SNCF service public en abandon

Re: SNCF service public en abandon

Messagede bipbip » 01 Juil 2018, 15:52

Lettre ouverte d’une cheminote : « C’est notre arrêt de mort qu’on planifie »

Une cheminote gréviste expose les multiples raisons de se révolter contre la réforme ferroviaire. Un appel à ses collègues, aux usagers, et aux cadres de la SNCF à rejoindre le combat.

Aujourd’hui, j’entame ma 5ᵉ année au sein de cette grande famille cheminote. Quand j’ai signé ce contrat j’étais tellement fière de suivre les pas de mon père au sein de la SNCF. De rentrer à mon tour dans cette grande boîte du service public qui offrait des possibilités d’évolution certaines, dont les agents avaient surmontés déjà de nombreux conflits et qui leur avaient permis de garder des conditions de travail décentes et normales.

Aujourd’hui, c’est avec beaucoup plus d’amertume que je revois mes propos…
Depuis le 22 mars, nous nous battons mais avez-vous tous réellement compris l’intérêt de se battre aujourd’hui ? Avez-vous réellement lu les différents amendements proposés ? Les avez-vous compris ? Quand je vois tous ces « collègues » qui vont travailler encore aujourd’hui je me dis que c’est pas possible. Vous ne devez pas avoir saisi les enjeux de cette bataille. C’est notre arrêt de mort qu’on planifie là, c’est la guillotine qui est au-dessus de nos têtes qui va tomber…

J’ai pas signé chez Transdev, VFLI, ECR ou toute autre boîte privée, j’ai pas signé pour avoir des conditions de travail lamentables, une évolution de carrière inexistante. Pas non plus pour dégrader le service public, le mode de déplacement de centaines de familles, de travailleurs tous les jours.

J’ai pas signé pour que ces mêmes personnes se retrouvent avec des billets à des tarifs exorbitants car oui, on vous a menti encore une fois dans les médias, regardez un peu autour de vous, ouvrez les yeux arrêtez de vous bourrer le crâne de ces mensonges médiatiques, allez voir les tarifs d’un billet de train en Angleterre, en Allemagne voir si c’est si économique qu’on peut vous le dire. De plus après avoir payé votre billet une petite fortune il faudra vous rendre dans la grande ville la plus proche, car le train que vous preniez en râlant à 5mn de votre domicile ne passera plus. La ligne sera supprimée.

Et par-dessus tout j’ai encore moins signé pour que ces personnes voyagent en insécurité de par une circulation assurée par des gens à peine formés ou encore du matériel déficient, car oui les Opérateurs Privés voudront forcément faire du bénéfice contrairement à une entreprise publique, ce qui signifie des entretiens à moindre coûts du matériel, des infrastructures des formations à moindre coûts… RENTABILITÉ oblige.
Abordons le sujet du Fret maintenant, combien de camions faut-il pour contenir ce que peut transporter un train ? Ne sommes-nous pas dans une génération qui doit faire attention à la planète, à l’écologie ? Alors pourquoi engorger les routes avec 55 camions de 32 tonnes quand nous pouvons former un train de 35 wagons ?

Allez pour la fin, parlons de vous, nos cadres, vous qui venez nous remplacer en poste, vous en mettre plein les poches pendant que nous essayons de lutter envers vents et marées. Avez-vous déjà vu une entreprise privée qui avait autant de cadres ? Vous serez les premiers à sauter soyez en sûr alors qu’attendez-vous pour nous rejoindre ? Vous êtes carriériste vous allez me dire, être gréviste c’est réduire ses possibilités d’évolutions, mais quand vous serez au chômage elles seront bien réduites vos petites carrières.

J’en arrête là, mais je pourrais encore vous parler de nos CE, nos EPHAD, notre patrimoine mobilier ICF…

C’est un appel au réveil général… Ouvrez les yeux, éteignez vos télés, fermez vos journaux, réfléchissez par vous-même à ce qui est en train de se passer et rejoignez-nous, il n’est pas trop tard pour se joindre à la lutte.


https://www.facebook.com/SloannMrgt/pos ... 8379882089
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29822
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: SNCF service public en abandon

Messagede bipbip » 11 Juil 2018, 21:35

Fret ferroviaire : Grenoble porte plainte pour « détournement de fonds publics »

La ville de Grenoble dénonce l'utilisation d'un fonds public créé pour développer le fret ferroviaire : il sert en réalité à renflouer le tunnel routier du Fréjus.

Son acronyme – FDPITMA – est peu digeste et son fonctionnement pour le moins paradoxal. Le « Fonds pour le développement d’une politique intermodale des transports dans le massif alpin » a été créé par l’Etat en 2002, à la suite du drame du tunnel du Mont-Blanc et de l’impact environnemental désastreux engendré par le report du trafic routier en Maurienne. La mission de cet établissement public ? Financer le report des camions sur le rail pour délester les routes des vallées alpines.

Problème : comme le révélait Médiacités en mai dernier, il ne sert en réalité, depuis 2012, qu’à renflouer les caisses de la Société française du tunnel routier du Fréjus (SFTRF). En vertu d’une convention tripartite, les dividendes de la Société du tunnel et de l’autoroute du Mont-Blanc (ATMB) transitent par le FDPITMA et sont reversés à hauteur de 20 millions d’euros par an au tunnel routier du Fréjus. Une situation ubuesque, écrivions-nous, au regard de la vocation initiale du fonds, et sur laquelle va se pencher la justice. La ville de Grenoble vient de porter plainte contre X pour détournement et recel de fonds publics, abus de confiance et prise illégale d’intérêts.

... https://www.mediacites.fr/lyon/compleme ... s-publics/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29822
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: SNCF service public en abandon

Messagede bipbip » 14 Juil 2018, 19:24

Sncf. Gare du Nord : un avant-goût de privatisation

La gare parisienne va se parer d’un « terminal » commercial mastodonte dont la gestion sera confiée à une société d’économie mixte avec Auchan en actionnaire majoritaire.

La présentation du projet avait pourtant été léchée. Avec force visuels futuristes, la direction de la SNCF était fière, lundi, de présenter son programme de mue de la gare du Nord en maxi-centre commercial et zone d’activité en tout genre d’ici à la Coupe du monde de rugby de 2023, promesses d’espace et de bien-être aux voyageurs à la clé. Mais, passé la fascination pour ces images sur papier glacé, l’examen de la tambouille financière élaborée pour permettre la construction de ce nouveau « terminal » de 600 millions d’euros a rapidement rebuté. Car, si le décret d’application de la loi « pour un nouveau pacte ferroviaire », censée ouvrir la gestion future des gares à d’autres opérateurs que la SNCF, est toujours en cours de rédaction, ce projet de transformation maousse de la gare parisienne offre un avant-goût de ce que devrait donner la privatisation de ces équipements, où les fonctions ferroviaires deviennent un appâte-chaland pour zone commerciale.

Pour accueillir les 900 000 voyageurs quotidiens escomptés à l’horizon 2030, la SNCF a imaginé tripler la superficie de la déjà plus grande gare d’Europe, en bâtissant sur son flan un terminal départ affublé d’une grande galerie type passage parisien, de trois cents mètres de long. Cette nouvelle taille XXL ne proposera pourtant pas plus de voies pour fluidifier le surcroît de trafic de trains prévu.
Un espace de coworking et une crèche

La première justification avancée par les promoteurs a trait aux espaces de circulation plus vastes offerts aux voyageurs et qui seraient multipliés par deux et demi. Mais la principale annonce tient dans les chiffres avancés pour les surfaces commerciales, celles-ci seront multipliées par cinq. D’autres restaurants et boutiques ouvriront donc, incluant un espace de coworking et une crèche, tous deux privés, et même une piste réservée à la course à pied sur le toit.« Ce qui interpelle aussi est le montage juridique choisi pour assurer le financement, relevait hier la CGT cheminots. Habituellement, l’entreprise passait des conventions d’exploitation, des autorisations d’occupation temporaire avec des “partenaires” pour assurer tant le financement des travaux que l’exploitation des surfaces commerciales. » Ce fut ainsi le cas pour l’agrandissement en 2012 de la gare Saint-Lazare avec le groupe Spie Batignolles.

Cette fois, la SNCF a profité de la loi de 2017 relative au statut de Paris et à l’aménagement métropolitain pour se saisir de la possibilité de créer une société d’économie mixte à opération unique, dans laquelle l’entreprise ne détient qu’un tiers des parts. Les deux tiers sont propriété de la foncière du groupe Auchan, Ceetrus, retenue par appel d’offres. À la Semop la conduite des travaux, en échange de la concession commerciale pour 46 ans de la gare dopée en commerces. « La CGT, par l’intermédiaire des administrateurs salariés CGT au conseil d’administration de SNCF Mobilités, s’est opposée à la mise en œuvre de cette disposition opaque et complexe. D’autant plus que la SNCF s’est positionnée sur le seuil minimal de participation dans la SEM, alors que la loi l’autorise à détenir jusqu’à 85 % des parts », note le syndicat.

« La réforme ferroviaire à peine signée, la SNCF ne se contente plus de brader son patrimoine immobilier dans des zones où elle ne souhaite plus investir. Non, là, elle s’attaque à un patrimoine où des milliers de personnes passent quotidiennement, avec un trafic dense et une offre multimodale importante », a fustigé le PCF.


https://www.humanite.fr/sncf-gare-du-no ... ion-657945
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29822
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: SNCF service public en abandon

Messagede bipbip » 14 Juil 2018, 21:25

Une gare vendue à Auchan !

Gare du Nord. « Ils vendent nos gares avant de vendre les cheminots »

Alors même que la réforme ferroviaire vient d’être signée, la SNCF a décidé de passer à l’offensive en annonçant la privatisation de Gare du Nord ce lundi 9 juillet. Anasse Kazib, gréviste à Paris Nord et délégué Sud Rail, réagit

La SNCF a lancé le coup d’envoi de ce qu’elle appelle une « transformation colossale » de la Gare du Nord pour 2024. Lors d’un conseil d’administration extraordinaire de SNCF mobilités, il a été acté, pour la fin 2018, de la constitution d’une société commune détenue à 34 % par SNCF Gares et connexions et à 66 % par CEETRUS, une entreprise privée. Ainsi, Gare du Nord sera la première gare de France dont l’actionnaire majoritaire sera une entreprise privée pour une durée de 46 ans.

Le projet de rénovation, dont le coût approximatif des travaux s’élève à 600 millions d’euros, a pour but de transformer Gare du Nord en un immense complexe où les arrivées et les départs de train seront un « service » parmi d’autres activités commerciales. Ce projet, promettant de faire passer la superficie de Gare du Nord de 36 000 à 100 000 m², sans pour autant que de nouvelles voies soient construites, s’inscrit dans le projet de suppression du service public du rail.

Une annonce qui tombe seulement quelques semaines après la signature de la réforme ferroviaire. Une réforme contestée massivement par les cheminots, dont les taux de grévistes rappellent ceux de 1995, qui sont mobilisés depuis trois mois. La nouvelle parue dans les grands médias a été reçue comme une provocation par nombre de cheminots grévistes. Notamment celles et ceux de la Gare du Nord, qui a été l’un des centres névralgiques de la bataille du rail. Nous avons interviewé Anasse Kazib, gréviste de Paris Nord et délégué Sud Rail.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Gare ... -cheminots
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29822
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: SNCF service public en abandon

Messagede bipbip » 16 Juil 2018, 16:21

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29822
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: SNCF service public en abandon

Messagede bipbip » 17 Juil 2018, 17:49

Trains low-cost ou casse du service public ?
Pourquoi Ouigo, les nouveaux trains « low-cost » de la SNCF, est une arnaque en perspective ?

Pour le grand départ en vacances et après plus de trois mois de conflit sur la réforme ferroviaire, la direction de la SNCF lance un nouveau produit, Ouigo, qui est censé offrir aux usagers des trains « low-cost ». Quelle est la vérité au sujet de cette nouvelle offre proposée par la SNCF ?

... http://www.revolutionpermanente.fr/Pour ... erspective
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29822
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Précédente

Retourner vers France

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 0 invités