Anarchisme

Anarchisme

Messagede Roro » 17 Juin 2008, 15:21

Anarchisme et changement social, Gaetano Manfredonia

Gaetano Manfredonia, auteur de l'ouvrage Anarchisme et changement social était de passage à Bordeaux ce week-end, pour parler de son livre.

Il offre une nouvelle analyse du mouvement libertaire. Selon lui, ce qui différencie les diverses tendances de l'anarchisme de nos jours, ne sont plus tant les idéologies (anarchistes individualistes, syndicalistes, collectivistes, etc), que la façon d'aborder le changement social, la révolution.

Il distingue ainsi 3 formes principales de l'anarchisme contemporain : les anarchistes insurrectionnels, les syndicalistes et les éducationnistes-réalisateurs.

Les insurrectionnels considèrent, selon l'auteur, que seule une révolution violente, une guerre civile, pourra amener un changement social.

Les syndicalistes quand à eux, considèrent que seule l'organisation syndicale permettra aux individus de se rendre compte de leur exploitation et de leur oppression. On peut également retrouver les syndicalistes dans la branche des anarchistes insurrectionnels, par rapport à la mise en oeuvre du changement social.

Les éducationnistes-réalisateurs enfin, qui rejettent toutes formes de violence. Ils considèrent que seul l'éducation permettra d'amener au changement social. C'est en éduquant les individus que l'emprise de l'Etat et du capital se feront de moins en moins sentir, pour finalement disparaitre. Réalisateurs également, par la création de communautés auto-gérées, sorte d'affiche des idées anarchistes, montrant ainsi la réalisation possible et souhaitable de l'anarchie.

Gaetano Manfredonia montre également qu'on peut retrouver plusieurs types de forme de l'anarchisme, selon cette grille de lecture du mouvement, chez les anarchistes. Il prends 2 exemples : Elisée Reclus, qui est à la fois un insurrectionnel et un éducationniste-réalisateur ; et Michel Bakounine qui est à la fois un syndicaliste et un insurrectionnel.

Pour l'auteur, les idéologies sont mortes et seul compte la façon dont on n'envisage le changement social et le militantisme, voir l'activisme.

Le débat est ouvert.
La Nature n'a fait ni serviteurs ni maitres, c'est pourquoi je ne veux ni commander ni recevoir d'ordres.
Avatar de l’utilisateur-trice
Roro
 
Messages: 760
Enregistré le: 15 Juin 2008, 18:28

Re: Théorie de Gaetano Manfredonia

Messagede kuhing » 17 Juin 2008, 15:33

Selon moi il n'y a pas lieu de faire des classements comme ça : ces trois catégories s'interpenetrent , tout participe d'une même dynamique et tout fusionnera dans une révolution qui me semble être un passage obligé.
La question de la violence qui s'en suit est un autre problème et tout le monde devrait souhaiter que ça se passe le plus calmement possible.
Cependant faut pas trop réver non plus à ce sujet.
kuhing
 

Re: Théorie de Gaetano Manfredonia

Messagede Chadagova » 17 Juin 2008, 17:24

Tout à fait, la révolution sera un mélange des trois. Cessons de nous enfermer dans des cases et d'alimenter la polémique, soyons constructif et intelligent. Le projet de société doit être le fruit d'une réflexion commune.
Etudier les divergences entre anarchistes afin d'en monter une théorie ("une grille de lecture") est une perte de temps. Le défis est de créer une unité capable de dépasser les oppositions.
Chadagova
 

Re: Théorie de Gaetano Manfredonia

Messagede croquemitaine » 17 Juin 2008, 17:58

J'apporte une gros bémol à ton commentaire chada parce qu'il me semble que pour travailler à l'unité du mouvement anarchiste (dont je ne suis pas sur qu'elle soit souhaitable, en tout cas "à tout prix") il faut comprendre où se situe les divergences et donc essayer de comprendre "les courants du fleuve noir".

Par contre je suis moyennement en accord l'ami Gaetano. Réduire au prisme révolutionnaire perd une grande partie des diversités du movement anarchiste et plus largement de la mouvance libertaire.
Je crois aussi que les divergences théoriques et de fonds pèsent, bien souvent, plus que les divergences de terrains.
croquemitaine
 

Re: Théorie de Gaetano Manfredonia

Messagede Chadagova » 17 Juin 2008, 18:08

croquemitaine a écrit:il me semble que pour travailler à l'unité du mouvement anarchiste (dont je ne suis pas sur qu'elle soit souhaitable, en tout cas "à tout prix")

:shock:
Ben merde alors.
Personnellement je conçois l'unité entre les différents mouvements comme une des conditions sine qua non à notre réussite. Que fait on de la tolérance et du consensus ? Déjà que nous ne sommes pas une majorité...
Chadagova
 

Re: Théorie de Gaetano Manfredonia

Messagede happilhaouer » 17 Juin 2008, 18:13

Je vois difficilement comment la revolution se fera sans casse, il y a une classe sinon plusieurs qui va defendre ses interets.
Avatar de l’utilisateur-trice
happilhaouer
 
Messages: 106
Enregistré le: 15 Juin 2008, 14:19
Localisation: Treger - Trégor

Re: Théorie de Gaetano Manfredonia

Messagede L'autre facteur » 17 Juin 2008, 18:33

Pour avoir lu son bouquin et l'avoir vu en débat, je doute que Gaetano pense que les idéologies en général soient mortes. Par contre, il pense que la séparation classique que l'on fait en trois grandd courants : individualisme, anarcho-syndicalisme et communisme libertaire est insuffisante à rendre compte de la réalité du mouvement ; et surtout de ses pratiques militantes. Il pense aussi, qu'il faut un dépassement de la division entre ces trois courants pour construire l'anarchisme d'aujourd'hui. C'est pourquoi, il est parti des pratiques et du rapport aux moyens du changement social. Son, bouquin, qui est interessant, n'offre pas en l'état, d'orientation pour aller vers un depassement, mais il souhaite continuer son travail sur cette question. A suivre de mon point de vue.
Sur l'unité, qui pourrait affirmer être contre en soi. Mais, pour revenir au livre, quel type d'unité construire et sur quoi entre militants qui préparent l'organisation de classe du prolétariat comme moyen d'arriver au basculement révolutionnaire et militants qui pensent généraliser des expériences en dehors des conflits de classes, pour vider l'état et le capital de leur substances sans nécessité de confrontation et de basculement révolutionnaire. Je vais un peu vite et un peu dans les carricatures, mais c'est là un des enjeux quand on parle d'unité. En bref, même si le bouquin de Gaetano n'apporte pas de solution pour aujourd'hui, il est intéressant pour mieux appréhender toutes ces questions. J'en conseille la lecture.
Avatar de l’utilisateur-trice
L'autre facteur
 
Messages: 220
Enregistré le: 15 Juin 2008, 19:06

Re: Théorie de Gaetano Manfredonia

Messagede croquemitaine » 17 Juin 2008, 18:55

Chadagova je parle en terme pratique. Pour ma part je vois pas bien l'interet de jouer l'unité avec des gens qui m'insulteraient si je leur disais que je suis communiste (libertaire bien entendu mais communiste tout de meme), avec des gens qui méprisent les travailleurs (et il y en a pas mal chez les libertaires), des gens qui s'assoient sur la démocratie directe, ect. ...

L'unité ça sonne bien ... mais concrètement l'unité sur quoi ? pourquoi ? C'est en répondant à ses deux questions qu'on trouvera les point 'unitaires' et qu'on pourra voir si on peut dégager des consensus, et, le cas échéant faire du boulot ensemble.

Bon j'ai pas lancé le post que je voulais lancer sur l'organisation des libertaires, et je sais pas trop si j'aurais le temps cette semaine, mais faudra le fairepour qu'on compare nos idées en terme de "praxis organisationnelle".
croquemitaine
 

Re: Théorie de Gaetano Manfredonia

Messagede Maximus » 17 Juin 2008, 20:37

croquemitaine a écrit:L'unité ça sonne bien ... mais concrètement l'unité sur quoi ? pourquoi ? C'est en répondant à ses deux questions qu'on trouvera les point 'unitaires' et qu'on pourra voir si on peut dégager des consensus, et, le cas échéant faire du boulot ensemble.

L'unité autour d'une même et grande valeur: la liberté! Les différences font de l'anarchisme une richesse dans laquelle beaucoup de gens peuvent trouver la branche qui leur correspond le plus. Mais toutes ces branches se recentre sur un tronc commun: le désir de liberté. Le dicton le dit bien "l'union fait la force". Surtout que les anarchistes ne sont pas les plus nombreux, si ils se querellent, vous pouvez oublier la révolution.
Maximus
 

Re: Théorie de Gaetano Manfredonia

Messagede kuhing » 18 Juin 2008, 07:58

croquemitaine a écrit:Chadagova je parle en terme pratique. Pour ma part je vois pas bien l'interet de jouer l'unité avec des gens qui m'insulteraient si je leur disais que je suis communiste (libertaire bien entendu mais communiste tout de meme), avec des gens qui méprisent les travailleurs (et il y en a pas mal chez les libertaires), des gens qui s'assoient sur la démocratie directe, ect. ...
".


Oui bien sur mais ne crois tu pas que nous devrions fonctionner en terme de collectif au stade actuel de nos forces ?
C'est ce que nous faisons ici dans une certaine mesure.
La grande majorité de personnes qui se tournent vers les idées libertaires le font par refus de la hierarchie et la déception des partis traditionnels y compris ceux qui se disent révolutionnaires.
S'il trouvent encore une nébuleuse de petits groupes dont chacun dit qu'il a raison contre l'autre, comment veux-tu arriver à quelque chose ? On retombe dans les luttes de pouvoirs.
Bien sur quand tu vois certain(e)s qui crachent sur les autres courants anarchistes en disant "cette anarchie là qu'elle crève" comme on a pu le lire sur un autre forum, tu pourras rien faire avec eux mais ceux là seront vite balayés par le déférlement de l'auto-organisation s'il se produit.
Et d'ailleurs qui peut se vanter de détenir la ligne juste ?
la vérité n'existe pas en tous cas pas au niveau des capacités actuelles de la réflexion humaine.
Anarchisme individualiste VS communisme libertaire ? je suis convaincu comme je l'ai déjà dit et, j'espère l'expliquer au fur et à mesure des discussions, que ce sont les deux faces d'une même médaille.
Je suis donc d'accord avec Maximus : "la liberté" doit être la première base d'accord entre nous, anarchistes. Elle doit permettre déjà d'être le socle qui permettra de la définir et de comprendre comment y parvenir vraiment, et la réaliser .
kuhing
 

La morale anarchiste, de Kropotkine

Messagede Roro » 02 Oct 2008, 09:40

Il y en a qui l'ont lu ? Je vous le conseille. Ce qui est intéressant dedans, c'est que Kropotkine compare le règne animal à l'espèce humaine. Ayant vu énormément de documentaires animaliers je suis tout à fait d'accord avec l'ensemble de sa comparaison.

Autre raisonnement tout à fait intéressant de sa part, c'est le refus de la phrase "ne fait pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu'on te fasse", remplacé par la phrase positive "fait aux autres ce que tu voudrais que l'on te fasse". La différence est nettement plus positive dans la deuxième phrase, car c'est un appel évident à la générosité et à la fraternité, bien loin des concepts du capitalisme.
La Nature n'a fait ni serviteurs ni maitres, c'est pourquoi je ne veux ni commander ni recevoir d'ordres.
Avatar de l’utilisateur-trice
Roro
 
Messages: 760
Enregistré le: 15 Juin 2008, 18:28

Re: La morale anarchiste, de Kropotkine

Messagede Ady » 02 Oct 2008, 11:27

Jcompte le lire dans pas trop longtemps ^^
Sinon j'aime bien la phrase hédoniste; Jouir et faire jouir sans faire de mal ni à toi ni à personne, voilà le fondement de toute morale.
Ady
 

Re: La morale anarchiste, de Kropotkine

Messagede Martin.45 » 02 Nov 2008, 12:33

Je l'ai fini il y a quelques jours. J'ai beaucoup aimé les premières pages ou Kropotkine parle du formatage orchestré par les hautes autorités sur l'enfant (le juge et le gouvernement lui apprennent a respecter le droit sous peine de sanctions pénales, tandis que le prêtre lui apprend a respecter la religion sous peine d'être expédié en enfer) C'est vraiment très d'actualité, surtout aujourd'hui ou les écoles (surtout au lycée, j'en suis témoin quasiment tous les jours !) servent plus a formater les futurs "bons toutous citoyens" (qui feront tout pour garder le système actuel en place car selon eux, c'est le seul a être viable :!: ) qu' a autre chose (gna gna gna "on est dans une démocratie libre et égalitaire", "faut voter pour exercer nos devoirs de citoyen", "l'anarchie c'est la loi du plus fort"...)

Il y a ensuite un très joli plaidoyer sur la fraternité et la solidarité, et sur le fait que l'on oblige les gens a respecter des lois alors qu'il n'y a aucune raison qu'on ne vive pas dans la solidarité si l'éducation de l'enfant est bonne : ça montre bien que le formatage a fait que les gens ont peur de la liberté totale, et se contentent de respecter et d'obéir a l'Etat, comme des petits disciples.

Bref, La morale anarchiste est un très bon livre qui explique bien la pensée anarchiste, ses convictions, et sa vision du monde idéal, même si il ne montre peut-être pas assez les organisations au sein de la société anarchiste (notions de démocratie directe, autogestion des entreprises...), mais bon je ne pense pas que ce soit le but du livre.
Je vais donc sûrement me mettre a La conquête du pain du même auteur, qui a l'air de donner la description de l'organisation d'un monde anarchiste non capitaliste. Quelqu'un l'aurait t-il lu ?
Martin.45
 

Re: La morale anarchiste, de Kropotkine

Messagede Pïérô » 02 Nov 2008, 13:52

oui, et il y a fort longtemps...
c'est important de le lire, même si le point de vue sur l'organisation de la société libertaire, d'un point de vue plutôt communiste, aurait mérité plus d'attention, car il y a une vision qui est parfois jugée très naïve (sur la prise au tas..., et plutôt centrée, si je me souvient bien, sur l'entité communale...), mais en même temps kropotkine ne pouvais pas, contraîrement à aujourd'hui, s'appuyer sur des expériences révolutionnaire et autogestionnaires à grande échelle, comme dans l'Espagne de 36-39 par exemple.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22421
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: La morale anarchiste, de Kropotkine

Messagede SVK » 26 Juil 2009, 19:23

J'ai lu la Morale anarchiste très recemment, j'ai aussi trouvé la comparaison avec le règne animal très interessante. Elle remet en question pas mal d'idées reçues.
C'est le premier livre que j'ai lu de Kropotkine, je vais commencer l'Entraide bientôt.
SVK
 

Suivante

Retourner vers Editions, livres et textes, salons/fêtes du livre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité