Lidl en luttes

Luttes des travailleurs-euses, chômage, précarité.

Lidl en luttes

Messagede Pïérô » 14 Déc 2013, 13:23

Du 2 au 6 décembre, une grève nationale s’est déroulée au sein de Lidl en France.
En Indre-et-Loire, interview

Grève chez Lidl : "Le seul mot d’ordre est le rendement"

Du 2 au 6 décembre, une grève nationale s’est déroulée au sein de Lidl en France. En Indre-et-Loire, un tiers des salariés de la plateforme de Sorigny ont débrayé le 2 décembre, empêchant l’approvisionnement des magasins. Entretien avec l’un de ces salariés, réalisé le 5 décembre.


Tu peux revenir sur l’orgine de cette grève ?

Ça a commencé le 15 novembre à Strasbourg, où se trouve le siège social de Lidl France. L’UNSA et la CGT ont déposé un préavis de grève nationale entre le 2 et le 6 décembre. Au niveau de la direction régionale de Tours, on a décidé de se mettre en grève le 2 décembre, tandis que la direction régionale de Lyon a décidé de faire grève quatre jours plus tard. Entre temps, les délégués syndicaux centraux ont négocié avec la direction, qui n’ a rien proposé d’autre qu’un bon d’achat de 100 euros à valoir dans les magasins Lidl... Nous, ce qu’on demandait, c’était une amélioration des conditions de travail et des augmentations de salaires.

Ces revendications étaient communes aux entrepôts et aux magasins ?

Oui, sauf que c’est beaucoup plus difficile de faire grève dans les magasins, où les salariés sont peu nombreux et travaillent à temps partiel. C’est plus facile de faire pression sur eux.

La principale revendication relayée par les médias locaux était le refus du casque utilisé pour la préparation de commandes dans les entrepôts. Ces médias ont aussi expliqué que si les salariés des magasins n’avaient pas fait grève, c’est qu’ils n’étaient pas concernés par le « pick by voice ».

Les revendications étaient multiples : travail le dimanche, salaires, conditions de travail... Le seul moyen de mettre la pression, c’est de bloquer les entrepôts, ce qui a des répercussions directes. Mais il ne faut pas croire : les salariés des magasins nous ont soutenus, ils n’attendaient que ça. La dernière fois qu’on a fait grève, c’était il y a neuf ans. On n’est donc pas des grévistes acharnés.

Le « pick by voice », c’est de la préparation de commande par casque. Ça veut dire que quelqu’un vous parle pendant 6 heures 30. C’est insupportable. En plus, les casques sont reliés en wifi, alors qu’on sait que les ondes wifi ne sont pas bonnes pour la santé. A Guiguamp, Nantes et Rennes, les salariés ont fait réaliser une expertise de leurs conditions de travail. Le rapport du cabinet Emergences a montré que la mise en place du « pick by voice » n’avait pas amélioré la qualité du travail, et avait au contraire entraîné une perte de productivité, tout en déteriorant les conditions de travail des préparateurs de commandes. A Sorigny, ça fait un an et demi que ce système est en place, et ça a un vrai impact sur la vie privée des salariés. Quand certains salariés rentrent chez eux, ils ne supportent plus le bruit. Les cris du bébé, la télé... : tout devient insupportable.

Combien de salariés étaient en grève à Sorigny ?

On était une trentaine, sur quatre-vingt-quatorze CDI en préparation de commandes. Les non-grévistes soutenaient nos revendications, mais on est tous soumis à une forte pression.

La direction a-t-elle bougé après la journée de grève du 2 décembre ?

Au niveau local, la direction se prépare comme si on allait faire grève le 6 décembre et a rempli les magasins, tout en sachant qu’on ne ferait pas grève. On savait qu’on ne pourrait pas appeler à faire grève deux jours consécutifs pendant un même mois, parce que ça représente quand même 10 % de salaire en moins. On verra ce que donnent les négociations au niveau national. C’est toujours épineux d’engager les salariés dans un mouvement de grève, d’autant que sur l’entrepôt il nous est difficile de communiquer avec certaines catégories de personnel. Le personnel administratif subit une pression managériale directe, et si ces salariés nous parlent, la hiérarchie sait tout de suite d’où ça vient. Les salariés ont peur d’être licenciés ou d’être victimes de harcèlement.

Vous avez des contacts avec le personnel des magasins ?

Oui, parce que nous sommes organisés régionalement. Le Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) est commun à tous les salariés de la direction régionale ; les caissières et les préparateurs de commande sont donc représentés au sein d’une même instance.

Tu peux me parler de la mise en place du travail le dimanche dans les magasins ?

Cest une grosse arnaque. Les dimanches sont mieux payés, mais les caissières travailleront 28 heures sur six jours au lieu de travailler 28 heures sur cinq jours. A la fin du mois, elles gagneront 4 euros de plus, ce qui ne compense pas l’impact du travail le dimanche sur la vie privée.

Les salariés des magasins sont soumis à une forte pression. Tout est chronométré, et le seul mot d’ordre est le rendement. On ne parle jamais de la qualité du travail. La pression et la charge de travail sont tellement importantes que les salariés, après avoir badgé à la fin de leur journée de travail, sont parfois contraints de revenir travailler sur leurs heures de repos, sans salaire. A l’heure actuelle, ce travail dissimulé est le gros problème auquel nous devons faire face. En plus, il est très difficile de défendre les salariés concernés sans les mettre en porte-à-faux.

Pourquoi une grève maintenant ?

Ça fait trois ans qu’on n’a pas de participations aux bénéfices, et qu’on nous dit qu’on doit se serrer la ceinture, alors que la direction a organisé à Bercy un événement réunissant tous les chefs de magasins et les cadres, pour un coût de plusieurs millions d’euros. On nous a refusé une augmentation de 1 %, et un plan social a été organisé à l’occasion du départ d’une partie du siège de Strasbourg vers Rungis. La location du siège coûte 100 000 euros par mois, mais on nous explique qu’il n’y a pas de thunes ! A force de voir qu’on faisait des efforts mais qu’on n’obtenait rien, ça a explosé.

Note : Lidl a été élue meilleure chaîne de supermarché de l’année 2013.

http://tours.mediaslibres.org/greve-che ... mot-d.html

Les raisons de la grève chez Lidl : http://tours.mediaslibres.org/les-raiso ... -lidl.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Lidl en luttes

Messagede bipbip » 05 Mar 2016, 17:52

Commerce Les salariés des magasins Lidl manifestent pour des hausses de salaires

Deux cents représentants des salariés du groupe Lidl ont manifesté jeudi matin à Rungis (Val-de-Marne) devant le siège français du groupe allemand de distribution, qui, avec 1 500 magasins, emploie 26 000 personnes en France. L’intersyndicale Unsa-CGT-FO-CFDT-CFTC, qui avait appelé au rassemblement, explique qu’en dépit de « trois réunions avec la direction » depuis le début de l’année, seule une augmentation de 0,2 % des rémunérations a été obtenue. La direction avance de son côté un montant de 1 %, incluant salaires, cartes de fidélité, primes, etc. « 0,2 % c’est juste une indexation sur l’inflation », déplore Farida Rochel, déléguée centrale du syndicat FO. Et pour Lahouari Tami, délégué de l’Unsa (majoritaire chez Lidl), le groupe a « voulu redorer l’image de la marque pour les clients (avec un budget publicité multiplié par trois en deux ans – NDLR), mais pour les salariés, les conditions de travail sont toujours hard discount ».

http://www.humanite.fr/commerce-les-sal ... res-601081
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32711
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lidl en luttes

Messagede bipbip » 24 Mar 2016, 10:32

Les salariés de Lidl en grève pour les salaires

À l’appel de la CGT et de l’Unsa, les salariés de Lidl seront en grève ce jeudi. Une partie du personnel envisage de bloquer la centrale de Sautron dès 5 h du matin.

L’ouverture de certains magasins pourrait aussi être perturbée en Loire-Atlantique et en Vendée. Principale revendication : l’augmentation des salaires.

... http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-l ... es-4115618
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32711
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lidl en luttes

Messagede bipbip » 03 Nov 2016, 19:04

La caissière licenciée pour avoir volé une viennoiserie obtient réparation

Les prud'hommes lui ont accordé 8 800 euros de dommages et intérêts pour licenciement abusif. La jeune femme, âgée de 27 ans, avait reçu sa lettre de licenciement le 11 septembre 2012, un peu plus d'un mois après les faits.

Une ancienne caissière d'un supermarché de Nancy (Meurthe-et-Moselle), qui avait été licenciée en 2012 pour avoir – selon la direction – volé un pain au chocolat d'une valeur de 0,39 euro, a obtenu 8 800 euros de dommages et intérêts pour licenciement abusif par le Conseil de prud'hommes de cette ville. L'ex-caissière contestait avoir volé les viennoiseries, alors que le groupe Lidl affirmait qu'elle avait consommé un pain au chocolat à deux reprises, sans les enregistrer en caisse.

... http://www.francetvinfo.fr/economie/emp ... 22513.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32711
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lidl en luttes

Messagede Pïérô » 29 Sep 2017, 12:51

Cash Investigation: Les salariés d'un entrepôt Lidl en grève dans les Bouches-du-Rhône contre les conditions de travail

GRÈVE Les salariés d’un entrepôt Lidl à Rousset sont en grève pour dénoncer les conditions de travail révélées par l’émission «Cash Investigation» de France 2…

• Les salariés souhaitent obtenir de meilleures conditions de travail.
• Ils veulent également la réintégration d’un de leur collègue licencié abusivement selon eux.

« Allô. On est mal patron, on est très mal ». La publicité de Lidl se moquant de ses concurrents pourrait faire l’effet boomerang. Depuis la diffusion mardi soir d’un reportage de Cash Investigation sur les pratiques du distributeur, l’enseigne semble « mal, très mal ». Des salariés d’un entrepôt de la marque à Rousset, dans les Bouches-du-Rhône sont en grève ce mercredi. Ils dénoncent leurs conditions de travail et le licenciement, selon eux abusif, de l’un de leurs collègues, a-t-on appris de sources syndicales.

... http://www.20minutes.fr/marseille/21404 ... ns-travail
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Lidl en luttes

Messagede Pïérô » 05 Oct 2017, 13:53

Sailly-lez-Cambrai : les salariés de Lidl en grève pour dénoncer une cadence infernale

Une quarantaine de salariés du groupe Lidl sont en grève, ce jeudi matin, sur le site de Sailly-Lez-Cambrai. Suite à la diffusion de "Cash Investigation", la parole se libère : ils dénoncent une gestion du planning catastrophique et une demande de productivité infernale.

"Tout le monde a regardé l'émission. Et tout est vrai. C'est exactement ce qu'on vit au quotidien", entame Isabelle Offroy, déléguée CGT à Lidl. L'émission "Cash Investigation", diffusée la semaine dernière sur France 2, a été pour eux un déclic. On y découvre les conditions de travail catastrophiques imposées au salariés de Lidl. Ceux de la plateforme de Sailly-lez-Cambrai ne sont pas en reste.

"La pression qu'on subit, c'est impressionnant. On nous demande toujours plus, tout le temps", souffle la déléguée syndicale. "Ici, les salariés ont leur planning le vendredi pour le lundi. On ne peut plus gérer nos vies de famille." Une réalité bien loin de la note de service qui a été transmise par la direction avant la diffusion de l'émission, selon la CGT, dans laquelle était expliqué qu'il ne fallait pas prendre pour argent comptant tout ce qui était dénoncé dans le reportage.

En grève

Ce jeudi matin, une quarantaine de salariés de la plateforme se sont donc mis en grève, pour exiger un dialogue avec la direction.

http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 40693.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Lidl en luttes

Messagede bipbip » 08 Oct 2017, 19:34

SAILLY-LEZ-CAMBRAI

Un accord sur les conditions de travail trouvé et la grève est levée chez Lidl

Une quarantaine de salariés de la plateforme logistique Lidl étaient en grève ce jeudi. Conséquence du reportage de Cash investigation diffusé la semaine dernière sur France 2 et faisant état de méthodes managériales tournées vers la rentabilité. Ils dénonçaient leurs conditions de travail. Mais un accord a vite été trouvé avec leur direction et le mouvement a été levé

... http://www.lavoixdunord.fr/234405/artic ... -chez-lidl
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32711
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lidl en luttes

Messagede bipbip » 07 Mai 2018, 00:42

LIDL Bretagne: Appel ç la grève générale le 9 mai 2018

Depuis le mois de mars les organisations syndicales et les représentants du personnel ont alerté la direction sur les conditions de travail sur le direction régionale que ce soit en magasin ou en entrepôt. Nous avons adressé une lettre intersyndicale à la gérance, provoqué une réunion DP extraordinaire, une réunion direction délégués syndicaux. Suite à la réunion DP du jeudi 3 mai (de 9h à 15h!), nous avons décidé cette mobilisation car nous nous heurtons à un mur. La direction refuse de prendre en compte l’urgence de la situation et espère passer l’été sur la même ligne qu’aujourd’hui.

Pour que des meilleures conditions de travail puissent se manifester il faut que les salariés montrent leur déterminatios et rendent visible un ras le bol qui est assez général en magasin et sur l’entrepôt.

Il y aura deux appels. Le premier est un appel intersyndical qui concerne entrepôt et magasins de la DR 15 pour le mercredi 9 mai. Il est porté par l’intersyndicale et portent sur les conditions de travail.

Le deuxième concerne l’entrepôt et couvre le 9 mai mais aussi le 10 mai, la journée dite de solidarité. Il porte également sur les conditions de travail mais inclut en plus la dénonciation de cette journée de travail gratuit. Il est pour l’instant porté par la CGT et par FO. D’autres organisations peuvent encore le rejoindre.

La CGT Lidl Bretagne


... https://www.anti-k.org/2018/05/06/lidl- ... -mai-2018/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32711
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lidl en luttes

Messagede bipbip » 08 Mai 2018, 16:56

On est mal patron !

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32711
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lidl en luttes

Messagede bipbip » 10 Mai 2018, 17:40

Grève à Lidl. « Les équipes sont épuisées »

Un mouvement de grève touche une trentaine de magasins Lidl en Bretagne, ce mercredi. Les salariés dénoncent des manquements au droit du travail.

Une trentaine de magasins situés dans les Côtes-d’Armor, le Finistère et le Morbihan, ainsi que la base Lidl de Ploumagoar (22) sont actuellement touchés par un mouvement de grève. Un mouvement qui intervient suite à l’appel de l’intersyndicale (Unsa, CFE-CGC, CGT, FO et CFDT) de la direction régionale Lidl de Guingamp.

Les salariés en grève, qui dénoncent leurs conditions de travail, ont demandé un plan d’urgence à la direction. « Les discussions n’ont abouti à rien, donc nous rendons maintenant visible le ras-le-bol », a expliqué Arnaud Rouxel, délégué syndical CGT Lidl. Les principales revendications portent sur le renforcement des effectifs et la pénibilité du travail. « Les équipes sont épuisées, on ne va pas pouvoir continuer sur cette lancée », a prévenu l’intersyndicale.

... http://www.letelegramme.fr/cotes-darmor ... fGlA23W.99
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32711
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lidl en luttes

Messagede bipbip » 12 Mai 2018, 20:45

Les travailleurs de Lidl en Belgique ont gagné après 7 jours de grève

Lidl : les raisons qui en font une lutte (et une victoire) exceptionnelle

mobilisation, les travailleurs et travailleuses de chez Lidl ont arraché une victoire contre la pression extrême au travail. Voici quelques éléments à retenir d’une grève qui a été exceptionnelle à plus d’un titre.

Le mouvement a démarré avec une étincelle à Liège, qui a allumé la mèche d’un ras-le-bol généralisé. Chaque jour, plus de cent magasins étaient fermés. Les dépôts, bloqués jour et nuit. Grâce à cette lutte, la direction a dû cédé. Du personnel supplémentaire sera engagé et le tempo ralenti dans les magasins. Ces mesures sont arrachées à durée indéterminée, jusqu’à ce qu’une nouvelle convention soit adoptée.

... https://www.investigaction.net/fr/lidl- ... tionnelle/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32711
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lidl en luttes

Messagede bipbip » 15 Juil 2018, 23:10

Grève au Lidl de Compiègne

contre le manque de personnel, les fatigues physiques et psychiques et les accidents du travail qui en découlent

... http://www.courrier-picard.fr/123824/ar ... -compiegne
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32711
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lidl en luttes

Messagede bipbip » 09 Oct 2018, 20:41

Bretagne : Un syndicaliste de Lidl menacé de licenciement

Cet été, une trentaine de magasins situés dans les Côtes-d’Armor, le Finistère et le Morbihan, ainsi que la base Lidl de Ploumagoar ont été touchés par un mouvement de grève à l’appel de l’intersyndicale (Unsa, CFE-CGC, CGT, FO et CFDT) de la régionale Lidl. Les salariés, mis sous pression par une méthode à flux tendu, dénonçaient des entorses multiples au droit du travail, des temps partiels subis, le chronométrage, le quota de clients à passer en un minimum de temps en caisse, etc. Lors du mouvement de grève sur l’entrepôt cet été, la direction a développé une série de pratiques assimilables à des formes de discrimination directe et indirecte (courriers, présence d’un huissier, pressions diverses).

La direction régionale de Lidl sur la région de Guingamp vient de convoquer deux grévistes pour un entretien à sanction. L’un d’eux, Matthias, est menacé de licenciement.

https://secoursrouge.org/Bretagne-Un-sy ... cenciement
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32711
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lidl en luttes

Messagede bipbip » 12 Oct 2018, 20:49

Ploumagoar. Les salariés de Lidl débrayent pour enrayer un possible licenciement

La crainte du « licenciement discriminatoire » d’un de leurs collègues a mobilisé une trentaine de salariés, ce jeudi matin, sur le parking du magasin Lidl, à Ploumagoar.

« Il est très mal psychologiquement. Il n’était pas en capacité de venir. Il est resté travailler à l’entrepôt. Il veut garder son boulot ». Devant le magasin Lidl de la zone du Runiou, à Ploumagoar, ce jeudi matin, Arnaud Rouxel, délégué du personnel CGT, évoque avec émotion la situation de son collègue Mathias, préparateur de commande-cariste, à l’entrepôt situé à quelques mètres de là, à Runanvizit. Un salarié de 24 ans, en poste depuis trois ans au sein de l’entreprise, et qui a fait l’objet, mardi, d’un entretien suffisamment inquiétant, selon le syndicat, pour laisser craindre un licenciement.

... https://www.letelegramme.fr/cotes-darmo ... 104229.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32711
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05


Retourner vers Monde du travail

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 0 invités