Etats-unis d'Amerique

Re: Etats-unis d'Amerique

Messagede Lila » 01 Oct 2018, 20:05

Avec #WhyIDidntReport, des milliers d'Américaines expliquent à Trump pourquoi elles n'ont pas dénoncé des violences sexuelles

#METOO - En reprochant à la femme accusant son candidat à la Cour suprême d'avoir attendu des années pour porter plainte, Donald Trump a déclenché vendredi 21 septembre une mini-tempête sur Twitter, faisant du mot-clé "#WhyIDidntReport" ("Pourquoi je n'ai pas porté plainte") le cri numérique du jour aux États-Unis.

En fin d'après-midi ce vendredi, le hashtag réminiscent du #MeToo arrivait en première position des "tendances" américaines du jour sur le réseau social, correspondant à un afflux massif de tweets utilisant ce mot-clé.

En fin d'après-midi, des dizaines de milliers de messages s'accumulaient, alimentés par des rafales de témoignages de femmes qui confiaient être elles aussi, comme Christine Blasey Ford, longtemps restées silencieuses sur le harcèlement ou les agressions sexuelles qu'elles avaient subis.

la suite : https://www.huffingtonpost.fr/2018/09/2 ... _23535863/
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2250
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Etats-unis d'Amerique

Messagede bipbip » 16 Oct 2018, 16:35

Etats-Unis : Conditions de travail, pollutions sociales et mortalité

Un ouvrage récent (Mourir pour un bulletin de salaire), écrit par un respectable universitaire étatsunien (Jeffrey Pfeffer, peu suspect d’anticapitalisme) dresse un tableau de la santé au travail aux États-Unis. Et c’est effrayant. Certes, accidents et morts au travail ont fortement diminué en une cinquantaine d’années. Mais, parallèlement, le stress et les troubles associés ont augmenté de manière impressionnante.

Les conditions de travail figurent au cinquième rang dans la liste des causes de mortalité aux États-Unis et, dans une interview, Pfeffer a déclaré que les chiffres officiels étaient certainement sous-estimés. Il met en cause les méthodes de management. Culte du résultat, extension du travail précaire et des horaires, immixtion grandissante de la sphère professionnelle dans la vie privée, toutes ces « pollutions sociales » mettent en danger la santé. L’auteur souligne aussi que les entreprises jouent avec l’ego des salariéEs : « Qu’est ce qui ne va pas avec toi ? Est-ce que tu ne serais pas à la hauteur ?... » Et il commente : « Qui voudrait admettre qu’il n’est pas assez bon ? » Pfeffer souligne que les locaux écologiques et les cours de yoga mis en avant par certaines entreprises ne règlent en rien le problème. C’est un des facteurs du recul de l’espérance de vie aux États-Unis depuis deux ans.

C’est loin d’en être la seule cause dans un pays où sont négligées la santé au travail et la santé en général, où ces questions sont largement renvoyées à l’initiative privée avec l’absence d’une couverture universelle, malgré les mesures (insuffisantes) de l’époque d’Obama. S’y ajoutent l’impact des inégalités sociales qui favorisent la mauvaise alimentation, la difficulté d’accès aux soins, la prise de drogues et de médicaments opiacés.

Plus de 5 millions d’habitantEs des États-Unis vivent avec moins de 4 dollars par jour et, comme le soulignait il y a quelques mois Angus Deaton (« prix Nobel » d’économie) : « Pour l’ensemble de la population, l’espérance de vie aux États-Unis est plus faible que ce qu’elle devrait être avec un tel revenu national et, dans certaines régions [des États-Unis] comme le delta du Mississippi et les Appalaches, l’espérance de vie est plus basse qu’au Bangladesh et au Vietnam. »

Henri Wilno


http://www.europe-solidaire.org/spip.php?article46514
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35393
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Etats-unis d'Amerique

Messagede bipbip » 04 Nov 2018, 20:31

Selon Trump, l’armée pourrait faire feu sur les migrants

L’armée américaine pourrait être amenée à tirer sur les migrants tentant d’entrer illégalement aux Etats-Unis si ceux-ci jettent des pierres sur les soldats, a déclaré jeudi Donald Trump.

Donald Trump a prôné, jeudi 1er novembre, une ligne dure sur l’immigration, annonçant que les Etats-Unis refuseraient l’asile à toute personne entrant sur le territoire américain en dehors des points légaux d’accession au pays et suggérant à l’armée de faire feu sur les migrants en cas d’agression.

A cinq jours des élections de mi-mandat aux Etats-Unis, cruciales pour le contrôle du Congrès, le président américain a précisé qu’il prendrait un décret en ce sens la semaine prochaine et que les familles de migrants illégaux seraient détenues dans des camps sans être séparées de leurs enfants. Il a ajouté que sa décision sur cette question de l’asile était totalement légale.

Hausse de ton

Voilà plusieurs jours que Donald Trump a haussé le ton sur la question de l’immigration clandestine, parlant d’« urgence nationale » pour évoquer l’afflux de migrants d’Amérique centrale. Face aux « caravanes » de migrants, il a fait appel à l’armée et a annoncé que 15 000 hommes pourraient être déployés à la frontière mexicaine.

Le président américain a laissé entendre que les soldats pourraient faire usage de leurs armes en cas d’agression de la part des migrants. « [Les migrants] veulent lancer des pierres sur notre armée, notre armée réplique. Nous allons considérer cela, et c’est ce que je leur ai dit, comme si c’était un fusil », a déclaré Donald Trump devant les journalistes à la Maison Blanche.

... https://www.lemonde.fr/donald-trump/art ... 53715.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35393
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Etats-unis d'Amerique

Messagede bipbip » 27 Déc 2018, 18:51

Un Guatémaltèque de 8 ans meurt en détention à la frontière des Etats-Unis

A la suite de ce drame, survenu pendant la nuit de Noël, les autorités ont annoncé de nouvelles mesures sanitaires dans leurs centres de rétention.

Les autorités américaines se sont engagées, mercredi 26 décembre, à prendre de nouvelles mesures sanitaires dans leurs centres de rétention pour migrants, surchargés par l’afflux de familles et d’enfants, après la mort d’un petit Guatémaltèque de 8 ans pendant la nuit de Noël. Elles ont notamment ordonné que tous les enfants migrants en détention soient soumis à des examens médicaux.

Ce nouveau drame, qui a soulevé une vive indignation aux Etats-Unis, est survenu à peine plus de deux semaines après la mort d’une fillette guatémaltèque de 7 ans à El Paso, au Texas, également détenue par les autorités états-uniennes.

... https://www.lemonde.fr/international/ar ... _3210.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35393
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Etats-unis d'Amerique

Messagede bipbip » 21 Jan 2019, 22:18

Los Angeles : grève exceptionnelle des enseignants

Classes surchargées, salaires en berne, budgets de la ville en baisse, craintes de privatisation, les enseignants de la deuxième ville des États-Unis se lancent dans un mouvement de grève pour bousculer des négociations avec la mairie qui piétinent depuis deux ans.

Les enseignants de Los Angeles ayant connu la dernière grande grève dans ce secteur sont soit déjà à la retraite, soit, tout près d’y être. Lundi 14 janvier, plus de 30 000 professeurs et personnels de la ville de Los Angeles aux États-Unis se sont mis en grève. Une première depuis 1989.

Le budget alloué à l’enseignement n’est pas géré par l’État fédéral aux États-Unis. Ainsi, en Californie, le financement public par élève est deux fois inférieur à celui de l’État de New York. À Los Angeles, les enseignants dénoncent des effectifs pouvant atteindre 50 élèves par classe, alors que les négociations entre le Los Angeles Unified School District et le syndicat United Teachers Los Angeles ont échoué la semaine dernière. La semaine dernière, la dernière proposition des autorités a été de fixer un maximum de 35 élèves par classe au collège, et 39 au lycée, contre une moyenne de 42 actuellement, selon les chiffres donnés par la ville.

De leurs côté, les enseignants réclament des embauches sur plusieurs années, à la fois pour réduire réellement le nombre d’élèves par classe, mais aussi pour que chaque collège et lycée soit doté d’une infirmière et d’une bibliothécaire. Leur syndicat exige également une augmentation salariale immédiate de 6,5 %, assortie d’une mesure de rétroactivité. Pour le moment, la ville propose 6 %, étalée sur deux ans.

Une grève historique

... https://rapportsdeforce.fr/linternation ... s-01152895
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35393
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Précédente

Retourner vers International

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 0 invités