Valeo en luttes

Luttes des travailleurs-euses, chômage, précarité.

Valeo en luttes

Messagede fu hsang » 08 Mar 2009, 17:15

Manifestation des salariés de Valeo à Paris, face à face tendu avec la police

Manifestation des salariés de Valeo à Paris, face à face tendu avec la police

AFP - 6 mars 2009

PARIS (AFP) - Des salariés de l’équipementier automobile Valeo, qui manifestaient à Paris vendredi contre le plan de restructuration de leur entreprise, ont tenté de pénétrer dans le siège de la société avant d’être repoussés par les forces de l’ordre.

Vers 13H00, une partie des manifestants faisaient face dans un climat tendu à un cordon de forces de l’ordre qui leur avaient barré l’accès au siège de l’entreprise dans le 17e arrondissement à Paris. La direction a accepté peu avant 13H00 de recevoir une délégation.

Le cortège de manifestants, au nombre de 800 selon les syndicats venus de plusieurs régions de France, avait d’abord tenté de forcer ce cordon.

Repoussés par les forces de l’ordre, les salariés, qui manifestent pour la défense de l’emploi dans leur groupe soumis à un plan de restructuration prévoyant 1.600 suppressions de postes, ont alors tiré des pétards et lancé des tomates sur les CRS.

"On voulait juste forcer le barrage pour remettre au PDG une pétition demandant des informations sur le plan de licenciement et la pérennisation des emplois et on est accueilli par les CRS, c’est inacceptable", a déclaré à l’AFP Denis Bréant, délégué CGT du site de Mondeville, près de Caen.

"Ce sont quand même nos impôts qui vont être injectés dans Valeo", a ajouté le syndicaliste en référence à une récente annonce sur une prise de participation de l’Etat au capital de l’équipementier.

L’Etat, via le Fonds stratégique d’investissement (FSI), mis en place par le gouvernement pour soutenir des entreprises stratégiques confrontées à la crise, a annoncé le 27 février une prise de participation au capital du groupe Valeo à hauteur de près de 19 millions d’euros.
Suivant
fu hsang
 
Messages: 353
Enregistré le: 25 Jan 2009, 12:27

Re: Valeo en luttes

Messagede Pïérô » 21 Juil 2016, 20:51

Débrayage chez Valéo à Reims

Ce matin (mardi 19 juillet), les salarié-e-s de Valéo ont débrayé par équipe afin de lutter contre la suppression de 85 postes, sur les 460 actuels, prévue d’ici septembre 2018. Il s’agit d’un dispositif de "départs volontaires", donc pas d’obligation de sauvegarde de l’emploi pour Valéo.

Les revendication des salariés sont : des primes de départs significatives, pas de plan social en 2018 et des mesures spécifiques et adaptées pour les salariés seniors de l’entreprise. En 10 ans, Valéo a licencié plus de 500 personnes à Reims, pour se délocaliser à Skawina, en Pologne.

https://reimsmediaslibres.info/Debrayag ... s-363.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22428
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Valeo en luttes

Messagede bipbip » 28 Fév 2017, 14:00

Angers. La CGT dénonce un recours abusif à l'intérim chez Valeo

Trop, c'est trop. Avec 278 intérimaires en janvier pour 551 agents permanents, la CGT considère que l'usine Valeo d'Angers recourt "abusivement" au travail temporaire. Le syndicat vient d'entamer une action judiciaire pour réclamer la requalification d'une centaine d'intérimaires en CDI.

"Il ne faut pas être dupe. Ils font appel à l’intérim parce que c'est de la main d'oeuvre corvéable à merci, et pas seulement pour compenser des pics d’activité", dénonce Didier Testu, responsable de l'Union locale CGT d'Angers.

... http://www.angers.maville.com/actu/actu ... 7_actu.Htm
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Valeo en luttes

Messagede Pïérô » 08 Avr 2017, 23:16

Grève chez Valéo Reims

Une cinquantaine de salariés de l’usine Valéo de Reims se sont mis en grève ce samedi 8 avril à partir de 5 heures du matin. Ils se sont installés à l’entrée de l’usine.

Selon un représentant syndical, le conflit avec la direction porte sur la différence de rémunération entre les salariés du week-end (SD) du site rémois du groupe et ceux du site de Laval, au désavantage des premiers. Es salariés travaillent 12 heures le samedi, autant le dimanche et 8 le lundi. «Depuis la signature des accords sur la réduction du temps de travail, il est avéré que les collègues du SD ont été sous-payés». Un cabinet extérieur à l’entreprise a mené un audit en 2016 et a confirmé que le complément de majoration, applicable les fins de semaine, était «en deçà du seuil légal».

La direction ne souhaite faire aucun commentaire. Elle aurait proposé un «rattrapage» de cet écart de salaire de 3 700 € sur trois ans (7 900 € pour le site de Laval). ; les salariés demandent qu’elle aille jusqu’à cinq. «La direction refuse de prendre en compte les quinze ans qui se sont écoulés depuis la signature des accords sur les 35 heures. Cela ferait une compensation bien plus importante, et pour un nombre de salariés bien supérieur à la cinquantaine potentiellement concernés aujourd’hui !».

http://www.lechatnoir51.fr/2017/04/grev ... reims.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22428
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps


Retourner vers Monde du travail

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 0 invités