Poésie.

Re: Poésie.

Messagede RickRoll » 12 Juil 2009, 02:10

Ne me demande pas de devenir ton ami
Après avoir rêver d'amour j' n'ai plus envie
J'irai chercher ton cœur si tu l'emportes ailleurs
Même si dans tes danses d'autres dansent tes heures

Un rayon de soleil Dort sur tes cheveux longs
Sur nos corps de seigle Et nous joue du violon
Savourer l'instant Apprécier le moment
Penser au présent Te caresser tendrement

Oser comme personne n'ose Abandonner la prose
Ne dis rien en silence Au fond de la dernière danse
Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves
Là où il fait chaud, où le ciel n'a pas son pareil

Ne me demande pas de devenir ton ami
Après avoir rêver d'amour j' n'ai plus envie
Il semble que mes bras soient devenus des ailes
Qu'à chaque instant qui vole je puisse toucher le ciel
RickRoll
 

Re: Poésie.

Messagede RickRoll » 12 Juil 2009, 11:26

Pour le son de tes yeux terrassant les pourquoi
Ecoutant les échos comme un vent sur la mer
Caressant de douceur je m'éloigne de moi
Etourdi de mirages un soldat sans sa guerre

Sans voler je te donne tu me mets comme a nu
Ton rire si cristallin qui me souffle son vent
Attentif à tes mots dans ce temps distordu
Par tes yeux tu m'entraines je te dis suis ce vent.

Tu sais qu'il y a un bateau qui mène au pays des rêves
Là où il fait chaud, où le ciel n'a pas son pareil
Ton regard sur moi Tellement doux et chaud
Te sentir contre moi Me fait perdre les mots

Toi plus moi plus eux plus tous ceux qui le veulent
Plus lui plus elle et tous ceux qui sont seuls
Ton regard sur moi Tellement doux et chaud
Te sentir contre moi Me fait perdre les mots
RickRoll
 

Re: Poésie.

Messagede Polack » 12 Juil 2009, 18:19

Défense d'entrer

C'était le plus grand défenseur de la propriété privée
Tout le temps la main sur le coeur par peur de se le faire voler
Il avait un petit terrain assez joliment entouré
D'une clôture de parpaings et d'une haie de barbelés

Il avait dressé son chien un énorme fox terrier
A donner la chasse aux voisins nombreux et mal intentionnés
Sur sa cabane de jardin transformée en mirador
Il surveillait soir et matin tout ce qui se passait dehors

Défense d'entrer ! Propriété privée !
Défense d'entrer ! Et défense de respirer !

Le fusil à portée de main Il surveillait son potager
Avec un regard en coin pour le jardinet d'à côté
De temps en temps quand un pigeon violait son espace aérien
Il tirait sans sommation sur le volatile importun

Un jour pendant qu'il étripait un chat immigré clandestin
Qui s'était cru autorisé à pénétrer dans son jardin
Son fidèle fox terrier qu'il avait appelé cerbère
S'était mis à aboyer mordu par une vipère

N'écoutant que son courage il a accouru comme un fou
Tout en pensant au carnage qui allait venger son toutou
Mais par malheur tout à sa rage il oublia le piège à loup
Et ça c'est vraiment dommage ça doit faire mal un piège à loup

Ahoouuuuu !!

Lorsqu'il s'est mis à hurler
Ses voisins ingrats l'ont laissé
Il est mort seul dans son jardin
Agonisant auprès de son chien
C'est dommage car au fond de lui
C'était un homme aimable un homme gentil

Oui mais alors vraiment au fond...

Défense d'entrer ! Propriété privée !
Défense d'entrer ! Et défense de respirer !
Polack
 

Re: Poésie.

Messagede Lepauvre » 19 Juil 2009, 00:49

A bédé

Ces sont simplement des pitoyables vieux
qui nous font vivre la vie en peur
un jour de finir cheveux gris, ridés,
qui se moquent de nous, memoires heureux.

Vecu la vie, a fond, et a dépit
des morts vivants, soucieux, mordants
c'est l'echec qui nous donne sueurs
dans le regret nous sommes maudit

Ces vieux nous les sommes
seulement dans l'abandonne
maintenant et ici se décide
Dans l'age l'expression de tes rides.
Vous trouverez de la limonade dans l'arbre...mais il faut grimper.
Avatar de l’utilisateur-trice
Lepauvre
 
Messages: 184
Enregistré le: 13 Mar 2009, 12:47

Re: Poésie.

Messagede Roro » 21 Juil 2009, 02:54

Ha, l’amour…

L’amour est mort,
Hors de mon corps.
Je ne suis plus rien,
Peut-être un mannequin.

L’amour s’est barré
Par-delà les allées
Embrumées, desséchées.
Mon cœur s’en est allé.

L’amour est comme une quête.
Une quête sans étiquette.
Une quête perdue d’avance,
Une quête où nul n’avance.

L’amour est un vide abyssal
Bouffé par les squales.
L’amour est l’informe
Où rien ne se forme.

Juste du néant.
L’éternel vent
De l’oubli
Sans vie.
La Nature n'a fait ni serviteurs ni maitres, c'est pourquoi je ne veux ni commander ni recevoir d'ordres.
Avatar de l’utilisateur-trice
Roro
 
Messages: 760
Enregistré le: 15 Juin 2008, 19:28

Re: Poésie.

Messagede Roro » 28 Fév 2010, 02:19

Jour de rage

Y'a des jours comme ça
Où tout fout le camp
En une grande fuite en avant :
Bienvenue sur le territoire des rats !

La haine, tendre sentiment,
Moteur de ma vie insipide.
Elle rend tout limpide,
Abats les bas ans.

Je dégueule sur ce pays.
Nul besoin de patrie
Pour goûter au Rance
De la bâtarde france.

J'ai un goût de bile dans la gorge
Accompagné du désir de la création violente.
Alors que le monde court vers les gorges,
Laisse-toi guider par l'attente impuissante.

Tu n'es rien.
Un être du Néant,
Un impotent
Aux neurones puants.

A ta gueule, citoyen,
Je crache mon mépris.
Tes misérables doyens
Creusent ton agonie.

Ô peuple ! Abstraction fantasmée
Des révolutionnaires aseptisés.
Tu es l'antre de la dégénérescence
Institutionnalisée en désespérance.

Je vis dans un royaume au bord de la folie.
Dans l'incontrôlable, je suis l'Eterne agité,
Amoureux fanatique des portes défoncées.
Ultime diarrhée verbale avant la chienlit !

Je te hais, camarade !
La Nature n'a fait ni serviteurs ni maitres, c'est pourquoi je ne veux ni commander ni recevoir d'ordres.
Avatar de l’utilisateur-trice
Roro
 
Messages: 760
Enregistré le: 15 Juin 2008, 19:28

Re: Poésie.

Messagede Roro » 10 Sep 2010, 00:47

Sans titre

Briser ses chaînes
C'est clamer sa haine;
La détestation de la mort,
Son antinomie encore.

Le désaveu d'un système
Qui ne sait dire je t'aime
Mais exprime son amoralité
De la plus insidieuse brutalité.

Aucun reproche de la part des damnés,
Juste une pure violence
Qui n'est qu'auto-défense,
Face à une arnaque bien ficelée.

Il n'est pas de vains mots.
Les professeurs n'aiment pas l'Utopie,
Ils fuient de leur mépris les maux
Par peur d'un grand saut vers la vie.
La Nature n'a fait ni serviteurs ni maitres, c'est pourquoi je ne veux ni commander ni recevoir d'ordres.
Avatar de l’utilisateur-trice
Roro
 
Messages: 760
Enregistré le: 15 Juin 2008, 19:28

Re: Poésie.

Messagede Seditio » 08 Juil 2011, 00:24

Ne vois tu pas que ta liberté de penser
Par les êtres de pouvoir sont manipulés
Et peut être ressent tu de fortes envies
Mais les lois ne te permet pas de les faire
Regarde toi ; vois ce visage patibulaire
Dis toi que si la société bloque tes rev'rie
C'est peut être car tu n'est point assez raisonnable
Alors grandis, mûris, change ce qui te rend gris
Et améliore ce qui est dégradable.
Ma mer' mon utopie
Cett' fille d'anarchie
N'est autre que la vie
Et son amour nous dit :
Vivez sans vous soumettre
Vivez sans dieu ni maître !
Avatar de l’utilisateur-trice
Seditio
 
Messages: 6
Enregistré le: 04 Juil 2011, 18:52

Re: Poésie.

Messagede Seditio » 08 Juil 2011, 00:28

Comment ne pas déprimer
Dans ce monde si imparfait
Et pour ne pas y penser
Il faut être irraisonné

Nous vivons de souffrance
Produite par nos ainés
Et mon cœur balance
Entre la haine et la pitié

Mais à quoi sert ce lamentage
Que de tout le temps s'acharner
Pourquoi déployer cette rage
Alors que nous pouvons agréer

C'est parce que nous avons tout à reconstruire
C'est un travail Herculéen
Ne nous prenons pas au martyr
Persistons avec grand soin
Ma mer' mon utopie
Cett' fille d'anarchie
N'est autre que la vie
Et son amour nous dit :
Vivez sans vous soumettre
Vivez sans dieu ni maître !
Avatar de l’utilisateur-trice
Seditio
 
Messages: 6
Enregistré le: 04 Juil 2011, 18:52

Re: Poésie.

Messagede Roro » 14 Sep 2013, 01:20

Vita Manifesto

Aux âmes perdues d'un système à l'agonie. Et qui n'en finit plus de se mourir. Entraînant dans ses convulsions épileptiques des millions de bêtes affamées d'un pouvoir morbide.

Si les hommes, toujours eux, créent le système; le système crée les hommes. A son image. Masses apathiques et livides. Ayant pour seule religion le fatalisme cynique.

Sombre époque où les foules sombres sont ciblées. Comme si un morceau de tissu changeait les fondements du capitalisme.

Des meutes de croisés arriérés partant à l'assaut de ce qu'ils refusent de voir et de connaître. Ignorants aux crocs dorés acérés.

Monde torturé exprimant ses contradictions à l'Assemblée. Des poseurs et des poseuses. Enfermés dans un univers doré empestant l'arrogance.

Des loups qui rôdent. Partout. Bave aux lèvres. Identité détraquée par leurs fantasmes et leurs mythes. Ils traînent dans leur sillage des centaines de charniers. Goût pour la mort.

Des guerres, toujours des guerres pour animer l'Enfer. Hordes sourdes mais beuglantes. Frontières aussi absurdes que leurs règles. Des commandants qui ne connaîtront jamais le prix du sang.

Il faudra bien en finir. Avec le malheur de l'économie. Avec les porcs et les bœufs. Avec les dieux et leurs veaux. Avec les corrompus, tous.

L’Égalité. Totale. Le communisme. Véritable. Pas ces pâles aberrations autoritaires.

La Liberté. Intégrale. L'anarchie. Celle qui se refuse à tout compromis. La brute.

Tant d'hommes et de femmes en ont rêvé. Si peu ont pu la vivre. Pourchassés, enfermés, torturés, violés, exécutés, assassinés. Partout à travers le monde.

Nous sommes la preuve vivante que la rage et la joie sont deux amantes. Le témoignage que le chaos bâtit. Les héritiers d'une philosophie de vie.

Que la Vie explose et se propage telle la plus anormale et la plus douce des folies !
La Nature n'a fait ni serviteurs ni maitres, c'est pourquoi je ne veux ni commander ni recevoir d'ordres.
Avatar de l’utilisateur-trice
Roro
 
Messages: 760
Enregistré le: 15 Juin 2008, 19:28

Re: Poésie.

Messagede T.B. » 22 Oct 2016, 14:07

Salut vous,

Je ne savais pas trop où placer mon post, peu habitué aux forums que j'suis. Poésie ? Ça semble correspondre. Mais que de vers rimés en ces pages ! Où donc est-ce qu'on fait pèter la forme? Il n'y aurait donc personne pour dynamiter le sacro-saint alexandrin ? Vue sous certains angles, la métrique a des airs de matraque. Je ne peux pas me résoudre à ce qu'un mot tel que 'révolution' ne compte que pour quatre pieds. Quand on la mettra au cul du bourgeois, j'espère qu'il aura plus mal que ça !!!
Allez j'arrête, et j'en viens à mon propos : voici trois poèmes.

http://icomme.over-blog.com/2014/11/de- ... lisme.html
http://icomme.over-blog.com/2013/11/tou ... C3%A9.html
http://icomme.over-blog.com/2013/11/a-l ... C3%A9.html

Bon appétit !
T.B.
 
Messages: 9
Enregistré le: 29 Sep 2016, 14:21

Re: Poésie.

Messagede Denis » 22 Oct 2016, 22:13

tu peux te présenter dans "Présentation membres, accueil" ?

sinon bienvenue !
Qu'y'en a pas un sur cent et qu'pourtant ils existent, Et qu'ils se tiennent bien bras dessus bras dessous, Joyeux, et c'est pour ça qu'ils sont toujours debout !

Les Anarchistes !
Avatar de l’utilisateur-trice
Denis
 
Messages: 1081
Enregistré le: 16 Sep 2011, 22:07
Localisation: Oraison, Alpes de Haute Provence, le zéro-quatre

Re: Poésie.

Messagede Lila » 23 Oct 2016, 21:44

T.B. c'est TB ! sm 26
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2277
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Précédente

Retourner vers Créations personnelles

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 0 invités