Front social

Re: Front social

Messagede bipbip » 21 Sep 2017, 21:24

Stop à la dispersion des manifestations

À travers cette pétition, nous proposons la tenue d’une table ronde permettant à tous les acteurs du mouvement social de s’entendre et proposer au plus vite une feuille de route unique et des actions communes…

Amis et camarades,

Comme vous, nous constatons que le programme de Macron n’épargne personne, des étudiants aux retraités, des jeunes bénéficiant de contrats aidés aux assurés sociaux, des chômeurs aux locataires, des salariés à toute la population. Ce ne sont pas des « réformes » mais une contre-révolution libérale.

De toute urgence, nous voulons avec vous lever les obstacles à la mobilisation :
◾d’un côté les mesures dévoilées chaque jour globalisent une offensive contre toutes et tous, de l’autre les dates de l’agenda de ripostes organisent leur dispersion.
◾d’un côté un besoin de résister et une aspiration unitaire s’expriment en de nombreux endroits, de l’autre des prévisions de cortèges et d’actions semblent s’ignorer, voire se concurrencer.

Nous ne nous pouvons pas nous permettre le luxe d’une défaite. L’offensive de Macron est bien trop dangereuse et touche à l’essentiel.

La manifestation du 12 septembre, formidable encouragement, appelle une suite à la hauteur.

Mais la suite, pour l’heure ?
◾ le 21, journée interprofessionnelle avancée par la CGT ;
◾ le 22, adoption des ordonnances Macron ;
◾ le 23, manifestations de la France Insoumise et/ou de la CGT pour la paix ;
◾ le 25, début de la grève à l’appel des Fédérations de Transport CGT et FO ;
◾ le 26, journée nationale pour la défense des hôpitaux psychiatriques
◾ le 28, les retraités puis le 10 octobre, la fonction publique, le 13 octobre, la métallurgie…

Les voilà bien, les raisons de notre appel !

Toutes et tous, nous devons nous mettre autour d’une table pour définir ensemble une feuille de route, un plan de luttes, de grèves, de manifestations et des revendications communes, qui, en plus du retrait des ordonnances, permettent d’associer toutes les catégories professionnelles, la jeunesse, les précaires, les chômeurs, les retraités.

Embauches massives, hausse importante des salaires, développement des services publics et de la Sécurité sociale, c’est sur cette base commune que toute la population peut être entraînée dans la lutte pour envoyer aux oubliettes les projets de Macron.

S’unir pour ne plus subir, tout bloquer pour gagner, ce message du Front Social, nous allons le porter lors des échéances déjà décidées : nous appelons à réussir la journée du 21 septembre, veille de l’adoption des ordonnances. Par les manifestations, les grèves, le 21 doit peser de toutes nos forces.

Le 23 septembre, le Front Social portera aux manifestants de la France Insoumise la proposition unitaire de la convergence des luttes pour gagner. Le 25 septembre, la grève des fédérations de Transports CGT et FO fait surgir le besoin de mouvements qui bloquent l’économie, autour desquels la solidarité de tous doit s’exprimer.

Ne nous dispersons pas ! Si le but est bien de construire un mouvement pour gagner, alors l’unité d’action doit l’emporter sur la dispersion qui conduit à la défaite. Tout est encore possible, et la bouffée d’oxygène du 12 septembre nous fonde à espérer l’élan unitaire de toutes et tous.

Soyons à la hauteur des enjeux, rencontrons-nous sans délai ni préalable. La résistance victorieuse au désastre social organisé par Macron est à ce prix, à la portée de toutes et tous.

S’unir pour ne plus subir – Front Social


http://www.anti-k.org/2017/09/21/stop-a ... estations/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Front social

Messagede bipbip » 23 Sep 2017, 21:01

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Front social

Messagede bipbip » 27 Sep 2017, 11:54

Paris mercredi 27 septembre 2017

Réunion du Front Social 75

Camarades du Front Social Paris,

Avant la réunion nationale du Front Social le 30 septembre, nous vous invitons à la prochaine réunion du Front Social 75 à 19h30
8, impasse crozatier (contourner les conteneurs de chantier pour accéder au local). Métros Reuilly-Diderot, Faidherbe Chaligny ou gare de Lyon.

Trois objectifs sont proposés :
• Le premier serait de faire l'état des lieux du Front Social Paris et définir ses objectifs.
• Le deuxième serait de mandater une petite équipe afin de participer à la réunion nationale du 30 septembre
• Le troisième serait de faire émerger des groupes de travail et d'actions au sein du Front Social Paris.
Vous pouvez partager au préalable une liste de propositions de groupe de travail ou d'actions dans lesquels vous souhaiteriez travailler et agir : il y a un pad compilant déjà plusieurs propositions : https://semestriel.framapad.org/p/Groupesdetr

https://www.facebook.com/events/481052858933509/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Front social

Messagede bipbip » 27 Sep 2017, 16:57

SUD Énergie

S’unir pour ne plus subir! Tout bloquer pour gagner !

SUD Énergie est membre du Front Social, après avoir été signataire de l'appelle "ON BLOQUE TOUT!"

Un appel clair est lancé à toutes les organisations pour combattre le projet de Macron

Les manifestations se multiplient partout en France. La fédération SUD Énergie a prit part aux mouvements des 12 et 21 septembre.

Nous pensons que nous devons être de toutes les initiatives pour mener ce combat. C'est pourquoi, après un débat en interne à notre organisation, nous ferons partie du rang des manifestants samedi 23 septembre, à 14h place de la Bastille à Paris pour ce joindre à ce mouvement citoyen.

Au delà de ça, comme beaucoup, nous sommes convaincus que la lutte doit se mener dans les entreprises afin que les mouvements pèsent économiquement sur le pays. C'EST LA SEULE PRESSION QUE NOS DIRIGEANTS RECONNAISSENT.

Les grèves perlées ont démontré, à de nombreuses reprises, leur totale inefficacité durant ces dernières années.

C'est pourquoi les salariés de l'énergie peuvent prendre toute leur part à l'opposition des projets de Macron. Les routiers rentrent en lutte dès lundi et d'autre secteurs suivront. Le plus nombreux possible, nous l'espérons.

Aujourd'hui, par exemple, sur la centrale nucléaire de Dampierre (dans le Loiret), SUD énergie a déposé un préavis de grève illimité qui prendra effet dès le 28 septembre, afin d'influer sur les délais de remise sur le réseau des réacteurs à l'arrêt. Pour rappel, une journée de retard d'un réacteur sur le réseau représente un manque à gagner compris entre 1 et 5 millions d'€uros.

À l'instar du Front Social, nous appelons à la convergence des luttes. Cela peut se traduire par des grèves et actions efficaces pour agir sur l'économie, mais également, pour ceux qui n'ont pas ce pouvoir dans leurs postes de travail, par une solidarité financière avec les salariés en grève.


http://www.sudenergie.org/site/2017/09/ ... de-macron/


Appel du Front Social à l’unité

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Front social

Messagede Pïérô » 29 Sep 2017, 10:46

Communiqué du Front Social

Le Front Social sera présent à la réunion unitaire du 4 octobre proposée par Solidaires à toutes les composantes du mouvement social

...Le Front social a pris connaissance de la « lettre à toutes les composantes du mouvement social » publiée par Solidaires, qui les invite à tenir une réunion commune le 4 octobre à 18 heures.

Le Front Social se rendra d’autant plus volontiers à cette réunion qu’elle répond à son propre appel à unifier les efforts de lutte contre la politique de destruction sociale entreprise par Macron.

Le fondement de l’unité à laquelle aspirent tant de militants, c’est bien de frapper ensemble, au même moment, au même endroit pour gagner et l’abrogation des ordonnances Macron et l’arrêt des autres mesures de régression sociale.

C’est pourquoi le Front Social, ayant alerté depuis des semaines sur la nécessité de l’unité, estime que, pour obtenir une victoire, le mouvement doit être gréviste, général et reconductible jusqu’à obtention de ses objectifs.

C'est de ce point de vue que la date du 10 octobre doit devenir le rendez-vous de tous les unitaires, qui savent que seule une action inter professionnelle peut déboucher vers la mobilisation générale et le succès contre Macron.

Le Front Social appelle toutes les composantes du mouvement social à répondre positivement à l’invitation unitaire de Solidaires.

Front Social, le 28 septembre 2017
pourunfrontsocial@gmail.com

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Front social

Messagede bipbip » 30 Sep 2017, 17:08

LE #FRONTSOCIAL A SON SITE INTERNET

https://www.frontsocialuni.fr/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Front social

Messagede bipbip » 04 Oct 2017, 21:39

Déclaration

Le 10, public-privé, on est là… Le 11 on continue… Le 12 on ne discute pas

Portée et propagée par le Front Social depuis des mois au nom de l’efficacité du mouvement à construire pour gagner contre Macron, l’exigence unitaire qui monte de partout et de tous les militants de toutes les organisations est devenue incontournable, au point d'être reprise maintenant par des structures confédérales.

Nous nous en réjouissons, la volonté d’union est majoritaire :

• Solidaires appelle toutes les composantes du mouvement social à se réunir le 4 octobre (le Front Social y participera selon les termes de la présente déclaration) ;

• Des militants se sont emparés du mouvement des routiers et de la journée des retraités pour en faire l'expression du besoin d'un tous ensemble ; des mouvements d’étudiants ont décidé de leur présence à la journée d’action unitaire des retraités le 28 septembre et des structures syndicales de base en ont fait une journée interprofessionnelle ;

• Les attaques sont à ce point générales que l’unité et la convergence des luttes se sont répandues comme une condition naturelle d’efficacité contre la dispersion mortelle des journées d’action saute-mouton et des mouvements isolés et sans suite.

• Le 10 octobre, à l’origine journée dédiée uniquement à la Fonction publique, devient un rendez-vous pour l’expression de celles et ceux qui œuvrent à la convergence de toutes les luttes, du privé comme du public, des précaires ou des contrats aidés, des retraités comme des chômeurs, des étudiants ou des jeunes de quartiers ;

• De nombreuses organisations interprofessionnelles de différentes confédérations décident d’y apparaître, pour la défense des services publics mais aussi contre le refus des ordonnances et la poursuite de l’action unitaire contre toutes les mesures anti-sociales de Macron jusqu’à satisfaction.

Il devient possible de sortir du tunnel de la division qu’avait réussi à imposer Macron pendant l’été, où des confédérations contre leurs propres adhérents avaient collaboré à la rédaction des ordonnances dédiées au seul patronat et avançaient en ordre dispersé au seul profit de leur structure propre et au détriment du plus grand nombre.

Pour que la volonté de lutte unitaire et reconductible de la base continue à être entendue, le Front Social propose :

• de donner au mouvement l’objectif de gagner, donc de refuser les rendez-vous de pseudo-négociations, en particulier celui du 12 octobre qui vise à entamer de nouvelles attaques après les ordonnances ;

• de faire progresser les convergence des actions, des luttes et des grèves pour faire échec à la politique de Macron ; cette unité pour agir ensemble doit être placée partout sous contrôle de toutes et tous dans leurs AG, réunions et collectifs divers réunissant toutes les structures du mouvement social qui veulent mettre en échec la politique de Macron ;

• de faire du 10 octobre une journée interprofessionnelle pour les services publics, contre l’austérité budgétaire et pour l’augmentation des salaires, pour le retrait de la loi El Khomri et des ordonnances Macron ;

• de faire du cortège interprofessionnel le principe même de cette manifestation

• de défendre comme suite au 10 octobre et comme moyen collectif d’action la grève reconductible et d’assurer la convergence des mouvements grévistes par la revendication qui assure l’unité, le retrait des ordonnances et de la politique de destruction sociale de Macron ;

• de lier le mouvement social à construire à celui contre l’état d’urgence permanent et la répression sous toutes ses formes ;

• de créer ainsi les conditions d’une grève générale qui bloque l'économie ; toute l’histoire du mouvement ouvrier le prouve, c'est la seule méthode pour passer à la contre-offensive et gagner ;

• de multiplier les initiatives unitaires et d’assurer la multiplication des collectifs Front Social comme garantie de l'unité et de la reconduction.

Réunion de coordination du Front Social, le 30 septembre 2017


https://www.frontsocialuni.fr/actualite ... -septembre
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Front social

Messagede bipbip » 08 Oct 2017, 19:40

Paris mardi 10 octobre 2017

Assemblée générale

Appel à un regroupement interprofessionnel dans le 15ème

Construisons un mouvement social d'ampleur par des regroupements interprofessionnels


à 11h, Lycée Autogéré de Paris, 393 rue Vaugirard, Paris 15e

La contre-révolution libérale de Macron n'épargne personne, des étudiants aux retraités, des jeunes en contrats aidés aux assurés sociaux, des chômeurs aux locataires, des salariés aux fonctionnaires et à toute la population. Mobilisons-nous massivement !

Macron sur tous les fronts de la destruction sociale

La suppression des cotisations sociales annonce la fin des protections solidaires, la destruction du code du travail annonce l'atomisation du salariat, la remise en cause du statut des fonctionnaires annonce la disparition du service public, la réforme de l'assurance chômage annonce la misère pour de nombreux chômeurs, la réforme des retraites attendue en janvier 2018 annonce le pire… Et l'introduction des mesures de l'état d'urgence dans le droit commun annonce l'aggravation de la répression contre les syndicats et de nombreux militant-e-s.

Stopper ce gouvernement avant qu'il ne soit trop tard

Diminuer l'ISF pour les plus riches et diminuer les APL pour les plus pauvres, c'est la justice selon Macron ! Après la loi sur le renforcement sur la sécurité intérieure et la signature des ordonnances de la loi travail XXL, ce sont de graves reculs sur la formation professionnelle, l'assurance-chômage, les logements sociaux et les retraites qui nous attendent. Si l'on n'arrête pas ce gouvernement à temps, ce sera pire demain !

S'unir pour ne plus subir

Ne nous dispersons pas ! Si le but est bien de construire un mouvement pour gagner, alors l'unité d'action doit l'emporter sur la dispersion qui conduit a la défaite. Tout est encore possible !

En grève et manifestation le 10 octobre !

C'est de ce point de vue que la date du 10 octobre doit devenir le rendez-vous de tous les unitaires, qui savent que seule une action interprofessionnelle peut déboucher vers la mobilisation générale et le succès contre Macron.

https://paris.demosphere.eu/rv/57293

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Front social

Messagede bipbip » 19 Oct 2017, 18:04

Après le 10, le 12 octobre et avant le 19, par le Front Social

C’est le temps de l’analyse et de la réflexion avant une nouvelle impulsion

16 octobre 2017 –

... http://www.anti-k.org/2017/10/17/apres- ... nt-social/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Front social

Messagede bipbip » 27 Oct 2017, 20:04

18 novembre : Marche nationale sur l’Élysée contre la politique antisociale de Macron

Image

Contre la violence tous azimuts du président des riches, nous proposons de riposter en marchant sur l’Élysée le 18 novembre l’avant veille du passage de la loi devant l’Assemblée, tous ensemble, en même temps, au même endroit, le même jour.

Et il est temps…

Côté Macron, l’offensive libérale se déploie, des ordonnances à l’Impôt sur la fortune, des emplois aidés à la campagne contre les chômeurs, des aides au logement à la CSG. L’arrogance, l’insulte, le mépris accompagnent les coups.

Côté Résistance, le compte n’y est pas. L’opinion est au rendez-vous, pas la mobilisation. La division règne : journées d’action saute-mouton, négociations séparées, grèves endormies, visites sans mandats chez Macron pour faire semblant de négocier.

Et ça dure depuis juin ! On va passer à l’heure d’hiver, prenons nos responsabilités !
• Nous marcherons le 18 novembre pour nos exigences fondamentales, contre l’arme
de destruction massive qu’est Macron.
• Nous participerons à toutes les initiatives jusqu’au 18 novembre en proposant l’unité pour cette marche dont la réussite profitera à tous.
• Nous proposerons à tous les syndicats, les partis, les associations et les fronts de lutte opposés aux mesures Macron de participer et co-organiser cette marche

Répondons à la confusion et à la division par l’unité, la vraie, dans l’action autour d’un objectif commun : marcher ensemble le 18 novembre contre Macron, pour le retrait de ses ordonnances et toutes ses mesures.


https://www.frontsocialuni.fr/actualite ... -de-macron
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Front social

Messagede bipbip » 30 Oct 2017, 11:30

Rencontre unitaire contre la politique de Macron

jeudi 2 novembre 2017 à Paris

Rencontre unitaire suite à l'appel du collectif d'animation du Front Social aux organisations syndicales, associatives, aux partis et formations qui veulent sans délai renforcer et amplifier l'action collective contre la politique de Macron.

à 19h, Bourse du Travail de Paris, 3 rue du château d’eau

Lettre du Front Social
Lettre aux organisations syndicales, associatives, aux partis et formations qui veulent sans delai renforcer et amplifier l'action collective contre la politique de Macron

Objet : nous avons résolu de soutenir de toutes nos forces l'initiative de la mobilisation du 16 proposée par l'intersyndicale CGT, FO, Solidaires, UNEF, FIDL, UNL, de poursuivre partout où cela est possible la mobilisation le 17 et de marcher, tous ensemble, vers l'Élysée le 18 novembre, l'avant-veille du dernier passage des ordonnances devant le parlement pour exiger leur retrait.

Cher.e camarade,

De partout, des salariés des entreprises, des jeunes et habitants de quartiers, des étudiants des universités, nous remonte la demande : « Contre la politique de Macron et ses ordonnances, il faut l'unité pour une action efficace, sinon ce n'est pas la peine d'en parler... »

Ils constatent comme nous, le danger immédiat de déconfédéralisation des luttes, de leur dispersion, du repli sectoriel. Macron manœuvre ouvertement en ce sens.

Ils ont raison : l'unité est la seule chose qui n'ait pas été utilisée contre les ordonnances et les agressions de Macron. Et cette unité est le seul moyen de gagner. Elle est également la preuve publique auprès des classes populaires de notre réelle volonté d'engagement contre les agressions du gouvernement, ce qui leur donnera le signal qu'elles peuvent se lancer pleinement dans la lutte.

C'est pourquoi, en nous faisant l'écho de ce qui monte, en tant que Front Social, nous nous permettons de vous adresser à vous :

Nous ne prétendons nullement imposer cette unité, d'ailleurs le pourrions-nous... Mais il nous semble que chaque jour qui passe nous approche du moment où il risque d'être trop tard. Et rater le rendez-vous de l'unité face à Macron risque d'être catastrophique et ce pour longtemps. Il est des rendez-vous qui prennent avec un peu de recul des accents historiques.

Comme nous consacrons nos efforts à la mobilisation et l'action collective, nous avons résolu de soutenir de toutes nos forces l'initiative de la mobilisation du 16 proposée par l'intersyndicale CGT, FO, Solidaires, UNEF, FIDL, UNL, de poursuivre partout où cela est possible la mobilisation le 17 et de marcher, tous ensemble, vers l'Élysée le 18 novembre, l'avant-veille du dernier passage des ordonnances devant le parlement, pour exiger leur retrait.

Cette perspective correspond au besoin du tous ensemble, au même moment, au même endroit, sur les objectifs revendicatifs communs et vers un symbole suffisamment fort pour restaurer la confiance.

Nous ne cherchons pas à entrer en négociation ou partenariat exclusif en particulier, nous estimons que le mouvement ne doit pas être instrumentalisé au profit de chapelles ou d'individus, nous prétendons à l'unité en général avec toutes et tous.

Nous n'avons aucun autre intérêt que l'intérêt du plus grand nombre.

Notre état d'esprit, qui reflète une bonne partie de celui de l'opinion, est aussi limpide que nos intentions : s'unir pour ne plus subir.

Et nous préférons le partager avec vous. C'est pourquoi nous vous proposons une rencontre unitaire :

Jeudi 2 novembre 2017 a 19 heures

Bourse du Travail de Paris 3 rue du château d'eau - 75010 Paris

Reçois, cher.e camarade nos fraternelles salutations.

Le collectif d'animation du Front Social


https://www.frontsocialuni.fr/actualite ... e-unitaire
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Front social

Messagede bipbip » 02 Nov 2017, 15:05

Pamiers (09) samedi 4 novembre 2017

Conférence sur et contre la loi TRAVAIL

à 14h, SALLE Aglaé Moyne 5 rue de Loumet, 09100 PAMIERS

Image

https://ariege.demosphere.eu/rv/9804
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Front social

Messagede bipbip » 09 Nov 2017, 10:35

Paris vendredi 10 novembre 2017

Projections, débats, concerts « Souffrance au travail »

Soirée organisée par le Front Social Paris 15è

Image

LIDL, Free, partie émergée de l'iceberg Macron

Ces dernières semaines, plusieurs reportages ont mis en lumière la réalité de la souffrance au travail : harcèlement, épuisement, pressions du management, burn-out et suicides qui en découlent, … Free et LIDL ont vu exposée la violence de leurs méthodes. Les services publics sont portés à bout de bras et soumis à des objectifs de rentabilité (Hôpitaux, Poste, Éducation nationale…). Quant à la jeunesse, elle est soumise aux mêmes logiques : sélection, concurrence, pauvreté.

Y'a-t-il une fatalité à ce que le travail use nos vies ?

Non, malgré le sentiment d'impuissance, des luttes sont gagnées :
• salarié.e.s sans-papiers de Burger King de République (régularisation, paiement des heures supplémentaires, amélioration des conditions de travail)
• grévistes du Campanile (obtention d'un 13è mois, réduction des cadences, augmentation des salaires)
• routiers (sécurisation de leur rémunération au niveau de la branche)

D'autres luttes sont en cours face aux nombreuses attaques du gouvernement Macron : CDI de « projet », c'est à dire un contrat à durée approximative, limitation des indemnités de licenciement, attaques généralisées contre les Prud'hommes, suppression de critères de pénibilité, rétablissement du jour de carence, réforme des Universités...

Les cartes sont entre nos mains

Nous avons tout intérêt à nous rassembler et à déborder les journées « saute-mouton » sans lendemain.

Pour ce faire, commençons par nous rencontrer au delà des clivages : public/privé, salarié.e.s/chômeur.euse.s, étudiant.e.s/retraité.e.s.

Projections/débats : souffrance au travail, extrait de documentaires :
• « Cash Investigation: travail, ton univers impitoyable »
• « Dans le ventre de l'hôpital »

Concerts :
• Aguirre /// rap introspectif et cynique
• Zarhzä ////skratatouille sonore, reggae/ska/punk/latina/rap

Entrée : Prix libre
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Front social

Messagede bipbip » 10 Nov 2017, 21:26

18 NOVEMBRE : Marche nationale sur l’Élysée contre la politique antisociale de Macron

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05


PrécédenteSuivante

Retourner vers Syndicats, associations, mouvements sociaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot] et 1 invité