Dans le chaudron du capitalisme international

Re: Dans le chaudron du capitalisme international

Messagede bipbip » 05 Avr 2018, 17:01

Couper les ailes des fonds vautours !

Interview de Maud Bailly (CADTM) par Yannick Bovy (FGTB)

Au bal des rapaces, les fonds vautours sont rois. Le 7 mars dernier, devant la Cour constitutionnelle, à Bruxelles, le fonds vautour NML Capital attaque la loi belge de 2015 qui vise à lutter contre ces fonds qui spéculent sur les dettes des Etats au détriment des populations. Trois ONG montent au créneau, devant la Cour, pour défendre cette loi. Voici pourquoi. Une interview de Maud Bailly, du CADTM.

... http://www.cadtm.org/Couper-les-ailes-des-fonds
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Dans le chaudron du capitalisme international

Messagede bipbip » 26 Avr 2018, 23:26

Activités de Lafarge en Syrie: Quatre questions pour comprendre l'affaire

• Sept cadres et responsables du cimentier ont été mis en examen ces derniers mois.
• Ils sont poursuivis pour « mise en danger de la vie d’autrui » et « financement d’une entreprise terroriste ».

Une multinationale française qui aurait financé Daesh en Syrie, une poignée de hauts dirigeants mis en examen, plusieurs plaintes déposées, des soupçons portant sur un éventuel silence des autorités françaises… Depuis sa révélation, en 2016, l’affaire Lafarge n’en finit plus de défrayer la chronique. Alors que Libération fait de nouvelles révélations cette semaine, 20 Minutes fait le point sur cette très embarrassante affaire.

... https://www.20minutes.fr/justice/226091 ... re-affaire
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Dans le chaudron du capitalisme international

Messagede Pïérô » 02 Mai 2018, 23:31

Oligopoly : comment une poignée de grandes entreprises peuvent soumettre des secteurs entiers à leur loi

Du commerce alimentaire aux médias, en passant par l’eau, l’électricité ou les services bancaires, la plupart des secteurs de l’économie sont désormais dominés par une poignée de grandes entreprises multinationales. Ces nouveaux oligopoles sont souvent en mesure d’imposer leurs intérêts face aux autres acteurs économiques, aux consommateurs... mais aussi aux pouvoirs publics. Ce qui explique, entre autres, que l’« ouverture à la concurrence » se traduise rarement par des baisses de prix, contrairement à ce qui nous est promis aujourd’hui une nouvelle fois à propos de la SNCF.

... http://multinationales.org/Oligopoly-co ... mettre-des
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Dans le chaudron du capitalisme international

Messagede bipbip » 14 Juin 2018, 16:39

Nike et Adidas étrillés pour leur politique envers les ouvriers

Les équipementiers Nike et Adidas consacrent de plus en plus d’argent à parrainer des sportifs et rémunérer leurs actionnaires, mais toujours moins aux ouvriers, dénonce un rapport du collectif « Ethique sur l’étiquette » publié lundi.

Selon ce rapport, la course au « sponsoring » entre les deux marques, qui équipent 22 des 32 équipes en lice pour la Coupe du Monde de football qui commence jeudi en Russie, « n’a jamais été aussi vive ».

Il fait suite à un précédent rapport publié à l’occasion de l’Euro 2016.

Adidas a négocié avec l’équipe d’Allemagne un contrat à 65 millions d’euros, tandis que Nike a signé en 2016 le premier contrat de sponsoring à vie avec le footballeur Cristiano Ronaldo pour 25 millions de dollars par an, souligne le rapport.

Il affirme que dans le même temps, les deux marques « continuent leur désengagement de la Chine, où les salaires tutoient des niveaux proches du salaire vital », au profit de pays comme l’Indonésie, le Cambodge ou le Vietnam, « où les salaires moyens sont inférieurs de 45% à 65% au salaire vital ».

Sur le prix d’une paire de chaussures, la part revenant aux ouvriers a baissé de 30% entre 1995 et 2017, affirme Ethique sur l’étiquette, membre de l’organisation « Clean Clothes Campaign ».

« Si les équipementiers sportifs avaient maintenu les mêmes montants de sponsoring des clubs de foot qu’en 2015, les 226 millions d’euros économisés auraient permis d’assurer un salaire décent à plus d’un million de travailleurs en Asie », fait remarquer le collectif.

Celui-ci dénonce un modèle économique dont l’objectif central est « la maximisation des bénéfices afin de rémunérer toujours plus les actionnaires ».

Le collectif exige des équipementiers « des pratiques garantissant un salaire vital aux ouvriers qui contribuent au premier plan à leur croissance économique sans égale dans le secteur ».

... https://lematin.ma/express/2018/nike-ad ... 94831.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Dans le chaudron du capitalisme international

Messagede bipbip » 14 Juin 2018, 17:12

Influence
De Paris à Washington, les sociétés du CAC 40 ont dépensé au moins 60 millions d’euros pour influencer les politiques

Combien les groupes du CAC 40 dépensent-ils en lobbying auprès des centres de décision – parlements, congrès, cabinets ministériels... – à Paris, Bruxelles ou Washington ? S’ils restent incomplets, les chiffres déclarés par ces grandes entreprises auprès des registres officiels de lobbying en donnent une première idée. Plongée dans ces millions déboursés pour influencer la décision politique, en avant-goût du premier « Contre-rapport annuel » sur les grandes entreprises françaises que l’Observatoire des multinationales publiera dans quelques semaines.

... https://www.bastamag.net/De-Paris-a-Was ... millions-d
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Dans le chaudron du capitalisme international

Messagede bipbip » 16 Juin 2018, 20:57

Industrie de l’armement

La prolifération des « robots tueurs » inquiète la communauté internationale

Le salon international de l’industrie de l’armement Eurosatory a ouvert ses portes le 11 juin au nord de Paris. À côté des traditionnels canons et missiles, le salon devrait faire la part belle à la troisième grande rupture technologique dans le domaine militaire : après la poudre puis la bombe nucléaire, voici le temps des robots armés et de plus en plus autonomes. Cette « innovation » fait l’objet de vifs débat. Quel degré d’autonomie peut-on laisser à une machine pour identifier et attaquer une cible ? Faut-il d’ores et déjà interdire ces armes ? Des centaines de scientifiques et des ONG de défense des droits sonnent l’alerte.

... https://www.bastamag.net/La-proliferati ... rnationale
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Dans le chaudron du capitalisme international

Messagede bipbip » 24 Juin 2018, 17:26

Les aides à la Grèce ont rapporté 2,9 milliards d’euros à l’Allemagne

L’Allemagne a engrangé depuis 2010 quelque 2,9 milliards d’euros de revenus d’intérêt et ressort donc largement gagnante des milliards d’aides octroyés à la Grèce pour sauver le pays de la faillite. C’est ce qui ressort d’une réponse du gouvernement d’Angela Merkel à une question des écologistes transmise à l’agence DPA.

... https://www.rtbf.be/info/economie/detai ... id=9951651
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Dans le chaudron du capitalisme international

Messagede bipbip » 31 Juil 2018, 20:50

Répression. 2017, année mortelle pour les défenseurs de l’environnement

Au moins 207 personnes ont été assassinées l’an passé dans le monde pour s’être opposées à des projets miniers, forestiers ou agro-industriels. L’année la plus meurtrière, selon l’ONG britannique Global Witness, à l’origine de ce recensement.

... https://www.humanite.fr/repression-2017 ... ent-658492
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Dans le chaudron du capitalisme international

Messagede bipbip » 11 Aoû 2018, 18:08

Le FMI met le feu en Haïti, en Guinée, en Égypte…

Les prémices d’une nouvelle crise de la dette se précise pour un certain nombre de pays du Sud

Le FMI et la Banque mondiale ont repris peu à peu le rôle qui avait été le leur durant la crise de la dette des années 1980. Ils imposent, en effet, de nouveaux plans d’ajustement structurel (le mot est d’ailleurs réapparu largement) aux pays qui se tournent vers eux, confrontés à une baisse des ressources et/ou à une hausse du service de la dette.

Les années qui ont suivi la mise en place des allègements de dettes (les années 2000) ont vu ces pays profiter de cette période pour investir massivement dans des infrastructures (énergie, transports…), en s’appuyant sur des prêts bilatéraux avec de nouveaux partenaires: Chine, In-de, pays du Golfe, sur une hausse des ressources tirées de l’exportation de matières premiè-res dont le cours a alors repris une courbe ascendante, sur l’accès à de nouveaux modes de financements (eurobonds, finance islamique, bons et obligations du trésor émis en monnaie locale).

Las, la tendance s’est retournée brutalement.

Un grand nombre de matières premières ont vu leur cours baisser fortement, même si elles ont connu sur les deux dernières années, un rebond. Les taux d’intérêt sont repartis à la hausse et les eurobonds émis au début des années 2010 arrivent à maturité entre 2018 et 2020.

Le scénario ressemble comme deux gouttes d’eau à celui du début des années 1980.

Au point que les acteurs essentiels de la période sont de retour. Fonds monétaire international, groupe Banque mondiale, Club de Paris, Institut de la finance internationale (qui a pris de facto la place du Club de Londres pour les créanciers privés), tout ce petit monde est à la manœu-vre pour imposer de nouveau ses règles, en tenant compte de la situation nouvelle. C’est ainsi, par exemple, que le Club de Paris essaie de s’élargir aux nouveaux bailleurs internationaux: Chine, pays du Golfe, Afrique du Sud. L’affaire de la ‘dette cachée’ mozambicaine permet à ces institutions de faire front pour imposer leur méthode.

Mêmes interprètes donc, et même partition : ajustement, austérité, rigueur, libéralisme, libre-échange…

Les conditionnalités sont ainsi de retour. Vous voulez renouer avec les institutions financières internationales (IFI) comme prêteurs en dernier ressort, bien ! Voila le programme, notre pro-gramme [1]. À prendre ou à laisser. La République du Congo, pour avoir tergiversé, voit de mois en mois repoussé le déblocage d’un prêt du FMI pour faire face à une dette qui explose (entre 117 % et 130 % du PIB selon les calculs). Les ‘bons élèves’ voient débloquées les tranches successives de prêts.

Parmi ces conditionnalités, on retrouve toujours l’abandon des mesures sociales, telles que subventions, compensations… qui permettent aux populations d’avoir accès à des services publics, même dégradés. Elles seraient, selon les IFI, trop lourdes pour le budget d’États qui doivent faire face à un service de la dette majoré et donc doivent diminuer leur déficit budgétaire.

Trois exemples d’actualité permettent de comprendre les enjeux sociaux, économiques et politiques de telles mesures.

... http://www.cadtm.org/Le-FMI-met-le-feu- ... ypte-16476
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Dans le chaudron du capitalisme international

Messagede bipbip » 13 Aoû 2018, 19:40

Mégaprojets et militarisation de la zone frontalière Mexique-Guatemala

Lors d’une mission internationale d’observation des droits humains à la frontière Guatemala-Mexique, et après une enquête basée sur des sources officielles, des ateliers de cartographie participative dans des communautés du Chiapas ont permis d’établir les liens existant entre mégaprojets, flux migratoires et militarisation dans la région.

... https://visionscarto.net/megaprojets-mi ... on-mexique
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Précédente

Retourner vers International

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité