Libertaires pollués par le Strass à Montpellier et Toulouse

Libertaires pollués par le Strass à Montpellier et Toulouse

Messagede berneri » 10 Avr 2014, 19:14

Quand un "syndicat" étudiant , le SCUM en cours d'adhésion à la CNT-SO, soutien le lobby des petits patrons prostiteurs ou autoentrepreneurs au mépris de la dignité humaine et de la plupart des prostituées victimes de l'exploitation et de la violence de la prostitution,
et quand No-pasaran et des féministes se laissent aussi embarquer dans l'avanture foireuse ...

Bref quand des "libertaires" confondent libéral et libertaire,
Quand des libertaires confondent pseudo-radicalité et révolution

Honte!

http://scalp34.wordpress.com/2014/04/04/0904201=4-stop-a-la-repression-des-prostituees/




Le SCALP – No Pasaran 34 s’associe, aux côtés du Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM), à l’appel du collectif féministe non-mixte "Les Tricoteuses en Furie" pour un rassemblement contre la répression des prostituées, à l’occasion de l’invitation par la fac de lettres de l’organisation réactionnaire "L’amicale du Nid". Rendez-vous mercredi 9 avril à 18h devant la salle Camproux (Maison des Etudiants) de l’Université Paul-Valéry.

manif-9

Stop à la répression des prostituées !

Ce mercredi 9 avril 2014, dans le cadre du Festival de lutte contre les discriminations, l’université Paul Valéry invite L’amicale du Nid pour une exposition et une émission « Prévention de la prostitution étudiante » diffusée sur Radio Campus (salle Camproux).

- Qu’est-ce que L’Amicale du Nid ?

C’est une association fondée en 1946 par un prêtre et une militante des Jeunesses Ouvrières Chrétiennes. Convaincu que la prostitution est un fléau pour la société et un drame pour les personnes qui l’exercent, l’Amicale du Nid tient des positions prohibitionnistes visant à faire disparaître la prostitution en France.
Il a entre autres soutenu la loi de pénalisation des clients adoptée en décembre dernier.

- Loi de pénalisation des clients:

Cette loi répressive et raciste prévoit notamment de sanctionner les clients (1500 euros d’amende) et d’octroyer 350 « généreux » euros pendant 6 mois aux travailleurs/euses du sexe à condition qu’elles n’exercent plus. Conséquence direct de la loi, les putes se voient forcées d’exercer dans des lieux isolés s’exposant d’autant plus aux violences de la part des clients, de la police et d’éventuel.le.s exploiteurs. Sous prétexte de lutte contre la "traite", il s’agit en réalité de lutter contre les migrantes qui exercent le travail du sexe. Ainsi, depuis la mise en place de cette loi, une vingtaine de prostituées ont été arrêtées au bois de Boulogne, puis expulsées.

- Les dégâts de l’abolitionnisme

En infantilisant les prostitué-es et en les faisant passer pour des déséquilibré.e.s, les abolitionnistes retirent toutes possibilités aux principaux/ales concerné.e.s de s’auto-organiser pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail . Pourtant, l’existence d’associations de santé communautaire- Grisélédis, Cabiria- et du STRASS-Syndicats des travailleurs/euses du sexe- démontre qu’illeux peuvent et doivent militer pour leurs droits en dehors de ces institutions paternalistes et moralisatrices.

La prostitution est une réalité dans le milieu étudiant. Mais doit-on s’en étonner ? Les montants des bourses stagnent pendant que les prix flambent. Un.e étudiant.e sur deux est obligé.e de travailler en parallèle de ses études, et le budget moyen mensuel d’un.e étudiant.e est en dessous du seuil de pauvreté. Il est donc urgent de s’attaquer aux causes réelles de la pauvreté des étudiant.e.s comme des travailleur/euse.s, mais aussi de cesser de réduire au silence les travailleur/euse.s du sexe qui, tout comme n’importe quel.le.s travailleur/euse.s, cherchent à défendre leurs droits !!!

- L’université Paul Valéry, l’UNEF et Sud-Etudiant

L’université Paul Valéry, l’UNEF et Sud-Etudiant se sont associés à l’Amicale du Nid, pour mener une « étude » sur la « Prévention de la prostitution étudiante » afin de diffuser un idéal prohibitionniste, qui, loin de lutter contre la précarité étudiante, ne fera que mettre plus en danger les étudiantEs qui recourent à la prostitution !!!!

Solidarité et Liberté pour les travailleur/euse.s du sexe !

SCALP . SCUM .TRICOTEUSES EN FURIE
berneri
 
Messages: 380
Enregistré le: 20 Sep 2009, 18:58

Re: des libertaires pollués par le Strass à Montpellier

Messagede SchwàrzLucks » 11 Avr 2014, 00:22

Le Scalp et le SCUM pour le coup c'est la même personne à mon avis. J'ai beau ne pas avoir été partisan de la création d'une énième conf' qu'est la CNT-SO, mais franchement, ils n'ont pas besoin de casseroles comme ça alors qu'ils commencent tout juste et font un réel travail de terrain... Il me semblait qu'au début ils parlaient de ne pas syndiquer les étudiant-e-s (ou en tout cas de ne pas monter de syndicats étudiants) ?
SchwàrzLucks
 
Messages: 406
Enregistré le: 18 Oct 2010, 21:39

Re: des libertaires pollués par le Strass à Montpellier

Messagede berneri » 11 Avr 2014, 18:31

"
La Fédération Education/Recherche de la CNT-SO apporte son soutien au SCUM pour les élections à l’UM3
27 mars 2014 combatuniversitaire

La liste indépendante présentée par le Syndicat de Combat Universitaire de Montpellier (SCUM) pour les élections de l’Université Montpellier 3 reçoit le soutien officiel de la Fédération Education/Recherche de la CNT- Solidarité Ouvrière."
http://combatuniversitaire.wordpress.com/2014/03/27/la-federation-educationrecherche-de-la-cnt-so-apporte-son-soutien-au-scum-pour-les-elections-a-lum3/

Est ce toujours le cas après ça:

sur le site du scum:
http://combatuniversitaire.wordpress.com/2014/04/07/rassemblement-contre-la-repression-des-prostituees-mercredi-9-avril/

?????????????????????????????????????????????????????????????? !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
berneri
 
Messages: 380
Enregistré le: 20 Sep 2009, 18:58

Re: des libertaires pollués par le Strass à Montpellier

Messagede Pïérô » 13 Avr 2014, 15:00

C'est en effet une véritable pollution, à différents titres, et qui touche le fond et le sens. C'est une attaque contre le combat abolitioniste de la prostitution et du système prostitutionnel, et c'est une pollution idéologique en reproduction de l'idéologie libérale dominante qui va jusqu'à se heurter au combat libertaire. Et le problème c'est que ça fait complètement extra-terrestre au beau milieu du mouvement libertaire, et que cela porte une lourde confusion, un confusionnisme idéologique qui se heurte de plein fouet à ce que ce mouvement porte.

Il est important de se positionner fermement contre cette dérive à contre sens !

Je pense aussi que cela ne servira certainement pas au développement de la CNT-SO, et je rejoins aussi SchwàrzLucks dans ce qu'il dit, et que cet espace politique vaseux multidimensionnel pour radicaux de carnaval n'est pas un cadeau mais constituera un véritable boulet, et qu'il y a toutes les raisons d'interpeller la CNT-SO sur ce sujet, comme Solidaires étudiant-e-s dont une branche parisienne est elle aussi en partie polluée par le même phénomène. Cela s'explique aussi par le fait que des étudiantes arrondissent les fins de mois avec ce type de commerce, mais volontairement là et contrairement à beaucoup de prostituées. Et si cela les regardent, je ne vois pas du tout ce que ce combat pour la défense de ce commerce et de cette exploitation vient faire dans notre mouvement, féministe, libertaire, anticapitaliste et révolutionnaire.

Il y a eu quelques échanges à ce sujet là, où fabou à fait un topic à part sur Montpellier, un peu comme sa manière de militer et construire, en construisant un monde à part et en cultivant une radicalité de bazar face à l'existant (Mouvement(s) libertaire, SUD, Collectif antifasciste, etc...) : viewtopic.php?f=7&t=6817&start=15#p145845

Sur le strass et le lobby pro-prostitution : http://www.alternativelibertaire.org/?P ... yndicat-ou, et nombreux éléments dans le topic "Contre le système prostitutionnel: libertaire vs libéral" : viewtopic.php?f=75&t=4152
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: des libertaires pollués par le Strass à Montpellier

Messagede Ian » 13 Avr 2014, 16:49

Pïérô a écrit:Cela s'explique aussi par le fait que des étudiantes arrondissent les fins de mois avec ce type de commerce, mais volontairement là et contrairement à beaucoup de prostituées.
Ce ne serait pas plutôt pour payer leurs études?
Parce que dans ce deuxième cas, ça veut dire qu'il faut s'en prendre sérieusement à la pauvreté étudiante. Dans le premier, ça signifierait que c'est plus ou moins inévitable.
Avatar de l’utilisateur-trice
Ian
 
Messages: 389
Enregistré le: 13 Déc 2009, 13:43

Re: des libertaires pollués par le Strass à Montpellier

Messagede Pïérô » 13 Avr 2014, 17:34

Pas évident, car dans cette sphère estudiantine il ne reste déjà plus des plus pauvres, et l'on sait combien les jeunes issu-es de la classe ouvrière y sont peu représenté-es. Et il n'y a pas d'automatisme. Mais cette dimension est pourtant importante, car elle l'est aussi dans le cadre de la prostitution plus généralement. C'est bien pourquoi, et dans le post en lien, mais aussi à d'autres endroits, est posée la nécessité d'articulation entre lutte féministe et lutte sociale dans ce contexte prostitutionnel, et évidemment plus largement (pour un revenu de base, pour l'accès au logement, aux papiers, etc...). Mais on est là dans une autre dimension, car dans celle qui est dénoncée, il n'y a que façade, l'enjeu pour certains et certaines est plutôt de préserver le cadre libéral et l'existant, sinon il y aurait axe, angle, et cibles de lutte commune, ce qui n'est pas le cas, et cet exemple le montre et en plus dans toute sa violence. Cette violence à contre sens s'est pour autre exemple exercée lors de la foire à l'autogestion, où après l'attaque du stand de Zéromacho (autre association abolitionniste sur la liste noire du strass) tout le monde s'est fait proprement insulté par un commando du strass, avec MM en personne et quelques membres de ce réseau.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: des libertaires pollués par le Strass à Montpellier

Messagede Ian » 13 Avr 2014, 18:52

Pïérô a écrit:Pas évident, car dans cette sphère estudiantine il ne reste déjà plus des plus pauvres, et l'on sait combien les jeunes issu-es de la classe ouvrière y sont peu représenté-es.
Ce que tu dis me paraît plutôt renforcer l'idée que certaines femmes se retrouvent contraintes de se prostituer pour payer leurs études, vu les difficultés que représentent le financement des études.

Après ça ne règle pas le reste de la question bien-sûr, mais je pense que ce serait un raccourci un peu rapide de considérer que les étudiantes se prostituant feraient ça volontairement et juste pour arrondir les fins de mois, et pas sous la contrainte financière pour arriver à joindre les deux bouts.
Avatar de l’utilisateur-trice
Ian
 
Messages: 389
Enregistré le: 13 Déc 2009, 13:43

Re: des libertaires pollués par le Strass à Montpellier

Messagede Pïérô » 13 Avr 2014, 18:59

J'aurais tendance à penser comme toi, et voir les choses sous cet angle, d'autant que c'est la réalité d'une certaine partie de ce monde étudiant (et que c'est majoritairement la réalité des prostituées en général) et c'est plus pratique pour la lutte, mais les membres du lobby strass et compagnie parlent alors là de "victimisation" et affirment bien un choix tout libéral, et c'est bien là le problème, et ce qui est de l'ordre d'une posture volontaire et assumée. Et si tu interroges cette posture toute libérale, c'est que tu es "un réac moralisateur coincé du cul". C'est pas compliqué leur argumentation, même avec un discours là pseudo libertaire et manipulateur. Et relis le tract, il s'agit bien de défendre un statut de "travailleur-euse du sexe" et pas de lutter contre la prostitution, et contre cette exploitation et oppression, ni de lutter pour une amélioration des conditions d'existence et d'études, en termes de revenus, d'accès au logement, etc... Là ils-elles s'en prennent à une association abolitionniste qui fait de la prévention et de l'accompagnement à la sortie de la prostitution, et un réel travail de terrain, ce qu'ils et elles ne font pas d'ailleurs.
Il faut donc dissocier le combat abolitionniste, et féministe, d'intérêt général, et ce combat libéral, en intérêts divergents. Et en plus il faut dénoncer ce dernier, comme ce dernier combat le premier, et c'est ce que l'on fait encore là. :wink:
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22405
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: des libertaires pollués par le Strass à Montpellier

Messagede Kzimir » 14 Avr 2014, 10:47

Euuuuuh, je veux pas me faire l'avocat du diable, mais dire que le Strass ne fait pas de travail de terrain ça me semble un peu exagéré. Et il y a un vrai questionnement à avoir sur le truc du Strass, non pas en terme de "prostitution bien ou mal ?" mais sur la défense des femmes qui aujourd'hui se prostituent. En tout cas quand les gens du Strass disent que la pénalisation des clients met en danger les femmes qui se prostituent, ça me semble pas absurde. Il ne s'agit pas ici seulement d'un débat "abolition vs réglementation" mais de voir les conséquences concrètes d'une telle mesure.
Kzimir
 
Messages: 782
Enregistré le: 13 Fév 2010, 16:15

Re: des libertaires pollués par le Strass à Montpellier

Messagede Blackwater » 14 Avr 2014, 12:05

Ce qui met en danger les prostituées, ce n'est pas la pénalisation en tant que telle mais le fait que cette pénalisation ne s'accompagne pas de mesures sociales qui permettraient aux prostituées de sortir de la prostitution, et qu'elle ne s'accompagne pas non plus de droit sociaux pour les prostituées contraintes (exemple : couverture de maladie).
Le problème du Scum/Scalp de Montpellier/Strass c'est qu'ils se servent de ces trucs pour mieux faire passer un odieux message anti-abolitionniste et ainsi anti-féministe, anti-libertaire, légitimant le point de vue pro-libéral du Strass.
Modifié en dernier par Blackwater le 14 Avr 2014, 20:17, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur-trice
Blackwater
 
Messages: 334
Enregistré le: 18 Mar 2012, 12:57
Localisation: Toulouse

Re: des libertaires pollués par le Strass à Montpellier

Messagede fabou » 14 Avr 2014, 15:26

Ce serait bien d’arrêter de tirer des plans sur la comète.
Tout d'abord, seules deux personnes sont membres des deux structures en même temps (SCALP et le syndicat SCUM).

Ensuite, concernant ce tract, dont l'objectif était uniquement d'appeler à un rassemblement contre un lobby réactionnaire, et non de faire la promotion d'une réglementarisation de la prostitution, je vous invite à lire les différentes réponses que j'ai apportée sur ce forum et sur l'autre :

Je pense qu'il y a incompréhension concernant ce texte écrit par les militante du collectif féministe non-mixte "Les Tricoteuses en Furie".
Comme je l'ai expliqué dans l'autre forum : il s'agit là de s'opposer fermement à l'amicale du nid, émanation du réactionnaire "Mouvement du Nid", officine ultra-catholique, financée par Caritas (tu sais, les "humanitaires" qui empêchent les populations qu'ils "aident" d'avoir accès à des moyens de protection contre le sida ou des grossesses non-désirées).
A l'Université Paul-Valéry, c'est cette officine nauséabonde qui vient faire la publicité de la loi de pénalisation des clients, un truc horrible qui va davantage exposer les prostituées aux mafias et violences des clients, et qui en plus va accentuer la pression sur les prostituées sans-papiers.
Bref, il ne s'agit ici nulle part de défendre le "droit de vendre son corps", ou la réouverture de maisons closes, mais juste de lutter contre une mouvance réactionnaire et contre la répression étatique.

Pour en revenir à ton commentaire, je ne saisis pas trop ou tu vois que la prostitution serait vue comme un "substitut" à la lutte ... Il ne s'agit pas de faire l'apologie de cette activité, et d'ailleurs je penses que si tu demandais directement aux Tricoteuses ce qu'elles pensent de la prostitution, tu serait surprise de leur position à ce sujet. En effet, pour aucun des trois signataires, la prostitution n'est défendable. Par contre, face aux cathos-réactionnaires de "l'amicale du nid", avec lesquelles se sont accoquinés institutions (la fac et le CROUS) et "syndicats" étudiants (UNEF et SUD), il me semble important de pas laisser sans réaction la promotion de la répression et du racisme d’État.


Sur l'amicale du nid, c'est financé par le mouvement du nid, dont le partenaire principal est Caritas international". C'est encore du "christianisme social" ça ?
Cette officine à soutenu la loi de pénalisation des clients. Une loi, qui, loin de protéger les prostitués, les poussent à exercer dans des zones de plus en plus reculées, à la merci des violences des clients et des flics, et surtout à la merci des mafias, qui doivent se réjouir de cette loi. Cette loi a aussi un volet ouvertement raciste, promouvant l'expulsion des prostitués étrangères ...
L'amicale du nid, est invitée ce mercredi à l'université Paul-Valéry pour défendre cette loi répressive aux relents racistes.

Les signataires et rédactrices de ce tract ont décidé de s'y opposer de façon claire. Rien de plus, rien de moins.

Concernant la "marchandisation du corps", j'ai du mal à voir ou, exactement, dans ce tract d'appel à rassemblement, il y aurait une apologie de la prostitution ...


Salut, le tract écrit par le collectif féministe me semble assez clair. Il s'agissait là juste de lutter contre un lobby pro-répression, rien de plus et rien de moins. Je ne comprend donc pas pourquoi ce tract est assimilé à un texte réglementariste. Au delà de ce débat stérile (réglementaristes VS abolitionnistes), le SCALP 34 se positionne clairement contre toute forme de marchandisation des corps ET AUSSI contre toute forme de répression à l'encontre de personnes déjà fragiles, dont les conditions économiques les ont poussés à se prostituer.


Et pour finir, en guise de précision : le STRASS n'existe pas à Montpellier.
Bref, encore une polémique pour rien :)
Avatar de l’utilisateur-trice
fabou
 
Messages: 582
Enregistré le: 12 Oct 2008, 17:12
Localisation: Millau

Re: des libertaires pollués par le Strass à Montpellier

Messagede Béatrice » 14 Avr 2014, 18:12

Kzimir a écrit: Et il y a un vrai questionnement à avoir sur le truc du Strass, non pas en terme de "prostitution bien ou mal ?" mais sur la défense des femmes qui aujourd'hui se prostituent. En tout cas quand les gens du Strass disent que la pénalisation des clients met en danger les femmes qui se prostituent, ça me semble pas absurde.

Quelle est la nature de ce travail militant de terrain fait par le STRASS hormis celui qui consiste à obtenir un statut de professionnalisation des prostituéEs par les institutions ( lobying ) ? Quelles sont ces luttes au-delà des communiqués et autres déclarations d'intention à porter à l'actif du STRASS en matière de défense des droits sociaux des plus vulnérables d'entre elles, victimes des réseaux de traite des êtres humains ?

BlackBombA a écrit:Ce qui met en danger les prostituées, ce n'est pas la pénalisation en tant que telle mais le fait que cette pénalisation ne s'accompagne pas de mesures sociales qui permettraient aux prostituées de sortir de la prostitution, et qu'elle ne s'accompagne pas non plus de droit sociaux pour les prostituées contraintes (exemple : couverture de maladie)

C'est bien là le problème essentiel, mais le STRASS ne s'inscrit pas dans une telle démarche autre que celle de la déclaration de principe...

fabou a écrit:Ensuite, concernant ce tract, dont l'objectif était uniquement d'appeler à un rassemblement contre un lobby réactionnaire, et non de faire la promotion d'une réglementarisation de la prostitution,

Cette argumentation est on ne peut plus éclairante : en qualifiant ainsi Le Nid de lobby réactionnaire, tu portes sans conteste le discours
du STRASS !
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2792
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Re: des libertaires pollués par le Strass à Montpellier

Messagede Christine » 14 Avr 2014, 20:40

Kzimir a écrit: En tout cas quand les gens du Strass disent que la pénalisation des clients met en danger les femmes qui se prostituent, ça me semble pas absurde. Il ne s'agit pas ici seulement d'un débat "abolition vs réglementation" mais de voir les conséquences concrètes d'une telle mesure.


Ce qui met en danger les prostituées, c'est les clients. Et le fait de se prostituer. Et les proxos.
Avatar de l’utilisateur-trice
Christine
 
Messages: 134
Enregistré le: 28 Nov 2009, 22:57
Localisation: Sarthe(en haut à gauche)

Re: des libertaires pollués par le Strass à Montpellier

Messagede Kzimir » 14 Avr 2014, 22:24

Ce qui met en danger les prostituées, c'est les clients. Et le fait de se prostituer. Et les proxos.

Tu jours avec les mots. Ca me semble assez logique que si les clients sont pénalisés, alors la prostitution se fera dans des lieux plus discrets, et donc plus dangereux pour les prostituées qui seront plus facilement agressées. La loi ne les met donc en effet pas en danger, elle les met plus en danger.
Kzimir
 
Messages: 782
Enregistré le: 13 Fév 2010, 16:15

Re: des libertaires pollués par le Strass à Montpellier

Messagede Nico37 » 14 Avr 2014, 23:45

Fabou a le mérite de recadrer (d'un point de vue anticapitaliste) et effectivement Le Nid c'est une officine ultra réac (à droite des Chrétiens de gauche qui ne sont pas des marxistes athées) et au finacement pas clair : à 1ère vue moitié Etat, moitié Caritas... A côté Osez le Féminisme c'est révolutionnaire :!:
Peut être que Ian peut apporter - au passage - le point de vue officieux du NPA et de sa commission Féminisme...
Nico37
 
Messages: 8481
Enregistré le: 15 Sep 2008, 09:49

Suivante

Retourner vers Syndicats, associations, mouvements sociaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 3 invités