Parutions éditions acratie

3 milliards de pervers, réédition - Editions Acratie

Messagede JPD » 11 Mai 2015, 13:46

La Grande Encyclopédie
des Homosexualités
réédition de la publication saisie en 1973



Dans ce numéro les homosexuel-les parlent au nom de tous – au nom de la majorité silencieuse – et mettent en question toutes les formes de production désirante. Le temps est révolu de ces génies homosexuels qui s’employaient à séparer et à détourner leur création de leur homosexualité, s’efforçant de masquer que la racine même de leur élan créateur s’originait dans leur rupture sexuelle avec l’ordre établi.
Mai 1968 nous a appris à lire sur les murs et depuis, on a commencé à déchiffrer les graffitis dans les prisons, les asiles et aujourd’hui dans les pissotières. C’est tout un « nouvel esprit scientifique » qui est à refaire !
Un collectif d’homosexuel-les s’interroge ici sur la drague, la masturbation, les travestis, le scoutisme, les jardins, les mouvements militants.
Recherches
Fichiers joints
Sans titre.png 2.png
JPD
 
Messages: 328
Enregistré le: 30 Avr 2009, 05:20

30 milliards de pervers - éditions acratie

Messagede JPD » 07 Juin 2015, 10:54

encyclop 2 pub.jpg
vient de paraître : 30 milliards de pervers, la grande encyclopédie des homosexualités


Paru en 1973 cet ouvrage qui fit scandale scelle l’irruption de l’homosexualité dans la société française. Très vite interdit et détruit pour atteinte aux bonnes mœurs il est devenu un marqueur incontournable dans l’histoire des luttes homosexuelles. A la fois document historique et élément de réflexion pour le présent il donne un éclairage sur ce que peut être une affirmation homosexuelle qui ne se coule pas dans le moule des conventions sociales dominantes.
Des homosexuel/les mettent en question toutes les formes de production désirante. Le temps est révolu de ces génies homosexuels qui s’employaient à séparer et à détourner leur création de leur homosexualité, s’efforçant de masquer que la racine même de leur élan créateur s’originait dans leur rupture sexuelle avec l’ordre établi.
Mai 1968 nous a appris à lire sur les murs et depuis, on a commencé à déchiffrer les graffitis dans les prisons, les asiles et aujourd’hui dans les pissotières. C’est tout un « nouvel esprit scientifique » qui est à refaire !
Un collectif d’homosexuel-les s’interroge ici sur la drague, la masturbation, les travestis, le scoutisme, les jardins, les mouvements militants.

Participèrent notamment : Gilles Deleuze, Michel Foucault, Jean Genet, Felix Guattari, Daniel Guérin, Guy Hocquenghem, Jean-Paul Sartre, J.-J. Lebel...
Préface de la nouvelle édition : J.-J. Lebel et J.-P. Duteuil
JPD
 
Messages: 328
Enregistré le: 30 Avr 2009, 05:20

Editions acratie - vient de paraître

Messagede JPD » 01 Avr 2016, 03:08

Sans titre.jpg2.jpg
Sans titre.jpg2.jpg
« Non, nous ne sommes pas un peuple élu ! »

Sionisme et antisémitisme dans les années trente

La doctrine du Bund polonais dans les textes


De la fin du XIXe siècle au génocide, les bourgades juives d’Europe orientale sont frappées de plein fouet par la modernisation industrielle, l’explosion de l’antisémitisme et l’émigration (4 millions de Juifs fuient vers l’Europe de l’Ouest et l’Amérique). C’est dans ce contexte qu’est fondé à Vilnius, en 1897, le Bund, Union générale juive des travailleurs de Lituanie, de Pologne et de Russie. Social-démocrate, le Bund est combattu par les communistes bolcheviques et ses cadres seront éliminés sous Staline. Partisan de la doïkeyt (en yiddish l’“icitude”, c’est-à-dire le refus de fuir) et d’une autonomie culturelle en Russie et en Pologne, le Bund s’oppose à l’émigration et à l’implantation juives en Palestine prônées par les militants sionistes. Ce puissant mouvement politique n’a pas survécu à l’extermination de sa base sociale par l’Allemagne nazie et ses alliés.
les points points
Les articles, publiés dans les années trente en polonais ou en Yiddish et traduits ici pour la première fois, nous montrent à quel point le débat sur le sionisme et l’antisémitisme qui secouait alors le mouvement juif est d’une actualité encore brûlante. Parti révolutionnaire marxiste dans le fond et de culture juive dans la forme, le Bund a écrit une des pages les plus originales de l’histoire des mouvements d’émancipation contre le capitalisme et de lutte contre l’antisémitisme.
Les auteurs
Militants du Bund, Journalistes ou chroniqueurs, quelques-uns parvinrent à échapper au régime nazi, les autres furent liquidés par Staline.



150 pages (18,5 X 25) - 15 euros -

Chèque à l'ordre d'Acratie. Acratie, L'Essart, 86310 La Bussière
Fichiers joints
bund 2.png
JPD
 
Messages: 328
Enregistré le: 30 Avr 2009, 05:20

nouveautés editions acratie

Messagede JPD » 22 Aoû 2016, 09:27

gaza oub.png
gaza oub.png (107.83 Kio) Vu 653 fois
Editions ACRATIE
Vient de paraître



https://editionsacratie.com/


Chroniques de Gaza mai-juin 2016
Sarah Katz / Pierre Stambul

100 pages – 10 euros
ISBN : 978-2-909899-54-1

La Bande de Gaza n’est pas située sur la Lune. Elle commence à 60 Km de Tel-Aviv, la ville occidentale, vitrine de l’occupant. Qui se soucie des deux millions de Palestinien-ne-s enfermé-e-s depuis 10 ans sur un minuscule territoire ? Pas la grande majorité des médias qui ignorent la bande de Gaza et contribuent souvent à la diffamer : « terroristes », « intégristes », « liste noire » …
Comment est-il possible qu’après 3 grands massacres (Plomb Durci 2008-9, Piliers de la Défense 2012, Bordure Protectrice 2014) qui ont tué plus de 4000 personnes, en ont laissé handicapées plusieurs milliers, ont rendu inhabitables des quartiers ou des villages en provoquant l’exode de toute la population et ont pulvérisé en priorité l’appareil productif pour tenter de transformer définitivement les Gazaouis en assistés, tout continue comme avant ? Le blocus de Gaza est un crime ignoble. Gaza est une société normale dans une situation totalement anormale.
Nous avons pu séjourner à Gaza du 23 mai au 9 juin 2016 dans le cadre de la deuxième mission « Éducation et partage solidaire ». Notre tâche essentielle a été de recueillir un maximum d’informations et de témoignages dans tous les domaines : la vie quotidienne, les associations, les partis politiques, la religion, les agriculteurs, les pêcheurs, la société civile, la jeunesse, les Bédouins, le système éducatif… Auprès de nos amis proches, nous avons recensé les besoins les plus urgents en matière de collaboration ou de solidarité.
Si quelqu’un vous dit « les Palestiniens pensent que … », ne l’écoutez pas ! Vous constaterez que, dans cette cage, les avis, les réactions, les façons d’être ou de penser sont très diverses.
Si quelqu’un associe à Gaza le mot de terroriste, indignez-vous ! Ces stéréotypes sont criminels et contribuent à maintenir la cage fermée.

------------


Le syndicalisme de La Révolution prolétarienne entre 1925 et 1939
Contribution à l’histoire du mouvement ouvrier français

17 euros – 220 pages
ISBN 978-2-909899-53-4



La Révolution prolétarienne fut un élément essentiel du débat historique mené́ autour du syndicalisme qui a marqué́ l’entre-deux-guerres, et qui aujourd’hui encore continue à̀ alimenter une fraction non né́gligeable du courant ouvrier révolutionnaire.
La Ré́volution russe à̀ ses débuts, la scission syndicale de 1922 et le débat idé́ologique qui n’a pas manqué́ de s’instaurer autour des rôles respectifs attribué́s au Parti et au syndicat ont é́clairé de manière particulière les lignes de fracture entre un syndicalisme ré́volutionnaire qui perdait de sa pugnacité́ et un anarcho-syndicalisme qui se proposait d’être une alternative ré́elle, en situation, face aux pré́tentions d’un syndicalisme « politique ».




---------------


Sionisme et antisémitisme dans les années trente,
La doctrine du Bund polonais dans les textes,

"Non, nous ne sommes pas un peuple élu !"

Traduction Enguerrand Massis

150 pages (18,5 X 25) – 15 euros – ISBN : 978-2-909899-52-7

De la fin du XIXe siècle au génocide, les bourgades juives d’Europe orientale sont frappées de plein fouet par la modernisation industrielle, l’explosion de l’antisémitisme et l’émigration (4 millions de Juifs fuient vers l’Europe de l’Ouest et l’Amérique). C’est dans ce contexte qu’est fondé à Vilnius, en 1897, le Bund, Union générale juive des travailleurs de Lituanie, de Pologne et de Russie. Social-démocrate, le Bund est combattu par les communistes bolcheviques et ses cadres seront éliminés sous Staline. Partisan de la doïkeyt (en yiddish l’“icitude”, c’est-à-dire le refus de fuir) et d’une autonomie culturelle en Russie et en Pologne, le Bund s’oppose à l’émigration et à l’implantation juives en Palestine prônées par les militants sionistes. Ce puissant mouvement politique n’a pas survécu à l’extermination de sa base sociale par l’Allemagne nazie et ses alliés.
Les articles, publiés dans les années trente en polonais ou en Yiddish et traduits ici pour la première fois, nous montrent à quel point le débat sur le sionisme et l’antisémitisme qui secouait alors le mouvement juif est d’une actualité encore brûlante. Parti révolutionnaire marxiste dans le fond et de culture juive dans la forme, le Bund a écrit une des pages les plus originales de l’histoire des mouvements d’émancipation contre le capitalisme et de lutte contre l’antisémitisme.
Les auteurs
Militants du Bund, Journalistes ou chroniqueurs, quelques-uns parvinrent à échapper au régime nazi, les autres furent liquidés par Staline.
Fichiers joints
RP pub 2.png
bund pub.png
JPD
 
Messages: 328
Enregistré le: 30 Avr 2009, 05:20

Re: Parutions éditions acratie

Messagede Pïérô » 10 Fév 2017, 05:18

L’ouvrier – Une expérience militante révolutionnaire

Image

D’un côté il y a les politiciens professionnels, ceux qui se sont fixés pour objectif de gérer et de maintenir l’ordre existant pour le plus grand profit des puissants.

De l’autre il y a des militants de syndicats, d’associations, de partis, de collectifs, anonymes, qui œuvrent chaque jour à améliorer, ou mieux à transformer, le monde.

Ces deux visions de la politique se heurtent constamment. Si on ne nous rabâchait pas sans cesse qu’elle n’existe plus, nous dirions que c’est simplement la lutte des classes !

Des premiers on sait beaucoup de choses de leur cheminement, de leurs difficultés, de leur « carrière » (car c’est en terme de carrière qu’ils raisonnent), car les medias sont friands de leur complaisance à en livrer des éléments, le plus souvent enjolivés ou falsifiés.

Des seconds on ne sait pas grand chose de leur évolution, de leurs doutes, de leur cheminement, de leurs réflexions liées à leurs pratiques quotidiennes. C’est à peine s’ils existent aux yeux des medias. Et eux-mêmes ne se livrent guère, ils n’en ont pas le loisir. Il ont un énorme handicap… Ils travaillent ou du moins cherchent du travail, ce qui prend beaucoup de temps !

Certains, pourtant, parviennent à nous livrer des éléments de leur parcours, avec tous les doutes et le contradictions que cela implique. Avec l’acceptation d’échecs et la joie de réussites.

C’est ce que les membres du groupe L’ouvrier ont réussi à faire. Depuis leur sortie de l’organisation trotskyste Lutte ouvrière en 1993 jusqu’à 2006 c’est toute une expérience militante révolutionnaire en direction du monde ouvrier qui est ainsi retracée. La trame n’est pas une histoire réécrite mais des documents internes issus de chaque période, de chaque expérience, de chaque discussion de chaque questionnement.

Ce n’est pas en spectateurs un peu voyeurs que les militants « du bas » liront ce livre, ils y trouveront au contraire matière à réflexion sur leur propre expérience, ils y reconnaîtront bien des correspondances avec leur propre cheminement et peut être cela leur donnera l’idée de faire le même retour sur leur expérience à seule fin de donner des armes à tous ceux et toutes celles qui œuvrent chacun de leur côté à changer le monde.

ISBN : 978-2-909899-55-8
2016 – 276 pages – 13 euros

https://editionsacratie.com/louvrier-un ... tionnaire/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Parutions éditions acratie

Messagede Pïérô » 21 Déc 2017, 21:48

Temps Obscurs

Nationalisme et extrême droite en France et en Europe

Image

Argumentaire : L’objectif de ce petit ouvrage est de comprendre pourquoi l’extrême droite a fait ces dernières années un tonitruant retour au premier plan de la scène politique en Europe et particulièrement en France. Sa dynamique est-elle similaire au fascisme des années 1930 ? Après avoir étudié le fascisme historique, nous proposons d’analyser son renouveau.

Quatre points principaux et novateurs par rapport à ce qui se lit habituellement sur le sujet :

1) Un retour sur le fascisme historique des années 1920 aux années 1940. Y est particulièrement exploré le rapport entre les partis fascistes et les classes dominantes de l’époque, ce qui explique comment le fascisme est arrivé au pouvoir « démocratiquement »

2) Un questionnement : la nouvelle extrême droite européenne xénophobe « dédiabolisée » est-elle fasciste ? S’il y a certaines différences, comme une acceptation de surface de la démocratie parlementaire et l’abandon de la violence milicienne, le projet reste le même. Ces partis veulent mettre en place une gestion ultra autoritaire d’un capitalisme national. En termes économiques, ils voudraient « épurer le prolétariat » : en gros revaloriser la place des « nationaux » en excluant les immigrés, ce qui impliquerait une politique d’apartheid, voire de déportation…

3) Un examen des nouvelles formes de l’extrême droite : les gestions des locales des municipalités, le rapport au localisme, les liens entretenus avec la Russie. Se pose aussi la question de la confusion possible entre le souverainisme de gauche, et la critique de l’Union Européenne que porte l’extrême droite

4) Une question brûlante : peuvent-ils parvenir au pouvoir. Leurs idées ne le sont-elles pas déjà ? Et surtout comment lutter contre le fascisme ? Comment dépasser l’antifascisme républicain qui est une arnaque au service de récupérations électorales ?

Matthieu Gallandier et Sébastien Ibo, Temps obscurs. Nationalisme et fascisme en France et en Europe, Paris, Acratie, 2017
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

editions acratie - vient de paraître

Messagede JPD » 12 Jan 2018, 19:58

EDITIONS ACRATIE

vIent de paraître


Pour toute commande port compris

éditions.acratie@orange.fr

ou

https://editionsacratie.com/

ed acratie.jpg 2.jpg
JPD
 
Messages: 328
Enregistré le: 30 Avr 2009, 05:20

Re: Parutions éditions acratie

Messagede Pïérô » 26 Jan 2018, 10:45

Réédition

Nanterre 1965-66-67-68 : Vers le mouvement du 22 mars – Jean-Pierre Duteuil

Encore un livre sur mai 68 ? Pas tout à fait. L’ensemble des ouvrages parus depuis cinquante ans sur la question s’accordent pour souligner l’importance de ce qui s’est passé à l’université de Nanterre au cours des mois et des années qui ont précédé les événements proprement dits.
Parmi les péripéties les plus connues et parfois racontées avec beaucoup de fantaisie, l’occupation du bâtiment des filles à la cité universitaire, pour la libre circulation et l’égalité sexuelle ; l’altercation entre Cohn-Bendit et le ministre de la Jeunesse et des Sports de l’époque, François Missoffe ; l’expulsion du « petit lapin » Juquin par des étudiants révolutionnaires ; la fameuse occupation de la tour administrative le soir du 22 mars 1968.
Mais ces temps forts s’inscrivent dans un long processus qui débute en octobre 1964 avec l’ouverture de la faculté, et qui a pour acteurs les groupes politiques (des trotskistes aux anarchistes, en passant par les situationnistes et les prochinois), les activités syndicales au sein de l’UNEF, et comme fond la contestation du contenu de l’enseignement et de la finalité des études, les luttes pour acquérir le droit à l’expression politique.
L’ambition de ce livre, réalisé par un des protagonistes qui a vécu du dedans cette période et ce lieu, est de reconstituer tous les éléments du puzzle avec le plus de précision possible.
Plus de cinquante interviews de celles et ceux qui furent parmi les plus engagés dans le processus nanterrois ont servi à ce travail. Des documents (tracts, affiches, plates-formes, textes de réflexion) sont reproduits pour aider à entrer dans les détails. Enfin, plus de cinquante photos de Gérard-Aimé resituent le contexte et l’ambiance au quotidien.

réédition revue et corrigée

250 pages, format 21 x 30, 19 euros

https://editionsacratie.com/nanterre-19 ... e-duteuil/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Précédente

Retourner vers Editions, livres et textes, salons/fêtes du livre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité