Divers rencontres

Divers rencontres

Messagede leo » 08 Sep 2009, 13:34

La rencontre de Blanquefort

SYNDICALISME. Des représentants syndicaux d'usines liquidées ou en difficulté ont répondu à l'invitation de la CGT Ford, à Blanquefort (33). La création d'un collectif fait débat

Le collectif qui divise avant même d'exister

L'idée avait été lancée le 30 juillet dernier à New Fabris, usine de Châtellerault qui allait définitivement fermer le lendemain, laissant 366 ouvriers sans travail avec 12 000 euros d'indemnités. Entre exaspération et tristesse, Guy Eyermann, le délégué CGT, avait proposé aux 3 000 « camarades » venus participer à la manifestation nationale qu'il organisait, de créer un collectif de la base pour coordonner les luttes à venir. Xavier Mathieu, le médiatique fer de lance de l'opposition à la fermeture de l'usine Continental de Clairoix, profitait de l'occasion pour déverser sa bile sur les instances dirigeantes de la CGT qui, selon lui, laissaient tomber ceux qui avaient le plus besoin de soutien. Quelques jours plus tard, il ira jusqu'à traiter son président de syndicat, Bernard Thibault, de « racaille ».

C'est dans cette ambiance peu sereine que les cégétistes s'étaient promis de se retrouver à Blanquefort, à l'invitation de la CGT Ford et du comité de soutien de l'usine, le 5 septembre. C'était hier, salle Fongravey. 25 entreprises ont fait le déplacement, parmi lesquelles Free-scale de Toulouse, Fumel D, Cela- nese de Pau, Goodyear d'Amiens, Ford Valence et New Fabris. Les Molex, qui ont actuellement beaucoup d'échéances à préparer, et les « Conti », trop exposés ces derniers temps, étaient excusés.

Manque de confiance

Dans l'atelier de discussion, l'opportunité de la création du collectif de coordination des luttes est revenue sur le tapis. « On se bat tout seuls. Où sont nos dirigeants syndicaux ? À quoi servent-ils, si ce n'est à toujours vouloir mettre de l'eau dans notre vin ? Pour qu'une grève générale ait lieu et que le mot d'ordre "tous ensemble" ait un sens, il faudrait que nous puissions avoir confiance en ceux que nous avons élus. Le problème, c'est que nos instances syndicales n'ont pas de réelles perspectives. » Le ton est donné par ce syndicaliste remonté. « Je n'en ai rien à faire, de Bernard Thibault », dit cet autre, qui arbore un tee-shirt NPA. « Nous devons créer des liens, qu'il y ait collectif ou pas, que la fédé le veuille ou pas », assure Vincent, de Mulhouse, où il travaille pour Peugeot.

Finalement, c'est Guy Eyermann, l'homme par qui le coup est parti, qui se montre parmi les plus modérés. En aparté, il glisse : « Certains croient que c'est un truc anti-Thibault, mais c'est faux. Ce collectif, s'il voit le jour, ne sera pas là pour attaquer, mais pour envoyer des émissaires dans les entreprises qui en auront besoin. Quitte, évidemment, à faire remonter les infos recueillies sur le terrain et apporter des idées à la fédé. » Guy Eyermann se montre loyaliste et n'apprécie pas que, sur un site Internet faisant écho de la possibilité de création de ce collectif, apparaissent des liens pour LO et NPA. « Je n'ai jamais mélangé politique et syndicat. Je n'ai aucune carte de parti, même si, c'est évident, je ne vote pas UMP », dit-il.

« Une grève, ça use »

Parmi les hôtes du jour on compte Rodolphe, secrétaire adjoint du CE Ford et à la CGT depuis dix ans. Lui, il ne veut pas entendre parler de ce collectif et s'en explique : « C'est une idée saugrenue. La CGT est déjà un collectif. Le dialogue y est constant et on a toujours lavé le linge sale en famille. On n'est pas là pour dire : on casse tout. L'important, c'est d'avoir des idées, d'être une force de proposition. » Rodolphe reconnaît volontiers que, dans les instances, il y a des personnes qui ne travaillent plus en usine depuis longtemps et sont un peu coupées de la base. Il ne les accable pas. Il excuse aussi les dérapages verbaux de Xavier Mathieu vis-à-vis de Bernard Thibault. « Une grève, ça use physiquement et aussi moralement. Cela peut expliquer le coup de semonce de la base. Mais on est très loin du mot scission. Il n'en a jamais été question. » Avant de conclure sur une boutade : « Si tu n'aimes pas la CGT, tu la quittes. »

Au final de cette journée où bien d'autres thèmes ont été abordés lors d'un débat et qui s'est terminée par un concert, il a été décidé d'adresser une lettre à Bernard Thibault pour « mettre les choses à plat », selon les termes de Philippe Poutou, délégué CGT Ford. « Il y a des volontés un peu partout d'aller vers un collectif. Mais comment avancer ? Pour l'instant, cette question est sans réponse », avoue-t-il. Après la grève du 17 septembre, une nouvelle rencontre devrait permettre d'y voir un peu plus clair.


Sud-Ouest
Dimanche 6 septembre

* * * * * * * * * *

Vidéo de cette rencontre

http://www.dailymotion.com/video/xaewst ... sur-2_news

http://www.dailymotion.com/video/xaexo6 ... 2sur2_news
leo
 
Messages: 252
Enregistré le: 17 Avr 2009, 17:29

Re: La rencontre de Blanquefort

Messagede Johan » 08 Sep 2009, 13:53

Il faut espérer que cette coordination des luttes verra bien le jour et que ce collectif sera réellement moteur de résistance. Reste à voir si les syndicats et les partis ne plomberont pas ce mouvement.
En tout cas les réactions dans les vidéos ont l'air d'aller dans le bon sens. :)
Johan
 

Divers rencontres

Messagede Pïérô » 18 Mar 2016, 13:33

Paris, samedi 19 mars 2016

Projection rencontre « Putain d'usine » - « Bye bye Turbin »

Journée de projection, rencontre et concert avec Latwal et René Binamé
• 16:00 - Projection du film Putain d'usine de Rémy Ricordeau
• 18:00 - Rencontre avec Jean-Piere Levaray autour de son livre Je vous écris de l'usine
• 20:00 - Concert avec Latwal et René Biname

à la CNT, Confédération Nationale du Travail, 33, rue des Vignoles, Paris 20e

Entrée : prix libre.

http://www.cnt-f.org/bye-bye-turbin-ren ... varay.html

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22061
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Forum Social, convergence luttes, Avignon 7-9 juillet 2016

Messagede bipbip » 01 Juil 2016, 00:31

Forum Social, convergence des luttes, Avignon 7-9 juillet 2016

7, 8 ET 9 JUILLET 2016
FORUM SOCIAL ET CITOYEN
AVIGNON : VILLE OUVERTE AUX FORCES EN LUTTE

Nous, Nuit Debout, Étudiants, Intermittents et précaires, Syndicats et Mouvements citoyens, par nos luttes spécifiques, construisons depuis plusieurs mois la critique d'un système qui autorise la précarisation des travailleurs, l'expulsion des migrants et des réfugiés, la privation d'accès aux droits fondamentaux tels que le logement, l'eau, l'énergie, l'éducation, la santé. Un système mortifère qui favorise la montée du repli identitaire et qui instaure, pour seul horizon, la surconsommation des ressources naturelles comme fondement de ses profits.

Nous devons trouver aujourd'hui les moyens sociaux et politiques de nous unir dans cette nouvelle étape du combat contre le projet de loi « Travail » et son monde et répondre ainsi à l'entêtement dangereux et aux provocations incessantes d'un gouvernement, tout entier dévoué au capitalisme et à la finance.

Coup de force anti-démocratique par l'usage de l'article 49-3 ; répression policière et judiciaire à l'encontre de citoyen-ne-s en lutte, de grévistes, de journalistes, d'étudiant-e-s et de lycéen-ne-s mineur-e-s ; disqualifications anti-syndicalistes récurrentes ; assimilation scandaleuse des manifestants aux terroristes de Daech : les stratégies développées par le gouvernement et ses relais médiatiques pour contrer le mouvement social témoignent d'une extraordinaire faiblesse politique et d'une dérive autoritariste inédite.

Avec le Festival d'Avignon en ligne de mire, il semble plus opportun que jamais de se réapproprier le statut très ancien de Ville Ouverte en faisant d'Avignon le lieu de la convergence nationale des luttes, des idées, des projets, de la solidarité, de la créativité et du partage.

Une convergence nationale dédiée à la revendication des moyens de nos libertés dans le travail, la santé, l'art et la paysannerie, dans la construction et l'expression démocratiques et dans la libre détermination des peuples et des citoyens.

Parce que les lois de régression sociale portées par ce gouvernement émanent directement de la Commission Européenne ; parce que cette dernière négocie secrètement les conditions de notre futur asservissement dans le cadre des traités transatlantiques CETA et TAFTA ; parce que nous sommes solidaires des peuple grec, portugais et espagnol qui subissent de plein fouet la mise en œuvre de l'agenda capitaliste et néo-libéral depuis plusieurs années ; parce que nous refusons que la richesse des uns soit créée sur la misère des autres ; parce que nous refusons que la précarisation des uns soit le moyen de l'enrichissement des autres, nous appelons à la convergence des forces et des idées.

Parce que nous refusons que s'entassent plus encore, sur les côtes méditerranéennes, des dizaines de milliers de migrants, morts ou vivants ; parce que nous avons su construire des alternatives aux lois rétrogrades comme l'ont prouvé les Intermittents et précaires dans le cadre de leur combat pour la défense des régimes d'assurance chômage ; parce que nous opposons la solidarité et la générosité à la flexibilité et à la rentabilité, nous appelons à la convergence des énergies et des projets.

La régression sociale ne se négocie pas : elle se combat.

Initiateurs : Nuit Debout Avignon, Alliance Citoyenne, Collectif de soutien au peuple grec et contre l'austérité 84, Stop TAFTA 84, ATTAC 84, Confédération Paysanne 84, Union Syndicale Solidaires 84, CIP Avignon, Solidaires Étudiant-e-s 84.

Signataires :, CNT 84, CIP Côte d'Azur, CIP Bretagne, KIC CIP, Jeunesse Communiste 84, Les Déconomistes, Nuit Debout Bruxelles, Nuit Debout Nîmes, Nuit Debout Carpentras, Nuit Debout Uzès, CIP Limousin, CIP Alsace, RESF 84, La Sociale, CIPCL, CODA (CIP Drôme - Ardèche), Les Interluttants (59/62), MRAP, CIP Marseille, Nuit Debout 43, Nuit Debout Lorient, Nuit Debout Martinique, ...(liste ouverte)

Financement participatif du Forum à partir du lien ci-dessous.
Merci pour votre participation solidaire!
www.lepotcommun.fr/pot/sck8ngxb


https://www.facebook.com/permalink.php? ... 2873848324
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Forum Social, convergence luttes, Avignon 7-9 juillet 2

Messagede bipbip » 03 Juil 2016, 14:08

Avignon: la convergence des luttes est déclarée

C'est dans un contexte particulier (négociation en cours de l'assurance chômage, contestation assidue de la loi Travail) que le Collectif Intermittents et Précaires (CIP), Sud Culture et l'AIP PACA ont donné rendez-vous ce samedi 2 juillet au Parc des Libertés à Avignon sous la bannière "Fête la Lutte, pas l'Autruche ". A partir de la problématique de l'intermittence c'est toute la configuration salariale actuelle qui était au coeur des rencontres et discussions.

... http://www.lamarseillaise.fr/vaucluse/s ... t-declaree
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Forum Social, convergence luttes, Avignon 7-9 juillet 2

Messagede bipbip » 10 Juil 2016, 14:19

Les antinucléaires au Forum social et citoyen-Convergence nationale à Avignon

Depuis le 7 juillet et pour 3 jours (et nuits), au coeur du festival d'Avignon, les luttes et ceux-celles qui ne se résignent pas convergent non loin du palais des papes. A l'initiative de "Nuit Debout", Attac, Solidaire, CIP, et de collectifs et organisations en résistance. Objectif : échanger sur les expériences d'actions contre l'oppression multi-formes du système capitaliste, envisager un autre monde plus humain, plus libre, plus fraternel et donner corps à la convergence des luttes contre le pouvoir du patronat. Les antinucléaires étaient présents...

... http://coordination-antinucleaire-sudes ... -d-Avignon
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Forum anticapitaliste, Poitiers et Nantes, 1-2 octobre 2016

Messagede JPD » 16 Sep 2016, 20:09

Poitiers 1 et 2 octobre forum anticapitaliste

Sans titre.png
Sans titre.png (162.34 Kio) Vu 515 fois
Fichiers joints
programme.png
JPD
 
Messages: 334
Enregistré le: 30 Avr 2009, 04:20

Forum des luttes et du livre anticapitaliste, 1er oct Nantes

Messagede bipbip » 29 Sep 2016, 17:48

Forum des luttes et du livre anticapitaliste, le 1er octobre, à Nantes

Le Front Anticapitaliste 44 — dont AL nantes est partie prenante —prépare la tenue d’un Forum des luttes et des livres anticapitalistes le 1er octobre à la Manufacture de Nantes.

Films documentaires, stands des plus de quinze maisons d’éditions présentes, restauration et buvette sur place, le tout à prix libre, une journée pour échanger, débattre, se rencontrer, s’organiser, soutenir les luttes en cours et préparer les luttes à venir !

Le Front anticapitaliste 44est un collectif militant de lutte. il est possible de le contacter à anticapitaliste44@gmail.com

PROGRAMME :
• Rez-de-chaussée → Salon du livre anticapitaliste.
• 1er étage → Rencontre avec différents collectifs de luttes
• 2ème étage → 14H Grand débat : Après un printemps des luttes, quelle convergence des mouvements sociaux ?
• 2ème étage → 17H Projection du film documentaire : « d’égal à égales », portraits de femmes syndicalistes immigrées ou filles d’immigrés
• 2ème étage → 21H Conférence gesticulée sur les classes sociales

http://www.alternativelibertaire.org/?F ... t-du-livre
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

On ne nous atomisera pas ! Pais 24 mai 2018

Messagede bipbip » 21 Mai 2018, 17:16

Des déchets nucléaires aux luttes sociales, on ne nous atomisera pas !

Rencontres de Reporterre

Salle Jean Dame, Centre sportif Jean Dame, 17-25 rue Léopold Bellan

Image

Des déchets nucléaires aux luttes sociales :
on ne nous atomisera pas !

Cinquante ans après mai 68, les aspirations à la transformation sociale sont toujours intactes, mais elles sont menacées de toutes parts. Des déchets nucléaires à la lutte contre la précarisation, comment se relier, lutter ensemble et faire fleurir d'autres printemps ? Reporterre, le Réseau "Sortir du nucléaire", Radio Parleur et Agir pour l'environnement vous invitent aux Rencontres de Reporterre. Au programme : discussions, intermèdes musicaux, tables d'informations...

Après plus d'un demi-siècle, le nucléaire semble au bord de la faillite. Les déchets radioactifs s'accumulent jusqu'au pas de nos portes : comment y faire face ? De La Hague à Bure, la conscience progresse et les résistances s'affirment. Mais le 22 février 2018, 500 gendarmes évacuaient brutalement le Bois Lejuc occupé depuis un an et demi pour bloquer les travaux de la « poubelle nucléaire » Cigéo, qui prévoit d'enfouir les pires déchets radioactifs à 500 mètres sous terre. 70 rassemblements surgissent en France, une cinquantaine de comités se forment. Les cabanes des « chouettes hiboux » sont tombées mais Bure est partout.

« On ne nous atomisera jamais ! » crient les résistants à Bure. La répression qui y sévit rappelle que le nucléaire est l'incarnation d'un ordre social qui réprime les luttes, empêche les alternatives et isole les gens, tout en considérant les travailleurs-euses et les territoires comme des choses jetables. Après un an de pouvoir, le gouvernement Macron semble décidé à consolider cet ordre coûte que coûte : attaques sans précédent contre les cheminots, démantèlement des services publics, 2500 gendarmes mobilisés pour détruire la ZAD de NDDL, CRS dans les facultés occupées, contrôle aux frontières...

Programme

18h30 : Accueil en musique dans la salle Jean Dame Petit concert, stands des partenaires et tables-informations

19h00 - 20h15 : Première table-ronde - « Déchets nucléaires : état des lieux, état des luttes », animée par Émilie Massemin (Reporterre), avec :
• Charlotte Mijeon, porte-parole du Réseau « Sortir du nucléaire »
• Catherine Fumé, présidente du groupe Berry-Giennois-Puisaye du Réseau « Sortir du nucléaire », en lutte contre le projet de méga-poubelle nucléaire à Belleville-sur-Loire
• Yannick Rousselet, chargé de campagne nucléaire à Greenpeace France et militant antinucléaire historique
• Gaspard D'Allens, co-auteur de l'ouvrage Bure, la bataille du nucléaire, paru en octobre 2017 aux Éditions du Seuil

20h15 - 20h40 : Intermède musical, par Paul Herry-Pasmanian Découvrez un jazz punchy et entêtant

20h45 - 22h00 : Seconde table-ronde - « Bure, ZAD, travailleurs-euses, étudiant-e-s, migrant-e-s : comment relier les luttes face à l'État policier ? », animée par Lorène Lavocat (Reporterre), avec :
• Geneviève Coiffard-Grosdoy, membre d'ATTAC-France et membre de la coordination de soutien à la ZAD de NDDL
• Angélique Huguin, opposante au projet Cigéo, membre du groupe de soutien juridique à Bure et administratrice du Réseau « Sortir du nucléaire »
• Laura Dipace et Emmanuel Grondin, de SUD Rail
• Zelda, étudiante en lutte à l'université Paris-8 (Saint-Denis)
• Marie, membre du comité de soutien aux exilé-e-s occupant de Paris-8, sera accompagné d'un exilé qui viendra témoigner

Venez nombreux !

Partenaires :
• Réseau Sortir du nucléaire
• Les Éditions du Seuil
• Agir pour l'environnement
• Radio Parleur

https://reporterre.net/Des-dechets-nucl ... -Rencontre
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: On ne nous atomisera pas ! Pais 24 mai 2018

Messagede bipbip » 02 Juin 2018, 12:16

Rencontre de Reporterre : « Des déchets nucléaires aux luttes sociales : on ne nous atomisera pas ! »

Peut-on unir les luttes, transmettre l’énergie et faire alliance ? Pas simple, mais une révolte commune contre un système qui attaque de toutes parts la société mûrit lentement. De Bure à Belleville-sur-Loire, en passant par Notre-Dame-Des-Landes ou les universités : les débats organisés par Reporterre le 24 mai à Paris ont été riches et stimulants.

Une piscine en plastique colore un coin de la scène, vestige d’un spectacle guilleret animé par et pour des petits écoliers. Les enfants lui tournent le dos et quittent la salle Jean-Dame sagement, en rang d’oignons. Ils croisent, en sortant, un tout autre public, plus âgé, venu garnir les strapontins, débattre et marquer son opposition à l’idée de transmettre un monde semblable à un fardeau à ces petiots.

Ce jeudi 24 avril, Reporterre organisait une soirée débat : « Des déchets nucléaires aux luttes sociales : on ne nous atomisera pas ! », en partenariat avec le Réseau Sortir du nucléaire, Agir pour l’environnement, les éditions du Seuil et Radio Parleur. Les discussions ont débordé d’une aspiration enthousiaste à la transformation écologique et sociale, d’une volonté farouche de faire corps contre les répressions et les vagues de précarisation.

... https://reporterre.net/Rencontre-de-Rep ... on-ne-nous
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Rencontres du Maquis à Minerve (34)

Messagede bipbip » 11 Aoû 2018, 19:04

Les rencontres du Maquis pour l’émancipation du 11-15 août à Bois Bas 34210 Minerve.

présentations d'ouvrages et discussion, projections-débats, ateliers, théâtre, chansons…

Programme complet et infos pratiques. Camping, chambres et gites sur https://cras31.info/spip.php?article725
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05


Retourner vers Syndicats, associations, mouvements sociaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 0 invités