Colonialisme, décolonisation, repression et luttes

Colonialisme, décolonisation, repression et luttes

Messagede spleenlancien » 31 Oct 2011, 11:30

Contribution à une histoire du mouvement ouvrier en Afrique

Voici, une interessante etude consacrée au mouvement ouvrier en Afrique. Trois parties sont pour le moment disponibles. Je ferai les MAJ à mesure de leur publication.
Partie 1 :
http://fr.internationalism.org/rint145/ ... rique.html
Partie 2 :
http://fr.internationalism.org/rint146/ ... _1928.html
Partie 3 :
http://fr.internationalism.org/rint147/ ... _1920.html
spleenlancien
 
Messages: 270
Enregistré le: 07 Oct 2011, 22:17

Re: Contribution à une histoire du mouvement ouvrier en Afri

Messagede kuhing » 31 Oct 2011, 12:13

T'as rien trouvé sur un mouvement anarchiste en Afrique ?
Je sais qu'il y a eu un noyau en Algérie mais c'est vrai que c'est assez faible dans l'ensemble.

http://dcboghni.over-blog.com/article-sail-mohamed-l-anarchiste-algerien-73303227.html

je viens de trouver ça :

http://www.facebook.com/group.php?gid=114819745196716
kuhing
 

Re: Contribution à une histoire du mouvement ouvrier en Afri

Messagede spleenlancien » 31 Oct 2011, 15:43

kuhing a écrit:T'as rien trouvé sur un mouvement anarchiste en Afrique ?
Je sais qu'il y a eu un noyau en Algérie mais c'est vrai que c'est assez faible dans l'ensemble.

http://dcboghni.over-blog.com/article-sail-mohamed-l-anarchiste-algerien-73303227.html

je viens de trouver ça :

http://www.facebook.com/group.php?gid=114819745196716


Hélas non. :(
spleenlancien
 
Messages: 270
Enregistré le: 07 Oct 2011, 22:17

Re: Contribution à une histoire du mouvement ouvrier en Afri

Messagede Klément » 31 Oct 2011, 18:14

Le site de l'organisation anarchiste-communiste sud-africaine ZACF : http://zabnew.wordpress.com qui compte pas mal de ressources sur les luttes sociales actuelles mais aussi sur l'anarchisme et le syndicalisme révolutionnaire en Afrique.
Sinon il y a eu dans les années 1950 le Mouvement libertaire nord-africain (membre de l'Internationale communiste libertaire aux côtés de la Fédération communiste libertaire) qui a notamment participé à la lutte contre le colonialisme français et pour l'indépendance de l'Algérie.
Avatar de l’utilisateur-trice
Klément
 
Messages: 37
Enregistré le: 04 Oct 2009, 23:35

Decolonisation et revolution africaine

Messagede Winston » 20 Aoû 2012, 22:10

Je me rends compte que je connais peu de chose sur ce sujet, a part les grandes lignes (mise a part l' Algerie).
Je parle pas des traditions ou de la culture qui restent un sujet interessant, mais de l'aspect historique, les processus, les modes d'organisations, les moyens, les structures ideologiques des revolutionnaires de la decolonisation ou post deco.

Donc si quelqu'un s'y connait, et/ou que vous avez des liens fiable a partager (j'aurais bien dit des livres mais je suis fauché en ce moment...), merci bien.
Winston
 
Messages: 156
Enregistré le: 25 Avr 2011, 11:28

Re: Decolonisation et revolution africaine

Messagede Nyark nyark » 20 Aoû 2012, 22:53

Winston, j'ai déplacé ton sujet dans le forum "Histoire" qui me semblait plus approprié.
La religion est la forme la plus achevée du mépris (Raoul Vaneigem)
Avatar de l’utilisateur-trice
Nyark nyark
 
Messages: 1205
Enregistré le: 30 Oct 2011, 17:46
Localisation: Région parisienne

Re: Decolonisation et revolution africaine

Messagede Kzimir » 21 Aoû 2012, 11:14

J'y connais pas grand chose non plus en dehors de l'Afrique du Nord, mais en tout cas sur l'Algérie j'avais trouvé les bouquins d'Yves Courrière (les feux du désespoir, l'heure des colonels, etc.) très bien. Sur l'Egypte aussi il y a moyen de trouver pas mal de trucs sur le nasserisme, la RAU, le nationalisme arabe, etc.
Après dans pas mal de pays d'Afrique centrale, j'ai l'impression que la décolonisation c'est plus les impérialistes qui ont laissé le pouvoir aux mains de leurs pantins, que des révolutionnaires locaux qui les ont chassés (à part dans quelques cas précis, comme en Angola). Mais je peux me gourrer.
Kzimir
 
Messages: 782
Enregistré le: 13 Fév 2010, 17:15

Re: Decolonisation et revolution africaine

Messagede spleenlancien » 21 Aoû 2012, 15:08

winston, il y a un bail, j'avais posté ça sur le FA. Ca provient du CCI, c'est une étude sur le mouvement ouvrier qui couvre tout le XXème.

viewtopic.php?f=68&t=5319

Pour les MAJ :
IVème partie
https://www.google.com/url?q=http://fr. ... 2fY57UlEOg
Vème partie :
https://www.google.com/url?q=http://fr. ... 9wZX2qB_RQ
En espérant que cela te soit utile.
spleenlancien
 
Messages: 270
Enregistré le: 07 Oct 2011, 22:17

Re: Decolonisation et revolution africaine

Messagede Nyark nyark » 21 Aoû 2012, 19:32

Moi j'ai plutôt des références de livres : si tu ne peux pas les acheter, tu as quand même des chances de les trouver en bibliothèque :

Image
Clio et les grands-blancs [Texte imprimé] : la décolonisation inachevée / Jean-Pierre Biondi. - Paris : Libertalia, impr. 2010. - 1 vol. (285 p.) ; 21 cm. - (Terra incognita)
«Paris, fin 1946. Serrés dans un bureau exigu du quotidien Franc-Tireur se tiennent cinq hommes : Jean Rous, ancien avocat de Trotski en France, et désormais chargé pour le journal des problèmes d'outre-mer, deux jeunes militants vietnamiens, masqués par les pseudonymes de Nguyen et de Chang, Mohamed Masmoudi, futur ambassadeur de la Tunisie indépendante à Paris, enfin un leader influent du nationalisme marocain, Abderrahim Bouabid. La guerre vient d'éclater en Indochine. Tous les cinq mesurent la gravité d'une situation qui marque un tournant historique pour l'Empire colonial français. Qu'est-ce qu'alors l'anticolonialisme ? Ceux qui sont là illustrent son aspect nouveau.»

Si les formes les plus archaïques de la colonisation sont en voie de disparition, le pouvoir «grand-blanc» (du nom des esclavagistes au XVIIIe siècle) persiste dans une nouvelle séquence historique, le postcolonialisme. À l'évidence, l'obtention des indépendances, fruit de longues luttes, n'a pu réaliser la décolonisation. Cet échec laisse derrière lui des populations déboussolées et poussées à l'exil par le sous-développement. Ici comme là, la reconnaissance identitaire et une redistribution mieux équilibrée des richesses interpellent la domination séculaire des Grands-Blancs. La décolonisation est à achever.

Ce livre est le fruit d'une vie de réflexion et d'action. Un long chapitre («Stéles pour des anticoloniaux en France») rend hommage aux avocats, aux journalistes, aux enseignants, aux militants oubliés qui ont lutté toute leur vie contre le colonialisme et l'ordre impérial.

Historien, journaliste (Combat, Franc-Tireur, ORTF), militant anticolonialiste né en 1929, Jean-Pierre Biondi a été le témoin direct de la décolonisation au Maghreb et en Afrique de l'Ouest. Il est l'auteur de plusieurs essais dont 16 pluviôse Au II. Les colonies de la Révolution (Denoël, 1989) et Les Auticolonialistes. 1881-1962 (Robert Laffont, 1992), ainsi que d'une étude sur Léopold-Sédar Senghor (Denoël, 1993) auprès duquel il a travaillé.


Et bien sûr, l'incontournable :

Image

Oeuvres [Texte imprimé] / Frantz Fanon ; avant-propos de la Fondation Frantz Fanon ; préface de Achille Mbembe ; introduction de Magali Besson. - Paris : la Découverte, impr. 2011. - 1 vol. (884 p.) : couv. ill. ; 21 cm. - ([Cahiers libres])
Réunit : "Peau noire, masques blancs" ; "L'an V de la révolution algérienne" ; "Les damnés de la terre" ; "Pour la révolution africaine". Guerre d'Algérie. Décolonisation. Accords d'Évian.
Frantz Fanon, né à la Martinique en 1925, mort à Washington en 1961, psychiatre et militant anticolonialiste, a laissé une oeuvre qui, un demi-siècle plus tard, conserve une étonnante actualité et connaît un rayonnement croissant dans le monde entier. Médecin-chef à l'hôpital psychiatrique de Blida (Algérie) à partir de 1953, il est confronté aux effets de la situation de «déshumanisation systématisée» dont sont victimes les «indigènes». Cela le conduit très vite à rejoindre le combat du Front de libération nationale qui a engagé en novembre 1954 la «guerre de libération» de l'Algérie. Deux ans plus tard, il démissionne de son poste et rejoint le FLN à Tunis, où il collabore au journal El Moudjahid, avant d'être emporté, le 6 décembre 1961, par une leucémie à l'âge de trente-six ans.

Sa trajectoire fulgurante est marquée par la publication de trois livres majeurs : Peau noire, masques blancs (Seuil, 1952), L'An V de la révolution algérienne (Maspero, 1959), Les Damnés de la terre (Maspero, 1961). Et en 1964, François Maspero publie un recueil de certains de ses textes politiques, sous le titre Pour la révolution africaine. Ce sont ces quatre ouvrages que réunit ce volume, complété par une préface de l'historien Achille Mbembe et une introduction de la philosophe Magali Bessone.

Achille Mbembe, Camerounais, est professeur d'histoire et de science politique à l'université de Witwatersrand à Johannesbourg (Afrique du Sud). Chercheur au Witwatersrand Institute for Social and Economics Research (WISER), il enseigne également au département de français à Duke University (États-Unis). Il est notamment l'auteur de De la postcolonie. Essai sur l'imagination politique dans l'Afrique contemporaine (Karthala, 2000) et de Sortir de la grande nuit (La Découverte, 2010).

Magali Bessone, maître de conférences en philosophie politique à l'université de Rennes 1, est spécialiste des théories de la justice. Elle est notamment l'auteur de La Justice (GF-Flammarion, 2000) et À l'origine de la République américaine (Michel Houdiard, 2007) et traductrice et présentatrice de W.E.B. Du Bois, Les Âmes du peuple noir (La Découverte, 2007).
La religion est la forme la plus achevée du mépris (Raoul Vaneigem)
Avatar de l’utilisateur-trice
Nyark nyark
 
Messages: 1205
Enregistré le: 30 Oct 2011, 17:46
Localisation: Région parisienne

Re: Decolonisation et revolution africaine

Messagede Winston » 21 Aoû 2012, 19:58

(Merci pour ces liens du CCI, spleen. et nyark nyark pour les pistes de lecture)

Pour ma part, je vois dans mon absence de reference/de repere dans l'histoire ouvriere d'afrique noire, un reliquat de ce racisme qui a existé pendant des siecles.
J'ai l'impression comme parfois le texte du CCI le mentionne, d'une part,qu'il y' a une difficulté d'apprehender ces mouvements autrement que par le prisme de la "politique nationale" de la part meme des organisations sensés etre les plus "eclairé" qui perdure encore en parti, aujourd'hui, et d'autre part, que les elements de diffusion de ces memes connaissances ne sont peu porter par ces memes orgas.
Peut etre est ce seulement un ininteret global en France du a des raisons historiques... le dominant ayant reussi a eradiquer tout un pan de cet histoire, jusqu'a reussir a ne plus susciter d'interet ou tres peu.

Je prends l'exemple du coup d'etat emmené par entre autre Thomas Sankara, qui par l'ideologie pronée fait parti du courant socialiste, mais j'ai du mal a distinguer entre les idolatres et les critiques, quoi en penser, et quelle a ete la realité pendant la periode ou il etait a la tete du Burkina Faso.
Sans vouloir etre dans l'attitude basique de l'idolatire ou de la condamnation, il y'a matieres dans ce genre d'evenements a analyse.
Winston
 
Messages: 156
Enregistré le: 25 Avr 2011, 11:28

Re: Decolonisation et revolution africaine

Messagede yoh » 22 Aoû 2012, 12:26

Jacques Morel
Calendrier des crimes commis par la France Outre-mer
Le calendrier (13 pages) http://jacques.morel67.pagesperso-orang ... calend.pdf
La description des faits (73 pages) http://jacques.morel67.pagesperso-orang ... rimcol.pdf
DEATH TO PEACE
Avatar de l’utilisateur-trice
yoh
 
Messages: 26
Enregistré le: 04 Aoû 2012, 22:52

Re: Decolonisation et revolution africaine

Messagede Winston » 22 Aoû 2012, 19:43

Merci yoh pour ton lien, mais je cherchais plutot de la docu historique orienté moins vers le coté afrique-victime, mais plutot afrique-acteur de ses luttes (> comment ils se sont organisés, les idees mis en avant etc....).
Winston
 
Messages: 156
Enregistré le: 25 Avr 2011, 11:28

Re: Decolonisation et revolution africaine

Messagede bipbip » 25 Juil 2016, 14:55

1944, massacre de Thiaroye : le grand camouflage

Le 1er décembre 1944 , l’armée française encercle le camp militaire de Thiaroye , au Sénégal...

L'enquête : Massacre de Thiaroye, le grand camouflage

Le 1er décembre 1944 , l’armée française encercle le camp militaire de Thiaroye , au Sénégal . Des tirailleurs sénégalais y attendent leur démobilisation, après avoir combattu sous l’uniforme français durant toute la guerre. Ils réclament le paiement de leur solde qui ne leur a pas été versée pendant l’Occupation. L’armée leur tire dessus. Bilan annoncé : 35 morts et 35 blessés.

Emission à écouter : https://www.franceinter.fr/emissions/se ... embre-2015
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30473
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Decolonisation et revolution africaine

Messagede bipbip » 30 Juil 2016, 04:22

La France fait massacrer des Africains les 19 et 20 juin 1940 à l’entrée Nord de Lyon !

Dans le cadre de notre histoire occultée, ce sont des massacres racistes de tirailleurs sénégalais qui ont été voulus par la France, lors de la guerre de 1939/45. À l’entrée nord de Lyon et dans les monts d’Or, les 19 et 20 juin 1940, appelés délibérément là où le combat était perdu d’avance, les tirailleurs sénégalais ont été férocement tués par les Allemands. Au camp de Thiaroye, près de Dakar, au Sénégal, c’est carrément l’armée française qui les a abattus dans la nuit du 1er au 2 décembre 1944.

Dans l’histoire de la deuxième guerre mondiale, l’histoire des « tirailleurs sénégalais » n’existe pas, alors que leur action a été déterminante. Absente des manuels scolaires, rien ou presque rien ne témoigne de la présence déterminante de l’Afrique dans la libération de la France. C’est en Afrique que de Gaulle organise la résistance et, vu le peu de soutien de ses compatriotes, c’est sur le sol africain qu’il finit par trouver la plus grande partie de l’armée française de libération. Mais, comme dans de nombreux domaines, la France a encore fait le choix de la falsification historique.

... https://rebellyon.info/La-France-fait-m ... -Africains
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30473
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Colonialisme, Decolonisation et revolution africaine ...

Messagede bipbip » 06 Aoû 2016, 16:26

Mai 1967 : Guadeloupe, la répression sanglante

Au départ, un acte raciste : un propriétaire blanc qui lâche son chien sur un vieux guadeloupéen infirme. La colère de la population débouche sur un vaste mouvement social qui sera réprimé dans le sang. Pendant plusieurs jours les forces de l’ordre vont « nettoyer » la ville de Pointe-à-Pitre, faisant des dizaines de morts.

... http://lahorde.samizdat.net/2016/05/29/ ... sanglante/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30473
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Suivante

Retourner vers Histoire

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité