Manifeste : La solidarité, plus que jamais un délit ?

...Sans Papiers, antifascisme...

Re: Manifeste : La solidarité, plus que jamais un délit ?

Messagede bipbip » 27 Sep 2018, 11:30

France : un défenseur des droits des migrants condamné pour un tweet

Loan Torondel, un militant des droits des réfugiés, vient d’être déclaré coupable de diffamation pour avoir publié un tweet. La liberté d'expression et la défense des droits humains est en danger en France.

Cette affaire met en lumière le harcèlement dont souffrent les bénévoles venant en aide aux migrants et aux demandeurs d’asile qui se retrouvent sans-abri dans le nord de la France après le démantèlement en 2016 de la "jungle" de Calais.

Cette condamnation pour diffamation en raison de la publication de ce tweet établit un précédent dangereux pour quiconque filme ou photographie les méthodes disproportionnées qui sont employées par la police française à Calais et dans le reste du pays. Alors même qu’il est légal de photographier les interventions de police.

Le tweet a été publié en janvier 2018 par Loan Torondel, un défenseur des droits humains qui suivait alors la situation humanitaire des migrants à Calais dans le cadre de son travail pour l’association L’Auberge des Migrants.

Il faisait de manière ironique référence aux propos président de la République qui avait déclaré la veille : « Nous sommes la nation française », en faisant le parallèle entre la solidarité invoquée par celui-ci et les conditions inhumaines vécues par les migrants.

La photographie jointe au tweet montre des agents de police français se tenant au-dessus d’un homme qui semble être un migrant assis sur un sac de couchage. La légende suggère que les agents de police sont sur le point de prendre la couverture de cet homme, et ce, en plein hiver.

La condamnation en diffamation pour la simple publication d’un tweet peut avoir un effet paralysant et dissuader les bénévoles de faire état sur le terrain de potentiels comportements abusifs. De plus, cette décision laissera les migrants et les réfugiés dans une situation encore plus précaire.

... https://www.amnesty.fr/refugies-et-migr ... r-un-tweet
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35210
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Manifeste : La solidarité, plus que jamais un délit ?

Messagede bipbip » 29 Sep 2018, 15:10

Osons la fraternité
Rencontres « Causes communes »

Ivry-sur-Seine (94) dimanche 30 septembre 2018
à 17h, Théâtre Antoine-Vitez, 1 Rue Simon Dereure

La « crise de l'hospitalité » est à la croisée des chemins. Les citoyens de la Roya, de Calais ou d'Ivry font un choix de société. Que dit le droit ? Où est la justice ? Doit-on désobéir pour demeurer humain ?

Nos invité-e-s

Mireille Delmas-Marty, juriste française, professeure honoraire au Collège de France et auteure du Manifeste pour une mondialité apaisée ;
Mathilde Robert, étudiante en Droit, bénévole à Calais.
Annie Plenel, membre du Comité pour la mémoire des déportés ivryens et bénévole au foyer d'accueil des jeunes majeurs à Ivry ;
Laurence Kanouté, enseignante au Lycée Fernand Léger d'Ivry, en charge de la classe de jeunes « allophones » ;
Karine Parrot, juriste membre du GISTI (groupe d'information et de soutien des immigrés) ;
Sœuf Elbadawi, auteur, metteur en scène et comédien. Il dirige la compagnie de théâtre O Mcezo. Ancien journaliste, il a aussi créé le Muzdalifa House, lieu d'agitation citoyenne et d'expérimentation artistique, à Moroni,aux Comores. Il crée Obsession(s) au Théâtre Antoine Vitez en novembre prochain.

La comédienne Isabelle Früleux accompagnée de la pianiste Elsa Beriola, lira Mireille Delmas-Marty et autres textes de l'ouvrage collectif Osons la fraternité.

Le duo de musiciens KRISTOFF/K-ROLL a collecté des récits de réfugiés. Ils livrent ici les témoignages de deux jeunes gens scolarisés à Ivry, en prélude à leur création d'avril prochain.

https://paris.demosphere.eu/rv/64211
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35210
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Manifeste : La solidarité, plus que jamais un délit ?

Messagede bipbip » 03 Oct 2018, 16:38

Liberté pour les 3+4 de Briançon !
Meeting de soutien

Marseille jeudi 4 octobre 2018
19h à Solidaires 13, 29 bd Longchamp

Exilé.es et solidaires contre les frontières et les expulsions :

L’affaire des 3+4 de Briançon et la résistance collective aux renvois forcés en Italie

A la frontière franco-italienne, des lieux-refuges et des personnes tentent de rendre moins terrible l’exode des migrant.es fuyant l’Italie, où les conditions de non-accueil se sont encore détériorées avec l’arrivée du gouvernement d’extrême-droite. Face à eux, policiers, gendarmes et fascistes occupent la montagne. Le 22 avril, une marche transfrontalière de protestation contre la présence de la milice néo-fasciste Génération Identitaire au col de l’Echelle a entraîné l’arrestation et l’inculpation de 7 militant.es, qui risquent 10 ans de prison (procès le 8 novembre à Gap).

Pourtant, et c’est le sens d’une plainte collective déposée par des migrants du collectif Al Manba de Marseille contre l’Italie, ainsi que les luttes contre les expulsions dites "Dublin" comme à Faux-la-Montagne et ailleurs, tous les récits attestent de l’inhumanité croissante des conditions de vie et d’accès droits pour les exilé.es de l’autre côté des Alpes. Si ce n’est bien sûr guère mieux en France, il en va de la liberté de choisir son destin et de sa propre dignité de ne pas subir sans protester l’écrasement des vies et des solidarités.

Avec la participation :
- de plusieurs inculpés accusés de "passage de frontière en bande organisée" au col de Montgenèvre / Claviere (3+4 de Briançon en procès le 8 nov.)
- de migrants du collectif Al Manba ayant déposés une plainte collective contre l’Italie pour défaillance de la procédure d’asile et mauvais traitements
- de mineurs isolés qui témoigneront de la terreur régnant lors du passage de la frontière franco-italienne, en toute illégalité"

RELAXE POUR LES 3+4

LIBERTE DE CIRCULATION ET D’INSTALLATION POUR TOUS ET TOUTES

Contact : mars3plus4debriancon@riseup.net

https://almarseille.blogspot.com/2018/1 ... piers.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35210
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Manifeste : La solidarité, plus que jamais un délit ?

Messagede bipbip » 23 Oct 2018, 19:08

Cédric Herrou à nouveau attaqué en justice

Communiqué unitaire

Les organisations des Alpes-Maritimes signataires appellent à soutenir pleinement Cédric Herrou (cf. son appel ci-dessous), attaqué en justice ce 22 octobre par le Préfet pour « injure publique », phrase rhétorique émise au conditionnel. Cette stratégie des pouvoirs publics ne saurait faire oublier que, dans ce département, les droits fondamentaux des personnes migrantes sont régulièrement bafoués. Enfin, nous dénonçons l’acharnement policier à son encontre, depuis le dispositif en place autour de son domicile jusqu’à la dernière et dixième interpellation abusive ce 15 octobre en gare de Nice.

SOMICO06 (SOutien MIgrants COllectif 06) : Artisans du monde 06, ATTAC France, Attac 06 Citoyens solidaires 06, Collectif citoyen Bevera, Défends Ta Citoyenneté !, FCPE, FSU 06, LDH Paca, LDH Nice, Mouvement de la Paix, MRAP 06, Planning familial 06, Réseau décolonial 06, RESF 06, Roya Citoyenne, Solidaires 06, Solidaires étudiant-e-s Nice, Syndicat des Avocats de France (SAF), Vallées solidaires 06. Ainsi que : Diem 25, Ensemble ! 06, France Insoumise 06, Médecins du Monde, NPA06, UD CGT 06, PCF06


... https://solidaires.org/Cedric-Herrou-a- ... en-justice
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35210
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Manifeste : La solidarité, plus que jamais un délit ?

Messagede bipbip » 23 Oct 2018, 20:27

Relaxe pour les 3+4 de Briançon !

À la frontière franco-italienne, des lieux-refuges et des personnes tentent de rendre moins terrible l’exode des migrant.es fuyant l’Italie, où les conditions de non-accueil se sont encore détériorées avec l’arrivée du gouvernement d’extrême-droite. Face à eux, policiers, gendarmes et fascistes occupent la montagne. Le 22 avril, une marche transfrontalière de protestation contre la présence de la milice néo-fasciste Génération Identitaire au col de l’Echelle a entraîné l’arrestation et l’inculpation de 7 militant.es, qui risquent 10 ans de prison (procès le 8 novembre à Gap).

Pourtant, et c’est le sens d’une plainte collective déposée par des migrants du collectif Al Manba (Marseille) contre l’Italie, ainsi que les luttes contre les expulsions dites "Dublin" comme à Faux-la-Montagne et ailleurs, tous les récits attestent de l’inhumanité croissante des conditions de vie et d’accès droits pour les exilé.es de l’autre côté des Alpes. Si ce n’est bien sûr guère mieux en France, il en va de la liberté de choisir son destin et de sa propre dignité de ne pas subir sans protester l’écrasement des vies et des solidarités.

Relaxe pour les 3+4 Liberté de circulation et d’installation pour toutes et tous

https://mars-infos.org/relaxe-pour-les- ... ancon-3381

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35210
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Manifeste : La solidarité, plus que jamais un délit ?

Messagede bipbip » 25 Oct 2018, 21:10

Cédric Herrou en procès pour un post facebook

Cédric Herou militant près de la frontière de italienne dans l'association Roya Citoyenne, et symbole de l'aide aux migrant.e.s est passé au tribunal correctionnel de Nice lundi 22 octobre . Loin d'en être à sa première convocation il est victime d'un acharnement judiciaire qui a débuté en 2016.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Cedr ... t-facebook
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35210
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Manifeste : La solidarité, plus que jamais un délit ?

Messagede bipbip » 27 Oct 2018, 14:02

« Relaxe pour les 3+4 de Briançon »

Concert de soutien
Dansons sur les cendres de leurs frontières !

Marseille samedi 27 octobre 2018
19h, Dar Lamifa, 127 rue d’Aubagne

Soirée à prix libre pour la caisse d’autodéfense pour les mobilisé.es contre la frontière alpine et le transport en bus pour le procès du 8 Novembre sur Gap.

Manifestons notre soutien aux « 3+4 de Briançon » et notre résistance collective aux renvois forcés en Italie et aux politiques migratoires meurtrières

avec
çA (électro punk rock, des maux et de la rage)
Cerna (rap conscient de ses limites )
https://www.facebook.com/cernamusic/

Record’ando cultura (rap mêlant rimeS françaises et espagnoles,
sampling et scratch, technicité et poésie)
https://www.facebook.com/Recordando-Cul ... 255175070/

Qui sont les « 3+4 de Briançon ? »

A la frontière franco-italienne, des lieux-refuges et des personnes tentent de rendre moins terrible l’exode des migrant.es fuyant l’Italie, où les conditions de non-accueil se sont encore détériorées avec l’arrivée du gouvernement d’extrême-droite. Face à eux, policiers, gendarmes et fascistes occupent la montagne. Le 22 avril 2018, une marche transfrontalière de protestation contre la présence de la milice néo-fasciste Génération Identitaire au col de l’Echelle a entraîné l’arrestation et l’inculpation de 7 militant.es, qui seront à procès le 8 novembre à Gap pour « aide à l’entrée irrégulière en bande organisée » : ils seront jugés selon les mêmes codes que les passeurs mafieux !
Pourtant, et c’est le sens d’une plainte collective déposée par des migrants du collectif Al Manba (Marseille) contre l’Italie, ainsi que les luttes contre les expulsions dites "Dublin" comme à Faux-la-Montagne et ailleurs, tous les récits attestent de l’inhumanité croissante des conditions de vie et d’accès droits pour les exilé.e.s de l’autre côté des Alpes. Si ce n’est bien sûr guère mieux en France, il en va de la liberté de choisir son destin et de sa propre dignité de ne pas subir sans protester l’écrasement des vies et des solidarités.

— Rassemblement devant le tribunal de Gap —
Jeudi 8 novembre 8H30

Départ collectif en bus depuis Marseille
contact : mars3plus4debriancon chez riseup.net / tel. 07 58 84 68 75

http://www.millebabords.org/spip.php?article32226
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35210
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Manifeste : La solidarité, plus que jamais un délit ?

Messagede bipbip » 02 Nov 2018, 15:33

Délit de solidarité

Eyguians (05) vendredi 2 novembre 2018
à 18h30, salle polyvalente d'Eyguians

Image

Présentation de la soirée

Nombreux sont ceux qui, dans le Buech, apportent une aide aux migrants présents (aide matérielle, logement, accompagnement administratif, ..), ils sont nombreux mais pas assez au regard des besoins. Nombreux sont aussi ceux qui voudraient apporter leur aide mais ne savent pas comment faire, ni s'íl y a des risques et lesquels.

Le 8 Novembre prochain se tiendra à Gap le procès des « 3+4 de Briançon » à qui il est reproché l' ''aide à l'entrée sur le territoire français d'étrangers en situation irrégulière, le tout en bande organisée'' autrement dit : avoir participé à une marche solidaire à la frontière italienne en compagnie d'étrangers venus demander asile en France. Ces personnes risquent 10 ans de prison et 750.000€ d'amende.
Ce procès arrive dans le contexte de la loi Asile et Immigration ( 2 Août 2018 ) et des décisions du Conseil Constitutionnel interpellé sur la notion de fraternité.
Ces faits nous interrogent sur l'accueil des migrants et nous invitent à réfléchir aux modalités de cet accueil. L'hospitalité ne va pas de soi aujourd'hui mais dans le passé non plus. Les coutumes ou les religions puis les états ont dû en codifier les règles pour garantir des sociétés paisibles. Aujourd'hui le monde occidental se replie et peine à accueillir les étrangers démunis venus demander asile et protection. Ce repli heurte nombre de citoyens qui souhaitent que soit pensé et organisé cet accueil alors qu'ils se retrouvent à agir dans l'urgence pour faire face à des situations de détresse et, qui plus est, qu'ils sont confrontés à une législation répressive née de la lutte antiterroriste.
Comment accueillir, protéger? Comment permettre aux migrants en errance de retrouver la possibilité d'un lieu et d'une vie choisie? Accueillir est-il un choix ou une nécessité ? Quelle est dans cette question la place de l'individu, celle de la politique ?

Cette soirée se propose d'aborder :

La question du « délit de solidarité » et du cadre de l'aide :

L'aspect législatif : que dit la nouvelle loi ? Protège-t-elle du ''délit de solidarité''? Que changent les décisions du conseil Constitutionnel sur la notion de fraternité?
Le procès, le 8 novembre à Gap, des 3+4 de Briançon : circonstances et enjeux.

La situation de l'accueil dans le Buëch :

Qui fait quoi en matière d'aide aux migrants ? Les engagements individuels ou collectifs sont nombreux mais insuffisants. Comment contribuer ? Est-il risqué d'apporter son soutien ?

Les enjeux politiques :

Toutes ces questions liées à l'urgence ne peuvent se concevoir sans réfléchir plus largement à l'aspect politique de l'accueil.

Que dit le durcissement des répressions (à l'égard des migrants et des personnes solidaires) de la volonté et de la capacité des politiques à traiter ce problème mondial dans le cadre national ?
Comment sortir d'un traitement dans l'urgence qui épuise les solidarités, décourage le besoin de fraternité ? Comment créer les conditions nécessaires pour garantir le droit constitutionnel à la migration ?

Tous les details sur : https://soupesetbobinesblog.wordpress.com/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35210
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Manifeste : La solidarité, plus que jamais un délit ?

Messagede bipbip » 02 Nov 2018, 21:50

Soirée de soutien aux 3+4 de Briançon !

Concerts, prises de parole, bouffe / bar

Paris samedi 3 novembre 2018
à 19h30, La Générale, 14 avenue Parmentier, 11e

« Aide à l'entrée sur le territoire français d'étrangers en situation irrégulière, le tout en bande organisée. » C'est sous ce chef d'accusation un rien alarmiste que les « 3+4 », militant•e•s, camarades, copaines de la région du Briançonnais, comparaîtront le 8 novembre 2018 devant le tribunal de Gap. La peine encourue ? Jusqu'à 10 ans de taule et 750 000 euros d'amende.

Aujourd'hui, en France, un acte de solidarité continue d'être passible d'une aussi lourde peine, quoi qu'en dise le Conseil constitutionnel. Aujourd'hui, en France, on peut prendre 10 ans en s'organisant pour lutter contre l'inhumanité des politiques migratoires européennes. Celles-là mêmes qui contraignent les migrants et les migrantes à s'exposer aux pires risques sur leur route. Celles-là mêmes qui s'expriment dans la violence du contrôle frontalier, dans les passages à tabac, les battues, les intimidations et les humiliations de l'armée et de la police aux frontières.

Une partie de nos camarades ont été arrêté•e•s le 22 avril dernier, à l'issue d'une manifestation contre la présence arrogante de milices d'extrême-droite au col de l'Échelle, dans les Hautes-Alpes. L'impunité dont ces dernières ont bénéficié est à la mesure de la répression qui frappe les 3+4.

Pour les aider à subvenir à leurs frais de justice et lancer un message fort de solidarité et d'humanité,
La Fanfare Invisible, Les Tabliers Volants, Chez les Croquignards, La Cimade, le Gisti, #Délinquantssolidaires, l'Anafé et le Comité de soutien au 3+4 de Briançon organisent,
le samedi 3 novembre, à partir de 19h30,
une soirée de soutien à La Générale Nord-Est à Paris. Un énorme merci à l'équipe de la salle, au passage !

Participation libre

On a autant le sens de la lutte que le sens de la fête : il y aura des concerts, de la bonne bouffe, des prises de parole, des boissons délicieuses et des cuivres à foison ! Venez nombreuses et nombreux, et si c'est trop compliqué de venir, vous pouvez toujours faire un petit geste financier ici : https://www.gofundme.com/liberte-pour-les-7-d

Image

Le programme musical:
MC Kaur (Manmeet Kaur)
Klunk (Punk Klesmer) (KLUNK)
La Flute (Fanfare de Luttes: Lille)
La Fanfare Invisible
Et d'autres surprises

Seront aussi présents :
Utopia 56 Paris et Ile-de-France
Paris d'exil
BAAM
la Timmy, Team Mineurs du CPSE (https://www.facebook.com/groups/TIMMY75/)
Réfugiés Bienvenue

Venez nombreuses et nombreux, et si c’est trop compliqué de venir, vous pouvez toujours faire un petit geste financier https://www.gofundme.com/liberte-pour-les-7-de-briancon

https://paris-luttes.info/soiree-de-sou ... 4-de-10968
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35210
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Manifeste : La solidarité, plus que jamais un délit ?

Messagede Pïérô » 03 Nov 2018, 14:29

Poursuivi pour avoir aidé une migrante sur le point d’accoucher, le parquet retient « l’immunité humanitaire »

En mars, Benoît Ducos avait transporté à l’hôpital de Briançon une femme réfugiée enceinte de huit mois. Après avoir été arrêté par un contrôle des douanes il était poursuivi pour délit d’aide à l’entrée et à la circulation.

Le parquet de Gap a annoncé vendredi 2 novembre avoir abandonné les poursuites engagées contre un homme qui avait porté secours à une migrante sur le point d’accoucher, durant l’hiver à la frontière franco-italienne, en invoquant notamment son « immunité humanitaire ».

Le 10 mars, Benoît Ducos, un des bénévoles aidant les réfugiés arrivant dans la région de Briançon, était tombé sur une famille nigériane, un couple et ses deux jeunes enfants, et deux autres personnes ayant porté la femme, enceinte de huit mois et demi, durant leur marche dans le froid et la neige. Avec un autre maraudeur, il avait alors décidé de conduire la mère en voiture à l’hôpital de Briançon. En chemin, celle-ci avait été prise de contractions et à 500 mètres de la maternité, ils avaient été arrêtés par un contrôle des douanes ayant retardé la prise en charge médicale selon lui, ce que la préfecture avait contesté. Le bébé était né dans la nuit par césarienne, en bonne santé.

... https://www.lemonde.fr/immigration-et-d ... 54200.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22085
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Manifeste : La solidarité, plus que jamais un délit ?

Messagede bipbip » 11 Nov 2018, 21:29

Procès des 7 de Briançon - Une audience exceptionnelle dans un contexte d’intimidations des personnes migrantes et des militant·e·s solidaires

Communiqué interassociatif : Comité de soutien aux 3+4 de Briançon, Gisti, Anafé, La Cimade et le collectif Délinquants Solidaires

L’audience du procès des 7 de Briançon poursuivis pour « aide à l’entrée sur le territoire français d’étrangers en situation irrégulière en bande organisée », qui s’est tenue hier le 8 novembre, a été marquée par la force et l’endurance de la défense et la mobilisation pacifique continue à l’extérieur du tribunal de Gap. Le verdict a été mis en délibéré au 13 décembre 2018.

C’est dans une ambiance tendue que l’audience s’est tenue pendant plus de 17 heures hier au tribunal correctionnel de Gap. Les longs débats, qui ont duré près de 11 heures, n’ont pas permis d’établir le caractère délictueux des faits reprochés, mais a été réaffirmé le caractère fondamental du droit de manifester.

Au terme d’1h30 de réquisitoire et après avoir finalement (et enfin !) abandonné la circonstance aggravante de « bande organisée », le Ministère public n’a même pas pris la peine d’établir la responsabilité individuelle de Bastien, Benoit, Eleonora, Juan, Lisa, Mathieu et Théo concernant les infractions qui leur étaient reprochées, principe pourtant indispensable en droit pénal. Il a néanmoins demandé au tribunal de condamner chacun des prévenu.e.s à respectivement 6 mois d’emprisonnement avec sursis simple pour Bastien, Benoit, Eleonora, Lisa et Théo ; 12 mois dont 8 avec sursis simple pour Juan ; et 12 mois dont 8 avec sursis avec mise à l’épreuve pour Mathieu.

En revanche, les avocat.e.s de la défense (Me Binimelis, Me Brengarth, Me Chaudon, Me Djermoune, Me Faure-Brac et Me Leclerc) ont brillamment démonté, aux termes de 3h10 de plaidoiries, un à un les quelques éléments avancés par le Parquet, et ont démontré qu’il n’y avait pas d’infraction à reprocher à des « marcheurs solidaires ». Le procès a également permis aux avocat.e.s et aux pré-venu.e.s de dénoncer, à nouveau, les violations quotidiennes des droits des personnes migrantes commises par les forces de l’ordre à la frontière franco-italienne, les agissements illégaux restés impunis à ce jour du groupuscule Génération Identitaire et les tentatives d’entraves au droit fondamental de manifester à la fois des prévenu.e.s mais aussi des personnes exilées.

En face du tribunal, un rassemblement pacifique de soutien a réuni plus de 2 500 personnes venues de la région de Gap, de Briançon, de Marseille, Toulouse, Grenoble, etc. Collectifs, associations françaises et européennes et militant.e.s étaient rassemblés pour soutenir les prévenu.e.s et dé-noncer les pressions, intimidations et poursuites à l’encontre des militant.e.s, et porter haut et fort leur attachement à la solidarité dans les Alpes et au-delà. C’est dans un esprit pacifique et déterminé que le soutien s’est organisé de 7 heures à 2 heures du matin, malgré une présence policière disproportionnée. La préfecture avait mobilisé plus d’une dizaine de camions de CRS, plus d’une dizaine de camions de gendarmes, de nombreux policiers en civil, et même un canon à eau.

En plus des poursuites intentées par le procureur de Gap contre Bastien, Benoit, Eleonora, Juan, Lisa, Mathieu et Théo, d’autres bénévoles solidaires des personnes migrantes de Briançon sont convoqués devant la justice en janvier 2019, comme Pierre de l’association Tous Migrants.

Nos organisations dénoncent l’acharnement de certains procureurs contre celles et ceux qui dé-fendent les droits humains en venant en aide aux personnes migrantes.

Soutenues par près de 50 000 personnes qui ont déjà signé la pétition lancée par les organisations signataires, celles-ci espèrent donc que le tribunal se prononcera en faveur de la relaxe des 7 de Briançon, et demandent l’abandon de toutes les poursuites pour délit de solidarité contre les personnes, dans les Alpes et ailleurs, qui agissent dans un esprit de fraternité.

Rappel des faits
Bastien, Benoit, Eleonora, Juan, Lisa, Mathieu et Théo sont poursuivi.e.s pour avoir participé en avril dernier à une marche solidaire pour dénoncer les violences commises par le groupuscule identitaire à l’encontre des personnes exilées dans la région de Briançon. L’État leur reproche d’avoir à cette occasion « facilité l’entrée de personnes illégales sur le territoire français », et de l’avoir fait « en bande organisée ». Ils et elles risquent jusqu’à 10 ans de prison et 750 000 euros d’amende.


http://www.anafe.org/spip.php?article500
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35210
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Manifeste : La solidarité, plus que jamais un délit ?

Messagede bipbip » 12 Nov 2018, 19:24

Aide aux migrants - Procès des "7 de Briançon" : les prévenus clament leur innocence
Suspectés d'avoir permis l'entrée de migrants en France fin avril, ces "antisystèmes" ont défendu leur vision de la société
Une salle d'audience pleine. Une soixantaine de soutiens associatifs, membres des familles et journalistes à l'intérieur du palais de justice et plus de 800 militants à l'extérieur. Tous venus, parfois de loin, en espérant que les sept prévenus soient enfin relaxés : Théo Buckmaster belgo-suisse de 24 ans, Bastien Stauffer étudiant suisse de 26 ans, Eleonora Laterza étudiante italienne de 27 ans, (absente de la salle d'audience mais discrètement présente sur la place Saint-Arnoux), Mathieu Burellier, 35 ans, Benoit Ducos, 49 ans, Lisa Malapert, 22 ans et Jean-Luc Jalmain, 52 ans. Ce dernier porte un polo bleu sur lequel est inscrit : "Je suis fiché S", "S comme solidarité".
Poursuivis devant le tribunal correctionnel pour "aide à l'entrée irrégulière d'étrangers sur le territoire national" et "en bande organisée", les sept prévenus encourent jusqu'à dix ans de prison et 750 000 euros d'amende.
... https://www.laprovence.com/article/fait ... cence.html

Répression de la solidarité
Des peines de prison requises contre les "7 de Briançon"
Lors du procès ce jeudi 8 novembre à Gap, le procureur a requis six mois de prison avec sursis contre cinq prévenus. A l’encontre des deux autres, il a demandé douze mois de prison, dont huit avec sursis. La défense a demandé la relaxe. Jugement le 13 décembre.
... http://cqfd-journal.org/Des-peines-de-prison-requises

À Gap, un procès fleuve pour « juger la fraternité »
Sept militant.e.s solidaires passaient ce jeudi 8 novembre en procès au tribunal de Gap pour « aide à l’entrée irrégulière » d’étrangers « en bande organisée ». En cause, leur participation, le 22 avril 2018, à une marche à travers la frontière entre l’Italie et la France, qui aurait permis l’entrée illégale de personnes migrantes sur le territoire français. Radio Parleur était dans la salle d’audience et devant le tribunal où s’étaient réunies plus d’un millier de manifestants.es pour soutenir les accusé.es.
... https://radioparleur.net/2018/11/10/pro ... -briancon/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35210
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Manifeste : La solidarité, plus que jamais un délit ?

Messagede bipbip » 23 Déc 2018, 21:09

Délit de solidarité

Des peines de prison ferme pour des militants solidaires des migrants

La Justice française a décidé de frapper fort, ce 13 décembre, contre les sept militants du Briançonnais impliqués dans l’aide aux migrants. Reconnus coupables d’aide à l’entrée sur le territoire d’une personne en situation irrégulière, Benoit Ducos, Théo Buckmaster, Bastien Stauffer, Lisa Malapert et Eléonora Laterza ont écopé de six mois de prison avec sursis. Mathieu Burellier, poursuivi aussi pour rébellion, a écopé de 12 mois de prison dont quatre fermes. Jean-Luc Jalmain jugé également pour participation à un attroupement est condamné à 12 mois de prison dont quatre fermes. « Si la circonstance aggravante de bande organisée a été abandonnée, la lourdeur des peines prononcées (conformes aux réquisitions du parquet) marque un tournant dangereux dans la répression des personnes solidaires », estiment leur comité de soutien et des associations de défense des droits [1].

... https://www.bastamag.net/Des-peines-d-e ... s-migrants
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35210
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Manifeste : La solidarité, plus que jamais un délit ?

Messagede bipbip » 09 Jan 2019, 18:18

Rassemblements en solidarité avec Pierre et Kevin, deux nouveaux maraudeurs solidaires poursuivis, à Montgenèvre et Gap (Hautes-Alpes)

Mercredi 9 et Jeudi 10 janvier : Rassemblements en solidarité avec Pierre et Kevin, deux nouveaux maraudeurs solidaires poursuivis

En 2019, l’acharnement contre les solidaires, malheureusement, se poursuit... mais notre mobilisation fraternelle et solidaire aussi !

Suite à l’inimaginable condamnation des « 7 de Briançon » (verdict tombé le 13 décembre dernier), qui bien entendu font appel de cette décision, la pression sur les solidaires ne faiblit pas, puisque ce vendredi 10 janvier, deux autres personnes passeront en procès au Tribunal de Gap.

Pour les soutenir, pour continuer d’affirmer notre devoir d’assistance à personnes en danger, à travers notamment les maraudes solidaires, et pour dénoncer les violences institutionnelles et policières qui sévissent à la frontière, comme ailleurs sur le territoire français, nous vous donnons deux rendez-vous importants, organisés par le Comité de Soutien des 4+3+2+... dont fait partie Tous Migrants :

- MERCREDI 9 JANVIER A 15 HEURES SUR LE FRONT DE NEIGE DE MONTGENEVRE
Rassemblons-nous pour rendre visible et soutenir l’action des maraudeurs solidaires en ce lieu, sensibiliser la population aux démarches à suivre pour aider une personne en détresse en montagne, dénoncer les violences policières liées à la frontière. Distribution de flyers de sensibilisation.

- JEUDI 10 JANVIER A 8H30 DEVANT LE TRIBUNAL DE GAP
Retrouvons-nous très nombreux encore (2000 personnes ont répondu présentes pour le procès des 7 !) pour exprimer notre soutien aux deux nouveaux maraudeurs solidaires poursuivis et exiger leur relaxe, affirmer le droit de circulation pour tous, exiger l’arrêt des violences policières partout où elles s’exercent.

https://reporterre.net/Rassemblements-e ... maraudeurs
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35210
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Manifeste : La solidarité, plus que jamais un délit ?

Messagede bipbip » 16 Jan 2019, 16:30

Procès des solidaires de Briançon Acte II

Ce jeudi 10 janvier 2019, en l’absence de la justice et du droit, Pierre et Kévin ont été condamnés pour ASSISTANCE à PERSONNE EN DANGER. La stupéfaction nous a saisi lorsque le tribunal refuse les demandes de renvoi des avocats. Dès lors nous avons compris que ce procès n’était en fait qu’un procès politique pour condamner l’engagement militant et humaniste de ces deux solidaires. Pourtant les demandes de renvoi étaient parfaitement justifiées et Maître Chaudon nous confiera « qu’il n’a jamais vu ça ». Et oui, ici dans les Hautes-Alpes, il se passe des choses extraordinaires.

... https://alpternatives.org/2019/01/11/pr ... s-antoine/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35210
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Luttes contre les frontières, racisme, xénophobie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 0 invités