Divers luttes

Luttes des travailleurs-euses, chômage, précarité.

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 30 Aoû 2018, 12:07

VIDEO - Les salariés de la fromagerie de Coutances "à bout" occupent leur usine

Une partie des salariés de la Compagnie des fromages et Richemont à Coutances fait grève et occupe le site depuis lundi. L'usine doit fermer en mai 2019. Une réunion sur le PSE a lieu ce jeudi à Paris et "sans avancée, je ne sais pas comment ça finira" prévient le délégué CGT du site.

... https://www.francebleu.fr/infos/economi ... 1535483575
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31889
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 06 Sep 2018, 19:20

Wattignies : les salariés de Babou en grève pour dénoncer leurs conditions de travail

Le personnel dénonce une pression physique et psychologique grandissante.

C'est la première fois en dix-sept ans qu'elles font grève. L'enseigne Babou de Wattignies a ouvert ce matin sans ses salariés, qui étaient une dizaine à manifester sur le parking d'un centre commercial voisin.

Une solution en dernier recours, pour ces grévistes novices qui n'arrivaient pas à se faire entendre de la direction.

Pression physique et psychologique

"Les conditions sont pénibles, surtout qu'en dix-sept ans forcément on prend de l'âge" souligne Mallorie Bouillet, qui évoque"beaucoup de charges lourdes à porter et puis une pression pas toujours visible mais qu'on ressent, où il faut aller plus vite, toujours pour le chiffre."

... https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 36066.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31889
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 09 Sep 2018, 15:50

Grève à Outinord après la mise à pied d’un salarié

Ce vendredi, selon la CGT, 80 salariés sur 240 ont débrayé, pour manifester leur « ral-le-bol » quant à leurs conditions de travail. Un de leurs collègues venait d’être mis à pied à titre conservatoire : jeudi, il était allé uriner en dehors de ses heures de pause, la direction n’aurait pas apprécié

« Les gars en ont marre d’être pris pour des fainéants », confie Laurent Boitel, secrétaire CGT au CSE (1). Ainsi explique-t-il « le ras-le-bol » qui a poussé les salariés à faire grève dès le matin, se regroupant devant l’entrée.

... http://www.lavoixdunord.fr/444848/artic ... un-salarie
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31889
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 13 Sep 2018, 22:28

Inquiétude en marche dans tous les sites normands de la compagnie des Fromages et RichesMonts

A l'appel du syndicat CGT, une grève touche ce 13 septembre 2018 l'ensemble des sites normands de la Compagnie des Fromages et RichesMonts : Ducey (Manche), Coutances (Manche), Vire ( Calvados) et Pacé ( Orne). L'inquiétudes se répand après Coutances et sa fermeture prévue en 2019.

... https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 40132.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31889
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Divers luttes

Messagede bipbip » 20 Sep 2018, 18:42

A Saint-Germer-de-Fly, les salariés d’Imerys réclament une prime
Les salariés d'Imerys Toitures de Saint-Germer-de-Fly ont décidé de se mettre en grève et réclament une prime de cession à leur entreprise. Explications.
... https://actu.fr/hauts-de-france/saint-g ... 63331.html

Grève à durée indéterminée chez Imerys Toiture
Depuis hier matin à 9 h 20 les 24 salariés de l'usine Imerys de Damiatte sont en grève illimitée. Une première pour ce site qui est passé d'une entreprise familiale au groupe Imerys – côté au CAC40 – il y a 25 ans. Sa division «toiture» vient d'être vendue au fonds de pension américain Lone Star.
«En 35 ans, il n'y avait jamais eu de grève», témoigne un des salariés. «Suite à la cession de la division toiture, les représentants du CCE ont demandé une prime de cession de 3 000 euros par salariés», expliquent les syndicats. Cependant, les négociations (voir notre article du 26 juillet dernier) n'ont pas abouti. «Aujourd'hui, nous sommes écœurés d'avoir servi une entreprise qui n'a aucune reconnaissance vis-à-vis de son personnel», fustige un des salariés. C'est aujourd'hui un sentiment de colère qui domine. «Depuis plus de 25 ans, Imerys Toiture a régulièrement remonté des capitaux conséquents au groupe, lui permettant de financer sa croissance interne et externe, mais il ne semble plus être considéré comme une activité essentielle au groupe, qui n'a pas souhaité répondre aux besoins d'investissement de l'entreprise à la hauteur de ce qui aurait été nécessaire à son développement et à sa croissance, dans un contexte de marché de la tuile en terre cuite mature», explique un des «anciens» de l'usine.
Aujourd'hui, les douze sites français sont en grève. «Nous avons fait une demande de 3 000 euros et on nous en a proposé 500 quand le mouvement a commencé à prendre forme», témoigne un des salariés du site.
... https://www.ladepeche.fr/article/2018/0 ... iture.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31889
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Précédente

Retourner vers Monde du travail

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 0 invités