Vidéos-docs visionnage temporaire (à retrouver plus tard)

Re: Vidéos-docs visionnage temporaire (à retrouver plus tard

Messagede bipbip » 27 Oct 2016, 12:44

La tragédie des Brigades Internationales

Documentaire -
101 min , encore 5 jours

À travers de poignantes archives, Patrick Rotman retrace l'histoire des trente-cinq mille volontaires venus du monde entier combattre le franquisme dans la guerre civile espagnole.


Pendant la guerre d'Espagne (1936-1939), des volontaires affluent du monde entier pour défendre la jeune République, menacée par le putsch de Franco, lui-même soutenu d'emblée par l'Allemagne nazie et l'Italie fasciste. Ouvriers parisiens, tchèques et britanniques, dockers new-yorkais, mineurs polonais ou anglais, militants antifascistes allemands et italiens... : en tout, quelque trente-cinq mille hommes, venus d'une cinquantaine de pays, vont combattre, souvent en première ligne et sans aucune formation, dans des batailles de plus en plus désespérées. Ils répondent à l'appel lancé sous l'égide de Moscou par l'Internationale communiste, alors que les démocraties occidentales ont décidé de ne pas intervenir. Ils ont entendu aussi les plaidoyers d'André Malraux et de George Orwell, engagés dès la première heure, l'écrivain français à la tête d'une escadrille aérienne, l'Anglais au sein du Poum (Parti ouvrier unifié marxiste, antistalinien) . Ils ont peut-être vu aussi les clichés incroyables qu'un couple de jeunes photographes, Gerta Pohorylle et Endre Friedmann, alias Gerda Taro et Robert Capa, expédient jour après jour du front. Comme eux, les écrivains Ernest Hemingway, John Dos Passos, Gustave Regler ou le documentariste Joris Ivens vont aussi contribuer à exalter la résistance héroïque du peuple espagnol, face à une armée franquiste bien supérieure en nombre et surarmée, qui multiplie les massacres au fil de ses victoires. À leurs côtés, le correspondant de la Pravda, Mikhaïl Koltsov, informe aussi le NKVD...

Entre deux feux

Dès 1937, les Soviétiques, affirmant leur emprise sur le camp républicain, agissent en effet en Espagne comme à domicile, arrêtant, torturant, exécutant tous ceux qui s'opposent au stalinisme. Les militants anarchistes et libertaires, parmi lesquels figurent nombre de brigadistes, se retrouvent pris ainsi entre deux feux totalitaires. Restituant à la fois destins individuels et complexité historique, Patrick Rotman retrace ces trois années d'un combat perdu, dont les faits d'armes continuent de nourrir, aujourd'hui encore, le romantisme révolutionnaire. Un récit intense et détaillé, porté par de poignantes archives, dont nombre des images magnifiques de Robert Capa et de Gerda Taro, qui mourra avant la défaite finale, à 27 ans, écrasée accidentellement par un char républicain. "Quand je pense à la quantité de gens extraordinaires que j'ai connus et qui sont morts dans cette guerre, avait-elle écrit peu de temps auparavant, j'ai le sentiment absurde que ce n'est vraiment pas juste d'être encore en vie."

http://www.arte.tv/guide/fr/058378-000- ... country=FR
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33210
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Vidéos-docs visionnage temporaire (à retrouver plus tard

Messagede bipbip » 08 Déc 2016, 03:16

Pour quelques hectares de plus

France5. Replay du mardi 6 décembre disponible encore 5 jours et 7 heures

Avec 29 millions d'hectares de terres cultivables, la France est la première puissance agricole d'Europe. Mais cette superficie ne cesse de se réduire : chaque année, dans l'Hexagone, 60 000 hectares de terres agricoles sont transformées en hypermarchés, en stades de football, en immeubles de bureaux ou en parking. A ce rythme là, deux millions d'hectares de ces terres auront disparu d'ici à 2050. Aux confins du Loiret, du département du Rhône et de la Vendée, Nicolas Vescovacci a sillonné la France pendant six mois à la rencontre de ceux qui grignotent la France des territoires.

http://www.france5.fr/emission/et-pour- ... es-de-plus
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33210
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Vidéos-docs visionnage temporaire (à retrouver plus tard

Messagede bipbip » 05 Jan 2017, 14:45

Harcèlement sexuel, le fléau silencieux

Les psychiatres s'accordent à dire que les traumatismes du harcèlement sexuel peuvent être aussi violents que ceux d'un viol. Laury et Gwenaëlle, terrifiées par le patron d'une PME, ont déménagé pour ne plus le croiser et fondent en larmes à l'idée de passer devant leur ancienne entreprise. Cristina tombe en syncope le jour du procès de son ancien directeur. Catherine, qui a subi onze ans de mains baladeuses et d'humiliations par un ancien maire, ne peut plus rentrer dans une mairie. Pendant un an et demi, ce film a suivi la lutte de quatre femmes qui ont dû se battre pour que la justice ne classe pas leur dossier sans suite.

Encore 5 jours en replay

http://pluzz.francetv.fr/videos/harcele ... 77268.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33210
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Vidéos-docs visionnage temporaire (à retrouver plus tard

Messagede bipbip » 07 Fév 2017, 10:16

Le village des esclaves insoumis

Au coeur d’un marécage hostile situé près de la côte est des États-Unis, une captivante enquête sur les traces de ses anciens occupants, des esclaves évadés.

Dans l’est des États-Unis se trouve un territoire qui intrigue depuis toujours les chercheurs et les historiens. Le Great Dismal Swamp ("grand marais lugubre") porte bien son nom : désormais paradis des moustiques, serpents d’eau venimeux et autres animaux nuisibles, ce vaste territoire marécageux situé entre la Virginie et la Caroline du Nord a longtemps effrayé les habitants des zones avoisinantes. Des rumeurs laissaient entendre que des esclaves évadés pouvaient y avoir trouvé refuge en raison de son isolement. Une équipe d’archéologues de l’American University de Washington mène l’enquête sur le terrain. Convaincus que ce territoire a été habité, Daniel Sayers et Becca Peixotto découvrent, sur une île, des preuves d’une ancienne présence humaine. Au fil de leurs recherches, ils mettent au jour les vestiges d'une véritable ville, ayant existé entre le XVIIe et le XIXe siècle.

visible encore 26 jours : http://www.arte.tv/guide/fr/069094-000- ... s-insoumis
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33210
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Vidéos-docs visionnage temporaire (à retrouver plus tard

Messagede bipbip » 17 Mai 2017, 21:09

Monte Verità
Le rêve d'une autre vie

Pour fuir les frénésies de la ville et vivre en communion avec la nature, une petite communauté s'installe en 1900 sur le Monte Verità, sur les bords du lac Majeur. Elle accueillera entre autres l'écrivain Herman Hesse, la danseuse Isadora Duncan, l'anarchiste Bakounine, les peintres Kandinsky et Picabia.

Ils sont sept au départ, dont le couple fondateur, Hendrik Oedenkoven, fils d’un industriel anversois, et Ida Hofmann, une pianiste d’origine austro-hongroise. Ils s'installent au-dessus d’Ascona et créent un lieu pour expérimenter de nouveaux modes de vie pour ceux qui souhaitent fuir les frénésies de la ville et vivre en communion avec la nature. Un régime végétarien, des toges et tuniques à l’ancienne, voire la nudité des corps, doivent aussi permettre à chacun de s’épanouir en tant qu’individu et membre d’un collectif. Artistes, écrivains, intellectuels séjournent bientôt régulièrement dans ce site boisé enchanteur, comme Hermann Hesse, qui y trouvera l’inspiration pour ses livres, Rudolf Laban, qui y jette les bases de la danse contemporaine avec Mary Wigman, ou le psychanalyste en rupture de ban Otto Gross. Viennent aussi à Monte Verità des mystiques et des anarchistes, dont Bakounine, prônant la fin de l’État, l’égalité homme-femme et l’amour libre. Mais avec la montée des totalitarismes en Europe, les contradictions à l’intérieur du groupe se feront sentir.

Encore visionable 5 jours : http://www.arte.tv/fr/videos/048243-000-A/monte-verita
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33210
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Vidéos-docs visionnage temporaire (à retrouver plus tard

Messagede bipbip » 25 Mai 2017, 21:14

Infrarouge
Dans le secret de la violence sociale

En 2011, François Hollande en campagne électorale se rendait devant l'usine Goodyear d'Amiens avant sa fermeture et prenait des engagements rassurants, mais non suivis d'effet. A Goodyear comme en bien d'autres usines, la colère des salariés déçus qui voulaient préserver leur emploi a alors laissé place à des manifestations déterminées, quelquefois violentes. Le réalisateur s'est lancé dans une plongée dans le monde du travail, a rencontré des centaines de salariés, d'ouvriers. Ceux qui hier ont été confrontés à des occupations d'usines, à des séquestrations de patrons, à Sony, Molex, Caterpillar, Sodimatex, Continental.

https://www.france.tv/france-2/infrarou ... ciale.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33210
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Vidéos-docs visionnage temporaire (à retrouver plus tard

Messagede bipbip » 21 Déc 2017, 18:12

Les gangsters de la finance

87 min.

Disponible : 12/12/2017 au 10/02/2018

Prochaine diffusion : vendredi 19 janvier à 09h20

Blanchiment, fraude fiscale, corruption, manipulation des cours... : depuis la crise de 2008, la banque HSBC est au coeur de tous les scandales. Cinq ans après leur film sur Goldman Sachs, Jérôme Fritel et Marc Roche passent au crible cet empire financier au-dessus des lois.

Créée à Hong Kong, il y a un siècle et demi, par des commerçants écossais liés au trafic d’opium, HSBC (Hongkong and Shanghai Banking Corporation) n’a cessé de prospérer en marge de toute régulation. Aujourd’hui, la banque britannique à l’ADN pirate incarne à elle seule les excès et les dérives de la finance internationale. Blanchiment de l’argent du crime – celui des cartels de la drogue mexicains et colombiens –, évasion fiscale massive, corruption ou manipulation du cours des devises et des taux d’intérêt : depuis la crise de 2008, ce géant a été mêlé à de nombreux scandales avec régularité et en toute impunité. Car l’opaque HSBC, experte en sociétés-écrans, dont les coffres débordent d'argent liquide déposé par ses clients discrets et douteux, est devenue "too big to jail", "trop grosse pour aller en prison". La banque, riche de quelque 3 000 milliards de dollars, s’en tire chaque fois avec des amendes dérisoires. Trait d’union entre l’Orient et l’Occident, elle sert aussi désormais de pipeline pour les centaines de milliards d’euros de capitaux chinois partant à la conquête des marchés occidentaux : HSBC navigue aujourd'hui sous pavillon rouge.

Nouvelles menaces
Cinq ans après "Goldman Sachs ""– La banque qui dirige le monde", Jérôme Fritel et Marc Roche plongent dans les arcanes d’un empire tentaculaire qui se cache derrière sa vitrine de banque de détail britannique. De Hong Kong aux États-Unis en passant par l’Europe, cette édifiante enquête révèle non seulement l’ampleur ahurissante des malversations commises par HSBC, mais éclaire aussi – avec une remarquable limpidité – les menaces qui se profilent sur la stabilité financière mondiale, dix ans après la crise des "subprimes".

https://www.arte.tv/fr/videos/069080-00 ... a-finance/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33210
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Vidéos-docs visionnage temporaire (à retrouver plus tard

Messagede bipbip » 22 Déc 2017, 22:53

Sécurité nucléaire : le grand mensonge

105 min.
Disponible : 05/12/2017 au 03/02/2018

Classée secret défense, la sécurité nucléaire reste aujourd’hui la zone opaque d’une industrie exposée au risque terroriste. Captivante autant qu’alarmante, cette enquête internationale révèle d'énormes failles en la matière.

Alors que les accidents de Tchernobyl ou de Fukushima ont alerté sur la sûreté nucléaire, la sécurité des installations, classée secret défense, reste encore entourée d’un épais mystère. Pourtant, au-delà de la vulnérabilité des sites mise en lumière par les opérations de militants écologistes, l’enquête sur les attentats de Bruxelles de mars 2016 a révélé que le nucléaire belge constituait bien une cible potentielle pour des terroristes en quête d’armes de destruction massive. De l’attentat-suicide et la chute d’un avion de ligne sur un réacteur aux cyberattaques en passant par les drones, les actes de sabotage ou la fabrication artisanale de bombes sales – un mélange d’explosifs et de matières radioactives –, les menaces, reconnues par les experts, sont réelles. Dès lors, comment nos installations sont-elles protégées pour affronter ces risques multiples et comment la communauté internationale s’organise-t-elle pour sécuriser les matières et éviter les trafics ?

Glaçant
Des États-Unis à l'Allemagne en passant par la France et la Belgique, cette enquête révèle les failles abyssales des systèmes de protection de sites nucléaires, conçus pour la plupart avant les attaques du 11-Septembre. Interrogeant experts, politiques et activistes de Greenpeace, le film montre aussi comment l’industrie nucléaire, aujourd’hui souvent déficitaire et surendettée, peine à mettre en œuvre des mesures efficaces – et forcément coûteuses – face au risque terroriste. On découvre ainsi qu'aucune norme internationale n'est imposée aux États nucléarisés, notamment pour ce qui concerne la sécurisation des matières les plus dangereuses, malgré les tentatives de Barack Obama, initiateur du Sommet mondial sur la sécurité nucléaire... Le silence qui entoure cette menace au nom de la confidentialité face à un ennemi potentiel prive de surcroît la société civile du légitime débat sur sa sécurité, quand les décisions pour la garantir relèvent du politique. Une investigation glaçante sur l’un des secrets les mieux gardés au monde.

https://www.arte.tv/fr/videos/067856-00 ... -mensonge/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33210
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Vidéos-docs visionnage temporaire (à retrouver plus tard

Messagede bipbip » 17 Fév 2018, 21:22

La dictature franquiste en procès

53 min.

Disponible du 13/02/2018 au 06/03/2018

Alors que l’Espagne reste hantée par les fantômes de son passé, l’Argentine a entrepris de juger les crimes perpétrés sous Franco. Ce documentaire fait le point sur les avancées et les obstructions de cette procédure exceptionnelle.

À ce jour, les crimes commis par la dictature franquiste demeurent impunis. La tentative, en 2008, du juge Baltasar Garzón a échoué, le magistrat ayant été accusé d’avoir enfreint la loi d’amnistie de 1977. Votée lors du processus de transition démocratique, celle-ci devait permettre la libération des prisonniers politiques, mais signifiait aussi l’amnistie pour les responsables de la répression. En 2010, l’Argentine a intenté un nouveau procès pour "génocide et crimes contre l’humanité", fondé sur le principe de compétence universelle. Contraintes au silence pendant des décennies, les victimes ont aujourd’hui la possibilité de documenter le "nettoyage social" opéré par les troupes franquistes pendant la guerre civile, la sanglante complicité avec l’Allemagne nazie et l’Italie fasciste, mais aussi les arrestations, tortures et exécutions d’opposants pratiquées sous la dictature, de 1939 à la mort du Caudillo, en 1975.

Entreprise entravée
À travers les témoignages de la juge d’instruction argentine María Servini de Cubría, de nombreux plaignants, d’historiens, mais aussi d’un ancien ministre franquiste – José Utrera Molina, décédé depuis –, le documentaire examine ce chapitre terrible de l’histoire espagnole et fait le point sur la procédure en cours. Une entreprise essentielle pour des familles souvent privées de sépultures, mais toujours entravée par la justice et le gouvernement espagnols, qui se sont opposés à l’audition et à l’extradition des accusés.

https://www.arte.tv/fr/videos/057456-00 ... en-proces/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33210
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Vidéos-docs visionnage temporaire (à retrouver plus tard

Messagede bipbip » 09 Mar 2018, 00:48

Avortement, les croisés contre-attaquent

documentaire vidéo disponible du 06/03/2018 au 04/05/2018

Partout en Europe, de nouveaux militants, très organisés, mènent une redoutable croisade contre l’avortement et la liberté des femmes à disposer de leur corps. Une passionnante – et inquiétante – enquête dans ces réseaux d’influence.

Plus de quatre décennies après la loi Veil (1975), le droit à l’avortement subit une offensive concertée en Europe, menée par une nouvelle génération de militants, maîtres en communication et en pétitions.Dans les pays de l’Est, de la Pologne à la Hongrie, il a reculé sous l’égide de gouvernements ultraconservateurs, tandis qu'en Italie, sous l’influence de l’Église, 70 % de gynécologues "objecteurs de conscience" refusent désormais de pratiquer l’IVG – légale depuis quarante ans –, privant les femmes de la liberté à disposer de leur corps. En France, une petite légion d’activistes pro-life, avec à sa tête un jeune publicitaire, porte le combat sur le terrain culturel auprès des 15-35 ans, au travers des médias et des réseaux sociaux. Entre séduction et désinformation, leur campagne mêle conservatisme et style pop, reprenant pour mieux les détourner la terminologie des féministes. Fédérés et remarquablement organisés, ces soldats antiavortement exercent en outre un puissant lobbying à Bruxelles. Qui se cachent derrière ces croisés modernes, qui mutualisent leurs pernicieuses méthodes de persuasion et invoquent les atteintes aux droits de l’homme et la liberté de choix (de vivre) dans leur guerre contre l’IVG ?

Inquiétante carte d’Europe
Au fil d’une rigoureuse investigation qui donne la parole à ces activistes comme aux femmes victimes de leur offensive, Alexandra Jousset et Andrea Rawlins-Gaston remontent ces réseaux pour dessiner une inquiétante carte d’Europe. Un état des lieux d’autant plus glaçant que ces croisés assument avec affabilité leur terrorisme psychologique, comme lors de cette séquence où des catholiques en Italie enterrent solennellement des fœtus collectés dans les hôpitaux. Le film met aussi au jour les circuits de financement de ces mouvements pro-life, très discrètement parrainés par de riches fondations américaines, liées à l’ultradroite et aux milieux évangélistes, comme par quelques oligarques russes, fondamentalistes orthodoxes. "Vous devrez rester vigilantes votre vie durant", prophétisait Simone de Beauvoir, s’adressant aux femmes il y a 70 ans. Dont acte.

https://www.arte.tv/fr/videos/075221-00 ... attaquent/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33210
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Vidéos-docs visionnage temporaire (à retrouver plus tard

Messagede bipbip » 13 Mar 2018, 02:07

Avortement, les croisés contre-attaquent

Disponible du 06/03/2018 au 04/05/2018

Partout en Europe, de nouveaux militants, très organisés, mènent une redoutable croisade contre l’avortement et la liberté des femmes à disposer de leur corps. Une passionnante – et inquiétante – enquête dans ces réseaux d’influence.

Plus de quatre décennies après la loi Veil (1975), le droit à l’avortement subit une offensive concertée en Europe, menée par une nouvelle génération de militants, maîtres en communication et en pétitions.Dans les pays de l’Est, de la Pologne à la Hongrie, il a reculé sous l’égide de gouvernements ultraconservateurs, tandis qu'en Italie, sous l’influence de l’Église, 70 % de gynécologues "objecteurs de conscience" refusent désormais de pratiquer l’IVG – légale depuis quarante ans –, privant les femmes de la liberté à disposer de leur corps. En France, une petite légion d’activistes pro-life, avec à sa tête un jeune publicitaire, porte le combat sur le terrain culturel auprès des 15-35 ans, au travers des médias et des réseaux sociaux. Entre séduction et désinformation, leur campagne mêle conservatisme et style pop, reprenant pour mieux les détourner la terminologie des féministes. Fédérés et remarquablement organisés, ces soldats antiavortement exercent en outre un puissant lobbying à Bruxelles. Qui se cachent derrière ces croisés modernes, qui mutualisent leurs pernicieuses méthodes de persuasion et invoquent les atteintes aux droits de l’homme et la liberté de choix (de vivre) dans leur guerre contre l’IVG ?

Inquiétante carte d’Europe
Au fil d’une rigoureuse investigation qui donne la parole à ces activistes comme aux femmes victimes de leur offensive, Alexandra Jousset et Andrea Rawlins-Gaston remontent ces réseaux pour dessiner une inquiétante carte d’Europe. Un état des lieux d’autant plus glaçant que ces croisés assument avec affabilité leur terrorisme psychologique, comme lors de cette séquence où des catholiques en Italie enterrent solennellement des fœtus collectés dans les hôpitaux. Le film met aussi au jour les circuits de financement de ces mouvements pro-life, très discrètement parrainés par de riches fondations américaines, liées à l’ultradroite et aux milieux évangélistes, comme par quelques oligarques russes, fondamentalistes orthodoxes. "Vous devrez rester vigilantes votre vie durant", prophétisait Simone de Beauvoir, s’adressant aux femmes il y a 70 ans. Dont acte.

https://www.arte.tv/fr/videos/075221-00 ... attaquent/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33210
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Vidéos-docs visionnage temporaire (à retrouver plus tard

Messagede bipbip » 16 Juil 2018, 19:10

Öcalan et la Question Kurde

A voir et à revoir, dans une version sous titrée intégrale, le film de Luis Miranda, réalisé en 2014, et qui servit de référence synthétique à nombre de militantEs en France notamment, pour aborder une compréhension de la “question kurde”.

La rediffusion de ce film, à la veille des élections anticipées présidentielles et législatives du 24 juin prend tout son sens, quand on sait l’importance du vote de la diaspora des originaires de Turquie en Europe. C’est aussi la bonne façon de ne pas en rester à l’image pointilliste d’une “une” récente, et d’approfondir une compréhension de ces 30 dernières années de la Turquie.

Au passage, ce film vous incitera à dépasser l’imagerie habituelle brandie autour d’Abdullah Öcalan, et vous incitera aussi, à partir du constat du rôle historique essentiel qu’il a joué et joue encore, même coupé du monde, dans les évolutions récentes, à comprendre cet intellectuel, figure toujours vivante du panthéon des “personnalités politiques” qui ont été leaders des luttes dites de “libération nationale” de la deuxième moitié du XXe siècle.

A l’inverse de l’immense majorité de celles et ceux qui n’ont pas été assassinéEs, Abdullah Öcalan est sans conteste, celui qui entrepris de construire un nouveau projet d’émancipation, à partir des analyses de l’échec des blocs de la guerre froide, des guerrillas, de la chute du bloc stalinien et de ses conséquences internationales, tout comme des crises des Etats-Nation. A ce titre, les caricatures ne sont pas de mise, lorsqu’on en voit le résultat tangible dans le projet politique du “Rojava”.

... http://www.kedistan.net/2018/06/15/redi ... ion-kurde/

Disponible du 15/06/2018 au 12/09/2018 sur ARTE
https://www.arte.tv/fr/videos/048033-00 ... ion-kurde/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33210
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Vidéos-docs visionnage temporaire (à retrouver plus tard

Messagede Lila » 26 Aoû 2018, 16:28

Mélancolie ouvrière

Disponible du 21/08/2018 au 30/08/2018

Lucie Baud (Virginie Ledoyen) est une figure oubliée de la lutte ouvrière. À travers une fiction engagée et émouvante, Gérard Mordillat, s’appuyant sur le travail de l’historienne Michelle Perrot, retrace le destin d’une des premières femmes syndicalistes, féministe avant l’heure.

Née dans une famille de paysans pauvres de la région de Grenoble, Lucie Baud commence à travailler à 12 ans dans une filature de soie. Jeune femme, après avoir perdu son mari prématurément, elle s’engage dans la défense des droits de ses collègues ouvrières, bientôt affermie dans sa détermination par sa rencontre avec le syndicaliste Auda. C’est le début d’un long combat, celui d’une femme seule contre les préjugés de son temps.

Chansons contre l’oubli
Lucie Baud, belle et tragique figure de la lutte ouvrière, serait totalement tombée dans l’oubli si l’historienne Michelle Perrot n’en avait pas retrouvé la trace. Pièce à conviction : un mémoire signé par Lucie Baud elle-même, faisant le récit circonstancié de son combat social. Qu’une femme ouvrière du début du XXe siècle écrive en son nom était déjà assez extraordinaire pour être remarqué… On comprend que le militant Gérard Mordillat se soit intéressé à cet étonnant personnage, poursuivant une exploration qui traverse toute son œuvre romanesque et cinématographique, de Vive la Sociale (1983) à Les vivants et les morts (2010). Non pas qu’il y trouve la matière à un exposé didactique sur l’histoire des luttes prolétariennes, au contraire. Tout son travail a consisté à donner de la chair à l’engagement de son héroïne, à lui insuffler de l’émotion. Cela passe par la musique de Jean-Claude Petit, fidèle complice du réalisateur, et la place qu’elle accorde aux chansons fredonnées ou chantées par les personnages, qui du Temps des cerises au Va, pensiero de Verdi, se font les miroirs de leurs sentiments. Cela passe aussi par l’interprétation de Virginie Ledoyen, qui aux côtés d’un Philippe Torreton magistral, prête son regard noir et décidé à cette femme combative et généreuse, incarnant sa tragique destinée avec une intense sobriété.

https://www.arte.tv/fr/videos/073425-00 ... -ouvriere/
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2172
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Vidéos-docs visionnage temporaire (à retrouver plus tard

Messagede bipbip » 23 Sep 2018, 14:53

Morts à crédits

Disponible du 17/09/2018 au 16/11/2018

Avec la crise financière de 2008, le surendettement a recommencé à augmenter en Europe. Chaque jour en France, trois personnes se donnent la mort parce qu'elles n'arrivent plus à rembourser leurs prêts. Une enquête aussi éclairante qu'inquiétante sur la spirale infernale du crédit.

Chaque jour en France, trois personnes se donnent la mort parce qu'elles n'arrivent plus à rembourser leurs prêts. Claudine Schnegg est l'une de ces victimes. En août 2009, cette mère de quatre enfants se suicide, dépassée par une dette de plus de 200 000 euros, après avoir contracté vingt-sept crédits différents en seulement trois ans. Dans une société d'abondance où la tentation est omniprésente, les organismes de crédit, mais aussi la grande distribution, recourent à des techniques toujours plus subtiles pour attirer les consommateurs dans le piège des emprunts faciles. En 2010, la loi Lagarde visait à protéger les emprunteurs en encadrant notamment les crédits revolving, ces prêts renouvelables à taux très élevés, présents dans 90 % des cas d'endettement. Mais les publicités agressives et les pratiques mensongères persistent.

Prévenir et guérir
Face à ce phénomène, des associations comme Crésus, en France, se mobilisent pour aider les surendettés. Encore peu développés en Europe, des programmes d'éducation financière voient également le jour, comme en Allemagne où les lycées dispensent désormais des cours de gestion budgétaire. En Espagne, des citoyens mènent des actions collectives pour combattre les expulsions massives de familles, harcelées par leurs créanciers. En suivant plusieurs accidentés de la vie sur le chemin de la reconstruction, aux quatre coins de l'Europe, cette enquête fouillée, étayée par les analyses d'économistes et de sociologues, dépasse la vision fataliste qui entoure la problématique du surendettement pour explorer des solutions.

https://www.arte.tv/fr/videos/062941-00 ... a-credits/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33210
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Vidéos-docs visionnage temporaire (à retrouver plus tard

Messagede bipbip » 27 Sep 2018, 16:16

Morts à crédits

vidéo disponible du 17/09/2018 au 16/11/2018

Avec la crise financière de 2008, le surendettement a recommencé à augmenter en Europe. Chaque jour en France, trois personnes se donnent la mort parce qu'elles n'arrivent plus à rembourser leurs prêts. Une enquête aussi éclairante qu'inquiétante sur la spirale infernale du crédit.

Chaque jour en France, trois personnes se donnent la mort parce qu'elles n'arrivent plus à rembourser leurs prêts. Claudine Schnegg est l'une de ces victimes. En août 2009, cette mère de quatre enfants se suicide, dépassée par une dette de plus de 200 000 euros, après avoir contracté vingt-sept crédits différents en seulement trois ans. Dans une société d'abondance où la tentation est omniprésente, les organismes de crédit, mais aussi la grande distribution, recourent à des techniques toujours plus subtiles pour attirer les consommateurs dans le piège des emprunts faciles. En 2010, la loi Lagarde visait à protéger les emprunteurs en encadrant notamment les crédits revolving, ces prêts renouvelables à taux très élevés, présents dans 90 % des cas d'endettement. Mais les publicités agressives et les pratiques mensongères persistent.

Prévenir et guérir
Face à ce phénomène, des associations comme Crésus, en France, se mobilisent pour aider les surendettés. Encore peu développés en Europe, des programmes d'éducation financière voient également le jour, comme en Allemagne où les lycées dispensent désormais des cours de gestion budgétaire. En Espagne, des citoyens mènent des actions collectives pour combattre les expulsions massives de familles, harcelées par leurs créanciers. En suivant plusieurs accidentés de la vie sur le chemin de la reconstruction, aux quatre coins de l'Europe, cette enquête fouillée, étayée par les analyses d'économistes et de sociologues, dépasse la vision fataliste qui entoure la problématique du surendettement pour explorer des solutions.

https://www.arte.tv/fr/videos/062941-00 ... a-credits/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33210
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Précédente

Retourner vers Vidéos, docs...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité