GM&S en lutte

Luttes des travailleurs-euses, chômage, précarité.

Re: GM&S en lutte

Messagede bipbip » 14 Oct 2018, 15:53

Première victoire pour les GM&S, BORDEL !

La cour d’appel administrative de Bordeaux a rendu vendredi 12 Octobre les conclusions de son enquête sur le plan de licenciement qu’ont subi les ouvriers de GM&S en 2017 : ce plan était invalide, comme les salariés le disent depuis le début ! Dans son arrêt, la cour d’appel l’annule, et estime que cette opération de licenciement avait été validée sur « des motifs entachés d’erreurs de droit » [1].

Une première victoire qui valide ce que nous disons depuis de longs mois. Ce #PSE n'est pas valide. Une première étape dans la reconnaissance des droits des salariés licenciés #GMS https://t.co/cXUO7HnGL7

— GMS23 (@gmsenlutte) 12 octobre 2018

Une première victoire importante qui vient récompenser une lutte d’une ténacité exemplaire. Évidemment de quoi se réjouir, mais il s’agirait de ne pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Les GM&S se battent encore sur plusieurs fronts. Rappelons le terrible bilan de cette charrette illégale à la Souterraine, de ce « plan de sauvegarde de l’emploi » [2] annulé, mais dont les effets sont déjà produits : sur les 277 ouvriers, seuls 120 ont conservé leur emploi. Sur les 157 autres, 31 seulement en ont retrouvé un.

Le plan social annulé, quelle est la suite ? Reste-t-il des recours au Tribunal pour contester cet appel victorieux ? Que deviennent les 157 ouvriers licenciés selon les modalités d’un PSE illégal ? Sont-il repris, touchent-ils de l’argent ? Quelle est la prochaine étape de la lutte ? Nous avons joint Vincent Labrousse, ancien délégué du personnel et vice-président de l’association de soutien et de défense des salariés :

... https://la-bas.org/la-bas-magazine/entr ... m-s-bordel
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: GM&S en lutte

Messagede bipbip » 11 Nov 2018, 20:58

Les GM&S attaquent PSA et Renault en justice

Vies brisées, carrières cassées, souffrance des familles, conséquences psychologiques, la liste des reproches des anciens salariés de GM&S à l’encontre des deux clients de leur usine est longue. Mi-octobre, ils ont obtenu l’invalidation du plan social ayant conduit à la liquidation de l’équipementier automobile et sa reprise en septembre 2017 par l’entreprise LSI. Cette semaine, ils sollicitent des compensations financières.

« Nous demandons réparation ! » annonce dans un communiqué les anciens salariés de l’usine de La Souterraine dans la Creuse. Ils sont 85 à réclamer avec leur avocat 7,4 millions d’euros à Renault et PSA qu’ils accusent d’être responsables de la faillite de l’ancien équipementier GM&S. Pour obtenir gain de cause, ils ont déposé une plainte au tribunal de grande instance (TGI) de Guéret pour « abus de position dominante » et « responsabilité pour faute ».

« Nous demandons 80 000 euros pour chacun des 85 licenciés et 20 000 euros pour chacun des personnels repris par LSI », précisent-ils. Mais la facture pourrait enfler, d’autres salariés ayant exprimé leur intention de se joindre à la procédure. En réalité, l’entreprise LSI n’a repris que 120 des 277 salariés de l’entreprise GM&S, laissant 157 personnes sur le carreau dans un département où l’emploi est sinistré. Une compensation de 80 000 euros serait probablement la bienvenue pour ceux ne s’étant pas encore joints aux 85 plaignants.

... https://rapportsdeforce.fr/classes-en-l ... e-11082518
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Précédente

Retourner vers Monde du travail

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité