l'Agence canadienne d'inspection des aliments, laquelle exige plus d'informations que les autorités européennes. Cette technique de modification génétique est exclue du champ d'application de la directive européenne sur les OGM. Cela vous permet d'affirmer que vous respectez la légalité en commercialisant les colzas Clearfield sans leur appliquer la réglementation européenne concernant les OGM.

Or diverses publications, signées entre autres par des chercheurs de votre entreprise, indiquent que les colzas Clearfield sont tous issus de mutants obtenus par « culture de microspores ». Il s'agit de multiplication in vitro de cellules de pollen directement transformées en embryons puis en plantes en l'absence de toute fécondation. Cette reproduction de plantes de colza par simple multiplication de cellules germinales mâles ne se produit pas naturellement. Ce procédé de modification génétique n'est pas considéré par la réglementation européenne 2001/18 comme ne produisant pas d'OGM. Il n'est pas non plus exclu de son champ d'application. Les colzas qui sont issus de cette technique devraient donc être impérativement soumis à cette réglementation.

Ce procédé ne supprime pas les risques :

• d'atteinte irréversible à la biodiversité par transfert de gènes modifiés de tolérance aux herbicides aux nombreuses plantes cultivées ou sauvages pouvant se croiser avec le colza,

• de multiplication dans les cultures de « mauvaises herbes » et de repousses de colzas tolérants l'imidazoline et d'autres herbicides de la famille des inhibiteurs de l'acétolactate synthase (ALS),

• d'augmentation des quantités et de la toxicité des herbicides utilisés pour les combattre, aux frais des agriculteurs qui sont de plus souvent obligés de transformer leurs pratiques au niveau de l'ensemble de leur système de culture.

Ces risques ont justifié, il y a quelques années, sans aucune controverse, l'interdiction française puis européenne de toute culture de colza transgénique tolérant le glyphosate. Vos variétés de colza Clearfield génèrent ce même type de risque.

C'est pourquoi, par cette lettre ouverte, nous vous demandons d'indiquer publiquement :

• par quels procédés ont été obtenus les colzas Clearfield que vous commercialisez ?

• si vous avez eu recours à la culture de microspores, pour quelle raison ne l'avez-vous pas déclaré lors des demandes d'autorisation de mise en marché ? Pour quelle raison n'avez-vous pas appliqué les obligations imposées par la réglementation européenne concernant les OGM ?

• quelles mesures préconisez-vous pour maîtriser les risques que génère toute culture de colza tolérant des herbicides ?

Nous serions heureux de pouvoir vous rencontrer pour en débattre. Dans l'attente, veuillez agréer, Mesdames, Messieurs, l'expression de nos salutations distinguées.

Laurent Pinatel, porte-parole de la Confédération PaysanneSylviane Gauthier, Consommateurs pas cobayes
Esther Billaud, Comité de soutien aux faucheurs volontaires d'OGM du 49 (CSFV)
Daniel Evain, Fédération Nationale de l'Agriculture Biologique
Eliane Anglaret, Fédération Nature & Progrès
Hervé Le Meur, OGM dangers
Philippe Catinaud, Réseau Semences Paysannes
Dominique Cellier, Sciences Citoyennes
Alzin Frappin, Vigilance OG2M
Jacky Berrahil, Vigilance OGM33
Michel Menant, Vigilance OGM et pesticides 16
Jacques Testart, biologiste
José Bové, député européen


http://www.confederationpaysanne.fr/actu.php?id=7096
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: infos OGM

Messagede bipbip » 18 Mai 2018, 12:24

Biofortification : une définition pleine d’enjeux

Décembre 2017 à Berlin (Allemagne) : le Codex Alimentarius se réunit pour, entre autres, définir officiellement la biofortification. Le rapport de cette réunion, qui vient de sortir, montre bien les tensions, entre ceux qui souhaitent une définition a minima, sans préciser par exemple les méthodes de production de ces cultures biofortifiées, et ceux qui redoutent que ces cultures soient le cheval de Troie des OGM…

... https://www.infogm.org/6563-biofortific ... ine-enjeux
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: infos OGM

Messagede bipbip » 02 Juin 2018, 20:43

La Commission européenne confond transparence et confidentialité

La tension entre l’exigence de transparence et la confidentialité d’informations au nom de la protection de certains intérêts est bien connue en matière d’OGM et de sécurité alimentaire. Et ce n’est pas toujours la transparence qui gagne. La proposition de la Commission européenne pour réviser la législation alimentaire générale en est une nouvelle illustration.

(1/2) https://www.infogm.org/6570-ogm-commiss ... dentialite

(2/2) https://www.infogm.org/6571-ogm-commiss ... dentialite
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: infos OGM

Messagede bipbip » 08 Juin 2018, 17:28

OGM : l’étiquetage des produits "animaux" bientôt obligatoire ?

Une exception importante à l’obligation d’étiquetage des OGM transgéniques pourrait bientôt disparaître en France : celle des aliments issus d’animaux nourris aux OGM comme la viande ou les produits laitiers. Un amendement qui instaure une obligation d’étiquetage de ces produits a en effet été adopté lors de l’examen en première lecture du projet de loi Agriculture.

La majorité des plantes transgéniques importées dans l’Union européenne est utilisée pour nourrir les animaux d’élevage et plus de 75 % du cheptel français seraient nourris avec des OGM (soja OGM importé notamment) [1]. Pourtant, l’étiquetage des produits issus de ces animaux (viande, poisson, œufs, lait, fromage…) n’a pas à mentionner que l’animal a été nourri aux OGM, même s’il l’a été toute sa vie durant.
Bientôt l’étiquette "nourri avec OGM" ?

Il s’agit donc d’une exception importante à l’obligation d’étiquetage des OGM, prévue par le règlement 1829/2003 [2]. En effet, avec ce règlement, l’obligation d’étiquetage s’applique tant aux produits dans lesquels on peut retrouver l’ADN modifié qu’aux produits dans lesquels on ne le peut plus (comme les huiles par exemple). Mais elle ne s’applique qu’aux produits obtenus « à partir d’OGM » (huile de colza génétiquement modifié par exemple) et non aux produits obtenus « à l’aide d’OGM » comme les œufs de poules nourries aux OGM...

Cette exception pourrait toutefois bientôt disparaître en France du fait d’un amendement au projet de loi « Agriculture : équilibre des relations commerciales dans le secteur agro-alimentaire », adopté par l’Assemblée nationale lors de la première lecture du projet de loi, le 26 mai 2018.
Plus précisément, l’amendement n°2119 présenté par des députés de la majorité, dont Mmes Pompili et Abba, propose d’instaurer une obligation d’étiquetage des denrées alimentaires animales ou d’origine animale issues d’animaux nourris avec des OGM. La mention « Nourri aux OGM » pourrait donc à l’avenir figurer sur l’étiquette des produits comme le lait, le fromage mais aussi sur celle des plats cuisinés à partir de ces produits.

Selon l’amendement, cet étiquetage ne sera cependant obligatoire qu’à partir du 1er janvier 2023 et ce, explique Mme Pompili, « pour laisser à l’industrie le temps de réorganiser les étiquetages ».

...https://www.infogm.org/6575-ogm-etiquet ... bligatoire
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: infos OGM

Messagede bipbip » 20 Juin 2018, 13:59

Canada : découverte d’un blé OGM interdit

Le 14 juin 2018, l’Agence canadienne d’inspection des aliments (Acia) a annoncé que quelques plants de blé génétiquement modifié (OGM) tolérant le glyphosate (Roundup) avaient été découverts dans la Province de l’Alberta. Sans danger d’après l’Acia, cette contamination a tout de même provoqué la suspension des importations de blé de la part du Japon et de la Corée du Sud.

... https://www.infogm.org/6580-ogm-decouve ... o-interdit
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: infos OGM

Messagede bipbip » 26 Juin 2018, 21:27

OGM
Colza Clearfield : BASF doit cesser de tromper les paysans

25.06.2018 La Confédération paysanne a mené ce matin une action dans les locaux de BASF-Agro à Ecully, près de Lyon, pour dénoncer la commercialisation des colzas Clearfield. Depuis une dizaine d'années, BASF développe des variétés de colza sous brevet Clearfield. Elles ont été rendues tolérantes à un herbicide par mutagenèse, une technique définie comme OGM par la directive 2001-18, mais exclue des règles d'évaluation, de traçabilité et d'étiquetage. Comme les variétés de tournesol Clearfield et Expressun, ce sont des OGM cachés qui colonisent nos champs.

Mais pour obtenir les colzas Clearfield, plusieurs modifications successives sont provoquées en laboratoire, et l'une d'elles en particulier est réalisée par une technique OGM non exemptée : la multiplication de microspores. Cette manipulation génétique consiste à produire des plants de colza issu uniquement de cellules de grains de pollen, sans fécondation d'aucune fleur. Ce type de clones de lignées mâles sans croisement sexuel n'existe pas dans la nature, il s'agit sans contestation possible d'OGM.

BASF aurait donc dû, pour respecter la loi, avant toute commercialisation de ces semences, faire une demande d'autorisation de dissémination en plein champ et donc les soumettre à une évaluation, un suivi, et un étiquetage comme OGM.

Alors que la Cour de Justice de l'Union Européenne doit se prononcer le 25 juillet prochain suite à notre recours en Conseil d'État, nous voulons pointer l'absence de transparence de BASF qui impose en catimini ses OGM, au mépris de l'environnement et des droits des paysan-ne-s et des consommatrices et consommateurs.

Nous ne sommes pas dupes : si BASF refuse la transparence, c'est aussi pour que la porte soit ouverte au moment de l'arrivée de plantes et d'animaux issus de nouvelles technologies OGM, et des brevets scélérats qui les accompagnent.

Nous devons savoir ce qui se cache dans les sacs de semences. L'industrie semencière doit indiquer quels modes d'obtention elle utilise pour chaque variété et quels brevets couvrent ces semences.


... https://www.confederationpaysanne.fr/ac ... 5uabosh4p3
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre les OGM, infos, luttes et initiatives

Messagede bipbip » 28 Juin 2018, 17:19

BASF accusée de commercialiser illégalement des OGM

Des faucheurs volontaires ont « neutralisé » en novembre 2016 un essai de colza génétiquement modifié par BASF pour tolérer des herbicides [1]. À l’occasion de leur procès, finalement reporté à l’automne, les collectifs de l’Appel de Poitiers et la Confédération Paysanne accusent la multinationale chimique BASF d’avoir commercialisé illégalement son colza OGM. Le 25 juin 2018, la Confédération paysanne a rendu une visite à BASF, dans le Rhône.

Le procès des faucheurs volontaires devait se tenir ce jeudi 5 avril à Dijon. Mais, avocats et magistrats étant en grève, il a été repoussé au 15 et 16 novembre 2018 [2]. Malgré ce report, la Confédération Paysanne, OGM Dangers, Vigilance OG2M, le collectif de soutien aux faucheurs volontaires (CSFV) 49, Vigilance OGM 33 et le Collectif Vigilance OGM et pesticides 16 ont annoncé dans un communiqué [3] apporter leur soutien aux faucheurs volontaires qui ont agi en novembre 2016 sur des parcelles d’essais menés par le groupe coopératif Dijon Céréales, de colzas modifiés génétiquement pour tolérer des herbicides. Car pour ces organisations, les faucheurs sont des lanceurs d’alerte et l’entreprise BASF – qui commercialise les colzas Clearfield - est en tort.

... https://www.infogm.org/6539-basf-accuse ... lement-ogm
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre les OGM, infos, luttes et initiatives

Messagede bipbip » 14 Juil 2018, 14:57

2017 : +2,5 % de surfaces transgéniques selon l’Isaaa

L’Isaaa, une organisation qui promeut les biotechnologies végétales, annonce une nouvelle augmentation de la surface cultivée avec des plantes transgéniques dans le monde entre 2016 et 2017 : +2,5 % (soit 4,7 millions d’hectares). Un chiffre qui cache à nouveau manipulations, approximations et propagande.

... https://www.infogm.org/6596-surfaces-tr ... elon-isaaa
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre les OGM, infos, luttes et initiatives

Messagede bipbip » 29 Juil 2018, 22:14

Les « nouveaux OGM » doivent respecter la législation sur les OGM

Les « nouveaux » OGM, obtenus par les nouvelles techniques de mutagenèse, sont bien des organismes génétiquement modifiés et doivent respecter la législation européenne sur le sujet. La Cour de justice européenne a statué sur le sujet ce 25 juillet au matin.

La Cour rappelle que les techniques de mutagenèse sont exclues du champ d’application de la directive. Mais elle souligne immédiatement que cette exemption ne concerne que « les techniques/méthodes de mutagenèse qui ont été traditionnellement utilisées pour diverses applications et dont la sécurité est avérée depuis longtemps » et non les organismes obtenus par des techniques de mutagenèse apparues postérieurement à l’adoption de la directive. Concernant les organismes obtenus par mutagenèse traditionnelle, elle indique que les États membres sont « libres de légiférer dans ce domaine dans le respect du droit de l’Union, en particulier des règles relatives à la libre circulation des marchandises ».

Cette décision vient trancher un débat entre pro et anti-OGM, pour qui elle est une victoire. L’imprécision juridique permettait aux utilisateurs des nouvelles techniques de mutagenèse de ne pas soumettre leurs semences à la réglementation sur les OGM.

... https://reporterre.net/Les-nouveaux-OGM ... ur-les-OGM
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre les OGM, infos, luttes et initiatives

Messagede bipbip » 31 Juil 2018, 22:24

Les « nouveaux OGM » doivent respecter la législation sur les OGM

Les « nouveaux » OGM, obtenus par les nouvelles techniques de mutagenèse, sont bien des organismes génétiquement modifiés et doivent respecter la législation européenne sur le sujet. La Cour de justice européenne a statué sur le sujet ce 25 juillet au matin.

La Cour rappelle que les techniques de mutagenèse sont exclues du champ d’application de la directive. Mais elle souligne immédiatement que cette exemption ne concerne que « les techniques/méthodes de mutagenèse qui ont été traditionnellement utilisées pour diverses applications et dont la sécurité est avérée depuis longtemps » et non les organismes obtenus par des techniques de mutagenèse apparues postérieurement à l’adoption de la directive. Concernant les organismes obtenus par mutagenèse traditionnelle, elle indique que les États membres sont « libres de légiférer dans ce domaine dans le respect du droit de l’Union, en particulier des règles relatives à la libre circulation des marchandises ».

Cette décision vient trancher un débat entre pro et anti-OGM, pour qui elle est une victoire. L’imprécision juridique permettait aux utilisateurs des nouvelles techniques de mutagenèse de ne pas soumettre leurs semences à la réglementation sur les OGM.

https://reporterre.net/Les-nouveaux-OGM ... ur-les-OGM
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre les OGM, infos, luttes et initiatives

Messagede bipbip » 01 Aoû 2018, 21:45

Les organisations requérantes appellent le gouvernement français à appliquer strictement l’arrêt de la Cour Européenne sur les nouveaux OGM

Communiqué des neuf organisations requérantes

L’arrêt rendu ce jour par la Cour de justice de l’Union européenne sur les nouveaux OGM est une victoire non seulement pour les neuf organisations requérantes à l’origine d’une longue procédure entamée il y a plus de 4 ans, mais surtout pour l’ensemble des paysans, des consommateurs et des citoyens européens. Notre liberté de refuser de cultiver ou de consommer des OGM et notre droit de vivre dans un environnement sain sont confortés par cette décision.

En s’appuyant sur la directive européenne 2001/18 qui réglemente les OGM, la Cour européenne a en effet confirmé que :

– tous les organismes obtenus par mutagenèse sont des OGM ;
– seuls les organismes obtenus par « des techniques/méthodes de mutagenèse qui ont été tradition-nellement utilisées pour diverses applications et dont la sécurité est avérée depuis longtemps » peuvent être exclus de l’application de la réglementation au prétexte de l’exemption de mutagenèse. Ces organismes ne peuvent pas pour autant être librement disséminés dans l’environnement et « les États sont libres de légiférer dans ce domaine dans le respect du droit de l’Union, en particulier des règles relatives à la libre circulation des marchandises » ;
– les organismes « obtenus par des techniques de mutagenèse apparues postérieurement à son adoption », donc après 2001, doivent être réglementés, étant donné que « les risques pour l’environnement ou la santé humaine liés à l’emploi de techniques/méthodes nouvelles de mutagenèse (…) pourraient s’avérer similaires à ceux résultant de la production et de la diffusion d’OGM par voie de transgenèse ».

Les neuf organisations requérantes appellent donc l’Union européenne et le gouvernement français à appliquer strictement cette décision et notamment à :

– suspendre immédiatement la culture des variétés rendues tolérantes aux herbicides par diverses techniques qui ont envahi illégalement nos champs et nos assiettes depuis une quinzaine d’années ;
– financer des programmes de recherche afin d’identifier les techniques utilisées ;
– exiger que les obtenteurs rendent publique l’intégralité des techniques utilisées lors de toute inscription au catalogue.


https://viacampesina.org/fr/les-organis ... veaux-ogm/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre les OGM, infos, luttes et initiatives

Messagede bipbip » 08 Aoû 2018, 21:52

OGM - Lettre ouverte aux cultivateurs de colza VrTH

La Confédération paysanne a envoyé une lettre ouverte à ses « collègues producteurs de colza » afin de les « mettre en garde contre les variétés de colza Clearfield », variétés issues de manipulation génétique pour les rendre tolérantes à un herbicide (VrTH). Le syndicat rappelle que la Cour européenne de Justice a déclaré que ces colzas VrTH étaient des OGM et il estime qu’ils ne peuvent pas bénéficier de l’exemption, qui est réservée aux techniques de mutagenèse mises au point avant 2001.

... https://www.infogm.org/6611-ogm-lettre- ... colza-vrth
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre les OGM, infos, luttes et initiatives

Messagede bipbip » 11 Aoû 2018, 20:42

Arrêt mutagenèse : des réactions très contrastées

Le 25 juillet 2018, la Cour justice de l’Union européenne (CJUE) a rendu un arrêt historique qui a déclenché des réactions contradictoires et passionnelles. L’enjeu est de taille étant donné qu’il s’agit de savoir comment seront encadrés les nouveaux OGM que certains États européens ont commencé à expérimenter hors du cadre réglementaire applicable aux OGM.

... https://www.infogm.org/6613-europe-ogm- ... ontrastees
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Écologie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité