La poste en luttes

Luttes des travailleurs-euses, chômage, précarité.

Re: La poste en luttes

Messagede bipbip » 12 Mai 2018, 18:36

Fête des postiers du 92

En grève depuis le 26 mars !

Ce samedi 12 mai 2018 à 20h Université Paris 10 / Paris Ouest - Nanterre
200 avenue de la République, Nanterre (92)

Image

https://www.facebook.com/events/210069226260657/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28910
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: La poste en luttes

Messagede bipbip » 13 Mai 2018, 18:34

Marseille : les facteurs en grève ont un courrier pour vous

En grève depuis plus d’un mois, les postiers du 4e et 14e de Marseille appellent la population à venir les rencontrer ce 12 mai au matin.Vendredi, ils organisaient une action devant une agence d’intérim à laquelle la direction fait appel pour « casser la grève ».

... http://www.lamarseillaise.fr/marseille/ ... -pour-vous
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28910
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: La poste en luttes

Messagede bipbip » 15 Mai 2018, 09:21

Rennes

Lundi 14 mai 2018 : 250 facteurs en Grève !

Le conflit des facteurs de Rennes rentre dans son 5e mois.

Aujourd’hui lundi 14 mai 2018, la grève touche les bureaux suivants : Pipriac, Maure de Bretagne, Montauban, Mordelles, Saint Malo, Saint Jouan des Guérêts, Guichen, Louvigné du désert, Fougères, Chatillon en Vendelais, Janzé, Rennes Crimée, Rennes Legast, Rennes Colombier, Saint Grégoire, La Guerche de Bretagne, Noyal sur Vilaine etc..

Les facteurs de Rennes Crimée, Rennes Legast et Rennes Colombier ont, quant eux, commencé la grève le 9 janvier 2019 soit depuis plus de 4 mois.

C’est pourquoi le collectif des facteurs et le syndicat SUD-PTT ont appelé à une grève ce lundi 14 mai aux autres bureaux du département.

Réunis en assemblée générale à Carrefour 18, plus de 200 facteurs et factrices ont décidé de poursuivre la grève et de manifester leur mécontentement en multipliant toutes les initiatives.

Depuis le 9 janvier 2018, il est maintenant clairement établi que la direction de La Poste (M. Painvin, Mme Le Bellego, Mme Menant) n’ont eu aucunement l’intention d’entamer des négociations. La direction qui a joué l’essoufflement du mouvement ferait mieux de ne pas s’entêter. Au bout de 4 mois de conflit, l’intelligence et la sagesse seraient de prendre langue avec les facteurs et les syndicats qui les représentent.

Le syndicat SUD exhorte la direction à ouvrir de véritables négociations pour tous les bureaux du département. Le syndicat SUD-PTT d’Ille et Vilaine demande à rencontrer la direction dans les plus brefs délais pour échanger sur les revendications suivantes :
• Le refus de l’organisation en méridienne (la fin de service n’est pas 15h15 mais au-delà de 16h)
• Le maintien des emplois et de toutes les tournées de facteurs ainsi que la réduction de la précarité (10 tournées sur 21 à Rennes Legast sont faites par des CDD)
• Le refus des tournées « sacoches » qui mettent les facteurs hors des bureaux toute la journée.
• le refus de la précarisation et le comblement des emplois.

Rennes le 14 mai 2018

SUD PTT 35


http://www.rennes-info.org/Lundi-14-mai ... acteurs-en
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28910
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: La poste en luttes

Messagede bipbip » 21 Mai 2018, 15:04

[SCANDALE : LES CRS INTERVIENNENT AVEC VIOLENCE DANS LE BUREAU DE POSTE DE NEUILLY]

vidéo : https://www.facebook.com/sudposte.hauts ... 2JNq7-K1F0
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28910
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: La poste en luttes

Messagede bipbip » 21 Mai 2018, 23:46

Après 132 jours de grève les facteurs de Rennes Crimée reprendont le travail les 22 et 23 mai 2018

Après s’être réuni en assemblée le collectif de facteurs de Rennes Crimée a décidé de reprendre le travail en début de semaine prochaine.

Après avoir été reçue mercredi et jeudi, la délégation du collectif des facteurs de Rennes Crimée a accepté de signer un protocole de reprise du travail même si celui-ci est loin de les satisfaire.

En effet, nous rappelons que les facteurs s’opposaient à la réorganisation en « méridienne », à la suppression de 6 tournées et à la précarisation en exigeant la « cdisation » des nombreux CDD.

Le protocole ne supprime pas le projet d’organisation en « méridienne » mais limite cette mauvaise organisation à 4 tournées sur 24.

Du point de vue de l’emploi, la suppression des 6 positions de facteurs est descendue à une suppression de 4 tournées sur 28. Par contre, il n’y a aucune certitude en ce qui concerne la transformation de CDD en CDI

Au bout de 132 jours de grève, les avancées sont donc minimales.

Mais au bout de 132 jours de grève, il fallait bien que les plus intelligents trouvent une solution.

C’est donc tout à l’honneur des facteurs de faire preuve de responsabilité et de reprendre le travail puisque la direction souhaitait les mettre à genoux

ATTENTION :

LE PROTOCOLE DE REPRISE DU TRAVAIL EN DÉBUT DE SEMAINE PROCHAINE ( 22 ou 23 Mai) NE CONCERNE QUE LE BUREAU DE RENNES CRIMÉE.

Comme chacun a pu le constater, la grève a été suivie par plusieurs centaines de facteurs et notamment les facteurs de Rennes Legast , Rennes Colombier, Janzé, La Guerche de Bretagne, Guichen, Louvigné du désert, Montauban, Maure de Bretagne, Pipriac, etc.. Ils étaient plus de 250 en grève le 14 mai dernier.

La négociation n’ayant concerné que le bureau des Rennes Crimée, tous les problèmes et toutes les difficultés demeurent puisque la direction refuse une négociation départementale.

Plusieurs rencontres ont eu lieu localement (Guichen, Louvigne du désert) mais n’ont rien donné.

Comme nous l’avons déjà rappelé, l’assignation le 23 mai en TGI de La Poste a été faite par des cabinets d’avocats qui ne sont pas desservis par les facteurs de Rennes Crimée mais par ceux de Rennes Colombier !

Or il n’y a aucune négociation en ce qui concerne les facteurs de Rennes colombier…

Le syndicat SUD est donc toujours en l’attente d’une négociation départementale pour l’ensemble des facteurs d’Ille et Vilaine, ce qui permettrait de mettre fin au conflit durablement.

En l’absence de négociations départementales, les conflits locaux vont se multiplier au gré du calendrier des réorganisations établies par la direction dur 18 mois.

La direction de La Poste a systématiquement menti aux usagers et aux médias en annonçant que plus de 90% des tournées étaient assurées sur le département. La plainte des avocats auprès du TGI prouve que c’est faux.

La gestion du conflit a été et est catastrophique. Compte tenu de la pagaille que la direction a mise dans le stockage de plusieurs centaines de milliers de lettres, dans une distribution par des cadres qui génère une multitude d’erreurs, le retour à une distribution normale n’est pas pour demain, ni pour après-demain.

Nous encourageons d’ailleurs les usagers à multiplier les recours contre La Poste, notamment à partir de la reprise effective du travail.

Syndicat SUD-PTT d’ille et Vilaine


http://www.rennes-info.org/Apres-132-jours-de-greve-les
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28910
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: La poste en luttes

Messagede bipbip » 31 Mai 2018, 15:37

Yvelines : les facteurs menacent d’une « grève illimitée » dans deux semaines

Ils protestent contre la réorganisation programmée par La Poste, notamment en ce qui concerne les horaires de travail.

Ils s’inquiètent face à la « menace », celle de la « destruction du métier et des agents eux-mêmes. » Ce mardi, quelque 150 facteurs des Yvelines se sont mis en grève à l’appel du syndicat CGT pour protester contre le projet de réorganisation des services décidé par La Poste. Les agents contestent notamment la mise en place de nouvelles plages horaires de travail, qui les conduiront à effectuer leur tournée entre 9 h 30 et 17 heures avec une pause méridienne obligatoire, du lundi au samedi, et la création des « îlots ».

... http://m.leparisien.fr/yvelines-78/yvel ... 742415.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28910
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: La poste en luttes

Messagede bipbip » 02 Juin 2018, 18:35

Vic-Fezensac
La grève à la Poste continue
Hier matin au marché, le président du Conseil Départemental Philippe Martin est venu apporter son soutien aux postiers en grève, «en souhaitant que la direction de la Poste entende leur demande et préserve le service public en milieu rural».
Cette journée de vendredi pouvait marquer un tournant dans ce conflit entamé lundi puisque l'intersyndicale SUD-PTT, CGT, UNSA était conviée par la direction de La Poste à une réunion en fin de matinée. Le dialogue a donc été renoué, mais à l'issue de trois heures de réunion, la tendance, d'après un postier de SUD, serait à une poursuite du mouvement.
... https://www.ladepeche.fr/article/2018/0 ... tinue.html

Vire.
Grève : les facteurs posent leurs sacoches
https://www.ouest-france.fr/normandie/v ... es-5797434

COURVILLE-SUR-EURE
Grève illimitée à la Poste
Le bureau de Poste de Courville-sur-Eure est en grève dès ce jeudi pour une durée illimitée. Les postiers réclament le maintien de toutes les positions de travail, la création d'une position de travail pour absorber la surcharge de travail et le maintien des horaires d'ouverture du guichet de Courville-sur-Eure.
... https://intensite.net/2009/actu2018/cou ... ste-276032

Les facteurs du Bény-Bocage en grève
Ce jeudi 31 mai 2018, l’ensemble des facteurs du bureau du Bény-Bocage (Calvados), soit une dizaine de personnes, ont déclenché un mouvement de grève.
Ce jeudi 31 mai 2018, l’ensemble des facteurs du bureau du Bény-Bocage (Calvados), soit une dizaine de personnes, ont déclenché un mouvement de grève reconductible et illimitée. Une décision prise, à l’unanimité, ce matin en assemblée générale à la prise de service.
Ce qui est principalement en cause ? « L’absence de transparence dans le dossier de réorganisation », explique Emmanuel Michel, du bureau fédéral SUD PTT.
... https://actu.fr/normandie/souleuvre-en- ... 59879.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28910
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: La poste en luttes

Messagede bipbip » 09 Juin 2018, 15:02

[Rennes] Reprise du travail à la Poste, sous les applaudissements et confettis [vidéo]

Rennes, le 23 mai 2018 : Après 132 jours les postiers et postières du bureau de poste de Rennes Crimée ont repris le travail. Ce film témoigne du jour de leur reprise, où leurs camarades, collègues et proches sont venus les soutenir. Merci aux facteurs et factrices pour leur détermination incroyable.

... https://expansive.info/En-video-la-repr ... ts-et-1053
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28910
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: La poste en luttes

Messagede bipbip » 10 Juin 2018, 16:21

Pamiers
Mouvement de grève illimitée au bureau de Poste
Hier, CGT, FO et Sud ont lancé une grève illimitée sur le bureau de poste de Pamiers et ses alentours. Ils dénoncent plusieurs décisions de leur direction.
... https://www.ladepeche.fr/article/2018/0 ... poste.html

Les facteurs d’Orange et de Bollène en grève
Ce matin, certains habitants d’Orange et de Bollène ont trouvé leurs boîtes aux lettres vides. Une grande majorité des facteurs des agences de ces communes étant en grève.
Une mobilisation d’une cinquantaine de personnes qui survient après l’annonce d’une importante réorganisation dans les bureaux du Haut-Vaucluse.
« En septembre, à orange, deux postes seront supprimés et en 2019 de nombreux autres devraient être touchés. Nous organisons cette journée de grève pour montrer à la direction que nous avons les moyens de se mobiliser. Nous le ferons si elle persiste dans ce sens », a déclaré Bruno Verdi, le secrétaire général du syndicat SUD, à l’origine de la mobilisation.
... https://www.ledauphine.com/vaucluse/201 ... e-en-greve
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28910
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: La poste en luttes

Messagede bipbip » 11 Juin 2018, 07:52

Grève tous services et montée à Paris

lundi 11 juin 2018

Image

En grève et en manifestation jusqu'au siège de La Poste !

Presse d'entreprise, ETC, briefs... Ça fait maintenant plusieurs années que les dirigeants de La Poste nous bassinent avec le plan stratégique 2020 "Conquérir l'avenir".

Hors de cette stratégie, point de salut pour La Poste ! Au fur et à mesure que l'échéance de 2020 se rapproche, la pression s'accentue. C'est une véritable avalanche de restructurations qui nous tombe sur la tête. Aucun métier, aucun service ne passe entre les gouttes.
Toujours plus de réorganisations, toujours moins de service public

Les centres financiers passent à la moulinette de la mutualisation des activités. Résultat, des suppressions de postes et de services en cascade, et des centres qui ferment. OTT (Organisation du Temps de Travail) dézingue les organisations de travail. Au milieu de tout cela, il y a les agents. Les conditions de travail ? L'organisation de vie privée/vie professionnelle ? Malgré les beaux discours, La Poste s'en tape.

La machine SLD (Servir Le Développement) met les collègues des services supports dans la lessiveuse des reclassements successifs.

Au Réseau, c'est toujours plus de fermetures de bureaux, toujours plus de réductions d'horaires, toujours moins de service public, dans les zones rurales comme urbaines.
Sous-traitance, précarité, schémas industriels : tout pour les profits

Le recours à la sous-traitance reste un dogme au Colis, alors que La Poste, qui n'a visiblement pas de problème avec l'illégalité, est renvoyée en correctionnelle pour prêt illicite de main-d'œeuvre et travail dissimulé. Le nouveau Schéma Directeur Industriel sur les PFC se traduit par la mise en place de nouvelles fonctions polyvalentes sans aucun gain pour les agents. Au menu également, des déménagements de plates-formes, avec obligation pour les agents de "suivre le trafic". Concrètement ça signifie que, pour garder leur emploi, ils devront aller bosser dans ces nouvelles PFC, qui peuvent être distantes de plus de 100 km... En clair, ils devront déménager.

Dans les PIC, l'augmentation de la sous-traitance et de la précarité s'accompagnent d'un management de plus en plus autoritaire. Le schéma industriel est là synonyme... de désindustrialisation. La Poste vient d'annoncer la fermeture en 2019 de la PIC de Villeneuve-la-Garenne (92)... inaugurée en 2011 (et qui, au passage, a coûté près de 70 millions d'euros) ! C'est donc la première plate-forme de dernière génération a subir une fermeture. Pour les agents, direction Bois d'Arcy (78) ou Gonesse (95), sans autre proposition.
La mort du métier de facteur

L'annonce de la création de 3 000 ilôts à la distribution n'est pas seulement celle d'une énième réorganisation : c'est une véritable déclaration de guerre. Les dirigeants de La Poste veulent en finir avec le métier de facteur. Les sacoches (c'est-à-dire la séparation du tri et de la distribution), c'est la fin du titulaire de quartier. Plus de factrices et de facteurs donc, mais des trieuses et des trieurs dans les Plates-formes Multi Flux d'une part, des livreuses et livreurs dans les ilôts de l'autre (des ilôts qui sont parfois de simples garages, sans eau ni toilettes). La coupure méridienne (qui existe déjà dans nombre d'établissements, mais qui se généralisera avec les tournées sacoches) est elle un bouleversment complet de la vie personnelle. Or on sait que ce n'est pas pour la paie qu'on choisit ce boulot !
Toutes et tous en grève et en manif

Evidemment, autant de mauvais coups ne peuvent qu'alimenter notre colère.

Les collègues de la PIC de Villeneuve se mobilisent contre la fermeture de leur centre avec, c'est assez rare pour le souligner, une intersyndicale très large (SUD, CGT, FO, CFDT, UNSA, CGC, CFTC). Une grève des PIC se construit pour le 12 juin, avec des intersyndicales dans plusieurs sites.

Des grèves impliquant plusieurs bureaux ont eu lieu dans 4 départements (35, 33, 13 et 92, où la grève est en cours) au même moment, ce qui n'était pas arrivé depuis très longtemps. C'est un pas en avant qui a été fait par rapport aux grèves isolées, établissement par établissement. Mais nous avons en face de nous une véritable direction de combat, qui tient sa feuille de route. Nous le disons franchement : face à un tel plan d'attaque, aussi global que frontal, il n'y a pas d'autre issue que de hausser le ton. En d'autres termes, d'enrayer la machine infernale postale en bloquant la production, en arrêtant le travail, à l'échelle nationale. Nous avons conscience qu'entre le dire et le faire, il y a une différence de taille. Mais c'est notre responsabilité de tenter. C'est pourquoi la fédération SUD PTT appelle à la grève dans tous les services le 11 juin. Nous donnons rendez-vous à toutes celles et tous ceux qui veulent exprimer leur ras-le-bol devant le site du Centre Financier de Paris et le bureau de Paris 15, à 11h. Nous partirons ensuite en manif jusqu'au siège national de La Poste. Nous avons contacté la CGT et FO pour mobiliser ensemble sur cette journée. Nous pensons en effet que, même en année électorale, la défense des intérêts des postier·e·s est supérieure aux querelles de boutiques.
A La Poste comme ailleurs, répression partout, justice sociale nulle part !

A La Poste (une boîte qui a fait 851 millions de bénéfices en 2017), on a soi-disant pas de fric pour satisfaire les revendications des grévistes. Alors on envoie les flics.

Ainsi, en Ille-et-Vilaine, les agents mobilisés depuis le 18 janvier ont vu la police débarquer à plusieurs reprises. Le 15 mai, les gendarmes mobiles sont intervenus, à la demande de La Poste, contre les collègues rassemblé·e·s devant la PIC Armorique puis devant la PFC du Rheu.

Dans les Hauts-de-Seine, le 18 mai, ce sont des CRS équipés comme des Robocop qui ont déboulé à l'intérieur du centre courrier de Neuilly-sur-Seine, pour en déloger manu militari les grévistes qui l'occupaient pacifiquement . Le 24 mai, dans le même département, un dispositif policier impressionnant (une dizaine de cars de CRS !) attendait les agents de la PIC de Villeneuve-la-Garenne, rassemblé·e·s contre la fermeture de leur établissement.

Si ces interventions policières ne sont pas les 1ères à La Poste (on se souvient de l'assaut du GIPN au centre de tri de Bordeaux-Bègles en 2005), le bleu marine (et pas celui des tenues de postier·e·s !) est apparemment devenu la couleur à la mode dans les centres en grève.

En réalité cette répression de plus en violente et fréquente est le corollaire du refus systématique, de la part de nos patrons, de négocier.

Ce phénomène n'existe pas qu'à La Poste, il est global.

Comme nos dirigeants, Macron et son gouvernement font passer un message : "vous résistez, on cogne".

Ainsi, toujours en mai, 2 syndicalistes (de Sud Commerce et Service et de Sud Education) se sont fait interpeller, une grenade lacrymogène explosive a arraché la main d'un jeune homme à Notre-Dame-des-Landes, des lycéen·ne·s se sont fait embarquer au lycée Arago de Paris, et maintenu·e·s en garde à vue, sans que leurs parents aient été prévenus !
11 juin :

Grève tous services et montée à Paris

11h : RDV rue Bourseul (Paris 15e, métro Vaugirard), puis manif vers le siège de La Poste

SUD PTT
Fédération des activités postales et de télécommunication


http://www.sudptt.org/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28910
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Précédente

Retourner vers Monde du travail

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 5 invités