Livres pour enfant

Re: Livres pour enfant

Messagede Pïérô » 15 Oct 2016, 20:30

Pas Une / Album illustré / Culture libertaire pour enfant.

Mêlant question de genre, pressions sociales et antipsychiatrie, accumulant les références artistiques allant du surréalisme au mouvement situationniste, cet album poétique saura susciter autant d’interrogations que d’émotions.

Résumé :

« C´est un enfant qui ne sait pas pleurer, un enfant qui ne veut pas. Et pour ses parents angoissés, ce problème est de taille. Dans l’incompréhension, ils aggravent le problème, le mènent d´hôpitaux en spécialistes, de médecins en psychologues, et l´enfant, dans son monde, se persuade seul qu´il est en train de se remplir d´eau.

Abordant la difficulté de se comprendre, doté d´un texte vif et poétique, d’illustrations profondes et malignes, cet album pour enfant saura susciter autant d’interrogations que d’émotions.

Critiques, réflexions et situations cocasses s´y succèdent à vive allure, au grand plaisir de l’impertinence.

Les adultes, des plus érudits au plus triviaux, en prennent tous pour leur grade, car c´est une incompréhension entre deux mondes qui s´exprime, de l’imagination contre la raison, de la responsabilité contre la fantaisie, mais finalement, c´est bien le manque flagrant de communication ou d´intérêt, la peur de mal faire, qui détermine toute cette méconnaissance.

Mêlant question de genre, pressions sociales, antipsychiatrie et jouant de références artistiques allant du surréalisme au mouvement situationniste, parents et enfants sauront apprécier cet album à des degrés différents ; tout pour entreprendre un dialogue, le sujet même de l’oeuvre en question.

Un Ouvrage à méditer, vivifiant, profondément libertaire.


P.-S.
Pas Une - Georges Printemps / Fabio Peissl - Éditions Chant d’Orties - À partir de 6 ans :
http://chantdorties.free.fr/Pas-une.html
Pour en savoir plus sur les éditions chant d´orties :
https://paris-luttes.info/soutenir-l%C2 ... n-jeunesse


https://paris-luttes.info/pas-une-album ... lture-6857
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22432
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Livres pour enfant

Messagede bipbip » 22 Oct 2016, 16:56

LES DOIGTS NIAIS

Image

Le propos est simple, pour ne pas dire simpliste : un ver cherche à fuir son pays de misère.

Le dispositif n’est pas plus compliqué non plus mais il est habile : la limite territoriale est celle, physique, de chacune des pages, la gauche, dépouillée, la droite, plus luxuriante et surtout bien protégée. Le ver, toujours, se heurtera à la ligne de démarcation, au centre de chaque double page, tentant vainement de la franchir, de la contourner, toujours refoulé par les « doigts niais ».

Cet album absolument décontextualisé autorise une grande latitude d’interprétation à l’adulte, lecteur pour l’enfant. Libre à lui, donc, de le relier à une actualité, à un développement géopolitique, ou pas.

L’illustratrice mobilise et use de nombreuses techniques au service de l’histoire, sans ménager son talent. La chute est certes maline, utilisant la matérialité même de la couverture mais sans doute un peu expéditive : n’est-ce que cela la liberté ?

LES DOIGTS NIAIS
Olivier Douzou et Natali Fortier
40 pages – 10,37 euros
Éditions du Rouergue – Rodez – septembre 2001
À partir de 4 ans ?

http://bibliothequefahrenheit.blogspot. ... .html#more
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Livres pour enfant

Messagede Lila » 20 Nov 2016, 21:26

"Les filles sages vont au paradis, les autres vont où elles veulent..."

Pour les parents féministes, parce que c'est bientôt Noël, et qu'on est jamais trop jeune pour s'émanciper des clichés, Delphine Beauvois, enseignante, autrice, illustratrice et militante féministe a écrit l'ouvrage "On n'est pas des poupées - Mon
premier manifeste féministe", destiné a des enfants à partir de 4 ans (Illustration : Claire Cantais)

http://www.lavillebrule.com/catalogue/o ... er-heros,4
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2322
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Livres pour enfant

Messagede bipbip » 11 Déc 2016, 16:27

Littérature de jeunesse

Le Tapaf

Image

Personne ne sait quand il est arrivé. Simplement, un jour, il était là : le Tapaf ! Pas plus gros qu’une pomme, armé d’un minuscule gourdin, il surgissait d’on ne sait où, pour “casser les pieds” tant au sens propre qu’au sens figuré, à tous ceux et toutes celles qui s’amusaient, plaisantaient. Au début, personne n’y prend garde. Mais il se met à grossir… C’est à ce moment-là que tout le monde commence à s’inquiéter. Et bientôt, plus personne n’a le coeur à rire…Vous l’avez compris ce Tapaf grandit et avec lui, les menaces deviennent de plus en plus oppressantes. Petit monstre enragé, le Tapaf n’est pas immédiatement pris au sérieux. Mais bientôt il grandit et la menace enfle avec lui, toujours plus oppressante. La ville sombre dans la terreur. Des lois liberticides sont placardées sur les murs : tout abus de gaîté sera réprimé ! À coups de gourdin, il sanctionne le moindre rire. Dès lors, il n’y a plus de fêtes. Heureusement, les clowns apparaissent : avec leurs grandes chaussures et leur bonne humeur. Grâce à eux et à quelques dissidentEs qui résistent avec pour armes le rire et la dérision, ce monstre de Tapaf sera vaincu. Autour de ce tyran grotesque, l’auteure compose une judicieuse allégorie pour dénoncer tous les totalitarismes. Un album très coloré, qui dit combien le rire est une chose importante et qui nous appelle à la vigilance contre les rabat-joie.

Le Tapaf , Myriam Ouyessad, illustré par Fred Sochard, éditions L’élan vert, août 2016, 32 p. 12, 70 €.
À partir de 5 ans.


Partir, au delà des frontières

Image

Tout commence dans une ville près de la mer, où la vie est facile, heureuse. Mais la guerre survient avec toutes les terreurs qu’elle engendre. Deux enfants dont le père a été victime de cette guerre, se lancent dans un long et dangereux voyage loin de leur pays avec leur maman. Les obstacles sont nombreux, les dangers semblent infinis. Passer la frontière, traverser la mer, se cacher, sans jamais perdre espoir. Dans cet album, Francesca Sanna a su trouver des mots simples, pour expliquer les raisons qui poussent une famille à se mettre en exil. Ses illustrations traduisent à merveille les peurs et les émotions des enfants tout au long de ce périlleux voyage. Un bel album, sensible pour évoquer celles et ceux qui chaque jour prennent le chemin de l’immigration pour tenter de trouver un endroit où vivre en paix.

Partir. Au-delà des frontières , Francesca Sanna, éditions Gallimard, avril 2016, 44 p., 15,90 €.
À partir de 6 ans.


On n’est pas des moutons !

Image

On connaissait déjà aux éditions La ville brûle, On n’est pas des super-héros et On n’est pas des poupées, l’année 2016 nous amène un nouveau titre. Avec On n’est pas des moutons ! les enfants prennent une nouvelle fois la parole pour revendiquer avec force le droit de penser par eux et elles-mêmes. Au fil des pages, ils/elles affirment n’être ni des moutons dociles, ni des autruches qui se cachent la tête dans le sable, ni des cochons gavés de burgers et de sodas, ni des perroquets, ni des toutous etc. Les illustrations très colorées présentent de drôles d’animaux anthropomorphes qui accompagnent des textes courts et percutants. Ce livre permet de dire à l’enfant qu’il/elle est un être unique et qu’il est très important qu’il/elle se construise pour lui/elle, sans suivre les préceptes que d’autres voudraient lui imposer. Être soi-même et pas ce que les autres voudraient qu’on soit, comme le nom de cette collection le rappelle si bien, il n’est “Jamais trop tôt” pour le comprendre.

On n’est pas des moutons ! Claire Cantais, illustré par Yann Fastier, éditions La ville brûle, collection Jamais trop tôt, mars 2016, 44 p., 13 €.
À partir de 4 ans.


Ah ! Quelle soupe les amis !

Image

Une histoire de saison : la petite Lydie s’est mis en tête de cuisiner une bonne soupe de potiron au sirop d’érable. Dans la forêt, pour commencer, elle remplit son panier de myrtilles, qu’elle va troquer contre… un beau saumon, lui même troqué contre… quelques carottes, elles-mêmes échangées contre… un collier en crottes de lapin ! Sans le savoir, la fillette est accompagnée tout au long de ses rencontres par un ours et des oiseaux toujours plus nombreux que les enfants prennent un grand plaisir à rechercher dans les superbes doubles pages. Cette histoire illustre à merveille le partage et la solidarité. Comme la soupe est bonne quand elle est faite à plusieurs ! Un album drôle, poétique aussi comme la nuée de papillons qui s’échappe du chapeau du jeune homme, qui n’offrira que son “bon appétit”, doux par ses illustrations aux crayons de couleurs, revigorant comme une bonne soupe !

Ah ! Quelle soupe les amis ! Alain Serres illustré par Judith Gueyfier, éditions Rue du monde, collection Pas comme les autres, juin 2015, 36 p., 16,50 €.
À partir de 5 ans

http://www.emancipation.fr/spip.php?article1453
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Livres pour enfant

Messagede bipbip » 18 Déc 2016, 14:43

Livres jeunesse : Pour Noël, subvertissez les enfants !

Dans notre société de surconsommation, les enfants, dès leur plus jeune âge, sont des cibles privilégiées pour les publicitaires. Les listes au Père Noël s’allongent indéfiniment, sans qu’on y voit figurer un seul livre. Même pour les parents de bonne volonté, les albums jeunesse se réduisent souvent dans les grandes surfaces à des séries éditées à la hâte, à la rentabilité conséquente et souvent ouvertement genrées. Pourtant, les albums de qualité sont nombreux, et l’ouverture à la lecture dès le plus jeune âge – et ce avant même l’apprentissage de la parole – est une nécessité première : ­outre ses bienfaits en termes de langage et cognition, conter des histoires confère du sens à l’acte de lecture, en tant qu’outil de compréhension du monde et d’émancipation dans un cadre affectif réconfortant. S’il est apporté précocement, ce sens peut être intégré inconsciemment par tout enfant. Un enfant qui lit, c’est un adulte qui pense. Essai de sélection d’autre chose que le sempiternelle conte fondé sur la crainte du grand méchant loup…

Textes : Julie (AL Moselle)


Chut ! On a un plan

« La paix ne peut être maintenue par la force ; elle ne peut être obtenue que par la compréhension mutuelle. » L’album dédié de manière indicative aux 2 à 7 ans s’ouvre en aparté sur cette citation d’Einstein, qui fait forcément écho à nous autres adultes, qui évoluons dans une société dont les hostilités sont aujourd’hui plus que larvées. Puis, l’auteur étale ses pinceaux dans les tons bleu nuit d’une forêt sombre au cœur de laquelle évoluent quatre chasseurs coiffés de pompons et armés de filets à papillon. On se demande bien quel genre de mauvais coup ils sont en train de mijoter. Chut ! Ils ont un plan... Ils sont à la poursuite d’un bel oiseau dont les couleurs vives contrastent et témoignent de sa superbe... Sur la pointe, pointe des pieds... À l’attaque ! … mais ils s’empêtrent lamentablement pendant que l’oiseau s’envole à tire d’ailes. D’échec en échec, ils diversifient les tentatives, tandis que le plus petit d’entre eux, attiré par l’oiseau dont il voudrait devenir ­l’ami, se fait sans cesse rabrouer tel un militant prétendument naïf et taxé d’angélisme. Finalement, malgré les injonctions à se taire, il se range aux côtés des oiseaux qui se liguent contre les trois grands bonnets, illustrant à quel point l’union fait la force, bel écho à l’image récurrente dans le milieu militant des petits poissons avalant les gros, en bien plus faible nombre. Cet album burlesque, visuel et délicieux à force de répétitions, très théâtral, est un régal à partager à haute voix.

• Chris Haughton, Chut ! On a un plan, Thierry Magnier Albums Jeunesse, 2014, 32 pages, 14,20 euros.


Mon amour

C’est un livre utile aux partisanes et partisans de la non-violence éducative. Si les visages crayonnés par Astrid Desbordes rappellent les personnages d’albums d’une autre décennie, ils s’associent à un texte subtil, loin des injonctions un poil autoritaristes des parents du docile Petit Ours Brun des années 1970.

À l’heure du coucher, ­Archibald demande à sa maman si elle l’aimera toute la vie. Celle-ci lui confie alors un secret et se lance dans l’inventaire de toutes les situations de vie où elle l’aime, inconditionnellement et de façon constante.

Ce point est fondamental pour les militants et militantes en faveur de la non-violence éducative. Il prend le contre-pied d’une culpabilisation possible des enfants dans des traits de caractère négativement figés par rapport à la représentation constante de situations négativement appréciées par les parents. En opposant en vis-à-vis des situations contraires qui jouent sur les registres du quotidien et de l’imaginaire, de la poésie et de l’humour, l’auteur invoque plutôt le respect et l’écoute mutuels, le droit à l’erreur, aux ­débordements de part et d’autre – parent comme enfant –, la possibilité pour chacun de mener sa vie propre, etc.

« Je t’aime quand tu penses à moi et quand tu oublies », « quand tu as réussi, et quand tu vas réussir », etc. À en juger par le large sourire que provoque cette lecture chez celui ou celle qui l’écoute, aucun doute que l’occasion de susurrer cette vingtaine de « je t’aime » circonstanciés à son enfant font beaucoup de bien, de 0 à 10 ans.

• Astrid Desbordes, Mon amour, Illustrations de Pauline Martin, 2015, éditions Albin Michel, 48 pages, 9,90 euros.


Little Man

Dans la catégorie livre-objet, voici le plus sublime de cette sélection. Le livre se fait art, grâce aux découpages au laser d’une minutie fascinante de cet auteur-illustrateur prolifique qui a déjà fait ses preuves en matière de jeux d’ombre et de lumière, notamment avec Pleine Lune et Plein Soleil, où les paysages africains y sont poétiquement déclinés et teintés d’or. Dans Little Man, nous sommes happé.es par l’observation de ce foisonnement de détails – notamment architecturaux si caractéristiques de la ville de New York – et l’unique petite phrase qui ponctue chaque double page suffit à nous raconter avec force l’histoire de Cassius, petit garçon qui a fui la guerre et désormais réfugié dans cette jungle urbaine. Il se fond dans ce décor, court à perte de vue et a rêvé qu’il jouait à cache-cache avec les adultes. Le caractère lapidaire du récit permet à chacun d’interpréter ce qu’elle ou il voit, selon son niveau de compréhension modifiable de 3 à 99 ans. À l’instar de ­cette page où, après qu’il a compris qu’il est désormais en sécurité, la silhouette de Cassius s’échappe au loin avec la ferme conviction que « la statue veille sur lui », tandis que deux policiers sont fermement postés en coin de page sous un feu rouge. Les policiers sont-ils là pour renforcer son sentiment de sécurité ou tente-t-il au contraire de leur échapper ? Toutes ces questions peuvent trouver autant de réponse que de feuilletage. Une expérience à partager et réitérer encore et encore, tant l’objet est spectaculaire et prétexte à échange, réflexion et extrapolations.

• Antoine Guilloppé, Little Man, 2014, Gautier-Languereau, 32 pages, 19,90 euros.


Ernest et Célestine

Ernest est un saltimbanque qui vit en marge de la société, Célestine une orpheline qui aime dessiner malgré les réprimandes dues à sa vocation toute tracée de future dentiste, puisqu’il en est ainsi de tous et toutes les rongeuses et rongeurs. Il est gros ours. Elle est petite souris. Dès leur plus tendre enfance, ces dernières sont conditionnées à la peur viscérale des premiers, et vice versa. Chacune de ces sociétés vivent en autarcie, en évitant soigneusement l’autre. Pourtant, ces deux-là vont s’apprivoiser et s’aimer. Dans une superbe allégorie de nos sociétés policées, qui interroge sur la peur de l’étranger, son poids de ces conceptions dans le système judiciaire, mais aussi le droit à la différence.

Cette histoire est une réflexion sur la norme et sa possible iniquité. Une ode au développement d’une personnalité propre et à la richesse procurée par la sortie de nos zones de confort nous est poétiquement contée. L’histoire se décline en une série de livres illustrés par l’écrivaine et illustratrice belge Gabrielle Vincent entre 1981 et 2000 aux éditions Duculot, magistralement réinterprétés dans le film d’animation belgo-franco-luxembourgeois réalisé par Stéphane Aubier, Vincent Patar et Benjamin Renner en 2012.

• Ernest et Célestine, série de Gabrielle Vincent, éditions Duculot entre 1981 et 2000.

http://www.alternativelibertaire.org/?L ... -Pour-Noel
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Livres pour enfant

Messagede Lila » 26 Déc 2016, 19:23

Talents Hauts : cinq livres pour féminister vos rejeton-ne-s à Noël

Noël approche dangereusement vite et vous êtes encore en panne sèche d’inspiration pour votre fille/fils/nièce/neveu/etc. ? N’ayez crainte, nous sommes allé-e-s demander à notre partenaire des éditions Talents Hauts quelques conseils qui permettront de glisser sous le sapin de belles lectures garanties 100% féministo-compatibles. C’est cadeau !

BLANCHE-NEIGE ET LES 77 NAINS

Image

Un humour décapant !
Il était une fois une jeune fille nommée Blanche-Neige qui, pour échapper à une méchante sorcière, trouva refuge chez 77 nains. En échange de leur hospitalité, les nains demandèrent à Blanche-Neige de prendre soin d’eux et de leur maison. Épuisée par la charge de travail et excédée par les caprices des nains, Blanche-Neige fut trop heureuse de croquer la pomme et de pouvoir enfin dormir !

L’auteur
Davide Cali est un auteur italo-suisse, il figure parmi les plus talentueux de sa génération. Il est l’auteur de plus d’une soixantaine d’albums parmi lesquels : Je suis en retard à l’école parce que… Le grand livre de la bagarre, (Bons) Baisers ratés de Venise. Il a été publié et traduit dans plus de 25 pays, et a remporté de nombreux prix littéraires.

L’illustratrice
Diplômée en 2008 de l’école Émile Cohl de Lyon, Raphaëlle Barbanègre travaille depuis pour l’édition et la presse jeunesse. Elle a publié Le petit garçon qui aimait le rose, La folle aventure de Doudou à Paris, ou encore Le prince grenouille.

Tranche d’âge : + 5 ans / Thèmes : conte – tâches domestiques – humour



DES CAILLOUX A MA FENÊTRE

Image

Deux jeunes filles s’imposent parmi les Résistants. 1940 : tous les pêcheurs de l’île de Sein sont partis rejoindre De Gaulle à Londres. Sur l’île, ne restent que les femmes, les enfants et les vieillards. Marie a seize ans. Quelques cailloux à sa fenêtre en pleine nuit marquent le début de son engagement dans un réseau de résistance. Au coeur de l’action avec les Résistant-es. De la romance et de l’aventure.

L’auteure
Jessie Magana est auteure, éditrice et directrice de collection (« Français d’ailleurs » chez Casterman). Elle a publié des romans et des documentaires engagés, avec comme fil rouge l’égalité entre les sexes et entre les peuples. Avec Des cailloux à ma fenêtre, elle inaugure la nouvelle collection « Les Héroïques » dont elle est également directrice.

Tranche d’âge : + 13 ans / Thèmes : Histoire – femmes – Résistance – romance



ESTHER ET MANDRAGORE

Image

Une sorcière ingénieuse et un chat râleur : un duo détonnant !
Événement à l’école des sorcières : Esther, élève de première année, a reçu le Premier prix de Curiosité ! Elle se voit remettre un laissez-passer pour voyager dans l’Autre monde, celui des humains. C’est Mandragore, son chat, qui va être content, lui qui ne pense qu’à faire la sieste ! D’autant qu’il leur faut aider Zoé à retrouver son chat. Quelques tours de magie ne seront pas de trop !

L’auteure
Sophie Dieuaide est une auteure pour la jeunesse reconnue. Elle a publié plus de 50 livres dont plusieurs figurent sur la liste de l’Éducation Nationale ou ont reçu des prix : OEdipe Schlac Schlac, 2002 ; Les Papooses (BD) depuis 2003 ; Minou Jackson, chat de père en fils, 2008… Ses romans chez Talents Hauts : Des filles dans l’équipe, Je veux une quiziiine !

L’illustratrice
Marie-Pierre Oddoux a fait ses classes à l’école Émile Cohl de Lyon. Elle travaille pour l’édition (Magnard, Oskar…) et la presse jeunesse. Chez Talents Hauts, elle a illustré des DUAL Books (My love mon vampire, Melting Potes, Un lazo de sangre) ainsi que le roman Le domaine des dragons. Elle a monté sa maison d’édition spécialisée en livres illustrés, Fleur de ville, à laquelle elle contribue.
Tranche d’âge : 8-12 ans / Genre : Roman junior / Thèmes : sorcière – chat – humour



LES MANGUES RESTERONT VERTES

Image

Odélise, « enfant volée de La Réunion », choisit la liberté. 1975 : peu avant la saison des mangues, Odélise est arrachée à sa famille et à son île de La Réunion avec une centaine d’autres enfants. Elle est déportée en métropole dans une famille d’accueil de la Creuse. Pour lutter contre le chagrin, l’isolement, mais aussi le froid et le déracinement, Odélise s’invente un double, Zeïla, qui ne la quittera plus.

L’auteur
Christophe Léon a publié, outre des fictions et essais en littérature générale, plus de quarante romans jeunesse, parmi lesquels : Embardée, La joie de Lire, 2015 ; Pense bêtes, Le Muscadier, 2013 ; ou encore Désobéis !, Thierry Magnier, 2011. Beaucoup de ses textes ont été récompensés et traduits à l’étranger. Les faits de société et les dangers de la mondialisation sont ses thèmes de prédilection.

Tranche d’âge : + 13 ans / Thèmes : Histoire – La Réunion – pupilles – déracinement



LA DECLARATION DES DROITS DES MAMANS / LA DECLARATION DES DROITS DES PAPAS

Image

Les mamans comme les papas ont le droit de ne pas être parfaites, de réparer des vélos, de s’éclater à leur boulot, d’être tranquilles quand elles lisent aux toilettes, et de vivre leurs histoires d’amour comme elles veulent.

Les papas comme les mamans ont le droit de ne pas être parfaits, de se lever la nuit pour le pipi au lit, d’être des papas-poules, de n’être ni sportifs ni bricoleurs ni costauds, et de vivre leurs histoires d’amour comme ils veulent.

L’auteure
Élisabeth Brami est psychologue-psychopédagogue et a exercé jusqu’en 2006. Depuis 1990, elle écrit pour la jeunesse : elle a publié à ce jour plus de 100 albums et romans illustrés. Nombre de ses livres ont été traduits et primés, beaucoup ont remporté de grands succès : Les Petits Riens qui font du bien ; Les Petits Délices à partager ; Moi j’adore, Maman déteste ; Moi je déteste, Maman adore… Chez Talents Hauts, elle a publié J’ai mal aux maths en 2012, La déclaration des droits des garçons et La déclaration des droits des filles en 2014 ainsi que Le zizi des mots en 2015.

L’illustratrice
Estelle Billon-Spagnol est née en 1977. Après des études de droit, elle entre dans la police. À 30 ans, elle fait un virage à 180 degrés et publie son premier album chez Talents Hauts, La catcheuse et le danseur. Elle a depuis publié une vingtaine d’albums comme illustratrice, auteure ou les deux, dont la série des « Jacotte » et Le préau des Z’héros, sélection du prix Tam- Tam-J’aime lire 2014 du salon de Montreuil. Elle a illustré La déclaration des droits des garçons et La déclaration des droits des filles.

Tranche d’âge: + 5 ans / Thèmes : stéréotypes – pères – droits – humour

https://www.50-50magazine.fr/2016/12/20 ... -s-a-noel/
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2322
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Livres pour enfant

Messagede Lila » 22 Jan 2017, 20:15

Cinq livres jeunesse anti-sexisme pour les garçons

une sélection de livres jeunesse autour du genre, et plus particulièrement des garçons et du sexisme.

http://www.madmoizelle.com/cinq-livres- ... 1484482936
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2322
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: Livres pour enfant

Messagede bipbip » 26 Jan 2017, 14:37

Les lectures jeunesse du blog Luttes & ratures

Les notes de lecture jeunesse publiées sur le blog de QdC Luttes & ratures depuis novembre 2016.

... http://www.questionsdeclasses.org/?Les- ... es-ratures
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Livres pour enfant

Messagede bipbip » 18 Fév 2017, 15:44

« Papa, pourquoi t’as voté Hitler ? »
un album qui éclaire le présent

Image

Editions Rue Du Monde, 48 pages,
15,80 euros. Roman jeunesse. Dès 9 ans.

Avec « Papa, pourquoi t’as voté Hitler ? », Didier Daeninckx et Pef signent un album relatant de 1933 à 1945 les années nazies en Allemagne. Paru en octobre, cet album jeunesse se pose comme une réflexion sur la responsabilité des individus confrontés à des choix de la pire espèce. Une histoire qui n’est pas sans résonance avec le présent, à l’heure où s’installent les populismes dans le monde.

... http://www.naja21.com/fr/espace-journal ... e-present/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Livres pour enfant

Messagede bipbip » 05 Mar 2017, 21:38

La Politique expliquée aux enfants
(et aux autres)

Image

Le livre La Politique expliquée aux enfants (et aux autres) illustré par Plantu, était devenu introuvable. En cette année 2017 très politique, Denis Langlois a décidé de le remettre à jour et de l’offrir gratuitement aux lecteurs. On pourra trouver le texte en intégralité et les illustrations sur le site La politique expliquée aux enfants .

... http://denis-langlois.fr/La-politique-e ... ux-enfants
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Livres pour enfant

Messagede bipbip » 29 Juin 2017, 20:50

Lectures jeunesse sur le blog Luttes & ratures

Les notes de lecture jeunesse publiées sur le blog de QdC Luttes & ratures depuis janvier 2017.

Deux romans jeunesse

Grizzli et moi : Les jours heureux d’un chat et d’une chaussette, Alex Cousseau
Une chaussette orpheline, usée mais confiante en la vie raconte la vie quotidienne du chat Grizzli, elle lui voue une quasi vénération et pour cause, il l’a adoptée sans se poser de questions.

Au secours ! Maman rétrécit, Piret Raud
La maman de Sander rétrécit, elle est malade. Elle est devenue tellement minuscule que c’est à Sander de veiller sur elle.


L’album "coup de cœur"

L’ourse de José Ramon Alonso et Lucia Cobo

L’album débute par une double page où sont dessinées les empreintes de l’ourse ; l’automne est arrivé ; elle dévore quelques baies ; les dernières avant de trouver refuge pour l’hiver. L’album se clôt avec les empreintes de l’ourse mais accompagnées cette fois d’empreintes plus petites…


La BD jeunesse

Verte, Marie Desplechin, Magali le Huche

Une adaptation très réussie du roman de Marie Desplechin en BD.


Les albums jeunesse chroniqués par Sylvie

La bille d’Idris, René Gouichoux et Zaü
Cette bille de verre est le seul trésor d’Idriss, son porte-bonheur, qu’il gardera précieusement... La question des migrants est évoquée avec beaucoup de sensibilité et d’efficacité dans cet album.

Mais que font les parents la nuit ? Tierry Lenain et Barroux
Sofia émet des hypothèses sur ce que ses parents font la nuit. Peut-être que …. Cela fait sourire mais la réussite de ce texte de Thierry Lenain, ce sont les réponses des parents, elles sont claires, justes et rassurantes, ni moqueuses, ni démagogiques.

Le carnet à secrets, Susie Morgenstern et Olivier Latyk
Mireille offre à la petite Emma un carnet, un carnet pour marquer le temps qui passe et qui se remplit des petits riens de la vie...

C’est pas juste, Shinsuke Yoshitake
C’est pas juste que les enfants n’aient pas les mêmes droits que les parents ! Des dialogues, une mise en page proche de la BD et des personnages très expressifs.
A partir de 4 ans.

Chut ! Morgane de Cadier et Florian Pigé
Histoire lue auprès d’élèves de CE1 et CE2, enthousiasme général ! D’abord parce que c’est une belle histoire d ’amitié qui a du mal à démarrer et donc ... suspense ! On ne sait pas où va nous embarquer l’album car tout oppose ces deux voisins lapins.

Quatre quarts, David Guyon, Violaine Costa
Un gros qui veut maigrir.
Un maigre qui veut grossir.
Un petit qui veut grandir.
Un grand qui veut rapetisser.
Une réflexion sur les spécificités physiques de chacun mais aussi sur la diversité. Dès 4/5 ans.

Un portrait au poil, Anne-Caroline Gandolfo
Léon propose de faire le portrait d’animaux. Jamais contents ces animaux. Seraient-ils faits d’autant de contradictions que l’homme ?

A bas les murs ! Eric Battut
Deux princes héritiers d’un royaume décident de le couper en deux et de le séparer par un grand mur !...

http://www.questionsdeclasses.org/?Lect ... es-ratures
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Livres pour enfant

Messagede bipbip » 27 Juil 2017, 21:02

[Livre jeunesse] "Le passeur", une dystopie orwelienne

Image

Jonas va devenir le porteur de mémoire, il sera seul à se souvenir de ce qu’était le monde , avant que la nature, les choix ou l’amour aient été abolis pour préserver la communauté des inégalités et de l’arbitraire. Chronique du livre de Lois Lowry, Le Passeur, 1993 (plusieurs rééditions).

Dans cette dystopie qui rappelle le monde d’Orwell, où tout est trop bien réglé et contrôlé, le choix n’existe plus, pas plus que la diversité.
Le règlement est omniprésent et ceux qui ne répondent pas aux normes sont « élargis ».
Par prudence on ne laisse aucune place aux émotions et l’orientation des membres de cette communauté qui ignore tout du reste du monde, est délibéré par un conseil.
Il reste cependant une fonction singulière qui est celle du porteur de mémoire, ce dernier porte toute l’Histoire déchargeant ainsi le reste de la communauté de son poids.

Le jour de ses treize ans Jonas se voit attribuer la fonction de porteur de mémoire. Il va rencontrer son prédécesseur devenu « passeur », qui lui transmet le souvenir d’un monde où la couleur et la musique existait, où le climat n’était pas encore contrôlé, où les grands-parents n’étaient pas mis de coté.
Il découvre aussi les guerres et la souffrance mais surtout que tout n’est que mensonge dans sa communauté où l’on ne pose pas de question et l’on accepte tout y compris les assassinats.

Ce roman est une chouette façon d’aborder le politique, d’ouvrir une réflexion sur la désobéissance, la responsabilité et la mémoire, sans lesquelles personne ne peut penser.
«
- Nous ne pouvons pas prendre le risque de laisser les gens faire des choix.
- Ce serait dangereux ? suggéra le Passeur.
- Tout à fait dangereux, répliqua Jonas avec assurance.
Et si on les autorisait à choisir leur conjoint ? Et s’ils faisaient le mauvais choix ? Ou si, poursuivit-il en riant presque devant l’absurdité d’une telle hypothèse, ils choisissaient leur métier ?
- Ça fait peur, non ? dit le passeur.
Jonas gloussa.
- Très peur. Je ne veux même pas me l’imaginer. Nous devons vraiment empêcher les gens de faire des mauvais choix.
- C’est plus sûr.
- Oui approuva Jonas. Beaucoup plus sûr.
»

Lois Lowry, Le Passeur, 1993 (plusieurs rééditions)

https://rebellyon.info/Livre-jeunesse-L ... opie-17942
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Livres pour enfant

Messagede bipbip » 29 Juil 2017, 19:35

"Poum a une idée"

de Richard Marazano, Angélique Césano et Benjamin Basso

Image

« Poum a changé d’école et doit se faire de nouveaux amis. Mais des groupes sont déjà constitués et de solides rapports de force se sont déjà établis qui, dans la cour d’école comme partout ailleurs, se manifestent par la soumission au groupe ou au plus fort. Mais Poum a toujours des idées… Car Poum est une petite anarchiste qui espère des relations de camaraderie égalitaires. Elle va essayer de convaincre les autres enfants. »

Richard Marazano. Dessinateur et scénariste de bande dessinée. Auteur et co-auteur de Cuervos, Le complexe du chimpanzé, Le rêve du papillon, Le monde de Milo et Les trois fantômes de Tesla. Angélique Césano. Décoratrice-scénographe de plateau, animatrice 3D et coloriste de bande dessinée. Elle a travaillé sur Zarla, Poker et Hellschool. Benjamin Basso. Dessinateur et illustrateur autodidacte. Auteur du bestiaire De creaturis dementiae.

Editions Eidola, 32 p., 10 €. BD 6-10 ans.

https://utoplib.blogspot.fr/2017/07/vie ... re_15.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Livres pour enfant

Messagede bipbip » 18 Nov 2017, 22:11

Littérature jeunesse avec les éditions Chant d’orties.

Lire : c’est résister… C’est aussi s’emplir les yeux et l’imagination de récits, d’idées, de connaissances et d’images… Et les éditions Chant d’orties en font la démonstration en offrant tout un catalogue d’histoires, aussi diverses que merveilleuses, loin des stéréotypes habituels, sans oublier la réflexion, l’humour et l’utopie…

... http://chroniques-rebelles.info/spip.php?article1074
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Livres pour enfant

Messagede bipbip » 16 Déc 2017, 18:14

Une sélection de livres jeunesse pour les fêtes de solstice d’hiver

La période du solstice d’hiver (nuit la plus longue de l’année), des très chrétiennes fêtes de Saint-Nicolas, Nativité et autres Épiphanie, au Nouvel an des religions premières et des mythes "païens", est traditionnellement l’occasion de faire des cadeaux. Voici donc la sélection 2017 de livres jeunesse du blog Luttes et ratures.

Albums
On n’est pas des moutons !
Le bois dormait, Rébecca Dautremer
L’ourse de José Ramon Alonso et Lucia Cobo
Le parapluie vert, Yun Dong-jae, Kim Jae-hong
Ruby, tête haute, Irène Cohen-Janca et Marc Daniau

Romans
Le garçon qui jouait à la poupée, Roger Judenne
Grizzli et moi les jours heureux d’un chat et d’une chaussette, Alex Cousseau
Fille de présidente - Tome 2 : Sans papiers et sans problèmes, Pascale Perrier
Trois filles en colère, Isabelle Pandazopoulos

Documentaires
L’incroyable vie des paysages
La Commune, Y. Pommaux, C. Ylla-Somers
Les grands artistes : Une boîte magique pour apprendre à jouer avec l’art
Curieuse Nature, Florence Guiraud
Papa, pourquoi t’as voté Hitler ? Didier Daeninckx et Pef

Liens http://www.questionsdeclasses.org/?Une- ... es-d-hiver
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Editions, livres et textes, salons/fêtes du livre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité