Editions Libertalia

Editions Libertalia

Messagede bipbip » 04 Avr 2015, 14:19

Samedi 4 avril 2015

Débat autour de 2 ouvrages

Les éditions Libertalia vous invitent à débattre et à ouvrir le champ des possibles.

16h30 : Lire la première phrase du Capital, de John Holloway (Libertalia, février 2015)

Rencontre-discussion avec José Chatroussat (traducteur) et Julien Bordier (éditeur) autour de l'œuvre du philosophe John Holloway (Changer le monde sans prendre le pouvoir ; Crack Capitalism).
http://editionslibertalia.com/john-holl ... miere-phra


18h : Comment peut-on être anarchiste ? de Claude Guillon (Libertalia, mars 2015).

Rencontre-discussion avec Claude Guillon, militant et théoricien libertaire (Je chante le corps critique ; Notre patience est à bout ; La Terrorisation démocratique) et Nicolas Norrito (éditeur).
http://editionslibertalia.com/comment-p ... anarchiste


Entrée gratuite.

Bar-restaurant « Le lieu dit », 6 rue Sorbier, Paris 20e
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Editions Libertalia

Messagede bipbip » 16 Avr 2015, 00:58

Des Hommes et des bagnes

Image

Guyane et Nouvelle-Calédonie, un médecin au bagne (1907-1912)

En 2007, pour son quatrième ouvrage au catalogue, Libertalia rééditait La Vie des forçats (1930), du bagnard anarchiste Eugène Dieudonné, avec des illustrations de Thierry Guitard. En 2009, nous poursuivions dans cette veine avec la réédition de L’Enfer du bagne (1957), les souvenirs de Paul Roussenq « l’incorrigible », illustrés cette fois-ci par Laurent Maffre. Peu après, nous rééditions Chéri-Bibi et les cages flottantes avec des illustrations de Tôma Sickart, la fiction (1913) de Gaston Leroux, dont l’essentiel du récit se déroule sur un bateau en route vers le bagne.

Libertalia partage déjà une longue histoire avec les bagnards et les forçats, qui reflète notre rejet persistant de la société carcérale et notre empathie pour les marges.

Alors que nous envisagions de rééditer le rarissime et passionnant Un médecin au bagne, ouvrage du Docteur Louis Rousseau publié chez Fleury en 1930, Jean-Marc Delpech, auteur d’une thèse sur Alexandre Jacob (publiée aux ACL), préfacier de L’Enfer du bagne et coanimateur des éditions de la Pigne, nous a proposé un incroyable manuscrit absolument inédit : les souvenirs du Docteur Collin (1890-1970).

Retrouvés dans le grenier de la maison familiale par Philippe Collin, son petit-fils, ces deux carnets (qui comportent 146 clichés stupéfiants) relatent les années vécues par le jeune docteur aux côtés des forçats de Guyane puis de Nouvelle-Calédonie (de 1907 à 1912).

Quelques extraits seulement des notes du Dr Léon Collin ont paru dans la presse française de la Belle Époque et de l’entre-deux-guerres. Les deux cahiers relatant son expérience constituent pourtant un document historique fondamental et totalement inédit sur les prisons à ciel ouvert de la France coloniale, et sur les criminels que la métropole a cherché à éloigner. Muni d’un carnet et d’un appareil photographique, les simples souvenirs de voyage du jeune médecin se transforment progressivement en dénonciation alerte d’une réalité pénible à dire, à voir et à sentir. De la Guyane à la Nouvelle-Calédonie, le bagne c’est la mort, la souffrance et l’échec de toute une politique répressive et carcérale. Bien avant Albert Londres, et surtout à une époque où l’administration pénitentiaire règne en maître sur ces terres ultramarines, Léon Collin montre les existences des « hommes punis ». Des hommes… et des bagnes, une incroyable galerie de portraits, des célébrités (Manda, Ullmo, Soleilland, etc.), une foule d’anonymes aussi. Des espaces exotiques à couper le souffle. Mais, comme l’a écrit l’avocate Mireille Maroger en 1937 : « De ce paradis, les hommes ont fait un enfer. » De la création officielle du bagne en 1854 au dernier envoi de condamnés en 1938, ils furent plus de 100 000 à venir s’échouer sur ces terres de grande punition.

Le fonds photographique du docteur Léon Collin a été acquis par le musée Nicéphore-Niépce. Les clichés feront l’objet d’expositions en Guyane puis en Nouvelle-Calédonie.

Parce qu’il s’agit d’un document à caractère exceptionnel, Libertalia a choisi d’en faire un « beau livre » restituant le caractère initial des carnets : couverture en toile du Marais, marquage couleur, signet, coutures, et papier Munken Lynx.


L’auteur

Léon Collin est mort en 1970. Il a subi la boue des tranchées ; il a vécu la défaite de 1940 et l’occupation ; il a navigué sur toutes les mers du globe et a traversé la presque totalité de cet empire français où le soleil ne se couchait jamais. Il a 27 ans lorsqu’il débarque en Guyane en 1907. Il passera ensuite trois ans en Nouvelle-Calédonie, de 1910 à 1912. Rien pourtant ne prédisposait ce jeune médecin de l’armée coloniale, homme de son temps, un brin réactionnaire mais profondément humaniste, à affronter l’horreur du bagne. Qui aurait pu deviner que ce fils de négociant en vin serait marqué à vie par son expérience ?

http://www.editionslibertalia.com/des-h ... des-bagnes
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Editions Libertalia

Messagede bipbip » 02 Mai 2015, 11:15

Charles Martel et la bataille de Poitiers

De l’histoire au mythe identitaire

La bataille de Poitiers, en 732 (ou 733), opposant les troupes arabo-berbères d’Abd al-Rahmân aux Francs de Charles Martel, est un événement de l’histoire de France peu à peu devenu mythe historiographique et enjeu de mémoire. Alors que le dernier livre véritablement consacré à la question date de 1966, les années 2000 ont vu l’apparition d’un nombre croissant de publications souvent écrites sans distance ni mesure. Au même moment, la commémoration de l’événement est devenue l’objet d’utilisations politiques par l’extrême droite occidentale, phénomène qui a culminé en France avec l’occupation, en octobre 2012, du chantier de la mosquée de Poitiers par le groupe Génération identitaire, puis par la propagation, en janvier 2015, du slogan « Je suis Charlie Martel », à la suite du massacre de Charlie Hebdo.

Alors que les mémoires s’enflamment, cet ouvrage inédit propose de revenir tout d’abord à l’histoire mal connue de la bataille en la resituant dans le contexte large des relations entre le monde franc et l’empire islamique. Puis d’analyser, en deuxième partie, les échos successifs rencontrés par le souvenir de la bataille au Moyen Âge, à l’époque moderne, auprès des philosophes des Lumières et des romantiques, dans les écoles de la IIIe et de la IVe République et au sein de la culture populaire. Une attention particulière est portée à l’actualité récente du mythe de Poitiers, notamment au sein des extrêmes droites française et européenne.

Les auteurs

William Blanc (né en 1976) est doctorant en histoire médiévale. Il collabore au magazine Histoire et images médiévales et a coécrit Les Historiens de garde (Inculte, 2013) avec Christophe Naudin et Aurore Chery.

Christophe Naudin (né en 1975) est professeur d’histoire-géographie. Il a étudié l’histoire de la Méditerranée médiévale à Paris-I et collabore au site « Histoire pour tous ». Il est l’un des auteurs des Historiens de garde (Inculte, 2013).

http://www.editionslibertalia.com/charl ... e-poitiers

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Editions Libertalia

Messagede bipbip » 11 Mai 2015, 11:41

Dix questions … à Libertalia

Huit ans. Huit ans que le drapeau rouge et noir de la flibuste livresque flotte au vent de l’édition indépendante. Huit ans et quelque soixante-dix bouquins de derrière les fagots de l’alternative culture libertaire, antiautoritaire et anticarcérale. Car publier un livre n’est ni une chose aisée, ni même une entreprise neutre. Il faut souquer, aimer le texte, tirer des bords, corriger le texte, ça gîte sec aussi parfois, souvent niveau finance mais les 40e rugissants en valent le coup, et c’est toujours une aventure de pirates où l’on va à l’abordage du lecteur. Dis-moi ce que tu publies et je te dirai qui tu es … et tu nous diras qui tu es plutôt. Libertalia est une maison d’édition qui nous montre que l’engagement c’est la vie et qui, en huit années d’un dur, laborieux, artisanal mais aussi jouissif labeur a su distiller dans son catalogue un fameux arsenal dialectique de critique sociale. La crique du capitaine mais sans capitaine, ni dieu, ni maître.

Ils sont trois flibustiers, Nicolas Norrito, Charlotte Dugrand et Bruno Bartkowiak, à faire voguer le navire Libertalia, aidés par une horde de pirates de la plume et du texte. Et nos trois matelots, pas ceux de la chanson bretonnante, ceux de Montreuil et d’ailleurs, viennent tout juste de sortir l’extraordinaire Des hommes et des bagnes du docteur Léon Collin. C’est un document totalement inédit sur l’enfer carcéral et colonial, une source majeure sur l’histoire des camps à la française découverte récemment par Philippe, le petit fils de cet honnête toubib qui voyagea de 1907 à 1910 vers la Guyane et la Nouvelle Calédonie et qui eut l’heureuse idée de prendre des notes et des photographies. A travers ces clichés et ce texte, vous allez plonger dans le bas-fond des bas-fonds. Un voyage dont on ne revient pas totalement indemne même si les voyages sont à la mode. Nous avons interviewé Philippe Collin il y a peu. Les livres, l’édition, la prison, le bagne … A son tour, Nicolas a bien voulu, pour Libertalia, se soumettre au jeu des dix questions du Jacoblog.

... http://www.atelierdecreationlibertaire. ... ibertalia/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Editions Libertalia

Messagede bipbip » 14 Mai 2015, 14:55

En ligne

Même pas drôle
Philippe Val, de Charlie Hebdo à Sarkozy

Image

Téléchargez librement ce livre au format PDF (385,8 ko) :
http://www.editionslibertalia.com/meme-pas-drole
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Editions Libertalia

Messagede bipbip » 16 Juin 2015, 11:11

Ce Mardi 16 juin, à Ivry-sur-Seine (94)

Rencontre débat

« Des hommes et des bagnes » & «Alexandre Marius Jacob »

A Envie de lire, ça fait un bail que l'idée saugrenue d'êtres humains qui en enferment d'autres dans des lieux dédiés nous fait gamberger...

A tel point que l'un des fonds thématiques de spécialité que recèle (héhé!) la maison est dédié au bagne, aux prisons et à leur histoire...

Alors forcément, quand nous copains de chez Libertalia (qui ont déjà commis "La Vie des forçats" ou "l'Enfer du bagne") nous mettent sous le nez le très beau "Des hommes et des bagnes", tiré des carnets inédits du Docteur Collin, ça nous botte!

Un prétexte de plus à causer ensemble de la relingue, qu'on se dit... Et v'là-t'y pas que d'autres aminches de notre connaissance, ceusses des éditions Nada, s'avisent de faire paraître, là, à l'instant, une belle bio d'Alexandre Marius Jacob. Le fondateur de la célèbre bande des "Travailleurs de la nuit", as de la cambriole anarchiste, connut lui aussi les affres de la Guyane...

Alors attachez vos ceintures (mais pas aux poignets de votre voisin!) et venez nombreux! Promis, pas de garde-chiourmes, rien que des libraires et des éditeurs passionnés, qui vous feront voyager!

Dès 19h30, on s'envoie un petit coup de ratafia derrière les bacchantes pour s'échauffer la langue, et à 20h on démarre la causerie!

C'est à Envie de lire, qu'on se le dise !

Librairie « Envie de lire »
16, rue Gabriel Péri
Ivry-sur-Seine (94)
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Editions Libertalia

Messagede Pïérô » 27 Juin 2015, 01:10

Bordeaux, mardi 30 juin 2015
à 20h30, Athénée Libertaire, 7 rue du Muguet

"Charles Martel et la bataille de Poitiers: de l´histoire au mythe identitaire" ed. Libertalia

Rencontre et débat avec l´auteur William Blanc


La bataille de Poitiers, en 732 (ou 733), opposant les troupes arabo-berbères d'Abd al-Rahmân aux Francs de Charles Martel, est un événement de l'histoire de France peu à peu devenu mythe historiographique et enjeu de mémoire.

Alors que le dernier livre véritablement consacré à la question date de 1966, les années 2000 ont vu l'apparition d'un nombre croissant de publications souvent écrites sans distance ni mesure.

Au même moment, la commémoration de l'événement est devenue l'objet d'utilisations politiques par l'extrême droite occidentale, phénomène qui a culminé en France avec l'occupation, en octobre 2012, du chantier de la mosquée de Poitiers par le groupe Génération identitaire, puis par la propagation, en janvier 2015, du slogan « Je suis Charlie Martel », à la suite du massacre de Charlie Hebdo.

Alors que les mémoires s'enflamment, cet ouvrage inédit propose de revenir tout d'abord à l'histoire mal connue de la bataille en la restituant dans le contexte large des relations entre le monde franc et l'empire islamique.

Puis d'analyser, en deuxième partie, les échos successifs rencontrés par le souvenir de la bataille au Moyen Âge, à l'époque moderne, auprès des philosophes des Lumières et des romantiques, dans les écoles de la IIIe et de la IVe République et au sein de la culture populaire.

Une attention particulière est portée à l'actualité récente du mythe de Poitiers, notamment au sein des extrêmes droites française et européenne.


Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22062
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Editions Libertalia

Messagede bipbip » 28 Juin 2015, 17:34

Charles Martel et la bataille de Poitiers : de l’histoire au mythe identitaire - Entretien avec les auteurs

Image

Les éditions Libertalia, - qui publient par ailleurs les ouvrages de la collection N’autre école associée à à notre site et à notre revue -, proposent un livre d’histoire revigorant et d’actualité : Charles Martel et la bataille de Poitiers : de l’histoire au mythe identitaire. Nous avons rencontré William Blanc et Christophe Naudin les auteurs.

... http://www.questionsdeclasses.org/?Char ... ataille-de
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Editions Libertalia

Messagede bipbip » 13 Juil 2015, 02:45

Femmes pirates

Anne Bonny et Mary Read.


Image

Mary Read (1690-1720) et Anne Bonny (vers 1705-1782) sont les deux femmes pirates les plus célèbres de l’histoire. Leur épopée a traversé les siècles et a largement imprégné l’imaginaire collectif. Daniel Defoe fut le premier à raconter les vies mouvementées de ces « louves de mer » (Zoé Valdès) dans Histoire générale des plus fameux pirates, sous le pseudonyme du « Capitaine Johnson ».

Les éditions Libertalia partagent déjà une longue histoire avec la geste pirate (voir notamment les ouvrages de Marcus Rediker ou Libertalia, une utopie pirate, de Daniel Defoe). Nous avons choisi de faire retraduire le texte de Defoe, de le proposer en version bilingue, de le faire illustrer par une dessinatrice (Tanxxx) et d’ajouter une postface contextualisante.

Daniel Defoe (1660-1731) est l’auteur de Robinson Crusoé.

http://www.editionslibertalia.com/danie ... es-pirates
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Editions Libertalia

Messagede bipbip » 17 Juil 2015, 01:25

Dimanche 26 juillet 2015 à Vouneuil-sur-Vienne (86) à 16h30.

William Blanc et Christophe Naudin, auteurs de Charles Martel. De l’histoire au mythe identitaire, interviendront en compagnie de Robert Genoud, à la fête de Moussais-la-Bataille, sur le site présumé de la bataille de Poitiers.

http://www.editionslibertalia.com/w-bla ... a-bataille
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Editions Libertalia

Messagede bipbip » 12 Aoû 2015, 15:36

Nouvelle édition augmentée de deux textes de Propos d'un agitateur, Ricardo Flores Magón

Image

http://www.editionslibertalia.com/propos-d-un-agitateur

https://twitter.com/LibertaliaLivre
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Editions Libertalia

Messagede bipbip » 21 Aoû 2015, 02:35

Pédagogie et révolution

Questions de classe et (re)lectures pédagogiques.

— Nouvelle édition 2015 dans la collection N’autre école—

Image

Cantonné à la seule question des moyens ou englué dans l’artificielle querelle opposant réac-publicains et pédagogistes, le débat autour de l’école est aujourd’hui dans l’impasse.

Proposer une relecture des « classiques » de la pédagogie et questionner leur actualité à la lumière des enjeux présents est une manière de réactiver cette inspiration révolutionnaire qui guidait les éducateurs d’hier.
De Francisco Ferrer à Jacques Rancière, en passant par Célestin Freinet, Paulo Freire ou Ivan Illich, ce recueil de chroniques publiées dans la revue N’Autre école esquisse le bilan d’un siècle de pratiques et de luttes pour une éducation réellement émancipatrice.

Ce parcours pédagogique emprunte également des chemins oubliés ou plus inattendus : l’apport du syndicalisme révolutionnaire, de Fernand Pelloutier à Albert Thierry ou l’œuvre éducative de la révolution libertaire espagnole. Car, si la postérité a conservé la trace de quelques-unes des figures convoquées ici, elle ne doit pas nous faire oublier que le combat pour une école de la liberté et de l’égalité fut toujours une pratique collective et sociale. Dans le domaine de la pédagogie, comme dans celui de l’action militante, ceux qui savent de quoi ils parlent sont ceux qui font…

Montaigne l’affirmait : « Éduquer, ce n’est pas emplir un vase, c’est allumer un feu »… il est temps de souffler sur les braises !

L’auteur
Enseignant depuis 1995, Grégory Chambat travaille avec des élèves non-francophones dans un collège de Mantes-la-Ville (78). Militant de la CNT-éducation, il participe au comité de rédaction de la revue N’Autre école. Il a publié Instruire pour révolter, Fernand Pelloutier et l’éducation, vers une pédagogie d’action directe et coordonné le livre d’entretiens École : une révolution nécessaire (éditions CNT).

Sommaire
Introduction
Vers une pédagogie socialement critique…
Un mythe qui a la vie dure : l’école de Ferry selon Jean Foucambert
Aux sources du syndicalisme : ni curés, ni patrons, ni État
« Instruire pour révolter », Pelloutier ou la pédagogie d’action directe
Albert Thierry, l’homme en proie aux enfants
Francisco Ferrer : une école pour la Sociale ?
Espagne 1936 : l’école fait sa révolution
Korczak : l’autre insurrection de Varsovie
« Une société sans école ? » Ivan Illich
La pédagogie des opprimés de Paulo Freire
Bourdieu et l’école
Jacques Rancière : l’école ou la démocratie ?
Freinet... jusqu’où ?

http://www.editionslibertalia.com/nautre-ecole-5
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Editions Libertalia

Messagede Pïérô » 17 Oct 2015, 13:07

Samedi 17 octobre 2015
20h30, Erquery (60)

Première présentation de Charles Martel et la bataille de Poitiers en Picardie. À La Grange, 16 rue de la République, Erquery.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22062
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Editions Libertalia

Messagede bipbip » 23 Oct 2015, 15:51

Montreuil, vendredi 23 octobre 2015

à 19h Café librairie Michèle Firk, 9 rue François Debergue, à Montreuil

Discussion / débat autour de l'ouvrage

« Charles Martel et la bataille de Poitiers »
De l'histoire au mythe identitaire
Editions Libertalia

en présence des auteurs : William Blanc et Christophe Naudin

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34540
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Editions Libertalia

Messagede Pïérô » 29 Oct 2015, 14:17

Bordeaux, jeudi 29 Octobre 2015

Débat avec J.M. Delpech, auteur de "Voleur et anarchiste Alexandre Marius Jacob" Nada Ed.

à 20h, l'Athenée Libertaire, 7 rue du Muguet, Bordeaux

Jean-Marc Delpech, historien et enseignant, présentera deux ouvrages auxquels il a collaboré, Alexandre Marius Jacob. Voleur et anarchiste (Nada, 2015) et Des Hommes et des Bagnes, du Dr Léon Collin (Libertalia, 2015).
Il présentera la vie de ce gamin de Marseille qui, devenu anarchiste, a voulu faire sa révolution par l’éventrement des coffres-forts, par le vol et la redistribution. Honnête cambrioleur, Jacob payera cher ses atteintes à la propriété : dix-neuf ans de bagne.
À travers le cas de Jacob, mais aussi de tous les bagnards évoqués dans l’ouvrage du Dr Collin, Jean-Marc Delpech traitera du mécanisme éliminatoire de cette institution pénitentiaire qui, pendant plus d’un siècle, organisera la déportation et la disparition quasi systématique des individus condamnés.


Image

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22062
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Suivante

Retourner vers Editions, livres et textes, salons/fêtes du livre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité