Bibliothèquaires en luttes

Re: Bibliothèquaires en luttes

Messagede Pïérô » 29 Jan 2018, 02:33

BNF site Richelieu :
personnel en colère, toutes et tous au ministère !

Jeudi 1er février 2018
à 12h30, Devant le ministère de la Culture
182 rue Saint-Honoré, Paris 1e

Intersyndicale CGT - FSU - SUD Culture de la Bibliothèque nationale de France

Alors que les réunions de présentation des espaces à la cible dans les départements se succèdent, les réponses apportées aux nombreux problèmes soulevés restent largement insuffisantes.

Sous la pression des personnels, la direction de la BNF a été cependant amenée à satisfaire certaines revendications :
•Ne ne pas redémarrer l'activité sans avoir testé suffisamment en amont équipements et installations et se contenter de résoudre au fil de l'eau et sur la durée les multiples problèmes techniques. La date retenue est désormais 2021 au lieu de 2020.
•Associer plus étroitement les personnels au projet scientifique et culturel et à la programmation des espaces
•Accélérer les interventions techniques visant à régler les dysfonctionnements.

Pour autant, il n'y a eu aucune avancée sur les problèmes d'exiguïté des locaux dédiés aux personnels, aux documents et aux matériels et aux mauvaises conditions de travail qui vont en résulter.

De même, si la directrice générale a annoncé « qu'une réunion de travail spécifique (serait) programmée en janvier avec la direction générale de l'OPPIC pour dresser l'état des lieux des dysfonctionnements persistants en zone 1 afin de prendre les dispositions techniques et juridiques de nature à les réduire dans les meilleurs délais », rien ne semble évoluer de ce côté.

Enfin, mardi 16 janvier, la direction a informé les personnels des départements de la Musique et des Manuscrits de la mutualisation de leurs salles de lecture en 2021 et ce, en dépit des nombreux problèmes d'organisation qu'engendre cette décision. Décision qui n'a pas manqué de susciter un fort mécontentement et une vive inquiétude du personnel.

Non sans ironie, le « Grand prix du geste d'or » a été remis aux opérateurs de la rénovation du site Richelieu alors que plus d'un an après la réouverture de la zone 1 nombre de dysfonctionnements et malfaçons persistent!!! Pour les personnels qui en subissent les désagréments au quotidien, ce « geste d'or » ne peut être ressenti que comme un geste déplacé.

C'est désormais au Ministère de la Culture que se joue en grande partie l'avenir du site Richelieu, car lui seul a le pouvoir de décider de la conservation par la BnF des bâtiments attenants au site Richelieu, essentielle pour desserrer les espaces. De même le ministère en tant que tutelle doit interpeler l'OPPIC (l'opérateur qui pilote les travaux) afin d'accélérer le règlement des dysfonctionnements.

C'est pourquoi, nous appelons à un rassemblement sous les fenêtres du Ministère le jeudi 1er février à partir de 12h30 et, en amont, pour faire le point ensemble sur la situation dans les différents départements à une assemblée générale.

https://sudculturebnf.wordpress.com/201 ... ministere/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Bibliothèquaires en luttes

Messagede bipbip » 03 Mar 2018, 12:51

Rassemblement des "vacataires" de la BnF

Paris samedi 3 mars 2018
à 12h30, Bibliothèque nationale de France - BNF, site François-Mitterrand
Hall Est, Quai François-Mauriac

Lettre ouverte des « vacataires » de la BnF Soutenue par la section SUD Culture

Accepteriez-vous de donner tous les jours du temps de travail « gratuit » à votre employeur ?

C'est pourtant la situation actuelle pour les contractuel-le-s à temps incomplet de la BnF, les « vacataires », qui sont essentiellement de catégorie C.

Depuis l'ouverture du site Tolbiac de la BnF, l'ensemble des personnels titulaires travaillant en service public horaire de soirée (c'est à dire de 19h à 20h, voire 20h15) se voit valorisée cette dernière heure à hauteur de 100%, c'est-à-dire qu'une heure travaillée est comptabilisée comme deux heures de travail pour compenser la contrainte de quitter tard son lieu de travail (heure tardive de retour à domicile, impact sur la vie sociale et personnelle…).

Mais ceci ne s'applique pas aux « vacataires » qui sont pourtant la catégorie la plus précaire et la plus nombreuse à ce moment de la journée : ceux et celles-ci n'ont droit qu'à une valorisation de 50%.

Prenons un exemple :
Pour un-e contractuel-le à temps incomplet travaillant en service public 80h par mois, posté-e 3 soirées par semaine, cela représente déjà 1h30 sur une semaine qui ne sont pas comptabilisées, 6h par mois, 72h par an.

= 72h par an qui ne sont pas comptabilisées, alors qu'elles devraient l'être, cela fait plus de trois semaines de travail offertes à la BnF !
•De plus, les « vacataires » de la BnF ne voient pas comptabilisé tout leur temps de travail effectué avant et après leur prise de poste (minutes précieuses qui permettent d'accueillir les publics et de traiter leurs réservations à l'heure, ou encore de fermer les salles dans de bonnes conditions), alors qu'ils et elles pointent tous les jours leur temps de travail et que tout retard de plus de 5 min. leur est comptabilisé !

Cette situation, en plus d'être totalement injuste et inégalitaire vis-à-vis de leurs collègues titulaires effectuant les mêmes tâches et horaires de travail, est tout simplement scandaleuse :
•Grâce au mouvement de grève en mai et juin 2016, la mobilisation du personnel de la BnF a été suffisamment forte pour obliger la direction à reconnaitre la nécessité d'appliquer pour les « vacataires » le principe de la majoration de 100% des heures de travail en service public de 19h à 20h et le dimanche et à accepter que cela figure dans le protocole de sortie de grève signé le 15 juillet 2016. De même, il a été obtenu que l'intégralité du temps de travail pointé par les « vacataires » soit bien comptabilisée, comme cela est le cas pour leurs collègues titulaires.

Pourtant, à ce jour, ces mesures gagnées n'ont pas encore été mises en œuvre !
•Cela fait 18 mois que nous attendons que la direction de la BnF tienne ses engagements. Cela n'a que trop tardé, elle doit maintenant mettre en œuvre cette majoration à 100% le plus vite possible ainsi que la comptabilisation intégrale du temps travaillé effectué par les agent-es. Elle doit aussi nous restituer de manière rétroactive toutes les heures de travail qui auraient dû être majorées ou comptabilisées par pointage et qui ont été données gratuitement depuis le 1er septembre 2016, comme cela a été acté dans les négociations.

A cela se rajoutent les problèmes d'indisponibilités non-respectées, de pose des congés, de primes d'insalubrité non-versées, de contrats courts, etc…

Alors, à l'appel de l'Assemblée Générale des « vacataires » et de la section SUD Culture de la BnF,

Mobilisons-nous le samedi 3 mars, de 12h30 à 13h30 dans le hall Est devant l'entrée et discutons de notre situation, ensemble.

Cela nous concerne toutes et tous, titulaires comme « vacataires » !

Nous avons le droit à 1 heure par mois sur le temps de travail de réunion syndicale (décret n° 82-447 du 28 mai 1982).
Profitons-en pour nous concerter et obtenir ce qui est un droit !


https://sudculturebnf.wordpress.com/201 ... employeur/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32925
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Bibliothèquaires en luttes

Messagede bipbip » 07 Avr 2018, 13:46

Nantes
Les agents de la Bibliothèque Municipale en grève !

Les raisons de notre colère :

• Le travail le dimanche : même s'il est mis en place dans un objectif d'intérêt général, le travail du dimanche n'est pas une journée de travail ordinaire.

Il mérite une rémunération et des compensations à la hauteur des contraintes qu'il impose.

Il serait profondément injuste d'obliger des agents à travailler le dimanche et à désorganiser leur vie personnelle et familiale sans véritables contreparties.

Nous revendiquons donc une reconnaissance pécuniaire ainsi que des récupérations horaires en adéquation avec la mise en place de ces nouvelles sujétions.
• L'allongement des journées de travail : ◦1. les mardis jusqu'à 20h à la médiathèque Jacques Demy
◦2. les samedis jusqu'à 18h sur les quartiers et 19h au centre ville.

• Les nouveaux emplois du temps de travail proposés par la collectivité accentuent encore davantage les difficultés rencontrées par les agents en termes d'organisation du temps de travail en imposant moins de souplesse sur les bornes horaires et la pose des congés.

Nous, agents de la bibliothèque municipale, soucieux de répondre au mieux à nos missions de service public, réclamons une meilleure reconnaissance de notre travail.

Nous réclamons également une réelle prise en compte des besoins nécessaires en termes d'effectif statutaire pour qu'un service public de qualité vous soit rendu.

Nous appelons les usagers des bibliothèques à soutenir notre action

PERSONNEL MOTIVÉ = SERVICE PUBLIC DE QUALITÉ

APPEL AUX USAGERS des bibliothèques : soutenez notre action !

Pétition : "Non au travail au rabais le dimanche dans nos médiathèques à Nantes !"
https://www.change.org/p/mairie-de-nant ... %C3%A8ques


http://cgt-nantes.fr/spip.php?article907
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32925
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Bibliothèquaires en luttes

Messagede Pïérô » 09 Avr 2018, 11:48

Tours
Trois euros de salaire : le personnel de la bibliothèque universitaire se met en grève

Au mois de mars, les étudiant-es moniteurs et monitrices de l’Université de Tours ont eu la désagréable surprise de ne toucher que trois euros de salaire.

... https://larotative.info/trois-euros-de- ... -2727.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Bibliothèquaires en luttes

Messagede Pïérô » 03 Juil 2018, 21:39

Pau : préavis de grève dans les médiathèques ce mercredi

Les agents des médiathèques se réunissent ce mercredi matin devant la médiathèque André-Labarrère après la dépose d'un préavis de grève.

L'intersyndicale CFDT, SUD et FO a déposé un préavis de grève dans les médiathèques de l'Agglo de Pau ce mercredi. Un rassemblement est prévu ce mercredi matin de 9h à 12h devant la médiathèque André-Labarrère. Les services des médiathèques risquent donc d'être perturbés ce mercredi.

Les syndicats reprochent notamment à l'Agglo la baisse des effectifs. "À la médiathèque André-Labarrère, on est passé de 52 agents à 35 en six ans", insiste Jean-Vincent Carol au nom de l'intersyndicale. "Ça couve depuis un moment", poursuit le syndicaliste tout en reprochant à l'Agglo de mener de "perpétuelles réorganisations qui rendent le contexte stressant".

... http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2 ... 377936.php
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Bibliothèquaires en luttes

Messagede Pïérô » 06 Juil 2018, 12:17

Nouvelle journée de grève ce samedi 7 juillet à la BNF : rdv à 11h30 pour soutenir les grévistes !

La lutte des personnels de la BNF se poursuit, une nouvelle journée de grève a été décidée pour ce samedi 7 juillet. Rdv à partir de 11h30 dans le hall Est (site Tolbiac) pour soutenir les grévistes sur leur piquet !

Communiqué Sud :

Les personnels réuni-es sur le piquet de grève samedi 30 juin ont décidé de reconduire la grève samedi 07 juillet, pas de vacances pour la lutte ! En effet, après plusieurs semaines de mobilisation, aucune avancée concrète n’a pu être obtenue, ni sur les problèmes locaux (précarité, réorganisation service public…), ni sur les revendications plus globales telles que les suppressions de postes et les baisses de budget prévues pour 2019 par nos tutelles ministérielles.

Rendez-vous à 11h30, hall Est pour une Assemblée Générale et des actions

Déjeuner auberge espagnole : apportez votre pique-nique

Plusieurs usager-e-s ont décidé de se regrouper afin de soutenir cette lutte, pour les contacter : soutienluttebnf[at]riseup.net


P.-S.
Pour vous informer sur cette lutte, retrouvez également les communiqués de la section locale du syndicat SUD culture https://sudculturebnf.wordpress.com/


https://paris-luttes.info/nouvelle-jour ... e-ce-10578
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Bibliothèquaires en luttes

Messagede bipbip » 14 Juil 2018, 22:51

Soutien aux grévistes de la Bibliothèque nationale de France

Nous les personnels de la BnF, agentes et agents titulaires et vacataires en sommes à notre huitième journée de grève depuis la fin du mois de mai !

Nous avons réussi à nous mobiliser de façon massive (jusqu’à 70% de grévistes dans certains services !) et continue pour faire entendre nos revendications.

Parmi les grévistes nous sommes nombreuses et nombreux à avoir les plus bas salaires de la bibliothèque (entre 700 et 900 euros environ par mois !)

Plus que jamais nous avons besoin de votre soutien pour continuer à nous mobiliser et pour défendre la bibliothèque et un service public de qualité !

Jusqu’à présent la direction de la BnF ne fait qu’ignorer nos revendications et organise le sous-effectif malgré notre grande mobilisation.

Les baisses de budget et les suppressions de postes annoncées pour 2019 par les tutelles ministérielles toucheront toutes les catégories de personnel de la bibliothèque et programment des services aux lecteurs et lectrices dégradés. Les réorganisations en cours dans plusieurs départements ne sont pas qu’un coup isolé, mais bien la préfiguration du service public version « sous- effectif optimisé » qui ne fera que s’étendre à tout l’établissement, et qui aura des conséquences désastreuses sur tous les personnels, sur leurs conditions de travail et sur les services aux lecteurs et lectrices.

Nous exigeons toujours, et immédiatement :

* L’arrêt des suppressions de poste et des baisses de budget en 2019. * La fin des réorganisations brutales du Service Public (travail en magasin pour prélever et ranger les documents, en banque de salle pour accueillir le public...) qui ne font que gérer les pénuries de personnel, dégrader les conditions de travail et la qualité des services rendus. * La stabilisation immédiate en CDI de tout-e-s les « vacataires » en CDD qui travaillent en réalité sur des besoins permanents, puisque c’est grâce eux et elles que l’amplitude horaire actuelle est possible à la BnF * Des garanties sur les conditions de travail, les métiers, les postes des agent-e-s titulaires, contractuel-le-s à temps plein et « vacataires» dans le cadre de la création d'une nouvelle "Direction des Publics"* La rénovation du bâtiment Louvois et l’abandon du projet de fusion des salles de lecture à Richelieu * L’appel de l’ensemble de la liste complémentaire du recrutement direct 2017 de magasiniers/ères * L'accélération des travaux pour améliorer les conditions de travail en locaux privés de lumière du jour* L'organisation de volets internes aux recrutements directs de magasiniers/èrs organisés par la BnF, afin de titulariser les précaires de notre établissement

Pour faire aboutir nos revendications, nous avons besoin de votre soutien, en particulier financier, afin de tenir et de pouvoir mettre en place la solidarité collective pour les agents et agentes ayant des bas salaires.

Vous pouvez donc :
Participer à la caisse de grève en ligne ici
Ecrire à Laurence Engel la présidente de la bnf ( laurence.engel [at] bnf.fr ) pour manifester votre soutien
En parler autour de vous
Passer nous soutenir lorsque nous organisons des piquets de grève

Nous suivre sur twitter (@fengrève)


https://www.leetchi.com/c/grevistes-bnf
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32925
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Bibliothèquaires en luttes

Messagede bipbip » 20 Juil 2018, 11:04

Soutien aux grévistes de la Bibliothèque nationale de France ! Participez à la cagnotte en ligne !

Nous les personnels de la BnF, agentes et agents titulaires et vacataires en sommes à notre huitième journée de grève depuis la fin du mois de mai !

Nous avons réussi à nous mobiliser de façon massive (jusqu’à 70% de grévistes dans certains services !) et continue pour faire entendre nos revendications.
Parmi les grévistes nous sommes nombreuses et nombreux à avoir les plus bas salaires de la bibliothèque (entre 700 et 900 euros environ par mois !)
Plus que jamais nous avons besoin de votre soutien pour continuer à nous mobiliser et pour défendre la bibliothèque et un service public de qualité !
Jusqu’à présent la direction de la BnF ne fait qu’ignorer nos revendications et organise le sous-effectif malgré notre grande mobilisation.
Les baisses de budget et les suppressions de postes annoncées pour 2019 par les tutelles ministérielles toucheront toutes les catégories de personnel de la bibliothèque et programment des services aux lecteurs et lectrices dégradés. Les réorganisations en cours dans plusieurs départements ne sont pas qu’un coup isolé, mais bien la préfiguration du service public version « sous- effectif optimisé » qui ne fera que s’étendre à tout l’établissement, et qui aura des conséquences désastreuses sur tous les personnels, sur leurs conditions de travail et sur les services aux lecteurs et lectrices. Nous exigeons toujours, et immédiatement :

L’arrêt des suppressions de poste et des baisses de budget en 2019.
La fin des réorganisations brutales du Service Public (travail en magasin pour prélever et ranger les documents, en banque de salle pour accueillir le public…) qui ne font que gérer les pénuries de personnel, dégrader les conditions de travail et la qualité des services rendus.
-* La stabilisation immédiate en CDI de tout-e-s les « vacataires » en CDD qui travaillent en réalité sur des besoins permanents, puisque c’est grâce eux et elles que l’amplitude horaire actuelle est possible à la BnF * Des garanties sur les conditions de travail, les métiers, les postes des agent-e-s titulaires, contractuel-le-s à temps plein et « vacataires » dans le cadre de la création d’une nouvelle « Direction des Publics »
La rénovation du bâtiment Louvois et l’abandon du projet de fusion des salles
de lecture à Richelieu
L’appel de l’ensemble de la liste complémentaire
du recrutement direct 2017 de magasiniers/ères
L’accélération des travaux pour améliorer les conditions de travail en locaux privés de lumière du jour
L’organisation de volets internes aux recrutements directs de magasiniers/èrs organisés par la BnF, afin de titulariser les précaires de notre établissement Pour faire aboutir nos revendications, nous avons besoin de votre soutien, en particulier financier, afin de tenir et de pouvoir mettre en place la solidarité collective pour les agents et agentes ayant des bas salaires.

Participez à la cagnotte en ligne !
https://www.leetchi.com/c/grevistes-bnf


https://paris-luttes.info/soutien-aux-g ... e-la-10620
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32925
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Bibliothèquaires en luttes

Messagede bipbip » 28 Aoû 2018, 22:18

Préparons la rentrée ! HMI jeudi 30 août 12h30

Préparons la rentrée ! HMI jeudi 30 août 12h30

Sous-effectifs, contrats courts, surcharge de travail… les maux sont toujours les mêmes et la direction est aux abonnés absents ! Sa seule proposition : la réorganisation du service public qui va rogner sur nos droits et nos conditions de travail ! Voici les pistes outrageantes annoncées par la direction pour le service public :

–> Augmentation du nombre de samedis travaillés par an pour les agent .es titulaires
–> Recours au monitorat étudiant
–> Recours aux magasinier.ères hors DCO
–> Heures supplémentaires : priorité donnée aux samedis pour effectuer ces heures supplémentaires
–> Création d’un nouveau cycle de travail mardi – samedi
–> Réduction des plages de communication le samedi

Nous réclamons toujours :

v L’arrêt des réorganisations incessantes qui entraînent de la souffrance au travail
v Une vraie amélioration de nos conditions de travail, notamment en local aveugle
v Une stabilisation des « vacataires » ultra précaires actuellement en cdd
v L’appel immédiat de toute la liste complémentaire du dernier recrutement direct de magasiniers/ères
v Un budget et des postes à la hauteur des missions de l’établissement, l’arrêt des suppressions de postes à la BnF en 2019
v La rénovation du bâtiment Louvois et l’abandon du plan de fusion des salles de lecture à Richelieu
v L’abandon du plan Action Publique 2022
v L’organisation de volets internes dans les recrutements directs de magasiniers/ères

Pour faire le point sur les dernières négociations avec la direction, à la suite des journées de grève des mois de juin et juillet,
Pour décider de la suite de la mobilisation, rendez-vous :
Jeudi 30 août à 12h30
Locaux syndicaux Tolbiac T4/A2

Nous avons le droit à 1 heure par mois sur le temps de travail de réunion syndicale (décret n° 82-447 du 28 mai 1982).

Section Sud Culture de la Bnf


https://sudculturebnf.wordpress.com/201 ... out-12h30/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32925
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Bibliothèquaires en luttes

Messagede bipbip » 01 Sep 2018, 16:33

Saint-Etienne : les bibliothécaires et les professeurs des écoles révoltés par la fin du prêt aux enseignants

La mairie de Saint-Etienne a supprimé au début de l'été le "Prêt aux Enseignants", un service qui permettait aux professeurs des écoles d'emprunter des livres pour toutes leurs classes et pour plusieurs mois. La CGT lance un appel à la grève chez les employés de la bibliothèque le 5 septembre 2018.

La révolte gronde chez les employés des médiathèques et les enseignants stéphanois. Cette rentrée, ils perdent un service très précieux pour beaucoup d'entre eux : le prêt aux enseignants", 30 000 documents qu'ils pouvaient emprunter pour le travail en classe. La mairie de Saint-Etienne l'a supprimé au début de l'été, estimant qu'il ne répondait plus assez aux besoins des professeurs des écoles. Un rassemblement est prévu le 5 septembre prochain à l'appel de la CGT, qui espèrent une participation massive des employés de la bibliothèques. Les grévistes se retrouveront devant la mairie à 13h00.

... https://www.francebleu.fr/infos/educati ... 1535284515
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32925
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Bibliothèquaires en luttes

Messagede bipbip » 20 Sep 2018, 19:45

Soutien à la mobilisation des personnels de la BNF

Communiqué du syndicat Sud Éducation Paris 1 en soutien à la mobilisation en cours à la Bibliothèque nationale de France.

Depuis le printemps 2018, les personnels de la Bibliothèque nationale de France sont mobilisé.e.s contre la précarité, les sous-effectifs, les suppressions de postes et les baisses de budget prévues pour 2019, entre autres revendications internes.

Sud Éducation Paris 1 Panthéon-Sorbonne tient à faire part de tout son soutien au mouvement, dont nous partageons l’ensemble des revendications. Nous sommes particulièrement sensibles à la situation des collègues des bibliothèques qui assurent un rôle essentiel auprès des lecteurs et lectrices que nous sommes aussi (accueil, vestiaires, magasinage pour communiquer les documents en salle de lecture, information, etc.). Ils.elles doivent bénéficier pour ces fonctions pérennes de postes stables.

Les grévistes demandent à juste titre l’arrêt des suppressions de postes prévues pour les années à venir, un renforcement des effectifs partout où cela est nécessaire ainsi que l’amélioration des conditions de travail et d’emploi des personnels. Ces revendications, comme toutes les revendications en faveur de la qualité du service public, sont tout à fait fondées et légitimes.

Notre organisation syndicale constate que depuis le début de ce conflit social, la direction de la BNF n’a pas entamé de discussions sérieuses, malgré les neuf journées de grève qui ont déjà eu lieu à la BNF entre la fin du mois de mai et le début du mois de juillet. En conséquence, nous participerons aux côtés des agent.e.s de la BNF aux prochaines mobilisations et nous tenons à faire connaître cette grève auprès des collègues et étudiant.e.s de notre université. La direction de la BNF doit ouvrir de réelles négociations pour répondre à l’ensemble de ces revendications :

L’arrêt des suppressions de poste et des baisses de budget en 2019.
La fin des réorganisations brutales du Service Public qui ne font que gérer les pénuries de personnel, dégrader les conditions de travail et la qualité des services rendus.
La stabilisation immédiate en CDI de tout.e.s les contractuel.le.s à temps incomplet en CDD qui travaillent en réalité sur des besoins permanents.
Des garanties sur les conditions de travail, les métiers, les postes des agent.e.s titulaires, contractuel.le.s à temps plein et contractuel.le.s à temps incomplet dans le cadre de la création d’une nouvelle "Direction des Publics".
La rénovation du bâtiment Louvois et l’abandon du projet de fusion des salles de lecture à Richelieu.
L’appel rapide de l’ensemble de la liste complémentaire du recrutement direct 2017 de magasiniers/ères.
L’accélération des travaux pour améliorer les conditions de travail en locaux privés de lumière du jour.
L’organisation de volets internes aux recrutements directs de magasiniers/ères organisés par la BNF, afin de titulariser les précaires de la BNF.
Une compensation pour les agent.e.s titulaires qui ont été privé.e.s de prime d’installation cette année.

Une nouvelle assemblée générale des personnels de la BNF se tiendra par ailleurs ce jeudi 20 septembre

Vous pouvez suivre les nouvelles de la mobilisation sur le site de la section Sud Culture BNF : https://sudculturebnf.wordpress.com/

Pour participer à la caisse de solidarité en ligne : https://www.leetchi.com/c/grevistes-bnf

Il est aussi possible d’envoyer par courrier un chèque de soutien à l’ordre de « SUD Culture »(merci de les prévenir par mail pour indiquer qu’un chèque a été envoyé : sudbnf(at)hotmail.fr ).

Adresse postale :
Section SUD Culture de la BnF
Bibliothèque nationale de France
Quai François Mauriac
75706 Paris cedex 13

Sud Éducation Paris 1


https://paris-luttes.info/soutien-a-la- ... -des-10763
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32925
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Bibliothèquaires en luttes

Messagede bipbip » 11 Oct 2018, 20:22

Emplois, conditions de travail, réorganisations :
Agissons pour ne pas subir !
BnF en grève samedi 13 octobre

Intersyndicale BnF CGT - FSU - SUD Culture

Suite à une première Assemblée Générale réussie le 20 septembre, nos organisations syndicales appellent les personnels de la BnF à une mobilisation toujours plus massive, en participant dans un 1er temps à une nouvelle AG jeudi 4 octobre et en faisant grève les mardi 9 et samedi 13 octobre.

La réorganisation du travail des magasinier/es de PHS n'est qu'une préfiguration des effets des politiques d'austérité dans notre établissement : travail interne mis en berne, recrudescence d'une ultra-précarité, plannings de service public intenables… cela fait 3 semaines déjà que les usager/es se plaignent de ne pouvoir accéder aux collections en salle J (faute de personnel) ou de la file d'attente en Reprographie salle T (celle de M/N étant fermée !). De plus, le sous-effectif ne concerne pas que la DCO, mais touche aussi directement les personnels des autres directions et risque d'être encore aggravé par Action publique 2022, nouveau plan de gouvernement contre la Fonction publique et ses agents.

Face à la forte menace d'un budget 2019 insuffisant concernant les effectifs, et au contenu inacceptable du projet de réorganisation du service public porté par la direction de la BnF, ce n'est qu'avec la mobilisation de toutes et tous que nous parviendrons à enrayer le processus destructeur qui est mis en marche !

Réorganisation du service public
Un projet non négociable discuté dans le dos des personnels !

augmentation du nombre de samedis travaillés par an pour les personnels (14 samedis minimum évoqués !)
heures supplémentaires concentrées le samedi pour assurer le Service Public
création d'un nouveau cycle de travail du mardi-samedi
recours au monitorat étudiant pour remplacer les « vacataires » (contrats ultra précaires de 10 mois)
faire venir les personnels pour une demi-journée le samedi (magasin fermé le matin)
Ce projet de la direction, qui sera présenté au CHSCT d'octobre puis aux Comité technique et Conseil d'Administration fin novembre, porte en lui de graves atteintes aux acquis des agents de la BnF : remise en cause des récupérations de service public, création de cycles de travail intenables, destruction des collectifs de travail, stress, inégalités entre agents, retour à l'ultra-précarité, sans compter les risques de fatigue, de surcharge d'activité et plus largement de dégradation du service offert au public.
A l'inverse pour améliorer la situation il faut : l'appel intégral de la liste complémentaire du dernier recrutement de magasinier/es (35 dont 10 précaires de la BnF), des solutions contre la précarité et l'arrêt définitif des suppressions de postes dans notre établissement !

Samedi 13 octobre : grève du service public à la BnF

Pour renforcer l'emploi, nos missions, pour la stabilisation en CDI des précaires et contre les réorganisations régressives. Rendez-vous sur le piquet de grève, 10h, Tolbiac, hall Est, pour une mobilisation visible et active !


https://paris.demosphere.eu/rv/64490
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32925
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Précédente

Retourner vers Education, culture et recherche, santé et social

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité