Turquie

Re: Turquie

Messagede Lila » 09 Sep 2018, 19:38

A Istanbul, les mères de "disparus" refusent d'abandonner

Hanife Yildiz a vu son fils unique Murat pour la dernière fois alors qu'il entrait dans un commissariat où il était convoqué pour avoir tiré des coups de feu en l'air pendant une altercation. C'était en 1995, il avait 19 ans.

La police lui a raconté que Murat s'était évadé pendant son transfert à Istanbul. Mais Mme Yildiz n'en croit pas un mot.

Alors, pour réclamer la vérité, elle a rejoint les "Mères du samedi", un groupe de femmes manifestant chaque semaine depuis plus de vingt ans pour leurs proches disparus aux mains des autorités.

"Si une mère ne cherche pas son enfant, alors cela n'a aucun sens d'être mère", dit-elle.

Chaque semaine depuis le 27 mai 1995, les "Mères du samedi", un groupe de femmes aux cheveux aujourd'hui grisonnants, se rassemblaient devant le lycée francophone Galatasaray, au coeur d'Istanbul, brandissant des photos jaunies de leurs proches disparus.

Mais le mois dernier, le gouvernement a empêché la tenue de leur 700ème manifestation pacifique. Les "Mères du samedi" et leurs soutiens ont été dispersés par la force. Samedi, la police a une nouvelle fois entravé la tenue du rassemblement.

Malgré l'interdiction de manifester qui les vise désormais, Mme Yildiz veut continuer de se battre. "Nous n'abandonnerons notre combat que lorsque les autorités nous montreront la pierre tombale de nos fils", dit-elle à l'AFP.

la suite : http://www.lepoint.fr/monde/a-istanbul- ... 146_24.php
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2187
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Turquie

Messagede bipbip » 13 Sep 2018, 21:11

Turquie • Faites entrer les avocats des avocats

Nous avions le 28 août 2018 publié “l’appel pour les avocats emprisonnés” lancé par le “Comité belge pour la levée de l’état d’urgence en Turquie” et appelant à constituer par la même une délégation qu’y assisterait au procès.

Ce procès s’est donc déroulé et nous y faisons suite en publiant un compte rendu que nous avons reçu et quelques attendus.

... http://www.kedistan.net/2018/09/12/avoc ... ie-suites/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Turquie

Messagede bipbip » 22 Sep 2018, 10:40

Turquie : 43 travailleurs et syndicalistes poursuivis

Suite à la manifestation du week-end passé sur le site en construction du nouvel aéroport d’Istanbul des centaines de manifestants avaient été arrêtés (voir notre précédent article https://secoursrouge.org/Turquie-Arrest ... -du-nouvel). Alors que la plupart ont été libérés sans charges contre eux, 43 manifestants (dont des représentants syndicaux) ont été présentés à un juge le mardi soir. Le tribunal a ordonné la détention provisoire pour 24 des accusés et 19 ont été libéré sous contrôle judiciaire. Ces 43 personnes – dont une grande majorité de kurdes - sont poursuivis pour résistance à la police, atteinte aux biens publics, la violation de la loi sur le rassemblement public et la liberté de travailler.

https://secoursrouge.org/Turquie-43-tra ... poursuivis
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Turquie

Messagede bipbip » 23 Sep 2018, 14:49

Pour la libération des syndicalistes détenus en Turquie

Les huit organisations syndicales françaises – CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA – représentantes des travailleurs en France, soutiennent les revendications des travailleurs du chantier du nouvel aéroport d’Istanbul et exigent la libération immédiate des travailleurs et syndicalistes détenus, ainsi que leur réintégration.

Les conditions dans lesquelles les travailleurs du chantier du nouvel aéroport d’Istanbul effectuent leur mission, ne respectent pas les normes de sécurité et d’hygiène, conformément aux textes en vigueur dans la République de Turquie et aux normes internationales du travail.

Les huit organisations syndicales françaises, représentantes des travailleurs en France, appellent la République de Turquie à respecter les normes internationales des Conventions internationales de l’Organisation internationale du travail qu’elle a ratifiée, tout comme les textes en vigueur en Turquie encadrant le droit du travail.

Les organisations syndicales soutiennent les revendications des travailleurs du chantier du nouvel aéroport et exigent la libération immédiate, ainsi que la réintégration, des travailleurs et syndicalistes détenus. En l’espèce, leurs revendications sont légitimes : tout travailleur a le droit à des conditions humaines de travail et d’hébergement.


http://cgt.fr/Pour-la-liberation-des-sy ... rquie.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Turquie

Messagede bipbip » 29 Sep 2018, 15:12

Turquie : Une app pour surveiller les expatriés opposés à Erdogan

L’application EGM (acronyme de Emniyet Genel Müdürlüğü, la Direction générale de la Sécurité turque) disponible sur iOS et sur Android est une application qui permet à n’importe qui en Europe de transmettre à EGM des informations concernant des expatriés turcs opposés au régime d’Erdogan. Ces dénonciations peuvent mener à des menaces et pressions non seulement sur ces personnes mais aussi sur les proches résidents en Turquie. Ils pourraient également être inquiétés par la police ou menacés lors de retour au pays. Suite à l’utilisation de cette application, un citoyen turc vivant en Allemagne a déjà reçu des menaces après avoir posté sur Facebook une critique sur Erdogan.

https://secoursrouge.org/Turquie-Une-ap ... -a-Erdogan
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Turquie

Messagede bipbip » 08 Oct 2018, 15:30

TURQUIE : GRÉVE DANS UNE FILIALE YVES ROCHER

127 ouvrier·ères de Flormar sont licencié·es parce qu’elles·ils se sont syndiqué·es. Depuis plus de trois semaines, ces ouvrier·ères dont la grande majorité sont des jeunes femmes, se réunissent chaque jour devant l’usine à 7 heures du matin.

En janvier, quelques syndicalistes de Petrol-Is débutent simultanément un travail de syndicalisation dans six usines, situées toutes dans la Zone Industrielle de Gebze. Début mai, les ouvrier·ères franchissent le pas et se syndiquent. Le but de Petrol-Is est d’obtenir le droit de représentation dans cette usine où il n’y a pas de syndicat.

Dans l’émission de ce jour , nous serons en compagnie d’une membre du comité de solidarité et qui nous parlera de la situation social en Turquie. bonne écoute !

Émission à écouter : https://actualitedesluttes.info/?p=3613
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Turquie

Messagede bipbip » 16 Oct 2018, 15:40

Opérations policières contre les membres du HDP à l’approche des élections locales

Alors qu’approchent les élections locales prévues en mars 2019, on assiste à la reprise des opérations d’arrestation à l’encontre des militants du HDP. Au cours de la semaine écoulée, plus de 200 personnes ont été brutalement interpellées dans le cadre de raids menés par la police turque dans plusieurs provinces. Comme à l’accoutumée, il est reprochées aux personnes arrêtées d’avoir publié ou partagé sur les réseaux sociaux des informations critiquant la politique de l’Etat.

Le 6 octobre dernier, 49 administrateurs et membres du HDP, dont Nizamettin Toğuç et Berivan Helen Işık, coprésidents du bureau du HDP à Batman, ont été arrêtés dans le cadre d’opérations menées à Batman, Ankara, Muş, Ağrı, Mardin et Urfa. A cette occasion, la police a violemment pénétré dans certains domiciles, brisant les portes d’entrée. Par ailleurs, la coprésidente du bureau de Batman a été frappée au cours de son arrestation.

Trois jours plus tard, le 9 octobre, plus de 120 personnes, dont Mehmet Şerif Camcı, co-président du bureau du HDP à Diyarbakir, des administrateurs du Congrès pour une Société démocratique (DTK) et plusieurs journalistes ont été arrêtés à Diyarbakır, Istanbul, Van, Sırnak, Urfa, Batman, Mersin et Mardin. Il est fort à craindre que ces vagues d’arrestation ne s’amplifient dans les semaines à venir. Cette répression politique exercée à l’encontre des Kurdes et du HDP est une pratique usuelle à l’approche des élections générales et locales. Elle vise à paralyser le HDP. Et ce n’est sûrement pas une coïncidence si, avant chaque opération d’arrestations massives de ce type, les responsables de l’AKP, en particulier le président Erdoğan, désignent explicitement le HDP comme une cible à éliminer.

Après les élections du 24 juin, Erdoğan a ouvertement menacé de poursuites pénales toutes celles et ceux qui soutiendraient l’entrée du HDP au parlement. Nous craignons fortement que l'alliance AKP-MHP ne continue à utiliser la violence policière et l’arbitraire de la justice pour étouffer toutes les voix dissidente dans le pays à l'approche des élections. Ceux qui pensent pouvoir intimider le HDP avec de telles pressions devraient se remémorer les résultats des élections du 24 juin qui ont été précédées de l’arrestation de milliers de nos administrateurs et membres.

Nous poursuivrons notre lutte politique jusqu'à la construction de la démocratie dans tous les secteurs de la société en Turquie.

Hişyar Özsoy,
Vice-Coprésident du HDP en charge des affaires étrangères
Député de la Province de Diyarbakir


CDK-F Newsletter
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Turquie

Messagede bipbip » 25 Oct 2018, 20:56

Turquie-Arabie saoudite. Erdogan et MBS: à qui perd gagne

Faire pression sur Riyad tout en ménageant discrètement le royaume saoudien: depuis le début de l’affaire Kha­shoggi, le pouvoir turc avance à pas prudents et calculés pour tirer potentiellement profit de cette crise qui l’oppose à son grand rival régional. Ces trois dernières semaines, c’est essentiellement par l’entremise de la presse locale se fondant sur des sources gouvernementales anonymes que le scénario macabre de l’assassinat du journaliste saoudien a été dévoilé. À chaque jour son nouveau lot de pièces à conviction, d’indices glaçants, voire de déclarations remontées contre Riyad. «Il se paie la tête de nos services de renseignement», s’emporte ainsi l’un des conseillers d’Erdogan, Yasin Aktay, dans les colonnes du journal pro-gouvernemental Yeni Safak, faisant allusion aux explications peu convaincantes de Mohammed Ben Salman. Le président Erdogan semble pourtant résigné à ­ménager le prince héritier saoudien : aucune référence à son rôle direct ou indirect n’a été faite dans son allocution de mardi qui revenait pour la première fois sur l’« assassinat prémédité » du journaliste saoudien.

... https://alencontre.org/moyenorient/arab ... gagne.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Turquie

Messagede bipbip » 26 Oct 2018, 19:29

Zehra Doğan déportée avec 20 prisonnières

Une mesure d’éloignement forcé vient d’être prise par l’Etat turc contre Zehra Doğan. Elle a été envoyée dans la sinistre prison de Tarsus (Tarse).

L’artiste et journaliste Zehra Doğan, jetée en prison depuis le 12 juin 2017 à Amed, parce que condamnée à 2 ans 9 mois et 22 jours exactement, ayant effectué 141 jours de préventive auparavant, pouvait envisager une libération pour la fin de février 2019. Nous apprenons qu’elle vient d’être séparée des co-détenues du quartier des femmes de la geôle d’Amed (Diyarbakır) et envoyée vers le centre de détention de Tarsus, connu pour ses violences, sa répression, et les violations de droit des prisonnières.

La geôle d’Amed n’est pas un centre épargné par la répression, mais les détenues politiques bénéficient d’un soutien du fait que Diyarbakır soit une ville historique de la résistance kurde, malgré le régime de peur et de division qui y a été installé depuis 2015/17. Zehra bénéficiait de ce relatif soutien sur place, et surtout d’une proximité familiale. Cette mesure d’éloignement est de fait une sanction et une tentative de couper Zehra de ses proches, des liens, mêmes ténus de solidarité sur place, et vise à la couper de tout entourage bienveillant.

Mais Zehra n’est pas la seule frappée par cette mesure, prise sans prévenir ni familles ni avocats. Les déportations des détenues concernent, pour celles aujourd’hui connues : Nebahat Şirgen, Sevgi Altınel, Zehra Doğan, Gülten Orak, Hatice Ay, Sabiha Turan, Sakine Bozkuş, Maşallah Dağ, Halime Işıkçı, Mehtap Yılmaz, Meral Temel, Evindar Aydın, Bahar Avcı, Ayhan Akgül , Saadet Ergin, Özliyet Filizer, Rukiye Bakış.

La prison de Tarse est connue pour les violences, accompagnées de sévices et de harcèlement envers les prisonnières, qui ont émaillé entre autres, l’année 2018. La proportion de gardiens hommes dans les quartiers de femmes y est très élevée, ce qui fait que cette geôle est classée pilote en matière de répression. Elle est constituée de cellules d’isolement et de quartiers très restreints (3 ou 8 personnes). La discipline y est militaire et la langue kurde, comme partout ailleurs, non tolérée publiquement.

... http://www.kedistan.net/2018/10/25/turq ... sonnieres/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33973
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Précédente

Retourner vers International

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité