Contre la répression antisyndicale, contre les licenciements

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede bipbip » 14 Juin 2018, 14:48

Appel à soutien pour un copain cheminot rennais

le vendredi 15 juin 2018 à 13h30, Devant la gare de Nantes

Soyons nombreux·ses le vendredi 15 juin à 13h30 devant la gare de Nantes pour un rassemblement de soutien au cheminot convoqué par la Direction Ouest pour une radiation.

Le 1er mai 2018, alors qu’une centaine de manifestant·es rentraient direction Rennes 2, la Compagnie Départementale d’Intervention et la BAC lançaient une nasse boulevard de Guines, celle-ci intervenant après une manifestation marquée par plusieurs attaques de la police sur le cortège. Durant les contrôles de police, un copain cheminot observe la scène de l’extérieur et voit un policier entrer dans l’enceinte de la SNCF, près des voies. Il fait alors un signalement au poste central après s’être identifié. La police, contestant la présence du policier près des voies, a convoqué le camarade cheminot le 31 mai dernier...
Lors de la Nuit du Rail organisé au Technicentre de St-Jacques-de-la-Lande, un barrage filtrant avec diffusion de tract est organisé par les grévistes devant l’entrée lors de la prise de service. Et là un non-gréviste, déjà connu pour avoir menacé des grévistes, fonce avec sa voiture dans le barrage filtrant et shoote un agent de la SNCF. Il sera mis en garde à vue quelques heures plus tard.
Le tableau est dressé.

Qu’en est-il au niveau administratif, côté direction de la SNCF ? On peut se dire que le cheminot ayant percuté en voiture un collègue soit mis à pied et que le collègue cheminot ayant appliqué le règlement
en lançant la procédure d’urgence ait repris le boulot tranquillement. Eh bien non, c’est tout l’inverse !! Le "pilote de Rallye" n’est pas sanctionné et l’autre cheminot se retrouve convoqué pour radiation (=procédure de licenciement) à la Direction Ouest à Nantes le 15 juin 2018. Incroyable, c’est celui qui a fait son boulot qui est sanctionné, menacé d’être viré purement et simplement.

Comment cette situation est-elle possible ? Tentons une analyse. Pour préciser la situation, en fait la Police niant la présence de son agent dans l’enceinte de la SNCF près des voies, la Préfecture met la pression sur la SNCF. Du coup la Direction, pour se défausser, a lancé cette procédure disciplinaire contre son salarié. Elle lui reprocherait de ne pas avoir recontacter le poste central pour refaire un point. En fait, si on lit entre les lignes, la direction use de la situation pour faire tomber un syndicaliste cheminot, un militant actif, moteur dans toutes les mobilisations et grèves. Une nouvelle fois, Préfecture et Patrons utilisent les grosses ficelles pour criminaliser un syndicaliste, un gars qui défend ses conditions de travail, celles de ses collègues et celles d’un vrai service publique du rail.

Alors défendons-le et soyons nombreux le vendredi 15 juin à 13H30 devant la Gare de Nantes pour un rassemblement de soutien.

L’ AG Interpro

https://nantes.indymedia.org/events/41896
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29822
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede bipbip » 24 Juin 2018, 18:22

CGT – Nous affirmons notre solidarité avec ces deux travailleurs en lutte

Madame, Monsieur,

Nous vous prions de bien vouloir trouver ci-joint notre communiqué de presse de ce jour concernant deux chauffeurs de benne à ordures à la ville de Paris arrêtés dans le cadre d’une action syndicale visant le siège du parti macroniste.

Nous affirmons notre solidarité avec ces deux travailleurs en lutte.

Une pétition a été lancée sur change.org à cet effet : https://www.change.org/p/anne-hidalgo-j ... an-jacques

Ainsi qu’une collecte de soutien : https://www.leetchi.com/c/action-du-25- ... -courageux

Bien cordialement,

La direction fédérale

Fédération CGT des Services publics

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29822
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede bipbip » 24 Juin 2018, 21:37

Andrézieux-Bouthéon : la direction de SNF déboutée, la grève se poursuit

Quatre délégués syndicaux avaient été assignés en justice par l'entreprise. Le TGI de Saint-Etienne a rendu son délibéré ce vendredi.

Alors que la direction de SNF avait assigné en justice quatre délégués syndicaux (CGT et CFDT) au Tribunal de grande instance de Saint-Étienne, le délibéré tombé aux alentours de 13h30 s’est révélé en faveur de ces derniers.

En effet, la société SNF a été déboutée : « Notre droit de grève est légitime et constitutionnel. On a juste eu deux remarques : laisser passer les secours et les camions qui ont des produits chimiques dangereux qui arrivent à 25 degrés, donc on le fera et c’est ce qu’on a fait jusqu’à maintenant », précise Éric Vallas, délégué CGT.

... https://www.leprogres.fr/loire-42-editi ... e-poursuit
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29822
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede bipbip » 24 Juin 2018, 22:50

49 AGENTS ENEDIS GREVISTES ASSIGNES EN JUSTICE A MARSEILLE

Petit résumé de la matinée au TGI de Marseille :

49 assignés par Enedis, tous représentés par Me Février du cabinet Lévy sauf pour ceux qui étaient en congés pendant la période incriminée par la direction.
Enedis prétendait :
- que les grévistes bloquaient les sites (Calanques et Merlan), - dégradaient les sites,
- empêchaient les agents non grévistes de venir travailler et
- n’assuraient pas les urgences.

Me Février a mis en évidence :
- que les sites étaient occupés mais pas bloqués : des témoignages d’agents attestent qu’ils ont pu venir travailler,
- qu’il n’y a aucune preuve que les dégradations aient été faites par les grévistes, qui occupaient pacifiquement les sites,
- que les urgences étaient assurées puisque les véhicules étaient dehors et que les agents sont sortis le cas échéant,
- que les agents non-grévistes (puisqu’ils étaient en grève une heure/jour puis allaient travailler) ont fait leur travail habituel, cf les bons de travail imprimés ;
- que la direction avait exercé une violence envers les agents en les assignant.
- et que la direction refusait de venir négocier, ce qui est le bon sens lors du dépôt d’un préavis de grève .
Et pour couronner le tout, le juge a indiqué qu’il rendrait sa décision lundi 25 .. ça c’est une urgence


https://fr-fr.facebook.com/luttesinvisi ... 37/?type=3
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29822
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede bipbip » 01 Juil 2018, 16:27

Répression syndicale d’un gréviste (cheminot Nîmes)

Ce message pour vous informer des menaces qui planent sur un militant de la CGT cheminot Nîmes. En résumé, il lui est reproché d’avoir fait entrave à la circulation d’un train parce qu’il avait une torche allumé sur le quai de la gare lors de la journée ’’sans cheminots’’ du 14 mai. Il risque la radiation de l’entreprise. Il est membre du CHSCT donc la procédure sera plus longue.
Il est convoqué le 18 juillet à Lyon pour son conseil de discipline.
Pour le moment, il est seulement prévu des rassemblements dans les différentes gares de France pour le 18 juillet mais ça devrait évoluer.
Localement et dans différentes AG de la région Languedoc, il est demandé de faire un rassemblement à Lyon le 18. A suivre.

Voici le lien de la pétition sur change.org :
https://www.change.org/p/direction-main ... -syndicale


Image

http://www.npa-ariege.org/spip/spip.php?article2321
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29822
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede bipbip » 05 Juil 2018, 16:40

Montpellier : occupation d'une agence Manpower par des syndicalistes CGT

L'agence Manpower Clémenceau de Montpellier est occupée par des salariés permanents et intérimaires depuis mardi soir. Ils dénoncent une discrimination des élus CGT. Des syndicalistes de toute la France sont venus leur prêter main forte car le problème est national selon les manifestants.

... https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 06905.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29822
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede bipbip » 11 Juil 2018, 21:49

Rassemblement de soutien au militant syndical d'Altran

Un militant CGT et délégué syndical central d'Altran Technologies, Loïc Deschamps, était convoqué, hier à 14 heures, par sa direction, pour un entretien préalable au licenciement. L'union départementale CGT 31 a organisé un rassemblement de soutien, au siège de l'entreprise, à Blagnac (4, avenue Didier Daurat) entre 12 heures et 14 heures.

Lors de sa prise de parole devant une soixantaine de personnes, il s'est ainsi expliqué sur sa situation : «J'ignore ce que l'on me reproche, tout au plus quelques broutilles administratives, mais je ne suis pas dupe, je rejoins ainsi la liste des neuf militants syndicaux, 6 CGT, un de Sud et deux de FO, envers lesquels la direction a engagé, ces dernières années, de telles procédures de licenciement, sans succès». Il a également rappelé le long conflit de ces dernières années, «concernant plus de 1 000 dossiers de non-paiement des heures supplémentaires par l'entreprise, que la CGT a montés et coordonnés, pour aboutir à faire condamner Altran Technologies à payer plus de 12 millions d'euros pour 300 salariés d'Altran sud-ouest, et risquer de payer au total environ 40 millions d'euros pour les procédures en cours. C'est ce qui explique les soutiens de ce jour, y compris par les salariés qui ont quitté l'entreprise et ont entrepris un autre itinéraire professionnel».

... https://www.ladepeche.fr/article/2018/0 ... ltran.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29822
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede bipbip » 13 Juil 2018, 11:43

Altran Toulouse. La répression syndicale à l’œuvre chez les sous-traitants aéronautiques

Ce mardi 10 juillet, s’est tenu un rassemblement sur le site d'Altran. Une soixantaine de personnes se sont rassemblées pour afficher leur soutien à Loïc Deschamps, délégué syndical CGT de la boite Altran. Ce dernier fait l'objet d'une procédure interne visant à le licencier pour des motifs manifestement abusifs. C'est pour contester cette politique de répression syndicale que se sont réunis les salariés ce midi, à l'appel de la coordination Aéronautique CGT Midi-Pyrénées.

Loïc Deschamps est un des symboles des affrontements judiciaires passés et surtout victorieux qu’ont connus les employés d’Altran face à leur direction. En effet il a activement participé à mobiliser un millier de salariés de la grosse SSII pour initier des procédures prud’homales visant à reconnaître leurs heures supplémentaires. La CGT ayant au départ défendu par elle-même un premier groupe de plusieurs dizaines de salariés qui, après des années de procédures, ont obtenu gain de cause en septembre 2014. A partir de cette victoire, et alors que la CGT Altran a généralisé ce combat judiciaire, le climat de répression sur les salariés et notamment sur les délégués syndicaux, s’est considérablement accentué au sein de l’entreprise.

Le cas de Loïc Deschamps, en effet, n’est pas un cas singulier, ce sont déjà 9 syndicalistes qui ont été soumis depuis 2012, à une telle procédure de licenciement au sein de la même entreprise, au minimum un chaque été... Contre ces 9 tentatives de licenciement, la défense syndicale a jusque là été victorieuse.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Altr ... onautiques
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29822
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede bipbip » 14 Juil 2018, 17:10

La grève oblige La Poste à céder du terrain !

Gaël reconnu comme représentant syndical même s’il est licencié. Une trentaine d’intérimaires CDIsés sous l’impact de la grève : plus d’un million d’euros a l’année mis sur la table par La Poste, sans compter les dépenses en avocats en huissiers et en vigiles. Pas de réorg depuis 2016 dans le département.

Gaël est reconnu comme représentant syndical même s’il est licencié

Une trentaine d’intérimaires ont été CDIsés sous l’impact de la grève : plus d’un million d’euros a l’année mis sur la table par La Poste, sans compter les dépenses en avocats en huissiers et en vigiles.

Pas de réorg depuis 2016 dans le département, certains bureaux pas réorganisés depuis 10 ans, plusieurs réorganisations annulées en raison du vol de temps de travail constaté en justice. Et si la grève continue après l’été, toutes les réorgs risquent d’être repoussées à 2019. C’est la méthode de calcul du temps de travail pour TOUTES les réorgs du pays qui sont mises en cause.

La direction de La Poste joue les durs mais elle a déjà commencé à céder du terrain !


https://blogs.mediapart.fr/jean-marc-b/ ... du-terrain
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29822
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede bipbip » 14 Juil 2018, 23:12

Paris : manifestation devant l’Ehpad Saint-Jacques

Les manifestants dénoncent les « licenciements abusifs » qui seraient pratiqués dans cet établissement.

Que se passe-t-il à l’Ehpad du groupe Orpea situé 3, passage Victor-Marchand (XIIIe) ? Ce mercredi midi, soutenus par la CGT, une poignée de personnes dont des ex-salariés ont manifesté devant les portes de l’établissement. Ils dénoncent les « licenciements abusifs » ainsi que le climat de « terreur » qui régnerait dans l’établissement.

« Il y a eu 3 licenciements depuis le mois de juin. Le directeur a annoncé qu’il était là pour “faire le ménage” et depuis il met la pression sur les salariés », dénonce Hélène, une déléguée du personnel. Quatre autres salariés seraient menacés. Contacté, le directeur de l’établissement a préféré nous répondre par écrit : « Aucun salarié de la résidence en poste ce jour n’a pris part à ce rassemblement. La prise en charge des résidents a donc été parfaitement assurée cet après-midi, comme chaque jour, ce qui reste notre priorité et celle des équipes, et guide toutes nos actions et décisions au quotidien ».

... http://www.leparisien.fr/paris-75/paris ... 1481423551
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29822
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede bipbip » 16 Juil 2018, 17:16

(Vidéo) Super Châtaigne à la centrale de Cruas

Passage en conseil de discipline du représentant SUD Energie pour avoir dénoncé des manquements de la direction.



http://www.sudenergie.org/site/2018/07/ ... -de-cruas/

http://www.sudenergie.org/site/2018/07/ ... resentant/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29822
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede bipbip » 16 Juil 2018, 19:27

Rassemblement soutien à Gaël, Mounir et Xavier
postiers du 92 convoqués au commissariat

mardi 17 juillet 2018 à 8h30 Commissariat de Villeneuve
17-19 Rue du Fond de la Noue, Villeneuve-la-Garenne (92)

Gaël, Mounir et Xavier, tous 3 grévistes postiers du 92 sont convoqués au poste de police... pour « violation de domicile » !

Gaël, Mounir et Xavier, tous 3 grévistes postiers du 92 sont convoqués au poste de police... pour « violation de domicile » !
En clair : pour des prises de parole de grévistes dans des centres postaux, nous nous faisons convoquer par la police, mais quand des cadres nous frappent ou commettent d’autres violences, aucune suite !

... https://paris-luttes.info/rassemblement ... gael-10602
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29822
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede bipbip » 17 Juil 2018, 17:04

Courrier envoyé par la fédération SUD PTT au Premier ministre pour refuser la banalisation de la répression policière dans les grèves à La Poste.


Image

https://www.facebook.com/sudposte.hauts ... =3&theater
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29822
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede bipbip » 17 Juil 2018, 18:26

Justice pour Christian et Jean-Jacques !

Rassemblement au TGI le 18 juillet à partir de midi
Cité judiciaire de Paris, 29-45 Avenue de la Porte de Clichy

Suite à l'action syndicale collective menée le 25 mai dernier au siège du parti macroniste à Paris dans le cadre du combat contre la politique de régression sociale menée par le gouvernement, deux de nos camarades de la Ville de Paris, Christian Garnier et Jean-Jacques Picot, ont été arrêtés. Ils font l'objet de poursuites judiciaires et d'une procédure disciplinaire avec demande de révocation.

A l'initiative de la Fédération CGT de Services publics, une campagne de soutien a été lancée.

Un appel de responsables syndicaux, politiques et associatifs a été publié le 21 juin dans L'Humanité. Cet appel est décliné sous la forme d'une pétition que nous appelons à signer massivement.

Une vidéo a été réalisée pour donner la parole à nos deux camarades.

Le 18 juillet, un rassemblement de soutien sera organisé à l'occasion de la convocation de nos camarades au Tribunal de grande instance de Paris, 2945 Avenue de la Porte de Clichy, 75017 Paris . Une demande d'autorisation de rassemblement est déposée ce jour auprès de la préfecture de police. Le lieu précis du rassemblement reste donc à confirmer.

Une cagnotte de soutien financier est ouverte pour soutenir nos camarades, dont les salaires sont amputés des primes.

Nous appelons à faire grandir la campagne de soutien à nos camarades. Nous affirmons qu'il serait d'une injustice totale qu'ils fassent les frais d'une situation de tension sociale qui trouve sa source dans l'autoritarisme du pouvoir politique en place.

Deux des nôtres sont menacés : le 18 juillet, soyons nombreuses et nombreux pour soutenir nos deux camarades !


http://ufsecgt.fr/spip.php?article6693
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 29822
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede Pïérô » 18 Juil 2018, 00:59

Blaisois : manifestation devant Alliance Automotive ce vendredi

À la suite de la mise à pied de deux salariés d'Alliance Automative Group début juillet, une quarantaine de syndiqués à la CGT se sont rassemblés devant les locaux de l'entreprise à La Chaussée-Saint-Victor, pour manifester leur soutien.

... https://www.lanouvellerepublique.fr/loi ... e-vendredi
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21616
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

PrécédenteSuivante

Retourner vers Syndicats, associations, mouvements sociaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 0 invités