Contre les fermetures des acceuils publics des CAF !

Contre les fermetures des acceuils publics des CAF !

Messagede bipbip » 15 Fév 2015, 01:47

[Marseille] Contre les fermetures des acceuils publics des CAF !

Les accueils des Caisses d’Allocations Familiales (C.A.F) sont maintenant fermés depuis plusieurs mois au public, générant de nombreux problèmes pour les usagers. A la suite des précédentes mobilisations, manifestation du 19 novembre 2014 (voir le compte-rendu vidéo par primitivi) et rassemblements hebdomadaires, le collectif "anti-fermeture" appelle à une nouvelle manifestation le 17 février 2015.

Image

http://www.cnt-so.org/Marseille-Contre-les-fermetures
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32711
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre les fermetures des acceuils publics des CAF !

Messagede Pïérô » 04 Avr 2015, 19:59

Appel à la création d’un Collectif contre les fermetures des accueils de la CAF en Haute-Garonne

Pour en parler et s’organiser collectivement face à cela :
Réunion le dimanche 5 avril à 15h au CASC, 10 bis rue du Colonel Driant, à Toulouse (M°Saint-Michel Marcel Langer)

Pourquoi un collectif ?

Les conditions de vie des prolétaires en France (et partout ailleurs...) se dégradent de façon continue depuis plus de trente ans. En plus de conditions de travail toujours plus précaires et difficiles, la vie au quotidien devient un vrai casse-tête pour tous ceux qui doivent faire face chaque jour à l’État pour obtenir les allocations auxquelles nous avons le droit. Les fermetures des accueils CAF, prévues pour toutes les CAFs de Toulouse et alentours, viennent empirer cette situation. Elles promettent des retards toujours plus conséquents dans le versement de nos allocations. Elles signifient des heures d’appels payants pour essayer d’obtenir un rendez-vous... et tout cela sans parler des « problèmes » de dossiers. Face à ce constat, nous ne pouvons croire qu’en nous-mêmes pour changer la donne. Il n’y aura ni charité, ni grand sauveur pour nous sortir du merdier. Voilà pourquoi nous appelons à la création de ce collectif, un collectif par et pour les usagers, un collectif de lutte à la base. Nous avons besoin de tout le monde pour faire pression sur cette décision de la CAF. Il faut en parler à tout le monde et venir en masse aux différentes actions que l’on aura imaginées ensemble. Passez le message à vos voisins.

REUNION DIMANCHE 5 AVRIL à 15H au CASC.

https://iaata.info/Appel-a-la-creation- ... f-637.html


Image

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Contre les fermetures des acceuils publics des CAF !

Messagede Pïérô » 29 Avr 2015, 08:13

Toulouse, jeudi 30 avril

Rassemblement contre les fermetures des accueils CAF !

Ce n’est plus une surprise pour personne les CAF, au niveau national, se restructurent. En effet d’ici la fin 2015 l’ensemble des accueils CAF de France auront fermé. C’est déjà le cas dans de nombreuses villes de France... Ici le processus se fait petit à petit (voir le 4 pages ci-dessous).
Ce "changement" en douceur n’est plus ni moins qu’une attaque social contre nous autres exploités qui allons devoir bagarrer de plus en plus pour avoir droit à ces maigres allocations dont notre survis quotidienne dépend de plus en plus...

Mais tout cela n’est pas une fatalité et dépendra du rapport de force que nous autres allocataires réussirons à mettre en place. Afin de commencer ce combat et de voir tous ensemble quelle suite nous pouvons donner à cette lutte nous invitons tout ceux qui le souhaitent à venir devant la CAF de la reynerie ce jeudi 30 avril à 12H !

https://iaata.info/Rassemblement-contre-les-690.html


Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Contre les fermetures des acceuils publics des CAF !

Messagede Pïérô » 10 Mai 2015, 11:33

Emission l’Egregore du 4 Mai 2015

Lutte contre les fermetures de l’accueil des CAF

Lutte à Marseille contre la fermeture des accueils CAF
Avec Pierre, nous revenons sur la lutte des allocataires marseillais contre la fermeture des accueils de la CAF.
A travers cet exemple typique de la politique du gouvernement, tentons de comprendre le moment actuel de la restructuration...

à écouter : http://oclibertaire.free.fr/spip.php?article1681
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Contre les fermetures des acceuils publics des CAF !

Messagede Béatrice » 29 Mai 2015, 18:12

lundi 1er juin 2015 à MARSEILLE à 10 h
au rond point de Ste Marthe devant le Mac do

Collectif AntiFermeture
Manifestation contre la fermeture des accueil CAF
(avec dépôt collectif de dossiers)

Il y a un an, on fermait les accueils des C.A.F. à cause des 100 000 dossiers en souffrance.
Aujourd’hui, rien n’a été réglé, il y en a 138 000 et 9 semaines pour la création d’un dossier R.S.A. et les accueils sont fermés depuis 10 mois :

- Files d’attente de plusieurs heures dans la rue
- Numéro payant pour prendre rendez-vous (et environ 1 heure d’attente en ligne soit une vingtaine d’euros)
- Augmentation des contrôles et radiations
- Dossiers qui se perdent
- Précarisation des travailleurs de la CAF

Ces fermetures ont de nombreuses conséquences. Pour les allocataires, c’est des galères financières, des expulsions locatives. Finalement, ça devient tellement compliqué d’avoir accès aux CAF, qu’on abandonne nos allocations. Et pourtant, la moitié de la population a droit à des prestations de la CAF (Aides Pour le Logement, Allocations familiales, Revenu de Solidarité Active, Allocation Adulte Handicapé...). Au fur et à mesure que la crise s’accentue, les gouvernements au service des patrons s’acharnent sur les chômeurs, les travailleurs et les précaires en les rendants responsables de la crise. Les salariés de la CAF ont déjà été touchés par ces mesures d’austérité (contrats précaires, suppressions de postes). Comme les accueils ne sont pas accessibles, on se retourne vers les salariés des centres sociaux et vers les associations, submergées de travail.

Depuis des mois, nous luttons contre ces fermetures. Des rassemblements ont été organisés, ce qui a forcé la direction à traiter immédiatement un grand nombre de dossiers. Pour nous faire taire, ils ont réouvert les pré-accueils de Gibbes et Malaval. Mais on ne s’arrête pas là.

Nous demandons :

- La réouverture des accueils publics des CAF
- La fin de la répression des allocataires (indus, suspensions de ressources, radiations)
- La gratuité du numéro de téléphone de la CAF
- La fin de la précarisation des travailleurs de la CAF

Manifestation contre la fermeture des accueil CAF lundi 1er juin à 10h au rond point de Ste Marthe devant le Mc do (avec dépôt collectif de dossiers) !


Image

Alternative libertaire, APL 13, Association le Tipi, CGT chômeurs précaires, CIP, CNT, CNT-SO, Jeunesse Communiste, NPA, PCF 2, 3 et 5, Rouges Vif

P.-S.

collectifantifermeture chez gmail.com
06 87 71 72 86
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2788
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Contre les fermetures des acceuils publics des CAF !

Messagede bipbip » 02 Nov 2015, 04:04

Appel à rassemblement devant la CAF de Nîmes (mercredi 4 novembre dès 13h30).

Contre la politique discriminatoire de la CAF en matière de RSA, le collectif Exploités-Enervés d’Alès lance la révolte !

Mardi 27 octobre 2015, une vingtaine de personnes du collectif Exploités-Enervés se sont rendues dans les locaux de l’antenne Cévennes/Aigoual de l’Unité Territoriale d’Action Sociale et d’Insertion (UTASI) à Alès, pour demander des explications sur des refus d’attribution de RSA à deux personnes ressortissantes de l’Union Européenne (UE). En effet, le Conseil général du Gard rejette fréquemment les demandes de RSA des ressortissants européens. Nombreux sont les cas de personnes qui se sont vues notifier des refus alors qu’elles vivaient en France depuis de nombreuses années, y travaillaient ou étudiaient etc...

Il a fallu insister un certain temps pour que les personnes concernées soient reçues et entendues en présence de deux camarades. Isolés dans une salle de réunion tandis que les 15 autres camarades s’impatientaient dans les couloirs, ce petit « comité » a longuement bataillé auprès du personnel de l’UTASI pour obtenir des motifs précis sur les refus et un ré-examen des dossiers.

Refusant de répondre à ces demandes, et face à notre refus réciproque d’évacuer les lieux, le personnel s’est vu contraint de faire venir la directrice adjointe de l’UTASI Alès-Aigoual. Cette dernière s’est engagée à nous obtenir un rendez-vous avec le service départemental des allocations en présence d’un médiateur dans les plus brefs délais. Lors de ce RDV, le mercredi 4 novembre à 13h30, nous accompagnerons les personnes dont les dossiers seront examinés et réaffirmerons notre exigence de voir tous ces dossiers débloqués. Trop souvent, des allocations sont supprimées, des dossiers bloqués dans la plus grande opacité : les règles d’attribution du RSA changent d’un département à l’autre et ne nous sont jamais communiquées... Contre l’isolement et la confusion, nous exigerons donc également que le Conseil général s’explique sur les difficultés récurrentes que rencontrent les étrangers dans le Gard pour se voir attribuer le RSA.

Rassemblement mercredi 4 novembre dès 13h30 devant la CAF de Nîmes (321 Rue Maurice Schumann).

Co-voiturage au départ d’Alès : Rdv à 11h30 sur le parking de la Bourse du travail (Place Georges Dupuis)


P.-S.
Le collectif Exploités-Enervés réunissant des chômeurs, des RSAstes, des travailleurs précaires se réunit à La Rétive 42 faubourg d’Auvergne 30100 Alès.

http://mars-infos.org/nimes-rassembleme ... re-les-415
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32711
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre les fermetures des acceuils publics des CAF !

Messagede bipbip » 23 Jan 2016, 03:15

Prestations sociales : Faut faire Caf !

Depuis plusieurs mois, la Caisse nationale d’allocations familiales (Cnaf, l’organisme qui gère nationalement les Caf) procède à la fermeture des accueils publics. À Marseille, les allocataires ont décidé de ne pas se laisser faire.

Les prestations versées par les Caf concernent près de la moitié de la population française. Entre les prestations familiales, les allocations logement, les allocations adulte handicapé, c’est plus de 65 milliards d’euros qui sont versés chaque année par cet organisme qui est censé aider les plus précaires [1]. Sauf qu’aider les plus pauvres, est un gros mot lorsque l’on est un politique ou un bureaucrate. « Vous comprenez ma pauvre dame, le pays est en déficit ! ».

Les dossiers sont déjà tellement compliqués que près d’un million de personnes qui auraient droit au RSA activité ne le demandent pas, mais pour économiser encore plus sur notre dos, la Cnaf a donc décidé de progressivement fermer ses lieux d’accueil. Au début c’était quelques jours pour soi-disant traiter des milliers de dossier en retard. Puis l’excuse de la sécurité des agents et du manque de vigiles a été sortie. Ben oui, attendre des heures pour s’entendre dire qu’il manque un papier et qu’il faut revenir la semaine prochaine, ça énerve et puis c’est bien connu, « les pauvres sont tous des violents ». Résultat des courses, en septembre 2014 (aucun chiffre plus récent n’est disponible), 55 Caf sur 102 ne recevaient que sur rendez-vous. Et vous savez quoi ? Le numéro pour prendre rendez-vous est payant et l’attente est longue… Il n’y a pas de petit profit quand il s’agit de faire raquer les pauvres.

Département test de cette politique, les Bouches-du-Rhône et ses 380 000 allocataires (dont 100 000 pour le seul RSA). À Marseille il n’a pas fallu attendre très longtemps pour que les allocataires se rebiffent et s’organisent.

Solidarité collective et répression

D’abord simple rassemblement d’allocataires et de précaires révolté-e-s par cet énième coup de pioche dans ce qui reste de « social », le Collectif Caf de Marseille a ensuite été constitué, les syndicats de précaires et chômeurs (CNT, CGT) s’ajoutant aux allocataires. La multiplication des distributions de tracts devant les accueils des Caf pour informer les usagers de ce qui se trame dans leur dos afin de mieux les contrôler et moins les informer sur leurs droits a permis de mobiliser largement, au-delà du collectif. La solidarité a aussi aidé à faire avancer des dossiers d’allocataires, en mettant quelques coups de pression.

Face à cette rébellion, la direction de la Caf a décidé d’employer des vigiles pour décourager les membres du collectif de differ. C’est à cette occasion, en janvier 2015, que cinq militants et usagers ont été mis en garde à vue. Malgré cette répression, les manifestations et les dépôts collectifs de dossiers ont continué, rassemblant dans les quartiers nord de Marseille plus d’une centaine d’allocataires.

Aujourd’hui la lutte continue. Cette mobilisation collective des usagers, même si pour l’instant tout reste encore à gagner, montre qu’il n’y a aucune fatalité aux politiques antisociales et libérales que l’on veut nous imposer. L’auto-organisation à la base de celles et ceux qui s’en prennent plein la gueule est naturelle, tout comme la solidarité.

Lutter, de manière organisée, là où l’on vit, là où l’on travaille, là où l’on s’amuse, là où l’on fait ses courses, avec ses voisins et voisines, avec ses collègues, avec les usagers des services publics, avec les employé-e-s des magasins, c’est cela qui fait bouger les choses, c’est cela qui les change.

Commission précarité et solidarité directe d’Alternative libertaire


[1] Rapport annuel de la Cour des comptes 2013, sur www.ccomptes.fr.

http://www.alternativelibertaire.org/?P ... faut-faire
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32711
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre les fermetures des acceuils publics des CAF !

Messagede bipbip » 03 Mar 2017, 20:49

Lutte contre la dématérialisation dans les administrations

Lutte contre la dématérialisation dans les administrations (CAF, Pôle Emploi) en lien avec la grève [nationale] du 6 mars à Pôle Emploi.

Permanences du collectif Exploités-Enervés tous les 2e et 4e vendredis du mois à 18h à la Rétive (42 faubourg d’Auvergne, Alès)
Contact : exploitesenerves@riseup.net
Blog : http://www.exploitesenerves.noblogs.org

Rentrez chez vous, on dématérialise ! Ou comment faire des économies et nous empêcher de nous défendre.

Depuis quelques temps, on voit se développer la dématérialisation dans les administrations (CAF, Pôle Emploi, Sécu, Retraites, Trésor public, sous-préfecture...). On veut nous faire croire que ce changement faciliterait la vie des usagers, des allocataires et des agents... mais évidemment, comme toutes mesures étatiques, elle vise plutôt à faire des économies sur notre dos.

La dématérialisation, c’est quoi ?

C’est l’informatisation et le transfert sur internet de la plupart des démarches administratives.
Les prises de rendez-vous, les déclarations de ressources, de situations, les réclamations, les demandes de renseignements, etc., tous les échanges et les démarches qu’on a besoin d’effectuer avec telle ou telle administration passent de plus en plus par des clics sur internet, des mails et des formulaires en ligne. Bref, par du virtuel, de la dématérialisation.
Fini le contact direct entre les allocataires et les agents ! C’est la fin des documents et demandes papiers mais surtout, peu à peu, c’est la fin des accueils publics qui est visée.

Si on n’a pas d’ordinateur, de connexions internet, si on comprend pas ou mal le français, si on est illettré, si simplement on ne comprend pas toute leur paperasse « numérisée » et finalement, si on en a marre d’accepter toutes les petites mesquineries administratives... et bien, pas de rendez-vous, pas moyen de s’expliquer face à face, il n’y a plus qu’à rester dans la galère !

L’informatisation, c’est aussi un traitement des masses d’informations nous concernant toujours plus performant par l’interconnexion des différents fichiers, des recherches automatisées... Chaque administration peut avoir accès à nos comptes en banque, aux différents dossiers des autres organismes. N’importe quel agent peut observer, sans qu’on en soit au courant, les mouvements d’argent sur nos comptes, les remboursements de la Sécu...

Cette interconnexion sert surtout à faire la chasse aux « fraudeurs », c’est-à-dire à nous tous. Par exemple, le moindre coup de pouce d’un proche ou de la famille peut vous faire rentrer dans la catégorie « fraudeur ». Comment vivre de toute façon avec quelques centaines d’euros !?

D’où vient cette situation ?

Après la « loi de simplification administrative » du gouvernement, c’est le « Pacte de responsabilité » de Valls qui impose la dématérialisation. Ce pacte, c’est 50 milliards pour remplir les poches des capitalistes. Cet argent doit bien être pris quelque part : ce sont des coupes chez les fonctionnaires, dans les services publics (écoles, hôpitaux, Sécu, CAF,...) qui vont les fournir. La dématérialisation fait partie de ces mesures d’économie. La CAF ne fonctionne plus que sur rendez-vous, Pôle Emploi ferme une partie du temps... à Marseille, ils ont même fermé totalement la plupart des CAF. On voit que les gouvernements de gauche comme de droite vont toujours dans le même sens : cadeaux aux plus riches, coupes dans les budgets des services publics, serrage de ceinture pour les chômeurs, les RSAstes, les travailleurs !

Finalement, à quoi ça sert la dématérialisation ?
• À faire des économies de fonctionnement, notamment en réduisant le nombre d’agents (CAF, Pôle Emploi, Sécu...) et en augmentant leur charge de travail. Sachant que dans le même temps les salaires des fonctionnaires sont gelés depuis plusieurs années (sans parler des contrats miteux : CAE, services civiques...).
• À faire des économies sur les allocataires. Combien de personnes abandonnent les demandes d’indemnités chômage ou de RSA, ou ne les font même pas, à cause de leurs complexités (35 % de personnes qui auraient le droit au RSA n’en ont pas fait la demande) ?
• La dématérialisation isole les agents dans des bureaux. Ceux qui avaient encore l’illusion d’aider les chômeurs et les allocataires se trouvent, de fait, mis à distance de nos situations de galères et réduits à une gestion froide et mécanique des dossiers.
• Finalement les chômeurs et les allocataires sont éloignés des guichets. Il faut attendre un rendez-vous où l’on se retrouve isolé. Il devient dès lors difficile de venir demander des explications, de se faire accompagner par des proches ou un collectif, de se pointer à plusieurs pour faire pression...

Non à la dématérialisation qui sert encore une fois à faire des économies sur notre dos et celui des agents.

Refusons de payer les cadeaux de l’État aux capitalistes.

Soutenons la grève à Pôle Emploi le 6 mars


À nous , chômeurs, RSAstes , travailleurs précaires, de nous mettre en lutte aussi.

Permanences du collectif Exploités-Enervés tous les 2e et 4e vendredis du mois à 18h à la Rétive (42 faubourg d’Auvergne, Alès)
Contact : exploitesenerves@riseup.net
Blog : http://www.exploitesenerves.noblogs.org

P.-S.
La lutte contre la dématérialisation peut regrouper les collectifs de chômeurs et les agents. Cette mesure étant nationale, un mouvement à cette échelle serait nécessaire afin de mettre en place un rapport de force. Ainsi, ce texte peut être repris par chaque collectif qui se sentirait concerné.


https://lepressoir-info.org/spip.php?article772
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32711
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre les fermetures des acceuils publics des CAF !

Messagede bipbip » 15 Fév 2018, 16:29

Communiqué des occupants du Service allocation du Conseil Départemental du Gard

Nous occupons aujourd’hui (12 février 2018) les locaux des services Allocations du Conseil départemental du Gard (10 rue Villeperdrix, 30900 Nîmes) pour dénoncer les difficultés faites aux ressortissants européens, qui ne parviennent pas à obtenir le RSA. Plus largement, nous dénonçons les contrôles qui touchent les personnes au RSA, les radiations, etc.

Le Conseil départemental du Gard a une vision particulièrement restrictive du droit au séjour des Européens et bloque systématiquement leurs dossiers. Certaines personnes vivent en France depuis dix ou vingt ans, ont travaillé, fait des formations, se sont retrouvées au chômage, percevaient le RSA dans d’autres départements… et se le voient refuser dans le Gard ! Ce département applique avec un zèle particulier les restrictions budgétaires réclamées par l’État sur le dos des plus pauvres ! Le traitement des demandes est ainsi doublement inégalitaire : d’une part entre les personnes européennes et les personnes françaises, et d’autre part en fonction des départements.

Dans une société capitaliste où le chômage ne cesse d’augmenter au seul profit des plus riches, nous n’avons pas d’autre choix que de devoir nous défendre pour pouvoir survivre avec les miettes qu’on nous laisse.
Seules des luttes d’ampleur pourraient remettre en question le capitalisme.
Nous voulons l’abolition de la société de classes, de l’État, de l’argent, du salariat… Tant que ce ne sera pas le cas, nous exigeons :

• La remise immédiate du RSA aux personnes européennes ;
• Un traitement identique pour les ressortissants européens et
l’ensemble des personnes demandant le RSA ;
• La fin des contrôles systématiques des allocataires et des dispositifs
de ciblage (étrangers, personnes seules avec enfants, colocataires…) ;
• La fin des coupes budgétaires sur les aides sociales.


https://lepressoir-info.org/spip.php?article1151
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32711
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre les fermetures des acceuils publics des CAF !

Messagede bipbip » 24 Fév 2018, 20:42

Récit de l’occupation de la direction générale du développement du conseil départemental du Gard

Récit de l’occupation de la direction générale du développement du conseil départemental du Gard pour exiger l’accès au RSA des ressortissants européens et l’assouplissement du règlement du RSA du Gard– 12/02/2018

... https://lepressoir-info.org/spip.php?article1165
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32711
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre les fermetures des acceuils publics des CAF !

Messagede bipbip » 16 Mai 2018, 15:28

Rassemblement au tribunal administratif en solidarité avec Javier

Travailleurs, chômeurs, RSAstes, solidarité face aux refus d’allocations du département et de la CAF

Un européen en France : travail, études et galères à gogo

Javier vient s’installer en France en 2005, il travaille parallèlement à ses études. De 2008 à 2012, il bosse à Paris. Il enchaîne ainsi un stage professionnel, un CDD de 2 ans, puis obtient le statut d’intermittence du spectacle jusqu’en octobre 2012. A ce moment, il s’installe à Toulouse et réoriente son activité vers l’agriculture. À partir de là et jusqu’en 2015, il participe à de nombreuses activités associatives et commence à acquérir des compétences agricoles. Il bénéficie alors du RSA.

La galère comme quotidien
Tout change quand il décide de déménager dans le Gard où le Conseil Départemental (CD) lui refuse ce revenu. Il suit plusieurs formations et développe un projet d’installation agricole. Mais sa situation financière est compliquée et handicape fortement ses projets : hors quelques rémunérations pour certaines formations et des petits boulots, il ne touche rien. Le CD du Gard lui répond refus sur refus à son transfert de RSA, à ses recours et à sa nouvelle demande sans même prendre la peine de les justifier. Après de nombreuses démarches le département finit par lui opposer la légalité de son séjour en France. Pourtant les trois départements où il avait habité précédemment lui avaient déjà reconnu un droit au séjour permanent (condition de 5 ans de résidence légale et régulière en France).

Les ressortissants européens dans le viseur
Le cas de Javier n’est pas unique. Les Conseils départementaux mettent en application l’austérité et resserrent les budgets comme à tous les niveaux de l’État. Dans un contexte de crise, les cadeaux pour les riches se multiplient et les travailleurs, les chômeurs, les jeunes en formation, les retraités… doivent se serrer la ceinture. Dans sa course aux économies, le CD du Gard a, entre autres, dans sa ligne de mire les ressortissants européens. Leurs demandes de RSA sont fréquemment refusées même quand ils pouvaient le toucher dans d’autres départements. Le CD se permet de réinterpréter la loi à sa guise avec un règlement départemental plus restrictif que la loi nationale. De plus, de manière systématique, il néglige l’obligation de motivation des décisions administratives.

Cette politique discriminatoire participe à la dégradation de nos conditions de vie
Les allocations et les différentes formes de redistributions sociales sont réduites jour après jour. L’État, pour permettre aux patrons de faire toujours plus de bénéfices, baisse les cotisations patronales et facilite les licenciements. Ces politiques ne cessent d’augmenter la masse de personnes pouvant être embauchées dans les pires conditions car elles n’ont rien d’autre pour vivre. Cela favorise la concurrence entre travailleurs et chômeurs et met la pression à la baisse sur les salaires et les conditions de travail. Encore une fois, une attaque contre l’un d’entre nous est une attaque contre nous tous.

Solidarités de classe
Le capital et l’État nous divisent en catégories, ils nous assignent à des statuts et des identités que nous avons rarement choisis. Petit à petit, nous sommes de plus en plus isolés dans nos galères et discriminations spécifiques. Il est nécessaire de se regrouper pour lutter contre l’exploitation et les oppressions que nous subissons. Que l’on soit ressortissant européen, privé de ses droits ou non, français ou non, homme ou femme, RSAstes, chômeurs, ouvriers, employés, retraités ou lycéens, regroupons-nous, organisons-nous, passons à l’offensive.

Un procès au Tribunal Administratif
Ce vendredi 18 mai 2018, Javier passe en référé devant le tribunal administratif de Nîmes. En effet, après que la CAF et le CD aient refusé son recours, il conteste ce refus d’attribution du RSA par le CD en justice. Ce référé pourrait permettre à Javier de percevoir de nouveau un revenu en attendant une décision judiciaire sur le fond. Soyons nombreux pour soutenir Javier et tous les ressortissants européens.

Quel que soit le pays où nous sommes nés,
l’État, ses administrations et la justice
s’attaquent toujours aux pauvres !

Solidarité de tous les exploités !

Remise immédiate du RSA à Javier

RASSEMBLEMENT DEVANT
LE TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NIMES
le 18 MAI à 11h.

Exploités Énerves
(collectif de travailleurs, chômeurs, précaires Alès et environs)

https://exploitesenerves.noblogs.org/ra ... ec-javier/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32711
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre les fermetures des acceuils publics des CAF !

Messagede bipbip » 06 Juin 2018, 07:55

Rassemblement contre le règlement du RSA du Gard et contre la discrimination des ressortissants européens

Rassemblement le jeudi 7 juin à 8h30 devant le Conseil Départemental du Gard à Nîmes (6 rue Guillemette).

Le règlement du RSA dans le Gard est particulièrement restrictif tant par rapport aux directives européennes que par rapport aux codes des étrangers (CESEDA). Le résultat, c’est que de nombreux Européens ne parviennent pas à toucher d’aides sociales dans le Gard (même s’ils vivent depuis 10 ou 15 ans en France, y ont travaillé plusieurs années…). En effet, les conseillers départementaux ont voté en 2015 un règlement qui contraint les ressortissants européens à avoir des revenus d’un montant au moins égal au RSA pour toucher le RSA !

L’objectif de ces limitations est transparent, il s’agit de faire toujours plus d’économie, et cela encore sur le dos des plus pauvres. Ce ne sont évidemment pas uniquement les Européens qui sont touchés par cette austérité. La réforme de la SNCF, les lois travail, la baisse des APL vont toujours dans le même sens. Les réformes de l’assurance chômage ou de la sécu qui sont en cours vont aussi s’attaquer à nous, les travailleurs, les chômeurs… Pendant ce temps-là, l’État supprime l’ISF, offre toujours plus d’allègements fiscaux aux patrons d’entreprises…

Il est temps de leur barrer la route. Que ce soit contre les licenciements ou les salaires qui baissent ou stagnent, contre les conditions de travail de plus en plus difficiles, contre les contrôles incessants des chômeurs et des RSAstes, ou aujourd’hui contre un règlement des aides sociales qui permet de priver de droits une partie des classes populaires, il est nécessaire de lutter.

Non au règlement du RSA dans le Gard
Remise immédiate du RSA aux personnes qui ont essuyé des refus
Quel que soit le pays où nous sommes nés, l’État et ses administrations cherchent toujours à s’attaquer aux pauvres ! Solidarité de tous les exploités !

Exploités énervés
exploitesenerves@riseup.net
exploitesenerves.noblogs.org

https://lepressoir-info.org/spip.php?article1265
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32711
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05


Retourner vers Syndicats, associations, mouvements sociaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité