Parcoursup

Re: Parcoursup

Messagede bipbip » 31 Juil 2018, 17:31

Parcoursup : avant la trêve estivale, un quart des candidats n’est pas encore fixé

Depuis la mi-juillet, la situation des futurs étudiants évolue lentement sur la plate-forme d’admission dans l’enseignement supérieur, malgré les tentatives du ministère de remettre de l’huile dans les rouages.

La situation des candidats à l’enseignement supérieur demeure relativement figée, à la veille de la trêve estivale, alors que les dernières universités ferment leurs portes. Sur les 812 000 lycéens et étudiants en réorientation inscrits sur la nouvelle plate-forme d’admission Parcoursup, 58 % d’entre eux, soit 470 000 jeunes, ont définitivement validé leur orientation, selon les indicateurs en date du 27 juillet.

Un quart des candidats n’est en revanche pas encore fixé sur sa formation pour la rentrée. 123 800 ont reçu une proposition mais maintenu d’autres vœux en attente et 71 200 n’ont encore obtenu aucune réponse favorable.

Le ministère de l’enseignement supérieur a beau avoir changé sa méthode d’affichage dans le tableau de bord publié quotidiennement sur la plate-forme, les chiffres sont têtus. Parmi ceux qui n’ont reçu aucune proposition, 53 700 apparaissent désormais comme des « inactifs », définis comme des « candidats qui sont contactés par les équipes de Parcoursup pour identifier leurs souhaits pour la rentrée » mais qui n’ont pas répondu à ces sollicitations. Cette nouvelle dénomination a été introduite le 23 juillet sur le tableau de bord de Parcoursup, alors que la colonne des jeunes « sans-places » refusait désespérément de diminuer.

... https://mobile.lemonde.fr/campus/articl ... 01467.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Parcoursup

Messagede bipbip » 01 Aoû 2018, 23:16

L’État camoufle les recalés de Parcoursup

En remplissant les universités et en changeant l’apparence de la plateforme, le gouvernement espère cacher les faillites d’un système qui laisse des milliers de jeunes sans avenir.

Sauver les apparences, au moins. Cela semble être le credo de l’exécutif au sujet de Parcoursup. Pour camoufler le nombre de lycéens encore en attente d’une affectation dans le supérieur, le gouvernement a eu l’idée d’avoir recours au « surbooking » dans les universités. Lundi, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche leur a demandé d’accepter 10 % d’étudiants de plus que le nombre de places dont elles disposent effectivement. Cette technique va permettre d’effacer des listes d’attente les laissés-pour-compte de Parcoursup, pourtant plus nombreux que ceux de la plateforme APB l’année dernière à la même date.

Très controversée, la nouvelle plateforme d’attribution universitaire laisse en effet de nombreux jeunes sans avenir scolaire. Hier, seulement 56 % des lycéens étaient inscrits définitivement dans une filière. Les autres : ceux qui n’ont pas de proposition ou qui n’en ont accepté aucune. Le cabinet de Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, se justifie en affirmant qu’il y a « 10 % de défections en septembre », et qu’une aide financière sera accordée aux filières si elles se retrouvaient surchargées. Cependant, le problème ne relève pas du manque de moyens, mais bien du manque de places dans les amphithéâtres. Pour Louis Boyard, président de l’Union nationale lycéenne (UNL), le problème n’est pas financier mais bien humain : « Est-ce que les lycéens veulent vraiment de ces places ? Le gouvernement, bon technocrate, veut seulement faire rentrer des chiffres dans des chiffres. Mais l’éducation doit servir à l’émancipation des lycéennes et lycéens. »

« Avec Parcoursup, la déscolarisation est un fait »

... https://www.humanite.fr/education-letat ... sup-658545
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Parcoursup

Messagede bipbip » 08 Aoû 2018, 20:17

Parcoursup : les universités s'inquiètent

Les présidents d'université sont inquiets : de nombreux élèves en attente de leur premier vœu gardent un plan B, bloquant l'accès à d'autres étudiants. L'organisation s'annonce difficile pour la rentrée.

À un mois de la rentrée, certains lycéens n'ont toujours pas choisi de formation sur Parcoursup. À l'origine, Léa, bachelière en juin dernier, avait choisi quatre formations et en conserve toujours deux car elle est sur liste d'attente pour son premier choix. Elle garde un plan B, au cas où. Mais par son indécision, Mathilde empêche l'attribution d'une place à au moins un autre élève. Au mardi 7 août, 480 356 étudiants ont définitivement validé leur choix, plus de 111 000 gardent des vœux en réserve. Les établissements supérieurs sont alors dans le flou, pris en tenaille entre sur remplissage et sous remplissage afin d'optimiser leur effectif.

... https://www.francetvinfo.fr/societe/edu ... 86381.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Parcoursup

Messagede bipbip » 11 Aoû 2018, 17:16

Parcoursup : l’interminable attente des laissés-pour-compte

En ce début août, un peu moins de 70 000 candidats sont en attente d’une place dans l’enseignement supérieur. Si le ministère assure que le procédé se déroule à merveille, les bacheliers encore dans l’expectative trouvent le temps long et doivent échafauder des stratégies pour ne pas se retrouver démunis à la rentrée. Quitte à accepter une affectation par défaut.

... http://www.sauvonsluniversite.com/spip.php?article8385
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Parcoursup

Messagede bipbip » 11 Aoû 2018, 22:12

Parcoursup : la machine est grippée

La nouvelle procédure d’admission dans le supérieur tourne au ralenti. À un mois de la rentrée, plus d’un candidat sur cinq ignore toujours où il étudiera.

Que se passe-t-il quand, à un carrefour, toutes les voitures veulent tourner sur une voie où se trouve déjà un véhicule ? Il y a un bouchon. C’est un peu la situation dans laquelle se trouvent en ce moment des dizaines de milliers de bacheliers, bloqués sur Parcoursup, la plateforme d’orientation post-bac qui mène à l’enseignement supérieur.

... http://www.leparisien.fr/societe/parcou ... 847820.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Parcoursup

Messagede bipbip » 13 Aoû 2018, 13:11

Parcoursup: les candidats sans affectation obligés de renoncer à leurs plans de logement

La ministre de l'Enseignement supérieur a beau afficher un optimisme sans faille, pour les 66.661 bacheliers - à la date du mercredi 8 août - attendant une affection via le nouveau système Parcoursup, l'angoisse grandit. Au sentiment d'être laissé pour compte s'ajoute la déception de devoir parfois renoncer à des solutions de logement chèrement acquises. Les demandes de logements sociaux auprès du Crous se compliquent au fur et à mesure que l'incertitude perdure.

Libération rappelait dans un article fin mai que les demandes pour obtenir une place en logement étudiant devaient être déposées au plus tard le 31 mai. Mais un responsable du Cnous (qui coordonne le Crous) rassurait en indiquant que s'ouvrait "à partir du 3 juillet une période complémentaire pour les logements encore disponibles". Mais avec quelle chance de succès? Sollicité ce 9 août, le Cnous ne nous a pas répondu.

... https://www.bfmtv.com/societe/parcoursu ... 02933.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Parcoursup

Messagede bipbip » 16 Aoû 2018, 18:41

Parcoursup: le gouvernement a-t-il faussé le décompte?

Ils ne seraient plus que 16 100 étudiants à rechercher une place pour la rentrée. Contre 90 000 il y a peu. Explications.

A deux semaines seulement de la rentrée, 16 100 candidats seraient toujours à la recherche d'une affectation, contre près de 60 000 à la même période l'an dernier. Un bond impressionnant, survenu entre le 22 et le 23 juillet dernier, lorsque le nombre de personnes en recherche d'affectation dans l'enseignement supérieur est subitement passé de près de 90 000 à 18 390. Comment en est-on arrivé à une amélioration si soudaine du dispositif Parcoursup ?

Invitée au micro de RTL lundi matin, la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal a détaillé ces chiffres. "Il y a 16 000 jeunes qui sont en recherche active et 50 000 que nous cherchons à contacter et qui pour le moment ne répondent pas à nos sollicitations." Depuis le 23 juillet, ces derniers sont donc isolés des autres dans le tableau de bord présentant, chaque jour, les statistiques de la plateforme. Cette distinction explique le bond opéré, mais elle ne permet pas de savoir qui sont exactement ces "candidats inactifs". Il ne s'agit ni des jeunes accompagnés par les commissions rectorales mises en place, ni de ceux ayant formulé de nouveaux voeux lors de l'ouverture de la procédure complémentaire le 26 juin dernier, ni encore de ceux ayant quitté la procédure. Qui sont-ils alors ?
Vraiment inactifs ?

"On les considère comme inactifs puisqu'on sait que les jeunes peuvent avoir d'autres projets, s'être inscrits et ne plus être en recherche active", a tenté d'expliquer la ministre Frédérique Vidal à l'antenne de RTL. Mais pour Guillaume Ouattara, étudiant-ingénieur à l'UTC de Compiègne, qui a décrypté l'algorithme de la plateforme, cette division entre candidats actifs et inactifs ne tient pas. "Pour être considéré comme actif, il faut avoir formulé des voeux lors de la procédure complémentaire ou avoir pris contact avec la commission rectorale. Or, certains ne savent même pas qu'ils peuvent contacter leur rectorat. Ou n'ont pas non plus trouvé de formations qui leur convenaient en procédure complémentaire. Pourtant, ils se connectent chaque jour pour voir si la situation a évolué."

... https://www.lexpress.fr/education/parco ... 30832.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Précédente

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités