Tchad

Tchad

Messagede altersocial » 10 Mar 2014, 00:13

Tchad: appel à la grève dans un consortium chinois de prospection pétrolière


N'DJAMENA - Les syndicats de salariés tchadiens d'un consortium chinois d'exploration pétrolière opérant dans le sud du Tchad ont appelé dimanche à une grève reconductible pour obtenir des augmentations de salaires, a-t-on appris de source syndicale.

Nous avons remis depuis l'année dernière notre cahier de doléances au directeur général de la société pour réclamer une augmentation de salaire, mais il est resté sans suite, a indiqué à l'AFP Lagmet Harge, responsable syndical au sein du consortium formé par les sociétés Great Wall Drelling Corporation et China National Logging Corporation.

Nous avons exigé 200% d'augmentation mais la société nous propose seulement 2%, alors que nous ne bénéficions d'aucun autre avantage, même pas les primes de risques. Nous avons refusé cette proposition, a-t-il dit, ajoutant: nous avons alors entamé aujourd'hui (dimanche) une grève de trois jours renouvelable jusqu'à la satisfaction de notre revendication.

Les responsables de la société ont écrit des lettres de menace contre ceux de nos collègues qui refusent de reprendre le travail. Mais nous ne céderons pas face à cette menace, a-t-il affirmé.

Les deux sociétés chinoises, qui emploient environ 1.500 Tchadiens, font de la prospection dans le bassin de Bongor, au sud-ouest de N'djamena.

Les autorités tchadiennes ont déjà été en conflit avec des compagnies chinoises exploitant du pétrole dans leur pays.

En août 2013, le gouvernement de N'djamena avait ainsi suspendu les activités de la filiale tchadienne de la compagnie pétrolière publique chinoise (CNPCIC) pour violations flagrantes des normes environnementales dans ses forages d'exploration de brut dans le sud du pays.

Le Tchad a commencé à exploiter ses gisements pétroliers en 2003. Selon des sources officielles, la production était de l'ordre de 120.000 barils/jour en 2011.

Les revenus pétroliers lui ont permis de moderniser son armée, de se doter d'un meilleur réseau routier et de construire de nombreux bâtiment publics. Mais certains membres de la société civile demandent au régime d'employer davantage cette manne pour l'amélioration des conditions de vie de la population.


(©AFP / 09 mars 2014 19h06)
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1442
Enregistré le: 14 Juil 2012, 19:51

Re: Tchad

Messagede bipbip » 21 Nov 2014, 13:41

Valls chez Déby : une provocation contre le peuple tchadien
Le Premier ministre Manuel Valls et le ministre de la Défense, Jean-Yves le Drian, se rendent ce vendredi chez le dictateur tchadien Idriss Déby, au pouvoir depuis 24 ans. Un symbole désastreux, moins d’un mois après la chute de Blaise Compaoré au Burkina Faso voisin et surtout, alors qu’une répression sévère s’abat contre les Tchadiens, mobilisés pour obtenir le départ d’Idriss Déby à la fin de son mandat actuel.
... http://survie.org/francafrique/tchad/ar ... ation-4814


Tchad : mobilisation contre le pouvoir à vie de Deby
Alors que les Burkinabè sont parvenus à mettre à bas le pouvoir d’un Blaise Compaoré ayant tenté le tout pour le tout afin de rester au pouvoir à l’issue de son mandat actuel, une pétition est en train de faire du bruit au Tchad, demandant à Idriss Déby de ne pas se présenter à l’élection présidentielle de 2016 pour un cinquième mandat.
... http://survie.org/billets-d-afrique/201 ... re-le-4808


Tchad : répression généralisée contre des manifestants et coupure des communications internationales
Une forte répression s’est abattue, mardi 11 novembre, à l’encontre des élèves et des enseignants tchadiens. Leur seul tort : avoir choisi la manifestation, comme voie de recours pacifique pour réclamer leurs droits dans un pays où les autorités sont connues comme peu respectueuses des engagements souscrits avec les partenaires locaux. Ce jour-là, les élèves des collèges et lycées ainsi que leurs enseignants, excédés par le poids de l’injustice sociale, « la cherté de la vie, la pénurie de carburant ou le retard des salaires », ont décidé de manifester dans les rues de Ndjaména [1], à Sarh et à Moundou au sud du pays. Dans leur colère, ils ont saccagé des édifices publics. Les autorités tchadiennes qui, depuis l’arrivée au pouvoir d’Idriss Déby il y a 24 ans, refusent d’accorder aux populations tchadiennes, le droit de manifester, ont recouru aux moyens répressifs pour éviter que les contestations ne se propagent.
... http://survie.org/francafrique/tchad/ar ... lisee-4807
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Tchad

Messagede bipbip » 22 Nov 2014, 01:32

TCHAD : Le pays de l'arbitraire

Afriques en Lutte a rencontré, dans les locaux du syndicat Solidaires à Paris, deux animateurs de la société civile au Tchad : Éric Hervé Pando, président d’Association Sociale des Jeunes pour la Défense des Droits de l’Homme (ASJDH) et Nguebla Makaila, journaliste et blogueur (http://makaila.over-blog.com)

Afriques en lutte : La façon dont est née l’association est révélatrice de la situation d’arbitraire et de violence qui règne contre les populations au Tchad.

En effet, l’association est née un soir, car chez nous tous les gens ont un carrefour où ils causent, et un soir donc il y avait des douaniers issus du Président de la république qui chassaient une femme en grossesse avec un enfant sur le dos ; elle avait de petits sacs avec des marchandises « de tasses de sucres », en provenance du Cameroun, qu’elle transportait. Ces douaniers l’ont pourchassée et arrivés devant nous, ils l’ont appréhendée, l’ont molestée et lui ont arraché ses sacs. Nous on s’était approchés de la dame, elle était enceinte et avait perdu son mari deux mois auparavant et chez nous on te cloître pendant quatre mois et quinze jours en guise de période de deuil, elle faisait çà pour pouvoir élever son bébé et préparer son accouchement et ce jour là elle portait déjà huit mois de grossesse et ils lui ont arraché son sac. Nous on s’est dit que ce n’était pas possible, on a essayé de jouer la médiation, mais en vain et les larmes de la dame coulaient et c’était triste.

AEL : Et dans le reste du pays ?

Guère mieux, les commandants de brigade règnent en maitres absolus, ils font partie du clan Deby et n’hésitent pas à maltraiter les paysans.

AEL : Quelle est la situation sociale au Tchad ?

Le problème c’est la flambée des prix des denrées alimentaires sur les marchés, le tchadien vit mal car s’il ne va pas pécher il fait son Gombo sans viande et sans poisson ; on lui interdit d’aller pêcher.

Pourquoi cette interdiction ?

C’est l’arbitraire ! De surcroit le gouvernement est inhumain et impitoyable à l’égard de sa population, un beau matin on met des milliers et des milliers de famille dans la rue, ou on prend des décisions pour interdire les bordures de fleuves où les gens viennent pécher pour gagner leur pitance journalière et survivre et ce n’est pas pour des raisons écologiques. Nous avons affaire à des décisions qui ne sont pas fondées. Nous avons aussi chez nous des blanchisseurs, ils lavent les habits pour gagner un peu d’argent et on les empêche d’aller au bord des rivières. Il y a aussi les évictions forcées on met les gens dans la rue et on réattribue leur terrain aux proches du chef de l’État pour pouvoir installer des stations d’essence et des grands magasins et ainsi de suite. Ce sont ces injustices qu’on ne cesse de dénoncer.

AEL : Le 9 octobre est organisé l’opération ville morte, peux-tu nous en dire deux mots ?

Un jour avant mon arrivée en France on avait organisée une journée ville morte ; le gouvernement ne nous laisse pas le terrain libre pour travailler conformément à la loi, il nous étouffe par tous les moyens et tente d’instaurer la peur parmi le peuple. Pour nous ce n’est pas possible. Comme je venais de le dire, le Tchad est un pays pétrolier, il faut que le revenu du pétrole revienne d’abord à la population, mais ce n’est pas le cas. »

AEL : Et où va l’argent du pétrole ?

Aujourd’hui, tous les jours l’exécutif achète des armes ; surtout s’il y a une marque d’arme sophistiquée, le régime du Tchad se la procure, rien que pour protéger le pouvoir de Deby donc tout ce qui contribue à la sécurisation ou à la protection de son pouvoir est acheté avec l’argent du pétrole. Sans parler de la gabegie du gouvernement.

AEL : Quelques mots sur la société civile ?

Deux structures des droits de l’Homme : l’Association Tchadienne pour la promotion et la défense des droits de l’Homme et la ligue tchadienne des droits de l’homme qui sont affiliées à la FIDH, mais elles ne se sont pas prononcées sur le nouveau projet de code pénal qui pourtant criminalise l’homosexualité.

Il y a cependant la Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains (CTDDH) qui fait son travail en toute liberté.

AEL : Et au niveau syndical

L’union des syndicats du Tchad (UST) et la Confédération libre des travailleurs tchadiens (CLTT) ont déclenché la grève de 2011, mais à l’issue de 3 mois de grève il y a eu un accord, signé avec le pouvoir en place, qui a démobilisé les leaders syndicaux et divisé les gens.

Je ne dis pas qu’ils sont dissout ou en connivence avec le pouvoir, mais ils ont baissé les bras. Il y a un cadre national du dialogue politique, donc depuis qu’ils sont dans ce cadre ils ne font plus le travail qu’ils faisaient par le passé.

Les dirigeants syndicaux n’ont pas dit qu’ils ne veulent pas signer la pétition contre le 5° mandat de Déby, mais ils refusent d’être initiateurs de la pétition, ils ont signé en tant que simple citoyen et laissent le choix a tous leurs militants et adhérents de signer et ils disent que c’est bon et beaucoup des leurs ont signé.

Ils nous applaudissent et ils nous soutiennent, mais pas sur le papier, alors beaucoup de gens nous demandent pourquoi il n’y a pas tel ou tel syndicat avec vous.

AEL : Pourriez-vous nous parler de cette pétition

On a émis une pétition sur le point clef pour dire : « tout sauf Deby » ; donc nous lui accordons la chance de ne pas se présenter à un 5e mandat, pour que cesse la gabegie et le népotisme.

Il ne faut pas que Deby se fasse succéder par son clan, donc tous les points sont bien ressortis sur notre pétition. En ce moment Deby a un manque de volonté de créer la carte biométrique pour les prochaines élections. Il veut torpiller ce projet et nous sommes vigilant là-dessus. Normalement chaque tchadien devrait avoir sa carte biométrique, mais il compte proroger le mandat de l’Assemblée Nationale alors que nos textes ne lui permettent pas de le faire. Il a le pouvoir de dissoudre l’Assemblée Nationale.

On mène une bataille pour empêcher Deby de se représenter, il faut une alternative dans l’opposition ou au sein de la classe politique

Pour nous société civile, nous voulons une alternance démocratique issue d’élections libres et transparentes, mais tout le monde veut que ce soit SANS Deby et puis celui qui gagnera la voix du peuple nous dirigera, mais il faut absolument une stratégie au cas où. On a demandé aux politiques de réfléchir là-dessus.

AEL : Quelle analyse faites-vous des relations entre le Tchad et la France ?

Pendant la visite d’Hollande au Tchad, l’ambassadeur de France au Tchad m’a dit qu’il attendait l’aval du ministère de l’intérieur du Tchad pour nous recevoir. Devant nos protestations il nous a dépêché le conseiller Mélonio qui nous a reçus très rapidement.

Il faudrait, qu’en duo avec vous à l’extérieur, on fasse comprendre avec les États amis du Tchad, la vraie réalité de notre pays. Aujourd’hui a l’extérieur on regarde l’image de Deby qui est intervenu au Mali et en Centrafrique aux côtés des français, c’est çà seulement que les gens regardent alors que la réalité à l’intérieur c’est autre chose. C’est en quelque sorte de la dictature pure et simple chez nous. Nous sommes traqués et épiés par les agents de l’ANS (Agence Nationale de Sécurité, la police secrète de Déby) et nous les militants, nous travaillons dans des conditions difficiles.

Propos recueillis par Paul Martial

http://makaila.over-blog.com/2014/11/tc ... raire.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Tchad

Messagede Lila » 01 Nov 2015, 18:57

Mariage forcé : l’immolation, l’unique et ultime recours d’une Tchadienne

à lire : http://wonk.mondoblog.org/2015/10/31/ma ... ion-tchad/
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2039
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Tchad

Messagede bipbip » 07 Fév 2016, 13:33

Tchad : une vingtaine de personnes arrêtées lors d’une manifestation

Une vingtaine de militants ont été arrêtés samedi lors d'une manifestation rassemblant une centaine de personnes à N'Djamena en faveur de la "jeunesse", a constaté un journaliste de l'AFP.

Les manifestants, dont la plupart sont membres du Collectif des Associations et Mouvements de jeunes du Tchad (CAMOJET), ont entamé une marche pour dire « non à la répression de toutes formes de violences dont (la jeunesse) est victime depuis 25 ans », lorsqu’ils ont été interpelés à quelques centaines de mètres du siège du collectif.

La marche a aussitôt été dispersée et 23 personnes ont été emmenées au commissariat central de N’Djamena où ils ont été placés en cellule, selon une source sécuritaire s’exprimant sous couvert d’anonymat.

... http://www.jeuneafrique.com/depeches/30 ... festation/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Tchad

Messagede bipbip » 19 Fév 2016, 13:13

Des lycéens dispersés lors d’une manifestation à N’Djamena

La police a dispersé des lycéens qui voulaient manifester jeudi dans la capitale tchadienne contre la mort d'un des leurs, tué par balle pendant une marche de protestation après le viol d'une jeune fille.

"Nous avons voulu témoigner notre soutien à notre collègue abattu par la police lors de la manifestation ‘justice pour Zouhoura’ (lundi) et la police s'est permis de venir dans l'enceinte de nos établissements pour nous pourchasser", a déclaré à l'AFP un élève du lycée Félix-Eboué. La police a fait usage de gaz lacrymogène pour disperser les élèves.

Plusieurs centaines de jeunes Tchadiens avaient manifesté lundi à N'Djamena contre le viol d'une jeune fille, Zouhoura, avant d'être violemment dispersés par la police anti-émeute. L'un des protestataires, Abbachou Hassan Ousmane, 17 ans, avait été tué par balle par la police pendant la dispersion.

... http://www.voaafrique.com/content/lycee ... 96981.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Tchad

Messagede bipbip » 27 Fév 2016, 13:30

Tchad : La colère monte contre le régime de Idriss Déby
Marchés déserts, boutiques fermées, circulation réduite : les Tchadiens ont largement suivi mercredi, l’opération « ville morte » lancée par la plate-forme « Ça suffit ». Celle-ci demande le départ du président Idriss Déby Itno, qui se présentera à un cinquième mandat en avril.
... https://communismeouvrier.wordpress.com ... riss-deby/


Images de N’Djamena le 24 février : Ville morte contre le régime de Déby
Le viol collectif de la jeune Zouhoura par les fils d’un ministre et de quatre généraux a soulever l’indignation et la colère de la population tchadienne. Si les coupables, face à la pression populaire, ont été arrêtés, beaucoup craignent qu’ils ne soient rapidement libérés et que le régime fasse tout pour éviter un procès public. Surtout, le régime a répondu par une violente répression aux manifestations lycéennes en solidarité avec leur camarade. Abachou, un jeune lycéen de 17 ans, est ainsi tombé sous les balles de la police. En protestation contre le régime de Déby, une opération ville morte était lancée ce 24 février. Quelques images des routes et marchés de N’Djamena ce 24 février :
https://communismeouvrier.wordpress.com ... e-de-deby/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Tchad

Messagede bipbip » 28 Fév 2016, 04:09

Tchad : De la colère après le viol de Zouhoura à la révolte contre le régime

Dès que le viol de Zouhoura est connu, les violeurs ayant publié une vidéo de la jeune fille en larmes sur les réseaux sociaux, des manifestations s’organisent à N’Djamena. Lycéennes et lycéens surtout veulent à la fois témoigner de leur solidarité avec Zouhoura et exiger que les coupables soient condamnés. Les coupables, en effet, sont les fils d’un ministre et de quatre généraux, les fils de hauts dignitaires du clan Idriss Déby au pouvoir depuis 25 ans, et le crime pourrait très bien resté impuni

... https://communismeouvrier.wordpress.com ... le-regime/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Tchad

Messagede bipbip » 01 Mar 2016, 12:23

Idriss Déby dégage ! Vive la révolte de la population tchadienne !

Le viol de la jeune Zouhoura par des fils de dignitaires du régime Idriss Déby suivi par la répression sanglante des manifestations lycéennes du 15 février à N’Djamena ont soulevé la colère de la population tchadienne contre le régime Idriss Déby au pouvoir depuis 25 ans. La journée « villes mortes » du 24 février a été un succès tant à N’Djamena que dans les autres villes du pays comme Abéché, Moundou, Mao, Mongo et Sahr. Cette mobilisation intervient alors que Idriss Déby a annoncé une nouvelle fois sa candidature (et donc sa réélection) pour les élections du 10 avril 2016. Pour la population tchadienne, 25 ans de dictature d’Idriss Déby, c’est 25 ans de misère, de corruption, d’arbitraire et de répression, 25 ans de pouvoir d’un clan qui se croit tout permis, 25 ans de trop !

Bien sûr, le départ d’Idriss Déby ne suffira pas à répondre aux aspirations de la population et en particulier à celles des travailleurs et des travailleuses des villes et des campagnes. Bien des candidats à la succession d’Idriss Déby ne rêvent que de s’installer dans le fauteuil présidentiel pour profiter du même système de corruption sans apporter la moindre amélioration aux conditions de vie de la grande majorité de la population. Aux travailleuses et aux travailleurs des villes et des campagnes du Tchad de s’organiser pour faire dégager Idriss Déby et défendre leurs propres revendications contre les brutalités policières, l’oppression des femmes, la misère et le chômage.

Depuis son accession au pouvoir, Idriss Déby a toujours pu compter sur le soutien, y compris militaire, de l’impérialisme français. Solidaires de la révolte de la population tchadienne comme avec les luttes de tous les damnés de la terre et autres forçats de la faim de la planète, nous devons aussi, ici en France, être prêts à nous mobiliser contre toute intervention militaire française ou replâtrage diplomatique visant à maintenir la dictature de Idriss Déby.

Initiative Communiste-Ouvrière

https://communismeouvrier.wordpress.com ... chadienne/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Tchad

Messagede Lila » 20 Mar 2016, 21:13

Tchad: victime d'un viol collectif, Zouhoura brise le silence

A 16 ans, elle est devenue un symbole et l'assume avec courage: Zouhoura, jeune Tchadienne victime d'un viol collectif dans son pays, réclame que "justice soit faite" pour elle et "pour toutes les femmes" violées restées murées dans le silence.

à lire : http://www.ladepeche.fr/article/2016/03 ... lence.html
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2039
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Tchad

Messagede Pïérô » 26 Mar 2016, 13:51

Les fonctionnaires en grève pour réclamer la libération de leaders de la société civile au Tchad

Les quatre leaders de la société civile détenus à la maison d'arrêt seront maintenus jusqu'à jeudi prochain. La médiation engagée par le médiateur pour leur mise en liberté a échoué. Les centrales syndicales ont déclenché une grève pour exiger leur libération.

... http://m.voaafrique.com/a/tchad-les-fon ... 55345.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21477
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Tchad

Messagede Pïérô » 30 Mar 2016, 01:47

Une semaine de contestation s’annonce au Tchad

Le Tchad s’apprête à vivre une semaine mouvementée, avec une grève sèche et illimitée lancée par l’Union des syndicats du Tchad. Elle entend protester contre l’arrestation de quatre responsables de la société civile, qui s’apprêtaient à organiser des manifestations contre la candidature d’Idriss Déby à la présidentielle du 10 avril prochain. Une grève qui a déjà paralysé la semaine dernière l’administration et surtout les hôpitaux.

... http://www.rfi.fr/afrique/20160328-une- ... once-tchad
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21477
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Tchad

Messagede Pïérô » 01 Déc 2016, 03:30

Tchad : inalternance programmée

Dans ce pays incontournable de la « guerre contre le terrorisme » et garant de la « stabilité » de la sous-région, le départ du « sultan » Déby lors de l’élection présidentielle prévue le 10 avril semble plus qu’improbable : la France maintient un soutien inconditionnel, en dépit de l’exaspération d’une population qui n’a jamais compté face à ses puissants intérêts militaires sur place.

Si Idriss Déby n’a pas encore annoncé sa candidature, sa participation à ce scrutin ne fait pas de doute. Pour lui, nul besoin de tripatouillage constitutionnel actuellement à l’oeuvre dans d’autres pays de la région : la modification de la Constitution tchadienne déjà opérée en 2005 lui permet théoriquement de se représenter pour les décennies à venir. La rente diplomatique acquise ces derniers mois grâce à la lutte antiterroriste lui assure de solides appuis, et sa récente nomination à la présidence de l’Union africaine (UA) achève de sécuriser son fauteuil.

... http://www.lemonde.fr/planete/article/2 ... 1480474682
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21477
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Tchad

Messagede bipbip » 08 Déc 2016, 03:24

Tchad : Répression d’une manifestation de femmes syndicalistes

Des femmes membres de syndicats (plateforme intersyndicale composée de l’UST, de la CIST et du Synecs) sont en grève depuis plusieurs mois. Elles avaient décidé d’organiser hier mardi 6 décembre une grande journée de mobilisation pour protester contre la gestion de la crise que traverse le pays par le gouvernement. Mais la manifestation a été interdite et dès les premières heures du jour, les forces de l’ordre ont investi les entrées de la Bourse du travail et du siège du Syndicat du Tchad. Finalement, la marche n’a pu se tenir. Au sud du Tchad, à Moundou, la ville a été réveillée par un tintamarre de casseroles et des coups de sifflets entraînant l’interpellation de quelques femmes qui ont été relâchées.

http://www.secoursrouge.org/Tchad-Repre ... dicalistes
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Tchad

Messagede bipbip » 26 Déc 2016, 14:55

Tchad : Nouvelle mesure anti-gréviste

Au Tchad, le gouvernement durcit le ton contre les travailleurs de la fonction publique en grève depuis trois mois contre le retard dans le paiement des arriérés de salaire et la réduction des indemnités des fonctionnaires. Cinq ministres, celui de la Fonction publique, des Finances, de l’Education, de l’Enseignement supérieur et de la Santé ont fait une conférence de presse pour expliquer la décision prise par le gouvernement jeudi 22 décembre de modifier la loi sur le régime de grève de telle sorte que les salaires des grévistes soient amputés à partir de janvier. En attendant le débat parlementaire, le gouvernement a donc choisi le durcissement, quand bien même les syndicats ont rétabli le service minimum dans les secteurs névralgiques comme celui de la Santé.

http://www.secoursrouge.org/Tchad-Nouve ... -grevistes
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28940
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Suivante

Retourner vers International

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité