Le Uber se décline et se développe

Re: Le Uber se décline et se développe

Messagede Pïérô » 31 Oct 2018, 14:30

Chauffeur de VTC, livreur de repas, les domestiques contemporains

Mais enfin, qu’est-ce qui pousse un citadin, habitant d’une ville dense, à commander, sur son téléphone, une création culinaire à un restaurant, alors qu’il lui suffirait de descendre dans la rue pour trouver des dizaines d’établissements susceptibles de combler son appétit ? A Lyon, Bordeaux ou Toulouse, à Reims, Dijon ou Albi, Deliveroo, Uber Eats, Glovo et d’autres plateformes moins connues se bousculent pour livrer des repas aux citadins. Paris est devenue la capitale des livraisons de nourriture à domicile, alors que la ville compte 18000 restaurants, un pour 410 habitants.

... http://transports.blog.lemonde.fr/2018/ ... emporains/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22026
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Le Uber se décline et se développe

Messagede bipbip » 02 Nov 2018, 20:53

Chez Deliveroo, vite embauché, vite accidenté, vite viré !

Au moment de sa reprise d’activité après un accident de travail, Ahmet, un coursier à vélo strasbourgeois a eu la surprise de recevoir par mail la rupture de son partenariat avec l’entreprise Deliveroo. Faute de griefs clairement énoncés par l’entreprise, il s’interroge toujours sur les motifs réels de son éviction. Un cas loin d’être isolé, selon le Collectif des livreurs à vélo parisien (CLAP).

... https://rapportsdeforce.fr/classes-en-l ... e-10252399
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34105
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Le Uber se décline et se développe

Messagede bipbip » 04 Nov 2018, 22:36

Deliveroo, Uber Eats : auto-entrepreneurs précaires et esclavage moderne

Le statut-autoentrepreneur et les plateformes comme Uber ou Deliveroo marquent le dernier stade de la casse des droits du travail. Derrière la fin du statut de salarié, la surexploitation ne connait pas de limite. La grève chez Deliveroo cet été a pu révéler qu'après les « vendeurs de sommeil », on trouve désormais les loueurs de statut de coursier et la sous-traitance de la pédale auprès des sans-papiers pour quelques centaines d'euros par mois.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Deli ... ge-moderne
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34105
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Le Uber se décline et se développe

Messagede bipbip » 12 Nov 2018, 20:47

Droit du travail

Pour la première fois, un livreur à vélo de Deliveroo est reconnu comme salarié

Est-ce le début de la fin de l’exploitation des livreurs à vélo par les plateformes de livraison de plats cuisinés ? En Espagne, Deliveroo vient de reconnaître le récent jugement d’un tribunal de Valence qui a estimé qu’un livreur enregistré sur la plateforme bénéficiait de fait du statut de salarié. De son côté, l’entreprise considérait, comme elle le fait dans tous les pays, que le livreur était un auto-entrepreneur. Deliveroo a d’abord fait appel du jugement, avant, finalement, de l’accepter. Elle devra verser au livreur une indemnité de – seulement – 700 euros.

C’est le premier jugement de ce type en Espagne. Selon un responsable syndical de l’intersyndicale de Valence, cité dans les colonnes du journal espagnol El Diario, Deliveroo a retiré son recours pour « éviter que le cas n’arrive au tribunal suprême », où il créerait une jurisprudence. Plusieurs inspections du travail espagnoles, de Madrid, de Valence, Barcelone et Alicante, ont déjà reconnu, malgré l’argumentation de Deliveroo, que les livreurs étaient de faux travailleurs autonomes et de vrais salariés.

En France, un arrêt de la cour d’appel de Paris rendu en novembre 2017 va dans le sens inverse, niant au travailleur de Deliveroo le statut de salarié et estimant qu’il s’agit bien d’une prestation, conclue entre la plateforme numérique et les livreurs qui y ont créé un compte. L’inspection du travail et l’Urssaf – l’organisme qui récolte les cotisations sociales – considèrent cependant que les livreurs de ces plateformes telles Deliveroo ou Uber Eats, sont des salariés. Des procédures judiciaires ont été engagées à Paris et Nantes pour le faire reconnaître par la justice [1].

... https://www.bastamag.net/Pour-la-premie ... me-salarie
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34105
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Précédente

Retourner vers Débats de société

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité