CQFD

Re: CQFD

Messagede bipbip » 13 Avr 2017, 11:56

Image

https://www.alternativepn.fr

En réponse à Alternative-Police (CFDT)
Communiqué du mensuel CQFD

Notre modeste mensuel de critique sociale est flatté d’avoir attiré l’attention de la CFDT, syndicat toujours à la pointe dans la défense des intérêts des travailleurs.

Alternative-Police s’offusque de notre Une qui stigmatiserait une institution de la République [1].

Question : l’institution ne se stigmatise-t-elle pas toute seule quand une matraque pénètre (par accident ?) l’anus d’un citoyen et que l’auteur de cet acte barbare est juste mis à pied ? On attend toujours une condamnation ferme de votre part, plutôt que ce genre de tergiversations : « La sérénité de tous est donc de rigueur dans cette affaire ! » (cf. votre communiqué du 07/02/17b https://www.alternativepn.fr/medias/fil ... s-bois.pdf)

De même, lorsque le 6 mars, au lycée Suger de Saint-Denis (93), la police est intervenue contre des enfants avec des méthodes dignes de la bataille d’Alger, vous n’avez pas jugé bon de questionner une telle disproportion dans l’emploi de la force. En bons pères de famille ?

Vous désignez CQFD, mais aussi les rappeurs Fianso et Jo le Phéno, ainsi que Philippe Poutou, comme des individus qui « se considèrent au‐dessus de la loi de la République en diffamant et en outrageant des hommes et des femmes qui œuvrent au quotidien à la sécurité de tous au péril de leur vie ». Mais qui dans ce pays, à part les politiciens, peut se vanter de bénéficier d’autant d’impunité que les policiers ?

Lorsqu’à l’automne 2016, on a vu des centaines de flics armés et cagoulés envahir les rues de Paris toutes sirènes hurlantes, pendant leurs heures de service et en plein état d’urgence, pour y conspuer leur hiérarchie avec des slogans fascistoïdes, le silence de votre syndicat a été fracassant.

Contrairement à vos collègues sympathisants FN (50 % d’entre vous, selon certaines estimations), CQFD n’est pas au-dessus des lois. Et nous sommes donc prêts à affronter les foudres judiciaires que vous réclamez contre nous. En cas de procès, nous donnerons la parole en tant que témoins de la défense à tous les proches des victimes de violences policières. La salle d’audience n’y suffira pas.

Notes

[1] https://www.alternativepn.fr/medias/fil ... sation.pdf


http://cqfd-journal.org/Communique-du-mensuel-CQFD
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: CQFD

Messagede Béatrice » 26 Avr 2017, 06:52

mercredi 26 avril 2017 à MARSEILLE

-19 h Librairie Transit, 45 Bd de la Libération, 13001

Rencontre et discussion avec des membres de CQFD
autour du cahier spécial du dernier numéro de CQFD sur les violences policières

Le 15 mars, journée internationale de lutte contre les violences policières, des centaines de flics ont manifesté à Paris pour réclamer plus de laxisme de la part des juges après la condamnation d’un de leurs collègues pour le meurtre d’Amine Bentounsi. Ce même jour au TGI de Pontoise (Val-d’Oise), Yacouba, frère d’Adama Traoré, mort étouffé sous trois gendarmes à Beaumont-sur-Oise le 19 juillet 2016, a été condamné à 18 mois de prison pour avoir frappé un gars ayant sali la mémoire du frangin dans les pages du Parisien. La même juge a déjà condamné Bagui, autre frère d’Adama, à 8 mois de prison pour outrage et violences, et l’a ensuite inculpé de « tentative d’assassinat sur personne dépositaire de l’autorité publique ». Il est en fait accusé sans preuve d’avoir tiré sur les forces de l’ordre lors des troubles consécutifs à la mort d’Adama – comme les frères Kamara à Villiers-le-Bel après les émeutes qui suivirent la mort de Lakhamy Samoura et Moushin Sehhouli en 2007. Une vie volée par un flic : cinq ans avec sursis. Un nez cassé : 18 mois ferme. La police tue, la justice enterre.

La dérive de ce pays sur la pente du tout-sécuritaire, l’état d’urgence permanent, la répression du mouvement social, l’autonomisation quasi séditieuse d’une frange de la police, la multiplication des « bavures » à connotation raciste… L’actualité a porté CQFD vers Paris et sa banlieue. Ce qui ne veut pas dire qu’à Marseille, Clermont-Ferrand ou Colmar il ne se passe rien. Nous y reviendrons prochainement.

http://transit-librairie.org/event/renc ... olicieres/
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2751
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Re: CQFD

Messagede Béatrice » 04 Mai 2017, 18:18

vendredi 5 mai 2017

-19 h Manifesten, 59 rue Thiers, 13001

Apéro de sortie du CQFD n° 154


Apéro de sortie du Journal n° 154 : La Fatigue démocratique.

Avec le groupe Piel Canela.
Et presque toute l’équipe du journal.

CQFD : http://cqfd-journal.org/

http://www.millebabords.org/spip.php?article30679
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2751
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Re: CQFD

Messagede bipbip » 05 Mai 2017, 16:45

CQFD n°154 (mai 2017)

Image

Sommaire : http://cqfd-journal.org/Au-sommaire-du-no154
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: CQFD

Messagede bipbip » 10 Juin 2017, 15:53

CQFD n°155 (juin 2017)

Image

Sommaire : http://cqfd-journal.org/Au-sommaire-du-no155
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: CQFD

Messagede bipbip » 07 Juil 2017, 08:02

CQFD n°156 (juillet-août 2017)

Image

Sommaire : http://cqfd-journal.org/Au-sommaire-du-no156
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: CQFD

Messagede bipbip » 09 Sep 2017, 18:46

CQFD n°157 (septembre 2017)

Image

Sommaire : http://cqfd-journal.org/Au-sommaire-du-no157
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: CQFD

Messagede bipbip » 10 Sep 2017, 12:08

Ville rose et cieux noirs

L’avantage de notre mutuelle de sur-diffusion, Palimpseste [1] (lancée avec les revues Jef Klak, Z et les éditions La lenteur), n’est pas tant de rapporter quelques maigres picaillons dans notre caisse. L’avantage, c’est surtout que notre émérite et dévoué super-diffuseur Julien Tewfiq profite de ses pérégrinations pour nous rapporter les mots doux (ou durs !) de lecteurs et lectrices. Par exemple, pas plus tard que fin août, lors de l’Université d’été d’Attac, à Toulouse : un bon moulon de compliments, qui nous font toujours chaud au cœur, un avertissement à ne pas devenir un journal d’« intellos », des encouragements à continuer de suivre ce qu’il se passe en Turquie et au Kurdistan ou à enquêter sur ce qu’il se trame au Venezuela… Il fait un boulot agréable, le Julien. Mais une autre part de son taf consiste encore et toujours à expliquer notre modèle anti-économique : CQFD ne vit que pour et par ses lecteurs et lectrices, sans chef, sans pub et sans sub…

Enfin, sans sub… Pas tout à fait ! Depuis des années, le Chien rouge tenait face aux vents mauvais grâce à deux emplois aidés : au poste de secrétaire de rédaction (SR) pour tenir la barre et au poste de maquettiste pour hisser les voiles de papier [2]. On envisageait même d’en contracter un troisième pour notre héroïque sur-diffuseur et lui permettre de sur-vivre de son sur-labeur. Las, le sombre Macron et sa clique à claques, naufrageurs fanatiques, semblent vouloir envoyer par le fond les emplois aidés ! Coup de torchon austéritaire, le gouvernement se prépare tout simplement à couper les vivre à deux ou trois centaines de milliers de travailleurs précaires (sauf dans l’éducation où les dits précaires remplacent comptablement bien de moins précaires).

Stupeur et tremblements dans notre local ! Pourrons-nous continuer à voguer dans une telle galère ? Notre nouveau SR tiendra-t-il longtemps avec le RSA ? Palimpseste est-elle condamnée à n’être qu’une belle idée morte-née ? Hervé, seul salarié du Chien rouge, doit-il envisager un plan de reconversion ? Vous le saurez en lisant les prochains numéros de CQFD…

Notes

[1] Pour la diffusion en Infokiosques, librairies associatives ou itinérantes, bistros clandos et autres lieux hors normes. N’hésitez pas à écrire à palimpseste.diffusion@gmail.com.

[2] Et pour payer des vacances à Ferdi ! ;)

http://cqfd-journal.org/Ville-rose-et-cieux-noirs
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: CQFD

Messagede bipbip » 07 Oct 2017, 16:37

CQFD n°158 (octobre 2017)

Image

Sommaire : http://cqfd-journal.org/Au-sommaire-du-no158
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: CQFD

Messagede bipbip » 07 Oct 2017, 17:15

Passations de pouvoir

Un graphiste vous manque, et tout est dépeuplé. Une autre le remplace, et la vie du journal reprend son cours. Oui, les choses sont bien faites. L’ami Ferdi, qui se chargeait de la maquette de CQFD depuis deux ans, a donc mis les voiles : le contrat aidé dont il bénéficiait est arrivé à échéance (comme bien d’autres, voir nos trois pages sur le sujet). Le camarade nous manquera. Toujours talentueux (mais parfois un peu bougon), il avait l’œil avisé et le coup de souris sûr, nous mitonnant des pages aux petits oignons.

Mais son départ ne nous laisse pas orphelins : le Chien rouge lui a trouvé une remplaçante. Pour prendre sa place, Cécile. Laquelle débarque avec une délicate mission, à conduire sur une ligne de crête : « Le changement dans la continuité » - on dirait le programme d’un politicien centriste… Sacré challenge. Elle a commencé à le relever dès ce numéro, elle va continuer à affiner au fil des mois. Pas question, en tout cas, que vous perdiez vos repères et que vous ayez l’impression que les aboiements du Chien rouge ne sont plus ce qu’ils étaient.

Et puisqu’on parle d’arrivée, il est temps de combler un impardonnable retard. Celui que nous avons mis à féliciter Naïke et Mathieu, camarades de la presse pas pareille ayant donné naissance mi-juillet à une petite Anouk. Joie et cotillons – tournée générale de mousseux ! On en profite pour trinquer aussi à la santé des tenanciers du génial blog Graffitivre http://graffitivre.tumblr.com/, qui depuis un bail approvisionnent CQFD en clichés de tags incisifs et d’absurdes slogans muraux [1]. Leur rubrique photo était tellement bien que nous avons décidé d’en reprendre le principe à notre compte. Scandale ? Que non, ils l’ont bien pris. À preuve leur gentille réponse à notre lâche abandon : « Pas de problèmes pour le changement. On fourguera notre came à des journaux autrement plus sérieux comme l’Écho des Savanes ou Mickey Parade. » La presse mainstream n’a qu’à bien se tenir !

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: CQFD

Messagede bipbip » 04 Nov 2017, 21:03

CQFD n°159 (novembre 2017)

Sommaire : http://cqfd-journal.org/Au-sommaire-du-no159
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: CQFD

Messagede bipbip » 07 Nov 2017, 20:48

Appel à soutien à CQFD

SOS d’un canin en détresse

On le sait : les appels à soutien, c’est triste comme un jour sans vin. Et par les temps qui courent, c’est un peu trop tous les jours. Si on en est réduit, contraint et forcé, à cette extrémité, ce n’est pas par plaisir de la jouer lacrymal. Mais parce qu’il y a danger mortel pour le Chien rouge. Car oui : CQFD ne va pas bien. Du tout.

Son pourtant très chiche modèle économique périclite dans les grandes largeurs. Pour plusieurs raisons. Il y a d’abord cet oukase jupitérien sur les emplois aidés qui nous affecte directement. On n’en abusait pourtant pas. Deux emplois en CUI-CAE (une maquettiste et un secrétaire de rédaction) pour un mensuel tel que le nôtre, ce n’est pas la mer à boire. Juste une manière de dédommager, pour 826 € par mois (même pas un Smic !), ceux qui se dévouent au quotidien pour le journal. Ces deux postes, synonymes de boulot de malade, sont difficilement conciliables avec un emploi alimentaire, à moins de s’infliger un burn-out mensuel. Mais voilà : Macron, ce Sarkozy ripoliné, a mis fin à notre combinazione de prolos de la presse indépendante en même temps qu’il a jeté des dizaines de milliers de personnes par la trappe à pauvreté. Bref, nous revoilà dans le dur !

Il y a aussi ce constat : nos ventes s’érodent tout doucement. Alors même que l’air du temps rend indispensables la critique et l’expérimentation sociales façon CQFD, on ne parvient pas à élargir notre base de lecteurs. Il faut dire que pointer le bout de son museau dans les (toujours moins nombreux) kiosques, parmi les gros mastodontes de la presse arrosés d’argent public, n’est pas exactement une sinécure.

Si la situation nous est si défavorable, c’est surtout parce que nous tenons mordicus à notre modèle anti-économique. Le plus indépendant possible. Pas de sub ni de pub, pas de patron ni d’affiliation à un quelconque groupe politique. Actuellement, la vente du journal, qu’il s’agisse d’un achat en kiosque, de la main à la main ou d’un abonnement, couvre le prix de l’impression et de la diffusion. Tout ce que vous ajoutez en soutien sert à financer un poste administratif à mi-temps et le loyer de notre local à Marseille. Sans le soutien, nous ne serions rien. Et à la rue.

Pourquoi sauver le Chien rouge ?

Drôle de question. Mais soit, faisons rapidement l’article. CQFD est l’un des seuls mensuels nationaux totalement indépendant. Et l’unique fabriqué à Marseille ! Depuis bientôt quinze ans que le journal a pris d’abordage les kiosques, il multiplie les reportages à travers le monde, la France et nos quartiers en donnant le plus possible la parole à celles et ceux qui ne l’ont jamais.

CQFD, c’est aussi des entretiens, des chroniques enflammées, des envolées photographiées ou dessinées. C’est surtout le suivi de luttes (zapatistes, kurdes, notre-dame-deslandistes, ouvrières, etc.) dont on parle si peu et si mal ailleurs. Et c’est enfin des dossiers thématiques pour creuser en profondeur certaines questions, pas forcément liées à l’actualité. Tout ça grâce à des dizaines de participants et participantes (rédacteurs, photographes, maquettistes, illustrateurs, relecteurs, vendeurs à la criée, plus ceux qui gèrent l’administratif et la compta) qui se dévouent bénévolement chaque mois, juste parce qu’ils y croient. Dur comme fer.

On a d’ailleurs plein de projets en tête : plus de reportages, des dossiers spéciaux (paysans, instrumentalisation de l’histoire, sports populaires, luttes sociales, drogues), un nouveau site, une nouvelle maquette, des nouvelles croquettes, une mutualisation de sur-diffusion avec l’asso Palimpseste, etc.

Et ça va faire quinze ans ! Quinze ans à bosser comme des ânes (et l’autre endive qui nous traite de « fainéants »...) pour lustrer le Chien rouge dans le sens du poil. Lui aiguiser les crocs. Le balader en ville pour mordre les mollets des cuistres. À force, nous finissons par faire partie du paysage. Comme si ça ne devait jamais changer. Sauf que l’histoire de CQFD n’a jamais été aussi proche de se terminer. Car oui, nous en sommes là ! Au train où vont les choses, le Chien rouge ne passera pas l’hiver. En janvier ou février 2018, il faudra fermer le local de la rue Consolat, mettre fin à l’aventure.

À moins que…

Cette campagne de sauvetage, qui débute tout de suite, là, maintenant et avec vous, doit être grande et victorieuse ! Pour continuer à exister et faire des plans sur les comètes, nous avons, plus que jamais, besoin de votre soutien.

Il nous faut, au minimum, 1 000 abonnés supplémentaires pour nous maintenir sur notre frêle esquif. Alors, hardi, abonnez-vous et abonnez largement autour de vous ! Mais vous pouvez faire encore plus ! Faites connaître CQFD, donnez vos vieux numéros, affichez vos unes ou posters préférés, twittez à qui mieux-mieux, inondez les réseaux sociaux autant que les bistros, les radios, les squats ou les locaux associatifs… Vous pouvez aussi contacter Palimpseste (palimpseste.diffusion@gmail.org) pour diffuser vous-même CQFD et d’autres revues.

Et de notre côté ? On va continuer, tant que vogue la galère, à améliorer ce journal que nous partageons avec vous chaque mois. Nous n’allons quand même pas laisser les clébards fins de race de Valeurs actuelles et les caniches serviles de la presse mainstream occuper tous les trottoirs. Pas moyen.

Avec vous, le Chien rouge est une meute !


http://cqfd-journal.org/SOS-d-un-canin-en-detresse
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: CQFD

Messagede Pïérô » 19 Nov 2017, 13:43

Radio : Entretien avec CQFD

l’Egregore du 13 Novembre 2017

nous recevons Christophe membre du comite de rédaction CQFD. Le journal marseillais, en situation précaire lance un appel à abonnement. Une occasion de présenter l’historique et la démarche du canard au chien rouge…

à écouter : http://www.oclibertaire.lautre.net/spip.php?article2000
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20413
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: CQFD

Messagede bipbip » 05 Déc 2017, 19:57

CQFD n°160 (décembre 2017)

Image

Dossier : radios libres

Sommaire : http://cqfd-journal.org/Au-sommaire-du-no160
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: CQFD

Messagede bipbip » 06 Déc 2017, 01:03

Souscription

Opération : Des croquettes pour le Chien rouge

Enfin des bonnes nouvelles ! Notre appel pour sauver CQFD a été entendu, y compris dans le milieu de la presse parisienne avec des relais sur le site de Libération et un bien beau texte de l’ami Porquet dans le Canard Enchaîné. Mais le plus stimulant a été de constater qu’un grand nombre de lecteurs et lectrices qui avaient abandonné le Chien rouge depuis plus ou moins longtemps se sont réabonnés. Résultat : les courriers de soutien accompagnés de nouveaux abonnements, de réabonnements et de dons ont afflué sur le bureau du secrétaire administratif tout au long du mois de novembre. Au rythme dément de 30 à 40 par jour ! Presque notre rythme mensuel habituel… Au final, il y a près de 250 abonnés de plus, soit un quart de l’objectif de notre appel à soutien. Nous remontons un peu la pente, mais il y a encore du boulot.

Car nous partions de fort loin. Il faut remonter à février 2014 pour compter 2000 abonnés à CQFD. Un seuil que la campagne actuelle ne nous a pas encore permis d’atteindre. Il est donc indispensable de continuer à diffuser largement autour de vous le SOS d’un canin en détresse. De déposer, parmi les paquets enrubannés au pied du sapin ou devant la cheminée, un abonnement à votre mensuel de critique et d’expérimentations sociales préféré. Que nous passions, en ces temps de consommation frénétique, de la précarité absolue à la précarité relative. Snif...

En ce qui concerne le fric, nous ne pouvons prétendre à jouer dans la même catégorie que nos collègues du Monde Diplo, qui ont annoncé dans leur édition de novembre avoir récolté plus d’un million et demi d’euros de dons sur les huit dernières années. Mais, à notre échelle et en moins d’un mois, les 20 000 euros reçus, entre abonnements et dons, auxquels s’ajoutent 1 000 euros de ventes de T-shirts et de livres, représentent une bouffée d’oxygène digne d’un service de réanimation d’urgence. D’ailleurs, pour maintenir la dynamique du soutien, nous lançons un financement participatif sur le site HelloAsso dans l’idée de toucher un public plus large qui pourrait contribuer à la poursuite de l’aventure du rouge canidé.


Notes
[1] Les rares cheveux de Julien Tewfiq te disent "merci" ! (Note du webmaster.)
[2] En tout cas, il n’y a pas de preuve. (Note du community manager.)


http://cqfd-journal.org/Operation-Des-c ... es-pour-le
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Précédente

Retourner vers Publications périodiques, journaux, revues

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité