Diverses radios libres alternatives

Diverses radios libres alternatives

Messagede steph » 19 Juin 2011, 18:47

NRV nouvelle radio libre et citoyenne!

Nous sommes les indignés, les anonymes, les sans-voix. Nous étions silencieux, à l’ecoute. Nous observions. Non pas ceux d’en-haut, ceux qui tiennent les rênes, mais un peu partout, là où nous sommes toutes et tous à l’attente du moment pour nous unir.

Les partis et syndicats ne nous représentent pas. Ce n’est d’ailleurs pas ce que nous souhaitons, car tout un chacun est son propre représentant. Nous voulons réfléchir tous ensemble à un monde où individus et nature priment sur les intérêts économiques. Nous voulons concevoir et construire le meilleur des mondes possible. Ensemble nous le pouvons et nous le ferons. Sans peur.

Les premières étincelles se sont embrasées dans les pays arabes, où des centaines de milliers de personnes ont occupé les places et les rues afin de rappeler à leurs gouvernements que le peuple détient le véritable pouvoir. Peu après les islandais se sont emparés des rues pour s´exprimer et décider de leur avenir; le peuple espagnol n´a pas tardé à emplir les places des quartiers, des villages et des autres villes.

Actuellement, la flamme de la contestation s’est propagée rapidement à d´autres pays comme la France, la Grèce, le Portugal, l’Italie et la Turquie. Entre temps des échos surgissent en Amérique, en Asie et de nouveaux foyers de contestation apparaissent un peu partout. Les problèmes sont globaux et la révolution sera globale également, sans quoi notre appel ne saurait subsister. Le moment est venu de récupérer nos espaces publics pour discuter et construire tous ensemble l’avenir.

Le mouvement Réelle Démocratie a été pour nous citoyens une véritable bouffée d'espoir, et nous avons souhaité nous investir pleinement dans cette aventure, ce combat. Partant du constat que les médias "de masse" occultent les informations qui vont a l'encontre de leurs actionnaires, nous avons donc pris l'initiative de créer la NRV, la Nouvelle Radio Vénère, faite par les citoyens pour les citoyens, une radio libre, sans publicité , ni actionnaire, qui vous présente des émissions et de la musique que l'on n'entend nul part ailleurs.

Vous pouvez bien sur participer, en rejoignant le forum, en proposant vos musiques et emissions préférées, ou si vous avez du temps et l'envie d'agir activement, venez proposer vos talents d'animateur, de webmaster, d'infographiste, de rédacteur et de journaliste pour que la radio évolue!
Il vous suffit juste d'un pc, d'un micro et d'une bonne dose d'indignation, afin d'aider ce média citoyen, associatif & alternatif.
Diffusez cette information, cette radio est à présent la VOTRE !

le site [ http://les-nrv.fr ]
le forum [ http://forum.les-nrv.fr ]
Ecoutez directement NRV : [ http://radio.les-nrv.fr | http://ecoute.les-nrv.fr ]
steph
 
Messages: 2
Enregistré le: 19 Juin 2011, 17:25

Re: NRV nouvelle radio libre et citoyenne!

Messagede kuhing » 20 Juin 2011, 16:55

steph a écrit:
Ecoutez directement NRV : [ http://radio.les-nrv.fr | http://ecoute.les-nrv.fr ]


ça n'a pas l'air de tourner
kuhing
 


Radio Mont Aiguille vivra !

Messagede bipbip » 03 Jan 2014, 11:59

Une antenne locale périclite dans les Alpes. Mais ses auditeurs ne l’entendent pas de cette oreille ! Montés en association, ils font tout pour la réanimer. Reportage sur des ondes rebelles.
Par CQFD

Radio Mont Aiguille vivra !

« On capte un truc, là ? » « Rien… Y a écrit “No Signal”. » Au milieu des bières, du thé et des cendriers, on raccorde câbles et casques, on teste en rigolant. « Prise du direct dans 2 minutes 24 secondes… » Quelques larsen et deux-trois manip’ plus tard, ça y est : tout est prêt pour diffuser jusqu’aux postes radio du village de Mens. « Bonsoir à toutes et à tous, vous qui venez de vous connecter sur le 91.5 FM : il est presque 23 h, et la libre antenne est ouverte. » La console envoie le jingle réalisé l’après-midi. Autour de la table de la cuisine du « Plex », un appart’ transformé pour quelques jours en studio radio, les micros tournent et les langues se délient. En direct, on discute des ateliers de la journée, des émotions suscitées par la projection du docu Radio Lorraine Coeur d’Acier, la parole libérée d’Isabelle Cadière, des expériences radio à Lyon ou sur l’antenne pirate de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes.

Grande émotion ! Car au village de Mens, dans le Trièves, tout à côté du Vercors, les ondes des radios nationales n’arrivent pas toujours et si les habitants avaient « leur » radio depuis vingt-cinq ans, Radio Mont Aiguille (RMA), parfois la seule que l’on pouvait capter, elle s’est tue au printemps dernier. « On est sur un territoire de montagne, avec parfois un grand isolement, et peu de moyens de communication », nous racontent Aude et Amélie, organisatrices de ces journées d’atelier. Depuis le Trièves, c’est parfois dur de savoir ce qui se passe dans la Matheysine, plateau situé de l’autre côté de la vallée, et vice-versa. « Sur papier, on a Les Nouvelles du Pays. Et puis on avait RMA. »

En 2011, pour dénoncer la mauvaise gestion de la radio par le Comité d’Expansion du Trièves (CET), « les Amis de RMA » se constituent en association. « Radio Mont-Aiguille n’était pas encore détruite, mais elle se dégradait. Au point qu’à cette époque elle a cessé d’émettre pendant deux mois. On a d’abord voulu rentrer dans la radio et la faire changer de l’intérieur, sans succès. Les portes étaient verrouillées. » Alors en avril 2013, à l’annonce de la liquidation judiciaire du CET, Les Amis de RMA convoquent à une assemblée générale d’urgence. Une centaine d’habitants s’y retrouvent. « On a décidé qu’on allait tout faire pour bloquer la vente aux enchères du matériel, pour qu’il ne soit pas dispersé. Et qu’on postulerait pour la ré-attribution de la fréquence. »

Au-delà de la relance, l’envie est à la refondation de la radio. « On veut en faire un outil qui soit le nôtre, celui des habitants, pour travailler à construire des liens entre les gens, un sentiment de communauté au sens large. Pas au sens régionaliste, mais au sens où on partage un endroit où l’on vit. Le projet, c’est de construire ensemble ce truc pour qu’il nous nourrisse, qu’il nous connecte avec ce qu’il se passe à l’extérieur, ce, celles et ceux qu’on ne connaît pas. […] Transformer la contrainte financière, qui rend impossible de salarier quelqu’un, comme une chance pour constituer un groupe qui s’empare collectivement de tous les aspects de la radio. » Mais avant, il y a à faire : les dossiers à envoyer au CSA et au FSER [1], la ligne éditoriale à constituer, la programmation à imaginer, les autres habitants à sensibiliser et tout à apprendre, ou presque. Parmi les membres de l’asso, il y a très peu d’anciens. « Ça me disait bien de faire de la radio. Mais sans rien y connaître ! D’où l’idée des ateliers », explique Amélie. « On s’est dit qu’il fallait se donner le goût de la radio, et se démontrer qu’on était capables de faire. » Pour ça, le mieux, c’est encore de pratiquer. Aude et Amélie contactent quelques radios associatives pour leur proposer d’animer des ateliers de formation. La sauce prend. Tellement bien que le « Week-end » se transforme en « Rencontres », étalées sur quatre jours. Au programme, une vingtaine d’ateliers et plusieurs soirées publiques, animés par une trentaine de membres de radios associatives : on croise les Lyonnaises de Radio Canut, les Marseillais de Galère, mais aussi des intervenants de Fréquence Paris Plurielle, R-DWA de Die, ou Kaléidoscope de Grenoble… Ceux de Zinzine sont montés dans leur camion-studio, installé sur la place du village, pour un direct le samedi après-midi.

Au « QG », une maison prêtée pour les rencontres, une carte de la région est affichée au mur avec toutes les indications pour se rendre aux ateliers sans se perdre dans la montagne et jusqu’au salon de chez Brigitte prendre part à celui nommé « Animer un débat ou comment vaincre sa peur du débat qui foire en direct ». Les ateliers se tiennent dans les salons, les cuisines et quelques salles communales, aménagés comme on peut avec le matériel apporté par les bénévoles des radios. Tout ce petit monde est logé sur les canapés et les matelas d’appoint des maisons du village. Sophie et les bénévoles de « La P’tite Marmite » assurent les repas composés des fruits et légumes, miel, pain, fromage et autres glaces au cassis et la châtaigne, fournis par les producteurs du coin.

Dimanche après-midi. C’est le moment de retour sur les ateliers : création sonore, reportage, interview, montage, « parler à la radio », gestion administrative, techniques de diffusion… L’enthousiasme s’entend. Une habitante : « Merci ! Ça m’a permis de démystifier ce truc de la radio, avec tous ces boutons partout… Ce n’est pas si compliqué. ça donne confiance en nous ! » Laurent : « On est capables de faire… Et on a des choses à dire ! » On dit l’émotion d’être passés en direct, d’avoir produit des petites choses sonores. « J’ai mordu, glisse un habitant, ou j’ai été mordu, c’est selon… » Déjà sont prévues des expéditions dans les radios copines, des séances collectives d’auto-formation. On discute des futures émissions. « Je crois qu’on s’est rendu les énergies », termine Amélie. Sentiment partagé. Si la fréquence est attribuée, rendez-vous au printemps 2014, pour reprendre les ondes ensemble ? [2]


Notes
[1] Fonds de soutien à l’expression radiophonique.
[2] Une souscription a été lancée affin de trouver des fonds pour payer le matériel de la radio en l’absence de subventions suffisantes. Contact : ateliers-radio@riseup.net.

http://cqfd-journal.org/Radio-Mont-Aiguille-vivra


Radio monte aiguille et aprés...

En 1988,radio monte aiguille commençait a émettre via deux fréquences. Radio associatif,de proximité et implanté dans l’Isère. Avril 2013,la liquidation judiciaire est prononcée. Entre temps est crée l’association des amis de Radio monte aiguille,en 2010. Aude, nous parle des dysfonctionnement qui a conduit a l’arrêt de la diffusion de cette radio,et de la motivation de l’association pour sa renaissance,sous un autre nom.

Emission à écouter sur Sons en luttes : http://www.sonsenluttes.net/spip.php?article692
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34504
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Radio Mont Aiguille vivra !

Messagede bipbip » 27 Jan 2014, 01:42

Merci pour votre article dans le dernier numéro. Alors, la relance de Radio Mont-Aiguille, dans les montagnes enneigées au sud de Grenoble se poursuit. Suite aux rencontres radio (des habitant-e-s se sont lancées dans une dynamique d’ateliers autogérés, pour pratiquer sur la base de leurs premiers acquis et concevoir des projets d’émissions. Nous avons maintenant accès au matériel et au studio et commençons à imaginer une webradio… en attendant la remise en onde qui se fera plus probablement en novembre 2014. Dans ce délai, des milliers de choses restent à faire, pour rassembler le plus de bénévoles possibles, consolider notre dynamique de groupe, constituer une grille de programme du tonnerre, acquérir les multiples compétences pour faire tourner la radio… et trouver des fonds pour payer le matériel de la radio en l’absence de subventions suffisantes. Une souscription a été lancée pour cela.

Contactez-nous : ateliers-radio@riseup.net.

Radio Aiguille

http://cqfd-journal.org/Le-courrier-pub ... s-le-no117
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34504
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Radio Mont Aiguille vivra !

Messagede bipbip » 08 Juin 2014, 12:37

à écouter, France culture, les pieds sur terre

Radio Mont-Aiguille
La petite radio associative montagnarde du Triève (38) est tombée en liquidation judiciaire au printemps 2013 à la suite d’une mauvaise gestion. Elle a donc cessé d’émettre. Retour sur l'histoire de cette petite radio associative et sur les causes de sa disparition.
Radio Mont-Aiguille (1) : http://www.franceculture.fr/emission-le ... 2014-06-04

Les amis de Radio Mont-Aiguille (2)
Voyant leur petite radio sombrer, des habitants du village de Mens dans le Triève se sont mobilisés et essaient de remonter une antenne locale. Aujourd'hui, réunis en Assemblée générale, ils choisissent le nouveau nom de leur radio et expliquent ce qu'ils veulent en faire.
http://www.franceculture.fr/emission-le ... 2014-06-05
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34504
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Radio La LOCALE, Saint-Girons (09)

Messagede bipbip » 13 Juin 2014, 13:09

Radio La LOCALE à Saint-Girons dans l'Ariège
Appel à soutien

(La Radio La LOCALE s'est retrouvée en 2013 privée des subventions que la municipalité de Saint-Girons et le Conseil Général lui versaient.)

La LOCALE est une Radio Libre dans toute l'acception de ce terme. Dans cet esprit, elle a préféré renoncer aux revenus de la publicité pour rester indépendante des lobbies économiques ; de même qu'elle garde son autonomie en ne privilégiant aucune formation politique sur son antenne.

Sur la même commune, une seconde radio qui a fait des choix différents et qui bénéficie des confortables revenus de la publicité, se trouve tout de même hébergée gratuitement par la mairie et a vu sa subvention augmenter d'une somme égale au montant de la subvention dont La Locale a été privée.

Certes, La LOCALE a adopté un ton libertaire, tant pour relayer l'information que dans l'animation de certaines émissions qu'elle propose. Par ailleurs elle ouvre ses micros aux 'Sans Voix' pour qu'ils/elles puissent s'exprimer à condition que cela soit fait dans le respect des personnes et sans grossièreté, bien entendu.
Mais le droit de la Liberté de la Presse n'a-t-il pas été acquis le 29 juillet 1881 ? Faut-il le remettre en question ? Car de toute évidence, c'est à la liberté de ses propos que La LOCALE doit la discrimination dont elle est l'objet tant au niveau départemental que municipal.

Pourtant, le CSA (Conseil Supérieur de l'Audiovisuel), seule autorité de tutelle habilitée à définir le caractère réglementaire des radios associatives, lui a accordé son autorisation sans réserve. Ceci permet à notre radio de percevoir l'aide financière du Fonds de Soutien à l'Expression Radiophonique : le FSER, apport indispensable au maintien des trois emplois de la radio. A celui-ci s'ajoutent les revenus financiers tirés des émissions que La LOCALE produit, seule ou en partenariat, et des formations aux techniques radiophoniques dispensées par son technicien et son journaliste auprès des collégiens, lycéens, personnes âgées ou en situation de handicap ainsi qu'auprès de tout public intéressé.

Avec cet argent de l'état et ses propres produits la radio est parvenue à créer et maintenir trois CDI sur un bassin d'emploi très défavorisé.
Toutefois ces subventions municipales et départementales, même minimes, n'étaient pas négligeables dans les comptes serrés de la radio.
Mais cette injustice économique que nous subissons, prend une autre dimension car elle soulève un problème d'ordre déontologique qui est la question de savoir si l'argent public destiné aux radios associatives doit dépendre du choix des sujets abordés par ces radios et du ton parfois libre sur lequel elles s'expriment ?

C'est pourquoi, nous vous demandons de soutenir notre action en relayant l'information et en signant la Cyber@ction que nous avons mise en ligne (ci dessous) pour interpeller les élus.

Cyberaction : Soutien à la Radio La LOCALE !
http://www.cyberacteurs.org/cyberaction ... e-751.html



Site : http://lalocale.ckdevelop.org/news/news.php


Vendredi 13 juin

Soirée Concerts en Soutien à Radio La LOCALE
René Binamé - Trutzdem - SiliRotmok - Mik&Mak
à 18h, Le Palmier, 59 avenue Maréchal Foch, Saint-Girons
détails : http://ariege.demosphere.eu/rv/4579

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34504
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Diverses radios libres alternatives

Messagede bipbip » 01 Déc 2018, 01:12

Lancement de la WebRadio Crochet à Rouen

Après presque un an de préparation, la WebRadio Crochet, hébergée au Diable au Corps, est enfin opérationnelle et sera bientôt écoutable sur A l’Ouest.

... https://a-louest.info/Lancement-de-la-W ... -Rouen-543


Image

Marathon Radio Crochet : 24h de direct

Installées dans la bibliothèque du Diable au corps, des équipes de motivés vont s’enchaîner pendant 24 heures de direct pour lancer OFFICIELLEMENT la Webradio Crochet, du dimanche 2 décembre à 9h au lundi 3 décembre à 9h !

« Ce projet est éminemment collectif, et est impacté à chaque fois que quelqu’un le rejoint. Qu’on soit fan de cinéma, musicien, rat de bibliothèque, révolutionnaire dans l’âme, ou tout ça à la fois, on peut trouver son compte au sein de la WebRadio. De fait, ce qui caractérise notre « ligne éditoriale » s’il en est, c’est une souplesse tant dans les formats que dans les thématiques d’émissions, mais également toujours, à plus ou moins basse tension, un besoin de comprendre, analyser, contrecarrer le monde au sein duquel on évolue, tout en dansant, chantant, et s’aimant dans ses ruines. »

... https://a-louest.info/Marathon-Radio-Cr ... direct-611
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34504
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05


Retourner vers Radio-TV-audio

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité